Avis du vol American Airlines Dallas/Fort Worth Cancún en classe Affaires

Compagnie American Airlines
Vol AA1625
Classe Affaires
Siege 2B
Temps de vol 02:30
Décollage 08 Mar 11, 13:50
Arrivée à 08 Mar 11, 16:20
AA   #73 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 412 avis
pititom
Par GOLD 3900
Publié le 1 octobre 2011
Dans un FR précédent, j'avais eu l'occasion de tester un long courrier avec AA.
http://www.flight-report.com/reportage/584/american-airlines/LHR-DFW.html

Voici maintenant l'occasion de continuer ce voyage à bord d'un moyen courrier. Les plus finauds d'entre vous auront déjà anticipé un futur FR sur un court courrier ;)

Après quelques jours à Dallas, un rodéo, une rixe de bar et quelques Bud', nous reprenons la direction de l'aéroport de Dallas Fort Worth.

photo DC01

Le tableau des départ à DFW….impressionant. Mais une très grosse partie sont des vols en MD-80 dans un rayon de 500 miles. Le MD-80 c'est un peu leur train Corail à eux :)

photo DC02

Nous n'avions pas prévu assez de marge et l'enregistrement a été assez long. Il devait obligatoirement se faire par les bornes, même pour la classe Affaire. J'ai bien tenté de m'adresser directement à l'agent en lui laissant entendre que le logiciel des bornes ne serait pas à priori prévu pour gérer un dossier mixte Aeromexico (ST) / American (OW) authentifié par un passeport français sur un vol considéré comme intérieur (même à destination du Mexique) sachant que je tenais à mettre mon n° British Airways et que nous avions de toute manière des bagages à enregistrer. Mais l'agent n'a rien voulu savoir et a très discourtoisement (*) insisté pour que nous utilisions les bornes. Une fois le numéro de dossier entré, lorsque la borne a indiqué veuillez contacter le comptoir, l'agent a bien voulu nous recevoir.

(*) quand je dis discourtois, essayez de penser à Jean-Luc Mélenchon comme Concierge au Ritz ;)

Résultat, plus de temps pour passer au Admirals Club, l'embarquement ayant déjà commencé.

photo DC03

Longue file a l'embarquement, mais entre un bon respect de la file First (Biz aux USA) et une lenteur qui ferait mourir d'ennui un escargot au contrôle de la file éco, nous sommes parmi les premiers à embarquer.

photo DC04

Nous ne serons que 3 dans la cabine avant. Nous avons demandé la rangée 2, la première ayant un espace plus limité pour les jambes dûe aux placards et à la galley.

photo DC05

La configuration en banquettes est pour le moins surprenante. Cela donne à la cabine une allure Buick du ciel :) Et l'avion dans son ensemble a un aspect assez seventies. On se croirait dans la reconstitution qui a servit à tourner Airport, ca fait flipper :)

photo DC06

Nos voisins.

photo DC07

Il faut se faire à l'aspect de la banquette, mais c'est tout de même très confortable. L'espace pour les jambes est plus que correct. Un pre-departure drink nous est proposé (en gobelets plastiques) pendant l'embarquement, après une vérification toute américaine de nos ID.

photo DC08

Les consignes de sécurité seront diffusées après la fermeture des portes.Bon ok, l'écran ne doit plus marcher depuis 10 ans donc nous ne verrons rien…. oué, safety is our priority. Mais bon, soyons honnête, les consignes de sécurité plus personne ne les regarde, ca énerve plus que ca rassure (j'ai tellement volé sur BA que maintenant si je vois un gamin avec un lapin en peluche j'ai envie de lui faire bouffer !!)

photo DC09

Et décollage à l'heure.

photo DC10

Très vite, le stewart (très agréable) nous propose une nouvelle boisson. Cette fois ci, les gobelets sont rangés et le service est sorti. Les noix sont chaudes.

photo DC11

Puis repas. Il faut s'ouvrir aux cultures des pays qu'on visite ; admettre qu'un américain sur AF ne touchera peut être même pas aux cannelloni à la ricotta ou au dos de canard rosé. Et donc admettre qu'il y a un certain style (pour ne pas dire un style certain) dans le choix d'American Airlines de proposer une salade sans gout au cheddar insipide dans laquelle on peut verser une émulsion d'huile de palme, pour faire passer le burrito à la viande tellement cramée que toute datation au carbone 14 est irrémédiablement rendue impossible. On terminera sur du rondelé goût parmesan. Du fromage au fromage, c'est un peu French restaurant in the sky non ? Bon y'a pas de pain pour l'étaler, mais on peut utiliser les chips. Ils sont delicious : c'est marqué dessus.

photo DC12

Ensuite vient le meilleur moment du vol. La déclaration de douane pour l'entrée au Mexique, que tu remplis en essayant de garder ton sérieux mais en attendant à tout moment Marcel Beliveau surgir de derrière la banquette (souvenez vous du siège !) en criant Surprise surprise ! Ben oué, parce que je vous la traduit rapidement pour les non anglophones :

Sont considérés comme des bagages personnels : des vêtements -incluant un trousseau de marraige-, […] une trousse de toilette, un siège de voiture […], douze pellicules, une photocopieuse, une imprimante […], un projecteur, 4 cannes à pêche, 3 surfs ou planches à voile […], des trophées, un tapis de course et un vélo d'appartement […], des enceintes, 30 CDs […], le matériel d'auto mesure de la pression artérielle […], un téléscope, deux instruments de musique […], une tente, une caisse à outils, du câble, etc…

Bon ben on va cocher Rien à déclarer :)

photo DC13

Prenez pas l'air de rien, je sais qu'il y en a parmi vous qui kiffent les winglets ;)

photo DC14

Un peu avant l'atterrissage, distribution d'un cookie (rond sans le grand angle) et d'un verre de lait (vertical sans le grand angle). Intéressant…mais personnellement, un verre de lait à l'atterrissage, je leur repeins la cabine en cas de turbulence (en même temps c'est p'tet fait exprès car elle en a vraiment besoin).

photo DC15

Puis approche de Cancun. Forcément, on éprouve pas la même chose que lors du survol de Sarcelles en approche de CDG….

photo DC16

Une armée de mexicains (passez moi l'expression) attendait au pied de l'avion à notre arrivée, ce qui permet d'avoir les valises 6 minutes après l'extinction des moteurs. Ari ari ariba Speedy Gonzalez !

photo DC17

Et voici ce qui conclue ce FR de vacances, d'où le ton détaché de la rédaction pour lequel j'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur :)

photo DC18
Afficher la suite

Verdict

American Airlines

5.0/10
Cabine9.0
Equipage5.0
Restauration1.0

Conclusion

Un vol parfaitement à l\'heure. Les deux points en moins sont pour la perte de temps à l\'enregistrement.

Banquette, pardon sièges très confortables. Un vrai service avec boissons d\'accueil et amuses gueule sur un vol qui aurait été opéré en France en 3-3 / coussin / barquette. Mais -2 car l\'avion doit être rafraichi d\'urgence.

Pour le personnel, 0 pointé pour le sol, 20 pour le stewart. Moyenne arithmétique.

Repas : 2 points pour les cacahouètes chaudes.

Un vol mémorable pour ses banquettes en skaï, pour le fou-rire en lisant la fiche de douane et pour la destination. En mettant dans la balance un prix de 135? pour un aller simple, rien à dire, je recommande.

Sur le même sujet

25 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.