Avis du vol LATAM Isla De Pascua Santiago en classe Economique

Compagnie LATAM
Vol LA1102
Classe Economique
Siege 16A
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 04:30
Décollage 15 Jui 19, 19:55
Arrivée à 16 Jui 19, 02:25
LA   #46 sur 72 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 154 avis
thogui
Par 772
Publié le 22 août 2019

Sommaire

Bonjour à  tou.te.s,

Je vous reporte aujourd'hui le vol retour de mon voyage sur l’Ile de Pâques en juin dernier.  

Pour rappel le vol aller se trouve ici

Bien que le vol aller se soit très bien passé, et après une semaine de rêve sur une des merveilles du monde, le retour a quant à lui été moins agréable.

Le mois de juin est la très basse de saison pour l'île. Bien que la météo ait été très bonne pendant la semaine, la fin de semaine s'est complètement dégradée. Nous devions reprendre l'avion le vendredi midi. Au petit matin, et sous des pluies diluviennes, LATAM annonce sans surprise que le vol est retardé de plusieurs heures. Bon ce n'est pas très grave.

Puis je vois que le vol décolle de Santiago et entame bien son vol vers l'île. Puis FR24 ne couvrant plus la zone, l'avion disparaît, il faut juste espérer qu'il continue bien son vol. Nous nous rendons donc pas trop tard au petit aéroport de l'île.


photo img_9398photo img_9383

Et la on nous annonce que le vol a fait demi-tour au bout d'une heure de vol, et que le deuxième vol est annulé … 

De plus l'éloignement de l'île ne permet pas d'avoir de mise à jour, le personnel ne sachant rien avant le lendemain 10h ! Evidemment la loi chilienne n'est pas aussi protectrice qu'en Europe, et nous sommes donc livrés à nous même. Ils n'ont rien à nous dire, si ce n'est de revenir demain, voir si, peut-être, il y aura un vol …  


photo img_9384-80185

La visibilité étant pas assez bonne, et l'aéroport dépourvu d'ILS etc les vols sont donc annulés et tout le monde doit se débrouiller sans savoir quand on pourra quitter l'île. En temps normal ce genre de situation n'est pas stressante, mais à l'autre bout du monde, être coincé au milieu du Pacifique est très frustrant d'autant plus quand LATAM se fiche de ses passagers.

Après avoir trouvé un logement d'urgence, nous décidons d'aller rapidement à l'agence LATAM du village pour voir ce qu'on peut faire.

Et la on nous annonce qu'on ne pourra pas repartir avant lundi ! On est vendredi … Donc lundi, arrivée mardi à Santiago, et retour à Paris le mercredi. Les nerfs de tous les clients s'échauffent, ce qui parait totalement justifié. D'autant plus que personne n'est prioritaire sur les vols avant vu q'on va pas tout décaler. Finalement des informations tombent, et LATAM décide quelques heures après de reprogrammer tous les vols au lendemain, si la météo le permet évidemment. Le personnel de l'agence semble beaucoup moins au courant alors je fais toutes les modifs en ligne. 


Départ


Nous sommes donc samedi, dans la nuit LATAM a déjà retardé tous les vols reprogrammés de plus de 7 heures voir 9 heures pour un vol. 

Alors oui on ne devrait pas dire non à rester un jour de plus sur l'île mais la météo est vraiment exécrable et il n'y a rien à faire. Juste espérer que les vols atterriront. On nous annonce que l'enregistrement est tout de même ouvert dès 10h pour un vol à 19h, ce qui nous permettra de laisser nos bagages. 


photo img_9385-19071

Il y a quelques passagers, et nous sommes bien confirmés sur le premier vol. Initialement prévu à 12h00, retardé à 19h00.


photo img_9390

Puis nous rejoignons à pieds le village pour passer la journée.

Le vol a bien décollé de Santiago, et le temps s'améliorant un peu.

Vers 17h30 nous regagnons l'aéroport et attendons l'atterrissage du Boeing 787-9. 


photo img_9401photo img_9400

Notre Dreamliner atterri à 17:45 sous les applaudissements et soulagement des passagers. Premier vol depuis plus de 48 heures, on a l'impression de vivre la libération ahah …


photo img_9403photo img_9435

La piste est encore mouillée et les reverse du Boeing font un énorme boucan. 


photo img_9451

Puis l'appareil arrive sur le petit tarmac.


photo img_9454photo img_9455

Les passagers débarquant font des photos et sont très heureux, eux aussi, d'arriver sur l'île de Pâques.

