Avis du vol Azul Joinville Campinas en classe Economique

Compagnie Azul
Vol AD4367
Classe Economique
Siege 14D
Avion ATR 72-600
Temps de vol 01:20
Décollage 09 Jul 14, 10:35
Arrivée à 09 Jul 14, 11:55
AD   #8 sur 122 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 40 avis
momolemomo
Par GOLD 2463
Publié le 10 juillet 2014
Bonjour,

Joinville est une ville industrielle de 550 000 habitants au nord de l'état de Santa Catarina, entre Curitiba et Florianópolis. Mon père doit s'y installer temporairement pour le travail et m'y a emmené pour une semaine. C'est une région très germanique depuis la forte immigration allemande de la fin du 19e siècle.
Je vous assure que le match France - Allemagne dans un bar du centre de Joinville qui s'appelle Zum Schlauch était très amusant. Rempli d'allemand nous n'étions que 3 supporters Français : Mon père, moi-même et un petit garçon de 7 ou 8 ans, un brésilien habitant Joinville et supporter des bleus au grand dam de son père.

C'est une region industrielle a plein temps et balnéaire en été. L'hiver il n'y a pas grand chose à faire, si ce n'est rien, et je m'y suis vite ennuyé. D'autant plus qu'on y avait pas internet et que le temps est similaire à la Bretagne en novembre.
Mon anniversaire approchant, j'ai demandé à mon père si je pouvais, comme cadeau, remonter sur São Paulo en avion depuis Joinville ou Navegantes (étant entre les deux). Ainsi je peux rejoindre ma belle-mère et la famille Paulistaines et profiter un peu plus du Brésil. Accordé avec plaisir, je pars sur Azul pour Campinas depuis Joinville.
photo IMG_4580

C'est un grand plaisir de remonter dans un avion d'Azul, ma dernière experience (ici) m'avait laissé un très bon souvenir. J'aurais pu partir le 8 mais les billets étaient très cher. Le 9 est plus adapté, étant un jour férié dans l'état de São Paulo (pas de businessman), un lendemain de match et mon anniversaire.

Azul vient à Joinville 2 fois par jour depuis Campinas en ATR72-600, l'aéroport est tout petit et n'accueil pas plus de 6 ou 7 vols par jour. Il n'y a pas de passerelles et il ne peut accueillir que 2 avions en même temps. Un vrai petit aéroport de campagne.
photo IMG_4570

J'arrive à 9h30 à l'aéroport, soit 1h avant le départ ce qui est largement suffisant.
photo P1200236

Le check in est rapidement expédie, il y a un peu de monde dans l'aéroport à cause du vol TAM pour GRU qui part 20mn avant le mien. (photo prise un autre jour)
photo IMG_4571

Je récupère ma BP qui se divise en 2 parties (2 tickets de caisse), une que l'on garde et une qui est prise à l'embarquement (celle avec les codes barres).
photo IMG_4581photo P1200263

Joinville accueillant la premiere et unique implantation de BMW en Amérique Latine et une large population d'origine allemande, la signalétique de l'aéroport est trilingue Portugais/Anglais/Allemand.
photo IMG_4569

Quelques vues d'une toute petite aérogare.
photo IMG_4582

Les départs et arrivées de la journée. TAM vient en A319, Gol en 737, Azul en ATR et toutes les compagnies tournent leurs avions en 30mn.
photo P1200237

Ensuite on monte à l'étage, sur la terrasse panoramique comme ils l'appellent pour prendre un jus d'orange frais, un petit truc à manger et voir le TAM et l'Azul atterrir.
photo P1200238

Le TAM a du retard et mon avion arrive avec 3mn d'avance. Maintenant qu'il est là il faut que j'aille vers la sécurité.
Le passage est rapide malgré l'unique portique. Ici on garde sa veste avec ce qu'il y a dedans (un stylo, un baume à lèvres et mon passeport), on enlève pas la ceinture, on ne sort pas l'ordinateur du sac et on passe le portique sans sonner.

Il y a deux portes d'embarquement qui sont séparés par 1 mètre et une seule salle d'embarquement.
photo P1200239

L'embarquement débute 10mn après l'atterrissage, dès que le débarquement est terminé. Jje fais la queue pour l'embarquement et devant moi se trouve un monsieur fortement enrhumé. J'espère fortement qu'il ne soit pas à côté de moi et jette un petit coup d'oeil sur son BP…zut ! 14C !

