Avis du vol Air France Nice Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF6245
Classe Economique
Siege 21F
Avion Airbus A321
Temps de vol 01:20
Décollage 27 Jul 14, 19:05
Arrivée à 27 Jul 14, 20:25
AF   #49 sur 119 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4311 avis
marathon
Par GOLD 3966
Publié le 30 juillet 2014
La bonne nouvelle concernant ce FR est qu'il est plus court que celui de l'aller (ORY-NCE sur AF). C'est la seule bonne nouvelle parce que :
- Il sera long quand même
- C'est un vol navette tout aussi banal que l'autre, mais avec moins de paysages
- Il faudra en plus regarder le bonus pour comprendre les allusions volontairement semées ici et là.

Maintenant que vous êtes prévenus, l'histoire commence dans le riant parking en sous-sol accueillant la restitution des voitures de location. Cette fois-ci, arrivant par la route longeant le Var, l'itinéraire vers l'aéroport était parfaitement direct et bien fléché. Il fallait simplement avoir l'initiative de faire un tour autour du terminal pour atteindre la station service et faire le plein, pour éviter que le loueur ne le fasse à un tarif prohibitif.

Restitution rapide, et je n'ai pas pris la direction des terminaux, mais des toilettes pour faire la mienne, en raison du bonus.

photo IMG_1071a

On arrive en fait dans la salle d'accueil des loueurs, là où j'ai fait la queue pendant une heure la veille. Le dimanche en milieu d'après-midi, c'était aussi vide que je l'aurais voulu en arrivant à NCE.

photo IMG_1076a

Ici, les toilettes respectent les codes culturels français : seules les femmes sont habilitées à changer les bébés.

photo IMG_1074a

C'est rappelé sur la porte de leur espace réservé

photo IMG_1072a

Côté masculin, il n'y avait ni pictogramme, ni installation de puériculture. Mais cela tombait bien, car mon activité du matin était interdite aux mineurs, et bien qu'ayant beaucoup bu, je n'étais pas en état d'ébriété. En revanche, je n'étais pas très présentable, et un brin de toilette et un changement complet de tenue n'étaient pas de trop.

photo IMG_1073a

Sortie du bâtiment abritant les parkings

photo IMG_1078a

Et court cheminement vers le terminal 2, en montant au niveau Départs pour avoir une meilleure vue.

photo IMG_1079a

Dans le hall landside, il y a ce stand de coiffure express. Non seulement il est fermé le dimanche, mais c'était d'un shampooing dont j'avais besoin à la rigueur, et non pas d'une coupe de cheveux.

photo IMG_1081a

Cette fois-ci passage aux bornes automatiques pour retirer mon BP, que je ne risquais pas de pouvoir imprimer, n'ayant pas eu accès à internet pendant le week-end.

photo IMG_1082a

AF imposant classiquement un tarif Classic le dimanche soir (un tarif Mini comme à l'aller m'aurait très bien convenu), je pouvais choisir mon siège… sauf que je n'avais pas eu accès à internet dans les trente heures précédant le vol, ou plutôt que je n'avais vraiment pas cherché. Donc à H-2h, AF m'offrait généreusement le choix entre trois sièges dans un A321, sur l'aile. Je reconnais qu'il y en avait une au hublot côté droit, c'est-à-dire avec vue sur les Alpes.

photo IMG_1084a

Comment ça, ré-imprimer mes cartes d'embarquement ? D'abord, AF devrait savoir que je ne suis pas en correspondance vers un autre vol, et d'autre part quelle est cette manière de me faire sentir que j'aurais dû me débrouiller pour trouver une imprimante pendant mon WE ? Ils se la jouent RYR ? ;)

photo IMG_1085a

Comme j'avais eu un tarif Mini à l'aller, et que je ne risquais de rapporter un trophée de plus de 55 cm de long de mes aventures le matin même, je n'avais pas de bagage en soute. Je suis sceptique face à l'économie de personnel que procurent ces dépose-bagages automatiques : il y a deux comptoirs au fond (avec une personne pour venir en aide aux PAX) et une très voyante arche au premier plan (avec une personne derrière pour filtrer les PAX). Donc autant de personnel que si c'était à l'ancienne.

