Avis du vol Austrian Airlines Paris Vienna en classe Economique

Compagnie Austrian Airlines
Vol OS412
Classe Economique
Siege 26D
Avion Airbus A320
Temps de vol 02:05
Décollage 20 Fév 14, 10:05
Arrivée à 20 Fév 14, 12:10
OS   #71 sur 121 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 200 avis
Flight94
Par 7413
Publié le 26 février 2014
Bonjour, bienvenue à bord de ce récit relatant mon vol aller lors de mon récent séjour à Vienne dans le cadre des vacances d’Hiver 2014 en famille.
Ce récit est l’occasion de découvrir le produit de la compagnie Austrian, membre de Star Alliance et détenue par le groupe Lufthansa : j’ajoute ainsi une nouvelle compagnie aérienne à mon tableau.

1- INTRODUCTION :

La famille de Flight94 décide en Novembre 2013 de se rendre prochainement dans la capitale autrichienne pour un petit séjour culturel. Ce voyage était initialement prévu lors des vacances de Noël, mais il était trop tard et les prix ont en décidé autrement. Ce n’est que parti remise, puisque les réservations sont faites pour Février.

Depuis Paris, trois compagnies aériennes se disputent le marché vers Vienne en vol direct, la low-cost Niki ou bien Air France et Austrian Airlines, les deux dernières étant en complète coopération commerciale sur la ligne : tous les vols sont en code-share.

Ainsi Niki Airlines propose selon les jours 1 ou deux vols à destination de Vienne, un le matin et un le soir alors qu’Air France et Austrian proposent jusqu’à 6 rotations quotidiennes. Air France et Austrian suivent le modèle européen en termes de prestations, Niki Airlines propose quant à elle un bon rapport qualité/prix avec collation et bagage en soute ce qui est attractif face à la concurrence.

Cependant j’ai du être contraint à prendre OS/AF car le tour-opérateur proposait un forfait vol et hôtel. Les prix pratiqués pour un vol sec au moment de la réservation en décembre tournaient autour de 138 euros A/R pour les trois compagnies ce qui reste raisonnable pour un trajet européen.

Les autres alternatives possibles avec escales sont multiples au départ de Paris, pourquoi pas Alitalia, KLM ou Aeroflot chez Skyteam, Lufthansa, Swiss chez Star Alliance, British Airways chez One World pour ne citer qu’eux.

Ainsi, ce vol est l’occasion pour moi de découvrir une nouvelle compagnie, Austrian et de cumuler des miles sur le programme Lufthansa Miles and More.
Voici le routing très classique composé d’un vol direct aller et le retour par le même chemin : La réservation a été effectuée chez Austrian, j’ai réussi à voyager à l’aller sur cette dernière mais le retour sera opéré par Air France ce qui me convient parfaitement.

  1. 1- Paris, Roissy Charles de Gaulle 2D (CDG) – Vienne, Schwechat (VIE).
  2. Austrian, Airbus A320-214 - OS412 [VOUS ÊTES ICI]
  3. 2- Vienne, Schwechat (VIE) – Paris, Roissy Charles de Gaulle 2F (CDG).
  4. Air France, Airbus A320-214 - AF1239 SOLD AS OS7117 [NEXT EPISODE]

2- RÉCIT :

En ce matin du jeudi 20 février 2014, me voici en route en taxi parisien sous la pluie en direction de Roissy Charles de Gaulle, depuis mon domicile dans la banlieue Sud de Paris.

8h20 et 60 euros au compteur, me voici devant l’entrée du terminal 2D d’où partent les vols d’Austrian, mais aussi CSA, Finnair, Air Serbia, Air Baltic … mais aussi easyJet depuis la fermeture du 2B pour rénovation.
photo P2200002

Entrons sans plus attendre !
photo P2200001

Étroit et peu lumineux, bétonné : pour un premier départ du 2D, même si le savait déjà, l’impression générale est plutôt mauvaise. Il faut cheminer vers les comptoirs d’enregistrement coincés entre les espaces d’arrivées délimités par des cloisons de verre et la partie airside.
photo P2200006

L’espace est plus que réduit. Enregistrement 9, vous êtes sûrs que c’est par ici ? Malgré les compositions végétales, l’entrée est que peu engageante.
photo P2200007

