Avis du vol Air Berlin Berlin Paris en classe Economique

Compagnie Air Berlin
Vol AB8156
Classe Economique
Siege 23F
Temps de vol 01:45
Décollage 08 Aoû 14, 18:35
Arrivée à 08 Aoû 14, 20:20
AB 77 avis
Flight94
Par 2996
Publié le 24 septembre 2014
Guten Tag ! Après un petit séjour à Hambourg avec Lufthansa via Francfort début Juillet, mes vacances d’été continuent un mois plus tard dans la capitale allemande, Berlin.

Cet aller-retour me permet de découvrir une nouvelle compagnie : Air Berlin, connue sous le titre commercial airberlin ou airberlin.com. C’est aussi mon premier voyage avec une compagnie oneworld.

1- INTRODUCTION :

Si vous avez été présent lors du premier opus, vous savez a été réservé en « dernière minute », à seulement 15 jours avant la date du départ. En conséquence, les tarifs étaient naturellement plus élevés que la normale.

De Paris à Berlin, quatre compagnies se dispute le marché : AB, AF, LH & U2. Vous pouvez retrouver en introduction du récit du vol aller mon petit résumé pour bien choisir votre compagnie en fonction du prix et des services proposés avec les avantages et inconvénients à prendre telle ou telle compagnie comme les aéroports de départ ou d’arrivée.

Pourquoi airberlin ? Dans le cadre d’un combiné vol & hôtel trouvé sur le site d’un voyagiste en ligne qui m’a permis de faire des économies, j’avais le choix de vols sur Air France et airberlin sans trop augmenter le prix total du pack. airberlin l’a remporté en raison de l’aéroport de départ, Orly, (habitant dans la banlieue Sud de Paris) et de celui d’arrivée (Berlin TXL) mais aussi des horaires : à l’aller arrivée le matin et au retour départ en début de soirée (permettant de profiter de la dernière journée sur place).

Sans ce combiné, il aurait été hors de question de prendre airberlin car les prix pratiqués par la compagnie sont comme souvent excessifs même en réservant à l’avance. Néanmoins, malgré l’image d’ancienne low-cost d’airberlin, tout est inclus : miles, snack, bagage et OLCI avec choix de siège.

Et je n’avais pas envie de renouveler l’expérience easyJet d’Octobre dernier sur cette ligne qui fut tout simplement une horreur avec notamment l’aéroport de Berlin SXF.

  1. 1- Paris, Orly Sud (ORY) – Berlin, Tegel (TXL).
  2. airberlin, Boeing 737-800 (Operated by TUIfly) - D-AHFS CLIQUEZ ICI
  3. 2- Berlin, Tegel (TXL) – Paris, Orly Sud (ORY).
  4. airberlin, Boeing 737-800 - D-ABKS [VOUS ÊTES ICI]

2- BONUS :

Ces cinq jours à Berlin avec une météo plus que clémente étaient fort sympathiques : cette deuxième fois à la découverte de la capitale allemande et son ambiance m'a juste donné l'envie de revenir à nouveau.

Hackesche Höfe.

photo P8050267

Une vue sur l'emblématique Fernsehturm d'Alexander Platz depuis Berliner Dom.

photo P8050360

Schloss Charlottenburg.

photo P8060407

Denkmal für die ermordeten Juden Europas.

photo P8070717

Brandenburger Tor.

photo P8070721

Le Reichstag.

photo P8070726

Kaiser-Wilhelm-Gedächtnis-Kirche.

photo P8080825

3- RÉCIT :

Après cinq jours ensoleillés passés dans Berlin avec une température avoisinant les 26°C, il est temps de rentrer à la maison. Je quitte mon hôtel situé à Gendarmenmarkt en taxi, et 25 euros plus tard, me voici devant l’entrée du terminal C utilisé par AB qui s’apparente à un hangar comme à BVA.
photo P8080857

Tegel a l’avantage de ne pas être loin du centre ville au contraire de Schönefeld SXF et de Berlin Brandenburg BER dans un futur que l’on espère proche. Cependant, l’aéroport reste mal desservi par le réseau ferré (U-Bahn et S-Bahn) avec des stations assez éloignées. Mais il reste le bus TXL très pratique ou le taxi.
photo P8080861

