Avis du vol Shanghai Airlines Taipei City Shanghai en classe Economique

Compagnie Shanghai Airlines
Vol FM802
Classe Economique
Siege xA
Temps de vol 01:45
Décollage 29 Oct 11, 12:00
Arrivée à 29 Oct 11, 13:45
FM   #50 sur 132 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 27 avis
marathon
Par GOLD 1881
Publié le 6 novembre 2011
Ceci est le premier d'une série de FR sur mes vacances de la Toussaint 2011

Taipei TSA ? Shanghai Pudong PVG (Shanghai Airlines 802, Eco)
VOUS ETES ICI
Shanghai Hongqiao SHA - Xiamen XMN (China Eastern 5661, Eco)
http://www.flight-report.com/reportage/822/SHA-XMN.html
Jinjiang JJN ? Guangzhou CAN ? (Shenzhen Airlines 9548, Eco)
http://www.flight-report.com/reportage/824/JJN-CAN.html
Guangzhou CAN ? Xiamen XMN (China Southern Airlines 3805, Eco)
http://www.flight-report.com/reportage/825/CAN/XMN.html
Longyan LCX ? Shanghai Hongqiao SHA (Juneyao Airlines 1146, Eco)
http://www.flight-report.com/reportage/844/LCX-SHA.html
Shanghai Pudong PVG - Taipei TSA (Shanghai Airlines 801, Eco)
http://www.flight-report.com/reportage/853/SHA/TSA.html

Encore un FR sur le même vol FM802, encore un samedi matin, encore par le même auteur ? Eh bien non, ce n'est pas totalement pareil, mais pour le savoir, il vous faudra un peu de patience dans un long prologue. Pour beaucoup de raisons, pour aller à Shanghai, les vols FM802/801 sont parfaits pour moi, mais choisir une compagnie chinoise pour aller en Chine, cela ne facilite pas les choses. J'aurais bien acheté le billet directement sur le site de Shanghai Airlines (un site en chinois, ça ne me fait plus peur), mais FM ne vend que des A/R au départ de Chine, pas au départ de Taipei. Il fallait donc passer par une agence de voyage, et j'ai demandé à mon assistante taïwanaise de s'en charger.

Comme la dernière fois, la réponse fut liste d'attente? ce qui est un peu stressant quand on s'y prend cette fois-ci trois mois à l'avance. Mais non, c'était apparemment normal, et ce n'est qu'un mois plus tard qu'elle m'annonça que c'était bon.

Les salles d'embarquement international de TSA sont séparées de l'extérieur par le cheminement des passagers qui débarquent, ce qui ne facilite pas le spotting quand on n'a justement que cela à faire. Mais TSA est enchâssé dans l'agglomération (si on était à Paris, il serait à l'intérieur du périphérique), et je ne suis pas le premier à avoir constaté sur un plan de la ville qu'il y a une petite rue qui passe juste à l'ouest de l'extrémité de la piste de Songshan. Pour ne pas poster un FR qui risquait beaucoup d'être un copié-collé d'un autre, je suis allé voir sur place deux semaines avant. Le soleil jouait beaucoup à cache-cache avec les nuages, mais je n'avais pas beaucoup le choix.

Cela semble être une sortie de week-end pour certains, car il y a tous les âges.
.
photo P1140451%252520pano%252520a

Dans un environnement qui fait penser à des jardins ouvriers en moins soigné, il y a quelques enclos qui rappellent qu'on est en limite de zone aéroportuaire.

photo P1140453%252520-%252520462a

On est à moins de cent mètres du seuil de piste, à un endroit idéal pour voir les avions au plus près. Evidemment, cela ne vaut pas la plage de SXM (en particulier, il faut choisir : voir l'approche de loin, ou être au sud de la trajectoire, donc pas à contre-jour pour les photos), mais à un quart d'heure à pied de la station de métro Yuanshan, située en centre ville, ce n'est pas mal quand même. Pas question en revanche de tenter d'aller plus près (stupide évidemment) : le périmètre est garni de fil barbelé concertina en excellent état, et quelques policiers militaires gardent l'accès à droite.

photo P1140428%252520pano%252520a

En revanche, je ne sais pas très bien quelle est la portée des panneaux au premier plan, qui interdisent notamment toute photographie, film, dessin, prise de notes, car certains spectateurs sont équipés d'un matériel de chasse photographique haut de gamme. La (vraie) chasse et les feux d'artifice sont aussi interdits à cet endroit, allez vous-en savoir pourquoi?

J'arrête la ma prose, place aux avions.

