Avis du vol TAP Air Portugal Paris Lisbon en classe Affaires

Compagnie TAP Air Portugal
Vol TP433
Classe Affaires
Siege 3A
Avion Airbus A321
Temps de vol 02:20
Décollage 06 Mar 14, 11:15
Arrivée à 06 Mar 14, 12:35
TP   #58 sur 122 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 216 avis
LUCKY LUKE
Par GOLD 7307
Publié le 18 mars 2014
Bonjour à tous,
Pas vraiment un scoop pour flight-report.com que ce FR sur le vol TP443, c’est-à-dire le deuxième départ quotidien, en fin de matinée, de la compagnie TAP sur la ligne Orly-Lisbonne, déjà reporté plusieurs fois. La seule singularité de ce qui suit par rapport aux FR précédents sur ce vol consistera dans le fait qu’il s’agit de la classe affaires et d’un A321, alors que, sauf erreur de ma part, les FRistes ayant précédemment testé ce vol l’ont fait en éco et sur A319 ou A320.
Nous sommes donc sans aucun doute dans la catégorie « FR banal », puisque ni la ligne, ni le type d’avion, ni la compagnie n’ont quoi que ce soit d’insolite dans le ciel français… mais il est bien connu que chaque FR a souvent sa petite histoire bien à lui… et c’est le cas de celui-ci !
La raison ? Il s’agit de mon 7.500ème vol en tant que passager, et à ce titre j’en garderai un souvenir particulier, que je me permets de partager avec vous.
Autant dire tout de suite que c’est un pur hasard que de me retrouver à bord de cet avion pour la circonstance. En effet, je n’ai absolument pas anticipé le fait de célébrer par un vol plus « exotique » cette sorte d’anniversaire très personnel, surtout que ce « compte rond » de mon « logbook » de passager intervient quasiment jour pour jour 40 ans après mon baptême de l’air, qui remonte au… 23 mars 1974 à bord d’une Caravelle III d’Air Inter entre Bastia et Marseille.
Le hasard a en effet voulu que je me rende ce 6 mars 2014 à Lisbonne en aller et retour journée pour un rendez-vous professionnel fixé trois jours auparavant, par conséquent sans aucune maîtrise ni de la ligne empruntée, ni encore moins du type d’appareil. Ce sont les horaires en premier lieu, et le tarif comme second critère, qui ont, comme pour tout voyage professionnel « classique », décidé pour moi.
Me voilà donc muni par le bureau de déplacements de mon entreprise d’un billet TAP, en classe affaires, pour cette rapide escapade portugaise, qui commence comme il se doit par un enregistrement internet la veille depuis le bureau. Et là ; première bonne surprise concernant TAP : le processus est clair, simple et efficace, avec en prime une carte d’embarquement assez design.
photo IMG_1629

Arrivé à Orly Ouest plus en avance que prévu, garé au P2 pour accéder directement au Hall 1, je passe un instant au comptoir d’enregistrement pour demander si un salon « business » existe, et surtout où il est situé.
Sage précaution car ce salon se trouve un étage plus haut, en zone publique. Il ne faut donc pas passer le PIF si l’on veut en profiter, mais il faudra bien entendu tenir compte du fait que le PIF reste à franchir pour ne pas en profiter trop longtemps…
photo IMG_1630

J’emprunte par conséquent l’ascenseur pour accéder à ce salon, qui est en fait celui d’Iberia, utilisé également non seulement par les passagers TAP mais aussi par ceux de British Airways voyageant au départ d’Orly Ouest.
photo IMG_1631

Ce « fameux » salon est grand, lumineux et… désert ! Seulement trois passagers pour une bonne soixantaine de places assises. Ce n’est visiblement pas l’heure de pointe, ce qui me permet de prendre quelques photos sans gêner personne. Reste à savoir si l’emplacement pas très évident du salon ne nuit pas à sa fréquentation, soit parce que des passagers ignorent son existence, soit parce qu’ils n’ont pas le temps d’y aller en raison de son éloignement de la zone d’embarquement.


