Avis du vol LASER Airlines Puerto Ordaz-Ciudad Guayana Caracas en classe Economique

Compagnie LASER Airlines
Vol QL1991
Classe Economique
Siege 15D
Temps de vol 01:45
Décollage 27 Déc 18, 07:00
Arrivée à 27 Déc 18, 08:45
QL 2 avis
Gwen
Par 1002
Publié le 4 juillet 2020

Bonjour à tous, 

Tout d'abord je voudrais remercier tous les lecteurs et commentateurs pour mon premier FR, je n'ai pas répondu individuellement mais il est très appréciable de voir que celui-ci a plu donc merci à tous !
  Je vous propose le vol retour qui sera un peu plus consistant en terme de photos même si plus léger qu'un FR plus classique du fait à la fois du pays mais aussi du fait que je n'avais pas prévu de faire de FR. 

Après 4 jours qui ne sont pas passés comme je l'avais espéré (bonus à suivre pour les travelgeeks), je me fais déposer par le taxi de l'hôtel aux aurores (de mémoire 1h30 avant le vol) étant Européen et donc avec mes habitudes correspondantes (place assuré, vol à peu près à l'heure, passage rapides ou tout du moins assez rapides sur les vols intérieurs etc…) sachant que j'espérais ne pas avoir à mettre de bagage en soute (je voyage en backpack donc léger) et ne souhaitant pas "attirer" l'attention sur un bagage qui tournerait sur des carrousels, bagage qui pourrait attirer l'attention et donc susciter la convoitise. Je voyage léger mais retrouvant des amis Vénezueliens pour la seconde partie de mon voyage, je leur avais amené des "cadeaux" d'europe, à commencer par tout ce qui est manquant au Venezuela, la liste est longue mais les médicaments plus ou moins vitaux figurent en haut de ladite liste. 

Bref, à mon arrivée dans l'aérogare, je tombe sur ça :  


photo 1-50176

Je pensais arriver tôt, grossière erreur. Les franchises bagages sont permissives, nous sommes en période de fin d'année et le prix des billets sont tellement bas (combiné au fait que les vols restent rares vs la population/étendue du pays) qu'on est en période de transhumance humaine. 
La photo ci dessus est déjà après une bonne demi heure de queue. 

La je découvre les joies du Venezuela. En gros, l'avion n'est pas surbooké en passagers mais en cabine donc le poids maximum sera atteint à cause des bagages, 2 passagers derrière, les nouveaux arrivants seront retoqués et ne seront plus acceptés dans la file malgré le fait qu'ils aient des billets déjà acheté. Autant vous dire que je sue à grosses gouttes et je prépare déjà mes meilleures répliques pour essayer de faire pleurer pour qu'ils m'acceptent en cabine, le prochain vol étant le surlendemain et je crois moyennement au rebooking automatique… Surtout que j'ai une connexion de 1h30 à CCS, pas forcément court pour un vol Européen mais le Venezuela me donne des sueurs froides depuis le début… 

Après d'une bonne heure d'attente, j'obtiens mon BP, version ticket de caisse bien sur, en double exemplaire, l'un des deux sera laissé à la porte d'embarquement. Vous remarquerez le numéro d'enregistrement, je n'etais clairement pas dans les premiers… Ce qui me vaudra un couloir, c'est mieux que le centre mais bon, un hublot aurait été le top. 


photo img_20181227_0639032-34329

Passage de la sécurité (sans photo) puis en route vers l'embarquement, désolé pour la photo floue mais je n'étais vraiment pas en avance vu les lenteurs à l'enregistrement. Vous remarquerez qu'il existe un salon, tout comme vous pouvez être FF chez Laser, pour les collectionneurs de carte de fidélité atypiques. 


photo 2

Un peu spotting, peu de monde sur le tarmac à part des privés et ce vol Avior masqué, pas pour Caracas de mémoire mais Maracaibo je crois. 
Puerto Ordaz a une petite histoire sur laquelle je ne m'étendrais pas ici mais c'est une ville/zone très intéressante pour qui s'intéresse au Venezuela et plus généralement au nord de l'Amérique du Sud avec ses voisins Brésiliens en particulier.  


