Avis du vol Icelandair Paris Reykjavík en classe Economique

Compagnie Icelandair
Vol FI543
Classe Economique
Siege 25F
Temps de vol 03:25
Décollage 24 Jul 20, 14:15
Arrivée à 24 Jul 20, 15:40
FI   #45 sur 75 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 62 avis
Pucinet
Par 1412
Publié le 1 octobre 2020

Bonjour,
On se retrouve pour le vol des vacances d'été 2020, beaucoup moins loin que certaines autres années.
Attention il y a beaucoup d'images pour ce FR, vous voilà prévenu.
 Je crois que nous sommes plutôt chanceux car c'est ce que nous avions prévu dès février, avant la crise Covid et nous avons eu du flair car nous avons pu partir en vacances là où nous avions choisi ! A nous l'Islande, retour après 19 ans !
Evidemment il y a eu quelques changements mais mineurs, seulement d'horaires.
A la réservation il y avait 3 vols Icelandair certains jours et au moins 2 vols tous les jours de la semaine je crois. Avons acheté nos billets pour le second vol quotidien FI547 départ 17h35.  Sauf que le 15 juin je reçois un mail avec changement de vol… Vu le contexte c'est une très bonne nouvelle, ça veut dire qu'on peut voyager et partir le jour prévu. C'est mieux pour les réservations d'hébergements effectuées. Le lendemain je reçois le mail pour le vol retour. On en reparlera.
En revanche il y a une nouvelle procédure ouverte 72 h avant le vol avec enregistrement et paiement à l'avance pour test Covid obligatoire à l'arrivée ou choix d'une quatorzaine volontaire. Si vous êtes testé positif soit retour soit quatorzaine obligatoire hébergement payé.
Comme partout, le tourisme a fortement chuté en Islande, et nous en avons pu largement en profiter.
En août 2020 il y a eu près de 64 000 visiteurs arrivés par avion à Keflavik contre près de 252 000 l'an dernier. En cumul de janvier à fin août 451 000 versus 1 382 000 en 2019 ! (source ferdamalastofa.is)
Bon faut pas se cacher c'est une destination très onéreuse. On le savait mais on en a bien profité pendant plus de 15 jours.
Pas assez de place pour beaucoup de photos dans le bonus autre qu'un site en relation avec l'avion. Avais déjà 138 photos sur 150 dans ce FR ! avant que je ne le complète tout de même avec quelques cartes postales souvenir de ce magnifique pays dépaysant au temps du Covid-19


Routing


Le mail du 15 juin sur le changement d'horaire… Lorsque je l'ai reçu ça m'a déprimé, arrivée à minuit… mais au moins ont partais et ça c'était le plus important


photo fi543_134-1506

Bon ca ne nous arrange pas trop, sachant qu'il reste encore un second vol en début d'après midi. Mais on s'y fera


photo fi543_134-15062-1

Le 1er juillet, nouveau mail pour nous informer que finalement nous sommes bookés sur le vol de 14 h 15 arrivée 15 h 40 (vol théorique de 3h25). Cool, super cool on gagne une demi journée à destination. En fait c'est le seul vol Icelandair du jour pour l'Islande.
2 jours avant le départ on reçoit le mail pour nous informer que l'on peut s'enregistrer pour le test Covid à l'arrivée ou choisir la quatorzaine.  Comme c'est collector je vous le mets en image avec l'explication du nouveau protocole appliqué pour le vol  


photo fi543_135

L'écran pour l'enregistrement spécial Covid du site visit.covid.is
Après le questionnaire et pré-paiement on reçoit un sms avec un qr code. Ca a couté 58 € par personne. J'ai vu que certains voyagistes prenaient en charge ces tests. On est invité à télécharger l'application islandaise de traçage Rakning C-19.
Nous avons été plutôt chanceux car depuis le ‍19 août ça a changé : 
À compter du 19 août 2020, tous les passagers arrivant en Islande peuvent choisir de se soumettre à deux tests de détection de la COVID-19 séparés par une quarantaine de cinq jours jusqu’à la prise de connaissance des résultats du second test, ou s’ils ne souhaitent pas se faire dépister, se mettre en quarantaine de 14 jours dès le jour de leur arrivée. 