Les toilettes sont situées sur le palier, près des ascenseurs. Elles ne sont pas dédiées exclusivement aux utilisateurs du salon puisque l’étage en question correspond aussi à une zone de bureaux. Plus généralement elles sont à recommander à toute personne qui rechercherait des toilettes propres et peu fréquentées à Orly Ouest, puisque, rappelons-le, nous sommes toujours en zone publique.
photo IMG_1642

Je redescends au niveau « départs » à environ H-30mn, pour emprunter l’accès N°1 permettant de ne pas faire la queue au PIF.
photo IMG_1646

Et quand j’arrive à l’extrémité du Hall 1, à la porte P, l’embarquement a déjà été lancé.
photo IMG_1648
La clientèle du jour semble essentiellement constituée de passagers en correspondance vers l’Afrique, comme en témoignent certains bagages cabine un peu « limites » sur le plan de leur gabarit, sans pour autant présager de leur poids…
photo IMG_1651

L’installation à mon siège (3A) a néanmoins lieu dans des délais forts acceptables. Les portes sont fermées à l’heure du départ et nous repoussons avec un peu moins de 5mn de retard, retard dont la cause semble être la lenteur de la fin de l’embarquement, conjugaison de l’abondance des bagages cabine et de la morphologie de la cabine de l’A321, pas réputée pour accélérer les choses dans ce domaine.
photo IMG_1652

Roulage vers le seuil de piste 08.
photo IMG_1653

Trop court pour un verre de bienvenue, tandis que les démonstrations de sécurité sont diffusées en vidéo avec « son cabine ».
photo IMG_1654

Et voilà, 7.500ème « envolée » de votre serviteur.
photo IMG_1656

Avec une belle vue sur la banlieue-est sous un soleil printanier.
photo IMG_1657

Et pour les amateurs de ferroviaire, vue intégrale sur la gare de triage de Villeneuve-St Georges.
photo IMG_1658

De nouveau la banlieue-est en plan élargi.
photo IMG_1659

Après un virage à droite, cap à l’ouest avec le terrain de Brétigny en dessous.
photo IMG_1660

Découvrons à présent le produit TAP en business moyen-courrier.
photo IMG_1660A

Le pitch est assez serré pour l’un des tous premiers rangs de la cabine, avec pour vocation essentielle d’accueillir la classe C, mais la configuration 2+3 ; avec condamnation du siège central du triplace de gauche, dont le corollaire est une assise plus large des deux autres sièges, donne une impression d’espace satisfaisante.
photo IMG_1661

En revanche, côté droit, il y bien trois sièges de front qui sont commercialisés, avec une extension de leur largeur qui profite de l’espace gagné à gauche par le fait que le triplace est devenu un biplace. Cela n’élimine pas le « middle seat » qui reste le point faible de cette version, mais les puristes rétorqueront que cela n’est un handicap qu’au-delà de 80% de coefficient de remplissage. Ce concept de classe C modulable qui remonte au milieu des années 90 est encore en vigueur dans nombre de compagnies européennes (notamment BA) mais n’a jamais séduit Air France qui a toujours préféré le 3+3 transformé en 2+2 avec tablette centrale pour sa classe affaires européenne.
photo IMG_1662

Attention très « spotter friendly » de TAP : la carte postale « air-to-air »de l’A321 en libre-service. J’aurai droit à celle de l’A319 sur mon vol retour le soir même vers Orly, à bord d’un A319 cela va de soi. Rien que pour ce détail, bravo TAP !
photo IMG_1663

Un côté rétro que l’on prendra avec le sourire ou en faisant la moue, selon les goûts de chacun : l’inamovible vidéo muette de Mr Bean, qui est diffusée dans une multitude de compagnies aux quatre coins de la planète depuis… le siècle précédent. Au début, je me souviens que ça faisait rire beaucoup de passagers car c’était une sorte de nouveauté, mais de nos jours, j’ai l’impression que presque plus personne ne regarde. Sans doute faudrait-il un peu renouveler le répertoire…
photo IMG_1665

