Avis du vol People's Viennaline Calvi Friedrichshafen en classe Economique

Compagnie People's Viennaline
Vol PE569
Classe Economique
Siege 20A
Temps de vol 01:00
Décollage 06 Oct 19, 09:05
Arrivée à 06 Oct 19, 10:05
PE 2 avis
LUCKY LUKE
Par GOLD 803
Publié le 24 août 2020

Voici un FR bien plus contemporain que les précédentes parutions, puisque le vol ici "reporté" a été effectué à l'automne 2019.


Lors de deux récent récits déjà consacré à un vol saisonnier au départ de l'aéroport de Calvi, on avait pu évoquer l’appétence de la clientèle touristique helvétique et autrichienne pour cette micro-région du nord-ouest de la Corse qu'est la Balagne. Eh bien, c'est également vrai de l'autre côté des frontières de la Suisse germanophone et de l'Autriche, à savoir au sud de l'Allemagne…  


Historiquement, l'aéroport de Calvi a toujours accueilli des vols charter ou quasi-charter en provenance de Suisse, d'Allemagne et d'Autriche. La piste de Santa Catalina, entourée de montagnes sur trois de ses quatre côtés et soumise à de forts vents plus de 250 jours par an, n'est pas accessible au premier pilote venu. Ne s'y aventurent que des compagnies ayant spécialement formé leurs équipages à cet environnement géographique particulier, ce qui limite forcément le nombre d'opérateurs. 


Il s'agit donc d'un marché de niche, tant pour les compagnies aériennes que pour les tour-opérateurs. Point de "rouleaux compresseurs" du tourisme de masse par ici, tels que peuvent l'être TUI ou le fût Thomas Cook. Les capacités hôtelières de la Balagne étant constituées de produits bien spécifiques mais d'aucune structure de grande taille. Ceux qui y ont pris position il y a longtemps (dont le suédois Langley Travel) ont sécurisé les hébergements disponibles au fil des années auprès des propriétaires exploitants locaux (qui sont aussi autocaristes et excursionnistes) et les proposent à une clientèle très souvent constituée de "repeaters". Une chaîne de fidélité producteur/distributeur/consommateur en quelque sorte…


Le T.O. leader sur le marché germanophone est incontestablement Rhomberg. C'est de lui dont je me suis rapproché pour obtenir ce billet.


photo img_5389

Tous les dimanches matins, de mai à octobre 2019, Rhomberg disposait de capacités aériennes sur plusieurs vols desservant Calvi :
- La quasi-totalité de l'A319 de Germania devenue Chair, sur Zurich (ces vols n'ont pas opéré en 2020 à cause du Covid-19)
- Environ 80% des A320 de Level sur Salzbourg et Vienne (deux vols séparés). Voir FR récemment publié, les vols ont été faits en "triangulaire" en 2020 par Air Corsica, en A320 également.
- Et, l'objet du présent FR, la totalité des sièges des Embraer 170 de People's sur Memmingen et occasionnellement Friedrischafen (deux vols séparés également). Quelques vols isolés ont eu lieu en août 2020 sur Altenrhien uniquement.
Soit plus de 500 sièges hebdomadaires en temps normal : pas mal pour un "T.O. de niche"… ! 


En cette splendide journée de début octobre, j'ai donc la chance de partir sur l'un des derniers vols de la saison après avoir effectué le parcours enregistrement/PIF/embarquement sans aucun souci.


photo img_5390

Cet EMB-170 est déjà le moins répandu de la famille des E-Jets (dont Embraer n'a d'ailleurs même pas donné de suite sous le label E2), mais que dire de la compagnie ? People's est une joint venture autrichienne créée en 2010 par un groupe d'investisseurs et les pouvoirs publics de la région de Bregenz, à l'extrémité est du Lac Léman, dont la liaison avec Vienne depuis l'aéroport voisin d'Althenrhein, situé à la frontière avec la Suisse (les helvètes aiment les aéroports frontaliers…) avait été délaissée par le Groupe Austrian. 


photo img_5391

Quoi qu'il en soit, la ligne Altenrhein-Vienne opère essentiellement du lundi au vendredi, ce qui fait que People's a des créneaux disponibles pour effectuer des charters le week-end. Je suis le dernier à embarquer par la porte arrière.


photo img_5392

Mon siège est situé au dernier rang, juste devant la cloison de séparation avec le galley et l'entrée que je viens d'emprunter.


photo img_5393

Le vol est quasiment complet…


photo img_5394-84666

… sauf le dernier rang.