photo fi543_007

Le lendemain je reçois un mail m'invitant à m'enregistrer. Quelques captures d'écran de la procédure


photo fi543_005photo fi543_006

En détail, le siège est attribué. Cela ne correspond pas à notre choix initial.


photo fi543_008

Je regarde si je peux changer mais il ne reste plus de places disponibles avec hublot. Ce n'est pas dramatique, c'est les vacances, j'ai un hublot


photo fi543_009

Le jour J direction Charles de Gaulle terminal 2A où se retrouvent les compagnies opérant habituellement au T1 fermé. 30 minutes depuis Paris ouest, pas grand monde sur la route. A l'arrivée, nouveauté, vérification de la possession d'un titre de transport pour pouvoir rentrer dans l'aérogare. Enfin, en théorie.


photo fi543_010

Panneau au niveau de l'entrée puis pour nous c'est vers la gauche


photo fi543_011

En détail les vols à l'arrivée ce vendredi 24 juillet 2020 à Paris CDG Terminal 2A. Confirmation de ce que j'ai vu sur les applications. Nous allons partir car le vol provenant d'Islande arrivera vers 13 h.


photo fi543_012

Pour les départs, c'est ce qui nous concerne un peu plus c'est à gauche


photo fi543_013photo fi543_014

Ce n'est pas là, pour le respect des distances il faudra repasser.
Ceux au premier plan zone 7 s'en vont vers la Corse et au arrière plan en zone 8 vers Dubaï


photo fi543_015

C'est par là


photo fi543_016

Et voilà la queue pour l'enregistrement en zone 10 qui en fait est dans le terminal 2C. Pour l'instant les comptoirs ne sont pas encore ouverts, d'où cette importante file


photo fi543_017photo fi543_018

Il y a des distributeurs de gel un peu partout dans l'aéroport


photo fi543_019

Voila la longue file d'attente de nos co-voyageurs, à l'ouverture des guichets


photo fi543_020

C'est bien là


photo fi543_021

Une demi heure plus tard on approche des guichets. On est au bout du terminal 2 C, il y a seulement ces guichets d'ouvert et le Paul. Tout le reste est fermé dans ce terminal, ça fait bizarre et c'est plutôt silencieux, c'est ce qui ce remarque.


photo fi543_022

50 minutes après être entré dans l'aérogare nous avons nos cartes d'embarquement cartonnées délivrées par une agente agréable et souriante. Il faut revenir sur nos pas, entre les 2 terminaux, pour descendre en zone de départ. Direction l'immigration. Il n'y a personne devant nous, zéro attente. Puis le PIF avec pas mal de portes d'ouvertes et là non plus pas d'attente. Vraiment pas l'habitude d'avoir des passages à CDG pour nos vols de vacances d'été


photo fi543_023

Depuis le bas juste après le PIF, ce Dreamliner Canadien qui retournera à Montréal


photo fi543_024photo fi543_027

Un autre Dreamliner pour Abu Dhabi et un marocain


photo fi543_025

On prend ensuite l'escalator pour rejoindre le duty free à l'étage. Tableau d'affichage en haut. Beaucoup de boutiques sont fermées



Malheureusement et contrairement à ce qui est indiqué sur les affichettes Aéroport de Paris, il n'y a aucun endroit pour déjeuner, tout est fermé. On a parcouru le terminal dans tous les sens. Il y a seulement à emporter chez Relay wtf ! (et le Paul mais en zone publique au terminal C) sachant qu'on aura rien dans l'avion ! Aéroport de Paris aura pu faire des efforts pour indiquer les kiosques de restauration ouverts par jour.
On a pris notre temps dans cette zone car je doute qu'après il y ait quelque chose d'ouvert, déjà que c'est la misère ici. 
Puis direction la porte A37.


