Flight-Report

Avis du vol Uni Air Taipei City Beigan Island en classe Economique

Compagnie Uni Air
Vol B7335
Classe Economique
Siege 4A
Temps de vol 00:50
Décollage 10 Sep 11, 08:00
Arrivée à 10 Sep 11, 08:50
B7   #69 sur 129 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 31 avis
marathon
Par GOLD 1680
Publié le 10 septembre 2011
Exotique, le FR d'un vol vers Bora-Bora ? Pff?, il y avait un poster de l'île dans le bureau voisin du mien à Paris, et c'est une destination de voyage de noces tellement banale qu'on doit rencontrer un jeune couple tous les deux cocotiers. Quant à St Martin (SXM), d'accord la piste est au ras de la plage, mais vu le défilé des gros porteurs, il doit falloir jouer des coudes pour se mettre à l'emplacement de spotting idéal.

Leknes (LKN), dans l'archipel des Lofoten, ça commence à jouer dans la cour des grands, mais franchement, faire le trajet aller en bateau, c'est petit bras face à la météo. XD

L'archipel de Matsu, c'est encore un cran au-dessus. Combien d'entre vous étaient capable de le placer sur une carte muette avant de lire ce FR? Pourtant, je vous avais déjà averti dans celui du vol CI7951 que je comptais y aller!

En fait, même vu de Taipei, c'est un peu en dehors des chemins battus. Aucun de mes collègues taïwanais interrogés n'y a jamais mis les pieds, depuis que les militaires ont décidé d'ouvrir l'archipel aux touristes en 1994. Car comme vous l'avez découvert sur la carte, Matsu, c'est vraiment tout près de la Chine populaire, qui a longtemps eu la sympathique habitude d'envoyer des commandos égorger quelques sentinelles la nuit, histoire d'inciter les Taïwanais à abandonner leurs vilaines idées séparatistes. Cette approche toute en finesse n'a pas eu beaucoup de succès, d'autant qu'il était désobligeant d'emporter les oreilles gauches pour faciliter les comptes, et ils ont fini par renoncer à ces visites de courtoisie entre voisins.

A défaut de conquête dans les c'urs ou sur le terrain, les Chinois ont quand même réussi à annexer Beigan dans le cyber-espace. Voici ce qui apparaît quand on recherche l'aéroport de Beigan sur OpenStreetMap :

photo OpenStreetMap

Quand je parle plus haut de carte muette, ce n'est pas pour rien, car sur Google Maps, Matsu est très diplomatiquement une tache blanche anonyme. Je vous accorde que tout cela ne vous aide pas à suivre.

Cinq liaisons quotidiennes avec Taipei et une avec Taichung ? Le trafic à LZN, sur Nangan (l'île principale) était encore trop intense à mon goût, et j'ai préféré commencer par Beigan, où se trouve MFK, l'aéroport taïwanais le plus septentrional et le moins actif de tous. Trois vols (matin, midi et soir) par jour venant de Taipei, cela ne dérange pas beaucoup les riverains. Et même beaucoup moins que vous ne pourriez le penser a priori, comme la suite de ce FR vous l'apprendra.

En découvrant le logo d'Uni-Air en haut de ce FR, vous vous êtes dit mais, j'ai déjà vu ce nom là quelque part ?, surtout si vous êtes gravement daltonien. Bien vu ! la ressemblance des noms de Lirong Hangkong Gongsi (Compagnie Aérienne de l'Edification de la Fortune) et Changrong Hangkong Gongsi (Compagnie Aérienne de la Fortune Eternelle) n'est pas un hasard, car la première a été renommée ainsi après son rachat par la seconde.

photo logos%252520BR%252520et%252520B7

Initialement, je voulais y aller le 7 mai, mais chercher à aller à Matsu au mois de mai, c'était prendre un gros risque. Non pas un risque d'accident, car les Taïwanais ont fini par se rendre compte vers la fin des années 90 que les crashes étaient mauvais pour leur image de marque, mais un risque au niveau des horaires. Au printemps, Matsu est régulièrement dans le brouillard, et l'équipement de l'aéroport est des plus sommaires. Résultat : les annulations sont plutôt la règle que l'exception.

