Avis du vol Malev Budapest Budapest en classe Economique

Compagnie Malev
Vol MASPL
Classe Economique
Siege 4D
Avion Douglas DC-3
Temps de vol 00:35
Décollage 22 Sep 12, 10:30
Arrivée à 22 Sep 12, 11:45
MA 7 avis
LUCKY LUKE
Par GOLD 1017
Publié le 5 juin 2020

Le vol qui est relaté ci-après remonte au mois de septembre 2012 mais l'avion en objet est encore en activité près de huit ans plus tard, au moment où ces lignes sont écrites. Il a d'ailleurs participé au grand rassemblement de DC-3 ayant eu lieu en 2019 à Tempelhof pour célébrer le 70ème anniversaire du pont aérien qui avait été mis en place par les alliés pour remédier au blocus de Berlin par les soviétiques en 1948/49.


Mais aujourd'hui, c'est bien "dans son jus" que nous allons découvrir ce DC-3 pas comme les autres, sur le terrain de Budapest-Budaors, ce qui sera aussi une manière de rendre hommage à la compagnie nationale hongroise MALEV qui avait fermé ses portes quelques mois avant ma visite, après 65 années d'une riche existence. 


Arrivé à Ferihegy le matin en provenance de CDG à bord d'un ultra-banal A320 AF, je prends tout de suite un taxi afin de me rendre à Budaors, de l'autre côté du Danube, à une trentaine de kilomètres de là. Ce terrain n'a pas de code IATA à 3 lettres et ne figure par conséquent pas sur la BDD de flight-report. Il possède en revanche un code OACI à 4 lettres : LHBS. 


C'est ici qu'était implanté le seul aéroport international de Hongrie. Il fût en pleine activité de 1937 à 1950, une période particulièrement agitée dans la région, avant l'ouverture de Ferihegy et son premier terminal au look typiquement soviétique. On ne peut pas dire que la façade de ce qu'il reste de celui de Budaors soit en grande forme…


photo imgp5887-copie

En revanche, le hall intérieur a été rénové, à la fois comme espace de bureaux mais aussi en un mini-musée au rez-de-chaussée qui retrace l'histoire des lieux.


photo imgp5879-copie

Plusieurs maquettes décrivent l'activité qui avait lieu ici à la fin des années 30. No comment à propos de la livrée de l'époque des appareils de Lufthansa, qui était incontestablement le "dominant carrier" dans cette partie de l'Europe… 



Il y aussi la possibilité de monter sur la terrasse pour découvrir le panorama.


photo imgp5880-copie

Eh oui, c'est jour de fête… aérienne en ce samedi de fin d'été. Une ambiance du style de la Ferté Alais… à la mode magyare ! Un peu plus tard, on peut voir notre DC-3 qui arrive, en deuxième plan sur l'unique piste en herbe, d'où l'expression "terrain d'aviation".


photo imgp5881-copie

Je me rends alors airside…


photo imgp5781

Notre avion roule vers son point de stationnement…


photo imgp5774

… situé sur ce petit morceau de béton.


photo imgp5771

Le voilà maintenant immobilisé et déjà assailli par une bande de curieux. L'appareil porte les couleurs authentiques de MALEV, avec un petit sticker commémorant les 60 ans de la compagnie.


photo imgp5763

Il est temps de dévoiler le secret caché de ce DC-3… qui n'en est pas vraiment un : en vérité, il s'agit d'un Lisunov-2 de construction soviétique. Non pas que l'URSS ait piqué les plans du DC-3 aux occidentaux comme ils l'ont souvent fait ensuite pour tenter d'imiter certains avions (la palme revenant selon moi à l'IL-62, "copié collé" du VC-10 britannique) mais il faut se souvenir qu'américains et russes entretenaient avant la guerre froide des relations correctes, avec des coopérations diverses comme celle qui consista, au cours des années 30, à la cession en bonne et due forme de la licence de production des DC-3 par Douglas aux usines soviétiques de Tashkent, dont il sortira près de 3.000 unités jusqu'à la fin des années 40.


photo imgp5787

Mon billet n'est pas des plus académiques mais il me donne bien le droit à voler dans cette splendide machine. Tarif ultra raisonnable de 16.000 Forint (HUF), soit environ 45€ pour 30 minutes de vol annoncées.


