Avis du vol United Paris Chicago en classe Economique

Compagnie United
Vol UA986
Classe Economique
Siege 35K
Temps de vol 09:30
Décollage 26 Déc 14, 12:40
Arrivée à 26 Déc 14, 15:10
UA   #68 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 450 avis
Porcepic
Par 4606
Publié le 2 janvier 2015
Bonjour et tout d'abord bonne année à tous les Flight-Reporters, en espérant que 2015 soit remplie de beaux voyages et de belles découvertes.




Cette nouvelle « série » m'emmènera passera les derniers jours de 2014 à Chicago. Si l'idée de partir à cette période me trottait dans la tête depuis quelques temps, le voyage en lui-même n'aura été réservé qu'un mois exactement avant le départ, avec une destination choisie un peu au hasard. Regardant initialement les opportunités de voyage en Europe, vous savez ce que c'est, on commence avec une idée de budget et petit à petit on se met à rêver… finalement je termine par regarder ce qu'il est possible de faire outre-Atlantique…

Résultat : New-York (évidemment) assez cher, surtout comparé aux tarifs pratiqués en basse saison, un combo multi-villes du style Boston/Philadelphie difficile à organiser un peu à l'arrache (et pas forcément idéal quand on ne sait pas à quel temps s'attendre en plein mois de décembre), la côte ouest dépasse allègrement le budget… finalement je déniche une offre intéressante sur Expédia pour passer quelques jours à Montréal, avec un acheminement qui m'autorise un stop d'une soirée à Chicago, ville qui m'attirait depuis un certain temps. Et puis finalement, je me dis que c'est bête de ne rester qu'une soirée à Chicago, du coup je regarde du côté de cette ville…

… et bingo, toujours via un site de voyages dont le nom commence par « Ex » et finit par « pedia » (pour ne pas le nommer), je trouve une offre pour moins de 900€ comprenant vols A/R depuis Paris et un bon hôtel en plein The Loop pour 5 nuits… hop, réservé ! Le temps que je me décide, certains vols intéressants pour un profil #avgeek prennent quelques centaines d'euros, du coup je me retrouve avec le routing suivant :




Description du routing


____________________________________________

- Vol UA986 CDG-ORD - Économique / 35K - 26/12/2014 - B767-300 (vous êtes ici)
- Vol AC7410 ORD-YUL - Économique / 23A - 31/12/2014 - EMB-175
- Vol AC870 YUL-CDG - Économique / 58A - 31/12/2014 - B777-300ER
____________________________________________



Comme vous le voyez, j'inverse les rôles avec finalement juste un passage en coup de vent à Montréal, et une expérience que vous découvrirez dans un prochain FR : le réveillon du nouvel an dans l'avion ! (teaser)





Début du FR


Nous sommes donc au lendemain de Noël. J'avais essayé de m'enregistrer en ligne la veille, en plein repas de Noël, et cela avait lamentablement échoué (je soupçonne que la transition du second prénom se soit mal passé entre le site de voyage et United, et qu'un « Christophe, Xavier » soit vu différemment d'un « Christophe Xavier » ou encore d'un « Christophe, second prénom : Xavier »…).

Arrivée à l'aéroport de Roissy, au terminal 1 d'où partent les vols United. L'enregistrement s'effectue aux comptoirs du hall 3 (l'appellation « hall » étant très pompeuse), où une longue queue est déjà présente (d'ici peu de temps partiront les vols United pour San Francisco, Washington et Chicago) qui s'étend jusque derrière les comptoirs.

Mais finalement, l'avancée est plutôt fluide, en plus chaque vol est réparti sur des comptoirs d'enregistrement spécifiques et un agent remonte dans la file demandant aux passagers pour Chicago d'avancer, leur file étant plus vide que les autres… tant mieux, on ne va pas se plaindre !

photo IMG_4758-1

Dans la file, une agent de sûreté fera passer un interrogatoire à chaque passager : contrôle du passeport, question sur le visa/ESTA (d'ailleurs une passagère un peu devant moi dans la file découvre qu'il faut un ESTA pour se rendre aux États-Unis… redirigée vers le comptoir United pour faire la demande, hop une personne de moins dans la file ! :p), et à qui sont vos bagages (sic) ? et qui a fait vos bagages ? et transportez-vous des armes ? et transportez-vous des explosifs ?

