Avis du vol Ryanair Sevilla Tangier en classe Economique

Compagnie Ryanair
Vol FR5527
Classe Economique
Siege 28A
Temps de vol 00:50
Décollage 21 Jui 19, 15:35
Arrivée à 22 Jui 19, 15:25
FR   #9 sur 10 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 290 avis
guilhem
Par GOLD 476
Publié le 6 juillet 2019

Bonjour à tous et bienvenue pour la suite et la fin de ce voyage autour de Séville et du Maroc, aujourd'hui je retourne au Maroc pour préparer mon déménagement prévu la semaine prochaine.

Avant de quitter le Maroc, je ne peux pas m'empêcher de passer par Tanger qui est ma ville préférée au Maroc ! Une autre raison m'amène aussi à passer par Tanger est Al Boraq, il s'agit du TGV marocain qui a été inauguré le 15 novembre 2018 (avec beaucoup de retard) par sa majesté Mohamed VI et le Président Macron. Vous retrouverez une présentation du produit proposé par l'ONCF à la fin de ce Flight Report.

Pour le retour, j'ai effectué mon enregistrement en ligne sur mon smartphone, j'avais obtenu un siège couloir grâce à l'astuce dont je vous avais parlé à l'aller, mais ça me convenait pas pour ce vol et je tenais vraiment à avoir un hublot. J'ai donc opté pour le siège 28A qui m'a coûté 4€ en plus de mon billet.

Pour rappel, le routing est le suivant pour réaliser ma boucle au départ de Fès :


Routing

  • Al Atlas - Première classe - Fès → Rabat Ville (en train) Non reporté
  • FR5496 - Économique - Rabat → Séville - Boeing 737-800 Passé
  • FR3006 - Économique - Séville → Tanger - Boeing 737-800 Vous etes ici
  • Al Boraq - Première classe - Tanger → Rabat Agdal (en train) Vous etes ici
  • Al Atlas - Première classe - Rabat Agdal → Fès (en train) Non reporté

Le plan de vol trouvé sur flightradar24 après le vol indique un décollage au-dessus de Séville et une approche au-dessus de Tanger avec de jolies vue sur les villes et le détroit de Gibraltar.


photo screenshot_2019-06-26-live-flight-tracker-real-time-flight-tracker-map-flightradar241

Les autres données du vol aussi trouvées sur flightradar24.


photo screenshot_2019-06-26-live-flight-tracker-real-time-flight-tracker-map-flightradar24photo screenshot_2019-06-26-live-flight-tracker-real-time-flight-tracker-map-flightradar242

Le roulage commence à 0:45


Le vol en vidéo


Je vous recommande vivement de regarder cette vidéo, j'ai essayé de partager avec vous la vue incroyable durant ce vol sur les villes de Séville et Tanger mais aussi au-dessus du détroit de Gibraltar. C'est juste magnifique, il faut faire ce vol pour en prendre pleinement conscience !

N'hésitez pas à enregistrer la vidéo pour la regarder plus tard !



En route pour l'aéroport


Je rejoins la station de bus Plaza de armas à pied et je me rends directement à l'arrêt n°21 d'où part le bus EA qui va à l'aéroport. Un bus part toutes les 15-20 minutes de cet arrêt.


photo svq-tng-2019-001

Et hop, en route pour l'aéroport ! Le bus est presque vide, j'obtiens facilement une place assise. Il y a également des espaces pour placer ses bagages.


photo svq-tng-2019-002

Le bus est équipé d'un système de divertissement qui s'avère pratique pour faire passer les 40 minutes de route jusqu'à l'aéroport.


photo svq-tng-2019-003photo svq-tng-2019-004photo svq-tng-2019-005

Le bus nous dépose directement au niveau des départs qui est situé au niveau supérieur du terminal.


photo svq-tng-2019-007

Aéroport San Pablo de Séville


Ryanair enregistre ses passagers pour tout les vols aux comptoirs 8, 9 et 10. Il me semble que lors de mon dernier passage, il y avait des bornes mais celles-ci semblent avoir disparues.


photo svq-tng-2019-008

Je consulte le Flight Information Display System (FIDS), mon vol pour Tanger est le dernier sur la liste. Je suis arrivé bien en avance, avec pratiquement 4 heures sur l'horaire de départ prévu, ce qui me laissera le temps de bien profiter du salon.


photo svq-tng-2019-010

Je n'ai pas de bagage à enregistrer, je me rends donc directement à la zone d'embarquement.


photo svq-tng-2019-011

Je me présente au contrôle de sûreté avec l'application Ryanair Bubble (en bêta et sur Android uniquement). C'est une application que Ryanair a développé pour avoir sa carte d'embarquement à portée de main. Au début j'étais un peu sceptique quant à l'utilité mais après avoir essayé, j'en suis très satisfait.