photo img_91181-26012-20449

Il est accompagné par un bon de tombola destiné à soutenir l'association GOLDTIMER qui possède, entretient et exploite l'avion. J'en ai pris quatre à 1.000 Forint chacun, question de faire un compte rond pour un total de 20.000HUF, un minimum tant cette association mérite d'être encouragée.


photo img_91191-49503

J'embarque en premier par la porte arrière… droite, et non pas gauche comme sur les DC-3 classiques. Cette particularité est quasiment la seule, avec un petit hublot carré rajouté dans le prolongement de la verrière du cockpit, qui permette de distinguer un DC-3 d'un Li-2…


photo imgp5788

La cabine est magnifique, en version 2+1 alors que c'est généralement du 2+2 sur DC-3. On notera que les sièges sont hérités de MALEV "années 90"  dont ils possèdent le même revêtement en tissu, les ceintures vertes -préalablement croisées avec soin- et le logo SKyClub sur les tétières. Ces sièges étaient utilisés dans les années 90 sur les derniers Yak-40 et Tu-134 de la compagnie. Un vrai avion de MALEV je vous dis…


photo imgp5790

Un petit tableau sur l'une des parois menant au cockpit remercie tous les sponsors de l'association.


photo imgp5792

De l'autre côté, un hommage à Karman Todor, nom de baptême porté par cet avion.


photo imgp5791

Puisque l'on est sur le chemin du cockpit, allons-y pour de bon, alors que les pilotes sont prêts au départ, tandis que les derniers passagers embarquent.


photo imgp5796photo imgp5794

Je reviens prendre place au siège 1C, le single seat côté droit, et nous décollons peu de temps après.


photo imgp5797

La montée se poursuit lentement.


photo imgp5798

La météo n'est pas exceptionnelle mais c'est suffisant pour avoir une bonne visibilité.


photo imgp5799

Le moteur droit en pleine action.


photo imgp5800

On a pris un peu d'altitude après avoir viré à droite, ce qui permet d'avoir une vue générale sur le terrain de Budaors.



le vol se poursuit vers la plaine du Danube.


photo imgp5808photo imgp5814

Consignes lumineuses en V.O.


photo imgp5812

Du champagne hongrois est servi à tous les passagers par le seul steward présent à bord.


photo imgp5809

On est au nord du pays, à proximité de la frontière slovaque.


photo imgp5815

C'est l'un des endroits de balade favori des habitants de Budapest le dimanche, aux alentours de Visegrad.


photo imgp5816

Notre Li-2 va ensuite s'approcher du relief afin que l'on puisse voir le château fortifié du même nom : Visegrad.



On repart ensuite en direction opposée.


photo imgp5823

Les consignes lumineuses étant toujours sur ON j'allonge je bras en direction du cockpit.


photo imgp5822photo imgp5827

Le vol est très agréable et malgré la basse altitude il y a très peu de turbulences.



Nous voilà déjà en approche finale.


photo imgp5831

Atterrissage dans quelques secondes.


photo imgp5832

Nous voilà au sol après une bonne heure de balade.


photo imgp5834

On vient stationner dans l'herbe cette fois-ci alors que le périmètre a été délimité pour que le public ne s'approche pas trop.


photo imgp5836

L'arrière de la cabine juste avant de débarquer…


photo imgp5837

… avec un gros plan sur la plaque de l'avion, immatriculé HA-LIX, construit en 1949 et livré neuf à MALEV qui l'a exploité sur son réseau jusqu'en 1964.


photo imgp5839

Quelques minutes plus tard, notre Lisunov-2 repart pour un nouveau tour vers Visegrad, avec sa cargaison de curieux, d'Avgeeks et de nostalgiques à bord. Il effectuera six vols comme celui-ci tout au long de la journée.


photo imgp5883-copie

L'occasion à chaque passage de le photographier… "sous toutes les coutures".


photo imgp5884-copiephoto imgp5885-copiephoto imgp5886-copie

Un bonheur n'arrivant jamais seul, j'aurai la chance, plus tard dans la journée, de faire également un tour à bord de cet Antonov-2 de la compagnie SKY ESCORT, baptisé "Laura". Ceux qui me connaissent personnellement jugeront de la coïncidence, sachant que nous sommes en 2012…


photo imgp5778

Par comparaison, le Lisunov-2 c'est le grand luxe !


