Avis du vol Iberia Express Frankfurt Madrid en classe Economique

Compagnie Iberia Express
Vol IB3635
Classe Economique
Siege 6F
Avion Airbus A320
Temps de vol 02:50
Décollage 09 Jan 14, 07:50
Arrivée à 09 Jan 14, 10:40
I2   #63 sur 116 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 51 avis
momolemomo
Par GOLD 2726
Publié le 9 janvier 2014
Bonjour à tous

Ceci est mon premier voyage de 2014 mais pas mon premier vol. Je pars 4 jours dans la capitale Espagnole avant de retourner à Francfort et de repartir moins de 48h plus tard. Je crois que j'ai battu mon record de rapidité pour poster un FR.


Tout d'abord je vous dois des explications quant au choix de compagnie, parce que depuis FRA il y a le choix et on va encore me taxer de sadomasochiste. Mis à part toutes les compagnies européennes chez qui il faudrait faire une escale, il y a Iberia Express, Lufthansa et LAN (en 787) en direct. J’avoue, sur le premier plan, avoir manqué à mon devoir de FRiste en refusant le 787 de LAN. En fait, mon ami (chez qui je vais) a un statut spécial chez IB lui permettant d’avoir de très intéressantes réductions sur les vols IB. Ce qui fait que cet aller/retour n’a presque rien coûté et qu’en plus je suis dans un classe de réservation flexible qui me permet, entre autre, de choisir mon siège à l’avance et d’enregistrer mon bagage gratuitement (pas possible normalement en classe eco). On verra plus tard combien d'avios j'aurais récupéré. Puis concernant le site, I2 n’a été reportée que 6 fois et uniquement sur des vols intérieurs espagnols.

Il est malheureusement prévu que ce vol et le retour me fassent souffrir puisque le pitch en eco est de 28 inches. Rajouté au fait que mon mal d’oreille ne s’est pas totalement guéri.

________________________________________________________________


Francfort – Madrid ~ Iberia Express (A320)
Vous y êtes

Madrid – Francfort ~ Iberia Express (A320)
Disponible

_______________________________________________________________

Réveil à 5h30 pour quitter la maison a 6h. Ma mère a fait preuve de sa grande gentillesse et a accepté de m’amener à l’aéroport puis revenir à la maison et réveiller mon petit frère pour l’école puis partir au travail.

J’ai regardé sur le site de l’aéroport de Francfort quel est l’appareil qui fera ce FRA-MAD. C’est donc le EC-LVQ, un A320 de presque 8 mois seulement. Malheureusement c’est pas celui qui a la nouvelle livrée.

Je récupère rapidement ma BP sur les bornes et dépose ma valise aux comptoirs. Il n’y a que deux comptoirs d’opérationnels mais ça avance assez vite. La sécurité est aussi rapidement bouclée et me voilà airside. J’achète vite fait des chewing-gums pour mes oreilles et me dirige vers la salle d’embarquement, celui-ci va bientôt débuter puisque IB prend 50mn pour embarquer un A320.
photo P1150278

L’agent déchire les BP en deux parties, comme à l’ancienne, après les avoirs scannés. Sur la BP, rien n’est prévu pour être déchiré alors c’est très brouillon…
photo P1150401

L'embarquement se fait par bus et je suis dans le premier. L’avion est au large, juste en face du 318 d’AF pour Paris et c’est bien le EC-LVQ.


L’accueil est assez froid de la part d'une des hôtesses et il y a une musique d’ambiance du groupe français Nouvelle Vague, un de mes groupes préférés.
La cabine est toute neuve et équipée de sièges Recaro dont la pochette est intégrée à la partie supérieur du siège. Ce qui libére de l’espace pour les jambes. Elle semble confortable, on verra comment je sors de là après 2h45.
photo P1150285photo P1150289

Le pitch justement ! Il est assez étriqué mais je m’attendais à pire. C’est surtout que, la veille, j’avais repéré le 6F puisque le 6D était occupée mais pas le E. Avec de la chance, nous serions deux sur les 3 sièges et la place pour les jambes sera plus grande.
photo P1150287

Notre voisin, un A320 de Gulfair
photo P1150288

Le tout nouveau 330 d’Air Namibia repousse et va être parqué au large en attendant de repartir en fin d’après midi.
photo P1150292

Un B77W d’Emirates.
photo P1150294

Le 787 d’ANA. Je ne l’ai jamais vu autre part qu’au large. Les pax du 787 d’ANA ont-ils le droit à une passerelle ?
photo P1150295

Alignement et décollage à l’heure. J’ai moins mal aux oreilles que ce que j’imaginais.
photo P1150296photo P1150298

Francfort quand il y a des nuages, c’est toujours ça : On traverse une couche du nuages pour se retrouver sous une autre couche de nuages.
photo P1150304

A partir de ce moment, j’arrive à m’endormir pour une petite heure. J’ai raté le service, qui n’est pas gratuit.
photo P1150307

Le jour s’est bien levé
photo P1150305

C’est uniquement du BOB. Il y a un peu de tout et les prix sont relativement corrects. Je n’ai photographié que deux des 6 doubles pages parce que mon voisin commençait à vraiment me regarder bizarrement. Il est à noter que pendant le vol, les hôtesses sont passées deux fois pour vendre des produits.
photo P1150339photo P1150340

Le winglet
photo P1150314

A coté de nous vole un des derniers ERJ145 aux couleurs de BMI
photo P1150317

L’avion n’est pas rempli et la grande majorité des passagers dorment
photo P1150308

A nouveau, le winglet
photo P1150343

Le journal d’Iberia avec un dossier sur Zürich
photo P1150341

La flotte d’Iberia
photo P1150342

J’aime bien les têtières, elles sont sobres et pas en papier tout pourri comme sur d’autres compagnies.
photo P1150344

