Avis du vol KLM Amsterdam Sao Paulo en classe Economique

Compagnie KLM
Vol KL791
Classe Economique
Siege 35J
Temps de vol 12:15
Décollage 15 Jan 14, 09:55
Arrivée à 15 Jan 14, 19:10
KL   #63 sur 121 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 724 avis
momolemomo
Par GOLD 5005
Publié le 18 janvier 2014
Bonjour à tous

Rappel du routing :

____________________________________________________________________________________

Frankfurt – Amsterdam ~ KLM Cityhopper / ERJ-190
Disponible

Amsterdam – São Paulo GRU ~ KLM / B777-200ER
Vous y êtes

_______________________________________

Campinas Viracopos – Belo Horizonte CNF ~ Azul Linhas Aereas / ERJ-190-200
Disponible

Belo Horizonte PLU – Campinas Viracopos ~ Trip Linhas Aereas / ATR-72-600
Disponible

_______________________________________


São Paulo GRU – Paris CDG ~ Air France / B777-300ER
Disponible

Paris CDG – Frankfurt ~ Air France / A318
Disponible

____________________________________________________________________________________


A peine descendu du bus, je me mets en direction du hall E où part mon prochain vol pour São Paulo.

Je n'ai pris qu'une seule photo de l’aéroport d’Amsterdam puisque je n’avais pas beaucoup de temps.
Cet aéroport est grand et spacieux. On y trouve tous les types de commerces possible, tout est très bien indiqué, il y a un nombre important d’employés prêt à aider les passagers déboussolés
Le contrôle des passeports s’est fait très rapidement, il n’y avait personne. Il y a beaucoup de monde dans ce hall mais je ne ressens pas la pression que je ressentais à CLT, ce qui est agréable.
Il m’a quand même fallu 15mn pour rejoindre la porte d’embarquement au hall E depuis le hall D où nous avons débarqué.
photo P1150675

J’arrive devant la porte et il faut repasser la sécurité pour rentrer dans la salle d’embarquement. Une hôtesse de KLM se tient devant les deux files et oriente les passagers. Je lui montre ma carte et elle m’invite tout sourire à prendre la file skypriority. Prendre un file où il n’y a personne au lieu d’une où j’en avais pour au moins 20mn d’attente, c’est un grand plaisir. Donc, le passage de la sécurité s’est fait très rapidement aussi.

Me voilà maintenant devant l’avion qui va m’emmener au Brésil. Le PH-BQH, un B777-200ER de 9 ans, avec la livrée KLM Asia. Le soleil se lève et crée des reflets sur les vitres.
photo P1150676photo P1150680

Il est nommé Hadrian’s Wall. C’est un mur construit par les Romains au niveau de l’actuel frontière entre l’Ecosse et l’Angleterre pour protéger leur territoire des invasions barbares de tribus Ecossaises. Je suis un grand fan des compagnies qui donnent des noms à leurs avions et je trouve que l’idée de KLM est très bonne. Air France devrait s’y mettre aussi. C’est plus sympa, ça personnalise l’appareil.
photo P1150677

L’embarquement ne va pas tarder, en attendant je profite du wifi gratuit, bien qu’il soit très lent et peu fonctionnel. Mais j’ai reçu un message en me connectant me disant que le réseau était lent et aurait quelques problèmes parce que beaucoup de personnes étaient dessus. J'étais prévenu.

L’embarquement débute à 9h10, soit 40mn avant le départ, par les passagers business, élite plus et élite. Ce qui me permet d’entrer dans l’avion un peu avant tout le monde.
A l’entrée, il y a un léger choix de journaux. Deux en anglais et en néerlandais, un brésilien et un français : Le Monde. Je ne me souviens pas voir vu un journal néerlandais sur Air France.

Accueil avec le sourire par plusieurs PNC.
Je suis désolé de la qualité des photos de la cabine. Il y avait peu de lumière extérieure et les lumières de l’avion sont très jaunes et un peu vieillissantes.
L’avion est configuré en 3-3-3, l’assise est bonne et l’inclinaison aussi. Les couloirs sont immenses.