Après avoir brillamment répondu à ces questions, voilà mon passeport et ma valise étiquetés d'un magnifique autocollant « ICTS security » et je peux me rendre aux comptoirs récupérer ma carte d'embarquement. Des passagers français derrière moi auront moins de chance et devront répondre à des questions plus approfondies, ayant apparemment eu le malheur de modifier récemment leurs billets pour intervertir leurs nom/prénom…

Direction ensuite le PAF avec le fameux passage des tapis roulants…

photo IMG_4759-2

Vous remarquerez au passage le brillant effort d'ADP pour décorer son terminal aux couleurs de Noël…

Arrivé en haut du tapis roulant, c'est le drame ! Vous voyez le fameux accès n°1 que certains nantis empruntent lorsqu'ils prennent un vol vers IST, sous le regard médusé et désabusé de pauvres passagers démunis ? ;)

Et bien la queue de nous-mêmes pauvres passagers démunis commençait au même endroit… sauf que c'était du côté de l'entrée de cet accès n°1 ! Autrement dit, oui, en ce lendemain de Noël, la queue pour la PAF faisait tout le tour du terminal 1, et débutait même son deuxième tour de terminal ! Finalement, arriver 3h en avance à l'aéroport ne sera pas de trop…

Après une longue attente, j'arrive à l'endroit où les files se dédoublent Parafe/classique. L'occasion de tenter ma chance par Parafe pour la première fois, où des agents d'ADP étaient présents (heureusement). Résultat : je scanne mon passeport, j'entre dans le sas, le sas se referme, je pose mes doigts comme indiqué et la porte du sas s'ouvre… sauf que c'est la porte d'entrée !

« Ressortez monsieur s'il-vous-plaît ». Je m'exécute. L'ordinateur Parafe aussi : reboot forcé et sas planté. :) Je lance à la dame un « ah, apparemment c'est encore en phase de rodage », ce à quoi elle me répondra un « eeeuh non pas vraiment normalement ». L'occasion au passage de constater que le système fonctionne sous Windows (ceci n'est évidemment pas un appel au troll).

Du coup je suis redirigé vers les files classiques, dont j'ai l'impression qu'elles avançaient en fait aussi vite (si ce n'est plus) que les files Parafe, et contrôle classique de mon passeport par un PAFman qui me souhaitera bon voyage.

Après ces aventures mésaventureuses, direction ma porte 42 via… encore des tapis roulants, pardi !

photo IMG_4760-3

Je n'avais jamais mis les pieds dans ce terminal avant 2014, cette année c'est la troisième fois que j'y vais (merci MH et SK). Oui, ce FR est aussi l'occasion de débuter ma rétrospective, désolé… ;)

Je vois que je commençais à vous ennuyer, du coup je reviens à une traditionnelle photo des documents de voyage, avec le flouté artistique qui m'est cher, et sur fond de tapis roulant du T1.

photo IMG_4761-1

Au bout, le PIF. L'embarquement se fait dans le même satellite que celui d'où part le vol Malaysia Airlines pour Kuala Lumpur, donc encore beaucoup de monde. Malgré tout, encore une fois (et malgré le fait que beaucoup de passagers du vol MH21 s'inquiétaient d'être en retard), tout sera (assez) fluide et en une grosse vingtaine de minutes le PIF sera passé.

J'arrive enfin devant ma porte d'embarquement, il est 11h50. L'embarquement étant prévu à 11h55, ce n'est rien de trop. Ça fait maintenant deux heures que je suis à l'aéroport, sans avoir cherché à traîner plus que ça. Notez qu'on distingue un peu la dérive de mon appareil (N662UA, qui date de 1993 comme moi, du coup on s'abstiendra de dire qu'il est vieux, merci !).

photo IMG_4762-5

Appel de quelques passagers du vol au comptoir United, où un agent de sûreté était présent. Apparemment pour un énième contrôle des passeports…

L'embarquement est ensuite appelé, par zones. Les priorités sont bien respectées et le tout est très fluide. C'est dans ces moments-là qu'on est content de voyager sur un « petit-gros avion » comme le 767.