L'application permet d'afficher une bulle sur votre smartphone, un peu comme Messenger, qui permet d'obtenir immédiatement et sans temps de chargement votre carte d'embarquement. Je trouve que cette application est vraiment utile, elle fait gagner du temps à chaque fois qu'il faut sortir sa carte d'embarquement : dépôt des bagages, contrôle de sûreté, éventuellement au contrôle des passeports, aux magasins, au salon, à la porte d'embarquement et une fois dans l'avion.

L'application se synchronise avec l'application classique de Ryanair et permet de gérer aussi sa réservation en vous redirigeant vers l'application classique.

Il y a aussi une fonctionnalité qui permet de partager ses cartes d'embarquement en NFC pour les passagers voyageant en groupe. Cependant, j'ai trouvé 2 défauts à cette application. L'application est disponible uniquement en anglais pour le moment, pour moi, ça ne pose pas de soucis mais je comprends que pour certaines personnes ça peut poser problème. Et je trouve que l'indication "Gate" n'est pas claire, "Gate closed" serait plus adapté.


photo ryanair-bubble

Le passage au contrôle de sûreté a été rapide, les postes sont à taille humaine et il n'y avait pas d'attente. L'agent qui m'a contrôlé m'a demandé dans quelle langue je voulais qu'elle me parle. J'ai répondu que le castillan m'arrangerait, pas de soucis cette fois. Je trouve ça désagréable que l'on me parle en anglais lorsque que je parle en castillan en Espagne.


photo svq-tng-2019-014-97093

Directement après le contrôle de sûreté il y a une zone commerciale avec un magasin Duty Free et quelques restaurants. A noter qu'un vol international donne le droit à des tarifs beaucoup plus intéressants sur les produits fortement taxés comme le tabac ou l'alcool.


photo svq-tng-2019-012photo svq-tng-2019-013-39755

Avant de me rendre au salon, je dois faire une course que j'avais prévue avant de me rendre à Séville.

Le salon VIP Azahar est situé en face de la porte 2 et donc pas très loin des portes 1 et 1A qui sont les portes internationales de cet aéroport. L'accueil au salon est cordial, ma carte de membre Priority Pass est acceptée sans soucis. Il y a déjà pas mal de gens dans le salon, je ne prends donc pas de photos immédiatement en arrivant.


photo svq-tng-2019-015

Le salon est organisé en 2 espaces de part et d'autre du buffet, il y a des espaces salon avec des tables basses, des tables normales et des tables hautes. Le buffet ne proposait pas grand chose à manger quand je suis arrivé, il a été alimenté un peu plus tard.


photo svq-tng-2019-017photo svq-tng-2019-018

Il y a pas mal de choix en boissons dont une dizaine de références de bières (avec et sans alcool). La nourriture proposée dans le salon n'est pas préparée sur place, c'est de la nourriture en boîte. En effet, le salon fait appel à un prestataire pour préparer la nourriture, je trouve que c'est une décision raisonnable de proposer quelque chose de correct plutôt que de rien proposer ou proposer quelque chose de mauvais (vu la taille de la cuisine par rapport au nombre d'invités).


photo svq-tng-2019-020photo svq-tng-2019-021photo svq-tng-2019-022

Pour commencer, j'ai pris le dernier wrap que j'ai trouvé et une salade chef et pour accompagner tout ça j'avais prévu une bière mais j'ai trouvé du Cava sur ma route.


Des bulles au salon


photo svq-tng-2019-023

Pour accompagner ma salade, j'ai trouvé une sauce dans un réfrigérateur, là c'est un peu dommage.


photo svq-tng-2019-024

Ensuite, je me décide à tester un des sandwichs proposé au salon.


