Avis du vol EasyJet (Suisse) Bâle Ajaccio en classe Economique

Compagnie EasyJet (Suisse)
Vol U21017
Classe Economique
Siege 21A
Avion Airbus A319
Temps de vol 01:10
Décollage 24 Avr 19, 14:55
Arrivée à 24 Avr 19, 16:05
DS   #15 sur 22 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 112 avis
mic90
Par 351
Publié le 22 mai 2019

Bonjour et bienvenue sur ce tout premier Flight Report, sur une destination à la fois proche et dépaysante ! Prénommé Michel et passionné par les avions, j'ai effectué mon premier vol en 1997 en compagnie de mon épouse, de ma fille et de mon fils ZuMzuM, sur Airbus jusqu'à Paris puis sur Lockheed L1011 Tristar jusqu'à Montréal Mirabel. Il s'agira cette fois de mon huitième vol, avec déjà un peu plus de 19.000 miles au compteur, et de notre premier vol seuls en couple, les précédents ayant toujours eu lieu en groupe. Une première aussi pour le FR, après m'être inscrit sur le site en juin 2017, puisque mon scribe se chargeait systématiquement de faire celui de nos précédents voyages en commun.


Routing

  • EuroAirport - Ajaccio Napoléon Bonaparte Vous etes ici
  • Ajaccio Napoléon Bonaparte - EuroAirport A venir

Mon épouse et moi rejoignons notre fils et sa conjointe qui sont arrivés en Corse deux jours avant nous.
Préalablement à notre départ, j'avais eu à me renseigner auprès d'Easy Jet GB (n° en 08 …. non surtaxé). Conversation courtoise et réponse rapide : premier bon point pour la compagnie.
Nous avons acheté nos billets et réservé nos places fin mars, pour un départ le 24 avril et un retour le 1er mai. Tarif AR avec un bagage de 23 kgs maxi en soute et la réservation de nos places : 196,87 €. Enregistrement de l'aller et du retour par internet la veille du départ. 
Arrivée vers 12 h 30 au parking F5 où nous avions réservé notre place en même temps que nous avons acheté les billets. Il reste peu de places disponibles, la réservation était indispensable.


photo img_2316_compressee

Au revoir Titine. Nous te reverrons dans une semaine. Et maintenant direction la sortie du parking.


photo img_2314_compressee-18544

Le temps est magnifique, et l'EuroAirport apparaît dans un bel écrin de verdure. Mais le ciel se brouille assez rapidement, laissant présager de la pluie à brève échéance.


photo img_2318_compressee

Notre vol est bien affiché à l'heure !


photo img_2319_compressee

Direction le hall 3. Il est assez facile de se repérer pour un novice qui est cette fois son propre guide.


photo img_2320_compressee

Arrivée au comptoir Easy Jet pour enregistrer notre bagage de soute. Je suis surpris par le nombre de guichets disponibles. A la réflexion, c'est normal compte tenu du nombre de passagers transportés chaque jour par la compagnie. Etant très en avance, l'endroit est encore très peu fréquenté et nous pouvons choisir la personne à laquelle nous aurons affaire. Tout se passe rapidement et avec le sourire.
Direction le PIF ensuite. Il y a pour l'instant très peu de monde. Test explosifs pour mon épouse. Ouverture de son bagage à main pour vérification : mal informés en amont, il s'y trouve plusieurs contenants liquides qui excèdent 100 ml. Pas d'autre alternative que de les jeter ou faire enregistrer ce bagage en soute. Compte tenu de leur valeur, le choix est vite fait.
Nous voici repartis au comptoir bagages. Le tarif nous surprend dans le bon sens : 8 €. Et surtout, on nous remet un ticket ¨Priority hands free" pour l'embarquement, bien que j'aie gardé mon propre bagage à main.


photo img_2773-compressee

Retour au PIF où il y a maintenant beaucoup de monde. Bien que nous soyons repassés vers les mêmes personnes qu'il y a une vingtaine de minutes, nouveau test "explosifs" pour mon épouse. J'aurais aimé faire une photo, mais la police aux Frontières est là pour veiller au grain.
Et nous entrons maintenant dans le saint des saints, je veux dire le duty free, que nous trouvons assez grand et plutôt bien garni. Il est dommage que nous n'ayons pas davantage de place dans nos bagages pour le retour. Il n'y aura donc malheureusement pas d'achats.