Mardi 3 mai, par exemple, les deux vols de l'après-midi à MFK étaient annulés. Pour rentrer, vous pouvez prendre le bateau qui met environ sept heures dans la nuit entre Beigan et le port de Keelung (au nord de Taipei), mais lui aussi est sujet à annulations. Heureusement qu'il y a des gîtes ruraux à Beigan pour passer la nuit.

photo vols%252520annul%2525C3%2525A9s%252520TSA-MFK%252520le%2525203%252520mai

Bon, vous êtes drôles, mais vu que les avions sont habituellement complets, comment espérer trouver de la place pour rentrer le lendemain matin ?

Pas de panique ! Uni-Air sait très bien qu'il y a une centaine de naufragés au large de la Chine, et ajoute des vols en conséquence le lendemain. En fait, on peut dire qu'en moyenne saisonnière, il y a un vol et demi par jour au printemps. Parfois zéro et parfois six, selon les jours, littéralement selon l'air du temps. Voire même plus, à moins qu'ils ne ravisent au dernier moment, car le 5 mai, ils ont annulé le vol 3308 qui était supplémentaire (comme le 3112, le 3118 et le 1322). Ils ont dû réussir à tasser tout le monde dans les six avions précédents. Les syndicats de navigants d'Uni-Air font manifestement preuve d'une certaine souplesse au sujet des horaires de service.

photo vols%252520suppl%2525C3%2525A9mentaires%252520MFK-TSA%252520le%2525205%252520mai%252520-%252520final

C'est la raison pour laquelle j'ai préféré aller à Beigan un samedi plutôt qu'un dimanche : c'était professionnellement plus facile à gérer en cas de prolongement inopiné de mon séjour. Et je surveillais la météo de près, d'autant qu'il avait plu toute la semaine à Taipei. Partiellement ensoleillé pour le samedi 7 mai : c'était encourageant.

photo m%2525C3%2525A9t%2525C3%2525A9o%252520le%2525204%252520mai%2525202011

Le vendredi, ce n'était toujours pas gagné :

photo vols%252520TSA-MFK%252520le%2525205%252520mai

Par Close, il faut comprendre Closed, c'est-à-dire que MFK (et LZN aussi) était carrément fermé. Donc zéro vol ce jour là de/vers l'archipel.

Le samedi matin, j'ai consulté le site internet de l'aéroport : tous les vols étaient assurés. Il était très tôt, trop tôt en fait, et le site n'avait pas encore été mis à jour. En arrivant à l'aéroport de Taipei ? Songshan, un coup d'?il à l'écran : CLOSE (c'était écrit en chinois, en fait). Pour la forme, je suis allé à l'enregistrement, et l'employé m'a confirmé ce que je savais déjà : MFK était fermé, et on ne savait pas quand il serait ouvert. Bien sûr, LZN était fermé aussi.
KNH (Kinmen, autre île taïwanaise au ras du continent) était ouvert, mais il ne fallait pas trop s'y attarder : les vols à partir de 15h15 ont été annulés, et les vols TNA2371 et FAT1007, à 14H15 et 14h30, ont fait demi-tour. FAT, c'est Far Eastern Transport Arlines, qui sortait tout juste de la faillite et avait décidément du mal à redécoller.

Pour la petite histoire, ce week-end là, le premier vol pour MFK a été UIA337, le dimanche à 13h10. Soit donc vingt-neuf heures de retard, à supposer qu'il y aurait eu de la place pour moi. Le lundi, il y a eu un vol sur trois et le mardi zéro : aéroport fermé. C'est vraiment un travail à temps partiel, contrôleur aérien à MFK.

Après ce long prologue, un mois d'interruption, et nouvelle tentative d'aller à Beigan. La desserte de Matsu pendant la semaine était toujours aussi erratique, mais je vous fais grâce de mes copies d'écran. En revanche, que croyez-vous s'être annoncé pour le week-end ? le cinquième typhon de l'année. Le 23 juin, la localisation prévue pour le surlendemain était précisément sur le trajet Taipei ? Beigan.

photo typhon%252520Meari%25252023%252520juinphoto pr%2525C3%2525A9cipitation%252520le%25252025%252520juin

Et le samedi 25 juin, le vol n'était pas annulé, mais il tombait de telles trombes d'eau que j'ai considéré que cela ne valait pas le coup d'aller y faire une journée de scooter et de randonnée. A 8h30, on en était déjà au-delà de 200mm de pluie sur les hauteurs qui dominent Taipei, et même 300mm sur les sommets.