photo imgp5852-copiephoto imgp5860-copiephoto imgp5859-copie

J'étais déjà venu ici en 1993, c'est à dire 19 auparavant, voler en Antonov-2 d'une compagnie qui s'appelait alors Air Service Hungary et dont l'immatriculation était… HA-YHB. Jolies retrouvailles n'est-ce pas ?


photo imgp5777

Il est temps de quitter Budaors et de rejoindre Ferihegy car je rentre à Paris le soir même. Cet aller-retour journée bien dense avec comme toile de fond la célébration de l'aviation hongroise ne pouvait s'achever sans un petit détour par le musée de l'aviation situé à quelques pas de l'aéroport international, tout d'abord pour saluer cet autre Lisunov-2 aux couleurs de MALEV.


photo imgp5889-copie

… mais aussi les classiques du lieu, avec en premier lieu ce splendide Ilyushin-14 qui brille comme un sou neuf.


photo imgp5890-copiephoto imgp5891-copie

Il y a aussi deux Ilyushin-18, dont un est accessible à l'intérieur.



Place aux jets à présent avec ce Yak-40 un peu défraîchi…


photo imgp5900-copie

… mais aussi ce Tupolev-134 que l'on peut lui aussi visiter.


photo imgp5909-copiephoto imgp5914-copiephoto imgp5913-copie

On termine par un bon vieux Tupolev-154, l'un des nombreux types d'appareil aux couleurs de MALEV qu'il m'a été possible de prendre en tant que passager, avec son compère le Tu-134, mais aussi Yak-40, B-737, B-767, Fokker 70, CRJ et Dash-8, avant, bien sûr le Lisunov-2 du jour…


photo imgp5915-copie

Dans ce magazine de bord de MALEV ("HORIZON") récupéré sur un CDG-BUD au cours de l'été 2010 on pouvait lire que le Lisunov-2 était à l'honneur pour célébrer le 60é anniversaire de la création de la ligne Budapest-Debrecen.


photo img_9139photo img_9140

Ainsi se termine cette journée de l'été 2012, quand même marquée par l'émotion liée à la disparition de MALEV quelques mois plus tôt. Tous ces moments mis bout à bout ont fini par ressembler à un parcours initiatique.
 
Plusieurs années après, il est incroyable de réaliser que le seul appareil volant encore aux couleurs de cette compagnie à la si riche  histoire est ce Lisunov-2, qui serait également le dernier de ce type à voler en Europe…



Merci pour votre attention et à bientôt pour d'autres FRs un peu décalés comme celui-ci.

Afficher la suite

Verdict

Malev

8.0/10
Cabine9.0
Equipage8.0
Divertissements8.0
Restauration7.0

Budapest - BUD

6.0/10
Fluidité9.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Budapest - BUD

6.0/10
Fluidité9.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Une belle immersion dans l'histoire de l'aviation hongroise, le tout en étant parti de CDG le matin et en y étant de retour le soir.

Ce DC-3 "made in USSR" est un bijou dont on ignore combien de temps il volera encore, mais c'est à coup sûr un "must" que je recommande à tout Avgeek désireux d'étoffer son "logbook" par une perle rare, mais aussi et surtout de profiter d'un moment d'exception en faisant un vol à bord de cette merveilleuse machine.

Sur le même sujet

30 Commentaires

  • Comment 555636 by
    Mathieu82 456 Commentaires

    Merci pour ce FR nostalgique et rétro sur l'histoire de l'aviation. Superbe. Bonne journée

  • Comment 555638 by
    okapi GOLD 3991 Commentaires

    Monsieur mène la vie de château en sirotant du Champagne dans une relique d'un autre temps mais ô combien superbement préservée. Splendide journée!
    L'Antonov 2 n'est pas en reste même si ma casserole soviétique préférée reste le Tu-154 dont mon unique souvenir en tant que passager reste celui d'une copie de Boeing 727, en mode dopé.
    Merci infiniment Luc pour ce partage!

