Avis du vol Air France Paris Vancouver en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF374
Classe Affaires
Siege 4E
Temps de vol 08:55
Décollage 05 Aoû 18, 10:25
Arrivée à 06 Aoû 18, 10:20
AF   #42 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4058 avis
Ben2108
Par 2062
Publié le 13 juillet 2019

Le périple


Bonjour à toutes et à tous,
Oyez, oyez, gentes dames et damoiseaux,
Vous voilà arrivés ci-devant le premier épisode d'une saga estivale d'à peine un an, qui vous conduira en Colombie britannique, près du Lac Salé, à Alcatraz, Cancun puis Houston.
Installez-vous confortablement, take a seat and a drink, and be aware !

Le routing initial ne sera pas des plus simples : CDG -> YVR -> SEA -> SFO/OAK -> DFW -> CUN -> DFW -> IAH -> CDG. Mais… il y aura quelques modifications en cours de route, entre un voyage réservé très longtemps avant sa réalisation et les habituels changements apportés par les compagnies aériennes.


L'avant-vol


Rien de palpitant, à vrai dire, puisque nous avons passé la nuit dans la zone hôtelière de Roissy, à la suite de notre auto-tour (road-trip is not a very appropriate term in french language) irlandais, encadré par de simples vols MC.

Nous voilà donc dans le petit train (de la mine) où nous apercevons ce triple 7.


photo 20180805_085623

Pas mal de monde ce  matin-là au T2 E de Roissy-CDG, mais un accueil chaleureux aux guichets SKP, après une attente de 10-15', des contrôles PIF avec l'accès N°1 rapidement passés, puis des PARAFE en état de marche. Youpi !

Nous voilà donc en route vers le salon du hall L, grâce au train LISA.


photo 20180805_085627-49585

AU SALON


Évidemment, ce salon a déjà été reporté à de multiples reprises, surtout à la suite de sa rénovation qui était toute récente, à l'époque (des faits). De sorte que j'aurais pu passer pour un précurseur, voire même un geek aérien… si je m'étais pressé de publier…

Vous y trouverez, pêle-mêle, ma sélection du matin, le bar à thés/tisanes, une zone calme avec des affiches, la "cage" (puisqu'il faut bien dénommer cette zone étrange !), des toilettes propres (à couvercle rabattu) puis une vue générale de la rotonde.



L'embarquement étant appelé à partir de 09h30, nous flânerons un peu au salon, avant d'en sortir vers 10h00, pour nous rendre en L32. Sur notre route, nous croiserons quelques passagers attendant patiemment leur départ retardé. Pendant ce temps, l'embarquement est déjà en cours, des passagers sont en train de se rendre dans l'avion.


photo 20180805_100301-57291

Déjà (ou encore), l'aéroport se refait une beauté, expression commerciale et vitro-fanée pour indiquer qu'il y a du chantier…


photo 20180805_100304

Ah, bein tiens, On parlait de toi, justement !

Est-ce utile d'insister pour dire que l'enseigne livrée à la mode 1980 me semble laide (à moi aussi) et n'est pas signe d'une standardisation haut-de-gamme de la marque ?


photo 20180805_100328

A BORD


Une belle impression à bord, avec un CC et un PNC à l'accueil, professionnels sans être chaleureux. Qui nous indiquent où nous rendre pour trouver nos sièges.


photo 20180805_100722

Tout lecteur, même non initié aura reconnu les cabines "BEST" avec leurs sièges en épi que nous occuperons au centre de cette cabine.
Le petit bazar est déjà disposé sur le siège, et les trousses seront données lorsque la cabine sera presque pleine. Ma veste attendra désespérément de longues minutes que tout ce petit monde s'affaire çà et là.



Le roulage ne présente que peu d'originalité, et l'écran, sa taille, son format et sa vidéo de sécurité sont déjà éculées.


photo 20180805_111142photo 20180805_111135

Mais pour ce qui concerne l'état de la cabine, ou, a minima de l'aménagement du siège, il semble que l'usure soit déjà bien entamée  ou que la force herculéenne des passagers n'ait pas été imaginée !