Sandwich chorizo-fromage


photo svq-tng-2019-025

Étonnamment, c'est très bon. Le pain de mie est frais et moelleux, la garniture semble être industrielle mais est plutôt de bonne qualité.


photo svq-tng-2019-026

Entre temps le buffet a été alimenté, je me fais donc une sélection de charcuterie avec un peu de fromage, tout ce qui me manque au Maroc !

Le trio olives, chips, pop corn ne fait pas du tout sérieux par contre mais ça semble faire le bonheur de nombreux passagers.


photo svq-tng-2019-030photo svq-tng-2019-027

Puis, je teste une salade césar, celle-là est beaucoup moins fraîche et périme bientôt, la qualité s'en est ressentie. Les autres produits devaient être de la veille ou du jour même, cette salade devait avoir déjà plusieurs jours.


photo svq-tng-2019-028

En guise de dessert, je me laisse tenter par ces donuts, ils étaient plutôt bons. Il y avait aussi des biscuits, des bonbons et des fruits secs.


photo svq-tng-2019-031

Et je prends un café pour terminer le repas.


photo svq-tng-2019-032

Le temps passe vite au salon, les 4 heures d'attente touchent à leur fin et je profite d'un cocktail à base de Martini blanc.


photo svq-tng-2019-033

En faisant un tour du salon, je trouve cet exemplaire du journal Le Monde du jour même. Apparemment, l'auto-collant est efficace, c'est le seul journal que j'ai trouvé dans le salon.


photo svq-tng-2019-034photo svq-tng-2019-035

Le temps passe vite, c'est bientôt l'heure de partir mais avant de partir je prends une dernière salade pour la route.


photo svq-tng-2019-036

Avant de partir, je passe aux toilettes qui sont grand et propres.


photo svq-tng-2019-029

Dommage, je ne sais pas dire que je ne parle ni français, ni anglais, ni espagnol, ni allemand dans une autre langue que celles citées précédemment.


photo svq-tng-2019-019

Contrôle des passeports


Il est temps maintenant pour moi de quitter le salon et de passer le contrôle des passeports qui est situé juste avant la salle d'embarquement.


photo svq-tng-2019-037

Il n'y a qu'un seul guichet d'ouvert avec 2 policiers de la Police Aux Frontières (PAF) mais ça avance assez rapidement, tous les passagers auront le temps d'embarquer.


photo svq-tng-2019-038

En attendant mon tour, je remarque qu'il y a des affiches concernant les droits des passagers en Europe, c'est une bonne initiative car trop peu de passagers connaissent leurs droits.


photo svq-tng-2019-039

Embarquement


Après quelques minutes d'attente au contrôle des passeports, j'accède à la salle d'embarquement.


photo svq-tng-2019-040

En attendant que l'embarquement commence, je profite de la vue depuis la salle d'embarquement sur cet Airbus A320 de Vueling, immatriculé EC-MYC, avec la livrée des 25 ans de Disneyland Paris. Il y a aussi un Airbus A300 convertit en cargo pour DHL, immatriculé D-AEAE, qui est venu de Tanger la veille.


photo svq-tng-2019-041photo svq-tng-2019-044

L'aéroport de Séville est aussi un aéroport prisé des avions de tourisme en plus d'accueillir une ligne d'assemblage Airbus et un centre de formation militaire.


photo svq-tng-2019-042

L'embarquement commence et les passagers prioritaires sont invités à embarquer en premiers en passant par la fille de gauche.


photo svq-tng-2019-043

Le vol d'easyJet pour Londres-Gatwick sera également contrôlé et sera aussi en zone internationale.


photo svq-tng-2019-045

L'embarquement commence à pied pour rejoindre le bus en bas de la porte.


photo svq-tng-2019-046

L'embarquement se poursuit avec un cobus de Ryanair, qui permet des réduire les coûts pour la compagnie en limitant le nombre d'intermédiaires.


photo svq-tng-2019-047photo svq-tng-2019-048

Le bus nous dépose au large là où est garé notre appareil.


photo svq-tng-2019-049

L'accès à l'avion s'effectue grâce à un escalier également mis en place par Ryanair.


photo svq-tng-2019-050

Failselage shot


photo svq-tng-2019-051

L'embarquement est efficace grâce à la bonne volonté des PNC espagnols qui aide les passagers à s'installer et placer leurs bagages dans les compartiments.