Passage obligé par les bornes libre-service pour retirer les cartes d’embarquement. Je m’étais enregistré en ligne la veille mais quelques minutes après le début de l’OLCI je n’avais pas le choix de sièges autre que les 18 DEF, toutes les rangées étaient non sélectionnables avec des sièges occupés. Plus tard deux rangées seront sélectionnables, je me décale vers l’arrière en 23 DEF avec mes parents. En étant seulement le numéro de séquence 10, je n’ai pas compris.
photo P8080858

La borne m’imprime automatiquement les trois cartes sans passer par la case sélection de siège, tant pis.

Je suis donc autorisé à procéder à la dépose-bagage, un cerbère contrôle les cartes d’accès à bord avant de nous laisser pénétrer dans la zone avec juste quelques passagers devant moi.

photo P8080859

Je suis reçu à un comptoir au bout de deux minutes, l’agent est fort aimable et s’amusera à faire de l’humour en allemand.

photo P8080860

L’embarquement est prévu dix minutes avant le départ à 18h25 en porte C41.

Donc direction le filtre de sécurité C38-C51 avec un contrôle préalable des cartes d’embarquement : il est 17h17 donc il me reste du temps, voire trop. Des ballons sont disposés sur le gabarit pour égayer le hangar, le toit est horrible.

photo P8080862

Passage du Poste Inspection Filtrage en une minute avec un agent très sympathique et je me retrouve dans la seule boutique duty-free du terminal, Heinemann.

photo P8080864

Voici le FIDS des départs du soir avec peu de vols entre 19h et 21h avec essentiellement un trafic Air Berlin en plus de Bulgaria, Air Baltic, Royal Air Maroc ou Germanwings.

photo P8080863

Voici la totalité de la salle d’embarquement Schengen du terminal C avec en partant du fond le Heinemann Duty-Free, une brasserie de la marque bavaroise Augustiner Allbräu München (qui au passage a un restaurant à Berlin-Gendarmenmarkt), la boîte de chantier « Transfer » d’AB et un Relay : rien de bien divertissant, d’autant plus que ce hangar est moche.
Dos au photographe se trouve un accès aux portes non-Schengen avec la PAF, et tout au fond se situe l’entrée de la zone d’attente exclusive que réserve AB aux PAX à statut OW/Topbonus.

photo P8080871

Des journaux sont en libre-service pour les passagers des vols qui embarquent (ici en l’occurrence le vol vers NUE), dès la fin de l’embarquement les chariots sont recouverts d’une bâche. Mais rien ne vous empêche de vous servir même si vous n’êtes pas sur le vol, surtout que ceux-ci sont fournis uniquement pour les vols domestiques en Allemagne : MESQUIN.
photo P8080872

En arrière plan et à gauche, vous pouvez voir la seule ouverture qui permet de voir le tarmac en excluant les portes d’embarquement. À noter qu’il m’a été impossible de trouver un réseau WiFi gratuit.

Pour l’instant les PAXBUS du vol de NUE cachent un peu la vue.
photo P8080865

Donc place au spotting, très ciblé airberlin, n’en doutez point.

Un petit Dash 8-Q400 de LGW (D-ABQC).

photo P8080869

On continue avec cet Airbus A321-200 d’AB en partance vers PMI (D-ALSB).

photo P8080879

Petit close-up !

photo P8080882

À ce moment là le seul B737-800 sur le tarmac était le D-ABKP, sans SkyInterior donc, et je pensais qu’il s’agissait de mon appareil.

photo P8080870

Un A319 de chez Germanwings.

photo P8080897

Le temps commence sérieusement à devenir long alors qu’arrive en porte un A320-214 (D-ABDY) d’airberlin qui se préparera pour Stuttgart.

photo P8080893

À 18h09 arrive avec 10 minutes de retard un B737-800 (D-ABKS) qui se placera devant notre porte C40. Voyant le personnel au sol placer les barrières et rubans autour de l’avion et créant ainsi un cheminement depuis notre porte, je constate que Kilo Sierra effectuera mon vol AB8156 vers ORY ce soir et j’en suis fort satisfait. D-ABKP partira pour Milan MXP (Mailand MXP, comme on dit ici).

