Avis du vol Portugalia Lisbon Madrid en classe Economique

Compagnie Portugalia
Vol TP1014
Classe Economique
Siege 4A
Temps de vol 01:15
Décollage 03 Mai 14, 12:00
Arrivée à 03 Mai 14, 14:15
NI   #102 sur 141 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 20 avis
momolemomo
Par GOLD 2342
Publié le 14 mai 2014
Bonjour à tous

J’ai mis un peu de temps à concocter ce FR pour deux raisons. Mon ordinateur a décidé de me faire une grosse frayeur et puis je travaillais.

Voilà donc mon retour vers Madrid après quelques jours passés à Lisbonne.
_______________________________________________________________

Madrid – Lisbonne ~ TAP Portugal / A320
Disponible

Lisbonne – Madrid ~ Portugalia / ERJ-145
Vous y êtes
_______________________________________________________________

Lisbonne est une très jolie ville. Mes derniers souvenirs remontaient à 2007 et étaient un peu flous.
J’ai pu visiter la ville avec ma tante qui y habite, rencontrer des portugais et des étrangers qui vivent à Lisbonne depuis des années, découvrir des lieux moins connus mais très agréables, pouvoir manger dans des restaurants illégaux (majoritairement chinois) et surtout jouer à la pétanque sur le parvis de l’assemblée nationale en compagnie de français expatriés avec des passants portugais nous regardant comme si on était des fous.
Bref, je me suis bien amusé. Dès qu’on sort des endroits très touristiques, on trouve pleins de choses plus ou moins merveilleuses mais toujours intéressantes.
Comme ce bar caché dans un théâtre qui offre une vue magnifique sur Lisbonne au couché de soleil
photo IMG_4213

La Rua da Prata qui est juste à coté de la rue la plus touristique de Lisbonne. Elles amènent à la Place du Commerce et à l'avantage d'être un peu moins bondé que sa voisine.
photo P1180126

En haut du Polux (grand magasin) il y a un petit café qui offre une belle vue sur la ville et sur l’ascenseur de Santa Justa. Il est possible de monter en haut de cet ascenseur en faisant la queue en bas et en payant un prix exorbitant. Autrement vous faites comme moi, vous vous perdez un peu dans les hauteurs derrière cet ascenseur et puis vous trouvez un petit passage qui est en fait la sortie de ce point de vue. Il est donc possible d’accéder au point de vue en haut de l’ascenseur sans avoir à faire la queue ou à payer.
photo P1180058

On s’est fait un pique-nique au bord du Tage, il faisait vraiment trop beau, et on a pu assister à un beau défilé de bateaux plus ou moins traditionnels. Ce bateau TAP s’appelle FlyTAP si je me souviens bien. Il a pour but de partir de Lisbonne et de rejoindre Rio de Janeiro avant la coupe du monde pour amener je ne sais plus quoi au capitaine de l’équipe du Portugal et leur souhaiter bonne chance.
photo P1180138

A Lisbonne les gens font tous la gueule, du moins les inconnus. Il est pas facile d'arracher le sourire d'un vendeur ou d'un serveur. C’est forcement lié à la situation économique du pays, il y a plus de 120 000 personnes qui quittent le pays par année.

Sans l’avoir prévu, je me suis retrouvé à Lisbonne pour le 1er mai et donc au milieu de toutes les manifestations.
photo P1180372

Pas mecontent d’avoir vu ça, il y avait vraiment de tout : Des gens avec un t-shirt CCCP ou alors ces femmes en tenues traditionnelles.
photo P1180373

En sortant un peu de la ville, on peut trouver des terrains vagues récupérés par des groupes d’artistes/amis qui utilisent les murs de ces terrains pour faire des graffitis et le terrains pour se faire des petits jardins.
Cet artiste utilise des petits bâtons de dynamite pour dessiner les murs
photo P1180367

Et puis d’autres utilisent ce qu’ils ont à portée pour faire un petit jardin.
photo P1180371

Le jardin botanique, à Belém, est un bon endroit pour faire un pique-nique. Puis avoir du pain attire les canards et les canetons qui n’ont pas peur de venir très proche, vraiment proche.
photo P1180340

L’aéroport de Lisbonne n’est pas loin du centre ville et l’approche finale nécessite de survoler la ville. En conséquence, on peut spotter depuis quasiment toute la ville. Pour faire transition avec le vol, voilà un peu de spotting Lisboète.

Un A340 de la TAP
photo P1180077

Un A330 de la TAP
photo P1180209

Un B77W d’Emirates
photo P1180228

Un A320 d’Iberia
photo P1180245

Un A319 de la TAP
photo P1180252

Et pour finir, un A340 TAP
photo P1180418

__________________________________________________________________________________________________

Je rejoins l’aéroport de Lisbonne en métro, ça prend un peu de temps parce que la ligne n’y va pas directement, elle fait tout un détour par les banlieues sud.