Évidemment, à l'embarquement, on me demande encore si j'ai bien toujours gardé mes bagages avec moi, si personne ne m'a rien donné, etc.

photo IMG_4763-6

Accueil à bord chaleureux, avec un PNC parlant français. Certes avec un gros accent, mais on sentait que ça lui faisait plaisir de parler français, et c'est toujours agréable. :)

Traversée de la cabine Affaires particulière de United, l'embarquement se faisant par une unique passerelle (pas pris de photo, désolé), et je rejoins tranquillement mon siège 35K.

photo IMG_4764-7

Les premières impressions, quelles sont-elles ?

Premièrement, un 767, c'est vieux (mince, c'est dit !).

Oui, mais un 767, c'est confortable ! Je m'étonne moi-même en regardant mes photos de ne pas en avoir une du pitch, mais il était très correct et permettait de bien s'enfoncer dans son siège. La configuration en 2-3-2 et les coffres à bagages centraux qui « rentrent » bien dans le plafond donnent une belle sensation d'espace.

Et évidemment, je me passerai de tout commentaire sur les IFE… Écran de taille médiocre, qualité TBD (Très Basse Définition), j'aurai l'occasion de reparler des programmes plus tard. À noter que je ne suis plus sûr d'avoir eu une boîte IFE à mes pieds (j'ai le souvenir de m'être dit que c'était bête d'avoir ça au pied pour un truc de cette qualité, mais je n'ai pas le souvenir d'avoir été dérangé pendant le vol).

Regard par le hublot pendant le chargement des bagages, et vue sur un autre des 380 qui opèrent quotidiennement au T1…

photo IMG_4765-8

Puis mise en route avec une dizaine de minutes de retard, pour une arrivée prévue à l'heure avec un peu moins de 9h de vol. À en juger la couleur de l'épaisse fumée qui sort des réacteurs à leur allumage, il semblerait que François ait trouvé un remplaçant… à moins que ce ne soit que le froid (ça serait bête que ce soit plus grave, ils doivent quand même tenir 9h !).


Petit intermède quant à l'IFE pour parler tout de même d'une spécificité très sympa pour les #avgeek : la fameuse « Channel 9 » qui offre la possibilité d'écouter les communications avec l'ATC pendant tout le vol (si toutefois le commandant de bord active la fonction, ce qui était le cas sur ce vol). Bon, je ne vous cache tout de même pas que c'est un peu plus facile à comprendre aux abords de Roissy qu'en approche de Chicago…


Mais bref, revenons en au FR où nous venons donc de décoller et où le service débute. Concernant le service des boissons, les soft sont gratuits sur United mais pas les boissons alcoolisés. À titre d'information, mes voisins de devant prendront chacun une bière, ce qui me permet de vous en communiquer ici le prix : 6,99 USD.

Personnellement, je commence petit à petit mon américanisation avec un bon Coca. Le PNC (une sorte de sosie de Mitt Romney très américain) me demande si j'ai soif et si je veux toute la canette. Je réponds évidemment par l'affirmative (couplé à la quantité de glace, ça me fera bien 5 verres).

photo IMG_4766-9

Puis distribution des plateaux repas. Trois choix disponibles : chicken or pasta or vegetarian. J'opterai pour le poulet.

photo IMG_4767-10

Vu les plateaux et le contenu, je soupçonne les plateaux de venir tout droit des États-Unis. La salade en entrée était… une salade. On ne peut pas dire que c'était mauvais, mais on ne va pas non plus aller jusqu'à qualifier de « bonne » une salade sur laquelle on met soi-même une vinaigrette industrielle…

Voici un zoom sur le plat chaud, une fois l'opercule retiré :

photo IMG_4768

Que dire ? Le poulet sentait bon la nugget américaine. Ce qui ressemble à de la purée devait plutôt être de la polenta (mais je n'en suis pas sûr, en tout cas ce n'était pas de la pomme de terre et ça avait un aspect un peu granuleux, le tout assez fade). Les épinards étaient corrects sans plus, mais avaient l'avantage d'apporter un peu de vert.

À noter que mon voisin a pris l'option végétarienne, et ça ressemblait beaucoup mis à part que le poulet était évidemment remplacé par je-ne-sais-quoi.

Sinon, concernant le reste du plateau repas, le pain représentait tout ce qu'on peut attendre d'un pain industriel (c'est-à-dire pas grand chose). J'avais gardé le gâteau pour le petit-déjeuner du lendemain (preuve s'il en fallait que je n'étais pas mort de faim après avoir fini le plateau) et même commentaire que le reste : bon sans plus, industriel.