photo 3photo 4photo 5

L'embarquement est lancé, la distanciation sociale n'est pas au goût du jour… Grosse attente dans le jet bridge avant un embarquement qui se fera :


photo 5-bis

A pied pour moi. On est sur un faux contact, vu l'état de rouille sur la passerelle, je ne suis pas sur qu'elle soit encore opérationnelle. 


photo 6

Arrivée à mon siege, le pitch est toujours aussi royal, autant dire que sur 1H/1h30 ça va, plus long ça devient compliqué…


photo 7

La ceinture de sécurité, non logotée, pas très surprenant. 


photo 10

Décollage (pas de photos vu que pas de hublot), je reconnais avoir limité le nombre de photos aussi par l'envie de ne pas trop me faire remarqué. 


photo 11

L'instant F-OITN, entre ça et l'état de la cabine, il est clair que l'avion accuse son âge…


photo 8

Passage des hôtesses pour le service minimum mais qui a le mérite d'exister. 


photo 12

Pour ceux qui en douteraient, il s'agit bien d'eau et non d'une vodka.

Puis petite promenade à l'arrière de la cabine avec quelques photos indispensables : 
L'instant porte fermée 


photo 13

et le galley qui accuse lui aussi le poids des âges. 


photo 14photo 15

Petit passage par les toilettes qui sont à l'image du reste de la cabine…


photo 16

Je m'installe sur l'un des dernier duo de siège disponible histoire d'avoir un peu plus de place


photo 17

Puis retour à mon siège, test de propreté aussi net que la photo…


photo 9

Et les consignes de sécurité qui, je ne sais pas pourquoi, sont tombées dans mon sac. D'ailleurs, sachant qu'il existe de vrais collectionneurs, je les offre au premier qui me les demande, ne souhaitant pas les garder. J'espère qu'elles feront un heureux :) 


photo 12-bis-1photo 12-bis-3photo 12-bis2

Atterrissage et l'instant international (y participant car je dois encore récupérer mon sac, sortir, le réenregistrer et repasser la sécurité)


photo image00034

Merci à tous de m'avoir lu. 

Encore désolé pour les photos floues/manquantes, j'espère en tout cas vous avoir distrait un moment en ces temps d'abstinences aériennes. 

Pour ceux que ça intéresse, vous trouverez ci-dessous un bonus sur ce que j'ai fait dans la région, programme qui a été bouleversé vs ce que j'avais prévu initialement. 


Comme expliqué, l'une des raisons de mon voyage au Venezuela était la visite du parc du Salto Angel, considérée comme les plus hautes chutes d'eau du monde. Malheureusement, la situation du pays s'est dégradée avant mon arrivée, en particulier dans la région de la Gran Sabana après le meurtre d'indiens Pemons pour une histoire d'orpaillage illégal. Suite à cela, les indiens se sont rebellés, ont bloqué l'accès à l'aéroport de Canaima, point d'entrée pour les excursions en direction du Salto Angel. J'étais au courant de la situation et espérait une amélioration de celle-ci, au moins pour sauver la saison touristique des fêtes de fin d'année. Connaissant l'Amérique du Sud pour y avoir vécu et sachant qu'on peut souvent s'arranger, j'avais espoir de trouver une solution locale à mon arrivée à Puerto Ordaz, moyennant finance. Malheureusement rien ne s'est arrangé, la situation n'a fait qu'empirer. J'ai bien trouvé une terrestre mais cela nécessitait plus de 10h de route sur des chemins non asphaltés ce qui rendait l'option risquée car : 1) très longue et peu sûre d'un point de vue sécuritaire 2) risquée car je pouvais être bloqué là bas, rater mon vol retour sachant que tout les suivants et overbooké et que mon périple se poursuivait vers Los Roques par la suite. J'ai donc profité de 4 jours sur place pour rencontrer des locaux, des gens absolument charmants, visiter la région et voir des chutes, même si ce n’était pas celles espérées. Pour commencer, une visite du bien connu Parque de la Llovizna, situé entre Puerto Ordaz et Ciudad Guyana, villes mitoyennes, et ses chutes d'eau crées artificiellement grâce au barrage de Maccagua. 