photo img_5395

Voilà quelle sera ma vue depuis le hublot. Plus personne n'embarque et on ne va pas tarder à quitter ce petit aéroport qui ne manque pas de charme.


photo img_5396

En attendant, je fouille dans la pochette devant moi pour trouver ce magazine de bord.


photo img_5397

Sa double page consacrée au réseau de People's permet de prendre la mesure de l'activité charter estivale de la compagnie, puisque parmi toutes les lignes représentées, seule celle reliant Altenrhein à Vienne est assurée toute l'année. On remarquera que ma destination du jour, Friedrischafen, n'y figure pas : elle n'est qu'une alternative ponctuelle, pour quelques vols de fin se saison, à celle de Memmingen dans le plan de vol de Rhomberg.


photo img_5398

L'autre chose que je trouve dans la pochette est la traditionnelle consigne de sécurité, en parfait état.


photo img_5399photo img_5400

L'escabeau arrière a été retiré, le départ est proche, alors que l'on aperçoit à nos côtés un ATR72-500 résident et l'A320 en provenance de Vienne déjà évoqué plus haut.


photo img_5405

Roulage pile à l'heure, devant les installations de CASAVIA, unique agent de handling de l'aéroport de Calvi, dont le fondateur Mr Casanova a accueilli ici les premiers charters britanniques dans les années 50. Cette entreprise familiale, aujourd'hui dirigée par la fille de Mr Casanova, son neveu et ses nièces, est toujours bien présente et s'est également développée à l'aéroport d'Ajaccio.


photo img_5406

La nouvelle tour de Calvi-Santa Catalina.


photo img_5407

Il n'y a pas de taxiway à Calvi. On doit donc attendre que l'A319 de Chair qui arrive de Zurich ait terminé son atterrissage avant de pénétrer sur la piste.


photo img_5408

Il attend alors à son tour que l'on ait libéré l'unique bretelle qui va lui permettre d'accéder au tarmac, alors que nous virons à droite afin de décoller dans le sens inverse de celui qu'il vient d'utiliser. 


photo img_5409

Après avoir remonté la piste, on fait 1/2 sur la raquette. Un peu comme à London-City Airport…


photo img_5410

Et voilà, notre Embraer 170 s'élance pour décoller !


photo img_5412

C'est parti pour une petite heure de vol.


photo img_5413

Que le spectacle commence ! Un décollage par beau temps de Calvi, c'est toujours l'occasion d'admirer la ville et sa fameuse citadelle, pour peu que l'on soit assis côté gauche car, même en cas de vent arrière, les départs se font toujours vers la mer.


photo img_5414

Voici les images en galerie. La prochaine fois je ferai une vidéo.



Moins de quinze minutes plus tard, on aperçoit déjà la côte ligure alors qu'on traverse le golfe de Gênes.


photo img_5420

C'est le moment que choisissent les deux sympathiques PNC autrichiennes pour commencer le service, en distribuant d'abord cette pochette raff. grand format avec la silhouette de l'avion. Sympa !


photo img_5421

Puis, elles sortent un trolley et commencent à distribuer les prestations, de l'avant vers l'arrière.


photo img_5423

Nous voilà donc comme annoncé au dessus de Gênes, dont on peut facilement apercevoir l'aéroport.


photo img_5424

Deux autres vues de la capitale de la Ligurie et son immense port.


photo img_5425photo img_5427

Alors que l'on poursuit notre progression vers le nord…


photo img_5428

… je suis servi à mon tour. Sandwich au fromage (il y avait aussi jambon fumé), café (ou thé) et jus d'orange. Petit déjeuner plus que copieux pour un vol aussi court !


photo img_5430

La superbe météo que l'on avait sur la Méditerranée va hélas très vite se dégrader dès lors que l'on approche des Alpes.


photo img_5431

Après avoir percé l'épaisse couche nuageuse sans avoir quasiment rien vu des montagnes, on approche déjà de notre destination.


photo img_5432

Atterrissage imminent.


photo img_5433

L'aérogare de l'aéroport de Friedrischafen-Bodensee Airport est située à une des extrémités du terrain.


photo img_5434

Nouvelle séquence "galerie" pour l'atterrissage et le roulage, forcément un peu long vu que l'on doit remonter ensuite toute la distance de la piste, mais ici il y a un taxiway.