photo IMG_1086a

Montée vers le PIF, en ne passant pas par cet escalier mécanique qui est en panne, et permet de franchir pas moins de dix marches, contre quatre à Taipei.

photo IMG_1087a

Comme vous le savez tous, la hauteur standard d'une marche d'escalier est de 17 cm (il y a quelques millimètres de moins, car les marches auraient été beaucoup trop hautes s'il y en avait eu une de moins).

photo IMG_1088a

Le PIF de NCE doit être sponsorisé par la marque à la pomme, car le personnel demandait quasi-systématiquement aux PAX s'ils avaient un iPAD ou un iPhone. J'ai répondu non, puisque mon smartphone est un clone taïwanais, et il est resté sans inconvénient dans mon bagage à main (pour le PC, en revanche, toutes les marques devaient être sorties de la sacoche). Je n'ai pas bien compris en quoi mon téléphone se différencie aux rayons X d'autres plus chics, mais il est manifestement plus facile à contrôler.

Le Terminal 2 de NCE est très honorablement spotter friendly, mais quand il fait beau fin juillet sur la Côte d'Azur, l'air est chaud, surtout sur un tarmac. L'air chaud, cela se traduit par des effets assez créatifs sur les photos d'objets un peu trop lointains comme par exemple un Cessna Citation Mustang 510, un mini-jet d'affaires devant un beaucoup plus gros Bombardier Challenger 300

photo IMG_1089a

Les Bombardier Global Express sont très représentés : en voici deux d'un coup, (je m'en veux un peu d'avoir coupé l'aile droite du premier), avec au contact en arrière plan, l'avion d'un agent de sa Très Gracieuse Majesté, et un avion de sa Très Gracieuse Majesté ;)

photo IMG_1090a

En voici un autre

photo IMG_1091a

Encore plus gros, un ERJ135 privé

photo IMG_1097a

Il faut se limiter à des objets proches. Si on laisse passer bêtement un appareil SU en livrée spéciale devant le terminal le nez plongé sur son brouillon de FR de l'aller, c'est trop tard pour avoir un cliché correct quand il est plus loin.

photo IMG_1100a

Curieusement, l'air n'était pas trop turbulent pour cet A320 Swiss.

photo IMG_1102a

Tout à fait au fond, vous apercevez un PAX britannique ou assimilé, qui a trouvé l'unique prise de courant accessible aux passagers, et a branché dessus une multiprise de type G. Pas de chance, je n'avais évidemment pas d'adaptateur avec moi lors d'un déplacement intérieur.

photo IMG_1096a

Vous me direz que c'est bien le moment d'accéder à internet alors que j'ai déjà mon BP puisque je suis airside. Qui plus est, il ne faut pas se laisser abuser par ce demi-écran gauche d'accueil : j'ai eu beau cliquer partout, je n'ai pas pu aller plus loin.

photo IMG_1095a

Mais il y a un wifi gratuit, raisonnablement accessible, ce qui me permet d'afficher l'écran corporate de rigueur, avec un pub ciblée pour le Marathon de la Grande Muraille (la vraie). C'est un marathon de fou, car comme vous le savez sans doute, les marches de la Grande Muraille font plus de 17 cm de haut. Beaucoup plus. D'ailleurs, qui pourrait avoir l'idée de courir sur un parcours qui n'est pas plat ?

photo IMG_1098a

Les sanitaires ? c'est propre, et celui-ci a une mosaïque d'inspiration provençale que je trouve assez réussie.

photo IMG_1103a

Quand la porte A09 a été affichée pour mon vol, il n'y avait personne. En fait, comme tous les PAX semblent attendre au plus près du PIF, la zone des portes A09-A13 était particulièrement calme. C'était peut-être aussi dû au fait qu'il y avait une dizaine de marches (de 17cm) à descendre pour les atteindre, ce qui était un obstacle évidemment dissuasif.

photo IMG_1104a

J'aurais préféré que l'écran me précise le temps que j'allais avoir en débarquant de l'avion, car une fois chez moi. Je n'avais pas besoin de choisir tout de suite les vêtements que j'allais porter le lendemain.