Enfin, toutes critiques mises à part, quelques instants après la distribution voici ce à quoi ressemblait mon plateau :

photo IMG_4769-12

C'est le moment de débuter la grande traversée de l'Atlantique ! Pour une fois, on commence à apercevoir un peu le sol, jusque là le vol étant au-dessus voire dans les nuages, et avec beaucoup de turbulences. Mais le répit sera de courte durée…

photo IMG_4770-13

Passage quand même avec le café/thé. Je prendrai un café, mais là encore je m'étonne de ne pas avoir de photo… à croire qu'il était temps que l'année se termine ! Bon point : si on voulait du lait, les PNC versaient du lait issu de petites bouteilles Lactel : pas de sachet de crème en poudre comme ailleurs…

Vient donc le moment de passer le temps pendant le vol. Problème : il n'y a en fait rien à faire. Le système de divertissement est constitué d'un petit écran individuel hors d'âge qui dispose de cinq chaînes qui passent en boucle le même film (à vous de choper la chaîne au bon moment pour ne pas rater le début du film). Sachant que la programmation dépend uniquement du mois et du sens de voyage (quelque chose comme un programme pour les vols vers est/nord et un autre vers ouest/sud). Le tout diffusé donc sur un écran constitué d'approximation une centaine de pixels… ;o)

Autant dire que ce n'est pas là qu'il faut chercher de source de divertissement… éventuellement sur les canaux de musique, 9 chaînes au total, chacune ayant une thématique (la fameuse Channel 9 diffuse de la musique pendant la traversée de l'Atlantique où il n'y a pas de communications voix). À noter que le casque était disposé dans la pochette du siège à l'arrivée, correct sans plus. Les oreilles étant nues (directement sur le plastique) je m'attendais au moins à ce qu'ils passent à un moment distribuer des protections (question d'hygiène au moins) mais non, même pas…

Bref, on regarde par le hublot (voir une mer de nuage qui secoue), on lit un livre, on a sa tablette ou comme moi on somnole (la fameuse erreur à ne pas commettre si on ne veut pas souffrir du décalage horaire pendant tout son voyage).

Quoi qu'il en soit, même en ne faisant rien, le paysage défile et vers le milieu de la traversée nous avons de nouveau une occasion de voir l'océan à travers les nuages, pour une courte durée…

photo IMG_4771-16

Et finalement… terre(-neuve) en vue, mon capitaine !

photo IMG_4772-18

Nous continuerons pendant un long moment sur la même latitude direction Rimouski puis Saguenay. Ici les abords du Lac Saint-Jean qui semble entièrement gelé (étonnamment le Canada semblait assez loin d'être tout blanc).

photo IMG_4775-21

Puis peu de temps après nous commencerons enfin notre descente (en latitude) vers Chicago. L'occasion pour moi de vous emmener aux toilettes (non, je n'ai pas oublié toutes les photos :p).

photo IMG_4776-22photo IMG_4777-23

Pris comme ça, ça n'a pas l'air très propre mais ce n'est qu'une mauvaise impression due au fait que le passager précédent semblait ne pas savoir utiliser la poubelle. En revanche, ce qui est bien vrai, c'est que le robinet est très bizarre à utiliser : il faut rester appuyé dessus pour qu'il fonctionne, allez comprendre ce qui est passé par la tête de celui qui a conçu ça…

La vessie vide, mon estomac s'est rendu compte qu'il commençait à lui ressembler également, je file donc à l'arrière voir s'il y a quelque chose et voit un chariot apparemment préparé pour la seconde collation. Je croyais reconnaître des glaces de loin mais était un peu étonné de lire « cheese » sur certains papiers (mais bon, avec les américains…). Je demande quand même au PNC si je peux me servir et il me répond qu'ils passeront d'ici un quart d'heure.

À noter d'ailleurs que pendant la traversée, les PNC ne se sont pas beaucoup montrés. C'est en gros deux heures avant l'arrivée qu'on a commencé à les revoir passer proposer de l'eau.