Eh oui, nous sommes dans le lieu mythique des Zeppelin !


photo img_5441

Bloc arrivée à 10h05, une heure tout juste après avoir quitté Calvi. Quel dépaysement !


photo img_5442

Une avant-dernière vue de notre avion du jour…


photo img_5447

Et une dernière. La flotte de People's comptait alors deux unités de ce type, mais cet exemplaire-ci (OE-LTK) allait quitter la compagnie dans les jours suivants, laissant son jumeau OE-LMK poursuivre seul les destinées de cette micro-compagnie.


photo img_5448

People's revient de la sorte à ses fondamentaux qui étaient de n'avoir qu'un avion et de n'exploiter qu'une seule ligne, la fameuse Altenrhein-Vienne, jusqu'à 4 fois par jour. Le deuxième EMB-170 avait été acquis pour ouvrir un deuxième axe au départ d'Altenrhein, vers Hambourg tout en faisant escale à Friedrischafen où nous nous trouvons précisément. Le tronçon Altenrhein-Friedrischafen était "prenable" en tant que passager et ne durait que 10 minutes (au lieu de 1h15 par la route) mais la ligne n'a pas marché et ce "saut de puce" a de plus fait l'objet de controverses de la part des lobbys écologistes. Bref, un coup manqué qui n'a vécu que quelques semaines et qui a conduit People's à développer l'activité charter pour occuper son deuxième avion, jusqu'à ce que l'occasion de s'en débarrasser se présente… 


Voilà en ce qui concerne ce vol très agréable. Mais ma journée était loin d'être finie. Pour ceux qui souhaitent connaître la suite entre Dornier, Zeppelin et bateaux à vapeur, voici un bonus ci-dessous. Pour les autres, à bientôt pour d'autres récits.


BONUS : VISITE DU MUSEE DORNIER ET RETOUR VERS ZURICH PAR VOIE DE SURFACE


Tout juste sorti de l'aérogare, je parcours une centaine de mètres à pied et je peux photographier à travers le grillage ce B737-800 de CORENDON qui vient juste de se poser en provenance d'Antalya.


photo tc-coh-20191006-fdh

Un peu plus loin, un résident qui "bétonne" pendant le week-end : ce superbe Dornier 328JET de Sun Air of Scandinavia qui est basé à FDH et qui assure en semaine des vols réguliers vers Dusseldorf, Hambourg et Toulouse.


photo oy-nci-20191006-fdh

Il est résident à double titre :  une autre centaine de mètres plus loin, c'est tout simplement le Musée Dornier !


photo img_5450

Avec, en guise de bienvenue, ce bien curieux Dornier 31. Un projet fou des années soixante consistant pour l'industrie aéronautique allemande renaissante après-guerre à relever le défi de développer un avion de transport VTOL (Vertical Take Off and Landing). Il y eût même des présentations en vol au Salon du Bourget de 1969 mais aucun des trois exemplaires construits ne fût finalement exploité. Peu de temps après, le projet pris fin.


photo img_5452

Voilà le hall d'entrée. 


photo img_5495

Le bâtiment airside.


photo img_5456

Même les enfants ont droit à leur Dornier… avec le Zeppelin en arrière-fond. Toute une histoire…


photo img_5457

En dehors du musée lui-même, dont je n'ai pas visité l'intérieur faute de temps, il y a une partie à l'air libre très bien garnie, que je vous propose de parcourir rapidement.


photo img_5453

Le Dornier 328JET y a bien entendu toute sa place.


photo img_5458photo img_5477

On peut visiter sa cabine, généralement équipée de 30 à 34 sièges, en layout 1+2.


photo img_5459

… et son cockpit assez moderne qui témoigne du fait que le Do-328, jet ou turboprop, un avion encore au goût du jour au début de la décennie 2020.


photo img_5460

A ses côtés, l'ancêtre des Dornier dans le domaine des avions régionaux : le Do-28D "Sky Servant", développé dans les années 50, que j'ai du "découper" en deux photos tant j'avais peu de recul en descendant du 328JET.


photo img_5461

Il est ici en livrée militaire mais a eu une belle carrière civile (150 unités produites, certaines encore "airworthy") avec toutes formes d'utilisation d'utilisation possibles, notamment en version 12 sièges pour la partie transport passagers.


photo img_5462

Je ne pouvais pas omettre de mentionner qu'une éphémère compagnie régionale corse qui opérait des lignes intérieures dans l'île à la fin des années 60 avait exploité un "Skyservant" ! Toute ressemblance avec une compagnie du même nom ayant eu des B747 pendant 30 ans serait fortuite ou involontaire… !


photo img_7059

On poursuit avec un autre succès commercial de la lignée Dornier dans le créneau du transport régional : le Do-228, encore actif aujourd'hui et connu sur ce site. 


photo img_5474

Le Do-228 a aussi été produit en short body, par exemple pour cette utilisation polaire.


photo img_5479

Un peu plus loin la grosse pièce : il ne porte pas le nom de Dornier car la JV franco-allemande qui a présidé à sa production moderne l'a baptisé Bréguet Atlantic. 


photo img_5482photo img_5481

On peut le visiter en empruntant son escabeau ventral, type Caravelle, ou B727, ou DC-9/MD80 !


photo img_5487

Quelques vues de l'intérieur en mode galerie.