photo IMG_1105a

Mauvaise nouvelle : retard d'un quart d'heure. Dans le principe, ce n'est pas grand-chose.

photo IMG_1106a

Mais la porte D09 est au niveau de l'espace enfants, lesquels semblent être beaucoup moins tolérants aux retards…

photo IMG_1093a

… et un troupeau de PAX s'accumule pour faire la queue alors que le retard est affiché et qu'il pourraient rester assis comme moi. Enfants et adultes commencent à faire un peu de bruit et c'est un peu fatigant.

photo IMG_1107a

On embarque en passant devant la sélection de journaux, trois fois plus riche en nombre de titres, mais pas plus internationale qu'à l'aller.

photo IMG_1108a

Encore un peu de spotting avec un E190 KL à droite

photo IMG_1109a

Et un A321 Finnair qui arrive derrière le susdit.

photo IMG_1110a

Encore un aperçu des appareils hétéroclites stationnés côté international

photo IMG_1111a

Pour les passionnés d'immatriculations,c'est dans F-GMZE que j'ai voyagé cette fois-ci :

photo IMG_1112a

C'est une cale électrique pour la porte de l'avion ?

photo IMG_1113a

Un ATR42 Fedex, vu de mon siège

photo IMG_1114a

Et un A320 Easyjet

photo IMG_1120a

La fiche de sécurité, dont il doit y en avoir des centaines sur FR.

photo IMG_1117aphoto IMG_1118a

Et le pitch, tout aussi suffisant en A321 qu'en A319

photo IMG_1119a

Le CDB s'excuse pour le retard, dû à différentes contrariétés au cours de la journée qu'il a eu la discrétion de ne pas détailler. Est-ce que c'était qu'il ne pouvait pas blâmer des PAX négligents ?

Un CRJ-700 Hop!

photo IMG_1123a

Saab 340 (Sky Taxi), sur le point de s'aligner sur la piste

photo IMG_1127a

La lumière baisse; cet A319 Easyjet est le seul que j'ai pu photographier en mouvement.

photo IMG_1128a

Décollage sur la piste 04R; l'avion fait un premier virage pour s'éloigner de la côte pendant la montée

photo IMG_1131a

(merci flightradar24)

photo flightradar24

Ce qui me permet de voir l'aéroport à contre-jour

photo IMG_1134a

… puis la silhouette de la côte au delà

photo IMG_1136a

Avant de virer vers le nord et de revoir la côte

photo IMG_1139a

L'avion est allé assez loin : éclairé par le soleil couchant, c'est Menton au centre de cette photo, et au-delà, la Riviera italienne.

photo IMG_1140a

Les montagnes côté français

photo IMG_1143aphoto IMG_1144a

Mais on est suffisamment haut pour voir la plaine italienne au-delà des montagnes

photo IMG_1146a

Je trouve assez fascinant d'être en France (dans l'espace aérien français), et de voir la ville italienne de Coni derrière les montagnes.

photo IMG_1148a

Puisqu'on parle de montagne, en voilà une qui dépasse de la mer de nuages et qu'on ne présente plus

photo IMG_1150a

Pour une fois, ce n'est pas de café, mais de jus d'orange, avec un verre d'eau en plus. Le gâteau ne pesait pas bien lourd, mais je n'avais pas faim.

photo IMG_1153a

En configuration domestique, une cabine d'A321 AF domestique n'est pas bien différente de celle d'un A319. Juste un peu plus longue.

photo IMG_1154a

Après le beau temps que j'avais eu dans l'arrière pays niçois, la descente sur ORY n'était pas vraiment une publicité pour l'Ile de France.

photo IMG_1157a

La nationale 406, le lac de Créteil et un aperçu de la Seine. En regardant bien, on distingue à peine la Tour Montparnasse à l'extrême gauche au fond.

photo IMG_1159a

En regardant bien, vous avez la Tour Montparnasse, la Tour Eiffel et le quartier de la Défense à l'horizon. Au premier plan, c'est la gare de triage de Villeneuve St Georges.

photo IMG_1162a

C'est un peu plus clair en ayant encore perdu de l'altitude, peu avant le toucher des roues.