photo P8080894

L’embarquement officiel est censé commencer à 18h10 selon l’information obtenue lors de l’OLCI mais ma carte récupérée sur une BLS indique 18h25 soit dix minutes avant le départ. Un coup d’œil sur le FIDS à 18h29 m’indique que nous serons en retard.

photo P8080902

Bien sûr, tous les passagers font la queue depuis plus d’une demi-heure. C’est donc en bon dernier que je me place dans la file. L’embarquement sera lancé à l’heure théorique de départ, 18h35 et le respect des groupes A, B, C et D ne sera pas effectif.

photo P8080903

Une seconde file sera ouverte pour minimiser le retard, celle du vol de STR dès son embarquement clos.
Une fois dehors, on profite de la météo locale lors de ce sympathique embarquement à pied.

photo P8080904

D-ABDY.

photo P8080906photo P8080908

Ici on peut à loisir traîner sur tarmac et prendre de jolies vues. À noter que j’ai vu plusieurs passagers se prendre en photo devant l’avion au pied de la passerelle, aucun problème.

photo P8080907

Joli winglet.

photo P8080911

Étant au fond de l’appareil, j’ai choisi d’embarquer par la porte arrière, apparemment cette logique n’est pas respectée par tout le monde puisque je croiserais des passagers à contre-sens dans l’avion ce qui crée d’inutile embouteillages à bord.

photo P8080910photo P8080912photo P8080914

L’accueil à bord sera peu chaleureux, avec une PNC qui ne dira absolument rien en guise de bienvenue. Mauvais point.

Si j’étais aussi content à la vue du D-ABKS, c’est parce que c’est un des premiers SkyInterior livrés à la compagnie en 2011, reprenant le design des cabines de B787. Voici mon siège 23F : le nouveau design Boeing comprend aussi des caches hublots plus arrondis.

photo P8080916

L’embarquement est terminé (il y avait juste un passager derrière moi sur la passerelle) et l’avion est complet ce soir. Le mood-lighting bleu est en service et l’impression à bord est tout autre en comparaison avec l’aller.

photo P8080917

Le commandant de bord prend la parole pour nous souhaiter la bienvenue à bord : pas d’excuses pour le retard mais il nous informe que la mise en route sera effective une fois les derniers bagages chargés. En effet, le dernier bagage en l’occurrence un vélo est embarqué alors que l’embarquement est terminé depuis 10 minutes.

photo P8080919

Les IFE sont mis en route, welcome abord ladies and gentleman !

photo P8080921

Repoussage à 18h00 avec 25 minutes de retard.

photo P8080927photo P8080922-2

Les démonstrations de sécurité sont jouées en allemand et sous titrées en français.

photo P8080923

Bye bye Berlin Tegel.

photo P8080929

Au point d’arrêt de la piste 26L d’où on décollera deux minutes plus tard face à l’Ouest.

photo P8080930

[VIDEO DU DÉCOLLAGE À VENIR]

Juste après le décollage, vue sur Tegeler See.

photo P8080934

La cabine, équipée de sièges Recaro inclinables classiques en cuir mais confortables car plus épais que les planches à repasser actuellement en service. Ils sont peu être un peu dur pour des vols plus longs mais parfaits pour cette durée d’1h45.

photo P8080938

Les améliorations sont aussi portées sur le design des coffres à bagages qui s’ouvrent vers le bas.

photo P8080972

Le nouveau plafonnier que je trouve beau avec en prime ma version préférée de l’Airshow sur les écrans.

photo P8080941

Une annonce digne des low-cost est faite pour nous annoncer le passage de la boutique pour acheter des friandises et des plats Sansibar mais qu’il y a un service « free of charge » avec choix de boissons non-alcoolisées et un snack.