Moins d'une heure avant l'arrivée, effectivement, passage des PNC pour la seconde collation, avec deux PNC descendant chaque allée, celui de devant distribuant les boîtes et les sandwichs (oui, c'était bien des sandwichs et non des glaces) et celui de derrière s'occupant des boissons.

À noter que la distribution des boîtes et des sandwichs (ce sont bien deux choses distinctes, le PNC n'a pas juste à balancer la boîte dans la figure du passager) s'est faite dans une efficacité toute américaine. En gros, telle une sorte de Flash, je crois qu'il a mis moins de 3 minutes pour remonter les 20 rangées de la cabine économique, le tout en réussissant encore à avoir le sourire et en ayant un « vrai service » (j'entends par là qu'il vous regardait avec le sourire, vous tendait les choses sans vous les balancer dans la figure, vous répondait quand vous le remerciez, etc.).

Je prendrai un Coca pour accompagner le tout, le PNC voyant qu'il ne lui reste plus qu'une canette de Coca dans son chariot me verse le Coca sans me donner la canette, tant pis pour cette fois. D'autres devant ont eu toute leur canette de Sprite, je note… :)

Le détail de la boîte, avec une gâterie dirons-nous, un paquet de chips à l'ancienne, en plus du sandwich jambon/fromage qui aurait mérité d'être un peu plus gros et, soyons fous, un peu réchauffé.

photo IMG_4779-24

Puis débarrassage et préparation pour l'atterrissage. Le PNC parlant français se lance dans une ultime annonce avec son accent à couper au couteau : « maydames et mayssieurs le capitayne a allumay pour la dayrniayre foua la consigne attachay vos ceintures, donc si vous avay besoin des toualettes… ». :)

Belles vues sur l'impressionnant Lac Michigan…

photo IMG_4782-25

… qui prend d'encore plus belles teintes à l'approche des côtes (ou des rives, on ne sait plus très bien si c'est un lac ou la mer)…

photo IMG_4783-26

Puis atterrissage en douceur avec une quinzaine de minutes d'avance sur l'horaire, ce qui nous laisse tout juste le temps de rouler jusqu'à notre point de stationnement…

photo IMG_4784-27

Comme vous le voyez, en cette fin de mois de décembre, Chicago croule sous la neige… :)

En fait, il fait quand même 10°C, ce qui reste tout de même exceptionnel pour la saison (il n'a pas neigé de tout le mois de décembre à Chicago, c'est la deuxième fois que ça arrive seulement…). Tellement exceptionnel que j'ai croisé plusieurs fois des gens en short en pleine ville !

photo IMG_4785-28

Les PNC annonçaient que nous pouvions utiliser nos téléphones portables dès l'atterrissage… mais qu'il fallait les éteindre avant de sortir de l'appareil car leur usage était interdit tant que nous n'avions pas passé la douane…

Sortie de l'avion, les mêmes PNC qui discutaient entre eux dans la galley sans dire bonjour à l'embarquement… discutent entre eux dans le galley sans dire au revoir au débarquement. Les mêmes PNC qui étaient cordiaux à l'embarquement le sont tout autant au débarquement.

Long cheminement pédestre dans le terminal 5 pour rejoindre la PAF, avec pas mal d'affiches de défense des animaux dont une grosse affiche demandant d'arrêter Air France à cause de leur transport de singes de laboratoire : c'est bon, on se sent accueilli. ;)

Bonne surprise, les passagers étant déjà venus aux États-Unis avec leur ESTA peuvent passer sur les bornes automatiques des ressortissants américains/canadiens. La borne imprime ensuite un reçu qu'un agent vérifie (en posant les « traditionnelles » questions qu'on m'avait épargnées à Washington : et pourquoi vous venez ? et pour combien de temps ? et où vous logez ? et qu'est-ce que vous allez faire ? et qu'est-ce que vous faites ? et qui paye le voyage ? etc.) puis qu'on remet à la douane.

Direction ensuite le terminal 2 par la navette en train de l'aéroport, l'histoire de rejoindre le métro qui n'est pas des plus facile à trouver quand on ne sait pas où aller. Heureusement, dans la navette, j'avais entendu une personne expliquer que c'était un peu tricky et qu'il fallait toujours chercher à descendre (ce qui paraît certes logique quand on cherche un métro, mais c'est toujours mieux de le savoir que de se laisser guider par des panneaux avec des grosses flèches vers la droite semblant indiquer l'extérieur du terminal alors qu'elles indiquent en fait des escaliers…).