Je n'ai pas pu changer ma réservation avant le vol, car la seule employée présente au comptoir à l'aéroport où je suis allé pour voir était en carton découpé, ce qui réduisait beaucoup les possibilités de communication.

photo P1050504a

En tout cas, ma place a fait un heureux, car il y avait quarante et un noms sur la liste d'attente à ce même comptoir.

photo P1050503a

Après cela, ce furent les vacances estivales, celles des lycéens et étudiants taïwanais qui font la razzia sur les réservations et les listes d'attente, après avoir bossé comme des fous pendant toute l'année scolaire (ils prennent tous des cours du soir pour être meilleurs que les meilleurs ? il faut le voir pour le croire). Vous comprenez que quand un lycéen de Taipei a une chance même minime de réaliser le rêve de toute sa famille en intégrant contre (beaucoup de) vents et marées Shida, la Normale Sup taïwanaise, il ne va pas prendre le risque d'aller voir sa grand-mère à Matsu un week-end pendant l'année scolaire, donc il se rattrape en juillet-août, comme tout le monde.

Le campus principal de Shida, au c'ur de Taipei

photo P1130873%252520pano%252520a

Courant juillet, je suis repassé à l'aéroport de Songshan : il y avait cette fois-là plusieurs employés au comptoir d'Uni-Air, dont certains vivants, qui m'ont appris que pour changer une réservation, c'est à l'enregistrement que ça se passe. Ca ne se devine pas?

Là, pas de problème de fond, mais la jeune stagiaire a été immédiatement mise sur la touche, car des touches, il fallait en frapper un nombre incroyable au clavier par sa superviseuse, qui m'a demandé pour vérification la carte de crédit qui avait payé le billet initial, et mis près d'un quart d'heure à me restituer le tout avec le sourire. Le premier samedi de septembre, c'était déjà complet, va donc pour le deuxième. Eh oui, à Taïwan, pour les vols intérieurs, no-show = zéro pénalité, et on peut même réserver par téléphone sans prépayer ! Au fond, c'est équitable : les PAX ne savent jamais à l'avance s'ils vont décoller, mais UIA ne sait jamais à l'avance si les PAX vont venir. Taïwan, c'est décidément comme nulle part ailleurs.

J'apprends par la même occasion que contrairement à mes indications erronées dans mes FR sur TransAsia Airways, on peut enregistrer un bagage sur un vol intérieur à l'aéroport de Songshan, mais c'est à un dépose bagage caché au fond du terminal, ce qui a permis de faire des économies sur la longueur des tapis roulants. Dix kilos gratuits, et 17 TWD le kilo excédentaire : c'est donné.

Donc, samedi 10 septembre, départ de chez moi par le premier métro à 6h03. Il y a pas mal de monde, car à Taïwan comme partout ailleurs dans le monde, on est à deux jours de la pleine lune de l'équinoxe d'automne, qui cette année tombe lundi 12. La différence avec le reste du monde, c'est qu'en Chine comme à Taïwan, cette pleine lune est un jour férié, et nous sommes donc au début du week-end de trois jours, avec un grand beau temps.

Autant dire que ce n'est pas seulement mon vol, mes tous les vols sont qui sont complets au départ de Taipei-Songshan,

photo P1120195a

et que c'est un peu la fourmilière.

photo P1120187a

Certains lecteurs de FR peuvent avoir du mal à saisir qu'une fourmilière est en fait très organisée, même quand elle ne parle que chinois, et doivent avoir un peu de mal à suivre à TSA, mais en fait c'est très simple. Quatre compagnies se partagent le marché intérieur.

photo P1120196a

L'espace public du Terminal 2 (domestique) de TSA est organisé de manière très simple : il y a quatre compagnies aériennes domestiques, donc quatre comptoirs de vente,

photo P1120191a

quatre banques d'enregistrement (de gauche à droite : Far Eastern Air Transport, Mandarin, Transasia et Uni Air)

photo P1120193a

et quatre comptoirs de dépose des bagages enregistrés.

photo P1120188a

Autant dire que tout est fait pour dissuader une cinquième compagnie de tenter d'entrer sur le marché.

