Avis du vol XL Airways France Paris Espargos en classe Economique

Compagnie XL Airways France
Vol XLF500
Classe Economique
Siege 9D
Temps de vol 06:30
Décollage 24 Oct 14, 05:30
Arrivée à 24 Oct 14, 09:00
SE 34 avis
Philou77
Par 5132
Publié le 2 novembre 2014
Ce nouveau FR a été réalisé à l’occasion de vacances aux Iles du Cap Vert, l’île de Sal précisément, destination de plus en plus en vue depuis les déboires du Maghreb et de l’Egypte notamment. Nous y avons passé, avec mon épouse, une semaine au soleil, lors des vacances de la Toussaint 2014. Le vol qui nous attend se fera en 2 parties, Paris-Boa Vista puis un saut de puce pour l’île de Sal.


Notre vol étant prévu à 5h30, pour des raisons de transport nous arrivons au T3 de CDG aux alentours de 0h30. Ce terminal est dédié aux vols charters et affrétés pour les vacances. Il n’est pas à l’image du T1 et encore moins des T2. Mais bon, il augure comme les autres de la perspective de destinations de rêve. A cette heure-là, le terminal est ouvert mais quasi désert.

photo 988772DSCN11331photo 824811DSCN1133

Le panneau d’affichage précise bien notre horaire. Il n’y aura ce matin qu’un seul vol qui nous précédera, à destination de Fuerteventura. Il est prévu à 5h00. Le dernier de la veille, pour Tunis est parti à 22h55.

photo 325265DSCN1134photo 821335DSCN1135

En attendant 3h30, heure prévue de l’enregistrement, nous tenterons un somme sur ces banquettes très inconfortables lorsque l’on essaye de s’y allonger. Ce sera en vain, d’autant plus que des travaux de réfection du carrelage dans la salle d’à côté étaient très bruyants.
Encore peu de monde même après l’enregistrement et les contrôles. Pourtant ce vol, affrété par Héliades (qui n’était pourtant pas notre voyagiste) devrait remplir les 189 sièges du 737-800 qui nous attend.

photo 691418DSCN1138

Mais, tout doucement ça se remplit.

photo 766206DSCN1137

Le vol est toujours prévu à l’heure.

photo 910814DSCN11391

Nous embarquons à 5h15 via Pax bus. Il est fort probable que nous décollerons en retard. Notre oiseau sera F-HAXL, le bien nommé. Il a effectué son premier vol, le 22 mai 2008. Il a donc 6,5 ans. Je ne suis pas fan du 737 que je trouve court sur pattes et pataud au sol. Et la perspective de passer 6 heures dans ce mono couloir ne me réjouit guère.

photo 160764DSCN1139

Voici le pitch (correct) du siège 9D sur lequel je vais passer les 6 heures prochaines.

photo 140370DSCN1140

Finalement, avec mon épouse nous aurons les 3 sièges pour nous deux, notre voisine disparaitra peu après le décollage… mystère dans un avion pourtant à priori plein… mais tant mieux pour nous.

photo 815926DSCN1142

Les consignes de sécurtié

photo 364835DSCN1143photo 716132DSCN1144

Comme nous, de nombreux passagers ont passé une nuit blanche et la fatigue se fait sentir déjà avant le décollage, qui aura lieu avec 33 mn de retard à 6h03.

photo 827854DSCN1145

Peu après les écrans collectifs sont allumés (évidemment, pas d’IFE sur ce genre de vol !) et un film est proposé avec une participation de 3€ pour avoir le son. Heureusement, les écouteurs perso sont compatibles mais on entend parfois que d’une oreille.

photo 675064DSCN11461

Un seul film est proposé sur tout le vol. Je ne me souviens même pas du titre. Je ne l’ai pas regardé. J’avais trop sommeil.

photo 505010DSCN1146

Vers 6h45, le petit déjeuner est servi. Il est gratuit car nous sommes sur un vol affrété par un TO. Tout le reste est payant, mis à part l’eau servie au gobelet et qu’il faut souvent réclamer. Ce petit déjeuner s’avérera très correct et en tout cas le bienvenu après une journée de travail la veille et une nuit blanche. Il a également été très vite débarrassé par des PNC très aimables.