photo fi543_032

La porte 37 est dans un satellite. Première fois que je viens là ou alors je ne m'en souviens pas


photo fi543_033photo fi543_034

Les départs du jour depuis les 3 portes


photo fi543_035

C'est un peu encombré comme espace mais on trouve des places pour s'assoir, tout en respectant les distances


photo fi543_036

Vue depuis nos sièges


photo fi543_037

Notre bel avion est bien là. Pour la photo correcte, ça va être compliqué, compliqué, depuis le satellite


photo fi543_038photo fi543_039

Au fond on aperçoit la zone jeux assez utilisée


photo fi543_040

La littérature à disposition n'est pas récente. C'est le numéro de mars 2020 du magazine de l'aéroport


photo fi543_041

Confirmation que c'est la bonne porte. L'embarquement se prépare. On est resté 20 minutes dans ce satellite


photo fi543_042

Embarquement à l'ancienne, sans distinction de zone ni de rangée, tous masqués. Enfin je peux voir la belle livrée aux couleurs nationales islandaises. 
Il s'agit du B757-300 immatriculé TF-ISX baptisé þingvellir. Depuis septembre 2020 il est remisé (source Airfleets)


photo fi543_043photo fi543_044

Je prends mon temps pour immortaliser ce moment


photo fi543_045photo fi543_046

Car ça coince un peu devant moi


photo fi543_047photo fi543_048

Elle est pas belle ?


photo fi543_049photo fi543_053

En revanche pour le fuselage shot de rigueur aucune autre possibilité sauf à ouvrir la porte de la passerelle… Tant pis


photo fi543_050

Pour le service durant le vol, le nouveau protocole appliqué par Icelandair est limité à la distribution d'une bouteille d'eau à l'entrée dans l'appareil. Chacun est invité à se servir sur le chariot.


photo fi543_051

Pour la signature de la livrée. Cet appareil précédemment chez Arkia est arrivée dans la flotte islandaise en mars 2018


photo fi543_052

Direction le rang 25 de la cabine eco. Pour la business c'était par la gauche à l'avant. 


photo fi543_054

Non ce n'est pas notre rangée 


photo fi543_055photo fi543_056

Nous sommes arrivés à nos places. Les coffres sont tous ouverts. Cabine sobre, sièges que j'ai trouvé assez confortables


photo fi543_058photo fi543_057

Pour la place, ça ira. En fait vaut mieux vu mon petit gabarit. On aperçoit la connectique sous l'écran de bonne taille


photo fi543_059

L'Islandais est vraiment indéchiffrable et imprononçable pour nous


photo fi543_060

Le contenu de la pochette se limite à la carte de sécurité. Pas de vomito, pas de magazine


photo fi543_061

Maintenant vue extérieur depuis mon siège pour ne pas rater ce 330 iranien de 2014


photo fi543_064photo fi543_065

On patiente longtemps pour des bagages, il faut un peu chaud


photo fi543_068

Ecran de bonne facture et désolé pour l'autoportrait tout concentré


photo fi543_063photo fi543_066

en biais


photo fi543_067

La seule prestation du vol


photo fi543_062

et la carte d'embarquement en dur


photo fi543_087

on patiente toujours en regardant l'extérieur avec ce petit égyptien, comme ça doit être à l'étroit pour ce vol en 320


photo fi543_069

Il est 15h02. Enfin on bouge après 45 minutes d'attente pour déchargement et chargement des bagages et du fret par rapport à l'horaire affiché ! dixit le commandant qui a pris la parole pour nous tenir informé, en anglais et islandais et présenter ses excuses, si, si.


photo fi543_070photo fi543_071

Au passage les voisins de différentes tailles, un tchèque en 737, un autre Boeing canadien celui-là un peu plus gros en Dreamliner pour Montréal et enfin un collector beaucoup plus gros Emirates A380 pour Dubaï. On entraperçoit un 320 Easyjet derrière et au 2 F les AF, un quatari il me semble


photo fi543_072

et nous sommes partis


photo fi543_073

Au revoir monsieur, rdv le mois prochain


photo fi543_074

Direction les vacances


photo fi543_075

Hommage, 20 ans déjà à quelques jours près


photo fi543_076

On est presque parti


photo fi543_077

Décollage


photo fi543_079

Vue de la cabine bien remplie, quasi complète,  pendant le décollage


photo fi543_078

C'est parti. Pour les images animées, voir la vidéo en bas.  