J’ai prévu du temps alors j’arrive avec beaucoup d’avance à l’aéroport. Ne sachant pas quoi faire de ma carte de métro rechargeable avec environ 3€ restant dessus, je décide de la donner au premier venu. J’ai illuminé la journée d’un Brésilien quand je lui ai dit que je ne voulais pas d’argent, que je voulais juste la donner.

Me voilà donc à LIS sur le chemin des comptoirs de la TAP.
photo IMG_4167

Devant moi, 4 personnes avec chacun plus de 2 valises et pas de billets en main. Ça risque de prendre du temps. Pour ma part j’ai imprimé mon billet sur les bornes et le tag bagage est venu avec. Les 4 voyagent ensemble et se dirigent vers un comptoir tandis que je me dirige vers un autre. J’ai vu beaucoup de soulagement dans le regard de l’agent quand il a vu que j’avais déjà mon billet et le tag bagage. Tout cela est bouclé en moins de 30 secondes et je prends maintenant la direction de la sécurité.

Énormément de monde mais je trouve un petit portique perdu au fond où il n’y a pas grand monde. Bonne pioche, je passe ça rapidement.

La sortie de la sécurité donne sur le Duty Free et il faut vraiment slalomer à travers tout le duty free pour en sortir et rejoindre les portes.

Me voilà dans LIS, j’ai 1h avant l’embarquement et je pars visiter (une nouvelle fois, je l’ai déjà fait en rentrant du Brésil avec la TAP), et chercher un endroit où spotter sans les petits points noirs.
photo P1180445photo P1180446

Mais que vois-je ? Un B747 Japonais ? Belle surprise ! Il y en avait un deuxième caché derriere l'aéroport, j'ai pu le voir depuis le bus lors de l'embarquement mais impossible de le photographier.
photo P1180447

Un 737 de TACV qui décolle à toute vitesse, j’ai eu du mal à l’avoir mais je l’ai eu. Ce n’est pas tous les jours qu’on en voit.
photo P1180450

Au fond du terminal Schengen se trouve une grande baie vitrée avec vue sur le terminal international.
photo P1180451photo P1180453

Ma carte d’embarquement
photo P1180454

Il ne se passe pas beaucoup de chose alors je prends la direction du terminal Schengen
photo P1180455

Le tableau des départs. Notez qu'à droite de chaque vol est indiqué le temps qu'il faudra pour rejoindre la porte, bonne idée.
photo P1180456

Si j’avais pris Iberia j’aurais eu une livrée OneWorld pour la première fois. Mais heureusement, je ne prends pas Iberia.
photo P1180457

Porte 21, c’est donc par ici que l’on va embarquer
photo P1180458photo P1180459

Un B757 de US Airways qui s’en va
photo P1180460

Un Schtroumpf pour Amsterdam
photo P1180461

Tout au fond de l’aéroport, il n’y a rien non plus.
photo P1180464

Donc demi-tour et retour vers la porte 21. D’autant plus qu’il n’y a pas de points noirs sur les vitres permettant un bon spotting.
photo P1180465

Un A318 d’Air France en porte.
photo P1180466

Mon dieu qu’il est beau ce 777 !
photo P1180469photo P1180472

Apres le passage de ce 777 pour Luanda, il est l’heure d’embarquer. Nous embarquerons par bus et à l'heure.
photo P1180475

Un A310 Sata avec une bien belle livrée
photo P1180478

Notre petit ERJ-145 nous attend sagement
photo P1180479

Portugalia a quelques Beechraft 1900 qui volent vers quelques villes Espagnoles : La Corogne, Malaga et Seville.
photo P1180480

Notre ERJ est le CS-TPH nommé Pardal et a 17 ans.
photo P1180481photo P1180483photo P1180484

Le bus ouvre uniquement sa porte avant pour faire embarquer doucement les passagers sans créer de cohue sur le tarmac. J’entre parmi les derniers dans l’avion et l’hôtesse me souhaite, toute souriante, la bienvenue et me demande de lui montrer mon billet. C'est la première fois qu'on me le demande à l'entrée de l'avion, j’ai du le ressortir de mon sac.
Puis je me dirige vers mon siège et j'entends « Bom dia »
Wait…whaaat ? Une deuxième hôtesse ? Dans un ERJ-145 !

Je prends place au 4A, tout surpris de voir deux hôtesses dans un si petit avion.
photo P1180496

Le pitch est correct
photo P1180489

Le journal de bord avec un dossier spécial de 27 pages sur Nantes. Ça ne doit pas être facile de faire autant de pages sur une ville moyenne comme Nantes.
photo P1180485photo P1180486

La porte se ferme, les démonstrations de sécurités sont faites et on part vers la piste à toute allure.
Un 737 de Transaero
photo P1180490

Les long-courriers de la TAP avec l’A310 de Sata
photo P1180492

On passe à coté du 747 Japonais qui nous fait vraiment relativiser sur la taille de notre avion
photo P1180493photo P1180495

D’autres Sata avec des livrées un peu moins sympa que le précèdent.
photo P1180494