Il est alors temps de rejoindre l'aérogare. Quelques clichés historiques sont accrochés retraçant l'histoire de l'aéroport. 


photo img_9388photo img_9389

Et le Concorde qui faisait un arrêt lors de ses vols tour du monde.


photo img_9387

Il y a deux bornes mais celles-ci ne semblent plus fonctionner.


photo img_9456

L'aérogare se remplit très rapidement et nous faisons la queue pour passer la sécurité.


photo img_9457

De l'autre coté, une grande salle d'embarquement ouverte sur le tarmac et des boutiques.


photo img_9464-82385photo img_9463

Une belle vue sur l'appareil avec encore un Moai.


photo img_9458photo img_9461

Vers 19h l'embarquement commence via l'unique porte de l'aéroport.


photo img_9465

Les priorités sont respectés et nous embarquons.


photo img_9466photo img_9467

Accueil quelconque à bord et nous rejoignons nos sièges, qui sont des sièges + que LATAM nous a attribué automatiquement.


photo img_9468photo img_9470

On retrouve une cabine moderne et confortable.


photo img_9471photo img_9472

L'espace pour les jambes est très bon et il y a un repose pieds.

L'IFE est activé. 


photo img_9474photo img_9475

L'embarquement très rapide, nous devons vite partir car l'autre 787 a déjà atterri et le troisième arrive bientôt. L'aéroport ne pouvant pas traiter trois vols en simultané.

Nous avons droit à une démonstration de LED ! 


photo img_9476photo img_9477

Puis les consignes de sécurité sont diffusés.


photo img_9478photo img_9480

Pas de photo de l'extérieur ni de rien d'autre car il fait nuit et il 'ny a rien à voir. Tout le monde est soulagé d'avoir enfin quitté l'île.

Rapidement après le décollage le service débute. 

Je ne me rappelle pas du choix. 


photo img_9482

Un plat chaud est compris. J'ai pris les pâtes.


photo img_9483

Le vol dans ce sens est presque une heure plus rapide que le vol aller de part les vents favorables. 


photo img_9485

Nous atterrissons à Santiago vers 2h30 du matin … Les bagages arriveront juste après.

Puis direction un aéroport proche de l'aéroport avant de pouvoir récupérer le vol retour vers Paris. 

Et quelques clichés du départ du Chili 


photo img_9504photo img_9510

Merci de m'avoir lu ! :)




Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

LATAM

5.0/10
Cabine5.0
Equipage5.0
Divertissements5.0
Restauration5.0

Isla De Pascua - IPC

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Santiago - SCL

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Le vol en lui même s'est bien passé mais toutes les péripéties font qu'on ne profite plus ...

La gestion de LATAM est évidemment inexistante mais ils sont dans leur droit .

Je ne noterai donc pas ce vol et laisse la note de 5/10.

Informations sur la ligne Isla De Pascua (IPC) Santiago (SCL)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 8 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Isla De Pascua (IPC) → Santiago (SCL).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est LAN Airlines avec 7.7/10.

La durée moyenne des vols est de 4 heures et 38 minutes.

  Plus d'informations

10 Commentaires

  • Comment 518268 by
    Esteban TEAM GOLD 13425 Commentaires

    Merci pour le partage Thomas.

  • Comment 518334 by
    Lhdbzh 1073 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR,

    L’incertitude est pénible et gâche finalement vos dernières heures sur cette île magique.

    L’aérogare est sympa plus particulièrement airside.

    Vol qui devient tardif mais heureusement dans une cabine neuve en siège+ avec un bon pitch.

    Dîner qui semble quantitatif mais qui fait moyennement envie.

    Un peu la galère tout ça mais ce sont les plaisirs du voyage !

    A bientôt !

  • Comment 518336 by
    Edmond_Dantesque 208 Commentaires

    Bonjour, merci pour le FR, mais vous devriez malgré tout noter. Car 5 c'est une note très moyenne sur FR, qui dégrade LATAM alors qu'elle ne le mérite pas. En tout cas je ne sais pas quel était votre ressenti à bord mais c'est un bel avion récent.

  • Comment 518365 by
    akivi GOLD 2676 Commentaires

    Merci beaucoup pour ce FR, avec un aéroport de départ qui me tient particulièrement à cœur ?