Le parc ne manque pas de charme avec une balade tout autour de plus de 6km où l'on peut avoir des vues sympathiques sur le fleuve Caroni, affluent de l'Orénoque.


photo img_20181225_1112370

On peut également croisé de la faune sauvage


photo img_20181225_1112509photo img_20181225_1121438

Ou de la jolie plage


photo img_20181225_1137168

Pour l'anecdote, une des personnes avec qui j'ai parlé m'a demandé pourquoi je ne m'étais pas baigné, je lui ai expliqué que je me posais la question des poissons qui fraient dans ces eaux, il m'a retorqué qu'il n'y avait aucun animal dangereux, le plus gros étant des anacondas mais qu'ils n'attaquaient pas les hommes… Je me suis dit que j'avais bien fait de ne pas me baigner et préférer la piscine de l'hôtel…


Ma deuxième visite hors Puerto Ordaz a été pour découvrir la ville de Ciudad Bolivar, distante d'une centaine de kilomètres de mon hôtel. La ville a la particularité d'être la ville dans laquelle fut fondé le premier état après le départ des colonisateurs sous l'égide du bien nommé Bolivar. Le centre historique ne manque pas de charme et le musée résumant l'histoire de la ville est à faire si un jour le pays s'apaise.

Les rues étaient particulièrement calme, le peu d'activité s'explique par la chaleur et l'horaire après le dejeuner qui incitait plus à la sieste qu'à se promener dans la rue.



La Cathédrale et la place principale avec dans le fond, avec le mur peint en rose, le musée municipal.



Musée en très bon état avec un guide à l'entrée, jeune mais extrêmement intéressant qui m'expliquait faire des études d'histoire et travailler un peu en faisant faire le tour du musée. J'ai particulièrement apprécié ses explications passionnées sur l'histoire du Venezuela et, cerise sur le gâteau, le fait que je n'ai jamais ressenti qu'il faisait cela pour de l'argent. Je lui ai bien évidemment laissé un bon pourboire en partant pour le remercier pour tout.



Ciudad Bolivar est traversé par le fleuve Orénoque, on peut trouver de quoi se rafraichir au bord.


photo img_20181226_1247052photo img_20181226_1248177
Afficher la suite

Verdict

LASER Airlines

4.8/10
Cabine4.0
Equipage5.0
Divertissements5.0
Restauration5.0

Puerto Ordaz-Ciudad Guayana - PZO

5.0/10
Fluidité2.5
Accès8.0
Services3.5
Propreté6.0

Caracas - CCS

5.6/10
Fluidité7.0
Accès5.5
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Un vol utilitaire pour reprendre le terme usité. On n'est pas chez Singapore Airlines, Qatar ou toutes autres 5* mais sur un vol qui m'amène d'un point A à un point B.
Je garde quand même en mémoire une cabine très (trop) étriquée (ou peut être que c'est ma corpulence?), des interactions limitées et un service très restreint mais est ce si important?

Sur le même sujet

18 Commentaires

  • Comment 557882 by
    Alexbelt 2 Commentaires

    Salut Gwen, originaire du Venezuela et ayant veçu à Puerto Ordaz pendant toute mon infance/adolescence, ça me fait quelque chose de voir ton Flight Report. J'espère que malgré la situation du pays, t'as pu profiter de la ville.

    Je me permets d'apporter une petite précision sur Puerto Ordaz. La ville a été fondée en 1967 à coté de la très ancienne ville San Felix. Toutes les deux forment l'agglomération de Ciudad Guayana.

    Voir les images de l'aéroport m'a fait penser à toutes les fois ou j'ai pris l'avion pour aller à Caracas. Pendant la bonne époque du Venezuela, Avensa (Aerovias Venezolanas SA) et Aeropostal (fondée en 1929 sous le nom de Compañía General Aeropostal Francesa et nationalisé après sous le nom de Linea Aeropostal Venezolana) etaient les compagnies nationales et VIASA (Venezolana Internacional de Aviacion SA) la compagnie drapeau. Après LASER (Linea Aerea Servicio Ejecutivo Regional) et Aserca (Aeroservicios Carabobo C.A.) sont apparu. D'autres ont fait partie de l'aviation vénézuélienne.

