Avis du vol easyJet Brest Lyon en classe Economique

Compagnie easyJet
Vol U24318
Classe Economique
Siege 20F
Avion Airbus A319
Temps de vol 01:35
Décollage 04 Mar 22, 16:25
Arrivée à 04 Mar 22, 18:00
U2   #7 sur 11 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 689 avis
GregLYS
Par SILVER 297
Publié le 13 mars 2022

Penn-AR-BED, le bout de la Terre


Bonjour à tous,

Après un bien trop court séjour en terres bretonnes ralliées en train,  c’est par la voie des airs que je reviendrai vers mon port d’attache Lyon.

J’ai un peu de temps devant moi ce qui me permet de visiter la cité brestoise, où je n’avais pas remis les pieds depuis une bonne vingtaine d’années. Comme bien souvent, l’arrivée du tramway dans une ville est synonyme de rénovation urbaine. Et même dans cette cité bretonne copieusement bombardée lors de la deuxième  guerre mondiale et donc abondamment bétonnée lors de sa reconstruction, cette modernisation des transports urbains a donné l'occasion de "verdir" les quartiers irrigués par les rails…

Merci de vous reporter au bonus touristique pour voir quelques clichés de cette ville du bout de la France.


photo img_0343photo img_0347

Après avoir vaqué à mes occupations, il est temps de se rapprocher de la plateforme aéroportuaire de Guipavas. Pour cela, rien de plus simple, une combinaison tram + bus permet de d'assurer aisément la liaison pour 1,60 euro. Ceci dit, si le tram a une fréquence relativement soutenue, la ligne 20 du bus, qui ne dessert que l’aéroport, a une desserte bien plus légère. Il convient donc de bien préparer son voyage.


photo img_0390

Après quelques kilomètres sur la nationale 12, le bus vous dépose droit devant le terminal.


photo img_0392photo img_0393

Guipavas internationAl airport


Cette plateforme qui a parfois vu de beaux oiseaux s’y poser eu égard à sa position stratégique avant/après la traversée de l’Atlantique se contente en temps normal de mono couloirs. Malgré tout, vu la taille de l’agglomération, BES bénéficie d’un bon réseau. Son isolement géographique plaide pour un recours plus prononcé vers les airs que vers le rail. 


photo img_0402

Voici le programme de l’après-midi au départ de BES.


photo img_0403

Je ne traîne pas ni me ruine à la boutique de souvenirs bretons. Je préfère regarder les mouvements sur le tarmac…


photo img_0405

… comme ce vol TO4478 en provenance de ORY qui repartira en TO4374 vers MRS avec l’appareil 737-800  F-GZHQ.

Je décide de passer rapidement airside. On doit préalablement présenter une carte d’embarquement à une personne qui n’a ni tenue, ni badge et pas spécialement aimable. Celle-ci nous remet un ticket après contrôle du passe sanitaire. L’escalator est remis en route pour l’occasion. Je passe le PIF en une douzaine de minutes. Là aussi, ça ne rigole pas, les explications données aux passagers peu habitués aux procédures sont distillées de manière froide voire peu aimable. On fait enlever les chaussures à certains sans raisons apparentes.

Une fois en haut, la vue est un peu meilleure pour spotter. Voici le TO4476 en provenance de MPL et qui retournera un peu plus tard à son point de départ. 


photo img_0422

On peut observer également ces deux Emb-135/45 de VallJet F-HFKF ainsi que F-HFCN qui porte encore la livrée Eastern Airways,


photo img_0423

Pour meubler l’attente, je surfe…


photo img_0410

… sans omettre de suivre attentivement de suivre l’approche du vol U2 en provenance de Lyon.


photo img_0406photo img_0417

Il est un peu en retard mais n’ayant pas de correspondance à LYS, cela ne m’inquiète pas le moindre du monde.


photo img_0409photo img_0418

La propreté des lieux laisse un peu à désirer. Mais c’est plutôt la conséquence du comportement de certains, qui choisissent la moquette de cet aéroport pour se décrotter les chaussures. Ça donne un petit côté agricole du coup.


photo img_0434

Et voilà que se pointe le vol en provenance de Lyon. Voici le pedigree de l'A319 du jour, selon "Planespotters".


photo ps

Nous somme appelés à nous approcher de la porte d'embarquement. Après vérification de la carte d'embarquement et de l'identité, on peut accéder au dernier sas. Il faut remettre le ticket fourni lors du premier filtrage, évitant ainsi un deuxième contrôle du passe sanitaire. Le personnel est très attentif à la taille des bagages à main. Un sac à dos est dans le collimateur mais son propriétaire arrive tant bien que mal à le faire entrer dans le gabarit.
Une famille avec un bébé pensait naïvement que la compagnie serait indulgente quant à la taille de leurs bagages à main. Mal leur en a pris, ça ne passe pas. Je ne sais pas comment s'est finie l'histoire, mais ça semblait mal engagé sauf à payer un supplément.

Puis les fauves sont lâchés. Notez que l'embarquement s'effectue sur les deux portes. Vu que le vol est complet, qu'il est en retard, c'est plutôt une sage décision.


photo img_0439photo img_0441photo img_0443

Les traditionnels instants que l'on n'oublie pas.


photo img_0445photo img_0446

Accueil sympathique à bord. Tout le monde prend place et les 156 sièges seront occupés. À écouter les conversations, beaucoup de passagers sont des locaux rejoignant les Alpes pour profiter des sports d'hiver.