Le pitch est assez bon et il n’y a pas de boitier de l’IFE aux sièges hublots. KLM a pensé à le mettre au couloir puisque c’est le passager qui a le plus de place pour les jambes.
photo P1150686

L’avion est encore vide en éco mais ne va pas tarder à se remplir.
photo P1150687

L’IFE est petit, c’est ce qui m’embêtait dans ce changement d’appareil. Les 77W ont les nouvelles cabines et les IFE Panasonic, mais la qualité d’écran est passable. En tout cas, bien mieux que sur les anciens IFE de la TAP
photo P1150688

La télécommande est rangée dans l’accoudoir.
photo P1150689

Et je me lance dans un peu de spotting en attendant la fin de l’embarquement
Notre voisin
photo P1150690

Un B767 d’Arkefly
photo P1150692

Un B767 d’Air Astana
photo P1150694

On repousse à l’heure et je peux découvrir rapidement l’IFE. Il est un peu vieux mais la quantité de musiques et de films est très impressionnante. Au passage, j’ai déjà choisi les deux films qui m’accompagneront pendant ces 12h de vol. Dont un que je voulais absolument voir quand j’étais aux Etats-Unis : Wadjda. D’ailleurs, je le conseille.
photo P1150700

Un B738 de Transavia
photo P1150699

Deux MD-11 au large
photo P1150703

On passe devant le B77W aux couleurs de Skyteam qui part pour Buenos Aires. Je suis amoureux de ces livrées Skyteam ! Il est nommé Amboseli National Park, qui se trouve au pied du Kilimandjaro, au Kenya. Un lieu d’une grande beauté.
photo P1150705

Deux Delta qui attendent qu’Amboseli et Hadrian s’en aille pour prendre leurs places
photo P1150706

Alignement
photo P1150708

Décollage à l’heure
photo P1150710photo P1150711

La zone Cargo
photo P1150712

Et c’est parti !
photo P1150716

J’ai pu faire un bon nombre de air-to-air durant ce vol, j'espère que ça vous plaira.

Les écouteurs sont distribués mais j’ai les miens donc ils resteront dans la pochette devant moi.
photo P1150719

Et voilà le premier, un A321 de Swiss pour Zürich
photo P1150721

On ne voit pas grand chose en bas, les premières éclaircies se verront après avoir quitté le continent Européen.
photo P1150722

Il y a quelque chose au dessus de nous, un beau B738 d’Arkefly qui s’est envolé d’Amsterdam un peu avant nous mais on vol plus vite alors on le double.
photo P1150728

Les Delicious Bites de KLM, qui sont des amandes grillées, sont distribuées pour l’apéritif après une serviette chaude.
photo P1150733

Je lance l’album d’Ellie Goulding pour mon plaisir auditif et en clin d’œil à Flyingjapan
photo P1150734

En attendant, on croise un B738 de Transavia faisant le Malaga - Amsterdam
photo P1150742

Et 2h après le décollage est servit le repas. A ma grande surprise il n’y a pas de choix, c’est poulet pour tout le monde.
On a donc, en plat principal, du poulet au caramel avec du riz et des haricots verts épicés. C’était très bon, mais les légumes étaient bien trop épicés pour moi.
En entrée une salade avec une sauce un peu spéciale qui ne m’a pas convaincue mais le tout est frais et c'est important.
En dessert, un genre de crumble aux fruits rouge qui était bon pour un repas en éco.
Avec ça, du fromage, des crackers et un morceau de pain chaud.
En somme c’était un bon repas mais la quantité n’est pas au rendez vous, et je ne suis pas du tout du genre à manger comme un ogre.
photo P1150743photo P1150745

Ce air-to-air n’en est pas vraiment un puisque l’autre appareil est bien trop loin mais c’est un 330 de la TAM alors ça me fait plaisir de l'insérer ici. Sao Paulo GRU - Madrid.
photo P1150747

Les plateaux sont débarrassés et les hôtesses proposent maintenant du café ou du thé. Il est temps pour moi de me lancer un film. The Great Gatsby, la valeur sûre de JulienIP
photo P1150749

On a quitté le continent Européen et je ne peux pas m’empêcher de regarder dehors, toujours à la recherche d’une nouvelle rencontre.
Comme cet A319 d’EasyJet qui a décollé de Casablanca
photo P1150751

Ou ce B737 d’Air Europa pour Las Palmas
photo P1150756

Ce vol va prendre une route très à l’est par rapport à d'habitude, ce qui fait qu’au bout d’un moment, nous commençons à survoler le sol Marocain. Pour l’instant il n'est possible de voir le sol que du coté gauche, c'est à dire de l’autre côté de l'avion. Alors j'arrête mon film et me lève pour observer le paysage depuis la porte arrière gauche. Superbe !
photo P1150759photo P1150760photo P1150761

Je prends une photo de la cabine au passage alors que les PNC distribuent les formulaires d’immigration.
photo P1150763

Puis je retourne à ma place pour continuer le film et il me semble qu’on va commencer à voir du paysage marocain depuis le coté droit.
On entre au dessus du Maroc au niveau de Essaouira
photo P1150766

