Avis du vol Delta Air Lines Miami Atlanta en classe Economique

Compagnie Delta Air Lines
Vol DL566
Classe Economique
Siege 43F
Temps de vol 02:05
Décollage 01 Déc 13, 11:20
Arrivée à 01 Déc 13, 13:25
DL   #40 sur 116 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 667 avis
momolemomo
Par GOLD 2900
Publié le 8 décembre 2013
Ouiiiii ! Je rentre à la maison ! Mon séjour américain est fini et me revoilà dans les airs vers l’Europe.

Les vols sont avec Delta et c’est un simple Miami – Atlanta – Francfort. Ce retour à été pris en même temps que l’aller (Francfort – Paris – Minneapolis – Cleveland). A noter que le vol Miami – Atlanta m’accorde le statut silver chez Flying Blue.

__________________________________________________________________

Miami – Atlanta ~ Delta Air Lines / B757-200
Vous y etes

Atlanta – Francfort ~ Delta Air Lines / B767-400
Cliquez ici

__________________________________________________________________

Commençons par quelques photos touristiques de Floride

La Floride aux environs de Fort Lauderdale, vue de haut
photo DSC03418

Le CBD de Miami
photo DSC03496

La ville de West Palm Beach vue depuis l’océan lors d'une partie de pêche.
photo P1100463

Puis le centre de West Palm Beach, qui a une architecture assez différente des autres villes américaines. Ce qui lui donne un aspect plus vivant et peut être légèrement européen.
photo IMG_3051

Qui dit fin novembre, dit Thanksgiving et donc dinde…et puisqu’on est aux États Unis, cupcakes en forme de dinde ! Personnellement, j’aime beaucoup la façon dont les gens les font et les décorent mais je trouve ça beaucoup trop sucré.
photo IMG_3092

Et pour finir, un B737-400 de US Airways en approche sur PBI
photo P1140825



Venons-en au FR.

Pourquoi repartir de MIA quand on a PBI à coté ? Parce que quand nous avons pris les billets, nous n’avions aucune idée de où se ferait Thanksgiving : Colorado, Cleveland, Charlotte, Californie, Palm Beach ? Donc au cas où le Thanksgiving aurait lieu loin de la Floride, MIA offre plus de fréquences depuis le reste des Etats-Unis et m’aurait permis d’attraper mon vol de 11h20, ce qui aurait été plus compliqué avec un départ de PBI ou de FLL.

Je quitte la maison à 8h pour être vraiment tranquille, sachant qu’il faut environ 1h pour rejoindre l’aéroport de Miami depuis Palm Beach.
Arrivé à MIA, je me dirige vers les comptoirs DL, imprime mes BP et vais pour déposer mes deux bagages. L’agent voyant mon passeport me parle en un très bon français. Et des gens qui parlent français, je n’ai pas fini d’en croiser jusqu’à Francfort.
J’essaie de négocier avec lui pour ne pas payer mon second bagage. Sachant que le statut silver est à un vol et que le second bagage pour l’Europe coute 95$ chez Delta ça vaut le coup d'essayer. Je tiens à signaler que pour le Brésil, le second bagage est gratuit. Et la franchise n’est pas de 23 mais de 32kg !
Bref, j’échoue lamentablement et sors 95$ du portefeuille. C’était à prévoir parce que moi et les négociations de prix ça fait 2. Mais qui ne tente rien n'a rien. L’agent était très agréable et courtois, me souhaitant bon voyage et me félicitant pour mon statut.

La TSA est rapide, il n’y a quasiment personne. L’agent me souhaitera un bon voyage, en français lui aussi.
La sécurité est rapide aussi puisqu’il n’y a personne, nous devions être 3 ou maximum 4. Un homme n’a visiblement pas pu supporter que je sois devant lui dans la queue et ne s'est pas fait prier pour me doubler.

Me voilà maintenant dans MIA, au hall H et le vol précédent pour Atlanta va embarquer a bord de ce B738
photo P1140829

A spotter, pas grand chose. Ce B767-300 de LAN
photo P1140828

Et un B737-500 de Bahamas Air, qui a une belle histoire : Malaysia Airlines, Air France, Aerolineas Argentinas puis Bahamas Air.
photo P1140831

Autrement, MIA est complètement vide au hall H. Il n’y a quasiment personne.
photo P1140830photo P1140832photo P1140833

Alors je décide d’aller faire un tour au hall J, c’est le seul qu’on peut rejoindre librement depuis le H
Ici, il y a un B738 de Copa pour Panama City
photo P1140834

Mon dernier long courrier depuis MIA était partit de cette porte. Et il ne part uniquement de cette porte, la J17, puisque c’est la seule adaptée aux 380. J'ai un bon souvenir du 380 de LH
photo P1140835photo P1140836

Apres cette petite balade dans un MIA fantôme et sans free wifi, je décide de retourner en porte. D'autant plus que notre avion ne devrait pas trop tarder.
Le voilà qui arrive à 10h15. Ce sera le N686DA, un B757-200 de 18 ans. Le vol est surbooké et les agents de Delta cherchent des passagers qui seraient prêt à prendre le prochain vol. Pas pour moi.