Peu d’affluence en ce matin, passage devant le check-in easyJet.
photo P2200011

Je dois ensuite patienter quelques instants car il y a quelques personnes devant moi. Finalement je suis reçu par un agent au comptoir Business, Austrian sous-traite ses opérations au Groupe Europe Handling à Paris. Un contrôle des bagages cabines est effectué avec un tag « Cabin Bagage » apposé.
photo P2200008

N’ayant pas pu comme Pititom m’enregistrer en ligne (un message d’erreur nous invitant à procéder à l’aéroport, le check-in online n’est pas disponible au départ de CDG), ma crainte était de ne pas avoir de hublot. Effectivement, il n’y a plus de hublot disponible nous sommes 4 et tous au couloir, il est 8h30 soit une heure et demie avant le départ du vol et déjà séquence 94 sur 168 passagers à bord.
Les passagers Economy en classes de réservations K et L (les plus restrictives) peuvent choisir leurs sièges pour 10 euros par passager jusqu’à 72h avant le départ, c’est un peu cher quand même !

Donc voici ma carte d’embarquement, siège 25D mais je prendrais la place 26D d’un des membres de ma famille. Je ne vous cache pas que sans hublot la déception est grande.
À noter que je cumule ce vol chez Miles and More d’où mon numéro FT LH.
photo P2200028

Après un contrôle des cartes d’embarquement, passage de la sécurité particulièrement lent, il y a du monde mais néanmoins les agents sont sympathiques et aiguillent les passagers sur les différents postes tout en proposant des sachets transparents pour les liquides et des chaussons en plastique.
photo P2200012

25 minutes plus tard et le tapis du scanner bloqué sur ma file, me voici en salle d’embarquement.
photo P2200015

Rapide coup d’œil sur le FIDS, départ prévu à l’heure en porte D52.
photo P2200017

L’espace est exigu, quelques sièges seulement devant les portes, quelques boutiques et des espaces encombrés. Au bout de quelques dizaines de mètres seulement, notre avancée vers le bout du terminal est stoppée par le contrôle d’identité délimitant la zone non Schengen. Néanmoins, en comparaison avec des années antérieures à l’époque à laquelle Air France traitait encore des activités ici, des efforts de décoration et d’aménagement ont été fait.
photo P2200021

Du coup, spotting plus que réduit malgré le fait que les vitres prêtent à la pratique de cette activité, bien qu’indigne de Paris CDG, ce terminal est relativement spotter-friendly.

Fin de repoussage pour cet Airbus A319-111 (F-GRHN) d’Air France.
photo P2200018

Devant le terminal 2B en rénovation, les aires de stationnement sont utilisées, notamment par un A340-300 d’Air Mauritius en attente du vol retour en soirée et cet Airbus A320-214 (F-HEPA) de notre compagnie nationale.
photo P2200019

09h10, arrivée devant ma porte encore déserte, mon appareil arrive de Vienne en tant que vol OS411 à 09h15.
photo P2200025

Justement, un A320-214 d’Austrian pointe son nez à l’heure, il s’agit comme prévu du OE-LBL (ex Air Berlin et LTU, MSN 2009, livré à OS en 2013 et construit en 2003, mais le plus jeune de la flotte Austrian !). « Comme prévu » car le service Twitter/Facebook d’Austrian m’en avait informé, je tiens d’ailleurs à remercier toute la Team Online pour leur écoute, service et professionnalisme durant tout le voyage.
photo P2200034

Arrivée au poste et mise en place de la passerelle.
photo P2200037photo P2200040

Passage d’un A318 (F-GUGH) Air France pour un point de stationnement au large.
photo P2200038

Suivi d’un frère jumeau, F-GUGD.
photo P2200043

Comme je l’ai dit, le tour du terminal est très vite fait, il y a juste deux avions à photographier :
A320 de CSA Czech Airlines (OK-LEG) avec le logo des 90 ans pour Prague.
photo P2200049

Arrivée à la porte voisine d’un A321 (OH-LZF) de Finnair, en provenance d’Helsinki.
photo P2200062photo P2200059

Retour en porte, il n’y a plus de places assises et une queue se forme déjà devant la porte, il faut dire que l’heure d’embarquement affichée est 09h15 ce qui est impossible puisque c’est l’heure d’arrivée de l’avion. Donc la technique de faire presser les gens en porte est bien rodée. À noter les portiques automatiques comme à FRA ou MUC, cependant ils ne seront pas utilisés.
photo P2200064photo P2200066

En attendant, je profite des 15 minutes de WIFI gratuites offertes par ADP pour vous présenter la photo corporate !
photo P2200027