Bref, en moins de 50 minutes, je suis passé du statut « assis dans l'avion » à celui de « debout dans la station à attendre mon métro »…

photo IMG_4786-14

… qui pour 5 USD vous emmène en une quarantaine de minutes en plein Downtown !

photo IMG_4787-15

Et il est temps de prendre possession de ma chambre d'hôtel et de son lit King Size, qui est toujours mieux que le siège d'un 767 pour dormir. :-)

photo IMG_4792-17

… mais évidemment, sachant qu'il est à peine 17h heure locale, il est temps de faire un petit tour dehors avant !

Direction le Millenium Park, encore décoré comme toute la ville aux couleurs de Noël ! (Même les éclairages en haut des buildings seront pour l'occasion en rouge et vert.)

photo IMG_4793-19

Et le fameux « Bean » de nuit…

photo IMG_4794-20

Puis retour à l'hôtel pour une bonne nuit bien méritée… en attendant les prochaines balades, un peu plus longues… et un peu plus fraîches (les températures descendront jusque dans les -10°C pendant mon séjour) !
Afficher la suite

Verdict

United

5.6/10
Cabine6.5
Equipage8.5
Divertissements2.0
Restauration5.5

Paris - CDG

8.5/10
Fluidité7.5
Accès9.0
Services7.5
Propreté10.0

Chicago - ORD

10.0/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

S'il fallait résumer en trois mots : correct sans plus !

Pour être tout à fait honnête, je m'attendais à pire et j'ai été agréablement surpris. Le 767 est un appareil ancien, ça se voit et ça s'entend, mais la configuration 2-3-2 reste confortable. Reste le problème des IFE, mais ça passe quand même, sans doute encore plus pour un vol de nuit.

Détail des notes.

== Note de la compagnie ==

- Confort cabine : configuration assez spacieuse. Le pitch est satisfaisant même si l'inclinaison des sièges est suffisamment importante pour qu'il y ait un petit effet « nez dans l'écran » quand le passager devant vous décide d'en profiter. Je suis obligé de pénaliser dans cette note les IFE hors d'âge qui nuisent au confort général du vol.

- Équipage : une bonne surprise. Je n'ai pas eu le privilège de mettre à l'épreuve la théorie de la «mamie américaine» (seule la chef de cabine se rapprochait de cette description), tout le reste de l'équipage étant exclusivement masculin. Quand le service devait être fait, il était très bien fait, mais ça s'arrête là. Un service de déjeuner, une collation, c'est tout. Très bon point de la part d'une compagnie américaine pour l'effort d'avoir un PNC qui parle français et qui traduit toutes les annonces.

- Repas et catering : ça se mange, les quantités sont suffisantes, mais ça s'arrête là. Ça reste très basique, et la deuxième collation mériterait peut-être d'être un peu plus importante (même si j'apprécie le fait d'avoir plusieurs items en sachets individuels, ce qui permet de garder des choses pour plus tard).

- Divertissement : LE gros point noir. Les IFE sont ridicules, je ne sais même pas si ça mérite d'être appelé IFE. Pour la presse, je n'en ai pas vu. Bref, heureusement qu'il y a la Channel 9 pour trouver quelques points à mettre !

- Ponctualité : RAS.

== Note de CDG ==

- Fluidité des contrôles : énormément de monde en ce 26 décembre, mais on ne peut pas dire que ça n'était pas fluide. Après, l'ancienneté (j'allais dire la vétusté…) du terminal 1 n'aide pas à s'améliorer là-dessus…
- Accès et parkings : RAS
- Services et animations : RAS, il est vrai que vu l'attente pour passer les contrôles on ne risque pas d'avoir le temps de s'ennuyer ailleurs…
- Propreté : RAS

== Note de ORD ==

- Fluidité des contrôles : excellent. Très bon point pour le passage aux bornes automatiques. Je me demande d'ailleurs si quand on renouvelle notre ESTA, cela est considéré comme une nouvelle ESTA (donc une première entrée) ou pas…
- Accès et parkings : le métro amène très rapidement en centre ville et pour pas cher. Bon, heureusement quand même qu'il n'y a pas grand grand monde avec des valises dedans…
- Services et animations : RAS
- Propreté : RAS

En conclusion, United n'est pas une compagnie que j'irai jusqu'à recommander, du moins pas sur les vols opérés en 767-300 tri-classes (les autres 767 ont tous des IFE avec VOD), mais maintenant si cela permet d'économiser quelques euros ou d'avoir des horaires plus agréables, c'est aussi très loin d'être une compagnie que je recommanderai d'éviter !

