Flight-Report

Avis du vol Ryanair Brussels Perpignan en classe Economique

Compagnie Ryanair
Vol FR1384
Classe Economique
Siege 10D
Temps de vol 01:45
Décollage 01 Aoû 13, 18:15
Arrivée à 01 Aoû 13, 20:00
FR   #21 sur 21 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 232 avis
HPM_1
Par 3452
Publié le 10 août 2013
Bonjour à tous !

Voici mon tout premier Flight Report. Dommage que je n'ai pas découvert ce site avant, j'ai pas mal voyagé à travers le monde (en Afrique notamment sur des vols intérieurs parfois périlleux…).
Aujourd'hui je ne prends l'avion que très rarement malheureusement.

Pour ce FR, je vous emmène sur la ligne Charleroi-Perpignan.
Ma grand-mère habitant dans le sud, j'ai effectué mon premier voyage pour Perpignan en UM à 7 ans. C'était chez AOM au départ de ORY. J'ai ensuite effectué le même voyage tous les ans chez Air Liberté, puis AirLib. Lorsque AirLib a coulé, plus aucune compagnie ne désservait PGF.
Je me suis ensuite rabattu sur Ryanair. Habitant dans le nord de la France, je suis à 2h de l'aéroport de CRL. J'ai effectué la liaison Charleroi-Carcassonne (puis je redescendais sur Perpignan en voiture), puis Charleroi-Gérone en Espagne.
Ensuite AF a ouvert la ligne ORY-PGF (parfois assurée par Brit Air). Mais lorsque Ryanair a ouvert la liaison CRL-PGF a des prix imabattables, le choix a été vite fait par rapport à AF, surtout que pour 1h45, le confort d'AF m'importe peu.

Ce jeudi 1er aout j'arrive donc à CRL 1h30 avant mon vol. L'aéroport est petit, et il y a ENORMEMENT de monde qui part en vacances, et je peine à trouver un siège. Ca sera en face du comptoir info.

photo img_1110


Ma joli carte d'embarquement

photo img_2710

Quelques minutes d'attente au comptoir d'enregistrement. Avec Ryanair il faut faire attention à une chose en particulier : le poids des bagages. A CRL, la pesée est automatique et dès que le poids dépasse les 15kg réglementaire, le montant des excédents de bagage est impérativement à régler si vous voulez embarquer (20? par kilo supplémentaire, ça va vite !). Heureusement pour moi mon sac est de 13kg.

Les vols ce jour là (Ryanair est le roi de CRL) :

photo img_1112


Une petite nouveauté de CRL : le temps d'attente du PIF. Une nouvelle ligne de PIF a d'ailleurs été installée par rapport à mon précédent passage l'année dernière. Il est vrai que le PIF était le point noir de l'aérogare de CRL…

photo img_1113


Le passage du PIF se fait sans problème. Je met ma veste dans un bac qui passe sans encombre les contrôles. Sauf qu'en la remettant, je m'aperçois qu'un détail était resté dedans. Comme je fais pas mal de photos, j'ai un matériel assez cher. J'ai toujours sur moi, dans la poche de ma veste, un pepper spray qui peut s'avérer utile en cas de tentative de vol (c'est surtout psychologique, un effet rassurant je pense). J'ai tellement l'habitude de l'avoir sur moi que je n'ai même pas pensé de la retirer de ma veste : elle passera sans encombre le PIF. J'aurai pu à n'importe quel moment paralyser un PNC et semé une belle panique sur ce vol…
Je vous rassure, le pepper spray est resté bien rangé dans ma veste pendant tout le vol. Mais c'est un terrible avoeu d'impuissance des PIF, même en Belgique.

Une fois passé le PIF, grande nouveauté de CRL : il faut impérativement passer par la boutique duty free pour accéder aux portes ! C'est le genre de vente forcée que je ne supporte vraiment pas ! Des grands panneaux GATES avec des flèches sillonent le magasin.
Désolé pour la qualité de la photo, mais le PIF étant à proximité, je me suis attiré les foudres d'un membre de la sécurité.

photo img_1114


Après ces désagréables impressions d'insécurité et de marchandising forcé, j'arrive à la porte 13. L'embarquement débutera à 17h40, mais dès 17h beaucoup de passagers se pressent déja dans la file d'attente. Les lolitas qui nous feront embarquer arriveront à 17h35, mais notre appareil arrive en retard de 5 minutes.

