Avis du vol Norwegian Copenhagen Paris en classe Economique

Compagnie Norwegian
Vol DY3638
Classe Economique
Siege 8A
Temps de vol 02:00
Décollage 26 Aoû 14, 19:05
Arrivée à 26 Aoû 14, 21:05
DY   #4 sur 21 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 82 avis
RYRthebest
Par GOLD 3132
Publié le 27 août 2014
Suite de mon périple scandinave dont vous trouverez les explications dans le FR aller ici : http://flight-report.com/fr/report-7862.html
Je me souviens d'un professeur qui nous avait dit que les norvégiens étaient soit des vikings soit des trolls. On va dire que Norwegian fait partie des trolls, leurs 737-800 ayant tous une horrible verrue sur la partie supérieure du fuselage.
Avant de me rendre à cette base aérienne de trolls et de vikings volants, j'ai eu vraiment peur en avion au parc Tivoli à Copenhague, plus précisément dans l'attraction Vertigo

photo 100_9156

Je ne sais pas qui pilotait, mais ce n'était pas brillant ! Vidéo Go Pro ici : https://www.youtube.com/watch'v=XP-xc9l4pPw

Mais ce parc est surtout joli la nuit avec ses illuminations

photo 100_9158

Après 2 jours et demi à découvrir cette ville très intéressante, nous nous dirigeons donc vers Kastrup afin de prendre notre troll volant. Ce petit métro automatisé permet de faire le trajet en 15min depuis la ville, très pratique. Nous arrivons tranquillement 2h15 avant notre départ.

photo 100_9290

Le terminal 2, d'où nous partons ce soir.

photo 100_9292

Nous nous sommes enregistrés en ville à la gare et nous n'avons pas de bagages en soute, donc pas besoin de passer par cet endroit.

photo 100_9293photo 100_9294

Montons donc afin de découvrir cet univers de vikings et de trolls volants, mais il faudra être patient :(

photo 100_9295

Vol Schengen, aucun contrôle d'identité nulle part, l'accès se fait par des portillons automatiques. Les vikings coûtent cher et ont bien compris qu'il était inutile de payer quelqu'un quand un automate pouvait faire le même travail.
Cette attente était effectivement longue, ces peuples du nord semblant être moins pudiques que nous car on pouvait voir des vikingettes se faire palper par des vikings et inversement, ce qui me parait inconcevable dans nos contrées latines.

Après ces contrôles, on arrive inévitablement au supermarché !

photo 100_9297photo 100_9298

Ça en fait du monde.
photo 100_9299

Grand viking, maître incontesté des lieux même s'il est un peu sous-motorisé

photo 100_9302

Petit viking au look rétro

photo 100_9301

2 vikings et un troll

photo 100_9303

Mini viking, ou viking Mickey

photo 100_9304

Ghetto pour vikings riches

photo 100_9307

Les pauvres que nous sommes pouvons toujours nous consoler avec ce canapé

photo 100_9309

Intrus anglo-saxon

photo 100_9308

Ottoman allié aux vikings, réalisant à Copenhague une mission secrète

photo 100_9313

Sauna volant, assimilé aux vikings

photo 100_9314

Encore un intrus dont j'étais incapable d'identifier la provenance en voyant sa dérive.

photo 100_9315

Manneken Pis volant, lui aussi allié aux vikings

photo 100_9317

Il y a du wireless internet dans le coin, mais certainement pas du free wireless internet, les vikings ne sont pas prêteurs !

photo 100_9318

Un intrus batave schtroumpfement schtroumpfant

photo 100_9319

Voilà donc qui se cachait derrière cette dérive inconnue, venant d'une province viking reculée dans le grand Nord !

photo 100_9344

Plombier volant également allié aux vikings, et derrière je n'en sais rien !

photo 100_9326

Je prends un breuvage acheté au supermarché, qui s'avèrera largement moins cher que dans les trolls volants. Je n'ai pas été très inspiré en choisissant la personne avec qui je dois le partager, NO WAY !