09h30 et toujours pas d’embarquement en vue. À noter que le vol est opéré par Tyrolean Airways comme tous les vols Austrian qui a effectué un transfert d’opérations en 2012 vers sa filiale dans le cadre d’un plan économique et social.
photo P2200068

Un quart d’heure avant l’heure de départ les passagers à statut sont invités à embarquer puis les passagers des rangs 16 à 29, ce qui me permet de doubler la file, un agent contrôlant les cartes.
photo P2200069

Passerelle aveugle sponsorisée par HSBC, une fois n’est pas coutume.
photo P2200072

Choix de presse en porte uniquement en allemand et vue sur l'entrée, l’avion est nommé Ausseerland.
photo P2200074photo P2200075

Angle de vue sympathique.
photo P2200076

Accueil à bord par un équipage commercial entièrement féminin mitigé, et silencieux pas un mot de la CCP mais un « Guten Tag » murmuré de l’hôtesse au niveau des issues. Par contre le sourire est là.

Sans surprise, il s’agit des NEK Recaro aux couleurs d’Austrian, cependant j’avais comme même un doute car il y a eu un temps où les A320 acquis auprès d’Air Berlin avaient la cabine de cet ancien propriétaire. La cabine est moderne et propre.
Cabine Business européenne, c’est à dire avec siège du milieu neutralisé mais pas de tablette sur cette version cabine mais des têtières en cuir contrairement en Y où elles sont en tissu.
photo P2200077photo P2200079

Arrivée à mon siège, il reste une petite dizaine de minute avant le départ prévu et la majorité des PAX n’ont pas encore embarqué, cependant tous les coffres à bagage sont pleins à craquer et des PAX arrivent encore avec de grosses valises qui seront finalement rangées en Y.
photo P2200081

Ma voisine en 26F arrivera accompagnée d’un agent de GEH à bord un peu avant la fermeture des portes, le siège du milieu restera inoccupé, bonne pioche d’autant plus que la cabine était pleine. Les annonces d’accueil sont uniquement en anglais et allemand, suivi du CDB qui nous annonce un temps de vol d’1h50 sur les 2h10 initialement prévues.

On quitte la porte à 10h03 soit trois minutes de retard, rien de grave alors que cela semblait compromis. Les écrans centraux descendent au plafond et les démonstrations de sécurité sont jouées durant le très long roulage pour un décollage du Sud face à l’Ouest RWY26R à 10h16. À noter que la vidéo est montrée en allemand puis la même en anglais. La vérification des ceintures sera tardive, juste une minute avant le décollage.
photo P2200084

Photo volée du winglet.
photo P2200088

La cabine en montée après un tour à 180° vers l’est au nord de la capitale.
photo P2200086

Le plafonnier, habillage Airbus qui n'est pas de dernière génération.
photo P2200095

Le pitch de 32 pouces, très convenable et supérieur à celui de Lufthansa puisqu’il y a une rangée de moins dans le même appareil.
photo P2200089

L’IFE est redéployé, il y a beaucoup, même trop de publicités pour Austrian et Star Alliance qui sont diffusées avec des jeux de mots comme « Time to Say Dubaï ». Les vacances peuvent dès lors commencer à bord !
photo P2200096

Heureusement, il y a la Géovision, mon programme préféré.
photo P2200122

Informations de vol, arrivée prévue en avance à VIE.
photo P2200097

Altitude de croisière atteinte, le service peut alors commencer : le ballet des chaperons rouges débute avec un trolley, une hôtesse propose les boissons et l’autre sert la collation. Au passage je trouve l’uniforme Austrian peu élégant d’autant plus avec le tablier blanc. On notera pendant le vol et surtout le service une barrière de la langue, aucun PNC ne parlant le français ce qui est « normal » car compagnie autrichienne, cependant aucune annonce enregistrée en français.
photo P2200102

Ma voisine étant aux toilettes, une petite vue de l’extérieur, je n’aurais pas manqué grand chose avec une mer de nuage tout le vol sauf à l’arrivée.
photo P2200105

L’hôtesse me proposera sucré ou salé, c’est un peu la déception du vol, il y a quelques années encore Austrian proposait un catering original même en Economy. Nous avons le choix entre des biscuits apéritifs Solleti Happy Mix OU une petite tablette de gaufrettes au chocolat Milka.
photo P2200110

J’accompagne le chocolat (un peu étouffant) d’un café, au final la prestation est minimaliste pour un vol de deux heures mais correspond à l’horaire du vol en fin de matinée. J’ai aussi demandé un jus d’orange, l’hôtesse a bien compris (elle l’a répété à haute voix) mais finalement je ne l’aurais pas.
Le service sera efficace et le débarrassage tout autant, à peine ai-je eu le temps de terminer que l’hôtesse s’est précipitée pour récupérer les déchets alors que finalement il y avait tout le temps. À noter que mon père a demandé un chocolat chaud, l’hôtesse lui en a préparé un spécialement dans le galley, bon point.