Le service commence environ vingt minutes après le décollage, par une distribution de pochettes rafraichissantes.
photo IMG_1665A

Puis arrive le repas, ou plutôt la « collation chaude », car en raison de l’horaire et de l’heure de décalage horaire entre la France et le Portugal (départ 11h10 ; arrivée 12h35), il est trop tôt pour un véritable déjeuner, surtout quand l’on considère que les portugais, comme leurs voisins espagnols, n’ont pas pour habitude de se mettre à table à midi. Ce plateau est somme toute assez séduisant au premier regard, même si il va falloir deviner ce qu’il contient car il n’y a pas eu de distribution de menus, ce qui sera en revanche le cas au retour à l’heure du dîner, avec un plateau encore plus complet et un choix entre deux plats chauds…
photo IMG_1666

… plat chaud qui, pour ce vol, consiste en une sorte de chausson fourré d’une sauce aux champignons. C’est très bon.
photo IMG_1667

Ne l’ayant pas fait au salon affaires d’Orly Ouest, qui n’en était pas muni peut-être là aussi en raison de l’horaire, j’aurais bien pris une coupe de champagne pour célébrer l’occasion de ce 7.500éme vol, mais cela ne fait pas partie de la « carte des vins » de TAP. Celle-ci figure dans le magazine de bord et consiste exclusivement en une découverte de crus portugais, certains étant réservés à la classe affaires. J’opte pour le Colinas (région de Barrada) 2007, recommandé par la PNC qui effectue le service en classe C. Pas mal du tout. Lors du retour vers Orly le soir, je goûterai le Vale da Raposa (Douro) 2010 mis en avant sur le magazine de bord, qui s’avèrera effectivement bien moins savoureux.
photo IMG_1669

Le débarrassage est effectué après le service du café (ou thé bien sûr) et une proposition de digestif que je déclinerai vu la suite de ma journée : arriver « bourré » à rendez-vous d’affaires, pas bon pour l’image de l’entreprise, n’est-ce-pas ?. Les PNC, très attentifs et professionnels, proposeront plusieurs fois des « repasses » de boissons chaudes ou froides avant le début de la descente.

L’approche classique sur Lisbonne en provenance du nord-est est toujours une belle leçon de géographie. Ça commence par une vue générale de la ville…
photo IMG_1675

… et à mesure que l’on descend on distingue de mieux en mieux les lieux.
photo IMG_1676

Un coup d’œil, classique lui aussi mais toujours apprécié, sur le pont du 25 avril, dont la ressemblance avec le Golden Gate Bridge de San Francisco est vraiment frappante.
photo IMG_1677photo IMG_1678

L’embouchure du Tage, avec le « Fort Boyard » local, en l’occurrence la Tour de Bugio, d’où commence le virage à 180° à gauche, avant de repartir vers la ville.
photo IMG_1679

Rive gauche du Tage à présent, avec la plage de Costa de Caparica, face à l’Atlantique, non loin de Setubal.
photo IMG_1680photo IMG_1681

On franchit l’estuaire du Tage…
photo IMG_1685

…pour commencer le survol de Lisbonne, avec sa célèbre Tour de Belém et ses non moins célèbres Monument des Découvertes et Monastère des Hiéronymites. La ville est encore totalement imprégnée de son glorieux passé de conquête du monde par la voie des mers.
photo IMG_1687

L’Aqueduc des Eaux Libres.
photo IMG_1688

Et pour les amateurs de football, l’ « Estadio da Luz » qui abrite le célébrissime club de Benfica.
photo IMG_1690

A quelques centaines de mètres de là, l’ « Estadio José Alvalade », de son éternel rival, le Sporting.
photo IMG_1692

Plus que quelques mètres au-dessus des toits de la ville, avant l’atterrissage.
photo IMG_1695

Roulage rapide et chaotique, avec en arrière-plan les installations de TAP Maintenance.
photo IMG_1696

C’est l’heure du « hub » de mi-journée de TAP, avec cet alignement d’A330.
photo IMG_1700photo IMG_1701