Le menu est rapidement distribué, et les commandes sont prises au fur et à mesure de l'allée, le statut FBlue ne semble pas être un critère de priorité.



Le menu sera distribué une fois les PNC autorisés à quitter leurs ceintures.
On remarquera le choix de 3 plats chauds dont 2 inspirés par M. ROTH, mais aussi un choix de vins qui semble s'effriter au fil du temps :2 blancs dont un IGP Languedoc peu reluisant et 2 rouges dont un millésime 2011 de qualité moyenne ne sont pas très engageants.


photo 20180805_112827

Pour ne pas avoir de regrets, commençons donc par un verre (de forme inappropriée) de Champagne Laurent PERRIER qui ne laisse pas un souvenir extraordinaire. La minéralité, oui, mais une acidité vraiment dure.
Une boîte de noix. Au risque de paraître désagréable, qu'est-ce que cela coûterait de les mettre dans une coupelle. Voire de les chauffer ??


photo 20180805_115951

L'entrée est apportée vers midi (heure de paris)
Que dire ? Une salade froide, une demi tranche de saumon et de la mâche. Avec le fromage.


photo 20180805_122624

Après cette introduction, le plat chaud est déposé vers 12h25, j'avais choisi le veau mijoté à la Verveine de M. ROTH. La viande est tendre et bien cuite, les légumes sont éparpillés ça et là, pas vraiment consistants.
Mon co-pax prendra le dos de cabillaud au fenouil, qu'il a trouvé trop cuit et sec.


photo 20180805_131012

Après le plat et le fromage sans aucun goût ni relief, je pousserai le vice pour obtenir non seulement une réglette de 3 mini-desserts, mais aussi 2 glaces : passion et mirabelle, qui me seront accordées avec le sourire. Le tout vers 13h10.

S'en suivra une longgguuuuueee sieste…. jusqu'à 18h50 (heure de paris, soit H-1 avant l'arrivée



Nous avons bien avancé, en passant très au nord. La géo-vision est de très bonne facture, la collation un peu moins : j'aurais espéré autre chose qu'une assiette froide. Quant au pesto accompagnant les légumes, il a du rester chez SERVAIR, ce jour-là.
Aparté : Si la compotée de fraises était savoureuse, je me demande toujours pourquoi une bûchette de beurre était présente, sachant que le pain n'est jamais arrivé.


photo 20180805_200535

En approche finale sur Vancouver, avec un mot fort sympathique du CDB ainsi que de son copilote, pour les voyageurs. Annonces classiques de la CCP (pas vue, sauf en train de courir dans les couloirs) ainsi que de la CC Biz.



Arrivée à l'heure sur piste à Vancouver, sans aucune difficulté. Roulage court et nous voilà à 11h25 en porte, avec un coup d’œil à notre avion du jour. Ainsi qu'à quelques autres qui passent par là…



L'aéroport de Vancouver, déjà décris pas de nombreux reporters, est très lumineux, aéré et décoré de symboles des premières tribus indigènes, auxquelles la province et la ville sont très attachées.
Certains panneaux préfigurent de l'ambiance de la ville, que les canadiens considèrent comme la ville la plus réglementée de tout le pays…


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air France

8.2/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements9.0
Restauration8.0