Le contenu de la pochette qui est intégrée en haut du dossier, fiche de sécurité :
photo P2200113

Magazine Skylines et boutique duty-free :
photo P2200117

Le vol se passe sans souci majeur, à noter que la consigne « Attachez vos ceintures » restera allumée presque tout le vol sauf avant l’arrivée, ce qui n’empêche pas les passagers de se déplacer.
Presse et cartes postales, des goodies que j’apprécie même si notre type d’avion n’est pas représenté.
photo P2200126

Petite vue de la cabine, pour une fois que la consigne est éteinte, la PNC se permet de passer pour dire d’attacher nos ceintures, je n’ai pas compris pourquoi alors que la descente n’était pas amorcée.
photo P2200130

Ces sièges planches à repasser en cuir sont modernes, ont un design sympa avec de belles couleurs et un dossier inclinable, cependant ils sont toujours aussi durs comparés à mon expérience en Juin sur LH.
photo P2200132

Début de descente, ma sympathique voisine me cédera finalement son hublot pour la phase que j’estime la plus belle du vol, surtout que le ciel s’est dégagé !
photo P2200133photo P2200141

Les connections sont affichées sur les écrans, Vienne est en effet le hub d’OS.
photo P2200138

Sur cette rangée, il y a deux hublots bien placés, il faut faire attention car certaines rangées ont un hublot non aligné.
photo P2200144

Approche sur VIE, vue sur Horstein.
photo P2200147

Neusiedler See au loin.
photo P2200152

OE-LBL est maintenant dans le plan de descente vers la piste 34.
photo P2200160

Le village de Sommerein par le hublot.
photo P2200161

Trautmannsdorf an der Leitha et son château.
photo P2200162

En courte finale, Enzersdorf an der Fischa.
photo P2200165

Atterrissage piste 34 plutôt en douceur, il fait beau mais il y a quelques rafales de vent, les coups de palonniers pour corriger la trajectoire de l’appareil se font sentir.


On dégage la piste, dans les annonces d’arrivées le nom d’Air France n’est pas mentionné.
photo P2200168

Après un court roulage de quatre minutes avec de la musique classique (Mozart) diffusée, dernier virage, nous avons le droit à un poste de stationnement au large du terminal 3 alors qu'un PAXBUS aux couleurs de VIE nous attend déjà !
photo P2200173

12h03, arrêt complet de l’appareil avec 7 minutes d’avance. Notre voisin, un Fokker 100 de Tyrolean Airways, OE-LVF.
photo P2200176

Ouverture des soutes, coucou !
photo P2200178

Débarquement rapide et efficace par l’arrière de l’appareil me concernant, après un « Auf wiedersehen » de l’équipage.
photo P2200181

Comme en Allemagne nous avons tout le loisir d’observer de près l’avion sans réprimande :
photo P2200182photo P2200186

Nous sommes ici sur les terres d'OS.
photo P2200183

Je monte dans le premier des trois Cobus 3000 mis à disposition pour nous transporter au terminal Star Alliance, après un court trajet de 4 minutes nous voici arrivés directement en salle de livraison de bagages : l’avantage du PAXBUS a été de limité le cheminement à pied souvent long à VIE.
photo P2200190

Nous voici dans le nouveau terminal, un peu austère mais très propre et brillant ! On aime ou on n’aime pas les couleurs sombres de VIE.
photo P2200191

Les bagages arriveront rapidement tapis 6, notez l’élégance du gilet orange couplé à l’uniforme rouge d’OS pour cette hôtesse dédiée aux passagers HON ^^.
photo P2200192

Sortie rapide en zone landside de ce terminal qui est tout de même beau et je prends un taxi vers mon hôtel.
Je n’ai pas testé le CAT ou City Airport Train qui relie le centre de Vienne en 16 minutes pour 14 euros.
photo P2200193

Après mon retour à Paris, je suis invité à répondre à un questionnaire de satisfaction Star Alliance en temps de membre M&M.
photo Capture d’écran 2014-02-26 à 16.42

C’est ainsi que se termine se récit, à bientôt pour le retour avec une petit bonus de l’art de vivre viennois.