Le flyco nous dirige vers le poste 123.
photo IMG_1702

Bloc arrivée « on time », à 12h35 locales précises, retard rattrapé notamment grâce à un roulage « musclé » à l’arrivée.
photo IMG_1704photo IMG_1706

Les habitués de l’aéroport de Lisbonne connaissent, et cela aura pour eux un air de déjà-vu, mais je ne peux m’empêcher de diffuser ces quelques images du circuit arrivée, qui, bien qu’ayant bénéficié d’un poste de stationnement au contact, est encore plus biscornu et compliqué que dans un aéroport parisien ou londonien, pour ne pas faire de jaloux, et ce n’est pas peu dire.
photo IMG_1707

On alterne les zones anciennes, pour ne pas dire antiques, avec des espaces très modernes.
photo IMG_1709photo IMG_1708

Le tout en empruntant un dédale de couloirs et d’escalators.
photo IMG_1710

Pour finalement arriver dans une zone de livraison des bagages dont le nombre et la largeur des piliers témoigne du poids que représente tout ce qui a été bâti en hauteur pour agrandir l’aérogare, car construire en largeur serait un peu plus difficile quand on sait que l’aéroport se trouve en pleine ville.
photo IMG_1711

Bien que le circuit pax soit loin d’être linéaire, cet aéroport ne manque pas de charme, avec son côté mi-rétro, mi-moderne, à l’image du Portugal et de sa compagnie nationale. A chaque fois que je reviens ici, je me souviens de mon premier passage à Lisbonne, en 1980, en transit à bord d’un Boeing 707 de la VARIG lors d’un vol Salvador-Recife-Lisbonne-Paris (Orly), « multi stops » comme il n’en existe plus de nos jours.
photo IMG_1712

Voici enfin la zone publique et son nez de B747 suspendu, où je retrouve la personne venue m’attendre pour le rendez-vous en objet de ce court voyage…
photo IMG_1714

… qui me mènera « airside » un peu plus tard dans la journée, pour l’inspection d’un avion que l’on reverra peut-être bientôt cet été du côté de CDG.
photo IMG_1716

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout et à bientôt pour de futurs FR, pour lesquels je promets un « retour à l’exotisme » dans la lignée de mes FR précédents :-)
Afficher la suite

Verdict

TAP Air Portugal

7.0/10
Cabine7.0
Equipage9.0
Divertissements5.0
Restauration7.0

Iberia VIP Lounge

5.0/10
Confort5.0
Restauration5.0
Divertissements5.0
Services5.0

Paris - ORY

7.6/10
Fluidité7.5
Accès9.0
Services5.0
Propreté9.0

Lisbon - LIS

5.6/10
Fluidité7.5
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

TAP est assurément la compagnie leader sur le marché du déplacement d'affaires entre Paris et le Portugal : ses fréquences sont plus nombreuses que celles de ses concurrents, tant sur Lisbonne (6/jour) que sur Porto (4/jour), l'utilisation du hall 1 d'Orly Ouest (malgré le salon situé en amont du PIF) est un atout incontestable pour un vol court, le service à bord est satisfaisant pour une classe affaires européenne, et TAP fait partie d'une des trois alliances mondiales ce qui garantit une récompense utile en termes de miles. Bref, tout ce que recherche le voyageur à motif professionnel.

Informations sur la ligne Paris (ORY) Lisbon (LIS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 32 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Paris (ORY) → Lisbon (LIS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est TAP Air Portugal avec 7.1/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 29 minutes.

  Plus d'informations

19 Commentaires

  • Comment 102952 by
    PAT62 4977 Commentaires

    Belle photographies de l'approche vers le 7500 ème atterrissage
    La prestation en elle même est satisfaisante
    Pour l'IFE au lieu de Mr Bean, je préfére la géo vision
    Merci pour cet excellent FR et à bientôt vers d'autres vols collectors !