En redescendant on peut aussi aller inspecter les entrailles de la bête.


photo img_5488photo img_5484photo img_5485

Comme indiqué un peu plus haut, je n'ai pas un temps infini devant moi, devant être rentré en Corse le soir même. Midi approche et l'itinéraire qui m'attend est tendu mais faisable.


Toujours à distance de marche du reste, je suis à présent sur le quai de la gare de l'aéroport de Friedrischafen-Bodensee, face à l'Ibis.


photo img_5499

L'aérogare est juste de l'autre côté de la route.


photo img_5500

L'Allemagne, c'est facile et pratique. Tout a été pensé pour simplifier la vie du voyageur. Bien entendu le distributeur de billets fonctionne et parle français. Et c'est un pléonasme que de dire que le train vers le centre ville est à l'heure. 


photo img_5502

C'est parti pour quelques ruptures de charge tout au long de l'après-midi, mais toutes parfaitement coordonnées.


photo img_5503

Dix minutes plus tard, on arrive au terminus, la gare conjointe avec le terminal maritime au bord du Lac de Constance.


photo img_5504

Quelques mètres de marche et me voici sur le quai. Ce bâtiment qui est resté dans son jus des années 30 est le musée Zeppelin, qui retrace l'histoire des voyages d'avant-guerre dans ces drôles de machines, était à l'origine une aérogare où étaient accueillis les riches passagers se déplaçant ainsi à l'époque.


photo img_5508

A l'intérieur, un aperçu du réseau domestique et international d'alors. Ici encore, pas assez de temps pour faire une visite complète, hélas.


photo img_5516photo img_5515

On est à quelques mètres du quai où le trafic est intense, avec ici encore un lien actif avec le passé représenté par ce magnifique steam ship, construit en 1913 et toujours en service.


photo img_5510

Au fil du temps, l'ergonomie de la flotte qui traverse le lac a évolué…


photo img_5513photo img_5507

Le réseau a même été grée de navires à grande vitesse.


photo img_5511

Sur cette photo, raccourci furtif d'un siècle de navigation lacustre.


photo img_5509

Je ne suis pas "Shipgeek" au point de choisir mon type de machine, mais si j'avais eu le choix j'aurais certainement privilégié le vapeur pré-cité. A défaut j'aurai droit à ce ferry récent mais ayant incontestablement moins de charme ! 


photo img_5518

Devant être à l'aéroport de Zurich pour un avion partant à 17h, je dois donc me rendre terre helvète en passant par Romanshorn.


photo img_5520

Embarquement. Les piétons d'abord !


photo img_5521

Je m'installe au pont sup !


photo img_5524

Les mêmes lieux que tout à l'heure vus d'en haut.


photo img_5522

Départ imminent.


photo img_5523

Sortie du port avec notamment cette curieuse tour d'observation récompensant d'une vue sans doute splendide tous ceux qui ont le courage d'y monter.



La route empruntée. Durée de la traversée : un peu plus d'une 1/2 heure.


photo img_5538

Arrivée au port de Romanshorn.



Au débarquement aussi, les piétons sont prioritaires.


photo img_5549

Petite balade sur les quais.



Bien évidemment, la gare est juste à côté. Deuxième train régional du jour, même si je ne suis pas du tout "Railgeek". Mais à force de voyager entre aéroports, je finis par avoir quelques heures de train à mon actif…


photo img_5554

En route pour Weinfelden, 30mn de trajet.


photo img_5555

Et correspondance immédiate avec la ligne qui arrive de Constance.


photo img_5556

Environ 45 minutes de trajet vers Zurich Flughafen.


photo img_5557

Je serai largement dans les temps pour mon départ de 17h05 vers Nice à bord de cet A320 de Swiss aux couleurs de Star Alliance. Une belle journée, réussie grâce à l'excellente organisation germano-helvétique à tous les niveaux, et aux nombreuses attractions historiques qu'il m'a été possible de voir au sujet de tous les moyens de transports utilisés ! je n'avais juste pas assez de temps à consacrer à la visite des musées Dornier et Zeppelin qui étaient sur mo chemin. 


photo 8480-1

Merci pour votre attention.