Bien qu'il fasse chaud, il y a une épaisse couche nuageuse qui ne nous quittera pas avant l'arrivée avec seulement quelques trouées de temps en temps mais pas de quoi immortaliser le Royaume Uni survolé


photo fi543_084photo fi543_085

Toujours aussi gris sur l'Angleterre 


photo fi543_086

Ouf moins de nuages, préparation du matériel pour l'arrivée


photo fi543_088photo fi543_089

Terre bien en vue


photo fi543_091photo fi543_090

La presqu'ile avec le port de Grindavik sur la côte sud islandaise. Cool il fait beau


photo fi543_092

Au fond près de l'aileron, le Blue Lagoon, un spa géothermique devenu emblématique et comme incontournable de tout voyage en Islande


photo fi543_093

Au nord de la presqu'ile, la côte très urbanisée jusqu'à Reykjavik


photo fi543_094

On arrive à 16 h 20 avec 45 minutes de retard, rien de rattrapé en vol. Magnifique kiss landing



On est allé tout au bout de la piste pour emprunter la bretelle puis virage à gauche pour venir jusqu'à l'aérogare


photo fi543_099

Au passage on aperçoit quelques appareils remisés au large dont un avion passager transformé en fret pour Schenker.  Il s'agit de l'appareil le plus à droite 


photo fi543_138photo fi543_102

Sortie par l'avant comme pour l'entrée, dernière photo rapide de la cabine


photo fi543_103

Depuis la passerelle


photo fi543_104photo fi543_133

Depuis le bas de l'escalier en direction de l'immigration


photo fi543_105

Je n'arriverais pas à faire mieux


photo fi543_106

Ce n'est pas la foule. On suit l'itinéraire balisé


photo fi543_107

affichage des vols au départs du jour et lendemain : New York et Toronto annulé, embarquement pour Billund. Amsterdam, Milan, Katovice, Londres Luton à venir et pis c'est tout pour ce 24 juillet après midi, mais en fait non. A suivre


photo fi543_108

Itinéraire pour les personnes s'étant pré-enregistrées avant le vol sur le site covid, ce qui est notre cas. Il faut montrer la preuve de son pré-enregistrement pour accéder à la file


photo fi543_109

Un peu d'attente pour le filtrage et vérification de notre pré-enregistrement. Ensuite on est monté à l'étage


photo fi543_110

A l'étage, pour patienter un peu d'histoire


photo fi543_111

Rien que pour vous, les photos interdites des postes installés pour le dépistage Covid-19 avant l'immigration. Il y a des autocollants partout pour "no photo". Tout au fond une file pour les gens désirant la quatorzaine, je n'ai vu personne y aller.
On a subi un test PCR et salivaire et reçu les résultats par sms dans la soirée, 6 heures après ! Efficace.
La personne vérifie les coordonnées, effectue les prélèvements. Ensuite on se dirige vers le poste immigration à deux mètres. Si j'ai bien compris, le tourisme aérien a été cantonné aux capacités de test à l'arrivée. Mais ça a changé mi-août.


photo fi543_132photo fi543_112

A l'immigration l'agent nous remet un dépliant sur la procédure à adopter en attendant les résultats des tests. Il n'a pas ouvert mon passeport et n'a pas voulu le toucher. Il est clairement là pour sensibiliser et remettre ce document d'information Covid. 
Ecrans après l'immigration, il y a plus de vols affichés que lorsque nous sommes entrés dans l'aérogare il y a 17 minutes. Pas mal pour passer les tests. 