photo IMG_1164a

… que voici

photo IMG_1166a

Un IL96-300 de la Cubana de Aviacion, entre des appareils Air Berlin et TUI d'une part, Corsair d'autre part (merci Nicobcn pour l'identification)

photo IMG_1170a

Peu de lumière, un avion au roulage assez rapide sur une piste un peu irrégulière : je n'ai pas pu faire mieux que cette photo de ces appareils militaires stationnés au large. Comme certains FRistes le savaient, la Patrouille de France était cet après-midi là à Orly pour dédicacer des livres, et ils étaient venus apparemment chacun dans son véhicule de fonction, impeccablement alignés. Les livres avaient été transportés en Transall, la soute à bagages d'un Alphajet étant de taille assez réduite.

photo IMG_1173a

Beaucoup plus classiques, un échantillonnage des appareils au contact de l'extrémité d'Orly Ouest : A321 AF, CRJ Hop!, A320 Vueling, un appareil TAP trop loin pour être identifié.

photo IMG_1174a

Un A320 Vueling en fin de repoussage

photo IMG_1178a

Le cheminement vers la sortie domine un hall étrangement vide : il n'y a déjà plus de Navette à 21h ?

photo IMG_1180a

Je comptais prendre un car Air France à cet arrêt…

photo IMG_1183a

Mais les compétitions cyclistes sont beaucoup gênantes pour le grand public que les courses à pied sur route, et beaucoup plus longtemps après que le dernier n'ait franchi la ligne d'arrivée.

photo IMG_1182a

Donc Orlybus comme à l'aller (éliminant le dernier soupçon de créativité dans cet aller-retour à Nice). La RATP n'a pas envisagé que l'on puisse prendre un bus dans Paris, et a collé un plan de métro sur chaque côté de la borne d'achat des billets. Je n'ai pas trouvé de plan de bus ici; il aurait sans doute chercher un peu plus.

photo IMG_1184a

Le surlendemain, je recevais ce courriel d'Air France, confirmant que ma fidélité était récompensée, et que je gagnais toujours plus de Miles. Un gain de 250 miles pour ce retour, pour un surcoût de 31 EUR par rapport au tarif Mini de l'aller : je vous laisse imaginer le budget à consacrer pour obtenir le billet prime de vos rêves.

photo Thank you by AFb

La suite de ce FR va plafonner aux alentours de FL90, avec une vitesse ascensionnelle dérisoire. Vous pouvez faire no-show sur ce bonus touristique, d'autant que c'est le dernier segment du voyage.

photo IMG_1034a

La Clio que j'avais mis tant de temps à obtenir à NCE n'a pas eu de mal à traverser les gorges de la Tinée, grâce notamment à sa hauteur nettement inférieure à 3,70 m.

photo IMG_1055a

St Etienne de Tinée, dans l'arrière pays niçois, c'est le dernier village quand on remonte cette vallée, et ça ressemble à ça en milieu de journée par grand beau temps. C'est sur ce parking que s'arrête prématurément le bonus Clio qu'espérait Aurel-LIL, et que commençait la raison d'être de ce week-end.

photo IMG_1025a

Car le 27 juillet un peu avant 7 heures du matin, ça ressemblait à ça, avec une (petite) foule de gens en short et T-shirt malgré la température encore un peu fraîche dans le (tout aussi petit) centre du village.

photo P7270146a

Vous l'avez deviné : c'était le départ d'une compétition sortant un peu de mon ordinaire francilien (ici, on a déjà fait quelques km et 65 mètres de dénivelée)

photo P7270150a

Pour aller où ? on suit cette publicité mensongère, car même en ne comptant que celles qui sont goudronnées et accessibles au public, il y a plusieurs routes plus hautes que celle-ci, notamment celle de la Sierra Nevada, qui culmine à 3150 m, au sud de l'Espagne. Mais 2802 mètres, ce n'est déjà pas mal.

photo P7270153a

Ca monte pour les cyclistes, et ça monte pour les coureurs à pied aussi

photo P7270154a

Le soleil fait son apparition

photo P7270156a

La pente s'accentue

photo P7270158a

Il y a ceux qui voyagent sur une certaine compagnie asiatique pour le plaisir des yeux, rapport à des PNC en uniforme très moulant qui n'ont pas un gramme de trop. Et il y a ceux qui font du sport pour le plaisir des yeux, rapport à des concurrentes en tenue très moulante qui n'ont pas un gramme de trop non plus. Dans les deux cas, ça fait voir du pays, mais dans le second, on peut leur courir après, au sens propre du terme.