  • Comment 555642 by
    Boair 577 Commentaires

    Et bien, on est décidément gâté en matière de DC-3 :) Merci pour ce report exceptionnel !
    Pour la porte, c'est effectivement très rare mais pas unique au LI-2 ! American Airlines (la compagnie de lancement) avait ainsi des DC 3 équipés de portes à droite... Tout comme KLM et quelques autres compagnies qui ont parfois eu un mix de portes gauche et droite. Si je ne dis pas de bêtise, ce n'est qu'a partir de 1938 que c'est devenu standardisé. Je remarque par contre que le cockpit arbore le vert pomme typique des avions russes... Peut être une autre particularité par rapport aux DC-3 ?
    Le tarif est très intéressant, surtout pour pouvoir voler à bord d'une telle rareté...
    Joli bonus au musée, il comporte quelques très belle pièces.
    A bientôt

    • Comment 555796 by
      Esteban TEAM GOLD 13727 Commentaires

      Merci Adrian pour la précision sur la porte droite, j'allais également en faire la remarque pour l'avoir observée sur d'autres DC3.

    • Comment 555807 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2742 Commentaires

      merci à vous deux pour cette précision. N'aurais-je donc volé que sur des DC-3 construits après 1938 car je n'étais jamais tombé sur une porte à droite avant ce Li-2. Il me semble en revanche que le DC-2, ancêtre du DC-3, avait effectivement toujours la porte pax à droite. A bientôt.

  • Comment 555643 by
    Chevelan GOLD 15275 Commentaires

    Hello Luc

    Belle copie de DC3 que tu nous montre là !
    La cabine est superbe, tout comme celle de l'Il-18...
    Toujours un plaisir rare de voler à bord de ces vieux tracassin en pleine forme.
    Les maquettes reflètent bien la réalité d'antan.
    J'ai ouïe dire que Malev proposait à l'époque un super service.
    Dommage qu'elle soit passée à la trappe !
    J'ai aussi volé à bord d'un Tupolev 154 de Balkan, entre Lyon et Varna e août 1992, et d'un Tupolev 134 de Hemus Air, entre Varna et Sofia, à la même période, assurément un grand moment.

    Merci pour cette suite, toujours aussi passionnante, à très vite.

    • Comment 555809 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2742 Commentaires

      Merci Hervé pour ton commentaire. C'est sûr que les avions construits derrière le rideau de fer ont un parfum (en plus ils ont quasiment tous une odeur spéciale dans la cabine) particulière et qu'ils apportaient une variété inestimable dans le paysage aéronautique d'alors. Les russes et les chinois continuent de développer des avions depuis que nous sommes entrés dans une économie mondialisée : SSJ, An-140, An-148, MA-60, ARJ-21, bientôt MC-21 et C-919. Ça perpétue la tradition de variété et surtout de rareté, car comme ce sont tous des bides sur le plan commercial, il faut "aller les chercher" si on veut les prendre en passager. A bientôt.

  • Comment 555645 by
    scorph GOLD 1349 Commentaires

    Bonjour Luc, une nouvelle fois un report exceptionnel, véritable livre ouvert de l'aviation. Je serais pour ma part ravi de voler à bord d'une des deux machines présentés surtout que le scenic flight avait l'air sympathique. Pour le musée de Ferihegy le coronavirus à malheureusement décaler ma visite à une date indéterminé.

    Bon vols !

  • Comment 555668 by
    BESMRS 2096 Commentaires

    Merci pour ce FR :)

    [Mode de Funes=ON]
    «Il m'énerve, il m'énerve...»

    [/mode]

    Bon j'attends la suite avec mes pop corns :)

    Sinon pour précision, les USA ont vendu (jusque vers 1948 plein de choses aux soviétiques....

    Tiens un peu de lecture
    https://en.wikipedia.org/wiki/Little_Joe_(electric_locomotive)

  • Comment 555677 by
    rogertaylor GOLD 651 Commentaires

    Merci pour récit d'une aviation d'un autre temps et son bonus ;)

    A bientôt

  • Comment 555686 by
    AirBretzel GOLD 8804 Commentaires

    Merci Luc pour ce FR.
    Un avion d'un autre temps, mais quel plaisir de le découvrir par le biais d'un grand connaisseur.
    A bientôt

  • Comment 555692 by
    Bargi62 SILVER 3259 Commentaires

    Merci Luc pour ce FR et les magnifiques photos de cette « copie » de DC3.
    La cabine est superbe et semble assez confortable et puis si il y avait du champagne ;)
    J’ignorais que la ville de Tachkent en avait produit à la pelle.
    Ce musée de l’aviation a l’air très intéressant et semble bien mieux entretenu que celui de Bucarest !
    A bientôt.