On rencontre un A320 d’Aer Lingus alors qu’on se rapproche de l’Espagne
photo P1150349

Suivi d’un A319 d’iberia
photo P1150356

Et nous voilà au dessus du sol espagnol et de son aridité. Les nuages commencent à disparaître au fur et à mesure que nous approchons de MAD
photo P1150359

Un mont enneigé qui était tout seul au milieu de plaines et plateaux.
photo P1150365

Puis je vois la silhouette d’un avion qui approche rapidement. Je dégaine vite fait mon appareil photo et j’ai seulement le temps d’en prendre une de cet A320 de Vueling. Le passager juste devant moi a eu exactement le même reflexe que moi en le voyant arriver. A partir de ce moment là, il va commencer à mitrailler les paysages espagnols (tout comme moi).
photo P1150366

On commence notre descente 40mn avant l’heure prévue d’atterrissage.
photo P1150368

Les paysages sont de plus en plus beaux et on va faire un tour à 450 degrés. En gros, un cercle plus un quart de cercle
photo P1150369photo P1150374

Ce qui fait qu’à un moment, le coté droit de l’appareil se retrouve avec le soleil en pleine face
photo P1150380

Tiens, un autre avion s'approche de nous. C'est lui aussi un A320 d’Iberia Express
photo P1150385photo P1150389

Puis on approche et on se balade dans le coin avant de s'aligner, découvrant ainsi la campagne espagnole vue du ciel avec lacs, petits villages et plantations.
photo P1150392photo P1150395photo P1150400

Madrid se montre
photo P1150402

Avec des sommets enneigés derrière.
photo P1150403

Puis on survole des zones industrielles et des zones d’habitations où les maisons sont toutes les mêmes et surement vides.
photo P1150406

Un minuscule aérodrome alors qu’on est en finale
photo P1150407

La base aérienne de Torrejon
photo P1150409

Et atterrissage à l’heure. Je n’ai même pas eu mal aux oreilles !
photo P1150410

Oh, je crois voir une nouvelle livrée
photo P1150412

Ainsi qu’un A332 de la TAM
photo P1150413

Un A343 et un A319 d’Iberia
photo P1150415

Les quatre grandes tours du quartier d’affaires de Madrid
photo P1150417

Celui-là, on ne le voit pas très souvent. Un B772LR de Ceiba Intercontinental qui fait la liaison avec Malabo.
photo P1150418photo P1150421

Un autre A320 d’Iberia Express. Heureusement, on aura le droit à une passerelle.
photo P1150423

Dernier virage et nous voilà en porte. Le bâtiment que vous voyez derrière l’A320 d’IB Express est l’endroit où les valises vont être livrées.
photo P1150426

Débarquement et salutations très joyeuses et souriantes de deux hôtesses. On est aux antipodes de l'embarquement où elles ne nous regardaient même pas.
Une dernière vue de notre avion
photo P1150427photo P1150428

Et me voilà dans ce très beau terminal de MAD. C’est la 7e fois que je suis à MAD et la première fois que je ne continu pas sur un autre vol.
photo P1150429

Voilà la salle de livraison des bagages. J’y arrive et tout le monde est planté devant les écrans parce que le vol n’est pas indiqué. Apres 10 bonnes minutes d’attente, un agent de l’aéroport vient nous voir et demande pourquoi on reste debout devant les écrans. Apres explications, il appelle son collègue et nous annonce que nos bagages arriveront au tapis numéro 15. Mais malgré le fait que notre avion était vraiment très proche de la salle des tapis bagages, il aura fallu attendre 30mn avant de voir la première valise. La mienne arrive 3e et je sors rapidement de cet aéroport pour 4 jour dans la capitale Espagnole !
photo P1150430

Merci d’avoir lu et à bientôt pour le retour.
Afficher la suite

Verdict

Iberia Express

5.8/10
Cabine6.0
Equipage7.0
Divertissements5.0
Restauration5.0

Frankfurt - FRA

8.0/10
Fluidité8.5
Accès7.5
Services7.5
Propreté8.5

Madrid - MAD

8.2/10
Fluidité6.0
Accès9.0
Services9.0
Propreté9.0

Conclusion

Confort : C'est vraiment basique, le pitch est plus que limite et l'assise du siège est peu confortable après 1h30 de vol. L'inclinaison est très faible et on ne distingue pas vraiment la différence entre un siège incliné et un redressé. Heureusement que la place à côté de moi était vide parce qu'autrement ça aurait été dur. J'ose meme pas imaginer ceux qui font le vol MAD-Stockholm dans ces avions.

Equipage : Vraiment froid et peu accueillant au début puis elles se sont décoincées pour être très agréable lors du débarquement.

Catering : Tout est payant mais les prix sont convenables. Je laisse à 5/10

Divertissement : Pas d'offre de presse, rien pour se divertir si ce n'est son hublot ou un livre à soi ou quoi que ce soit d'autre.

Ponctualité : Parfait

Francfort, malgré toutes les critiques est assez pratique et agréable. Du moins pour moi qui le connait par coeur et sait comment aller d'un point à un autre. En tout cas, j'ai rarement eu à attendre longtemps aux contrôles.
Ce terminal à MAD est vraiment beau. Le plafond est haut et les arches donnent vraiment l'impression d'espace et de grandeur. Le seul problème a été la livraison des bagages. En sortant, il n'a pas été très compliqué d'attraper un taxi

Informations sur la ligne Frankfurt (FRA) Madrid (MAD)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 34 avis concernant 8 compagnies sur la ligne Frankfurt (FRA) → Madrid (MAD).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est LAN Airlines avec 7.7/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 34 minutes.

  Plus d'informations

24 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.