ATR-72, TransAsia Airways

photo P1140413aphoto P1140437a

Bombardier Dash 8-300 d'Uni Air.

photo P1140396aphoto P1140444s

Un A330 d'Eva Air en attente de décollage.

photo P1140394a

Notez la tour Taipei 101, au fond à droite.

photo P1140406a

Les Embraer 190 de Mandarin Airlines partagent avec les Boeing 737 la particularité que les roues du train principal ne sont pas masquées en vol par des trappes, d'où ces logements circulaires caractéristiques sous le fuselage

photo P1140465aphoto P1140466a


Un MD-90 d'Uni-Air, au décollage.

photo P1140480a

? et un autre à l'atterrissage, on voit bien l'arrondi final de la trajectoire entre cette photo et la suivante. Il est environ 16h, et la piste est déjà éclairée.

photo P1140499aphoto P1140500a

Les deux appareils suivants de ce prologue appartiennent aux deux compagnies japonaises qui assurent la liaison avec Tokyo-Haneda. Le premier m'a beaucoup intrigué sur le coup, car ces deux compagnies exploitent sur cette liaison des 767 que j'ai vus à chaque fois que j'ai décollé de Songshan. Mais la forme des ailes de cet appareil ? Il est bien trop gros pour être un 737, et d'ailleurs ses réacteurs n'ont pas la forme légèrement triangulaire et caractéristique de ceux qui équipent les 737, alors ?

photo P1140486aphoto P1140487a

C'est une fois rentré chez moi que je l'ai identifié : l'appareil immatriculé JA-624A est flambant neuf, ayant été mis en service le 2 septembre dernier, et ANA fait partie des rares compagnies ayant des 767 équipés de winglets. Notez que les pneus de celui-ci ne restent pas à l'état neuf.

photo P1140489a

Le 767 de la JAL, lui, est plus banal.

photo P1140515a

Et pour finir deux des quatre MD-83 en exploitation de Far Eastern Air Transport

photo P1140422aphoto P1140526a

La configuration des lieux à Songshan est excellente pour le spotting, mais on fait rapidement le tour de la question. En moins de deux heures, j'ai immortalisé tous les types d'appareils et les compagnies régulières desservant Songshan, à l'exception de China Airlines et de Shanghai Airlines.

Mais au fait, c'est bien un avion de Shanghai Airlines que je vais embarquer ? Pas d'inquiétude, le vol FM801 était ici en finale quand je l'ai spotté un mois plus tôt, depuis un parc situé un peu plus loin en avant de la piste 09.

photo P1110835a

Donc ce samedi matin, arrivée en métro à Taipei-Songshan.

photo P1140847a

Comme la fois précédente, il n'y a quasiment personne à l'enregistrement (côté clients, pas côté personnel), ce qui me vaut un enregistrement rapide. Remarquez les sièges plutôt confortables en zone publique, à droite.

photo P1140850-851as

D'ailleurs, le trafic international n'a rien de trépidant, jugez des vols de la matinée.

photo P1140849a

Il y a une infirmerie (à gauche) et une salle d'allaitement à droite, comme dans un bon nombre de stations de métro de Taipei.

photo P1140852a

Tiens, je me souvenais d'un sas de contrôle des police et de sécurité plutôt exigu ? C'est une fois arrivé par une courte rampe aux salles d'embarquement que je me rends compte qu'il faut que je révise mes certitudes : le terminal international a été entièrement réorganisé : les arrivées et départs sont désormais à deux niveaux différents, grâce à des escaliers mécaniques à l'extrémité fixe des passerelles. Et conséquence directe : le cheminement d'arrivée qui gênait beaucoup le spotting au départ a disparu et les passagers au départ ont désormais accès aux baies vitrées donnant sur le tarmac. Et cela change tout !

Remarquez qu'il reste des publicités Welcome to Taiwan sur les piliers, un peu surprenantes maintenant qu'ils sont en zone départ.

photo P1140870%252520pano%252520a

Les boutiques (de luxe ou non), et les restaurants se sont multipliés, mais pas seulement, car ici, c'est une exposition d'objets provenant du Musée du Palais, qui à Taipei rassemble les richissimes collection qui étaient à l'origine à la Cité Interdite à Beijing.

photo P1140875a

Ce qui me frappe, c'est aussi le silence de ce terminal. Très peu de vols, très peu d'annonces par vol : c'est un calme très appréciable. Il y a toujours des postes de consultation d'internet, en revanche, la maquette d'avion qui tenait lieu d'espace enfant a disparu.

Double spotting pour ce FR, cette fois-ci, limité cependant par le nombre réduit de vols internationaux. Mais avec un bon téléobjectif, il y aurait de quoi faire de belles photos de décollages.

Un E-190 de Mandarin Airlines qui vient d'arriver.

photo P1140860a

Quelques jets privés, et à gauche un MD-83 de Far Eastern Air Transport (FAT)

photo P1140864a

Pour ce qui est de cet autre MD-83 de FAT, non seulement il faudra faire attention à la zone en travaux lors du pushback, mais il faudra le pousser jusqu'à sa destination, faute de réacteurs sous l'empennage.

photo P1140867a

Un C-130 (qui décollera plus tard) et quelques jets privé, avec toujours le parc national de Yangmingshan au fond.

photo P1140868aphoto P1140876a

A la porte à côté, un A330 de China Airlines

photo P1140888a

On les oublie souvent, mais que seraient nos voyages sans ces humbles véhicules de piste ?

photo P1140878a

Remarquez que cette voiture Follow me a une immatriculation militaire.

photo P1140886a

Entre temps, le vol FM801 est arrivé, un peu en retard et l'embarquement est retardé de dix minutes, à 11h40.