photo svq-tng-2019-053

Je rejoins mon siège 28A, c'est un siège situé derrière l'aile avec 2 hublots et une bonne vue sur la route à côté de l'aéroport.


photo svq-tng-2019-052

Instant F-OITN


photo svq-tng-2019-054

L'embarquement se termine et la cabine est pratiquement prête pour le départ.


photo svq-tng-2019-055

Les derniers passagers arrivent dans le dernier cobus.


photo svq-tng-2019-056

La passerelle est retirée.


photo svq-tng-2019-057

Et hop, on rembobine.


photo svq-tng-2019-058

La cabine est maintenant prête, à part le compartiment rebelle à l'avant de la cabine. Et encore une fois, le siège du milieu est encore libre, décidément, j'ai de la chance en ce moment !


photo svq-tng-2019-059

Expérience de vol


Nous nous élançons sur la piste.


photo vlcsnap-2019-07-06-16h17m25s329

Il y a beaucoup de travaux en ce moment à l'aéroport de Séville.


photo vlcsnap-2019-07-06-16h17m54s985photo vlcsnap-2019-07-06-16h18m37s098

Le décollage se poursuit au-dessus de la ville de Séville avec de très belles vues.


photo vlcsnap-2019-07-06-16h19m49s461photo vlcsnap-2019-07-06-16h20m28s990

Quelques photos de la suite de la montée


photo svq-tng-2019-060photo svq-tng-2019-061photo svq-tng-2019-062

Je crois que j'ai trouvé les cités d'or ! En fait ce sont des serres en plastiques


photo svq-tng-2019-063

Encore des serres en plastique…


photo svq-tng-2019-065

Rapidement, nous quittons le ciel espagnol.


photo svq-tng-2019-067

De mon côté, je peux voir la mer Méditerranée, et de l'autre côté il y l'océan Atlantique.


photo svq-tng-2019-069photo svq-tng-2019-068

Quelques photos du survol du détroit de Gibraltar



En quelques minutes, nous nous retrouvons au-dessus de la ville de Tanger et sa baie.


photo svq-tng-2019-076

Nous atterrissons à l'aéroport Ibn Battouta de Tanger à 15 heures et 6 minutes heure locale.


photo vlcsnap-2019-07-06-16h41m03s426photo vlcsnap-2019-07-06-16h41m24s125photo vlcsnap-2019-07-06-16h41m32s598

Du foin au kérosène


photo svq-tng-2019-077

Encore un Airbus A300 de DHL, immatriculé D-AEAO qui se rendra à Séville un peu plus tard.


photo svq-tng-2019-080

Dernier virage


photo svq-tng-2019-081-77523

Nous nous garons en épi à l'aéroport Ibn Battouta de Tanger.


photo svq-tng-2019-083photo svq-tng-2019-084

Instant danette, je reste assis car j'ai déjà préparé ma fiche de débarquement et je pourrais passer directement le contrôle des passeports.


photo svq-tng-2019-086

L'escalier est installé en porte arrière, le chemin vers les arrivées ne sera pas bien long.


photo svq-tng-2019-088

Le frein à la marocaine


photo svq-tng-2019-087

Je quitte la cabine parmi les derniers passagers.


photo svq-tng-2019-089

Le siège qui m'a été attribué avait 2 hublots comme le montre cette photo.


photo svq-tng-2019-090

Fuselage shot, cette fois c'est réussi


photo svq-tng-2019-091

Les halls des départs et des arrivées de l'aéroport Ibn Battouta de Tanger


photo svq-tng-2019-094photo svq-tng-2019-092

Un Embraer E90 de Royal Air Maroc (RAM), immatriculé CN-RGO, qui arrive de Casablanca nous rejoint, je l'ai vu atterrir mais je n'ai pas réussi à le prendre en photo à ce moment.


photo svq-tng-2019-093

Je rejoins les arrivées et je peux passer directement car j'ai déjà préparée ma fiche de débarquement.


photo svq-tng-2019-095-66074

Depuis le contrôle des passeports, nous avons une vue sur l'avion qui nous a emmené jusqu'ici.


photo svq-tng-2019-096

La livraison des bagages commence rapidement après notre arrivée à l'aéroport mais je n'ai pas enregistré de bagages à Séville.