Souvenirs, souvenirs à la vue du nom de Paderborn sur les écrans.

photo P8080944

J’ai faim, il est 19h40 lorsque le service arrive au niveau de ma rangée. L’hôtesse très souriante et sympathique me demande ce que je veux boire, je choisis un jus de pommes.
Et là c’est la déception, je pensais qu’à l’heure du repas on aurait le droit à un sandwich mais non, c’est sucré ou salé.

photo P8080945

J’ai donc pris les chips à la tomate séchée qui étaient bonnes mais très salées et ma mère a pris le mini brownie au chocolat. C’est sûr que l’on ne va pas s’étouffer avec 20 g de chips ou 30 g de gâteau.

photo P8080946

Le contenu de la pochette avec le magazine, la carte de sécurité et le menu Sansibar. En bas de la couverture du magazine était présent le logo d’Ethiad.

photo P8080949

Le pitch, suffisant pour mon mètre soixante-cinq mais moindre que chez d’autres compagnies du fait de la haute densité de la cabine (186 sièges pour un maximum homologué sur B737-800 de 189). À noter la présence en bas de dossier de la pochette vide-poche absente lors du vol aller.

photo P8080947

Le ciel est très joli ce soir avec de belles masses nuageuses. Le commandant de bord nous informe de l’évolution du vol, nous devrions atterrir à Paris Orly sous un temps mitigé.

photo P8080962

Hublot arrondi à bord de ce B737 SkyInterior.

photo P8080959

Si vous avez des écouteurs type avion à deux branches au niveau de la prise, pensez-y la prochaine fois avec AB puisqu’on a accès aux canaux musicaux. J’écouterai « Burn » d’Ellie Goulding et « Radioactive » d’Imagine Dragons entre autres.

photo P8080957

Le beau winglet rouge siglé airberlin.com.

photo P8080977

La descente est amorcée et nous voilà au-dessus de Reims, la cabine est prête pour l’atterrissage. Nous volerons un bon moment à 11 000 ft avant de continuer la descente sur Orly.
photo P8080982

Belle lumière le temps d'un instant … Niveau météo, ce n’est pas la joie.

photo P8080985photo P8080986

On touche bientôt notre but, après cette image les écrans seront rangés.

photo P8080984

Approche pour un atterrissage face à l’Ouest piste 26, flaps.

photo P8080998

Le parc départemental de la Plage Bleue près de Valenton.

photo P8081000

La Gare de triage de Villeneuve-St Georges.

photo P8081002

Courte finale au-dessus de Villeneuve-Le Roi.

photo P8081005

[VIDEO DE L’ATTERRISSAGE À VENIR]

« Welcome to Paris » en prononçant Paris à la française. Il commence à pleuvoir …

Arrivée au parking à 20h38, avec 18 minutes de retard. Le débarquement sera plutôt long et pour couronner le tout un passager allemand s’énervera comme quoi d’autres passagers ont écrasé sa mallette dans le coffre à bagage, il commencera à taper le coffre puis prononcera des injures en allemand. On était tous bloqués à l’arrière et tout l’avant avait déjà quitté l’avion.

photo P8081008

Sortie de l’appareil sous les salutations chaleureuses de l’équipage qui tend un carton avec les fameux cœurs en chocolat Räusch siglés airberlin. Bye bye D-ABKS.

photo P8081010

Comme toujours à Orly Sud le cheminement vers la salle de livraison est très long : étant arrivé à l’extrémité Ouest du terminal, nous devons prendre un escalator vers un long couloir qui passe au-dessus de la jetée d’embarquement. Nous arrivons à côté de McDonalds en zone publique …

photo P8081011

Avant de prendre un autre escalator qui nous dépose à côté des embarquements A au niveau 1 puis encore un autre vers le rez-de-chaussée.
L’espace est en travaux, la salle de livraison des bagages a été agrandie avec de nouveaux tapis 7 à 10. Le carrousel numéro 6 a été rénové. Apparemment ADP tente de fermer la salle de livraison qui est ouverte à tout vent avec l’installation de portes comme vous le voyez ci-dessous mais bon, c’est comme même étrange.
Pour la sortie, il faut passer par les portes battantes automatiques et sécurisées avec les gens qui attendent avec leurs pancartes derrière la barrière alors qu’ils peuvent entrer dans la salle de l’autre côté …

photo P8081012

Le nouveau tapis 6 avec une belle lumière rouge tamisée. C’est une bonne idée, par contre cela gêne un peu l’identification des valises. Il faudra attendre 21h10 soit 30 minutes après l’arrivée pour que les valises arrivent trempées.

photo P8081014

Il est temps de regagner la maison mais avant il faut se confronter à la nouvelle signalétique (police bleue sur fond blanc qui est moins lisible que l’ancienne) pour regagner la « nouvelle » station de taxi.
Des hommes en habits civils (!) gèrent la répartition des passagers dans les voitures dans un joyeux bordel entre les taxis qui n’avancent pas et les passagers qui veulent des taxis avec CB.