Et on s’envole à toute vitesse vers Madrid. C’est qu’il y en a dans les réacteurs de ces petits jets !
photo P1180497photo P1180499photo P1180500

Apres le décollage, on a slalomé un peu dans tous les sens pour des raisons encore inconnues. Un petit coup à droite, un petit coup à gauche, puis encore à droite…
photo P1180501photo P1180505photo P1180506

Ouuuh ! Revoilà le sandwich de la TAP ! Une annonce est faite avant le service demandant aux passagers de rester assis pendant le service et que selon les lois portugaises, la consommation d’alcool est limitée.
Sandwich jambon/olives/tomates/salade/basilic servit avec deux boissons (une chaude et une froide), une petite compote à boire et le sourire.
photo P1180510

Pendant ce temps on doit être à la frontière entre le Portugal et l’Espagne.
photo P1180511

Après ce petit repas, j’ai une envie pressante. Direction les toilettes, la dame assise de l’autre coté du couloir se propose de prendre mes déchets et de libérer ma table pour m’aider à sortir. Les toilettes sont occupées, zut. Alors que j’attends dans le couloir, la dame assise au dernier rang récupère toutes ses affaires et son bambin et me propose de m’asseoir pour patienter. Sympathique attention mais l'excès de sympathie de la part des portugais dans cet avion me parait bizarre.

J’en profite pour faire une photo de la cabine
photo IMG_4241

Dans le même temps, l’hôtesse que vous voyez sur la photo précédente me regarde et me sourit plein de compassion comprenant que j’ai une envie pressante que je ne peux pas soulager.
Puis finalement je peux y aller, ouf ! Pile au moment où on débute la descente.

De retour à mon siège, Madrid apparaît au loin
photo P1180515

Survol de la ville de Toledo
photo P1180516

Et de cultures de je ne sais pas quoi
photo P1180520

Barajas
photo P1180524

On se rapproche, qu’est-ce qu’il fait beau dans ce pays !
photo P1180531

Madrid
photo P1180538

En finale
photo P1180541

Le T1 avec l’IL-96 de Cubana en porte
photo P1180544

Atterrissage à l'heure
Du Air Europa
photo P1180545

Du Air Europa un peu plus grand
photo P1180548

Un 737 de Pegasus
photo P1180549

Débarquement par bus et prise de congés souriante de la part de nos deux hôtesses.
photo P1180550photo P1180551

La salle de livraison des bagages est trop petite et il est difficile de se déplacer autour du tapis attribué au 737 de LOT arrivé de Varsovie. Petit à petit ça se vide et on se retrouve tous à attendre nos bagages devant un tapis.
Quelques minutes plus tard, le tapis se met en marche et une main apparaît à travers le rideau qui sépare la zone de récupération des bagages et le tarmac. « C’est bien les bagages de Lisbonne ici ? »
photo IMG_4242

Mon bagage arrive rapidement et je prends la direction du métro pour Madrid.
photo IMG_4244

Je vous quitte sur ces deux photos de Malaga.
photo P1180578photo P1180583

A bientôt.
Afficher la suite

Verdict

Portugalia

7.8/10
Cabine7.5
Equipage9.0
Divertissements6.0
Restauration8.5

Lisbon - LIS

8.4/10
Fluidité8.0
Accès9.0
Services7.5
Propreté9.0

Madrid - MAD

8.4/10
Fluidité8.0
Accès8.5
Services8.5
Propreté8.5

Conclusion

- Une cabine relativement confortable malgré le fait que c'est un avion très bruyant. De toute façon c'est moi qui ait choisi de prendre le retour sur ERJ145 et pas sur A319. Le siège est bon, le pitch aussi, les hublots sont grands et le dossier est très haut (ou alors tous les passagers étaient très petits).
- Un équipage super, tout souriant et avenant. C'est agréable d'avoir des PNC comme ça et puis très agréable d'avoir 2 PNC sur un ERJ-145.
- Le catering est bon, frais et en bonne quantité pour la durée de vol. Très bon point pour la TAP !
- Le divertissement se limite au hublot et au journal de bord, ce qui est largement suffisant pour un vol si court.
- Depart à l'heure et arrivée à l'heure, rien à dire sur la ponctualité.

Cet aller/retour était une très bonne experience TAP, je suis maintenant beaucoup plus enclin à reprendre la compagnie Portugaise.

- L'aéroport de Lisbonne est facile d'accès, la ligne rouge du métro y va en environ 30mn et il faut compter environ 10eu en taxi. Contrôles rapide à LIS, j'ai eu de la chance de trouver ce petit portique de sécurité au fond de la salle, dommage que ce soit une salle inadaptée aux claustrophobes avec un plafond très bas et peu de lumière.
- Madrid est Madrid. Grand mais simple et relativement efficace.

Informations sur la ligne Lisbon (LIS) Madrid (MAD)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 7 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Lisbon (LIS) → Madrid (MAD).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Iberia avec 6.9/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 16 minutes.

  Plus d'informations

11 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.