Avis du vol Air France Stockholm Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF1563
Classe Economique
Siege 12F
Avion Airbus A320
Temps de vol 02:20
Décollage 11 Jui 19, 10:40
Arrivée à 11 Jui 19, 13:20
AF   #41 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4007 avis
LoraHoshi
Par 398
Publié le 21 juin 2019

Bonjour,
Je vous retrouve pour le retour de Stockholm après deux jours complets à arpenter cette belle capitale scandinave.


LE ROUTING


Routing


LE REPORT


Depuis mon hôtel à Odenplan, je prends le train de banlieue pour l'aéroport. Ce dernier est très ponctuel et me déposera vers 8H à l’aéroport d’Arlanda. En sortant de l’aéroport je dois m’acquitter du supplément de 120Kr. Je me retrouve dans le même hall qu'il y a quelques jours, rien n'a bougé.



S’en suit une longue marche jusqu’au Terminal 2 où opère AirFrance.


Les couloirs sont longs mais ne se ressemblent pas.



Je traverse le Terminal 4 où Norwegian et SAS sont clairement les rois, ainsi que le Terminal 3 assez vide.



Le cheminement jusqu'au Terminal 2 est assez long, mais je croise quelques appareils, bien évidemment SAS et Norwegian.



J’arrive finalement au terminal 2 où je retire mon boarding pass à une borne tandis que ma porte s’affiche.


photo img_0910

Voici mon boarding pass, toujours en papier tout fin :


photo img_0952-24946

Porte 64, ce n’est pas loin du tout, le panneau se trouve en fait juste au-dessus de ma tête et la sécurité juste à côté.



Une file fast track est dédiée aux porteurs de la carte AMEX, je ne sais pas sous quelles conditions j’aurai pu l’utiliser, mais je n’ai pas eu besoin de le savoir car il n’y a pas grand monde dans les autres files non plus. Je passerai donc le PIF très rapidement.


photo img_0916

Une petite vue sur le FIDS, mon vol est prévu à l'heure.


photo img_0875photo img_0876

Les portes 61-68 sont situées dans un hall assez petit mais qui comporte de grandes baies vitrées bien propres, l’idéal pour moi ! Je fais le tour du Duty Free pour acheter un dernier souvenir hors de prix mais le tour est rapidement fait, à peine 2 boutiques dans ce hall.
Spéciale dédicace à cette magnifique moquette !



Je verrai plusieurs compagnies scandinaves puis des compagnies classiques comme United, KLM que je vois décoller depuis ma place.



Finalement je me pose à proximité d’une autre porte car la mienne est utilisée par AirBaltic pour le vol précédent qui est en train de partir.


photo img_0926-18178

Ca y est, les couleurs d'AirFrance remplacent AirBaltic et déjà, les Français se lèvent !


photo img_0944

Il n’y a pas de sièges exactement devant la porte 64, il faut aller un peu plus loin mais il y a quand même beaucoup de places assises disponibles dans ce hall.

L'avion républicain Allemand vient tout juste d'arriver !


photo img_0933photo img_0934

A 10H je me rapproche de la porte d’embarquement en prévision. Finalement, rien ne bouge, à part un message qui défile indiquant que les bagages devront aller sous le siège de devant, car les coffres à bagages sont prévus complets… et allez, ça continue ! Vers 10H10, heure théorique d’embarquement, l’avion n’est toujours pas là mais le personnel au sol commence à s'affairer.


On nous indique qu’en raison d’un retard au départ de Paris, le vol sera retardé d’une quinzaine de minutes. Ils demandent une fois de plus, pour éviter de cumuler encore plus de retard, de bien vouloir venir enregistrer gratuitement son bagage à main. Personne ne semble vraiment se dévouer. Le message sera diffusé plusieurs fois, et il finira par manquer tout de même 15 bagages si on veut espérer pouvoir partir à l’heure. La menace ultime !


photo img_0950

Finalement ça marche, certains passagers avec des valises finissent par se dévouer. Il est également demandé de prendre soin de vérifier le poids et la taille des bagages cabine car il y aura une vérification stricte lors de l’embarquement.

J’aimerai juste revenir sur cette pratique assez récente d’AirFrance. Cela ne fait que quelques années que c’est chose courante et que ce problème existe chez AF. Cela coïncide au moment où AirFrance a commencé à faire du bagage en soute une option. Les gens voyagent donc de plus en plus avec un bagage cabine pour éviter de payer l’option, et les coffres à bagages se retrouvent donc pleins très souvent. Il y a vraiment eu un gros raté de la part d’AirFrance je trouve, le résultat est que maintenant j’y pense à deux fois et lorsque je voyage sur AirFrance, j’essaye de prendre un sac plutôt qu’une valise pour qu’on ne m’impose pas la sanction.

Pendant que je patiente, un employé de l’aéroport me demande de répondre à quelques questions sur sa tablette. Les questions portent sur le moyen de transport utilisé pour rejoindre l’aéroport, et si nous avons acheté quelque chose au Duty Free. En quelques minutes, j’ai répondu à toutes ses questions et lui rend donc sa tablette.


photo img_0947

L’avion arrive enfin et décharge son flot de passager Français, tandis qu’en porte, les gens commencent à s’impatienter.


photo img_0951-77792

L’embarquement est finalement appelé à 10H30. Tout d’abord les zones 1 et 2, puis 3 (c’est moi !) et ainsi de suite. Il n’y a aucun contrôle d’identité, on doit juste bipper son boarding pass à la machine, cela ne nécessite pas de personnel. Je n’ai constaté aucune vérification des bagages cabines comme ils avaient annoncé. Une passerelle nous mène jusqu’à un carrefour où les rangs les plus à l’arrière sont invités à embarquer par l’arrière, tandis que les rangs de devant doivent continuer leur chemin pour passer par l’avant. Pour moi, rang 12 je dois suivre le fléchage pour l’avant de l’appareil.