L'embarquement se fait à pied et heureusement pour nous la pluie s'est temporairement calmée.
C'est ma deuxième fois dans un ATR 72-600, la première datant de quelques mois avec Trip en rentrant de Belo Horizonte. C'est le PR-AQF, 1 ans et demi, baptisé Bonito é Azul.
photo P1200240photo P1200241

Le cheminement jusqu'à l'appareil est rapide et tous les agents de pistes sur le chemin nous souhaitent, tout sourire, un bon voyage. C'est aussi ça les aéroports de campagne.
photo P1200242photo P1200243photo P1200244

La cabine n'est pas des plus agréables, les sièges sont très fins et assez durs et le pitch moyen mais c'est amplement suffisant pour un vol de cette durée. C'est surtout que je n'aime pas les ATR.
photo P1200245photo P1200246photo P1200247

L'embarquement est rapidement bouclé et il y a pas mal de places libres. Mon voisin se jette sur les deux sièges de devant me laissant avec deux sièges pour moi seul. Cool !
photo P1200249

Le TAM n'est toujours pas là et accumule son retard.
photo P1200250

Alors que tout est prêt, le CDB annonce que nous prendrons quelques minutes de retard, 10 au maximum, à cause du TAM qui est en approche. L'aéroport n'ayant pas de seconde piste, ni de taxiway, nous repoussons pour nous mettre dans un coin et laisser suffisamment de place au TAM pour se garer.
photo P1200256

Pas de bouton pour incliner le siège, c'est un petit levier beaucoup plus pratique
photo P1200257

Pendant ce temps je feuillette le magazine d'Azul
photo P1200251

Le réseau de la compagnie avec pas un seul vol international
photo P1200254

Et voilà ce qui m'intéresse ! Azul vient de recevoir le premier de ses 6 A330-200, les premiers vols internationaux d'Azul vont bientôt être lancés vers la Floride puis New York devrait suivre. Le winglet est juste magnifique !
photo P1200253

Il y a un bon article sur le 330 qu'ils viennent de recevoir et leur projet avec. Azul ne voit pas les choses en petit, en plus des A330, des A350 devraient joindre la flotte en 2017 et Azul prévoit de lancer des vols vers l'Europe et à long-terme devenir la compagnie de reference Brésilienne, détrônant la TAM. Si ils arrivent à faire un produit aussi bon que celui sur leurs E-Jet, je signe tout de suite.
photo P1200248

Pendant ce temps, le 319 de la TAM arrive avec 1h de retard et nous nous partons avec un peu moins de 10mn de retard.
photo P1200258

Le fautif !
photo P1200259

Decollage
photo P1200260photo P1200261

Beaucoup de nuages sur la region, nous resterons entre deux couches jusqu'à la descente.
photo P1200262

Le service débute, au plateau pour le liquide.
photo P1200265

Et au panier pour le solide
photo P1200267

L'offre liquide est très limité : Jus d'orange, jus de pêche et eau sans gaz. Il me semble que c'est la norme sur leurs ATR, l'offre des vols en E-Jet est beaucoup plus conséquente. Pour le solide, il y a 4 choix : Gummibärschen, un mélange de noix, un gateau a l'orange et biscuits au lait. Il est possible d'en prendre autant qu'on le souhaite.
Je me contente d'un gateau a l'orange et d'un jus de pêche.
photo P1200266photo P1200268photo P1200269

La cabine en vol
photo P1200270

La descente est amorcée 20mn avant l'atterrissage prévu.
photo P1200271

Ça se découvre autour de Sao Paulo
photo P1200272photo P1200274

Sorocaba et son aéroport
photo P1200278photo P1200279photo P1200281

Au loin apparait Campinas
photo P1200282

Viracopos
photo P1200283

Dernier virage
photo P1200284

Campinas est en train de se doter d'un tout nouveau terminal, avec des passerelles.
photo P1200285photo P1200286

Un ERJ d'Azul avec un sticker Coca-Cola attend son décollage
photo P1200287

Atterrissage à l'heure
photo P1200288

Me revoilà dans le royaume d'Azul/Trip
photo P1200289

Les avions Trip sont dotés d'une livrée différentes des avions Azul, ils gardent leur dérive. Sympa quand deux belles livrées se rencontres.
photo P1200290

Cet ATR est nommé Azul, blanc et rouge. A l'origine c'est un ATR72-200 d'Azul qui portait ce nom parce qu'il a été le premier ATR de la compagnie et fut nommé ainsi en reference au drapeau français, pays de construction des ATR.
photo P1200292