Attente quasi nulle à l'enregistrement qui est en revanche assez long, car encore une fois, il faut taper beaucoup de choses au clavier, pour des raisons qui me restent mystérieuses.

photo P1120185a

Mais j'obtiens sans problème une place au hublot

photo P1120198a

Place à un peu de spotting, ce pour quoi le terminal domestique de TSA est bien adapté, au contraire du terminal international dont les salles d'embarquement sont séparées du tarmac par le cheminement de débarquement (vitré, mais ça gêne quad même). Pour parer à cet inconvénient, le Parc Xinsheng, situé dans l'axe et tout près de la piste, est idéal. Je triche avec deux photos prises là le week-end précédent, pour un chapitre ornithologique

Les ATR-72 de TransAsia me font toujours penser à des canards un peu ventrus, avec leur train d'atterrissage qui sort à peine du fuselage.

photo P1110862a

Vol GE3222 en provenance de KNH

En revanche, les Dash-8 d'Uni-Air évoquent pour moi des hérons, aux longues pattes logées dans le carénage des moteurs.

photo P1110845a

Vol B7306 en provenance de LZN

Place maintenant à un peu de spotting à Songshan même :



Un C-130 militaire décolle en arrière plan d'un E-190 de Mandarin Airlines

photo P1120205aphoto P1120206a

Un canard et un héron, prêts à partir.

photo P1120209a

Uni Air a aussi des MD90, comme celui-ci.

photo P1120215a

Et l'espace enfant dans tout cela ? Le terminal domestique de TSA est vraiment pauvre à ce sujet, mais pour ne pas me prendre un zéro pointé, j'ai déniché cette salle d'allaitement (on en trouve aussi dans les principales stations de métro)

photo P1120218a

Qui se trouve à gauche ? du côté des WC hommes ! il y a quelque chose que je n'ai pas compris.

photo P1120220a

Il n'ya avait pas de nourrisson, ce qui me permettait de prendre ces photos, en revanche, est arrivée l'heure de l'embarquement, par PAXbus bien sûr.

photo P1120223a

On passe devant un peu de trafic international (B767??? JAL et A330 China Airlines)

photo P1120226aphoto P1120227a

Pour arriver à notre héron :

photo P1120232aphoto P1120235a

J'ai embarqué presque le dernier pour faire ces photos, et la CCP (pas aussi charmante que celle du vol TransAsia pour Magon, mais pas mal quand même) a déjà largement commencé ses annonces, en mandarin uniquement pour tout le vol.


photo P1120237a

Siège 4A, c'est juste dans le plan de l'hélice. J'ai un souvenir très bruyant de vols dans des Saab 340 à un siège similaire, mais la technologie a fait des progrès remarquables.


photo P1120240a

Pushback, démarrage des moteurs, et le personnel de piste nous souhaite bon voyage (sympa, non ?)

photo P1120245a

Quelques jets privés vers l'extrémité de la piste

photo P1120251a

Et décollage, avec une vue superbe sur la rivière Keelung qui borde TSA, les quartiers nord et le parc national de Yangmingshan.



Les petits points blancs que vous apercevez un peu en arrière du plan de l'hélice, ce sont des tombes dans un immense cimetière, situé comme toujours sur les collines (les Taïwanais installent leur cimetières dans les collines incultivables et inconstructibles, ce qui me semble plus intelligent que d'utiliser des terres cultivables, surtout quand on n'en a pas à foison).

photo P1120270a*

La collation ne fera pas des envieux chez les habitués des vols CC chez AF : thé (froid), eau ou jus d'orange (Minute maid). Pas de café, de quelque couleur que ce soit, et rien de solide.

photo P1120279a

Comme on ne saurait être trop prudent, le marquage de ce gobelet met en garde contre le fait que son contenu est chaud, ce qui est très exagéré. Il y a aussi une petite serviette.

photo P1120281a

Le vol est évidemment en grande partie au-dessus de l'océan, à 11 000 pieds nous annonce le CDB (en mandarin également).
photo P1120284-287%252520pano%252520a

Le héron allonge ses pattes, derrière un hublot très rayé.

photo P1120293a

On arrive déjà ?

photo P1120300a

Presque, mais un peu de patience, car ici, c'est Nangan, l'île principale de l'archipel. Quelle chance : je suis du bon côté !

photo P1120301aphoto P1120302a

On est tellement bas que je n'ai pas réussi à avoir la piste de LZN en entier

photo P1120303a

Une minute de vol plus tard, c'est l'extrémité de Beigan

photo P1120308a

Atterrissage imminent, vous comprendrez avec le FR du retour pourquoi on voit surtout de l'eau.