    L'aéroport de Puerto Ordaz (PZO) ou (CGA-utilisé par Aeropostal comme dénomination Ciudad Guayana) que t'as connu, n'était qu'un petit bâtiment sans jetways mais avec une terrasse pour voir les avions du jour. Dénommé Aeropuerto de Ciudad Guayana, après il a changé de nom à Aeropuerto Internacional Manuel Carlos Piar et finalement à Aeropuerto Internacional de Orinoco - Manuel Carlos Piar. Sa piste est courte. 2052m si ma mémoire ne me trahit pas. Le freinage est tjrs puissant comme t'as pu le sentir ainsi que le décollage a "Full Throttle". Il a connu un accident avec un DC9-50 d'Aeropostal donc l'atterrissage a été dur et l'avion a perdu ses deux moteurs qui sont tombé de leur support. T'as du voir probablement aussi un 727-200 d'Avensa en très mauvais état.

    En tout cas j'espère que la ville t'a plu et que tu garderas un bon souvenir!

    Bien à toi,

    Alex

    • Comment 557999 by
      Gwen AUTEUR 7 Commentaires

      Bonjour Alex,
      Merci beaucoup pour ce commentaire très détaillé.
      J'ai beaucoup apprécié la région malgré que je n'ai pas pu atteindre le but de ma venue. Les voyages c'est surtout des rencontres et j'en ai fait de très belles pendant ces quelques jours sur place.
      J'avoue ne plus trop avoir de souvenirs de l’atterrissage et du décollage mais la longueur de la piste pourrait expliquer la raison pour laquelle tous les passagers n'ont pas pu embarquer? Si quelqu'un à la réponse je suis preneur :).
      Merci encore et bonne journée

  • Comment 557884 by
    BESMRS 1971 Commentaires

    Merci pour ce FR ô combien exotique sur des terres lointaines (qui apparaissent encore plus inaccessibles en ces tempos de Covid 19)...

    :)

  • Comment 557886 by
    AirOne 2328 Commentaires

    Merci pour ce FR en mode "incertitude complète" quant au fait de réussir à prendre le vol. Un peu angoissant surtout quand les vols ne semblent pas réguliers, et donc le rebooking pourrait être plus qu'aléatoire. Dommage pour l'objectif touristique que vous aviez, mais parfois ce n'est pas la peine de prendre trop de risques.

    À bientôt !

    • Comment 558001 by
      Gwen AUTEUR 7 Commentaires

      Merci pour le commentaire!
      C'est vrai mais malgré tout j'ai passé de bons moments et je n'aurais jamais visité une ville comme Ciudad Bolivar que j'ai trouvé très intéressante et méconnue.
      Le Salto Angel ne devrait pas disparaître, je compte bien retourner au Venezuela pour le voir !!

  • Comment 557915 by
    Esteban TEAM GOLD 12771 Commentaires

    Merci Gwen pour le partage !

    Je suis preneur de la carte si celle ci est toujours dispo :) Etonnant de voir DC9 series 80 sur la carte, mais c'est bien un MD80 ^^

    Quelques sueurs froides pour embarquer je vois, à bord c'est ... antique.

    Le bonus est superbe ! Merci pour la découverte.

    Un petit conseil de modérateur : les gens qui vous commentent aiment bien recevoir une réponse, c'est peu être fastidieux de répondre à tous, mais n'oubliez pas que eux aussi ont pris du temps pour vous laisser un mot.

    A bientôt.

    • Comment 558002 by
      Gwen AUTEUR 7 Commentaires

      Merci Esteban pour le commentaire.
      Avec plaisir pour la carte, n'hésitez pas à me contacter en privé si vous le pouvez.
      Je comprends tout à fait pour les réponses, j'ai laissé passé trop de temps entre tous ceux postés et mes réponses, mea culpa :) .
      C'est antique mais à posteriori j'en garde de bons souvenirs et je crois que ce côté authentique fait partie des choses que je cherche dans ce genre de destinations.
      A bientôt !

  • Comment 557984 by
    lagentsecret GOLD 12460 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Un retour depuis le pays d'Air Peut-Être !