Direction la porte 86, comme indiqué manuellement sur notre boarding pass.


photo img_2327_compressee

Pour permettre à ceux qui ont acheté des articles au duty free de montrer aussi leur solidarité avec les enfants défavorisés, une incitation à donner à l'association Sos Villages d'Enfants a été disposée sur leur passage. Celle-ci s'est donné pour but d'offrir un toit à des frères et soeurs orphelins, abandonnés ou séparés de leurs parents, pour qu'ils puissent rester ensemble. Des "villages" dédiés sont construits à leur intention, et des "mères d'accueil" s'occupent d'eux comme l'auraient fait de vrais parents, en leur offrant un cadre de vie familial et une relation affective et éducative durable jusqu'à leur autonomie.


photo img_2330_compressee

Avant d'arriver en salle d'attente, passage par les toilettes situées sur la gauche. Aucune remarque à faire, elles sont très propres.
Du monde en attente d'embarquement, ce qui laisse augurer d'un avion bien rempli. Petite déception, le spotting est plutôt maigre depuis cet emplacement et les angles de prise de vues ne sont pas géniaux.


photo img_2328_compressee

J'apercevrai quand même un Airbus A320-200 immatriculé OE-ING depuis juin 2018, anciennement G-EZRS. Voici une illustration concrète des effets du Brexit,  qui a conduit Easy Jet à créer en 2017 une nouvelle société basée à Vienne en Autriche, Easy Jet Europe, pour continuer à bénéficier des avantages liés à la libre circulation entre les pays de l'Union Européenne.


photo img_2331_compressee

Nous cherchons une place à proximité de la porte 86. Mais peu de temps après nous être assis, on nous annonce un changement de porte d'embarquement. Tant pis pour ceux qui avaient déjà pris la file ! Cà sera finalement la 80. Et grâce à notre ticket priority, nous passons les premiers et nous nous retrouvons dans le petit "salon" réservé à ceux qui sont dans le même cas que nous.
Une dizaine de personnes seulement sont concernées. et voici notre destrier : un Airbus A319-111, type d'avion que je prends pour la première fois. Il me semble tout petit. Un "choc" par rapport à mon dernier voyage en B777-300 ER !


photo img_2334_compressee

Le moment d'embarquer arrive. Nous marchons quelques dizaines de mètres sur le tarmac pour atteindre la passerelle d'embarquement par l'arrière.


photo img_2336_compressee

Sans avoir été invités à Cannes, nous avons quand même droit à la montée des marches !


photo img_2337_compressee

Nous gagnons rapidement nos places réservées en 21A (hublot oblige !) et 21B. Découverte de notre cabine, qui me paraît petite, mais qui ne sera finalement pas complètement remplie.


photo img_2339_compressee

Le pas est juste suffisant pour mes 1,75 m.


photo img_2340_compressee

La littérature de bord habituelle : carte des mets et boissons, consignes de sécurité, … Nous pouvons au moins réviser ces dernières à défaut de les avoir comprises, car la sono de bord ne les donne qu'en anglais, pendant que les PNC les assortissent de gestes explicites.
Je doute que la majorité des passagers ait compris ce qu'il y avait à faire dans les différentes situations évoquées, et Easy Jet aurait dû les donner en français et en allemand, plutôt qu'en anglais uniquement.


photo img_2341_compresseephoto img_2343_compressee

Repoussage à l'heure prévue.



Notre voisin du moment ! Il s'agit d'un des sept Airbus A300-600 de la compagnie MNG Airlines, âgé d'une vingtaine d'années, et qui possède également un A330-200 plus récent. Cette compagnie, fondée en 1996, n'assure plus le transport de passagers depuis février 2006. Elle s'est spécialisée dans le frêt vers l'Europe, l'Asie et l'Afrique.


photo img_2349_compressee

En passant vers la zone frêt, on aperçoit notamment un Fedex et un CargoAir. Le troisième semble être un ATR dont je n'ai pas identifié la compagnie. Nous poursuivons notre route vers la 15 - 33, au seuil de la quelle nous marquons un temps d'arrêt pour laisser atterrir Wizz Air. Le temps a tendance à devenir très rapidement nuageux, et je commence à avoir quelques doutes sur la possibilité de faire de belles photos au cours du vol.