De toute façon, j’ai toujours trouvé cette gestion de la prise en charge des clients très pénible et peu efficace. Bienvenue à Paris, quoi.

À bientôt !

Flight94 - 2014
Afficher la suite

Verdict

Air Berlin

7.5/10
Cabine8.5
Equipage6.5
Divertissements8.5
Restauration6.5

Berlin - TXL

5.8/10
Fluidité9.0
Accès5.0
Services2.5
Propreté6.5

Paris - ORY

8.2/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Un vol airberlin très sympathique au niveau de l’ambiance à bord mais en demi-teinte quant aux services proposés comme le catering. Air Berlin propose en soit un modèle économique intéressant avec tous les services classiques en plus d’extras payants. Sauf que bien souvent, le prix ne suit pas.

NOTES DE LA COMPAGNIE :

Confort de la cabine => 8,5/10 : Très belle cabine récente à bord de ce Boeing 737-800 SkyInterior. Le nouveau design améliore grandement l’impression générale à bord avec un mood-lighting bleuté d’un bel effet couplé à de nouveaux coffres à bagages plus grands. Les overhead panels sont beaucoup plus modernes notamment au niveau des buses d’air, et la rondeur des caches hublots est sympathique. Les sièges en cuir Recaro sont confortables pour ce type de vols européens courts, d’autant plus qu’ils sont inclinables. Cependant le pitch est plus faible que la normale mais relativement suffisant. Le siège est convenable pour ces vols mais sans doute limites pour les destinations les plus éloignées du réseau.

Équipage => 6,5/10 : En l’occurrence, les deux hôtesses en charge de l’arrière de la cabine étaient différentes. L’une était très avenante et souriante, l’autre beaucoup moins voire même très réservée. L’accueil à bord était froid, sans aucune parole, l’hôtesse baissant les yeux.

Catering : 6,5/10 : Un classique sucré/salé aux standards des compagnies européennes mais à l’heure du dîner, c’était en dessous de ce que propose la concurrence. En effet Air France propose un sandwich et de même Lufthansa une bonne collation avec sandwich. La signature airberlin (le cœur en chocolat) est toutefois sympathique.

Divertissement : 8,5/10 => Presse allemande en salle d’embarquement (même si on n’avait pas le droit théoriquement). Les écrans vidéo sont agréables, permettant de suivre grâce à l’Airshow la progression du vol. Il n’y a pas eu de publicités ce qui est très bien. On peut aussi bénéficier des canaux musicaux à condition d’avoir des écouteurs d’avion qui sont aussi en vente au prix de 03EUR.

Ponctualité => 8,0/10 : Départ en retard de 25 minutes et arrivée en retard de 18 minutes sans excuses.

NOTES DE BERLIN TEGEL, TXL :

Vivement l’ouverture de BER. Le terminal C est un hangar peu lumineux avec peu de services mais néanmoins propre. Pas de WiFi gratuit.

NOTES DE PARIS ORLY SUD, ORY :

L’arrivée est à Paris Orly Sud est un peu chaotique avec des cheminements longs et une station de taxi à l’organisation peu efficace.
Les efforts d’aménagement et de rénovation ces dernières années sont réussis.
Les accès en taxi sont simples, après il reste il y a l’Orlybus voire même maintenant le Tramway T7 qui dispose d’une station directement raccordée à Orly Sud et permettant de relier Villejuif-Louis Aragon ce qui est pratique pour les Val-de-Marnais et les usagers du métro 7. Le RER C est à déconseiller avec un service peu fiable surtout l’été avec les travaux.

Informations sur la ligne Berlin (TXL) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 7 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Berlin (TXL) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air Berlin avec 7.1/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 45 minutes.