J’adore les paysages et j’ai rarement l’occasion d’observer de haut les déserts alors j’en profite.
photo P1150775photo P1150782

On continue notre chemin et on survol des zones de plus en plus instables. En regardant la geovision, ma voisine a crue qu’on était au dessus de Las Palmas…ça se passera de commentaires.
Nous engageons un peu la discussion. Elle est actuellement à Dublin, pour deux ans, et est toute excitée de rentrer chez elle pour 6 mois.
photo P1150786

C’est toujours aride dans le coin
photo P1150789

Le wingtip
photo P1150791

A l’approche de la Mauritanie, le désert se fait de plus en plus présent.
photo P1150799

Et les paysages prennent des couleurs plus fortes
photo P1150803photo P1150805photo P1150810

Si bien que la couleur du désert se reflète sur l’aile
photo P1150811

Nous quittons le continent Africain au niveau de Nouakchott
photo P1150813

Je fini mon film et m’endors une petite heure. A mon réveil, nous sommes au large de Salvador de Bahia.
photo P1150828photo P1150832

Les hôtesses passent durant tout le vol pour servir des verres d’eau ou de jus à qui veut. Un mini bar a été installé à l’arrière, ma voisine est revenue avec des barres de céréales. Je n'y suis pas allé alors je ne sais pas ce qu’il y avait de plus.

Une nouvelle serviette chaude est donnée 2h15 avant l’atterrissage. Et voilà le deuxième service composé d’une salade pates aux olives, une pizza, une salade de fruits (raisins, oranges et pommes), une bouteille d’eau et des Stroopwafels qui sont des petites gaufrettes fourrée au sirop de caramel. C’est une spécialité néerlandaise et j’en raffole. Déjà que le catering de KL est de bonne qualité, là ils marquent des points en plus dans mon estime.

La salade de pates était bonne, du moins elle a réussi à me faire manger des olives, ce qui est un quasi exploit.
La pizza est bonne et pas trop sèche. Quant à la salade de fruits, les pommes ne sont pas très mures mais le tout est frais et ça fait du bien.
photo P1150833photo P1150834

On commence à s’approcher du continent Sud-Américain au niveau de Vitória, dans l’état d’Espirito Santo (Entre Bahia et Rio de Janeiro).
photo P1150835photo P1150840

Les hôtesses commencent à débarrasser et à offrir cafés et thés à ceux qui désirent.

Oh, un TAM ! A320 reliant Rio de Janeiro GIG à João Pessoa.
photo P1150844

Annonce du CDB pour nous dire qu’il y a une vue magnifique sur Rio de Janeiro pour les passagers du coté gauche… zut !

Il reste 40mn de vol et ça commence à bouger par ici. Beaucoup d’orages en fin de journée dans cette région.

Je n’ai pas peu photographier Rio, alors je me console avec Ilha Grande et Angra Dos Reis
photo P1150850

Puis un B738 de la GOL qui relie São Paulo à Rio.
photo P1150854

On approche de notre destination finale !
photo P1150857

Une ville au loin que je n’ai pas su identifier.
photo P1150860

On entame notre descente, ma voisine est tout excitée
photo P1150862

Celle là je sais, c’est Mogi Das Cruzes
photo P1150870

Un arc-en-ciel
photo P1150871

Toujours en approche, les hôtesses préparent la cabine pour l’atterrissage
photo P1150877photo P1150879

Un B738 de la GOL en approche sur Congonhas
photo P1150882

Peut-être que j’ai raté Rio de Janeiro, mais j’ai São Paulo. Et c’est une des meilleures vue et des plus impressionnantes. Si vous vous rendez à São Paulo par GRU, mettez vous du coté droit. Ça vaut vraiment le coup, de jour comme de nuit. Surtout en été où on approche au milieu des orages et des éclairs.


Finale
photo P1150896

Et atterrissage à l’heure
photo P1150897

Pas mal d’avions parqués par ici
photo P1150898

Alléluia !!! ENFIN ! Ils construisent un nouveau terminal ! Ça doit être un des effets Coupe du Monde et ça signifie autre chose : Emirates, Air France et peut être Lufthansa vont enfin pouvoir envoyer leurs 380 !
photo P1150901

Et c’est parti pour un peu de spotting à GRU
Un A320 de LAN Argentina
photo P1150903

Le terminal domestique avec GOL et TAM
photo P1150904

Les partenaires Suisse, Allemands et Portugais de Star Alliance se préparent à rentrer à la maison
photo P1150905

Il y a du monde de ce coté là. Deux B764 de Delta, un B764 de United, un B763 de Delta, un B772ER d’Aeromexico, un B772LR de Qatar Airways et un A345 d’Etihad
photo P1150908

Le B764 de United
photo P1150912

Le 772LR de Qatar
photo P1150913

Le B772ER d’Aeromexico
photo P1150914

Un B772ER d’American Airlines
photo P1150917

Et on se parque à coté du 345 d’Etihad. Vous noterez que le sol est complètement sec
photo P1150915

Débarquement rapide, tous les PNC de KLM sont quelque part dans l’avion pour dire au revoir et souhaiter un bon séjour. TOUS !