photo svq-tng-2019-098photo svq-tng-2019-099

Avant de me diriger vers la sortie, je dois retirer de l'argent pour payer le taxi.


photo svq-tng-2019-100

Tiens, il y a une agence Air Arabia ici à côté de la BMCE.


photo svq-tng-2019-101

Avant de partir, je récupère un peu de liquide pour payer le taxi. Oui, oui je veux bien retirer T**z** MAD !


photo svq-tng-2019-102

En partant, je prends en photo la façade de l'aéroport qui est moderne.


photo svq-tng-2019-103

En sortant de l'aéroport, il y a une aire de taxi directement sur la droite et les tarifs sont indiqués sur un panneau.


photo svq-tng-2019-104photo svq-tng-2019-105

Je prends le premier taxi qui m’emmènera à mon hôtel près de la gare, tout en essayant de m'arnaquer un peu en m'expliquant que mon hôtel n'est pas dans la zone de la gare mais 50 mètres plus loin et que ces 50 mètres me coûteront 30 MAD de plus.

De toutes façons, j'ai exactement l'appoint, je payerai le tarif indiqué ni plus ni moins, au pire il n'a qu'à me déposer à la gare je ferais le reste à pied.


photo svq-tng-2019-106

J'ai décidé d'inclure la fin de mon voyage jusqu'à Fès directement à la fin de ce Flight Report car je trouve cela plus logique que de le mettre en bonus touristique.


Al Boraq : Le TGV marocain


Le lendemain, je rejoins la gare de Tanger Ville 1 heure 30 avant le départ de mon train pour pouvoir tester le nouveau service que propose l'Office National des Chemins de Fer (ONCF) pour ses passagers première classe à bord de Al Boraq.

La gare a beaucoup changé depuis mon dernier passage il y a plus d'un an, il y a une nouvelle extension sur la droite et l'intérieur a été entièrement refait.


photo svq-tng-2019-170photo svq-tng-2019-187

La billetterie a été refaite, pendant les travaux il y avait des tentes sur la route derrière la gare où l'on devait se rendre pour acheter les billets.


photo svq-tng-2019-189

Al Boraq Lounge


photo svq-tng-2019-188

Les passagers première classe Al Boraq sont accueillis ici (et seulement les passager Al Boraq), des boissons chaudes et froides sont proposées. Je n'ai pas compris si c'était illimité par contre.


photo svq-tng-2019-191

Ma sélection personnelle.


photo svq-tng-2019-193

Quelques photos du salon qui est moderne et coloré



La mezzanine offre une vue agréable sur les voies et notre TGV qui vient d'arriver.


photo svq-tng-2019-194photo svq-tng-2019-195

Dans le salon, il y a aussi des toilettes. Là encore, c'est une bonne idée quand on connaît l'état des toilettes dans la gare.


photo svq-tng-2019-198photo svq-tng-2019-199

Il est temps d'embarquer, et le salon offre un accès direct aux voies sans passer un autre contrôle des billets contrairement aux autres accès.


photo svq-tng-2019-200

Notre train a été fabriqué en 2014 mais Al Boraq n'a été inauguré que le 15 novembre 2018 et ouvert aux passagers le 26 novembre 2018 au lieu de 2015.


photo svq-tng-2019-201

Un Airbus A320 de Air Arabia Maroc en provenance de Bruxelles, on est #avgeek ou on l'est pas!


photo svq-tng-2019-202

Pour des raisons compréhensibles, la voiture bar s'appelle voiture cafétéria.


photo svq-tng-2019-203

Embarquement


photo svq-tng-2019-204

Le siège qui m'a été attribué est dans le sens de la marche, avec un grand hublot, une grande tablette, une commande électrique pour l'inclinaison du siège et un repose-pieds.



