Avis du vol Air France Milan Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF1331
Classe Economique
Siege 08A
Avion Airbus A318
Temps de vol 01:30
Décollage 06 Déc 21, 12:15
Arrivée à 06 Déc 21, 13:45
AF   #26 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5971 avis
F-OITN
Par GOLD 223
Publié le 24 avril 2023


Bonjour à tous,
Suite et fin de cette petite escapade milanaise expresse, dont je vous rappellerai les étapes ci-dessous.
Et comme tout Milan-Paris qui se respecte, le paysage survolé a encore tenu ses promesses ;)


Routing

  • 06/12/2021 |CDG → MXP| Air France | A318 Vous etes ici
  • 06/12/2021 |MXP → CDG| Air France | A318 A venir

Embarquement



Après un rapide transit et un bon café local, pas le temps de chômer, la salle d'embarquement est déjà vide et les derniers pax font la queue.


photo 20211206_115751


Je valide mon embarquement en dernier. C'était quand même un peu juste, mais ça l'a fait !
Je retrouve le même A318 qu'à l'aller, à savoir le F-GUGN. 


photo 20211206_120812


Petit instant porte au passage.


photo 20211206_120857


Et me revoici à bord de cette cabine bien connue, et que je ne présenterai pas d'avantage ;)


photo 20211206_121214


Malgré tout, je n’omettrai point mon instant favori !


photo 20211206_121330


Pour ce vol retour, j'ai opté pour cette place légèrement aveugle vis-à-vis du paysage mais qui permet de bien apprécier les mouvements mécaniques de l'aile et des reverses.


photo 20211206_121343


Petit focus sur le wingtip avec le majestueux Monte Rosa en arrière plan. Un avant-gout du magnifique vol à venir ;)


photo dsc_0155

Le vol



Nous repousserons à l'heure.


photo dsc_0160


Au loin, un A330 Delta au départ.


photo dsc_0164


Tandis que dans ce décor toujorus aussi somptueux, un 757-200 Icelandair Cargo se pose.


photo dsc_0168


Suivit d'un magnifique A380 Emirates en livrée spéciale.


photo dsc_0188photo dsc_0193


Parés au décollage ?


photo 20211206_122532


Et c'est partit !




Un rapide virage sur notre gauche permet d'embrasser l'intégralité de Malpensa.


photo 20211206_122719


J'ai toujours trouvé ce départ vraiment sympa !


photo 20211206_122730


Puis on survole la plaine du Pô, en attendant de prendre suffisamment d'altitude pour franchir le relief.


photo 20211206_122958

Plat principal



Pour ce jour, nous retrouvons un sandwich au fromage frais aillé… c'est-à-dire au boursin ;)


photo 20211206_124441


Ma foi, c'était pas mal du tout.


photo 20211206_124532

le dessert



Le dessert sera uniquement à dévorer des yeux…


photo dsc_0203


Tout au fond, on distingue bien la Barre des Écrins.


photo dsc_0204


Sur la ligne d'horizon de gauche à droite : La Meije et les Aiguilles d'Arves.


photo dsc_0210


Par ici, on fait face à la Vanoise et à la Haute-Tarentaise. Sur la gauche, les glaciers de la Vanoise, au centre la Grande Casse et la Grande Motte.


photo dsc_0214


Focus sur la Grande Casse au centre de l'image. On distingue le glacier de la Grande Motte dominant Tignes. Un peu plus bas, l'Aiguille de la Grande Sassière qui marque la frontière franco-italienne.


photo dsc_0215


Au premier plan, les glaciers qui dévalent le Gran Paradiso.


photo dsc_0224


La vallée de la Tarentaise qui descend doucement de Bourg-Saint-Maurice en direction de Moutiers. Au Premier plan, on retrouve le massif de Bellecôte où se niche le domaine de La Plagne.


photo dsc_0221


Focus sur Bourg-Saint-Maurice.


photo dsc_0232


Les 2 ensembles de La Grande Motte et de La Grande Casse sont au centre, avec leur impressionnant versant nord très raide.
Sur la gauche, les vastes glaciers de la Vanoise. Au fond, le massif de Péclet.


photo dsc_0228


On se rapproche tout doucement des hauteurs du Beaufortain.


photo dsc_0243


Et très rapidement, mon massif préféré apparaît : le Mont-Blanc !


photo dsc_0235


Effet de foehn oblige, le vent chargé d'humidité côté france vient s'élever au contact des hauts massifs frontaliers et redescend en s'asséchant de l'autre côté. C'est pourquoi toutes les Alpes françaises se noient dans une mer de nuages bien dense.