    Pas de chance pour le retard, d'autant plus qu'il n'a pas été très bien géré par Latam.

    Les pax du vol aller ont fait demi-tour au bout d'une heure, comme moi en septembre (sauf que c'était pour un souci sur l'avion) ! Mais bonne chance si vous essayez d'obtenir quelque chose de Latam, je ne suis arrivé à rien malgré plusieurs tentatives dont une via une agence "officielle" chilienne de protection des consommateurs.

    Un bel avion et une belle cabine, dommage que le catering soit toujours aussi réduit...

    A bientôt !

  • Comment 518366 by
    Shadow B 574 Commentaires

    Merci pour le FR :)

    Je suis "heureux" de voir que je ne suis pas le seul à avoir vécu la désillusion avec LATAM même si dans mon cas j'ai eu la chance qu'on ne me retire que mon siège hublot, mon voisin lui avec carrément été downgradé sur son vol aller)

    Heureusement le retour vers Paris n'a pas été trop compliqué :)

    Par contre j'étais étonné de lire qu'IPC n'avait pas d'ILS surtout que j'en avait vu un lors de mon départ et effectivement selon l'IP Chilien il y en aurait bien un mais qui à l'air d’être quasi perpétuellement en panne. J'ai aussi appris sur l'île que le carburant d'avion venait plusieurs fois par mois via bateau et que donc les 787 de LATAM venaient avec le carburant uniquement pour faire l'aller et refuelait sur place, je ne sais pas combien ils économisent comme ça mais ça n'aide pas les passagers dans votre cas surtout qu'à part avec un vent de travers conséquent au quel j'aurais du mal à y croire, il n'y à pas de raison d'un 787 ne sache pas atterrir à cet aéroport.

    Bref comme vous, je trouve la gestion de LATAM pour le moins chaotique ^^

    A bientôt :)

    • Comment 518419 by
      thogui AUTEUR 369 Commentaires

      Alors j'avoue ne pas trop connaître l'équipement de l'aéroport et ce qu'on nous a dit, et ce n'était pas à cause du vent visiblement ... ils ont peut être tendance à facilement annuler le vol ?

      • Comment 518427 by
        Shadow B 574 Commentaires

        J'ai pu remarquer début Juillet (les FR arrivent :p ) que le personnel LATAM à l'aéroport n'est pas local et n'y connait rien. Je sais aussi de source sûre que la tour de contrôle est gérée par des débutants avant de prendre poste dans de plus grandes tours au Chili donc je pense que c'est l'aéroport tout entier qui est un peu comme une base lointaine du Chili du coup dès qu'un truc cloche, c'est le bordel :p

        Je peux donc comprendre que LATAM ait tendance à vite se protéger sur ce vol car une fois à mi-chemin, il atterrit sur l'île ou dans l'eau :/

  • Comment 518390 by
    AirOne 2340 Commentaires

    Merci pour ce FR,
    "Evidemment la loi chilienne n'est pas aussi protectrice qu'en Europe" pas de doute sur la meilleure protection de la loi européenne, mais à priori mais là vous êtes dans un cas de force majeur et même en Europe la compagnie ne vous devrait rien du tout (voir la tempête de neige sur NY l'année dernière), après la gestion d'une très mauvaise météo reste au coup par coup avec des décisions toujours incertaines. Les 3 787 envoyés le lendemain montre que Latam n'en avait pas rien à faire non plus, quand on voit comment Level avait géré la panne de son A330 vers le Canada ...
    Sinon le vol semble correct malgré ce retard plus que préjudiciable, heureusement pour vous la semaine a été belle et le bonus est lui très beau. La prestation à bord ne fait pas rêver avec ce plat de pâtes qui n'a pas l'air fameux.

    Merci du FR et à bientôt!

    • Comment 518418 by
      thogui AUTEUR 369 Commentaires

      Il me semble bien qu'en cas de retards/annulations à cause de la météo, les pax en UE ont droit à une assistance mais pas d’indemnité. Merci :)

      • Comment 518425 by
        Shadow B 574 Commentaires

        En fait au delà de la raison exacte c'est principalement le prévisibilité qui compte, si c'est prévisible c'est imputé à la compagnie (une météo qu'on sait catastrophique depuis plusieurs jours par exemple), si c'est imprévisible, la compagnie est safe (une tempête qui a fortement dévié et qui impacte des vols imprévus par exemple) :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.