(Soit dit en passant, ça ne doit pas être confortable, cette ceinture porte bidon qui scie les fesses).

photo P7270164a

P***, il y a encore tout ça à grimper ! Pile en face, c'est le col de la Bonette, mais l'arrivée est à la cime de la Bonette, presque cent mètres plus haut sur la gauche. Heureusement qu'ils n'ont pas lésiné sur le nombre de ravitaillements ! (il y en a normalement un tous les 5 km lors des courses sur route, mais ils étaient beaucoup plus rapprochés sur la fin).

photo P7270165a

J'ai doublé des coureurs qui avaient été un peu ambitieux au départ et qui marchaient

photo P7270167a

Ca m'étonnerait qu'il n'y ait que 5% dans ce coin là

photo P7270169a

Le Camp des Fourches, un camp militaire abandonné de la ligne Maginot des Alpes, à l'époque où les Italiens n'étaient pas des amis. A 2290 mètres d'altitude, on est encore loin du compte.

photo P7270171a

Ca fait plaisir de se rendre compte en se retournant qu'on a déjà grimpé tout ça (et aussi d'apercevoir des concurrents qui ne vous rattraperont plus).

photo P7270173a

Mais quand on regarde à nouveau devant soi…

P***, le dernier raidillon qui raye la cime de la Bonette en diagonale est encore plus raide que dans mes lointains souvenirs ! La tache blanche à droite, c'est le car qui ramène les premiers coureurs au point de départ, que je n'avais depuis longtemps aucun espoir de rattraper.

photo P7270176a

Les voitures stationnées le long de la montée, ça fait un peu arrivée d'une étape de montagne du Tour de France. Le col de la Bonette (2715m) est au bout de cette ligne droite.

photo P7270179a

C'est le raidillon final. Alors là, les 8% affichés sur la borne, c'est du grand n'importe quoi. Avec un point culminant à 2802 m d'altitude, donc 47 m de dénivelée en 380m, cela fait du 12,5%. J'ai doublé un coureur qui disait que c'était du 15%. Je n'étais plus en état de faire du calcul mental, mais j'avais l'impression que c'était du 45% ;)

photo P7270181a

Pour ce qui est de l'arrivée, ils avaient fait dans la sobriété : quelques barrières, une table et quelques chaises (c'est la stèle marquant le point culminant, derrière). On la voit au dernier moment après un virage; si je l'avais vue à temps, j'aurais pu gratter dans le dernier hectomètre un coureur qui était complètement lessivé. (photo prise après mon arrivée, bien sûr)

photo P7270194a

Après l'effort, le réconfort ! Ce sont des employés de la mairie de St Etienne de Tinée qui font le service. Au fond, c'est raisonnablement diététique, mais une fois arrivé, on peut aussi se permettre les viennoiseries et les tartes locales du premier plan. La déshydratation, accentuée par le soleil et le vent, fait boire des litres de tout ce qu'on vous propose (eau, jus de fruit, thé, coca…), et la perte de sels minéraux rend cette sensation de soif inextinguible.

photo P7270185a

Et pour ceux qui ont eu vraiment du mal à arriver là, il y a la tente des secouristes. A droite, une coureuse fait des étirements sur le pick-up qui transportait les affaires de chacun pour pouvoir mettre une épaisseur après l'arrivée.

photo P7270186a

Les volontaires de la Croix Rouge étaient d'ailleurs très présents sur le parcours

photo P7270192a

Pas pour rien : ce fourgon nous a doublés dans la descente, sirènes en action

photo P7270216a

Alors, le résultat ? Une règle empirique de la course à pied hors stade veut que cent mètres de dénivelée positive valent un kilomètre supplémentaire. Donc 27 km + 1660 mètres de dénivelée positive seraient l'équivalent de 43,6 km à plat, c'est-à-dire l'équivalent d'un banal marathon. En fait, la dénivelée doit se payer moins cher, car le vainqueur a terminé en 2h05, ce qui aurait été une performance de niveau mondial sur un parcours de 42,195 km de M. Tout le Monde. (Je remercie les lecteurs de ne pas dévoiler mon chrono, et donc mon nom).