photo P1120310a

On est arrivé, devant l'aérogare, et voici la passerelle.
photo P1120315a

Un petit mot sur l'agencement inhabituel de la première rangée de sièges en vis ? vis côté droit, le siège de gauche étant celui de la PNC.

photo P1120292a

Pour ce qui est du reste de la cabine, c'est un 2+2 banal, avec un pitch de 29 selon le magazine de vol.

photo P1120316a

Un dernier coup d'?il à l'avion, avant d'arriver à la zone publique par un cheminement réduit au strict minimum.

photo P1120318a

Il y a un petit office du tourisme, tenu par un militaire en uniforme : cela met dans l'ambiance, qui est en fait assez décontractée.

photo P1120559a

En revanche, il n'y a pas de comptoir de location de véhicule, et je décide de marcher jusqu'au centre ville avec mon bagage (qui n'est jamais qu'un petit sac à dos). C'est l'un des rares aéroports où prendre un taxi aurait été d'un ridicule achevé, car le coeur de Tangci, la plus grande agglomération de Beigan, est à 300 mètres de l'aérogare. Peut-être 250 mètres en coupant à travers le parking. Et là, il y a bien une location de scooters, d'ailleurs c'est écrit sur l'enseigne. Il y en a même à foison, qui sont toutes au même tarif de 500 TWD la journée.

photo P1120541a

La aussi, c'est assez décontracté. D'abord vous remarquerez qu'à défaut d'espace enfant à MFK, il y a quelque chose qui s'en approche beaucoup au niveau des locations de véhicules. Ensuite, la propriétaire m'a proposé de conserver en consigne mon sac à dos (contenant mon PC). J'avais prévu le coup en ayant un deuxième sac à dos plus petit : OK, je le mets où ? Laissez-le là : dans l'entrée où je l'ai retrouvé le soir, n'ayant pas bougé d'un centimètre. Si Taïwan, c'est comme nulle part ailleurs, Beigan, c'est comme nulle part à Taïwan !

photo P1120540a

Afficher la suite

Verdict

Uni Air

6.8/10
Cabine7.5
Equipage8.0
Restauration5.0

Conclusion

N\'ayant aucune chance sur Flight-Report au championnat du vol le plus court, ou de l\'avion le plus petit (le FR sur Aeronasca a anéanti mes derniers espoirs), ou le plus cher (pas les moyens), j\'ai décidé de travailler la catégorie du vol le plus retardé, et aussi du FR le plus verbeux. Le vol KN2927 CTU-NAY était un bon début, mais là, je pense que mon record devrait tenir assez longtemps.

Sur une liaison pareille, Uni-Air est une compagnie totalement inclassable, donc sympathique. Ce n\'est probablement pas Uni-Air qui décide d\'annuler ses vols, et de toute façon, par choix personnel, je préfère un avion qui ne part pas à un avion qui se crashe à l\'heure. A peu près 100 EUR l\'A/R pour 200 km : ce n\'est pas du low-cost, mais c\'est beaucoup moins cher que RUN-MRU, pour une distance similaire, des contraintes d\'exploitation autrement plus difficiles, et une souplesse inégalée pour les passagers.

Sur le même sujet

15 Commentaires

  • Comment 5356 by
    TheLuc 1591 Commentaires

    Merci pour ce FR

  • Comment 5357 by
    Planet Earth 883 Commentaires

    J\'adore ce FR verbeux :-)))

  • Comment 5358 by
    marathon GOLD AUTEUR 9322 Commentaires

    Et la fin de l\'histoire, alors ? Il y a apparemment une limite secrète à la taille des FR, que j\'ai explosée. Suspense : ai-je effectivement atterri à MFK ? Seuls les administrateurs ont le pouvoir de vous dévoiler ce secret. C\'était déjà suffisamment difficile de commencer le vol, maintenant c\'est le FR que je n\'arrive pas terminer. XD

  • Comment 5362 by
    Eric_1 113 Commentaires

    hahah trop long comme FR^^. Dommage car ça devenait de plus en plus intéressent.