Comme le TGV en France, Al Boraq roule à 320 km/h en croisière.


photo svq-tng-2019-219

Des espaces à bagages suffisants ont été mis en place.


photo svq-tng-2019-207

Même si le train a été fabriqué en 2014, il est aménagé pour accueillir des passagers handicapés, alors quand la SNCF nous dit que ce n'est techniquement pas possible…


photo svq-tng-2019-209photo svq-tng-2019-208photo svq-tng-2019-206

Des canapés sont installés dans les couloirs pour permettre aux passagers de passer des appels sans déranger les autres passagers.


photo svq-tng-2019-215

Je fais un tour à la voiture cafétéria pour prendre mon déjeuner.


photo svq-tng-2019-217photo svq-tng-2019-218

Il y a plusieurs offres et des formules mais j'ai déjà bu au salon alors je prends juste ce club sandwich au poulet à 25 MAD.


photo svq-tng-2019-216

Je vous remercie de m'avoir lu jusqu'ici, j'espère que vous aurez apprécié ce Flight Report très complet qui m'aura demandé beaucoup de travail.

Il y a aussi un bonus touristique sur Séville et sur Tanger juste en-dessous, n'hésitez pas à y jeter un œil.

Vous pouvez me laisser un commentaire en-dessous, et je vous répondrais avec plaisir !


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Ryanair

6.1/10
Cabine7.0
Equipage8.5
Divertissements5.0
Carte payante4.0

Sala VIP Azahar

7.1/10
Confort8.0
Restauration7.5
Divertissements7.0
Services6.0

Sevilla - SVQ

8.5/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté10.0

Tangier - TNG

7.8/10
Fluidité9.0
Accès6.0
Services6.0
Propreté10.0

Conclusion

L'aéroport San Pablo de Séville est facilement accessible grâce au bus EA qui dessert fréquemment l'aéroport en une quarantaine de minutes. Le contrôle de sûreté est rapidement passé et la bonne volonté du personnel aide. Le contrôle des passeports est plus lent mais cela reste bien tout de même.

Le salon VIP Azahar est bien pour un salon indépendant. Proposer de la nourriture en boîte semble être le choix de la raison mais le catering est frais et plutôt de bonne qualité. Le choix de boissons est intéressant, il y en a pour tous les goûts. J'ai pas compris comment fonctionnait l'offre de presse, j'ai trouvé un journal qui m'intéressait par hasard.

La cabine proposé par Ryanair est moins bien que l'ancienne mais pour un vol si court cela ne pose pas de problèmes. Je ne regrette pas d'avoir payé 4€ de plus pour le siège 28A, c'était vraiment un bon choix, surtout pour un vol avec une altitude de croisière assez basse. Et en plus pas de voisin ! L'équipage espagnol était bien, mieux que d'habitude sur les vols Ryanair que j'emprunte. Au niveau des divertissements, il n'y a que le hublot et pour la restauration je me base sur une expérience précédente.

L'aéroport Ibn Battouta de Tanger est un bon aéroport qui ressemble à celui de Fès dans son fonctionnement. C'est un petit aéroport qui fonctionne bien et très fluide comme il y a assez peu de vols, le passage au contrôle des passeports est rapide à condition d'avoir préparé sa fiche de débarquement à l'avance, les bagages arrivent rapidement après l'atterrissage. L'accès est seulement possible en taxi mais avec des tarifs un peu moins élevés qu'à Fès.

Sur le même sujet

12 Commentaires

  • Comment 510291 by
    momolemomo GOLD 7137 Commentaires

    C'est une des raison pour lesquelles j'aime ces vols vers le Maroc. Les vues au dessus du détroit de GIbraltar puis des villes Marocaines sont superbes. Avec ici en plus de belles vues sur Séville.
    Avec Ryanair on en a vraiment pour son argent, c'est à dire pas grand chose. Pour un vol court comme celui-ci, le prix est excellent.
    Merci pour ce Fr!

    • Comment 510339 by
      guilhem GOLD AUTEUR 561 Commentaires

      Merci Momolemomo pour votre commentaire.
      Pour ma part, c'était une première car je n'avais pris que des vols vers Fès et on ne survole pas cette zone ni en venant de France ni en venant de Lisbonne.
      Il me semble que la tarification des sièges est la même que pour un vol international, j'ai vu des sièges proposés à 20€, ça fait cher même si c'est la première rangée.
      A bientôt !

  • Comment 510296 by
    RYRthebest GOLD 2259 Commentaires

    Merci pour ce FR, je crois que je n'en ai jamais vu un aussi long pour un vol Ryanair. Il faut dire qu'il y a le vol, le salon, le bonus touristique et un bonus ferroviaire !
    Le vol en lui-même est classique avec de jolies vues, les 4€ pour le siège hublot étaient un bon investissement.
    Pas de transports en commun entre l'aéroport et la ville de Tanger ? Je n'aime pas ces aéroports où on est dépendant des taxis.
    A bientôt.