Auf wiedersehen und bis Bald !

Flight94 - 2014 - Tous droits réservés
Afficher la suite

Verdict

Austrian Airlines

6.1/10
Cabine6.5
Equipage7.0
Divertissements6.0
Restauration5.0

Paris - CDG

7.2/10
Fluidité6.5
Accès8.0
Services6.0
Propreté8.5

Vienna - VIE

9.4/10
Fluidité9.0
Accès9.5
Services9.5
Propreté9.5

Conclusion

3 - CONCLUSION :

Une assez bonne expérience avec Austrian, cependant je considère que les prestations sont de moins bon niveau que la grande sœur Lufthansa.

NOTES DE LA COMPAGNIE :

Confort de la cabine => 6,5/10 : Belle cabine aux tons agréables, propre et moderne. On oublie l’âge de l’appareil car celui-ci est bien entretenu.
Le siège signé Recaro est par contre classique, plan à repasser, en effet celui-ci est particulièrement raide, on sent bien l’armature métallique qui vous rentre dans le dos en position verticale. Le rembourrage n’est pas suffisant, mais le dossier est inclinable et le pitch supérieur à celui de Lufthansa plus que convenable.
Par contre, dommage de ne pas avoir un véritable appui-tête réglable.
+1 pour le siège du milieu inoccupé.

Équipage => 7/10 : Bien dans l’ensemble, un équipage pragmatique voire un peu trop, même si le sourire était là, accueil à bord qui laisse à désirer, silencieux et sans expression ce qui donne d’emblée une impression moyenne au passager. L’équipage était cependant attentionné, je sanctionne le fait de ma seconde boisson qui ne sera pas servie alors que la PNC avait entendu et le passage de la PNC avec des gâteaux de la J sur un plateau en remontant toute la cabine sans aucune discrétion, à la vue de tous les PAX Y. Elle ira les manger dans le galley, rideau ouvert.

Repas et catering : 5/10 => Le gros bémol de ce vol, même si c’est typiquement du classique européen. Pour un vol de deux heures, le catering est très insuffisant même si il s’agit de la fin de la matinée, c’est soit sucré OU salé et en l’occurrence une seule boisson. Le chocolat de 33,3 g était correct mais minimaliste, même je ne suis pas fan des gaufrettes enrobées de chocolat, le tout était un peu sec et étouffant. C’est dommage car il y a quelques années, on avait de belles surprises niveau catering avec cette compagnie. En définitive, catering qui n’est pas à la hauteur.

Divertissement : 6/10 => Cartes postales, magazine de bord avec des bons de réduction sur Vienne, IFE avec la géovision, c’est un plus, cependant il y avait trop de publicités et ce en permanence ce qui est assez désagréable. Journaux uniquement en allemand en passerelle, c’est à déplorer. Je sanctionne ici le manque de hublot, faute au check-in online qui n’est pas disponible au départ de Paris, de plus sur ces vols en code-share AF/OS les réservations sont très mal gérées par les systèmes de compagnies ce qui crée des désagréments.

Ponctualité => 10/10 : Arrivée en avance de sept minutes alors que nous sommes partis en retard de trois petites minutes avec en prime un très long roulage au sol à CDG. Belle performance, seulement je suis obligé de constater que l’heure d’embarquement est totalement fausse, merci de presser les passagers à la manière d’easyJet et encore une fois comme toutes les compagnies je soupçonne OS de se prendre des marges face à la durée effective de vol et à celle prévue sur le papier. Mis à part ce fait, belle performance.

NOTES DE PARIS, CDG :

Des contrôles peu fluides et des services minimalistes, le terminal 2D bien que propre est juste immonde et exigu, bref on y resterait pas des heures.

NOTES DE VIENNE, VIE :
Je note en considération du vol retour, très bel aéroport où tout est bien organisé, propre, par ailleurs les moyens d’accès sont nombreux et l’aéroport est bien desservi par le S-Bahn ou le CAT.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Vienna (VIE)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 37 avis concernant 6 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Vienna (VIE).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Fly Niki avec 7.7/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 57 minutes.