[url=http://www.servimg.com/image_preview.php'i=1962&u=13120297][img]http://i71.servimg.com/u/f71/13/12/02/97/img_1115.jpg[/img][/url]


J'embarque parmi les derniers passagers, le siège que j'occupe m'importe peu, ce sera le 10D.

photo img_1116


L'intérieur du B737-800 est assez propre (ce n'est pas toujours le cas chez Ryanair). Les PNC sont courtois mais nerveux car on a déja du retard sur l'horaire prévu et l'embarquement n'est toujours pas terminé. Les derniers passagers, des familles avec enfants, se plaignent de ne pas avoir de place les uns à coté des autres. C'est le risque lorsqu'on embarque en dernier. Le chef de cabine passe a coté de moi en soufflant lourdement.
On repousse finalement à 18h20.

Ce B737-800 commence à montrer des signes de fatigue au niveau des coffres supérieurs

photo img_1117


1er passage du buy on board avec des collations. Je ne prendrais rien, pour 1h45 de vol, je peux survivre sans manger. Les deux passagers à côté de moi prendront 2 Pepsi et un chocolat chaud, le tout pour 8?. Selon ma voisine, son choco était plutot bon.

photo img_1118


Second passage du BOB, cette fois pour les parfums et autres gadgets. Très peu de passagers en achèteront.
Je vous passe les deux passages en cabine pour les tickets de loteries.

Jetons maintenant un oeil au pitch, qui n'est pas fabuleux mais somme toute assez correct pour 1h45 (j'ai des jambes fines je sais ^^).

photo img_1119


La safety card que tous les passagers ont sous les yeux avec des petites pubs pour les douceurs proposées en cabine.

photo img_1120


Tiens, les publicités sur les coffres supérieurs ont toute disparue, ce n'est pas plus mal.

photo img_1121


Finalement nous nous posons sur le tarmac de PGF à 19h41 ! Soit 19 minutes d'avance alors que nous avons décollés à l'heure. La personne qui devait venir me chercher n'était d'ailleurs pas encore arrivée à PGF lorsque nous avons débarqués.
Afficher la suite

Verdict

Ryanair

6.3/10
Cabine5.5
Equipage7.0
Carte payante6.5

Conclusion

Ponctualité : j'ai eu peur pour la note de ponctualité à CRL, mais à notre arrivée à PGF c'est une belle surprise.

Confort : c'est la chose sur laquelle il ne faut pas être trop regardant chez Ryanair. Ma note de base est de 10/20 chez Ryanair, à laquelle je rajoute un point pour la disparition des pubs sur les coffres en cabine. Je ne pénalise pas le gros problème de sécurité auquel j'ai été confronté car la compagnie n'est pas en cause.

PNC : c'est la bonne surprise de ce vol. J'ai souvent eu affaire à des PNC fatigués, stressés et peu soucieux des passagers chez Ryanair. Ce n'était pas le cas cette fois, malgré un peu de stress à l'embarquement, il y avait une bonne ambiance entre les PNC qui était souriant et serviables.

Repas : je n'ai rien pris alors mes deux voisins vont m'aider à mettre une note convenable au BOB.

J'ai connu pire niveau vol sur cette ligne, mais le gros problème vient de CRL. L'aéroport, même si il est récent est petit, les sièges sont rares et le marchandising y est très désagréable, même si je sais que c'est le jeu du low-cost mais il y a des limites à ne pas dépasser. Sans parler du PIF qui se révèle assez inéfficace (je pense que ça n'est pas mieux ailleurs, mais c'est un autre problème).

J'espère ne pas avoir été trop long pour ce premier FR, mais il y avait des choses à dire.
A bientôt !

Sur le même sujet

10 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.