    • Comment 510340 by
      guilhem GOLD AUTEUR 561 Commentaires

      Merci RYRthebest pour votre commentaire.

      Merci pour ce FR, je crois que je n'en ai jamais vu un aussi long pour un vol Ryanair.

      Pour le coup, il y avait beaucoup de choses à dire et j'avais même envie de rajouter une anecdote sur ce qu'il m'est arrivé à Séville mais ça sera dans un prochain récit ! Entre le salon où je suis resté longtemps, toutes les photos du vol et les différents bonus, cela fait déjà beaucoup.
      Pas de transports en commun entre l'aéroport et la ville de Tanger ? Je n'aime pas ces aéroports où on est dépendant des taxis.

      Il n'y a pas trop le choix à Tanger, il n'y a que des taxis et c'est en général valable pour le reste du Maroc, je vous invite à vous renseigner sur le site de l'ONDA pour chaque aéroport marocain pour en savoir plus. Je rejoins votre avis, je n'aime pas non plus être dépendant des taxis.
      A bientôt.

  • Comment 510392 by
    Esteban TEAM GOLD 13714 Commentaires

    Merci pour le partage !

    Un vol RYR qui fait le job mais surtout une découverte du TGV Marocain ! Merci !

    A bientôt !

  • Comment 510402 by
    BESMRS 2096 Commentaires

    Merci pour le FR ?

    Je note que les TGV de l’ONCF sont conformes aux Spécifications Techniques d’Interopérabilité européennes et peuvent donc monter jusqu’à Bruxelles et Anvers (Au-delà le 1,5 kV néerlandais risque de ne pas être très apprécié)… enfin le jour ou le tunnel sera construit :o)

    Toutes les rames TGV de la SNCF sont aptes au transport de personnes handicapées depuis 1981. Pour les Duplex, l’accès peut même possible en autonome (cela doit faire 20 ans)…
    La rame ONCF est très proche des RGV en service en France (Euroduplex) ; d’ailleurs de nombreuses formations ont eu lieu en France pour les cheminots marocains.

    • Comment 510431 by
      guilhem GOLD AUTEUR 561 Commentaires

      Merci Dider pour le commentaire ?

      Je note que les TGV de l’ONCF sont conformes aux Spécifications Techniques d’Interopérabilité européennes et peuvent donc monter jusqu’à Bruxelles et Anvers (Au-delà le 1,5 kV néerlandais risque de ne pas être très apprécié)… enfin le jour ou le tunnel sera construit :o)

      Vous avez l'air de vous y connaître en trains ! Il faudrait peut-être creuser un tunnel sous Gibraltar pour que le TGV marocain arrive en Europe ?.
      Toutes les rames TGV de la SNCF sont aptes au transport de personnes handicapées depuis 1981. Pour les Duplex, l’accès peut même possible en autonome (cela doit faire 20 ans)…

      L'aménagement actuel de la SNCF n'est pas suffisant pour respecter un confort minimal pour les personnes handicapées, l'accès aux toilettes est primordial selon moi.
      La rame ONCF est très proche des RGV en service en France (Euroduplex) ; d’ailleurs de nombreuses formations ont eu lieu en France pour les cheminots marocains.

      Je suis d'accord, à quelques options près, c'est exactement la même chose que les rames française duplex. Je regrette tout de même qu'il n'y a pas encore de rame du type Duplex L'Océane qui sont apparues en 2017 (il me semble) qui sont bien plus modernes. Il y a beaucoup de ressemblances entre l'ONCF et la SNCF liées à l'étroit partenariat de ces 2 sociétés dont notamment la formation comme vous le faites remarqué.
      A bientôt ?

      • Comment 510478 by
        BESMRS 2096 Commentaires

        Ce qui est "marrant" c'est que la majeure partie des essais a eu lieu au Maroc et non sur LGV françaises. C'était l'inverse pour les AVE S-100 de la RENFE (cousin espagnol des TGV atlantique français) qui avaient fait des aller-retour sur la LGV Atlantique avant d'enchainer panne sur panne en Espagne dès leur livraison sur site (en plus très compliqué car l'écartement des rails diffère).