photo 100_9329

Pendant ce temps, j'aperçois un bandit volant arriver, les riches du ghetto précédemment cité semblent tout de suite beaucoup moins riches par rapport à ces passagers privilégiés.

photo 100_9334

Un troll volant au nez rouge s'apprête à partir avec certains de nos compatriotes à destination de Nice

photo 100_9337

La célèbre verrue censée agrémenter le voyage !
photo 100_9338

Le héros veillant sur eux est ce peintre troll avec sa barbe de compétition
photo 100_9341

Un autre troll barbu arrive, et ce n'est toujours pas le nôtre

photo 100_9342

Notre troll tant attendu arrive de Berlin, les 3 lettres juste au dessus du pare-brise m'indiquent un troll récent(1 an et demi), ce qui me rend très optimiste pour le déroulement de ce voyage

photo 100_9345photo 100_9347

C'est un troll moustachu nommé Anders Zorn qui veillera sur nous dans les cieux

photo 100_9349

Tout s'annonce donc très bien pour entrer dans les entrailles de ce troll comme on entre dans un métro

photo 100_9355photo 100_9356

Embarquement par passerelle à l'avant
photo 100_9358

Et sur le tarmac à l'arrière
photo 100_9372

Tout le monde trouve sa place dans ce troll moustachu volant
photo 100_9361

Espace tout à fait satisfaisant me permettant d'étendre mes jambes sous le siège de devant
photo 100_9362

C'était effectivement le cas, pas ultra cheap non plus mais très correct (53€)
photo 100_9363

Oh un nouveau plafonnier qui change des antiquités d'une compagnie celtique, comme vous avez pu le constater c'est un sky interior, une première pour moi !
photo 100_9370

Des ennemis jaunes et bleus se vantaient de la même chose, mais en ce moment l'avantage dans ce domaine est clairement pour les trolls volants

photo 100_9371

Musique tendance et images corporate des destinations desservies par ces trolls pendant l'embarquement

photo 100_9373

9 minutes avant l'heure de départ théorique tout le monde est à bord, remplissage 169/186, un peu plus de 90%. Pas mal et j'ai malgré tout le siège du milieu qui reste inoccupé.

photo 100_9375

Petite présentation de ces tail fin heroes, ces figures de poupe protégeant les passagers des trolls volants.

photo 100_9377

5min avant l'heure de départ on commence le pushback, et les consignes de sécurité sont affichées. Les anglo-saxons semblent avoir conquis cette compagnie de trolls, seul leur langage sera parlé et sous-titré pendant cette présentation.

photo 100_9379photo 100_9380

Au revoir Otto, prends bien soin de tes pax que tu conduiras à Oslo pendant ton exploration !

photo 100_9382photo 100_9384

Pendant ce temps un grand viking s'élance péniblement vers des terres lointaines
photo 100_9383

Encore un sauna volant, mais contrairement au sauna bleu celui-ci est un ennemi des vikings
photo 100_9386

Petit ex-soviet
photo 100_9392

Compatriote d'un volcan beaucoup plus prononçable qu'Eyjafjallajökull mais qui s'est montré particulièrement menaçant, me faisant craindre d'être bloqué à Copenhague

photo 100_9393

Au revoir grand viking. Je suis par contre déçu de ne pas avoir vu de grand troll rêveur immatriculé chez les celtes dans lequel officie un équipage troll d'adoption aux yeux bridés beaucoup moins cher que les originaux, quel montage !

photo 100_9394

Allez on s'en va, au revoir le royaume


photo 100_9405photo 100_9407photo 100_9408

Malmö
photo 100_9415

Le pont de l'Øresund, dire qu'il y a quelques siècles les suédois et les danois ne pouvaient pas se voir !

photo 100_9417photo 100_9418photo 100_9420

On poursuit tranquillement notre montée

photo 100_9426

Essayons maintenant la fierté de cette compagnie troll

photo 100_9431

Pendant ce temps on survole je ne sais quelle ville

photo 100_9434

C'est mal parti

photo 100_9435

La messe est dite, la grosse verrue de ce troll volant a un rôle purement décoratif sur ce vol :( BIG FAIL

photo 100_9437

Évidemment je n'aurai ni miles, ni compensation, même pas la peine d'essayer. Le wifi est leur principal argument de vente, mais il n'est absolument pas contractuel.
On se console comme on peut en regardant dehors.