photo 939738DSCN11471

Après une petite heure de repos sur nos 3 sièges pour 2, le jour s’est levé sur l’aile droite et sur le CFM 56 bleu. La superposition de toutes ces nuances de bleu est d’ailleurs un très beau spectacle au petit matin. Cela fait aussi partie des vacances.

photo 600735DSCN1147photo 152528DSCN1148

Le Winglet caractéristique du 737-800. Dommage que la compagnie n’y colle pas un petit XL.

photo 666943DSCN1150

Soudain, nous croisons la trainée d’un autre appareil.

photo 254890DSCN1153

Est-il plus gros que nous ?

photo 954777DSCN1154

Environ 3 heures après notre décollage, nous survolons Tenerife.

photo 771518DSCN1155

Un peu de lecture avec le magazine du bord, très intéressant d’ailleurs.

photo 693440DSCN1158

Avec, d’autres incitations à partir ou repartir…

photo 936281DSCN1159

Un petit tour au petit (très petit) coin. Les toilettes sont restées propres tout le long du vol.

photo 725217DSCN1160photo 776557DSCN1161

Je sacrifie à la traditionnelle photo des FRistes… mais pour souligner que la proposition d’eau pour se désaltérer n’est pas systématique à bord, au contraire de ce que font les PNC sur AF par exemple. C’est dommage de devoir sans cesse réclamer sachant qu’en avion, on se déshydrate beaucoup, surtout sur un vol de plus de 6 heures.

photo 856741DSCN1162

Après 5h00 de vol, nous amorçons notre atterrissage sur Boa-Vista, une des Iles du Cap Vert.



Voici donc l’aéroport Aristides Pereira sur l’île de Boa-Vista. Nous allons y laisser nos compagnons de vol, pour cette destination.

photo 658104DSCN1164

Pas beaucoup de trafic.

photo 533984DSCN1165photo 756543DSCN1167

Débarquement des vacanciers pour Boa-Vista. Nous, nous resterons dans l’avion. Nous serons moins de 50 à attendre de redécoller pour Sal, environs 40 mn plus tard.

photo 954900DSCN1166

Nous redécollons à 8h49 locales (le décalage horaire est de 3 heures avec la France), pour le vol le plus court que j’ai eu à effectuer depuis que je prends l’avion…10 mn.



Une photo de l’endroit ou passerons les 8 prochains jours.

photo 297241DSCN1170

Notre atterrissage sur l’île de Sal. Il est 9h03 soit 15 mn de retard sur l’horaire prévu. C’est bien, surtout avec 33mn de retard au départ de Paris.



Pas beaucoup de spotting à se mettre sous la dent, à part ce seul ATR 72 qui fait des liaisons inter-îles.

photo 753908DSCN1173

Nous débarquons pour monter dans un Pax bus, pour faire à peu près 100 mètres.

photo 269234DSCN1174photo 159549DSCN1175photo 721558DSCN1176

Au revoir, F-HAXL, à la semaine prochaine ; qu’elle ne passe pas trop vite. En attendant, toi tu vas faire quelques rotations.

photo 781399DSCN1177

Nous passons le contrôle douanier avec des fonctionnaires capverdiens très heureux d’accueillir des touristes (mais pourquoi ont-ils choisi ce métier ?!).

photo 321597DSCN11791photo 396219DSCN1179

Les bagages sont très vite livrés, étant donné le peu de passagers ayant débarqué avec nous.

photo 482875DSCN1180

L’aéroport international Amilcar Cabral, vu du taxi qui nous conduit à notre hôtel. Il est situé près d’Espargos, «capitale » de l’île.

photo 113557DSCN1261

Un petit aéroport simple et propre, qui joue son rôle d’accueil des touristes dans un pays prometteur de ce point de vue.

photo 894231DSCN12621

Petit bonus, un 747 cargo de Kalitta Air présent lors de notre vol de retour.

photo 955451DSCN1262
Afficher la suite

Verdict

XL Airways France

7.0/10
Cabine7.0
Equipage8.5
Divertissements5.0
Restauration7.5

Paris - CDG

8.8/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services5.0
Propreté10.0

Espargos - SID

8.4/10
Fluidité8.0
Accès8.5
Services8.5
Propreté8.5

Conclusion

Un vol sans histoire pour une destination de vacances.L'ensemble fût une prestation tout à fait correcte.

Sur le même sujet

5 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.