  Plus d'informations

13 Commentaires

  • Comment 100670 by
    marathon GOLD 9566 Commentaires

    Je crois que j'aurai payé 10 EUR pour avoir un hublot... et peut-être l'aurais-je regretté au vu de la météo. Votre voisine a été vraiment très gentille de vous céder son hublot. Merci pour ce FR extrêmement détaillé !

    • Comment 288887 by
      Flight94 AUTEUR 1940 Commentaires

      Merci pour votre lecture,

      J'ai longuement hésité à payer 10 euros mais je trouvais ça quand même un peu cher surtout que nous étions 4. Exact, au vu de la météo, avec un plafond bas tout le vol, je l'aurais moi aussi sûrement regretté. Là, je reconnais que la voisine a été gentille, mais je n'ai rien demandé :).

      À bientôt

  • Comment 100701 by
    Numero_2 GOLD 9930 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    A la lecture des FRs je reste toujours un peu mitigé face au produit européen OS qui se rapproche dangereusement d'une low cost à la manière de Germanwings. Par contre, en J LC, c'est du grand art.
    Dommage pour vous qui voyagiez en famille mais si vous étiez seul, LH via FRA ou MUC aurait été plus intéressant pour gagner quelques miles supplémentaires ainsi que pour bénéficier d'un catering plus consistant.

    • Comment 288892 by
      Flight94 AUTEUR 1940 Commentaires

      Merci pour ce commentaire et votre lecture,

      En effet j'ai été un peu déçu par Austrian qui pour moi est en dessous d'autres compagnies européennes avec un service qui n'est pas à la hauteur d'une compagnie classique.

      Le catering en Economy s'est vraiment détérioré ces dernières années comparés à d'autres FRs, et le tarif ici Red Ticket qui se veut plus low-cost mais avec bagage et collation se rapproche comme vous dites dangereusement d'un modèle à la Germanwings.

      Certes j'aurais préféré voyager avec LH, mais pas de possibilité dans le pack Tour Opérateur Vol + Hôtel.

      Merci et à bientôt.

  • Comment 100704 by
    lagentsecret GOLD 12428 Commentaires

    Merci pour ce FR complet et bien rédigé

    De belles photos aériennes et à l'arrivée

    Combien de miles gagnés avec M&M sur ce vol ?

    Le produit OS MC est effectivement décevant

    A bientôt

  • Comment 100714 by
    aurel-lil 4213 Commentaires

    Merci pour ce FR bien détaillé ;)
    mais quel est l'inconscient qui laisse ses bagages Louis Vuitton trainer aux guichets comme ça ? y'en a qui ont été détruits pour moins que ça !!
    OS a désormais adopté le sucré/salé à sa façon visiblement, dommage d'en arriver à ce positionnement.
    sympa d'avoir le hublot au final pour la partie certainement la plus intéressante, belles photos à l'arrivée au passage.
    A bientôt.

  • Comment 100761 by
    PAT62 4977 Commentaires

    Un FR complet agréable à lire.
    Bon rendu de la prestation OS.
    Belles vue de l'appareil lors du débarquement PAXBUS
    A bientôt pour le retour avec un hublot et du beau temps cette fois :)

  • Comment 100843 by
    jam 2005 Commentaires

    Merci pour ce très beau FR ,

    Très belles photos ,

    Je suis moyennement convaincu par OS ,

    J'aurai payé pour un hublot ,sympa la voisine ,

    A bientôt

  • Comment 101723 by
    CDG Addict 1650 Commentaires

    Merci pour ce superbe FR.
    Bon vol avec OS.

  • Comment 131112 by
    pititom GOLD 10703 Commentaires

    Retour sur ce FR avec un peu de retard, puisque je viens d'apprendre que j'ai volé un an jour pour jour sur le même appareil. Amusante coïncidence.

    Le FR est complet et riche de détails technique. C'est très intéressant de voir nos deux approches très différentes (mais complémentaire) d'un même vol (à l'horaire près) sur le même appareil (à la cabine près, même si cela ne change rien au siège). Nous notons tous les deux les 29 rangées par contre ;)

    Pour l'OLCI, c'est vraiment pénible, mais cela fait les choux gras de la compagnie de handling qui a donc plus de travail ;)

    Un hors-sujet qui m'horripile : le prix des taxis parisiens. 60€ pour rejoindre CDG, ca veut dire 120€ l'A/R pour traverser la ville et attraper le vol, qui pour 138€ (soit 18€ de plus) mènera à Vienne ! C'est ubuesque.

    Merci pour ce FR !

Connectez-vous pour poster un commentaire.