  • Comment 5367 by
    Kilmarnock SILVER 4161 Commentaires

    Merci pour ces deux FRs sur une compagnie que je ne connais pas du tout !
    C\'est bien un 767 l\'avion de JAL :)
    La cabine est vraiment silencieuse? (par rapport au fait que les hélices sont juste à côté)

  • Comment 5372 by
    02022001 4293 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Ouaww, quel retard!!
    Mon retard maximum a été de 2 jours je pense

  • Comment 5384 by
    Leadership TEAM GOLD 4175 Commentaires

    Passionant ce FR François, effectivement vous avez explosé la limite en nombre de charactères c\'est maintenant réglé.

    Cette fléxibilité pour prendre l\'avion est vraiment génial et sans doute unique au monde, très beau temps sur le parcours avec Taipei et l\'arrivée sur Ile Matsu.

    Vite le FR du vol retour!

  • Comment 5409 by
    marathon GOLD AUTEUR 9322 Commentaires

    @Kilmarnock
    Le Dash-8 est évidemment plus bruyant qu\'un jet moderne, mais j\'ai été très agréablement surpris. Le niveau de bruit resterait tolérable pour un vol de 3 heures (son autonomie maxi, mais il n\'est pas vraiment fait pour ça). En fait, j\'ai trouvé qu\'il vibre plus qu\'il n\'est bruyant.
    @Ouréa
    Taïwan n\'a pas de site touristique mondialement célèbre, mais mérite vraiment le voyage. Les Taïwanais ont pris le meilleur de la civilisation chinoise et de la colonisation japonaise, avec une qualité d\'accueil au top niveau asiatique.

  • Comment 5410 by
    frwstar2 1270 Commentaires

    Un excellent ton, mélange d\'humour et de sérieux un régale. C\'est cette îls qui est la plus proche de la Chine continentale ? J\'ai souvenir qu\'il en existe une qui par jour de beau temps il est possible de voir le continent.

  • Comment 5411 by
    marathon GOLD AUTEUR 9322 Commentaires

    @frwstar2
    Merci. Il y a une île taïwanaise qui est encore plus proche de la Chine (et je prévois bien sûr d\'y aller prochainement), mais on voit bien la côte chinoise depuis Beigan (et sans doute aussi depuis Nangan également)

  • Comment 5433 by
    frwstar2 1270 Commentaires

    @marathon : Merci pour la réponse. A force de lire vos FR de la région, vous m\'avez convaincu de passer mes vacances à Taïwan. Concernant toutes ces compagnies régional possèdent-t-elles toutes des sites en ligne pour réserver ou faut-t-il aller sur place ?

  • Comment 5442 by
    marathon GOLD AUTEUR 9322 Commentaires

    @frwstar2
    Bien sûr qu\'on peut acheter des billets en ligne, c\'est facile et une Visa étrangère est acceptée. Il faut fournir un n° de portable taïwanais, mais peut-être qu\'un n° bidon peut suffire (en Chine, c\'est le cas). Mais...
    Mais les sites des compagnies taïwanaises sont UNIQUEMENT en chinois (Mandarin Airlines a des pages en anglais, mais c\'est de l\'info \corporate\ uniquement). La première fois, je l\'ai fait en double commande avec un collègue, maintenant, c\'est OK, je maïtrise.
    Voyez www.forumosa.com, il y a des discussions sur les agences de voyages. Ca montre à quel point Taïwan est négligée par les touristes occidentaux (si on parle japonais, on arrive à se débrouiller en chinois, à l\'écrit seulement, l\'inverse n\'étant pas vrai). Sinon, à l\'aéroport, pas de problème, il y a toujours quelqu\'un parlant anglais.
    Pour le reste, le Lonely Planet (en anglais) est à la hauteur de sa réputation. Vous allez aimer :)

  • Comment 5535 by
    frwstar2 1270 Commentaires

    @marathon : Merci pour les informations je note.

  • Comment 9815 by
    marathon GOLD AUTEUR 9322 Commentaires

    @frwstar2 et aux autres
    Scoope et update du commentaire #14 : j\'ai découvert cette semaine que le site de Transasia Airways a (désormais?) des pages en anglais, permettant de réserver un billet d\'avion intérieur, apparemment sans contrainte du genre carte de crédit ou numéro de téléphone local. Il faut naviguer un peu sur le site pour trouver la page anglophone \vols domestiques\, car le site n\'est pas entièrement bilingue, mais si on sait qu\'elle existe, on la trouve. J\'espère que les autres Taïwanaises suivront l\'exemple, à suivre !

Connectez-vous pour poster un commentaire.