Venant de la gauche, la vallée d'Aoste se termine au pied d'Il Monte Bianco, au niveau de Courmayeur.


photo dsc_0258


Gros plan sur le majestueux glacier du Géant, cœur de la Vallée Blanche. De gauche à droite : la Pointe Helbronner, la Dent du Géant, le Mont Maudit, le Mont-Blanc du Tacul, le Gros Rognon et enfin l'Aiguille du Midi, qui surplombe la vallée ennuagée de Chamonix.


photo dsc_0268


Focus sur la partie plus sommitale avec toute à gauche, le sommet du Mont-Blanc. Puis vers la droite : le col de la Brenva, le Mont Maudit, le Mont-Blanc du Tacul (avec la paroi rocheuse quasi-verticale au centre de la photo), et enfin l'Aiguille du Midi à droite.


photo dsc_0270


On part plus à l'est avec l'imposante Aiguille verte à droite. On glisse sur sa gauche sur une arrête qui voit passer tant de nom d'aiguilles mythiques dans l'histoire de l'alpinisme : les Droites et les Courtes.
Puis on arrive à une nouvelle aiguille au centre de la photo : l'Aiguille de Triolet.

Si on repart légèrement sur la droite de la de la photo, on tombe sur une aiguille à trois face, d'où descend le glacier sur la gauche.
Cette aiguille est le Mont Dolent, un sommet très particulier puisque chacune de ses faces est dans un pays différent :
A gauche (versant glacier), c'est l'Italie ; face à nous, c'est la Suisse ; et enfin face à la droite, la France, d'où part la vallée du glacier d'Argentière.


photo dsc_0277


Nous retournons ici au cœur de la Vallée Blanche, avec le glacier du Géant, l'Aiguille du Midi au centre, et les Aiguilles de Chamonix sur la droite.


photo dsc_0284


Focus sur la partie sommitale du Mont-Blanc, balayée par de violentes rafales qui soulèvent la neige au niveau des crêtes.


photo dsc_0298


Puis on rejoins la Haute-Savoie avec ici la chaîne des Aravis qui peine à percer la couche.


photo dsc_0306


Les Aravis, vus d'un peu plus proche.


photo dsc_0307


Tandis que par là-bas, les sommets des Pré-Alpes et de la Chartreuse permettent de deviner la présence de la combe de Savoie, entre Chambéry et Grenoble.


photo dsc_0318


Encore une fois, le type d'avion c'est une chose, la compagnie aussi, le confort et le service à bord également. Mais l'essentiel de ma passion pour l'acte de voler reste avant tout pour admirer ces paysages vu d'en haut. Ce jour là, cet aller-retour milanais m'aura plus que comblé !


photo dsc_0321


Pendant ce temps, nous filons vite…


photo dsc_0329


La descente débutera assez tôt et avec une vitesse bien ralentie. Les approches parisiennes doivent bien saturer.


photo dsc_0335


Quelques circonvolutions au-dessus des environs de Troyes.


photo 20211206_132916


Puis nous nous apprêtons à rejoindre le plancher des vaches.


photo 20211206_133426


Pas de doutes, nous retrouvons la base de notre compagnie nationale, avec toutefois un gros intrus ^^


photo dsc_0343


Si on pouvait appuyer sur "pause" et observer d'ici la vie grouillante d'un aéroport, ce serait bien fascinant.


photo dsc_0346


Chose assez inhabituelle en arrivant du sud-est, on se posera sur le doublet nord, en 27 droite.


photo 20211206_133550


Tiens, au fond, un autre 757-200 Icelandair. Avec des vrais passagers dedans cette fois.


photo 20211206_133613


Quelques oiseaux croisés en chemin, avec cet intriguant 737-800 ETF.


photo dsc_0358


Ou encore cet étonnant A350-900 Air Mauritius qui, bien qu'appartenant à Air Mauritius, aura passé ses premiers mois aux services de South African Airways avant de rentrer au pays avec sa seule dérive peinte. Cela concerne les 3B-NCE et 3B-NCF.


photo dsc_0360


Un autre oiseau bien sympathique dont on ne peut se lasser…


photo dsc_0372photo dsc_0377


Puis on rejoint tranquillement le T2F…


photo 20211206_134626


…où nous nous positionnerons au contact.


photo 20211206_134642


Il est intéressant de noter qu'il existe au moins un poste de stationnement au T2F capable d'accueillir un 747 !


photo dsc_0390


Après avoir remercié l'équipage, je jette un dernier regard vers cet A318. Un avion si banal qui deviendra prématurément objet avgeek rare pour les plus jeunes générations. En tout cas, j'apprécie fortement de pouvoir avoir encore l'occasion de le prendre pendant qu'il est encore temps.


photo 20211206_135235


Pour la sortie, suivons la foule !


photo 20211206_135708


L'étape bagages sera facultative.


photo 20211206_140109


Il n'y a plus qu'à rejoindre le CDG Val pour récupérer ma voiture. Encore une belle matinée aéronautique qui m'aura on ne peut plus comblé avec le survol des Alpes.


photo 20211206_140539


Merci pour votre patiente lecture et à très vite ! ;)


Bilan année 2021



Un petit bilan tardif de cette année 2021 qui, malgré le contexte sanitaire, aura été un bon cru avec pas moins de 43 vols, 33'000 Km parcourus et 67h de vol.