A peine le temps d'entendre le réacteur donner la mesure de sa puissance que nous sommes déjà au-dessus de l'EuroAirport !


photo img_2354_compressee

Nous passons maintenant vers de Bâle, puis un peu plus loin, après un virage à droite, Hagenthal le Bas et le Haut.


photo img_2355_compresseephoto img_2356_compressee

Les premiers nuages  et Raedersdorf au loin.


photo img_2357_compressee

Winglet sur fond de purée de pois !


photo img_2358_compressee

Le ciel bleu tant attendu, et la mer (de nuages) en-dessous !


photo img_2359_compressee

Il est temps de se désaltérer : pour moi, çà sera une eau minérale britannique pétillante. Mon épouse prendra un café, dont le goût est tout-à-fait correct.


photo img_2360_compressee

Au temps passé depuis le décollage, je sais que nous sommes au-dessus des Alpes, mais il est bien difficile de deviner à quel endroit. La montagne se laisse deviner entre les nuages quand ceux-ci veulent bien s'écarter un peu.
Et compte tenu de l'heure de la photo, nous sommes à la verticale du parc naturel du Queyras, 39.000 pieds d'altitude, ce qui est inhabituel pour ce vol qui est le plus souvent à 33.000 pieds en altitude de croisière.
Il y a toujours des nuages, ce qui nous empêche de voir la mer lorsque nous la survolons.



La voici enfin, la mer, que nous découvrons en même temps que la Corse, peu après le golfe de Porto ! Nous sommes au niveau de la pointe de Cargèse !


photo img_2365_compressee

Le golfe de Sagone sur la gauche.


photo img_2366_compressee

Nous venons de passer au large du golfe de Sagone, celui d'Ajaccio est très proche.


photo img_2367_compressee

Des petits ronds dans l'eau …
Le plus gros site de production piscicole en mer ouverte, et le deuxième en France, est installé en baie d'Ajaccio sur les sites d'Aspretto et de La Parata. Sept entreprises y produisent 3 espèces, le loup (bar), la daurade royale et le maigre.


photo img_2368_compressee

Survol des faubourgs d'Ajaccio.


photo img_2369_compressee

Virage très prononcé sur l'aile, d'abord sur la gauche, puis sur la droite, pour se mettre dans l'axe de la piste 02/20, seule piste en service de l'aéroport. Très bon pour la digestion !


photo img_2370_compressee

Atterrissage tout en douceur. Une des marques de fabrique des pilotes Easy Jet.


photo img_2371_compressee

Le régional de l'étape, un ATR 72 d'Air Corsica !


photo img_2372_compressee

Notre oiseau, prêt à repartir vers Bâle-Mulhouse.



J'imaginais les bâtiments de l'aéroport plus vastes.


photo img_2377_compressee

Trois minutes de retard.


photo img_2379_compressee

Très peu d'attente pour nos bagages.


photo img_2380_compressee

Napoléon Bonaparte nous souhaite la bienvenue !
Nous ne nous attardons pas dans les locaux de l'aérogare et nous rendons sans plus attendre sur le parking, assez bien rempli à cette heure de la journée.


photo img_2381_compressee

Et notre fils, qui nous a déjà rejoint avec la voiture qu'il a louée deux jours plus tôt à Bastia, offre à nos valises l'hospitalité de son coffre. Merci ZumZum.


photo img_2382_compressee

Un dernier coup d'oeil à l'aéroport avant de prendre la route vers le petit village de montagne où nous passerons une semaine, à un peu plus de 70 kilomètres d'ici, via la RT 20 et le col de Vizzavona. Un peu plus d'une heure de route en perspective.


photo img_2383_compressee

Et pour terminer le tracé du vol.


photo vol-eap-aja
Afficher la suite

Verdict

EasyJet (Suisse)

7.9/10
Cabine9.0
Equipage8.5
Divertissements5.0
Carte payante9.0

Bâle - EAP

9.6/10
Fluidité9.0
Accès10.0
Services9.5
Propreté10.0

Ajaccio - AJA

9.2/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services7.0
Propreté10.0

Conclusion

Une façon bien agréable de renouer avec les vols court courrier.

Easy Jet : Tarif plus que correct. Une seule remarque négative, l'annonce des consignes de sécurité uniquement en anglais. Pour le reste, pas de critiques, sauf l'absence de divertissements à bord, qui n'est toutefois pas gênante sur un vol court. Le personnel est dans l'ensemble sympathique, rapide à satisfaire les demandes et très courtois.

EAP : difficile d'être pleinement objectif quand on a commencé à fréquenter l'aéroport en tant que visiteur depuis plus d'un quart de siècle, mais son agencement global est bien pensé. La circulation y est facile et l'offre de services plutôt complète. Réservation de parking impeccable.

AJA : il souffre de la comparaison avec l'EuroAirport au niveau des services, mais il faut se rappeler qu'il accueille sept fois moins de passagers que Bâle-Mulhouse. L'essentiel y est, on s'y repère facilement et on en sort très rapidement.

