Avis du vol LATAM Pisco Cusco en classe Economique

Compagnie LATAM
Vol LA2016
Classe Economique
Siege 2L
Avion Airbus A319
Temps de vol 01:15
Décollage 08 Sep 19, 13:00
Arrivée à 08 Sep 19, 14:15
LA   #60 sur 72 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 156 avis
padawan
Par GOLD 658
Publié le 10 mai 2020

Bonjour,

Je vous retrouve aujourd'hui pour un FR exclusif sur un vol intérieur péruvien effectué en septembre 2019.

Ce vol fait partie d'une série de 11 vols réalisés à l'occasion d'un voyage avec mon frère à la découverte de plusieurs civilisations précolombiennes.
Seuls les 3 premiers vols de la série et 2 vols intérieurs qui sortent de l'ordinaire feront l'objet d'un report.

La prestation des autres vols intérieurs LATAM est très similaire à celle qui est présentée dans ce FR.
Si j'ai choisi de reporter celui-là, c'est que le contretemps que nous allons subir n'a pas une cause si fréquente.
 


Routing

  • 1. Londres LHR - Paris CDG, Air France A319, business A venir
  • 2. Paris CDG - Bogota, Air France B787-9, business A venir
  • 3. Bogota - Lima, Avianca A330-300, éco A venir
  • 4. Lima - Arequipa, Latam A320, éco Non reporté
  • 5. Arequipa - Cuzco, Latam A320, éco Non reporté
  • 6. Cuzco - Pisco, Latam A319, éco Non reporté
  • 7. Pisco - Cuzco, Latam A319, éco Vous etes ici
  • 8. Cuzco - Juliaca, Latam A319, éco Non reporté
  • 9. Juliaca - Lima, Viva Air Peru A320, éco A venir
  • 10. Lima - Bogota, Avianca A320, éco Non reporté
  • 11. Bogota - Paris CDG, Air France B787-9, business Non reporté

Après 2 jours de plage et piscine, nous retournons à l'aéroport intersidéral international de Pisco


photo pio-02

Le terminal semble neuf. C'est aéré et lumineux.
Nous entrons par le côté des arrivées.


photo pio-03

Remarquez le stand de la marchande de souvenirs, qui représente 50% des commerces de l'aéroport.

Au milieu du terminal landside trône cette curieuse double rampe rouge.


photo pio-06

Elle sépare la zone des arrivées (par laquelle nous sommes rentrés) de la zone des départs que voici.


photo pio-07

Je découvre caché sous la rampe rouge un espèce de bar, qui représente donc la 2ème moitié des commerces.


photo pio-08

Aperçu de la zone d'enregistrement depuis ladite rampe.


photo pio-09

La zone des arrivées est calme…
Il faut dire que l'aéroport n'accueille que 2 vols réguliers par semaine et que le reste de l'activité concerne les vols extra-terrestres (voir bonus).


photo pio-10

L'étage permet un maigre spotting entre ces vols privés.


photo pio-11

Et notre A319 qui vient d'arriver de Cuzco.


photo pio-12

Passage rapide de la sécurité et nous tombons directement sur la porte 7.


photo pio-13

A l'opposé des baies vitrées se trouve… enfin, se trouvera (peut-être, un jour) un VIP lounge


photo pio-14

Il est en tout cas déjà équipé des commodités.


photo pio-15

Mais l'intimité sera nulle avec le quidam sans accès.


photo pio-16

Côté tarmac, notre A319 finit de s’abreuver.


photo pio-17

Curieusement, les escaliers sont retirés peu après la photo…
Je remarque aussi que le ciel qui était bien bleu lorsque nous sommes arrivés l'est de moins en moins, comme en témoigne ces 3 photos prises à seulement une dizaine minutes d'intervalle.


photo pio-19photo pio-20photo pio-21

Une tempête de sable est entrain de balayer l'aéroport !

Et quand le staff obstrue entrée et sortie des réacteurs, on se dit que nous ne sommes pas encore partis…

Heureusement que la vue est bonne sur le tarmac car le staff en salle se contentera d'un unique Ladies and Gentleman, we are sorry to inform you that the flight is delayed due to weather conditions.


photo pio-22photo pio-23

3h plus tard, nos petits hommes orange reviennent pour dessabler était autour des trains (la seule partie "non couvrable de l'avion").


photo pio-25

Pendant ce temps-là en salle d'embarquement, les gens prennent leur mal en patience.
Les transports terrestres sont tellement limités au Pérou que, tant que nous n'avons pas 10h de retard, l'avion reste le moyen le plus rapide !


photo pio-26

Vous vous souvenez de l'espère de petit bar sous la rampe rouge ?
Il a eu la bonne idée de se délocaliser en salle d'embarquement avec les moyens du bord !


photo pio-27

Enfin, l'embarquement est annoncé, avec presque 4h de retard sur l'horaire.


photo pio-28

Retard ou pas retard, les groupes sont strictement respectés.


photo pio-29

Et voilà notre bébé qui a attendu bien sagement.


photo pio-30

Fuselage shot.


photo pio-31

Aperçu de la cabine.
Ne vous fiez pas au rideau, les vols intérieurs péruviens sont bien commercialisés en classe unique.


photo pio-32

Le pitch des premières rangées est néanmoins très confortable.


photo pio-33

Et du fait de la config business, je peux déplacer les accoudoirs (la tablette semblait collée par contre, impossible de la déplier).


photo pio-34

Aperçu de l'aérogare côté airside.


photo pio-35

A la fin de l'embarquement, le pilote nous annonce que le trafic est chargé à Cuzco et que notre slot n'est que dans 1h…
J'ai donc tout le temps de lire le BoB, identique sur tous les vols LATAM intérieurs.


photo pio-36photo pio-37

18h05… Nous repoussons finalement avec plus de 5h de retard.


photo pio-38

Et c'est parti !


photo pio-39

Avec quelques vues du soleil couchant sur le Pacifique.


photo pio-40

Et sur les magnifiques paysages de la Cordillère des Andes.


photo pio-41photo pio-42

Et c'est l'arrivée à Cuzco.


photo pio-43photo pio-44photo pio-45

19h05 au lieu de 14h15… On aura réussi à rattraper 10min en vol.


photo pio-46

Ne manquez pas le bonus si vous voulez savoir pourquoi venir à Pisco ; )


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

LATAM

4.5/10
Cabine8.0
Equipage2.0
Divertissements4.0
Restauration4.0

Pisco - PIO

7.9/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services1.5
Propreté10.0

Cusco - CUZ

5.5/10
Fluidité6.5
Accès6.5
Services4.0
Propreté5.0

Conclusion

Compagnie : très bon confort à cette place équipée pour être une place J. Très peu d'informations de la part de la compagnie, que ce soit au sol ou à bord, et il fallait réclamer pour avoir les traductions en anglais...
Les divertissements se limites à une offre de wifi payante (non essayée).
Aucune restauration offerte malgré le retard... Et l'offre n'est pas folichonne pour une legacy...

Aéroport de départ : ma première fois dans un aéroport intersidéral. J'espère que les aéroports de départ des vols d'Elon Musk ou Richard Branson seront aussi accessibles et fluides !

Aéroport d'arrivée : Semble sous-dimensionné... heureusement qu'il n'y a plus beaucoup de vols à cette heure.

Sur le même sujet

16 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.