Air France Lounge - 2E, Hall L

8.2/10
Confort9.0
Restauration8.0
Divertissements8.5
Services7.5

Paris - CDG

8.4/10
Fluidité8.0
Accès7.5
Services8.5
Propreté9.5

Vancouver - YVR

9.2/10
Fluidité9.5
Accès9.5
Services9.0
Propreté9.0

Conclusion

Si les cabines BEST d'air france sont un très bon choix, il y a déjà des dégradations, qui ne sont pas réparées. Que notre avion soit arrivé de Canton le matin même n'empêche pas de refixer les parties a priori non amovibles. L'équipage n'a pas eu, sur ce vol, d'attention particulière aux passagers à statut, et s'est contenté de faire son boulot, sans vraiment forcer l'attention aux passagers. Quant aux repas, je m'interroge sur le fait de savoir si la période d'été n'est pas une période de relâchement qualitatif. Mais peut être me trompe-je.
CDG reste CDG : les longues files d'attente dès le matin à 2E tout au long du terminal, sans guide-file, des agents mi-débordés, mi-agacés et un espace de circulation très réduit.
Le salon du hall L est une vraie réussite, encore faudrait-il que ses "plus" soient disponibles, comme la cuisine à la demande, les massages ou le sauna, ce qui n'était pas le cas ce jour-là.
Vancouver : belle découverte, avec un passage éclair de l'immigration et une livraison des bagages rapide. En moins de 30', nous étions déjà en route vers le centre via le train.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Vancouver (YVR)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 10 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Vancouver (YVR).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 10 heures et 3 minutes.

  Plus d'informations

10 Commentaires

  • Comment 511450 by
    nicobcn TEAM GOLD 3923 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Vous faites bien de souligner l'entretien de la cabine qui est vraiment une honte. Quel gâchis d'avoir un produit de ce niveau, et ne pas être capable d'assurer son entretien... Incompréhensible.

    Dommage que l'équipage manque de proactivité.

    Pour le reste c'est un très bon vol, largement au dessus de la concurrence (AC et TS).

    A bientôt !

    • Comment 511460 by
      Ben2108 AUTEUR 82 Commentaires

      Merci pour le commentaire. Une honte, ça peut être un peut exagéré. C'était propre et ça semblait parfaitement sûr. Mais pour une compagnie qui se veut haut de gamme, ça assombri un peu le tableau.
      La concurrence, je n'y pense même pas. AC et ses réductions de coût, TS avec ses prestations hors d'âge ou quasi-low-cost, non merci :-)
      A bientôt !

  • Comment 511465 by
    AirBretzel TEAM GOLD 5185 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    C'est dommage qu'il y ai des dégradations dans la cabine, mais le reste du vol est très bien, avec même une longue sieste.
    A bientôt
    .

  • Comment 511473 by
    Esteban TEAM GOLD 10443 Commentaires

    Merci pour le partage !

    Un petit conseil : la lecture est vraiment facilitée quand on met le texte expliquant la photo avant et non après :)

    Prestation un peu en dent de scie sur ce vol, l'équipage m'a semblé vraiment sympa mais les deux plateaux sont assez moyens par contre.

    A bientôt !

  • Comment 511496 by
    Athos_001 71 Commentaires

    Bonjour, merci pour ce FR.
    De quel avion s'agit il ? Selon sa date de livraison, les premières cabines livrées commencent effectivement à se faire vieilles et vont être prochainement remplacées. Ce type de cabine a une durée de vie d'environ 5 ans en usage intensif avant de devoir subir une grosse maintenance ou carrément un rétrofit.

  • Comment 511517 by
    Lhdbzh GOLD 852 Commentaires

    Merci pour ce FR,

    Un passage à CDG plutôt “réussi” en terme de fluidité.

    La cabine Best est connue, le siège est confortable : on est loin des NEV qui sévissent encore sur de nombreuses destinations (ce sera Tokyo pour moi cette semaine...).

    Je confirme que cette cabine se dégrade sur quelques avions. Il faut reconnaître que parfois les pax ne sont pas très “tendres” avec le matériel.

    Les plateaux ne sont pas mal : le fromage est toujours insipide. Vous avez échappé au sempiternel foie gras mais il semble que le saumon ait été servi en quantité très congrue.

    La carte des vins est faible, ça se dégrade pas mal de ce côté-là.

    Au loto des PNC vous n’avez clairement pas tiré le gros lot et pourtant ils progressent dans leur relation avec les clients.

    Merci pour le partage.
    A bientôt

  • Comment 511590 by
    pititom GOLD 10277 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    C'est sûr que c'est une cabine agréable, mais ce n'est pas (et de loin !) le premier témoignage sur leur usure galopante. Le manque d'entretien est vraiment dommage.

    A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.