Merci de m'avoir lu, et à très bientôt pour le retour.
Michel

Sur le même sujet

10 Commentaires

  • Comment 503833 by
    Chevelan GOLD 12242 Commentaires

    Bienvenue à bord

    Tient un habitant du Territoire de Belfort sur le site, c'est plutôt rare ! (Ma mère et mon oncle sont nés à Belfort avant guerre), c'est dire si cette région a une place particulière dans mon coeur...

    Un vol des plus classique sur la compagnie orange et blanche, pour rejoindre l'île de beauté.

    Merci pour le partage, à bientôt...

    • Comment 503841 by
      mic90 AUTEUR 46 Commentaires

      Merci pour votre accueil.
      Effectivement, je ne connais pas de représentant du Territoire de Belfort sur Flight Report, d'autant que mon fils réside en région parisienne. Mais il y a quelques dignes représentants de l'Alsace pour compenser cette absence. Et vous-même par le lien familial !
      Easy Jet est sans surprise, et c'est plutôt bien.
      A bientôt.

  • Comment 503837 by
    progmaster 10 Commentaires

    Merci pour ce FR détaillé et pour la qualité des photos ! (ZumZuM prends en de la graine :) )

  • Comment 503854 by
    ZuMzuM 352 Commentaires

    Salut Papa Mic et merci pour ton premier (et réussi) Flight-report !

    Bienvenue de l'autre côté de l'aile :)

    Je pensais l'option "Hands free" plus chère surtout le jour même du vol !

    Les mésaventures au PIF seront de plus en plus rares avec l'expérience ;-)

    De très belles prises de vue et un vol sans histoires.

    A bientôt pour le retour ! :)

    • Comment 503873 by
      mic90 AUTEUR 46 Commentaires

      Merci, fils de newbie !
      J'ai aussi été surpris agréablement par le prix de cette option.
      Il faut avoir du pif pour éviter certaines mésaventures :-)
      J'ai un peu regretté les nuages pendant le vol, mais çà m'a permis d'apprécier davantage les vues et les photos faites ensuite !
      J'attends maintenant avec impatience ton Flight Report BIA-ORY.

  • Comment 503884 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4781 Commentaires

    Merci Michel pour ce FR et bienvenue du côté des contributeurs.
    Et puis un voisin de plus à EAP c'est toujours sympa (on l'aime notre maison).
    Un vol qui est très bien, pour l'avoir déjà pris, il permet d'être rapidement au soleil, sur une île attrayante.
    L'aéroport d'Ajaccio est très petit mais comme vous le dites le trafic n'est pas le même.
    A bientôt pour le vol retour.

    • Comment 503918 by
      mic90 AUTEUR 46 Commentaires

      Merci pour cet accueil sympathique, Valérie (eh oui, Vincent m'a révélé les prénoms de celles et ceux qu'il connaît !)/
      J'aime également bien EAP, et j'ai même prévu d'y venir ce samedi pour faire un peu de spotting au Belvédère et de flânerie dans le terminal.
      Le seul bémol concernant Ajaccio est la route d'accès depuis la région de Corte, un peu difficile mais offrant de beaux points de vue. Si j'ai une autre occasion de venir en Corse, je crois que j'atterrirai cette fois à Bastia, qui est à égale distance de mon lieu de villégiature. Il faut varier les plaisirs !
      A bientôt peut-être, et pourquoi pas dès le 22 juin au repas de FR.

  • Comment 503894 by
    Esteban TEAM GOLD 9904 Commentaires

    Merci Michel pour le partage et bienvenue à bord !

    Je vois que vous avez été à la bonne école avec Vincent, le FR est super réussi, du coup inutile de vous proposer de l'aide en cas de besoin, fiston le fera très bien pour nous :)

    Et il est toujours agréable de retrouver un local de l'EAP sur le site !

    Jolie prestation d'Easyjet sur ce tronçon, je crois que le tarif du Hand Free est fixe qu'il soit réservé dès le départ ou à l'aéroport.

    A bientôt !

    • Comment 503920 by
      mic90 AUTEUR 46 Commentaires

      Merci pour vos commentaires et ce brevet de Flightreporter que vous m'avez décerné, Stephan !
      Il est très agréable de pouvoir partager cette passion avec son fils, après lui avoir fait prendre son baptême de l'air dès l'âge de neuf ans.
      Nous sommes quelques locaux de l'EAP à être maintenant sur le site, et je vous connais pour vous avoir déjà rencontré en 2017 lors du repas chez Joe Allen.
      Malgré une position dominante sur le low-cost, la qualité des prestations d'Easy Jet reste à un bon niveau. On ressent un bien meilleur climat d'entreprise que chez son concurrent irlandais.
      A bientôt sans doute, peut-être déjà dans les parages de l'EAP.

Connectez-vous pour poster un commentaire.