photo P1140880a

En regardant bien, on voit la banderole de la pin de blocage de la roulette avant.

photo P1140884a

Embarquement : l'avion est au 2/3 plein, ce qui veut dire que la plupart des sièges milieu en éco sont laissés libres.

photo P1140894a

.. avec un pitch des plus confortables.

photo P1140891a

Décollage : l'aile gène un peu les photos (voyez mes autre FR au départ de TSA), et surtout les nuages sont très bas. Ils se dégagent à l'arrivée sur la côte qui n'est qu'à une vingtaine de kilomètres au nord. A l'arrivée sur le continent, les nuages sont de nouveau très denses et très bas.

photo P1140903a

Distribution du repas, efficacement et avec le sourire. Non, ce n'est pas b'uf ou poulet mais riz ou pâtes (en anglais comme en mandarin).

photo P1140908a

Curieuse définition du menu, qui est en fait du porc à l'ananas avec du riz (mon choix), ou ce qui semble être des fruits de mer avec des pâtes (le choix de mon voisin, qui n'y a pas touché).

photo P1140911aphoto P1140912a

Quelle que soit la définition sur le menu, c'est chaud et excellent, avec entrée et dessert.
Les PNCettes repasse avec le chariot de boissons.

photo P1140913a

Pour les accrocs, il y a du Coca-cola, mais pour moi, ce sera café., que je vais boire avec ce gâteau à l'ananas qui est une spécialité taïwanaise, mais dont cet exemplaire a été fait à Shanghai, comme vous pouvez le lire. Qu'il s'agisse d'un original taïwanais ou d'une copie chinoise, c'est assez bourratif.

photo P1140915a

Le café de Shanghai Airlines…. Passons sur la réticence initiale (il est au lait), et sur la première gorgée franchement déconcertante. Etait-ce à cause du gâteau ? en dégustation aveugle, je n'aurais pas deviné que c'était du café, ni décelé la présence de lait, mais en fait c'était bon, bien que vraiment très étrange. Une expérience à ne pas rater, qui mérite de faire l'impasse sur le coca-cola lors de votre prochain vol sur FM.

Touché des roues, avec un effet intéressant dans l'air saturé d'humidité, et arrivée au contact pile à l'heure.

photo P1140920a

J'ai attendu que presque tous les passagers aient débarqué pour prendre cette photo de la cabine en Y

photo P1140924a

Et ici les deux rangs de J, comme d'habitude, où je n'ai vu que deux PAX en étant dans les derniers à embarquer.

photo P1140926a

Les possibilités de spotting en arrivant à PVG sont nulles, à part l'appareil stationné à côté (un A320 Air China, vraiment pas passionnant), à partir de la passerelle dont les vitres sont absolument impeccables.

photo P1140927a

Ensuite, un très long cheminement sur toute la longueur du terminal.

photo P1140928a

Avant d'arriver au contrôle de sécurité, il y a les guichets de délivrance des visas spécifiques pour les Taïwanais.

photo P1140929aphoto P1140930a

Il y avait là un distributeur de billets de ma banque, où j'ai un peu fait la queue, ce qui n'était pas une très bonne stratégie, car je me suis retrouvé derrière la cargaison d'un gros porteur en provenance des Etats-Unis à l'immigration. L'immigration chinoise placarde une charte de qualité s'engageant à traiter 95% des passagers en moins de 25 minutes (à l'origine, c'était probablement 20 minutes, mais le deuxième chiffre a été corrigé) : pas de chance, je vais être dans les 5% de malchanceux, avec un chrono de 28 minutes (et personne derrière moi). Au fait, à CDG, quel serait le chrono de la PAF ?

J'avais tellement traîné à débarquer, puis tirer de l'argent et enfin me faire tamponner mon passeport que la livraison des bagages étaient terminée depuis bien longtemps, et que le mien ne m'attendait plus sur le tapis, mais pas de panique : un homme de ménage m'a indiqué le comptoir de China Eastern, où elle avait été stockée. Elle n'y est plus, mais elle était dans ce petit espace balisé à l'extrême droite.

photo P1140932a

Le soir tombe tôt en Chine qui sur la côte est à l'heure solaire, et la bruine excluait beaucoup de projets touristiques. Mais le lendemain, c'était un grand ciel bleu, et une superbe skyline du quartier de Pudong à la nuit tombante, vers 17h30.

photo P1150097%252520pano%252520a


Afficher la suite

Verdict

Shanghai Airlines

8.7/10
Cabine9.0
Equipage8.0
Restauration9.0

Conclusion

Pour un vol d\'une heure et demie, c\'est une excellente prestation. J\'ai forcé la note de confort, pour celui des sièges de l\'avion, mais aussi du terminal à Taipei. J\'hésite à parler de rapport qualité-prix, car les vols directs Taiwan-Chine sont chers. L\'aller-retour est à 12 900 TWD (9 600 TWD pour un séjour de quatorze jours maxi, pas de chance!), ce qui n\'a rien à voir avec les tarifs des vols intérieurs chinois, à durée de vol égale.

Informations sur la ligne Taipei City (TSA) Shanghai (PVG)

10 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.