Avis du vol Camair-Co Yaoundé Douala en classe Economique

Compagnie Camair-Co
Vol QC209
Classe Economique
Siege 2A
Avion Xi'an MA60
Temps de vol 00:45
Décollage 09 Jui 17, 19:15
Arrivée à 09 Jui 17, 20:00
QC 3 avis
vass06
Par 1617
Publié le 29 mai 2019

Je me permet de rééditer ce FR car les photos du FR d'origine ont disparu à cause d'un bug du site et impossible de les réintégrer…
Et peut-être que cela profitera aussi à quelques primo lecteurs…  


J'avoue ne pas avoir lu les pages wikipedia sur le MA60 avant d'embarquer, comme le proposait LuckyLuke dans un de ces récents FR sur MA60 en Chine.
Alors en route pour un peu d'aventure aveugle entre Yaoundé et Douala avec la Camair-Co 


J'ai bien eu le temps de contempler le terminal de Yaoundé Nsimalen car le vol sur lequel j'étais initialement prévu de 14h15 s'est retrouvé annulé


photo img_8921photo img_8922-78480

Aux abords du terminal un vieux DC8 abandonné…


photo img_8878

Le vol suivant étant à 19h15…J'ai même pas pensé à prendre en photo le FIDS l'après-midi car j'ai plutôt paré au plus urgent : me reprotéger sur le vol de 19h15 ce qui ne fut pas une mince affaire ^^ 
La raison de l'annulation : "fermeture de l'aéroport pendant plusieurs heures pour cause de réfection de la piste" 


photo img_8924

Heureusement le super resto MafGirls du terminal offrait le réconfort nécessaire  


photo img_8925

Le hall principal souffrant lui des baisses sporadiques de la tension électrique (ici lors d'une phase basse tension où la plupart des éclairages s'éteignent d'un coup)  


photo img_8926

Le hall d'enregistrement se trouve après un pseudo contrôle qui vise à limiter le nombre d'accompagnant jusqu'à la banque


photo img_8931

Je suis l'un des premiers à enregistrer…ce n'est qu'en réalisant ce FR que je lis le panneau jaune "pas de blagues sur les détournements…"


photo img_8932-93840

Je n'ai pas de bagages en soute mais je dois récupérer ma carte d'embarquement…car un doute subsiste sur mon rebooking sur le vol de 19h15 (en MA60) ou le 20h40 (en 737) 


photo img_8930

Au final ça passe après encore quelques péripéties que je vous épargne…et je me dirige directement vers la salle d'embarquement


photo img_8933

C'est bon, je suis sur le bon vol…celui du MA60^^


photo img_8934_1-99879

La salle se remplit rapidement….et 15' avant l'heure H, on nous annonce un retard indéterminé pour cause de mauvaise météo à Douala


photo img_8935-12555

Le retard se limitera à 30'…et nous embarquons alors dans un soulagement générale…l'émotion et une certaine précipitation me font trembler au moment de prendre les photos…


photo img_8936-87825

Le MA 60 est là, il nous tend ses ailes hautes aux allures plongeantes si particulières…   


photo img_8937

Nous croisons sur le tarmac le 777 d'AF qui vient de se parquer…


photo img_8938

…et je suis les passagers précédents vers notre oiseau rare…toujours aussi ému visiblement vu la photo floue^^


photo img_8943

Alors je me calme et je shoote sous toutes les coutures…c'est le TJ-QDB, l'un des deux de la flotte mais le seul mis en ligne faute d'équipages formés


photo img_8944photo img_8945photo img_8946

La file des passagers qui se forme à l'entrée me permet d'apprécier encore mieux cette douce soirée de printemps camerounais…


photo img_8948

Le CDB prend le frais à l'arrière avec un personnel au sol…je me dis que la météo a dû clairement s'améliorer à Douala, le pilote n'a pas l'air très anxieux
Ici il fait beau et bon; Douala est à 250km en direction de la côte. 


photo img_8949

Nous sommes bien à Yaoundé Nsimalen (c'est le nom du village où se trouve l'aéroport)


photo img_8951photo img_8953

La cabine est plutôt spacieuse…style ATR ou Fokker 50 (je ne suis jamais monté dans un Antonov 26 dont le MA60 est la réplique chinoise) 


photo img_8955-93054

Mon siège 2A 


photo img_8957-15873

L'espace pour les jambes est plus que correct… 


photo img_8959

Originalité, nous démarrons en marche arrière…  


photo img_8960-28306

Puis nous tournons sur la droite pour laisser le AF sur notre gauche… 


photo img_8965

…Ainsi qu'un Q400 d'Asky qui repartira demain matin pour Abuja ou Lomé


photo img_8966

Pas grand chose à voir dehors…nous remontons la piste et tournons au seuil de piste (pas de taxiway parallèle)   


photo img_8969-27607

Une jolie pleine lune tout le long du vol … 


photo img_8971

La fiche de sécurité recto-verso


photo img_8973

Le vol est plein mais nous avons droit à un service boisson malgré un vol assez court (30' environ airborne).


photo img_8976

Ca fait une éternité que je n'avais pas bu de Fanta Orange…l'occasion est trop belle!!!
Remarquer les vibrations dans le verre d'eau…le MA60 a la fâcheuse tendance à vibrer énormément…surtout que je suis assis juste à côté du moteur^^ 


photo img_8979

Je prends le temps d'aller inspecter les toilettes…  


photo img_8982-26478

Le vol se termine déjà, il faut descendre…du haut de mes 1,91m, je ne manquerai pas de m'emplafonner le panneau"exit"…je ne suis pas le premier vu l'état du bordel^^ 


photo img_8989-86000

Le steward nous met en garde lors de la sortie car l'échelle n'est pas forcément très pratique…


photo img_8990-17623

L'orage est visiblement terminé, il ne reste plus qu'un léger crachin…je prends le temps de me retourner sur notre MA60…  


photo img_8995

Sans être véritablement guidés, nous passons au pied d'un 737 Rwandair… 


photo img_8996photo img_8998

Au loin Air France est toujours présente, comme à Yaoundé… 


photo img_8999

Puis nous montons dans la jetée du terminal…   


photo img_9001

D'où je ne peux m'empêcher de photographier une ultime fois notre avion du jour…  


photo img_9003

Avant de disparaître dans la moiteur de Douala… 


photo img_9004

Merci de m'avoir lu
Au revoir et à bientôt pour le vol retour en B737-700 Camair-Co…en vol de jour cette fois-ci. 


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Camair-Co

6.2/10
Cabine7.0
Equipage8.0
Divertissements5.0
Restauration5.0

Yaoundé - NSI

5.9/10
Fluidité6.5
Accès6.5
Services4.0
Propreté6.5

Douala - DLA

6.4/10
Fluidité6.0
Accès6.0
Services7.0
Propreté6.5

Conclusion

Tous les charmes de l'Afrique sur un seul vol :
- vol annulé sans aucune information de la part de la compagnie (l'aéroport était en fait fermé pendant 4 heures pour des travaux de réfection de piste)
- vol sur un avion atypique (MA60)
- une compagnie en sursis qui survie grâce aux renflouements de l'Etat qui veut coûte que coûte maintenir son pavillon national
- un personnel au sol sympathique mais pas toujours au courant de tout
- une météo capricieuse mais je pense que j'ai évité le pire

Une belle expérience que je compléterai avec un vol retour en B737-700.

Merci de m'avoir lu
A bientôt

Sur le même sujet

13 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.