Une dernière vue de notre avion. La pluie est passée entre temps
photo P1150919

Peu de monde à l’immigration, le 343 de Turkish est arrivé juste après et le 77W d’Emirates aussi. Si bien que j’y ai passé 15mn et j’ai mis 30mn à sortir de cet aéroport. Un record ! D’habitude, il faut compter 1h30 à 3h. C'est surprenant et ça fait très plaisir.
Afficher la suite

Verdict

KLM

7.6/10
Cabine7.0
Equipage8.0
Divertissements8.5
Restauration7.0

Amsterdam - AMS

8.9/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services9.0
Propreté9.0

Sao Paulo - GRU

7.4/10
Fluidité8.5
Accès7.0
Services7.0
Propreté7.0

Conclusion

- Confort : Le 3-3-3 est certes plus agréable, KLM n'en a pas profité pour élargir les sièges mais plutôt les couloirs. Autrement, le siège est confortable, l'assise aussi et le pitch est bon. L'absence de boitier de l'IFE aide beaucoup. Les têtières sont amovibles et aident à trouver une position pour dormir.

- Equipage : Un très bon équipage, gentil, souriant, disponible et très sympathique. J'ai remarqué que l'anglais est la première langue utilisée par l'équipage devant le néerlandais. Tout est en anglais : Les consignes de sécurité, le magazine de la compagnie etc... Et de temps en temps, les annonces sont traduites en néerlandais. Les PNC parlent anglais et ensuite, si le passager parle néerlandais, alors il parlent le néerlandais. Mais l'anglais passe devant. Il est vrai que c'est une langue peu parlée mais ça fait quand même bizarre sur la compagnie nationale Néerlandaise.
En tout cas, un équipage au top.

- Repas : Les deux étaient bons, tout y était mais ça manquait en quantité, j'aurais facilement pu prendre deux plateaux a chaque fois. Et je regrette le fait qu'on est pas eu le choix.

- Divertissement : Un léger choix de presse à l'entrée de l'avion mais une grande diversité de langues. L'IFE est extrêmement complet, il y a tout ce qu'il faut dessus. Le nombre de films est impressionnant, originaires du monde entier, petit et grands budgets. La diversité de musique est très grande aussi. Si on se met a essayer de tout découvrir, il faut compter un bon moment. Seul bémol, la vétuste de l'écran et du système.

- Ponctualité : Départ à l'heure et arrivée à l'heure.

- L'aéroport d'Amsterdam m'a conquis. Je l'ai beaucoup aimé par sa simplicité tout en étant très grand. Beaucoup de monde mais pas de sentiment d'écrasement ou de stress. Je n'ai pas eu a attendre une seul seconde aux contrôles, c'est propre, c'est facile, c'est disponible et il y a tout ce que l'on peut chercher. Je comprends qu'il soit considéré comme le meilleur d'Europe. Vous pouvez penser les notes sont très élevées mais je le compare à ce que je peux comparer, c'est à dire aux standards Européens, Sud-Américains et Nord-Américains.
- Alors là, chapeau GRU ! Me faire sortir de l'aéroport en 30mn, c'est du grand art ! Je connais l'aéroport par coeur, j'y suis passé un bon nombre de fois et jamais je ne suis sortit aussi rapidement. Concernant l'accès à l'aéroport, je sais que c'est plutôt mauvais quand on a personne pour venir nous chercher. Il y a des bus et les taxis, mais c'est en train de changer avec la mise en place d'un métro surélevé reliant la ville à GRU.

Au final, j'ai bien apprécié l'expérience KLM et je n'hésiterais pas à revoler avec eux.

Informations sur la ligne Amsterdam (AMS) Sao Paulo (GRU)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 3 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Amsterdam (AMS) → Sao Paulo (GRU).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est KLM avec 7.4/10.

La durée moyenne des vols est de 12 heures et 3 minutes.

  Plus d'informations

48 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.