On refuel ce qui ne va pas arranger notre retard.


photo img_0448-2

À bord


photo img_0447

C'est donc un peu juste au niveau du legroom pour moi (1,85 m à la toise). Mais je trouve l'assise d'un meilleur niveau que celle du 737-800 de FR emprunté récemment.

Le commandant de bord (britanique) annonce un vol d'une heure et vingt minutes.

Le plein effectué, nous pouvons rejoindre le seuil de la piste 25 L. 


photo img_0451-2photo img_0458-2photo img_0462

Et c'est parti ! Décollage sous une belle lumière, caractéristique de ces contrées verdoyantes, qui permet d'apprécier les environs de Brest dont Gouesnou et son bocage.



Brest et sa rade.


photo img_0487

Les ponts Albert-Louppe (aval) et de l'Iroise (amont) sur l'embouchure de l'Élorn.


photo img_0500-2

Puis le plafond nuageux devient de plus en plus nuageux. Rares sont les percées. Ici l'agglomération lorientaise, l'Île de Groix et la plateforme de Lann-Bihoué.


photo img_0526-3

Ici c'est la Vendée, les îles de Noirmoutier et d'Yeu.


photo img_0530

Puis plus rien.


photo img_0535

Le service commence à bord. J'opte pour de l'eau minérale gazeuse britannique pour 2,50 euros. Je trouve ce montant correct ; c'est moins cher que dans le TGV !

Ce n'est qu'à l'approche de LYS que les nuages disparaissent. Les Alpes sont malheureusement voilées alors que ça aurait pu être un bien joli spectacle.

1 - Moidieu-La Détourbe (38) et les viaducs de la LGV de Savas-Mépin et de Meyssiez.
2 - Les étangs du Barroz.
3 - L'étang et le château de Fallavier.
4 - L'immense zone logistique et la barrière de péage de Saint-Quentin-Fallavier. 



On pose les roues


Avec une vingtaine de minutes de retard nous nous posons à Saint-Exupéry, piste 35 R, le long du village de Satolas-et-Bonce qui avait donné initialement son nom à l'aéroport lyonnais.



Nous stationnons à côté de ce 738 marocain qui va bientôt repartir vers Casablanca ; la passerelle vitrée permet de le voir, même si ce n'est pas bien net.


photo img_0619

Le programme de la soirée lyonnaise.


photo img_0620

Il y a beaucoup de monde au terminal 1. Ça fait bien longtemps que je n'avais pas vu tant de passagers.

L'arrivée au T1 impose normalement de prendre une navette pour le T2 pour prendre le tram. Je préfère le faire à pied, pour gagner du temps et essayer de "choper" le 18h40. À une minute près, ça le fait. Je suis le dernier voyageur à embarquer à bord de la rame "Tango".

À bord du Rhônexpress.


photo img_0621-72790

Et enfin le diagramme du vol. 


photo img_0623

Et lui peut rejoindre la vitrine des modèles au 1/400e !


photo 319
Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

easyJet

7.3/10
Cabine7.5
Equipage9.0
Divertissements5.0
Carte payante7.5

Brest - BES

6.6/10
Fluidité8.5
Accès9.0
Services5.0
Propreté4.0

Lyon - LYS

7.1/10
Fluidité7.5
Accès4.5
Services8.0
Propreté8.5

Conclusion

Malgré un retard (qui reste raisonnable), c'est un vol convenable dans l'ensemble. Les PNC ont été accueillants et agréables.

Les tarifs proposés à bord sont corrects et la gamme suffisamment variée pour des vols de ce calibre. On n'a pas la désagréable sensation d'être au supermarché comme chez RYR.

Pour moi, l'impression globale de ce vol est correcte.

Merci de m'avoir lu.

Informations sur la ligne Brest (BES) Lyon (LYS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 3 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Brest (BES) → Lyon (LYS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France Hop avec 7.3/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 35 minutes.

  Plus d'informations

7 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 598373 by
    nicobcn TEAM GOLD 6697 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Pas mal de trafic au départ de Brest, le départ de Ryanair va tout de même laisser un trou. Espérons que TO, EZY et V7 en profite pour multiplier les fréquences de vol.

    A bientôt

  • Comment 598402 by
    Esteban GOLD 16839 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage Greg !

    Je viens d'apprendre l'existence de Valljet, comme quoi ! Ils proposent des sièges sur leurs vols à vide, mais les tarifs sont juste ... délirants. En fait ils proposent pas de siège à proprement dit, ils te proposent de payer l'avion, carrément. HRG - CDG 23'900€ Concept un peu nul, si c'est un vol à vide, autant vendre les 13 sièges à l'unité, le tarif devient un peu plus raisonnable :)

    Sinon un vol utilitaire qui fait le job !

    Tiens, y'a des jours de grand vent à Brest ? :p

    A bientôt !

  • Comment 598522 by
    AirBretzel GOLD 9927 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Easyjet permet d'avoir un vol direct ce qui est un gros plus.
    Pour meubler l’attente, je surfe…=> en plus sur un site intéressant.^^
    2,50€ le bouteille d'eau, c'est un bon prix.
    Le téléphérique urbain c'est bien mais pas forcément dans des zones venteuses..
    A bientôt

    • Comment 598526 by
      GregLYS TEAM SILVER AUTEUR 330 Commentaires

      Easyjet permet d'avoir un vol direct ce qui est un gros plus.

      C’est sûr que par rapport au train, l’option aérienne m’a fait gagner beaucoup de temps. Il faut compter 6h30 de train avec un changement.

  • Comment 598679 by
    MrFabio_Report 48 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Easyjet semble en effet être la meilleure alternative.
    À bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.