Débarquement par bus
photo P1200293

Qui nous emmène jusqu'au terminal domestique, VCP accueillant un seul et unique vol international : Le Lisbon - Campinas de la TAP
photo P1200295

Il n'y a que 3 tapis bagages, suffisant à cette heure et sachant que VCP est plus une plateforme de correspondance qu'une destination finale.
photo P1200296

Je passe récupérer le petit ticket, nécessaire pour prendre le bus d'Azul vers São Paulo et attend le depart de mon bus vers le Shopping Center Eldorado qui est plus proche et plus pratique pour moi que l'aéroport de Congonhas ou la gare routière de Barra Funda.
La zone d'arrivée est largement équipé de sièges et je patiente en utilisant le wifi gratuit et illimité auquel mon telephone s'est connecté automatiquement.
photo IMG_4588photo IMG_4589

Le bus arrive 15mn avant le départ, c'est le moment où je sors du terminal pour rejoindre l'arrêt de bus.
photo IMG_4590

Le bus est très confortable, il est équipé de gros sièges inclinables, de wifi et de toilettes.
photo IMG_4593

Et me voilà au Shopping Center à attendre ma belle-mère
photo IMG_4594

Bonus

En arrivant a l'appartement je suis tombé sur un rappel d'un autre époque : La carte de fidélité Smiles de mon père chez Varig
photo P1200297

Récemment le Brésil a subit la plus grosse défaite de son histoire, 7-1 face à l'Allemagne. Le match a été très dur, les brésiliens n'en revenant pas, étant en état de choc, et moi étant partagé entre joie pour l'Allemagne et tristesse pour le Brésil.
Ça a fait très mal à tout le monde ici, les journaux ont réagi de manière très agressive envers la Seleção et son sélectionneur. Du côté des supporters, une fois le choc passé, on a préféré féliciter les Allemands et tourner l'événement en auto-derision. Voici quelques exemples de mèmes fait pour l'occasion :

Photo de Dilma (la présidente) sortant dans la rue le lendemain
photo IMG_4616

Neymar : Je vais devoir marquer un but d'ici
photo IMG_4617

Ma préférée : Et vous pensiez que la cérémonie d'ouverture serait la plus grosse honte de ce mondial
photo IMG_4618
Afficher la suite

Verdict

Azul

7.4/10
Cabine7.5
Equipage8.0
Divertissements7.0
Restauration7.0

Joinville - JOI

8.8/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services8.5
Propreté9.0

Campinas - VCP

8.2/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

- Confort : Je ne suis pas fan des ATR mais je ne peux pas me plaindre d'avoir eu deux sièges pour un vol d'une heure. L'inclinaison n'est pas mauvaise et le pitch est correct.
- Équipage : plutôt sympa, le service et l'accueil s'est fait avec le sourire et c'est ce qui compte.
- Repas : Le choix de boisson est pauvre mais il y avait ce que je voulais, un jus. Le choix de snack est bien et c'est un grand avantage de pouvoir en prendre en quantité illimitée.
- Divertissement : Pas de PTV comme sur les Embraer mais le magazine Azul est vraiment intéressant. Il donne de très bonnes idées de voyages et présentes dans des reportages des destinations Azul. Il est uniquement en Portugais mais tout est en Portugais avec Azul et il va falloir devenir bilingue (au moins) si on veut devenir une grande compagnie internationale tel que le veut son president.
- Ponctualité : Départ avec quelques minutes de retard a cause de la TAM et arrivée à l'heure. Rien à dire.

Joinville est un aéroport de campagne et comme tous les aéroports de campagne il est agréable. On peut arriver 45mn avant son vol, regarder son avion atterrir landside et passer airside alors que l'embarquement a débuté. ll est par contre assez isolé de la ville et de la BR (l'autoroute).
Viracopos s'agrandit et c'est une bonne nouvelle parce qu'il fait un peu aéroport de campagne pour le moment et n'est pas très représentatif de la compagnie qui l'occupe. L'idée des bus d'Azul est vraiment bonne, c'est très pratique et c'est inclus dans le billet.

Au final, pas de deception, Azul reste la compagnie que je préfère au Brésil après avoir essayé toutes les grandes. Il est quand même preferable de voler sur les ERJ que sur les ATR. J'ai hâte de pouvoir essayer leurs A330 et leur produit long-courrier.

Sur le même sujet

16 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.