Mais quel que soit le temps passé à atteindre la ligne d'arrivée, ça ne vous fait pas envie d'être récompensé par un panorama pareil ?

photo P7270201 panoa
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.0/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements6.0
Restauration6.0

Nice - NCE

9.0/10
Fluidité10.0
Accès9.0
Services7.0
Propreté10.0

Paris - ORY

8.8/10
Fluidité10.0
Accès7.0
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

C'est un banal vol navette : le confort du siège est suffisant pour un vol de cette durée, et le pitch correct. La collation est toujours aussi minimale, mais les deux verres de boisson étaient les bienvenus.

La rubrique divertissement est à mettre dans la catégorie au mieux, vous avez de la chance : pas d'IFE, une presse assez symbolique (fin juillet, le Figaro est particulièrement creux), et je n'aurais (peut-être) pu choisir le côté du hublot et éviter l'aile que si j'avais eu accès à internet.

Un retard de 25 minutes annoncé par le CDB à l'arrivée à ORY, avec ses excuses : c'était un peu beaucoup, surtout pour un PAX qui s'est levé à 4 heures du matin.

Bonne accessibilité de NCE, cette fois-ci, et contrôles fluides. Je déplore toujours l'absence de prise électrique quand elles manquent, même quand je n'en ai pas un réel besoin - mon PC avait une autonomie suffisante. Les PC en libre service ne procurent pas d'accès internet gratuit, contrairement à ce que prétendent les publicités, mais il y avait un accès wifi gratuit.

ORY souffre toujours de l'absence de vraie desserte ferrée (pour les pinailleurs, Orlyval ne compte pas, étant sur pneus ;), mais l'A6 était fluide en plein milieu de l'été.

A NCE comme à ORY, je n'avais rien à reprocher au sujet de la propreté des lieux.

Informations sur la ligne Nice (NCE) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 56 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Nice (NCE) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 29 minutes.

  Plus d'informations

39 Commentaires

  • Comment 114058 by
    Pistike 125 Commentaires

    Merci pour ce FR classique mais complet. J'ai tout particulièrement apprécié les photos du Cap d'Antibes et du fort Vauban. Marina baie des anges, beurk que c'est moche ....

  • Comment 114061 by
    nicobcn TEAM GOLD 4593 Commentaires

    Merci pour ce FR toujours plein d'humour !
    La dérive non identifiée est un IL96-300 de la Cubana de Aviacion pour La Havane ou Santiago de Cuba.

    A bientôt !

  • Comment 114062 by
    PAT62 4977 Commentaires

    Un FR de marathonien au propre comme au figuré :)
    250 miles pour ce retour, pour un surcoût de 31 EUR par rapport au tarif Mini de l'aller : je vous laisse imaginer le budget à consacrer pour obtenir le billet prime de vos rêves, soit 12400 Euros pour 100000 miles, pas l'affaire du siècle.
    Vol correct et prestation classique, pas de sucré/salé aux stands de ravitaillement pendant la course ?
    Merci pour ce FR et le bonus !

  • Comment 114063 by
    frobo 430 Commentaires

    Merci pour ce superbe FR
    Félicitations pour ce voyage en courant, rien que de le voir.....avec des photos superbes. Pour les pourcentages réels, peut-être se connecter sur des sites de cyclotouristes qui ont l'habitude, mesure etc...
    Pour le vol lui-même que dire sinon qu'il fallait arriver le dimanche pour éviter la queue. Comme vous le faisiez remarquer, enfin un endroit ou les hommes n'ont pas à changer bébé, non mais c'est vrai quoi!!!
    Pour les BP, mais quelle idée de ne pas avoir accès à internet, cela mériterait presque un procès(Merci Franz! Pour les imprimantes, au lieu de courir comme un dératé, en regardant attentivement, vous auriez pu voir, j'en suissur, des troupeaux entiers dans la montagne.

