Avis du vol Air China Beijing Datong en classe Economique

Compagnie Air China
Vol CA1119
Classe Economique
Siege 23A
Temps de vol 01:05
Décollage 08 Aoû 11, 07:20
Arrivée à 08 Aoû 11, 08:25
CA   #85 sur 131 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 165 avis
marathon
Par GOLD 1824
Publié le 28 août 2011
Compagnie nationale chinoise, Air China décolle évidemment du Terminal 3, gigantesque bâtiment de prestige ouvert en 2007, en prévision des Jeux Olympiques de 2008. Ce FR commence au dépose-minute devant le terminal. C'est un peu encombré, car à cette heure-là, il n'y a guère de transports en commun.

photo P1070670a

Entrée dans le terminal : l'architecture est faite pour en mettre plein la vue : on descend légèrement sur de larges passerelles de marbre rainuré, avec une vue panoramique sur les lieux. Les écrans d'information sont bien situés et on trouve facilement la banque d'enregistrement de son vol (à l'étage inférieur, ce sont classiquement les arrivées)

photo P1070671%252520pano%252520a

Enregistrement : c'est assez banal. Il y a ici des bornes d'enregistrement automatiques, mais uniquement si on n'a pas de bagage enregistré.

photo P1070674a


Les espaces enfant me poursuivent! Cette fois-ci encore, il y en a un à deux pas de ma porte d'embarquement.

photo P1070675a

Un peu partout, il y a des prises pour brancher son portable. Wifi gratuit, en recevant un code d'accès par SMS, ou en s'inscrivant à un comptoir si on n'a pas de portable chinois. Ceci pour permettre à la police de savoir qui surfe sur quel site (ceux qui ne sont pas bloqués par la censure comme Flight Report).

photo P1070676%252520-%252520678a

Il y a déjà un 737 au contact à la porte C6, mais ce n'est pas le mien : on part en PAXbus.

photo P1070682a

Cela a l'avantage de voir un des rares appareils stationnés ici qui n'appartiennent pas à Air China; celui-ci est de Shandong Airlines.

photo P1070684a

.. jusqu'à ce vieux 733

photo P1070687aphoto P1070692a

Passage par la classe affaire, comme toujours 2 rangs en 2+2.

photo P1070694a

Le pitch est beaucoup plus étroit que dans les avions récents des compagnies chinoises.

photo P1070695a

Des appareils Air China à foison au parking.

photo P1070698a

Deux appareils plus récents, avec deux versions de la livrée fleurie qui n'est pas très courante.

photo P1070699aphoto P1070702a

Décollage sur la piste 36R, au loin se trouve le pavillon de réception des VIP, à l'architecture très socialiste années 60.

photo P1070705a

Avant que la brume ne masque définitivement le paysage, une vue du Terminal 2 (aile internationale à gauche, domestique à droite), et au fond, relié par un cheminement en zig-zag, le Terminal 1 des origines, qui est réservé maintenant à des vols intérieurs plutôt low-cost.

photo P1070707a

L'horaire de 1h05 de vol est massivement surdimensionné, pour un trajet de 265 km, et le vol ne dure en fait que 40 minutes. L'avion ne monte d'ailleurs qu'à 4000 m, selon le CDB. Pour un vol aussi court, il ne faut quand même attendre un petit déjeuner complet. L'avion est complet, et les quatre PNC (en éco) ont tout juste le temps de distribuer un hamburger chaud et une bouteille de 350 ml d'eau, avant le début de la descente. D'ailleurs, à peine ai-je pris cette photo, une PNC passe faire relever les tablettes.

photo P1070711a

Ici, le rideau J/Y est déjà attaché en prévision de l'atterrissage.

photo P1070715a

L'avion vire au dessus des reliefs ravinés dans le loess caractéristique de la province du Shanxi.
photo P1070717a

Et atterrit sur la piste de Datong, où il n'y a pas de taxiway. De gauche à droite : la tour de contrôle, le bâtiment Départs, le bâtiment Arrivées, et ce qui est peut-être bien le futur Terminal 2.

photo P1070718a

Vu le trafic sur le tarmac, un PAXbus est parfaitement inutile. D'ailleurs, voici le seul appareil stationné à Datong : un Cessna 208 appartenant à Avieye, une compagnie d'aviation générale basée à Shanghai. L'appendice à l'arrière m'intrigue beaucoup.

photo P1070725a

Les bâches de protection ne sont pas du luxe, car le Shanxi est une province poussiéreuse : le loess, issu de la décomposition du grès, est un matériau extrêmement friable qui s'envole et s'infiltre partout.

photo P1070729a

Un dernier coup d'?il au 733 d'Air China

photo P1070724a

Et on arrive à la salle de livraison des bagages ? le mien sera le deuxième à apparaître.

photo P1070727a

En hauteur, le tableau des arrivées de la journée : cinq vols en tout et pour tout, ce qui fait juste un de plus que les quatre de Tunxi. Remarquez le vol China Eastern en provenance de CAN (Guangzhou), à 1850 km au sud, avec escale à Changzhi, au sud du Shanxi.

photo P1070728a

Pourquoi vient-on à Datong ? Pas pour visiter les spectaculaires remparts de la vieille ville :

photo P1070897a

du moins pas encore, car ils ne sont pas totalement terminés. Livraison probable courant 2012 : le flanc est est terminé, mais au nord, on en est à l'âme en terre, et ici au sud, au stade finitions.

photo P1080009a

Quant à la future vieille ville, je peux vous garantir qu'elle sera bientôt aussi impeccable et authentique que la muraille, mais actuellement, ce sont plutôt des taudis voué à la démolition.

Non, le but du déplacement est d'aller visiter les grottes de Yungang, où un peuple qui n'était pas chinois a creusé sur un kilomètre de falaise de grès l'un des plus extraordinaires ensembles de statues bouddhistes de Chine, vers l'an 470 de notre ère.

photo P1070865a
Afficher la suite

Verdict

Air China

7.7/10
Cabine7.5
Equipage7.5
Restauration8.0

Conclusion

C\'est l\'un des vols les plus courts d\'Air China, très cher au km, mais en train, le trajet prend plus de six heures, et on n\'est pas sûr d\'avoir de la place. Les prestations sont correctes, pour un vol aussi court.

Sur le même sujet

8 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.