photo 100_9438photo 100_9440

On peut aussi regarder les dessins animés qui passent sur les écrans collectifs, mais juste regarder, les prises audio ne marchent pas non plus (j'avais amené des écouteurs récupérés sur un long courrier AF pour l'occasion)

photo 100_9441

Focus sur une autre célébrité occupant une dérive, Anders Celsius, sur le troll LN-NON, un vieux de 14 ans ayant pas mal voyagé.

photo 100_9442

Petit passage aux toilettes Sky Interior, je ne sais pas si elles diffèrent des autres 738.

photo 100_9443

La jolie cabine vue de l'arrière, en remontant je n'ai vu personne connecté à internet, donc le problème ne semble pas venir de mon téléphone.

photo 100_9444

Non je ne l'ai pas oublié

photo 100_9446

On descend, le copilote fait une annonce pour prévenir de travaux à Orly, ce qui entraînera un freinage puissant pour sortir au taxiway précédent, et donc minimiser le roulage.

photo 100_9453photo 100_9458photo 100_9458

Flaps sortis

photo 100_9464

Petit temps de breton

photo 100_9466

En finale

photo 100_9468

Atterrissage debout sur les freins, comme promis !



Court roulage et débarquement en avance. Au revoir cher troll au nez rouge, au revoir Anders Zorn !

photo 100_9484photo 100_9485

C'est parti pour un looooooooooooooong cheminement

photo 100_9488photo 100_9489

Petit passage à la terrasse pour voir ça, avec un chien fou non identifié en arrière-plan

photo 100_9490

Arrivée épique à Orly, mon frère était venu nous chercher mais il m'appelle pour me dire d'aller à Orly ouest car la dépose minute d'Orly sud est saturée, on attend assez longtemps l'Orlyval pour faire la navette, puis on a eu un peu de mal à le trouver, si bien qu'il s'est passé plus d'1/2h entre notre arrivée en porte et notre départ d'Orly. Bien joué ADP :(
Afficher la suite

Verdict

Norwegian

5.4/10
Cabine9.5
Equipage7.0
Divertissements0.5
Carte payante4.5

Copenhagen - CPH

7.5/10
Fluidité5.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté8.0

Paris - ORY

8.4/10
Fluidité9.5
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Un vol en demi teinte sur Norwegian, d'un côté une très belle cabine très confortable avec Sky Interior, mood lighting, sièges Recaro inclinables en cuir, d'un autre 2 équipements clé qui ne marchent pas : les prises audio, rendant l'IFE collectif muet, et surtout le wifi dont ils se vantent tellement, sur lequel on trouve également des services comme la géovision. Le vol est parti et arrivé en avance, excellent point, les PNC étaient professionnels mais un peu froids, le BOB est quant à lui assez cher (plus de 3€ la canette ou la bouteille d'eau, presque 3€ les Twix Xtra, 6.5€ le sandwich...).
Je revolerai avec eux dans 2 semaines sur ARN/ORY, j'espère avoir la même cabine avec le wifi et l'audio qui fonctionnent afin d'effacer cette déception partielle.

CPH : 20min d'attentes aux contrôles, pas terrible. Très accessible avec le métro qui y va, suffisamment animé mais dommage pour le wifi payant, enfin c'était propre.

ORY : sortie tout à fait fluide (en même temps on sort d'un vol Schengen sans bagage en soute), accès pas terrible quand on se fait récupérer en voiture, mais ça reste mon aéroport parisien préféré car le plus proche de la ville et de chez mon frère en ce moment. Également propre quand on est passé et disposant de tout ce qu'il faut, y compris du wifi maintenant.

Informations sur la ligne Copenhagen (CPH) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 5 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Copenhagen (CPH) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Norwegian avec 7.0/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 0 minutes.

  Plus d'informations

14 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.