  Plus d'informations

12 Commentaires

  • Comment 119058 by
    pierrejos 1130 Commentaires

    merci pour ce fr

  • Comment 119075 by
    MeltemiOAL 130 Commentaires

    Merci pour ce Fr et le petit bonus qui m'a donné envie de retourner à Berlin ;) !

    AB est pour moi la meilleure solution depuis Paris si ce n'est les prix élevés.

    A bientôt !

    • Comment 302431 by
      Flight94 AUTEUR 1940 Commentaires

      Merci pour votre lecture de ce FR,

      AB est en effet une bonne alternative à AF et LH (désormais 4U sur la ligne) si on considère le départ d'Orly. Après les prix ne sont pas vraiment au rendez-vous, à mes yeux la meilleure option était jusqu'à aujourd'hui Lufthansa avec souvent des prix compétitifs et un très bon service catering spécial sur les vers/ex-TXL (lunch bag au design berlinois). Maintenant c'est moins vrai avec la reprise de la ligne par 4U.

      À bientôt

  • Comment 119097 by
    cobra 3602 Commentaires

    Merci pour ce fr !:)

    Petit tour de Berlin agréable

    TXL est vraiment naze, mais bon, relativisons, il est vraiment vieux et n'était pas prévu pour vivre aussi vieux :)

    Bon vol, sur une compagnie qui a l'air vraiment bien. Ce combo catering offert/BOB est une très bonne chose, au niveau des prix c'est comment?

    ORY s'améliore vraiment, même pour choper un taxi, on me bien moins de temps qu'avant je trouve

    • Comment 302529 by
      Flight94 AUTEUR 1940 Commentaires

      Merci à vous,

      En effet je suis d'accord, TXL est vraiment d'un autre temps et n'était pas prévu pour être utilisé ainsi, vivement l'ouverture de BER ... on ne sait quand.

      Pour le BOB, les tarifs sont plutôt dans la moyenne des autres compagnies low-cost (c'est à dire plutôt chers) et un plat chaud de chez Sansibar Sylt vaut entre 6EUR et 10EUR en moyenne.

      Les améliorations à ORY sont notables.

      Merci encore

  • Comment 119106 by
    PAT62 4977 Commentaires

    le respect des groupes A, B, C et D ne sera pas effectif, même en Allemagne! tout part vau-l'eau :)
    TXL est un aéroport à bout de souffle.
    Cabine moderne, IFE et canal audio disponibles, rendent le vol agréable.
    Merci pour ce FR !

    • Comment 302530 by
      Flight94 AUTEUR 1940 Commentaires

      Merci pour ce commentaire,

      En effet l'organisation à TXL Terminal C entre les flux d'embarquement par bus/à pied sont compliqués à gérer surtout si deux portes embarquent simultanément.

      Et à cause de retard, ils ont sans douté privilégié le choix de ne pas appliquer le système des groupes.

      Vol très agréable excepté le catering.

  • Comment 119116 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8234 Commentaires

    Merci de ce partage. Air Berlin confirme les bonnes impressions que j'avais eu en les empruntant au printemps et lu sur les autres FR.Cabine agréable, service gratuit + bob, équipages corrects voir biens.
    Une compagnie qui se situe,en terme d'offre au niveau des legacy , voir mieux que certaines, avec des tarifs souvent intéressants.

    • Comment 302531 by
      Flight94 AUTEUR 1940 Commentaires

      Merci,

      d'ailleurs j'avais attentivement relu votre FR dans l'optique de ce voyage avec AB et j'espérais vraiment avoir un B737-800 avec SkyInterior ce qui rend le voyage agréable.

      J'aime bien le système hybride service classique & BOB cependant le catering gratuit est un peu léger.

      Mais je constate que les prix ne suivent pas bien souvent face à la concurrence.

      En tout cas, c'est certes une alternative sympathique face aux legacy.

  • Comment 119120 by
    aurel-lil 4213 Commentaires

    Merci pour ce FR qui donnerait envie de tester AB ;)

    L'aéroport de départ semble quelque peu dépassé pour une ville comme Berlin, en espérant que le nouveau ne soit pas une nouvelle fois reporté !

    Le catering est tout de même un peu juste. La cabine et le mood lighting sont un plus appréciable même pour un vol court.

    A bientôt.

Connectez-vous pour poster un commentaire.