Fin septembre 2020 les médias islandais ont mis en cause un couple de touristes français testés positifs à l'arrivée en août qui n'ont pas respectés la quarantaine et aurait favorisé la propagation de l'infection en Islande. Alors qu'elle était quasi nulle. Autant vous dire que les français ne vont clairement pas avoir la côte pendant quelques années en Islande… car ils auraient infectés des personnes durant leur séjour en sortant boire des verres.  En revanche il est plus probable que d'autres personnes aient été infectées lors du même vol et testées négatives à l'arrivée, permettant ainsi au virus de se propager incognito. Maintenant là-bas, le Covid serait surnommé le "virus français". Fin de la parenthèse


photo fi543_113

Maintenant on va pouvoir aller récupérer nos bagages. Ce n'est pas l'affluence comme vous pouvez le voir


photo fi543_114

Quelques appareils immobilisés, pour combien de temps ? Ca fait vraiment bizarre de les voir là


photo fi543_115photo fi543_116photo fi543_117

Promotion pour le spa touristique


photo fi543_118

C'est bien par là


photo fi543_119

Sur le mur de droite, face à la photo précédente, une œuvre de l'artiste islandais Erro installé à Paris


photo fi543_121photo fi543_120

En bas des escalators, un avant-gout des vacances. Bon là il fait beau ce qui n'est vraiment pas assuré pour les 2 semaines à suivre


photo fi543_122

Enfin je peux voir les arrivées du moment affichées dans la salle de récupération des bagages. Un macareux à l'envers nous nargue


photo fi543_123photo fi543_124photo fi543_125

Récupération des bagages avec le dépliant multilingue qui nous a été remis à l'immigration


photo fi543_126

Sur le parking des loueurs avec les appareils stockés en attendant la navette. Si on avait su on serait allés à pied chez notre loueur en dehors de l'aérogare on serait déjà arrivés vu le temps attendu dans le froid car il y a du vent, il fait frais 12 °C (alors qu'il faisait 27°C à Paris).
On est resté 45 minutes dans l'aéroport, temps de passer acheter des boissons alcoolisées au duty free inclus.


photo fi543_127

Depuis la route


photo fi543_130

Entrée principale


photo fi543_128

Direction Reykjavik après avoir récupéré notre 4x4


photo fi543_131

Itinéraire du jour


photo fi543_129

Merci de votre lecture.
Dans le FR du retour, le bonus sera sur le musée de l'aviation d'Akureyri. Ici quelques images du site de þingvellir, correspondant à la belle livrée du Boeing.
Quelques images animées ci-dessous 



Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Icelandair

7.2/10
Cabine8.5
Equipage7.5
Divertissements8.0
Restauration5.0

Paris - CDG

7.5/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services5.0
Propreté8.5

Reykjavík - KEF

8.1/10
Fluidité8.5
Accès7.5
Services8.0
Propreté8.5

Conclusion

Un vol particulier durant une période particulière. Donc plus difficile de noter.
Avons eu la possibilité de partir en vacances là où nous avions voulu, c'est déjà énorme.
Pour ce vol Icelandair, cabine plutôt confortable pour la durée avec un écran de très bonne facture et un choix important de musiques, films, jeux ! Top. Je n'ai pas essayé le wifi car je ne m'en suis plus souvenu que je l'avais vu à l'entrée et n'ai rien vu sur l'IFE.
Mes photos de l'IFE avec la géovision sont ratées par ce que je suis trop visible dessus, hublot fermé ou ouvert, c'était pareil.
Majoration de la notation cabine pour la livrée aux couleurs islandaises même si je n'ai pas réussi à le photographier en entier
Pour le personnel il était agréable souriant mais on ne les a pas vu beaucoup, forcément, et aucune interaction durant le vol sauf accueil agréable à l'entrée avec la distribution de la bouteille d'eau et les salutations à la sortie. Ma note restauration au standard.
Donc plutôt satisfait d'Icelandair, bonne communication sur les changements de vol. Application simple, claire, facile à utiliser.
Pour Paris Aéroport je sanctionne par une note services à mini pour le défaut d'affichage des espaces de restauration ouvert. Ce n'est tout de même pas difficile de mettre à jour selon ce qui est ouvert ou pas... Pour le reste, fluidité plus que très correcte avec zéro attente, accès en voiture un peu plus rapide que certains jours d'avant, et aéroport forcément propre. Et aucune attente à l'immigration ni au PIF presque incroyable pour un départ au mois de juillet.
Pour Keflavik, c'est ressemble à la vie d'avant avec peu de voyageurs, un protocole strict. RAS parfait, lumineux, des boutiques ouvertes.
En revanche ce n'est vraiment pas à côté de la capitale, ça ne nous impacte pas car avons loué une voiture mais si c'est pour passez un week-end il faut vraiment compter le temps de trajet en car.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Reykjavík (KEF)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 23 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Reykjavík (KEF).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Icelandair avec 7.2/10.