Afficher la suite

Verdict

People's Viennaline

8.5/10
Cabine9.0
Equipage9.0
Divertissements8.0
Restauration8.0

Calvi - CLY

6.2/10
Fluidité9.0
Accès6.0
Services6.0
Propreté4.0

Friedrichshafen - FDH

9.0/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

People's est une compagnie aérienne qualitative dans tous les domaines : bel avion propre et confortable, service à bord gratuit et consistant, PNC pro et souriant, vol ponctuel entre deux petits aéroports pratiques et non saturés.

Bref, que du bonheur, surtout avec une météo superbe au départ et plein de découvertes sur le chemin du retour.

Une journée mi-Avgeek, mi-Travelgeek qui ne me laissera que des bons souvenirs.

Sur le même sujet

19 Commentaires

  • Comment 561563 by
    AirOne 2340 Commentaires

    Merci pour ce FR riche en paysages, avions originaux, bateaux (que le votre est moche quand même) et train. Une compagnie plutôt rare, mais pas désagréable au contraire même. Une organisation millimétrée impressionnante, même si de mon côté je dois vous avouer ne pas avoir vécu le ferroviaire allemand comme étant fiable au niveau des horaires. Mes différents passages en Allemagne n'ont jamais été un succès, sur une bonne dizaine de trajets en train je n'en ai eu qu'un seul à l'heure et je ne compte un retard qu'à partir de 15 minutes, mais là pour votre journée tout devait être parfait et ce fut le cas ^^

    À bientôt !

    • Comment 561884 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2737 Commentaires

      Merci pour le commentaire. Concernant les transports terrestres allemands ou suisses, j'ai toujours été chanceux alors, car de mon côté je les ai utilisés des dizaines et des dizaines de fois pour faire la liaison entre deux vols et je n'ai jamais eu à me plaindre de leur régularité et de leur ponctualité, à une ou eux exceptions près mais fort heureusement sans conséquence sur mes correspondances avion. A bientôt.

  • Comment 561565 by
    Kilmarnock 5439 Commentaires

    Encore une ligne originale au départ de CLY... décidément, la Balagne ça nous gagne! Haha
    Tiens Casavia... cela me rappelle les couleurs de ma carte d'embarquement que j'ai eu sur un AJA-NCE en 2014 avec XK ^^
    Cela veut donc dire que les opérations au sol Air Corsica sont gérées par ce prestataire à Ajaccio? Est ce pareil dans les autres aéroports corses?
    La règle de "base" des décollages est le vent de face, est ce que les sensations à bord sont différentes quand on décolle avec le vent de dos?
    Très bon catering sur ce vol court européen!
    L'air de rien, les routings Avgeek amènent très souvent à emprunter d'autres moyens de locomotion. Ce n'est pas le but principal de ces voyages, mais du coup cela donne la possibilité de tester des compagnies et lignes ferroviaires, des bateaux, voitures, chameaux, tracteurs et j'en passe :P
    Merci du partage Luc! A bientôt

    • Comment 561885 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2737 Commentaires

      Merci Benjamin.
      Pour répondre à ta question sur le handling de XK, c'est assez varié : Casavia à CLY et Scala à FSC (pas le choix, il n'y a qu'un seul handler sur ces aéroports), tandis qu'à AJA et BIA c'est AF le handler préférentiel, sauf pour les ATR en saison été qui sont traités par le deuxième prestataire de la plate-forme, à savoir Casavia à AJA et Satab à BIA. Voilà tu sais tout :-).
      Concernant les décollages vent arrière, je t'avoue ne jamais avoir réellement ressenti de sensations différentes, en tant que passager, avec ceux plus conventionnels vent de face.
      A bientôt.

  • Comment 561600 by
    Esteban TEAM GOLD 13425 Commentaires

    Merci Luc pour le partage ce ce vol tout à fait atypique.

    PE est vraiment une compagnie de niche à tous les niveaux. Ses deux Embraer ont un pedigree assez reconnaissable avec cette cabine Finnair qui n'a pas changé mais qui est très réussie.

    Je crois me souvenir que la ligne ACH FDH a détenu le record de la ligne international la plus courte en jet au monde.