La petite liste des nouvelles entrées au flight-log :

- 6 pays visités : Allemagne, Espagne, Finlande , Islande, Italie, Royaume Uni

- 5 nouveaux aéroports français : Brive-la-Gaillarde, Courchevel, Lorient, Le Puy-en-Velay, Lille
- 6 nouveaux aéroports islandais : Keflavik, Reykjavik (RKV), Akureyri, Isafjordur, Vopnafjordur, Thorshofn
- 5 nouveaux aéroports européens : Bergamo, Frankfurt-Rhein-Main (FRA), Gran Canaria (LPA), Rovaniemi, Tenerife Norte

- 11 nouvelles compagnies : Aer Lingus, Air Iceland Connect, Alitalia, Alpine Airlines, Amelia International, Blue Air, Binter Canarias, Canaryfly, Icelandair, Norlandair, Twin Jet

- 9 nouveaux aéronefs : A321neo, A380, B737-500, B787-8, Cessna 172R, CRJ-700, DHC-8-200, ERJ-145, ERJ-195-E2

Afficher la suite

Verdict

Air France

8.3/10
Cabine8.0
Equipage9.0
Divertissements8.0
Restauration8.0

Milan - MXP

8.6/10
Fluidité8.0
Accès7.5
Services10.0
Propreté9.0

Paris - CDG

9.3/10
Fluidité10.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

Ce qu'il y a de bien avec un Milan <-> Paris, c'est que quoiqu'il arrive, on est sûr de croiser un bout de montagne enneigée, que ce soit le Mont-Blanc, le Mont Rose ou encore la Jungfrau. Et ça, ça n'a pas de prix !

Pour le reste, un vol qui fait le job avec un prestation adaptée à l'heure

Informations sur la ligne Milan (MXP) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 22 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Milan (MXP) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 30 minutes.

  Plus d'informations

2 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 626912 by
    okapi SILVER 4224 Commentaires
    Je ne peux pas ne pas commenter! Les vols de jour par beau temps permettent de superbes vues sur les Alpes et une fois franchies celles-ci, le reste est bien plat, sous tous rapports. Peut-être est-ce la raison pour laquelle je préfère faire ce vol dans l'autre sens. Quelle chance d'avoir eu le 318, il en reste de moins en moins sur cette destination, les 220 ayant pris le dessus, sauf il y a deux jours, comme tu le sais ou le 318 était de retour.
    Je déteste Malpensa autant qu'Orly mais les vues au décollage sont quand même superbes.
    Suivit d'un magnifique A380 Emirates en livrée spéciale.

    Tu sais où aller chercher une belle cinquième liberté alors (et pourquoi pas un retour avec Neos ou l'inverse?
    J'admire ta capacité à identifier chaque sommet, je me limite à les contempler.
    BILAN ANNÉE 2021

    Félicitations! Et content d'avoir partagé certains de ces vols avec toi.
    Alla prossima et vivement le numéro 200 !!! Quelque chose me dit que je ne serai pas déçu :-D
    • Comment 626913 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 2000 Commentaires
      Merci beaucoup cher Guillaume :)
      Peut-être est-ce la raison pour laquelle je préfère faire ce vol dans l'autre sens

      Je suis d'accord, les vols Paris vers Milan sont plus intéressants avec bien plus de reliefs survolés.
      Je déteste Malpensa autant qu'Orly

      Je te comprends. Pour ma part, j'aime bien certaines parties de Malpensa tout comme certaines parties d'Orly. Et puis à Orly, j'ai toujours l'impression de vivre l'ambiance des films des années 1960/70, très férus de le mettre en scène.
      Tu sais où aller chercher une belle cinquième liberté alors

      Dès qu'on est sur du long-courrier, c'est toujours compliqué à caser comme tu sais ;)
      J'admire ta capacité à identifier chaque sommet

      Faut dire que je connait si bien cette partie nord des Alpes, où sont nés quelques uns de mes aïeux :) Je passe un malin plaisir à scruter chacun de ces sommets pris en photo (et après on s'étonne que j'ai tant de retard dans les publications ^^)
      Félicitations! Et content d'avoir partagé certains de ces vols avec toi.

      Très content également de les avoir partagés avec toi et ton homonyme ;)
      Quelque chose me dit que je ne serai pas déçu

      C'est probable ;))
      A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.