La durée moyenne des vols est de 3 heures et 33 minutes.

  Plus d'informations

22 Commentaires

  • Comment 564357 by
    Kilmarnock 5464 Commentaires

    Merci pour ce récit Charles!
    Comme vous dites, vous avez eu de la chance que vos plans de février aient été maintenu, non sans quelque modifications comme les procédures Covid à l'arrivée, mais l'essentiel est sauf :)
    Ah les français… on se fait remarquer de partout et pas dans le bon sens!
    Pas de prestation à bord exceptée la bouteille d'eau qui fait très très léger pour plus de 3h de vol. Ce 757 en livrée spéciale est magnifique, tout comme le bonus touristique!
    A bientôt.

    • Comment 564358 by
      Pucinet AUTEUR 361 Commentaires

      Merci Benjamin.
      Oui nous avons été chanceux pour nos vacances. En voyant les images des années précédentes des sites que nous avons visité, on peut vraiment dire que c'était l'année idéale pour l'Islande. De plus arrivés avant les nouvelles mesures du 1er puis 19 août, nous avons eu encore plus de chance.
      Pour la prestation c'est vraiment le minimum et encore 33 cl pour 3 heures, faut économiser.
      Les enfants, quant à eux, ont eu le droit à une box mais j'ai pas réussi à en photographier.
      A suivre pour le vol retour

  • Comment 564369 by
    AirBretzel GOLD 8767 Commentaires

    Merci Charles pour ce FR.
    Bon timing pour ses vacances islandaises.
    A CDG 2A c’est dommage de ne pas avoir des points de restauration ouvert.
    Pingvellir a une belle livrée.
    La cabine est récente.
    test PCR et salivaire et reçu les résultats par sms dans la soirée, 6 heures après ! => le processus est bien pensé, dommage qu’ils ont changé de procédure le mois suivant.
    qui n'ont pas respectés la quarantaine => je pense qu’il y a bien plus de personne que l’on ne le croit qui ne respecte pas les quatorzaine ne signalant pas qu’ils ont été en zone à risque.
    Chouette bonus, je ne connais l’Islande qu’avec de la neige.

    • Comment 564381 by
      Pucinet AUTEUR 361 Commentaires

      Merci Valérie.
      Pour la cabine confortable, je suppose qu'elle a été rétroliftée il y a deux ans lorsque l'appareil est entré dans la gamme.
      Oui l'Islande a une entreprise assez à la pointe en génétique, très controversée, deCODE genetics qui, pour le Covid, a montré qu'elle assurait. Elle a testé gratuitement la population islandaise, ce qui a permis d'étudier comment s'est propagé l'infection. Rien de comparable avec la France
      Je ne connais pas encore l'Islande sous la neige. A découvrir sans aucun doute.