    Le musée Dornier est très intéressant, je vois que les visites des avions se font à tes propres risques et périls :)

    Le retour vers Zurich est effectivement une gloire à l'efficacité suisse et allemande. Bon, ils ont aussi des ratés (en particulier l'ICE) mais toujours moins que chez nous.

    A bientôt !

  • Comment 561603 by
    Gaetan 2335 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Il est utile de noter que là holding qui possède la compagnie gère également l’aéroport d’Altenrhein.

    Le marché de niche de cette compagnie, qui assure que de vols réguliers sur Vienne, se reflète sur le prix. Cela n’est vraiment pas donné et je vois que vous nous avez pas communiqué le prix de cet aller-simple. Le moins cher niveau avgeek et niveau accessibilité pour moi serait d’aller à Pula. Mais je ne sais pas si la destination a été assurée en 2020.

    Cela étant, le vol est de très bonne facture avec un catering louable en ces temps de disette.

    Le retour sur Zürich permets de faire varier les moyens de locomotion.

    À bientôt

    • Comment 561887 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2737 Commentaires

      Merci pour le commentaire. Les éphémères vols ACH-FDH de PE devaient donc bénéficier d'une tarification spéciale en termes de taxes aéroportuaires mais cela n'a pas suffi à les maintenir en vie, même si leur échec est sans doute avant toute chose celui de la destination en continuation de cette ligne qui devait être CGN si je me souviens bien. Concernant le tarif, il n'est pas celui de la compagnie mais du TO qui l'affrète et à qui j'avais demandé un arrangement spécial pour un "vol sec" en oneway, donc pas significatif, d'où le fait que je ne le mentionne pas. A bientôt.

  • Comment 561607 by
    RYRthebest GOLD 2217 Commentaires

    Merco Luc pour ce FR fort intéressant.
    Cette micro-compagnie me faisait de l'oeil quand on était à Vienne, mais les prix étaient assez dissuasifs.
    Leur service est tout à fait qualitatif, ils peuvent se le permettre !
    Jolie visite du musée, j'avais d'ailleurs regardé un documentaire sur Dornier lors d'un long courrier LH.
    Le post-acheminement depuis FDH est efficace malgré les nombreuses correspondances.
    À bientôt.

  • Comment 561632 by
    AirBretzel TEAM GOLD 8624 Commentaires

    Merci Luc pour ce FR.
    Encore une compagnie confidentielle.
    Calvi et sa forteresse, une très jolie destination en Corse.
    Sandwich plutôt appétissant visuellement.
    Un retour en mode multi-transport c'est aussi ça les voyages.
    A bientôt

  • Comment 561634 by
    Mathieu 2084 Commentaires

    Hello Luc,
    Merci pour ce très beau FR. Une compagnie dont j'ignorais totalement l'existence et une ligne inédite !!
    Le bonus vaut le détour !! Le musée Dornier a l'air top et le périple retour vers ZRH est très bien documenté.
    A bientôt,

  • Comment 561643 by
    Chevelan GOLD 15067 Commentaires

    Salut Luc

    tout est atypique dans ton FR !
    La compagnie, le catering à bord digne d'une légacy,les aéroports de départ et d'arrivée, les transports par train et bâteau, le musée Dornier, le hangar Zeppelin...
    Une contribution très divertissante, en vérité.

    Merci beaucoup pour ce nouveau coup de Maître, à bientôt !

  • Comment 561776 by
    lagentsecret GOLD 12459 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Encore un FR dépaysant avec une compagnie confidentielle mais de qualité

    De superbes paysages qui défilent durant le vol, un choix de sandwich appétissant

    Un très bon vol

    Intéressantes visites de ces deux musées

    Et on termine par une ode aux transports suisses et allemands( même si personnellement mes expériences avec ces derniers n'ont pas été des réussites)
    et surtout un coup de chapeau pour cette organisation sans faille signée Lucky Luke

    A bientôt

    • Comment 561898 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2737 Commentaires

      Merci beaucoup. Comme évoqué plus haut avec Airone, aucun problème de mon côté depuis des décennies avec les transports terrestres suisses ou allemands, mais j'ai sûrement été chanceux alors. C'est moins le cas avec le RER B... A bientôt.

  • Comment 561913 by
    tsow GOLD 1749 Commentaires

    Merci pour ce FR et son riche bonus!

    Encore une compagnie inconnue au bataillon, quj se positionne quand même sur une sacrée niche.

    En tous cas, la prestation reste plus que solide pour ce type de vol.

    À bientôt!

Connectez-vous pour poster un commentaire.