    • Comment 298363 by
      marathon GOLD AUTEUR 9566 Commentaires

      Arrivera un jour où vous serez considéré fautif si vous n'aviez pas internet sur votre portable en voyage. Ne pas avoir de portable est déjà limite aujourd'hui :)
      Les pourcentages n'avaient pas vraiment d'importance; en revanche, les bornes kilométriques étaient appréciables, car un coureur de fond raisonne en min/km. Encore que là aussi, de plus en plus de coureurs ont un GPS qui leur fournit leur vitesse en temps réel.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 114064 by
    cobra 3602 Commentaires

    merci pour ce voyage que dis je ce périple !:)

    Il serait vraiment dommage de zapper le bonus !:)

    Pas mal de finir la course et de sauter dans l'avion ^^

    Vol classique avec beau temps au départ qui permet d'admirer la riviera ponente avec Ventimiglia, en Ligurie, le Piedmont avec Cuneo, et toutes ces belles montagnes !:)
    A 1 heure près nos avions auraient pu se cotoyer^^

    Dommage pour le réseau ferré et Ory bien que le métro devrait finir par arriver un jour !:))

    • Comment 298364 by
      marathon GOLD AUTEUR 9566 Commentaires

      J'avais beaucoup de marge entre la fin de la course et l'avion, de quoi faire un peu de tourisme sur le trajet au retour, d'où la photo prise depuis un point de vue dominant la gorge. Les promesses d'un premier ministre au sujet d'une desserte d'Orly par la ligne 14 dès 2024 n'engagent que ceux qui les écoutent. ^^
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 114065 by
    frobo 430 Commentaires

    Suite, désolé de la suite et de la mauvaise manip
    Oui, pour les 55cm attention à Cobra. Pour la hauteur des marches, 10 à descendre ce qui fait à peu près 1,70m. Comme Alcam nous ne tenons pas à être descendus.
    Pour le spotting à Nice, pensez vous que le KLM et le Finnair se soit entendu pour nous faire des Keulinnair( Pour ceux qui aiment bien manger).
    En tout cas merci pour ce FR à regarder et à lire avec délectation.

  • Comment 114066 by
    Horatius 1317 Commentaires

    Merci pour ce très beau FR certes banal mais toujours aussi agréable à lire. Pour la presse, est ce que le fait de pousser à utiliser les versions numériques des journaux, avec désormais un choix large ne se traduit pas par la réduction de l'offre papier?

    Magnifique bonus, de très belles photos et j'avoue être admiratif de faire un tel parcours en course.

  • Comment 114069 by
    Esteban TEAM GOLD 12203 Commentaires

    Tout simplement superbe (je parle du bonus) ! Le vol, bah, c'est une navette quoi :)
    Des FR comme ça, j'en voudrais tous les jours !

  • Comment 114077 by
    Fred418 2 Commentaires

    Belle narration....
    J'ai toujours trouver que ces gorges de l'arrière pays niçois ressemblaient étrangement à celle des montagnes de Taïwan..n'est-ce pas?

  • Comment 114082 by
    Papoumada SILVER 5897 Commentaires

    Heureux qui comme Marathon...

    Merci pour ce reportage parfaitement illustré, à la narration ciselée, véritable ode à la marche sous toutes ses formes et tailles. Le vol n'est est que plus anecdotique.

    A bientôt !

  • Comment 114085 by
    F-BSHM 243 Commentaires

    Dommage, la configuration à votre arrivée à Nice était en 22 (on le voit avec la photo du Swiss) ! Vous auriez donc eu une superbe vue si vous aviez décollé juste un peu plus tôt !

