Avis du vol Aegean Airlines Athens Paris en classe Economique

Compagnie Aegean Airlines
Vol A3614
Classe Economique
Siege 26A
Avion Airbus A321
Temps de vol 02:20
Décollage 22 Aoû 19, 17:40
Arrivée à 22 Aoû 19, 19:00
A3   #8 sur 71 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 168 avis
Marmotte92
Par 530
Publié le 19 novembre 2019

Bonjour à tous et bienvenue dans ce FR présentant la suite de mon retour sur Paris depuis Chania, en passant par ATH.
Et désolée pour le retard de publication de cette fin de routing.


Rappel du contexte


Nous sommes fin juillet et je décide de clore mes vacances en beauté, en laissant mari et enfant à la maison pour m'octroyer une belle semaine avec une amie. Chouette programme en perspective !
Sauf que cela ne nous laisse que peu de temps (et de choix) pour réserver vols et hébergement. Les ordinateurs tournent à fond et je remarque des billets d'avion pour la Crète, vers/depuis Chania (ou La Canée), à un prix "correct". Correct, c'est vite dit et c'est clairement cher/ très cher, mais à 15 jours du départ, en plein mois d'août, pour une destination soleil, c'est ça ou rien ! C'est ainsi que je débourse un peu plus de 800€ pour le routing suivant (avec bagage en soute et choix de siège pour être sûre d'avoir un hublot, tout de même !).   


Routing


Je savais grâce à FR qu'Aegean propose des enchères pour se surclasser, à des prix parfois très raisonnables (ex: 90€ pour Air Bretzel).
Aussi, je guettais secrètement l'arrivée d'un mail proposant de participer à des enchères. Une semaine avant les vols retour, le fameux mail arrive… Danse de la joie… Jusqu'à son ouverture car les enchères s'étalent entre 135€ et 325€ (avec une proposition à 200€).
Je laisse donc passer mon tour car mon billet "de base" m'a déjà coûté cher. Ce sera pour une autre fois !


en attendant l'embarquement


Je vous avais quitté à la sortie du précédent vol. J'arrive donc dans les couloirs d'Athènes et me dirige vers la porte B05 puisque la communication faite par Aegean est proactive et pertinente : j'avais reçu un premier mail m'indiquant l'embarquement en porte B07, suivi d'un rectificatif (porte B05 finalement), le tout avant le décollage de Chania.
Il n'y a pas de PIF à repasser donc on arrive directement dans le dédale de restaurants et boutiques, pêle mêle.



J'arrive à l'heure théorique d'embarquement en porte mais il n'y a aucun appareil connecté au jetbridge. On va donc avoir un peu de temps pour spotter (et accessoirement un peu de retard).


Pas mal d'activité en cette fin de journée à Athènes. Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs !

B737 SAS 


photo img_3520

A320 Aeroflot


photo img_3526-2

Notre appareil, A321 Aegean immatriculé SX-DNG, de 14 ans


photo img_3522-2photo img_3524-2

A319 Cyprus Airways 


photo img_3530-2

Et quelques autres, locaux ou non (Aegean, Easy Jet, KLM)


photo img_3533-2photo img_3535

A côté de nous, en porte B03, un A220 de Swiss. 4 écrans sont installés pour faire la pub de ce bel oiseau en salle d'embarquement


photo img_3516photo img_3531-69326

Pendant qu'à notre porte, il n'y a toujours pas d'activité.


photo img_3532-68310

Le temps d'aller faire un petit tour dans la zone commerciale et, c'est la cohue quand je reviens. Les longues files de passagers prêts à embarquer sont constituées, mais ça ne bouge pas.


photo img_3537-54032

Jusqu'à une annonce au micro : l'avion est en surbooking donc de bonnes âmes prêtes à partir le lendemain aux frais d'Aegean sont recherchées. Je n'ai pas plus de détails car il fallait se rendre au desk pour en savoir plus.

En attendant, j'ai du mal à comprendre, rétrospectivement, la politique de surclassement d'Aegean. Si les enchères avaient été un peu plus basses, je pense qu'elles auraient trouvé preneurs (j'aurais probablement cédé à la tentation…) et peut-être que les quelques places manquantes auraient été trouvées.

Notre porte est mal fichue, la queue reflue et bloque l'allée centrale. Bref, c'est le bazar !


photo img_3536-58777

Finalement, il faut croire que quelques bonnes âmes voulaient passer quelques heures de plus à Athènes et l'embarquement débute enfin.
Le jetbridge est aveugle au début.  


photo img_3538

Puis on approche et ce sont les fameux instant "Playstation" 


photo img_3540-25579

Puis "porte" 


photo img_3541-31179

Puis un petit fuselage shot en passant


photo img_3542

a bord


Que dire ? Le pas est excellent ! Mais il y a une contre-partie : j'ai à peine accès à 1/2 hublot, derrière moi. Et rayé qui plus est… Déception, ça va être compliqué de faire des photos :-( et surtout, je n'aurai pas d'IFE naturel.


photo img_3543

Bon, ça peut presque le faire  


photo img_3544

Le ménage a été fait


photo img_3546

La littérature que j'ai placée dans l'aumonière devant pour pouvoir ranger quelques articles perso à mes côtés ;-)


photo img_2128

La configuration de la cabine est similaire à celle du vol précédent, le siège aussi. Une petite vue de son inclinaison


photo img_3545-18462

Boarding completed 5 minutes après l'heure théorique de décollage. La cabine est pleine a priori. 
Il n'ya pas de prise USB, pas d'écran, même collectifs, pour la géolocalisation. Et on ne peut pas dire que j'ai un hublot donc ça va être un peu longuet probablement !