  • Comment 102954 by
    Durian 1171 Commentaires

    Je clique sur ce FR ? Ou je ne clique pas ? Un vol TAP, intra-Europe, bof bof... mouais, allons-y, cliquons... Bien m'en a pris, pas tant pour le FR que pour l'introduction, 7500 vols, ca signifie 1 vols tous les 2 jours sur les 40 dernieres annees, waouh ! Si je puis me permettre, vous avez quelques heures de vol :)

    Au vu de vos FR recents, un peu dommage effectivement que ce soit un vol aussi banal qui soit votre 7500eme... enfin ne desesperez pas, si vous maintenez votre rythme historique, le 8000 devrait se produire bientot (enfin, en 2017 tout de meme ;)

  • Comment 102964 by
    rickytt 96 Commentaires

    Super FR, très belles photos!

  • Comment 102966 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8231 Commentaires

    Félicitations pour ce 7500 vol ! moi qui suit content d'en être a 1000 et quelque ! ;-(
    TAP offre en business un produit tout a fait adapté et le catering parait bon et bien présenté.
    La cabine a malgrè tout un aspect assez vieillot.
    Pour le salon a Orly c'est sur qu'il faut connaitre et cela explique, je pense, sa faible fréquentation.
    Beau survol de Lisbonne et ses environs.

  • Comment 102968 by
    Numero_2 GOLD 9930 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Tiens de la Business européenne TP, voilà qui est original !
    Ces sièges restent confortable, seule leur couleur est douteuse à mon goût.
    Plateau plutôt correct. La carte de vins exclusivement portugais est louable, à l'image d'OS et de la promotion des vins autrichiens.
    Même si TP fait partie de *A, elle reste une compagnie au positionnement assez spécifique (Portugal / Amérique du Sud), ce qui fait qu'il est difficile de l'emprunter sur des destinations tierces.

  • Comment 102972 by
    BESMRS 1829 Commentaires

    Merci pour le FR et félicitations pour les 7500e décollage ! :)

    Pour ce qui est du salon BA Schengen je pense que cela vise surtout les code-share avec d'autres compagnies ...

    Merci pour la vue aérienne de VSG, j'ai une photo aérienne du début du siècle précédent avec le triage au milieu des champs !

  • Comment 102982 by
    02022001 SILVER 4362 Commentaires

    Bravo pour les 7500 vols et pour ce report !

  • Comment 102993 by
    Mathieu 2087 Commentaires

    Bonjour,

    Bravo pour ce 7500ème vol et pour ce FR très complet.

    Je n'ai jamais volé avec TAP, le produit à l'air convaincant.

    A bientôt :)

  • Comment 103017 by
    pititom GOLD 10697 Commentaires

    7500 vols, ca laisse rêveur...faudrait publier les 7500 FR d'archive ;)

    Le produit TAP semble correct, mais tout en restant dans l'offre européenne, c'est à dire en siège neutralisé, c'est dommage. Tout le comme salon landside, c'est pour moi un défaut.

    Merci pour ce partage !

  • Comment 103020 by
    Ice 19 Commentaires

    Toutes mes félicitations pour ce n°7500. A quand le n°7501 ? :)

    LUCKY LUKE : J’emprunte par conséquent l’ascenseur pour accéder à ce salon, qui est en fait celui d’Iberia, utilisé également non seulement par les passagers TAP mais aussi par ceux de British Airways voyageant au départ d’Orly Ouest à destination de la zone Schengen, donc ni LHR ni JFK (Openskies) qui partent du Hall 3.

    Le salon étant situé en zone publique (bien que dans le hall 1), il est aussi utilisé par les passagers Brisith Airways et OpenSkies. N'ayant pas de salon disponible au hall 3, il y ont donc également accès.

    LUCKY LUKE : Ce concept de classe C modulable qui remonte au milieu des années 90 est encore en vigueur dans nombre de compagnies européennes (notamment BA)

    Cela dit, même modulable ça reste du 2+2 sur BA, contrairement à la TAP. Par contre, ces classes modulable sont en voie d'extinction. La cabine des A320 les plus récents de BA (immatriculés en G-EUY*) n'est plus modulable, tous les sièges sont fixe.