En embarquant j'ai tout de même pu croiser ce spécimen depuis la passerelle.


photo img_0955

La vue que je préfère :


photo img_0960

Je découvre que ma place est une place en issue de secours. J’avais procédé à mon enregistrement en ligne mais c’était la place qui m’avait été automatiquement attribuée. Ayant vu que c’était un hublot je n’ai pas cherché à voir le plan de l’appareil. Je n’ai jamais voulu être en sortie de secours car cela requiert beaucoup de responsabilités. Et le fait de ne pas pouvoir avoir ma pochette avec mes affaires à mes pieds est aussi plutôt ennuyant. J’aurai préféré être prévenue avant plutôt que de le découvrir dans l’avion mais bon, tant pis.



Petite vue sur la cabine (et sur le pitch sans comparaison !) pendant que l'embarquement se poursuit.



A côté :


photo img_0965

Évidemment, tout le monde n’a pas compris les flèches directionnelles pour l’embarquement, ce qui occasionne plusieurs croisements au milieu de ce couloir étroit pour que les étourdies étant montés à l’arrière puissent rejoindre le rang 5. L’embarquement se poursuit jusqu’à environ 10H50, après avoir pu caser toutes les valises cabines sans trop des difficultés.

Pendant ce temps, on nous fait le briefing des sorties de secours, toujours très rassurant !


Fin de l'embarquement. Le commandant de bord nous indique un temps de vol de 2H20 jusqu’à Paris en raison de fort vent de face, et de quelques turbulences.


Le roulage sera un des plus court que je n’ai jamais vu. A peine le temps de saluer 2 appareils au loin dans un épais brouillard, nous sommes déjà sur la piste. Mon hublot étant vraiment rayé et dégoutant, les photos seront toutes floues car la mise au point ne parvenait pas du tout à se faire. J'en suis désolée !



Nous nous retrouvons rapidement dans les nuages, la montée durera un certain temps et sera suivi de quelques secousses.



L’équipage rappellera plusieurs fois qu’il est interdit de se lever durant les turbulences, le voyant de la ceinture mettra du temps à s’éteindre.
Pendant ce temps, voici la lecture à bord. Il y en a pour toutes les couleurs dans le groupe AirFrance.



Petite vue sur la tablette coulissante :


photo img_1034

A 12H, les turbulences diminuent, nous sommes autorisés à nous déplacer. Et surtout, le service peut commencer. Une boite similaire à l’aller (mais bleue cette fois !) est distribuée. Elle contient un sandwich au thon et aux cornichons, une petite soupe, des quartiers de poire et un petit gâteau au chocolat. Un très bon point AirFrance avec cette boîte à déjeuner ! Pas de capsule d’eau distribuée, je prends donc un verre d’eau sur le service des boissons.



Les turbulences reprennent un peu avant 13H mais elles sont plus légères. Le vol se passe sans encombre (heureusement pour moi, étant en exit row…). Un petit coucou avec cet autre appareil AF en air to air !



Nous descendons sur Paris à 13H. La région parisienne facilement reconnaissable est en approche :



Nous nous posons à 13H40 avec quelques turbulences (pour changer !).



Une petite balade dans les terminaux :



Nous resterons quelques minutes arrêtés, perpendiculaires à la piste, j'y verrai 2 avions de très très près décoller. J'aurai pu rester là la journée entière mais il a bien fallu avancer à un moment.


photo img_1084

Dernier spotting pour la route :
Ah tiens, du SAS, ça faisait longtemps !



Le débarquement s’effectuera rapidement cette fois vue que je ne suis qu’en rang 12.


photo img_1101photo img_1102

Cette année ça sera sans moi :(


photo img_1103

La correspondance est encore une fois très facile vu que je n’ai juste qu’à prendre l’escalator qui monte pour regagner les portes F au départ.


photo img_1104photo img_1105

J’avais vu sur la partie « Airport Meeting » de FlightReport que Aldo, un FRiste vivant aux Etats-Unis cherchait de la compagnie pour son transit à CDG. Je l’ai donc contacté quelques jours avant afin qu’on puisse se retrouver pour discuter avions et faire plus ample connaissance.
Nous nous retrouvons aux portes du 2F et discutons une petite heure en attendant l’embarquement de son vol. Ce fut très plaisant, je n’ai en général personne avec qui partager cette passion alors c’est toujours super de pouvoir en discuter avec quelqu’un.


Il me reste maintenant 2H à tuer avant mon vol pour MPL. On se retrouve dans quelques semaines pour le dernier segment de ce voyage (et entre temps, je vais encore voler !)

Afficher la suite

Verdict

Air France

7.2/10
Cabine7.5
Equipage8.0
Divertissements6.0
Restauration7.5

Stockholm - ARN

8.4/10
Fluidité8.0
Accès8.5
Services8.5
Propreté8.5

Paris - CDG

8.0/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Cabine : Pitch incroyable en exit row, pas étonnant.
Equipage : OK
Divertissements : Rien
Restauration : Bon point pour la petite pochette et ce qu'il y a à l'intérieur.

Informations sur la ligne Stockholm (ARN) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 77 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Stockholm (ARN) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 35 minutes.

  Plus d'informations

5 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.