Le CDB prend la parole pour expliquer que notre retard est lié à l'arrivée tardive de l'appareil et au trafic, très important, sur l'aéroport. Il nous détaille notre trajet, et la météo sur celui-ci et à l'arrivée à Paris (tout va bien, il fait beau avec une température de 23°C). 

Les PNC distribuent le traditionnel bonbon (cette fois, je l'ai en photo !) …


photo img_3553

… et préparent le matériel pour les démos de sécurité


photo img_3548

Il n'y a eu par contre aucun point sécurité lié au fait que nous étions sur des rangées en issues de secours (et qu'on peut être amené à aider l'équipage par ex.). Un jeune de moins de 18 ans a même été placé sur la rangée de droite à l'enregistrement. Une hôtesse lui a demandé de passer sur une autre rangée en échnageant avec un autre passager.


Les démonstrations sont effectuées pendant le roulage


photo img_3554-24675

On repousse finalement à 17h40 passé et commence un assez long roulage, avec passage par la zone commerciale, avec des enseignes bien connues !


photo img_3566-2photo img_3569-2photo img_3570-2

On passe aussi devant le terrain d'exercice des pompiers et autres secouristes


photo img_3567-3

Avant de décoller, quasiment à 18h. On survole la mégalopole d'Athènes 


photo img_2091

Instant F-OITN en début de vol


photo img_2086

La distribution des plateaux repas débute. Ca commence mal, ma tablette est toute sale :-(


photo img_2124

Mon plateau m'est servi à 19h10 tel quel. 


photo img_2101

Plat chaud (boulettes de viande avec purée et haricots verts), fromage et crackers, gaufrette dessert et boisson (jus d'orange pour moi).
Je sors de mon sac un paquet de mini bretzels apéro pour commencer (qui datait d'un vol Nice-Paris quelques semaines avant) , ce qui intriguera mon voisin qui se plaindra à sa femme d'avoir un plateau incomplet. Une petite explication plus tard et l'incompréhension est levée !
Le plateau est assez petit mais c'est agréable d'avoir un plat chaud en vol à cet horaire, et surtout, ça fait passer le temps !


photo img_2102photo img_2105

Côté PNC, il règne une bonne ambiance entre les hôtesses (pas de stewart sur ce vol), et les quelques minutes d'attente du ravitallement pendant le service sont l'occasion pour elles de papoter et rigoler. Une fois la distribution des repas achevée, les PNC sont parties au galley et quelques passagers ont, je pense, eu la perception de les déranger en les appelant, notamment pour des refill de boisson (eau ou vin).
A leur décharge, un couple quelques rangs devant moi, en E et F s'est fait remarquer négativement en demandant plusieurs fois du vin et en les appelant pour d'autres choses, ce qui commençait à exaspérer les PNC. Ca s'est terminé par 2 PNC obligées d'expliquer au couple que c'était la derière fois qu'elles les approvisionnaient et qu'elles ne pouvaient pas passer le vol à gérer leurs desiderata. Cette intervention a eu l'effet escompté et le couple a cessé ses appels.


Pendant ce temps, le vol suit son cours. Les nuages défilent en-dessous de nous et les jolis paysages


photo img_2119photo img_2134

Je fais un gros effort pour attraper la fiche de sécurité de cet A321 (que j'ai mise dans l'aumonière devant), qui est le seul élément de littérature différent du vol précédent. La voici en détails


photo img_2125photo img_2126

Puis les PNC repassent pour débarasser et recycler #greenattitude !


photo img_2137

arrivée sur CDG


C'est ensuite la descente vers CDG, qui s'effectuera tranquillement et avec une jolie lumière


photo img_2143photo img_2146

Jusqu'à l'atterrissage à CDG, à 19h (heure locale, soit 20h heure grecque). Cela nous donne l'opportunité de voir quelques appareils en allant au parking


photo img_2151-2photo img_2153-2

Le traditionnel instant danette s'ensuit


photo img_2155-31540

Suivi du débarquement 


photo img_2156-45007

Et d'une dernière photo de notre oiseau du jour (uniquement son nez)


photo img_2157

Welcome to T1 !
La signalétique est claire, pas de doute.
Quelle joie de retrouver les escalators….


photo img_2158photo img_2159

Les tubes….


photo img_2161photo img_2162

Les tapis bagages et chariots….L'avantage, c'est que le terminal était quasiment vide, pas un chat !


photo img_2164

Après un peu d'attente pour récupérer nos bagages, direction la sortie, et le bouquet final : Paris nous aime !!


photo img_2166-54191

C'est ici que s'achève ce FR et les FR des vacances d'été. Je vous retrouve très vite pour les vacances de la Toussaint !
En attendant, merci pour votre lecture et vos commentaires !