    Je vous trouve dur avec le galley et les toilettes : ça n'a pas tant évolué que ça depuis ^^

    Superbe bonus : dommage de ne pas avoir pu aller à Salto Angel

    A bientôt

    • Comment 558003 by
      Gwen AUTEUR 7 Commentaires

      Merci pour votre commentaire.
      C'est vrai que ça n'a pas tant évoluer que ça ;)
      Comme dit précédemment, je ne garde que de beaux souvenirs de ces quelques jours, c'est bien la le principal, j'y retournerai!
      Air peut être j'adore l'expression, c'est complètement le souvenir que j'ai du pays mais aussi la débrouille et les sueurs froides!
      A bientôt

  • Comment 557997 by
    AirBretzel TEAM GOLD 8085 Commentaires

    Merci pour ce FR dans un pays très confidentiel.
    C'est chaotique à l'aéroport et le stress d'un risque potentiel de ne pas pouvoir partir n'est pas propice à prendre des photos.
    A bord, c'est vintage, cela a son charme.
    Et un FRiste ne doit effectivement pas passer inaperçu.
    Chouette bonus d'un pays qui est dans une sacré crise.
    A bientôt

    • Comment 558004 by
      Gwen AUTEUR 7 Commentaires

      Merci pour votre commentaire !
      C'est vrai pour le stress mais aussi le fait que vous savez que vous pouvez perdre votre place si quelqu'un vient en "s'arrangeant" avec les employés sur place...
      Cela a effectivement son charme et colle parfaitement au pays, un A320 Neo aurait été beaucoup moins "raccord" avec l'image actuelle du pays.
      C'est vrai que le pays est dans une situation difficile mais j'avoue avoir été impressionné par la capacité des gens à conserver une vision positive de la vie, de se débrouiller et de s'en sortir.
      Une vraie leçon de vie !
      A bientôt

  • Comment 558096 by
    Chevelan GOLD 14551 Commentaires

    Merci Gwen pour ce récit d'archive.

    A l'aéroport on ressent bien la crise que traverse le Vénézuela...
    Il devient extrêmement rare de voler à bord d'un vénérable MD-80, Le pas est limite pour les grands gabarits, mais le fauteuil à l'air confortable.
    Un verre d'eau de distribué, c'est mieux qu'avec SN ! ^^
    Dommage de n'avoir pas pu aller aux chutes d'eau, mais les autres visites comblent le manque.
    "Il n'y a pas d'animaux dangereux..." => Mis à part de timides anacondas !!! Brrrr. ça me rappel la blague : "On peut se baigner tranquillement sur ce plage ?" "oui, oui, sans problème ", "vraiment, il n'y a pas de requins ?", "Non il n'y a pas de requins, les crocodiles les ont tous mangé !!!"

    Merci pour ce FR et son bonus !

  • Comment 558213 by
    Gwen AUTEUR 7 Commentaires

    Bonjour,
    Merci pour le commentaire.
    C'est vrai que le ratio prix/prestation est presque supérieur à une low cost ^^ et mieux que certaines majors Européennes, surtout en ce moment.
    Effectivement, c'est un peu le sentiment que j'ai eu avec cette histoire, surtout que la personne qui m'a expliqué ça m'a montré, video à l'appui, qu'effectivement il y avait bien ces serpents dans la région, certains s'aventurant même près des habitations...

  • Comment 558303 by
    Frednyon 2392 Commentaires

    Bonjour Gwen
    Merci pour ce FR et son magnifique Bonus !
    Que de bons souvenirs du pays tu me donnes !
    Bon petit vol local, avec tout le stress que l'on imagine avant le vol...
    On voit bien ici dans quelles difficultés le pays se retrouve. Quelle misère. Un pays si riche.
    D'ailleurs, je trouve les files d'attente bien civilisées... on a vu des attroupements bien pires dans d'autres circonstances. Ici, les gens patientent sagement....
    Magnifique Bonus. Un grand merci.
    A bientôt

  • Comment 558306 by
    tsow GOLD 1668 Commentaires

    Merci pour ce FR et son très joli bonus!

    Un oiseau rare que ce MD-80, d'autant que DL a récemment abandonné son exploitation aux USA (et il s'agissait me semble-t-il de MD-83 ou MD-88).

    Quelle aventure à l'enregistrement!

    La cabine n'est pas toute neuve et en plus elle est configurée en mode ultra-dense...

    À bientôt!

Connectez-vous pour poster un commentaire.