    Cette course est vraiment très difficile mais le panorama est grandiose (et encore, il manque la neige, cette route est souvent recouverte de plus de 3mètres de neige l'hiver ! )

    • Comment 298367 by
      marathon GOLD AUTEUR 9566 Commentaires

      Bien vu pour le changement de configuration auquel je n'ai pas fait attention. C'est dommage, en effet. C'était une météo de rêve (grand ciel bleu, température idéale pour courir, juste ce qu'il fallait de vent pour évacuer la transpiration) – j'ai trouvé cette course beaucoup plus facile qu'un marathon.
      En effet, j'ai vu de la neige sur cette route début juillet – ça passait en vélo, mais pas en voiture.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 114088 by
    Fabio33 13 Commentaires

    Merci pour ce long FR avec cette jolie pointe d'humour.
    Concernant les % ils sont calculés sur la base d'1km. C'est donc une moyenne sachant que sur 1km il peut y avoir des pentes bien variés

    • Comment 298368 by
      marathon GOLD AUTEUR 9566 Commentaires

      Le versant sud de cette route est en fait bien tracé (comprendre que la pente est assez régulière), ce qui rend la course assez facile : il suffit de partir sur le bon rythme; la suite est sans surprises. J'ai participé à des compétitions beaucoup plus difficiles dans l'Essonne !
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 114100 by
    lagentsecret GOLD 12453 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Intrigue rondement menée pour conduire à cet excellent bonus

    Je n'ai pas bien compris en quoi mon téléphone se différencie aux rayons X d'autres plus chics, mais il est manifestement plus facile à contrôler.
    Peut être que les puces implantées pour la NSA doivent être isolées ?

    l'avion d'un agent de sa Gracieuse Majesté
    Merci pour le clin d'oeil : Sa Gracieuse Majesté apprécie également d'être appelée Sa Très Gracieuse Majesté

    D'ailleurs, qui pourrait avoir l'idée de courir sur un parcours qui n'est pas plat ?
    Mais il me semble que vous avez participé à une course dans la tour Taipei 101 ;)

    Le CDB s'excuse pour le retard, dû à différentes contrariétés au cours de la journée qu'il a eu la discrétion de ne pas détailler
    Elles pouvaient être d'ordre personnel

    Navette classique mais avec de belles vues aériennes

    Joli bonus original : bravo pour être arrivé en haut

    A bientôt

  • Comment 114116 by
    aurel-lil 4214 Commentaires

    Merci pour ce FR et la dédicace ;) j'avoue ne pas avoir pensé à ce genre de bonus qui était l’ascension pédestre de la bonnette !

    Effectivement ce décollage en 22 n'offre pas la baie des anges mais on a malgré tout un beau panorama des alpes. Le vol est ainsi agréable, avec une double prestation liquide à souligner quand cela arrive !

    sympathique approche de Paris et dommage de vous avoir loupé de peu à ORY ce dimanche.

    A bientôt.

  • Comment 114151 by
    Numero_2 GOLD 9930 Commentaires

    Merci pour ce FR, et aussi par la même occasion pour celui du vol aller.

    Beau spotting à NCE.

    Vol AF pour le moins banal.

    Chapeau pour avoir pris tous ces clichés bonus au fil de la compétition. L'esprit FR est toujours présent. ;)

    A bientôt.

  • Comment 114228 by
    KévinDC TEAM SILVER 5307 Commentaires

    Merci pour ce FR mais surtout le bonus intéressant. Cela doit être très difficile de courir en prenant des photos!

  • Comment 114230 by
    marathon GOLD AUTEUR 9566 Commentaires

    @Numero_2 et KevinDC :
    J'ai reconduit la technique utilisée pour l'ascension de la tour Taipei 101 : un appareil photo très léger dans une housse passée dans une ceinture, portée dans le dos pour qu'elle ne ballote pas. Je pouvais le prendre et le remettre en courant : il me suffisait de m'arrêter quelques secondes pour prendre une photo. La vitesse étant faible en raison de la montée, ce n'était pas pénalisant, au contraire d'une course sur terrain plat. Merci pour vos commentaires !

  • Comment 407996 by
    BESMRS 1835 Commentaires

    Merci pour le FR :)

    Tsssssss il y a un tramway sur rails à ORY :)
    Pour la 14 à ORY, les travaux ont commencé !!!

    • Comment 407999 by
      marathon GOLD AUTEUR 9566 Commentaires

      Dont acte, quoique cette liaison ferrée actuelle soit de peu d'utilité pour le Parisien que je suis.
      Le prolongement de la ligne 14, ce sera nettement mieux, mais avec une mise en service "à l'horizon 2024" (sic), ce n'est pas pour demain.
      Merci pour le commentaire toujours aussi érudit :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.