Et place à un court bonus touristique de l'Ouest de la Crète 


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Aegean Airlines

7.0/10
Cabine7.5
Equipage8.0
Divertissements4.0
Restauration8.5

Athens - ATH

7.6/10
Fluidité7.5
Accès8.0
Services7.0
Propreté8.0

Paris - CDG

8.1/10
Fluidité9.5
Accès8.0
Services7.0
Propreté8.0

Conclusion

Un vol qui avait plutôt mal commencé (surbooking et retard) mais sans incidence au final puisque le retard a été rattrapé.
Une bonne prestation d'Aegean dans son ensemble avec un plateau repas incluant un plat chaud.
Par contre, l'absence totale d'éléments de divertissement est dommageable sur un vol de cette durée, d'autant que je me suis retrouvée sans hublot accessible.
Des PNC charmantes et souriantes mais qui avaient fort à faire sur ce vol, ce qui a probablement limité leurs interactions.

A Athènes, la signalétique était claire mais une impression de fouilli domine, avec des flux se croisant, des salles d'embarquement mal adaptées aux nombres des passagers. RAS côté propreté et services (je n'ai pas essayé de me connecter à un wifi par exemple).

A CDG, la fluidité était très bonne car nous étions quasiment les seuls à débarquer au T1 à cet horaire. RAS sur les autres items.

Informations sur la ligne Athens (ATH) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 33 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Athens (ATH) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Aegean Airlines avec 7.6/10.

La durée moyenne des vols est de 3 heures et 29 minutes.

  Plus d'informations

8 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 530733 by
    nicobcn TEAM GOLD 6687 Commentaires

    Merci Sophie pour ce FR !

    Aegean est vraiment une valeur sûre quoi qu'il arrive !

    C'est vraiment un très bon vol moyen-courrier dans l'ensemble, même si il est vrai que plus de divertissements à bord ne seraient pas refus...

    A bientôt !

  • Comment 530735 by
    aurel-lil 4209 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    La Crète côté ouest est la plus belle et intéressante, vous êtes allés du bon côté! Surtout les plages marquantes d’Elafonissi.

    A voir si Aegean ne propose pas systématiquement le surclassement en cas de surbooking Y, c’est étonnant De ne pas en arriver là.

    Siège et rangée qui seraient encore mieux en cas d’un full-hublot mais on ne peut pas tout avoir :) catering globalement correct et complet, l’apéro AF n’a toujours pas changé question salé.

    Merci encore et à bientôt

    • Comment 530871 by
      Marmotte92 AUTEUR 141 Commentaires

      Merci Aurélien pour le commentaire !
      Pour le surclassement, Stephan a apporté un complément qui va dans votre sens et qui indiquerait que l'avion était bel et bien complet.
      Le catering AF est monotone en effet, mais j'étais bien contente de pouvoir sortir mon petit paquet de sticks !
      A bientôt !

  • Comment 530774 by
    AirBretzel GOLD 9919 Commentaires

    Merci Sophie pour ce FR.
    l'avion est en surbooking => en période de vacances les volontaires doivent être plus nombreux
    mon voisin qui se plaindra à sa femme d'avoir un plateau incomplet => il en aurait été lésé.
    Un couple en mode profiteur.=> je félicite les PNC de les avoir recadré.
    Superbe bonus.

    • Comment 530872 by
      Marmotte92 AUTEUR 141 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Valérie !
      Point positif en effet pour les PNC qui ont recadré le couple profiteur qui commençait à les monopoliser un peu trop au détriment des autres pax et de leurs missions !
      A bientôt !

  • Comment 530782 by
    Esteban GOLD 16808 Commentaires

    Merci pour le partage Sophie !

    Surbooking pas très bien géré du côté d'A3. Mais le fait de vendre les places en J moins chères au surclassement n'aurait rien changé : s'il y a surbooking et qu'on cherche des volontaires, c'est que l'ensemble de l'avion est complet. En effet il est gratuit pour la compagnie de mettre ses passagers Y en trop en J, mais il est bien plus cher de ne pas les accepter à bord entre indemnisation et frais.

    A bord, il n'est pas nécessaire non plus d'effectuer un briefing de sécurité sur ta rangée car il y a un PNC qui est assis sur cette rangée. A partir du moment où un membre d'équipage est présent à la sortie en question, le briefing ne s'impose plus. Après, pour avoir travaillé sur A321, quand j'étais assis là, je glissais toujours un petit mot au passager en face et sur la sortie opposée pour lui dire que si j'étais en incapacité d'ouvrir cette porte de bien lire la notice de sécurité.

    Presta sinon très classique d'A3 avec un plat chaud bienvenu.

    A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.