    • Comment 555814 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2742 Commentaires

      Du champagne au premier rang sur un avion en 2+1 alors que c'est normalement 2+2. Mais on serait presque en Premium Eco sur un coup pareil finalement ?
      Quant à Tashkent, on y reviendra bientôt dans ces récits "période Covid" avec un autre avion construit là-bas... ! Merci pour le commentaire.

  • Comment 555693 by
    lagentsecret GOLD 12459 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Encore une belle relique dénichée et des moments passion partagés

    A bientôt

  • Comment 555797 by
    Esteban TEAM GOLD 13727 Commentaires

    Merci Luc pour le partage !

    Un vol exceptionnel, où j'ai noté d'autres différence entre cet avion et son homologue américain : sur les DC3 présentés sur Flight-Report, je n'ai jamais vu de toilettes et encore moins de vrai galley comme ici à l'avant après le cockpit.

    A bientôt !

    • Comment 555816 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2742 Commentaires

      Merci Stephan pour ton commentaire et ces précisions. Concernant les toilettes, je me souviens d'en avoir vu sur DC-3 en exploitation pax normale dans les années 80 chez PBA en Floride. Il devait bien y avoir un galley quelque part aussi car il y avait du service à bord des DC-3 d'antan et tout ça devait bien être stocké quelque part. Le problème avec les DC-3 que l'on peut encore voir et prendre de nos jours, c'est que certains sont d'anciens C-47 militaires qui n'étaient effectivement pas équipés de tout cela ou bien des DC-3 civils d'origine qui ont subi au cours de leur vie des transformations en cargo avec disparition de toilette et galley. A bientôt.

  • Comment 555830 by
    AirOne 2347 Commentaires

    Eh bien il n'y pas à dire, mais vos vols rares et toujours originaux manquaient bien à Flight-Report ^^ c'est bien la seule bonne nouvelle du Covid. L'avion semble avoir été magnifiquement conservé, et le prix pour faire un tour à bord semble être un bon plan pour tout AV-Geek ^^

    • Comment 555878 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2742 Commentaires

      Merci pour le commentaire et pour le compliment mais si le Covid peut disparaître encore plus vite, je veux bien me retirer de ce site immédiatement ! J'ai encore une vingtaine de récits en stock, tous rédigés pendant le confinement, pour contribuer à animer ce site en cette période de disette sur le plan des déplacements. Je laisserai ensuite volontiers la place à ceux qui auront repris les longs voyages, ce qui n'est hélas pour moi pas d'actualité dans un futur proche. A bientôt.

  • Comment 555919 by
    Michelg GOLD 2298 Commentaires

    Un nouveau morceau de choix à bord de Dakota bolchévique piloté à l'ancienne, on ne voit pas de trace 'un GPS ou autre instrument moderne dans le cockpit.
    Etre passager à bord d'un avion faisant une présentation en meeting, c'est chouette et à bord d'un tel avion, c'est le rève.
    Une très bonne idée de week-end du coté de Budaors, il y a de bien belles machines à voir.
    Les vols pour premier séjour en Russie avec Aeroflot en 1993 opérés en TU134 et TU154 restent un souvenir inoubliable, un autre monde.
    Merci pour cet autre morceau de choix Luc et à bientôt.

    • Comment 556390 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2742 Commentaires

      Merci Michel pour le comm.
      J'ai aussi eu droit à un Tu-154 à l'aller et un Tu-134 au retour pour ma 1re expérience sur Aeroflot en... 1981, du temps où Tblissi était une ville d'URSS comme tant d'autres et que son Dynamo local faisait fureur sur la scène européenne du football.
      Tant mieux si mon FR t'a donné l'idée de faire à ton tour un week-end avec l'aviation magyare pour thème.
      A bientôt.

  • Comment 555949 by
    tsow GOLD 1750 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    A nouveau un récit exceptionnel, avec à nouveau un fier DC-3 à la clé... DC-3 qui n'en était pas vraiment un; intéressant d'apprendre que l'URSS a également fabriqué quelques DC-3 à sa sauce (sans trop de modifications cependant).

    Le tarif acquitté est vraiment très correct, bravo à l'association propriétaire de rendre ce type d'expérience accessible à un grand nombre.

    Bref, un très beau vol et un week-end idéal avec de belles machines volantes!

    A bientôt!

  • Comment 569088 by
    bldavid SILVER 155 Commentaires

    J'habitais à Budaörs quand j'étais enfant et on avait vu sur l'aérodrome.

Connectez-vous pour poster un commentaire.