  • Comment 564380 by
    BESMRS 2093 Commentaires

    Merci pour ce FR :)
    La livrée de l'avion fait très livrée du métro DLR de Londres façon années 80 :)

  • Comment 564388 by
    flodu55 461 Commentaires

    Bonjour et merci pour cet excellent FR qui explique très bien le vol et les formalités COVID appliquées à l'époque en Islande.
    Une bouteille d'eau pour un vol de plus de 3 H, c'est light mais de mémoire le catering de Icelandair n'a jamais été transcendant mais à ce point, le covid a bon dos. Florent

    • Comment 564390 by
      Pucinet AUTEUR 361 Commentaires

      Merci Florent.
      Ai été généreux en explication avant vol et procédure mais j'espère que c'est pour les archives.
      Comme je le disais à Kilmarnock, 1 bouteille de 33 cl pour 3 heures de vol faut économiser les centilitres.
      Ca ne fait pas beaucoup de cl disponible par minutes !

  • Comment 564402 by
    nicobcn TEAM GOLD 5576 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Très intéressant la procédure mise en place par l'Islande pour contrôler sans trop restreindre le tourisme. C'est sur qu'avec une seule (ou presque) porte d'entrée internationale, il est assez facile de contrôler les flux et s'assurer que chaque passager soit testé.

    A bord le confort semble plus correct sur ce bel avion qu'est le B757-300,

    A bientôt !

    • Comment 564418 by
      Pucinet AUTEUR 361 Commentaires

      Merci Nico. Oui facile pour eux de tester à l'entrée.
      Pour ceux qui arrivaient par ferry, le test avait lieu au départ du Danemark.
      Le confort était au rendez-vous.
      A suivre pour le vol retour

  • Comment 564456 by
    Mathieu82 456 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Quand j'ai vu l'avion je me suis dit, un dinosaure, mais finalement la cabine était très correcte.
    Ça m'a donné envie votre superbe bonus. Même si les 12 degrés ça ne fait pas très estivale... 😂

  • Comment 564481 by
    lagentsecret GOLD 12459 Commentaires

    Merci pour ce FR

    CDG une fois de plus pas à son avantage avec aucun endroit pour manger

    A bord une bouteille d'eau comme catering mais finalement c'est à peu de chose près ce qui est offert habituellement, le rest étant du BOB

    L'essntiel était de pouvoir partir en vacances et là la contrat a été rempli

    Très joli bonus

    A bientôt

    • Comment 564508 by
      Pucinet AUTEUR 361 Commentaires

      Merci Gilbert.
      Oui parfaitement pour nous c'était ce qui nous importait, de partir là où on l'avait décidé
      Pour l'eau a bord c'est aussi, sans doute, un clin d'œil de la compagnie pour nous mettre dans l'ambiance de ce qu'on aura à l'arrivée :)

  • Comment 564484 by
    FLIGHT_REPORTER_AF SILVER 171 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR !
    J'ai tout de suite sauté sur ce FR lorsque j'ai vu Icelandair, et je ne suis pas déçu compte tenu du nombre de photos, merci pour tous ces détails ! Ce FR m'a donné envie de retourner sur la terre de feu et de glace :-)
    Magnifique livrée pour votre destrier du jour !
    La cabine semble moderne, et des écrans pour 3 heures de vol, c'est toujours agréable.
    12° pour les Islandais, c'est une temperature à voire un verre de lait torse nu sur sa terrasse 😄
    A bientôt !

  • Comment 564503 by
    momolemomo GOLD 7111 Commentaires

    Excellent choix de destination, surtout cet été. La baisse du nombre de touriste permet de bien profiter des paysages Islandais.
    Jolie livrée sur ce 757. Je l’avais vu à FRA quelques jours plus tard.
    Quel bonus magnifique!
    Merci pour ce Fr!

  • Comment 564578 by
    npal83 SILVER 286 Commentaires

    Merci pour ce FR très détaillé.
    J’espère rapidement voler à bord d'un 757 avant qu'il ne quitte les cieux précipitamment (covid consequences)
    J'aime bien cette couleur adoptée par ICELANDAIR.

Connectez-vous pour poster un commentaire.