World’s most admired companies. Pourquoi pas.
photo P1140845

On entrera dans l’avion par la seconde porte
photo P1140846

L’embarquement débute à l’heure et est, comme toujours aux US, organisé par zones. Bien que celles-ci n’ont plus aucune signification puisqu’avant il y a les familles avec enfants, les militaires, les skypriority, les passagers en mobilité réduite, ceux qui ont payé pour un embarquement prioritaire, les enfants non accompagnés et enfin, la zone 1… Je me sentais fier de ma zone 2 mais elle ne m’a pas servit à grand chose. Il y avait un article dans le New York Times quelques jours avant mon départ qui se moquait de ces procédures.
Bref, j’arrive à mon siège et j’aurais à coté de moi un père et son fils adolescent qui font preuve d’une grande finesse. Casquette à l’envers sur la tête de l’adolescent et méchage de chewing gum, la bouche ouverte, pour les deux et un très agréable : « You can wait ! » de la part du père quand j’annonce que je suis assis au hublot.
La mère et la fille sont assise au rang devant et elles, font preuve d’un raffinement vestimentaire assez impressionnante. Ils continueront sur Salt Lake City, ce qui m'a fait penser que la dernière fois que j’ai rencontré des passagers avec un style vestimentaire…original, ils allaient aussi à SLC. Ça doit être un lieu de rassemblement du rose fushia.

L’ambiance est sympa à bord, les hauts parleurs passent « Why Can’t We » de Asa et heureusement, la GEMA ne bloque pas la vidéo en Allemagne, donc je peux vous donner le lien :


Repoussage à l’heure
Le B737 de GOL qui va à Rio de Janeiro via Santo Domingo en République Dominicaine. C'est l'unique liaison intercontinentale de GOL, mais ils espèrent rejoindre le Nigeria prochainement. Ce qui, au Brésil, fait plus penser à un trafic de drogue qu'à une expansion de la compagnie puisque les rumeurs disent que la compagnie grandi grâce au blanchiment d'argent. Rien d'étonnant.
photo P1140851

Un B737-800 d’American Airlines
photo P1140853

Celui-là est mal en point.
photo P1140854

La cabine avant le décollage.
photo P1140855

Le pitch
photo P1140856

Le roulage est long et on nous annonce 6 avions devant nous. En vérité ils seront 9.
photo P1140858

Décollage avec 30mn de retard
photo P1140860

Une belle vue sur downtown Miami lors de la montée
photo P1140862photo P1140865photo P1140866

On sort des nuages et une lumière très forte éblouie la cabine
photo P1140869

Le winglet
photo P1140871

Service, étant au fond de l’avion il ne reste plus de cookies et seulement des pretzels et peanuts
photo P1140874

Ça me semble un peu abimé tout ça.
photo P1140876

Les nuages se dispersent en arrivant au nord-est de la Floride
photo P1140877

Passage au dessus d'Orlando Sanford
photo P1140880

Reynolds Airpark, petit aéroport privé au sud de Jacksonville et au bord de la St John’s river
photo P1140881

Le siège n’est pas très confortable. Un peu trop dur
photo P1140882

Puis le Jacksonville NAS/Tower fields
photo P1140884

Le nord de la Floride, dans la région de Jacksonville
photo P1140886

survol et la ville de Jacksonville
photo P1140887

et de l’aéroport de Jacksonville
photo P1140890

On approche maintenant d’Atlanta
photo P1140892

En finale avec une vue sur le CBD au loin
photo P1140897

Atterrissage à l’heure
photo P1140898

Débarquement dans le concourse A, je dois maintenant me rendre au F pour la suite.
On se parque à coté d’un ERJ-175 d’American Eagle et de son grand frère A319 d’AA.
photo P1140901
Afficher la suite

Verdict

Delta Air Lines

5.9/10
Cabine6.0
Equipage6.5
Divertissements5.0
Restauration6.0

Miami - MIA

8.5/10
Fluidité8.5
Accès7.5
Services8.5
Propreté9.5

Atlanta - ATL

7.4/10
Fluidité7.0
Accès7.5
Services7.5
Propreté7.5

Conclusion

La cabine n'est pas des plus agréable mais est correct pour la durée du vol. Disons que c'est vivable.

Rien à signaler concernant l'équipage, correct dans son ensemble et professionnels.

Catering se limite à pas grand chose et encore, le choix était limité. Dommage mais a force de voler à l'intérieur des Etats unis, on en prend l'habitude.

Divertissement :

Ponctualité : Repoussage à l'heure et décollage en retard mais atterrissage à l'heure. Rien a reprocher, de toute façon j'ai 3h de transit à Atlanta donc j'ai le temps.

Miami est un aéroport bien agréable. Du moins le concoures J et H. Ils sont modernes, lumineux et faut avouer qu'ils étaient assez vides, donc plus agréables. Le J est vivable avec les vols long courriers d'AZ, LAN et LH en même temps. Mais Delta, TAP et Air France qui se retrouve dans le H en même temps, ça doit être autre chose.
Le seul hall d'ATL que j'apprécie vraiment est le F, le nouveau. les autres, je les supportes.

Informations sur la ligne Miami (MIA) Atlanta (ATL)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 5 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Miami (MIA) → Atlanta (ATL).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Delta Air Lines avec 7.3/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 57 minutes.

  Plus d'informations

31 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.