    • Comment 290734 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2702 Commentaires

      Merci de ces précisions. J'étais en effet persuadé que BA et Openskies avaient un salon au Hall 3 d'Orly Ouest, airside, ce qui serait quand même bien plus pratique pour leurs passagers premium vers LHR et JFK que d'avoir à rebrousser chemin vers le Hall 1 en zone publique. Afin d'éviter d'induire les FRistes en erreur, j'ai modifié mon texte.
      Concernant la C européenne de BA, je l'ai empruntée deux fois en 2013 (A321 sur CDG-LHR en mai et A319 sur LHR-ORY en octobre) et c'était du 2+3 modulable mais pas plein donc je n'avais pas pu noter que le siège central du tri place à droite était inoccupé. J'ignorais également que BA passait à 2+2 avec de nouveaux sièges. Merci encore de vos précisions.

  • Comment 103033 by
    Milvo 42 Commentaires

    bonjour
    Felicitations car j'ai été surclassé en business dans le sens lisbonne/paris sur Tap, la semaine derniere et je trouve que tes photos reflete bien le produit Tap: j'ai eu le même plateau que toi!
    Pour ma part, j'ai trouvé le produit pas mal : cuisine qualitative, vraie application au niveau de la vaisselle qui est superbe, pains chauds, vins vraiment business et pas les mêmes qu'en éco, thé vert excellent etc.
    Le pitch est réduit mais les fauteuils sont tellemnt plsu confortables qu'air France, Iberria et consort!!

    Sur les pnc, je l'ai ai trouvé apppliqués mais ils ne connaissaient pas le produit ( contrairement à ton pnc qui t'a conseillé sur le vin),ils m'ont servi le brut pétillant ( tap en propose deux) mais ils ne savaient pas lequel ils servaient..sur les pains chauds..ils ne savaient pas faire la différence entre les trois variétés;pas de digestif.

    Ils ont resservis du vin, étaient souriants, tous francophones (certains trés bien !!) mais se sont vite cachés derriere le rideau !
    Ce qui m'étonnne à chaque vol sur Tap , c'est la jeunesse du personnel à l'exception du chef de cabine toujours agé...qui surveille . Les pnc sont trés beaux (filles ou garçons ) et leur uniforme les met bien en valeur ..les pnc Air France et swiss font pale figure à coté ..par contre , ils ne font pas toujours trés matures.

    Ce qui m'a surpris , c'est aussi que les annonces (y compris à l'embarquement) ne sont font plus en français alors que la plupart des pnc le parlent et que même au checking , le personnel a tenu à me parler en français..une jolie attention qu'il devrait valoriser.

  • Comment 103052 by
    xjo 1 Commentaires

    j'ai pas trop aimé l'équation bagages cabine limite gabarit = je suis en correspondance pour l’Afrique

  • Comment 103054 by
    Bargi62 GOLD 3183 Commentaires

    Merci pour ce FR très intéressant :le produit TAP me semble correct.
    Mais je retiens surtout l'approche sur LIS:magnifique.

  • Comment 103149 by
    Alcam 2072 Commentaires

    Merci pour ce fr certes moins exotique que certains autres, mais, mazette, c'est le 7500ème!
    Superbe logbook, c'est certain. Bravo et à bientôt pour la suite!

  • Comment 103555 by
    LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2702 Commentaires

    Merci à tous les FRistes pour vos commentaires fort sympathiques et vos encouragements. J'espère avoir la chance de poster de nouveaux FRs sur des comptes ronds de mon logbook dans les années qui viennent... mais en attendant d'autres vols anniversaires, j'essaierai autant que possible de faire dans l'originalité lors de prochains FRs.

  • Comment 103702 by
    Olegna 43 Commentaires

    Merci pour le partage et encore une fois chapeau bas pour ce 7500 ième vol :)

  • Comment 108596 by
    CDG Addict 1650 Commentaires

    Merci pour ce très bon FR.
    Bon vol avec TP.
    Le catering a l'air pas trop mal.
    Bravo pour le 7500èmé vol!
    A bientôt.

Connectez-vous pour poster un commentaire.