        La clim avait été testée fin d'hiver/début du printemps en Touraine; l'arrivée en Andalousie (¡Que calor !) pour l'été ne donnait pas lieu aux mêmes paramètres: à 45 °C disjonction de sécurité... c'est balot :o)
        C'est résolu depuis mais cela laisse des traces dans la mémoire collective... Siemens s'était d'ailleurs bien moqué des français (et oui l'ICE allemand n'avait pas eu le marché) sauf que 15 ans plus tard, c'est ICE-3 allemand (qui a été retenu sur un autre appel d'offres en lieu et place des rames Alstom) qui a eu droit à son lot de déboires une fois les Pyrénées franchies :)

        Sur tous les TGV, l'accès aux toilettes "handicapés" est prévue de construction (même si les normes ont fortement évolué depuis 1981). Dans les versions les plus récentes (ie 95 % du parc de mémoire), les WC handicapés sont accessibles avec tous les fauteuils standards. Il y a 1 ou 2 places handicapée par rame dans un espace de 1ère classe; les billets de 2e classe y sont valables sous certains conditions.
        Ce choix résulte d'abord du fait que l'espace de circulation entre les sièges est plus large en 1ère classe (même si les espaces communs sont conçus généralement sur les mêmes bases désormais).

        Un exemple de plan de placement avec les rames Duplex d'ancienne génération (cf voiture 1/11 place 14).
        http://www.raileurope.fr/Extranet/seatmaps/Rame%20TGV%20Duplex-1.pdf

        La place handicapée est au niveau bas et la plateforme de sortie et d'accès aux toilettes (2 marches) est montées sur vérins hydraulique pour se mettre automatiquement à niveau.

        Un petit film vallant mieux que 300 schémas :)

        Vision d'un voyage PMR dans un TGV d'ancienne génération (plancher haut): TGV PSE (bi/tri), R (bi/tri/Palito), PBA, PBKA, TMST
        https://www.youtube.com/watch?v=eXJWyVpIiZQ

        Vision d'un voyage PMR sur rame Duplex (notez la plateforme mobile interne) avec quais bas français (SNCF) et quais hauts espagnol (RENFE/ADIF)
        https://www.youtube.com/watch?v=2WYiy4XbNQY

        C'est plus pratique qu'un E-145 ou un CR-700 :o)

        Pour des raisons historiques les réseaux français et marocains sont liés; d'ailleurs la plupart des voitures Corail françaises réformées qui avait du potentiel résiduel ont été vendues à l'ONCF. Le parc moteur est grandement dérivé de celui de la SNCF et l'OCP et l'ONCF ont même loué des engins moteurs excédentaires à la SNCF (les 36000 qui étaient utilisées en UM pour les trains de phosphates et qui ont servi de locomotives d'essai pour la LGV).

        cf. (par exemple) : https://www.railpassion.fr/reseaux-etrangers/prolongations-quatre-bb-36000-dakiem-maroc/

      • Comment 510482 by
        BESMRS 2096 Commentaires

        Les rames Océane sont des 2N2 au même titre que les rames ONCF. En théorie elles peuvent même fonctionner en UM (ie ensemble avec deux unités jumelées n'ayant qu'un unique conducteur en tête). Cette solution n'a pas été validée et n'est donc pas autorisée... mais elle n'est pas un détail !

        L'aménagement intérieur et commercial est un peu plus récent sur les Océanes mais c'est logique:
        * les rames 2N2 de l'ONCF ont été commandées en décembre 2010 et ont été livrées de l'été 2015
        * les rames Océane résultent du CA de la SNCF du 30 septembre 2013...

        Mais la signalisation ONCF est très proche de la signalisation SNCF :o)

  • Comment 510530 by
    AirBretzel GOLD 8798 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Un vol à faire rien que pour le survol de détroit, c'est top.
    Bonus très intéressant sur le train.
    A bientôt

    • Comment 510556 by
      guilhem GOLD AUTEUR 561 Commentaires

      Je vous remercie Valérie pour votre commentaire, effectivement c'est un vol que je recommanderai volontiers à tous les contributeurs de ce site.
      Ravi de voir que le bonus sur le train vous plaît.
      A bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.