Informations sur la ligne Paris (CDG) Chicago (ORD)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 24 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Chicago (ORD).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 9 heures et 13 minutes.

  Plus d'informations

11 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 125687 by
    Aubin 231 Commentaires
    FR sympathique, merci :)
  • Comment 125706 by
    nicobcn TEAM GOLD 7618 Commentaires
    Les 767 commencent à se faire vieux. Seul Delta les a vraiment reconfigurés. American Airlines et United ne le feront probablement jamais...

    Vol très ennuyeux à mon avis. J'ai fait pire que vous. Paris-Mexico en 767 d'Aeromexico sans IFE et de nuit, 11h30 de vol. Je les ai vu passer comme vous pour le coup...
    Le retour sera mieux, mais pas sur qu'il soit à l'heure avec Air Canada!

    A bientôt :
    • Comment 307720 by
      Porcepic AUTEUR 99 Commentaires
      Les 767-300 bi-classes de United semblent toutefois avoir des cabines plus récentes, avec notamment des systèmes AVOD. Mais il faut dire aussi que la concurrence sur Chicago n'incite pas y mettre les avions ayant le plus de confort (en ce moment seulement American en ligne directe depuis CDG…).

      Le vol n'a effectivement pas été très divertissant, mais quoiqu'on fasse ça passe quand même, et personnellement je n'hésiterai pas à le refaire si ça me permet d'économiser ne serait-ce que quelques dizaines d'euros (ici l'économie se chiffrait même plutôt en centaines d'euros… tout en m'épargnant des escales à l'aller). Et à mon avis c'est encore moins gênant pour un vol de nuit où au moins on n'est pas gêné par la luminosité de l'écran de son voisin ! :)

      Pour le vol retour, ne soyons pas trop pressé, ça viendra le moment venu… mais ne partons pas avec des a priori sur AC. ;)
  • Comment 125735 by
    Kottok 371 Commentaires
    Je te remercie pour ce FR magnifiquement bien rédigé que j'ai eu vraiment plaisir à lire. On sent une pointe de littéraire dans ton écrit qui m'est très agréable !
    United c'est un peu une loterie concernant les sièges. J'ai eu sur un GVA-EWR leur nouvel cabine équipée de beaux IFE et j'ai aussi eu sur le IAD-GVA, la même cabine que vous ( autant dire que la nuit a été longue...). Pas de commentaire sur la qualité de la prestation si ce n'est que j'ai l'impression que DL offre aujourd'hui un bien meilleur service sur ses TATL ( cabine de nouvelle génération, personnel adorable et catering pas trop mauvais ). Par contre, ils ont certainement en commun les PNC tentant de parler français avec un charme so american.
    Voilà, encore merci. J'espère que tu as passé un bon moment aux US et je te souhaite une belle nouvelle année.

    PS : je me permets de tutoyer car comme le 767, je ne suis pas vieux :P
    • Comment 307721 by
      Porcepic AUTEUR 99 Commentaires
      Comme répondu à mon voisin du dessus, ça dépend de la concurrence des destinations : depuis CDG, apparemment Chicago voit des vieilles cabines (seule concurrence en ligne directe en ce moment : AA), mais vers San Francisco, Washington ou New York les appareils déployés semblent équipés de nouvelles cabines. En ce qui me concerne, dès la réservation j'avais noté 767-300 à 39 rangées, donc vieilles cabines… mais pour tout dire je m'attendais à pire !

      Pour les PNC je n'ai pas à me plaindre sur ce vol, ils ont fait du bon boulot tout de même, avec un service très efficace. Mais je n'ai pas encore de points de comparaison vis-à-vis d'autres compagnies américaines…

      Bonne année à toi aussi et aucun soucis pour le tutoiement, même de la part de plus vieux. :)
  • Comment 125745 by
    laverdure 196 Commentaires
    Merci pour ce partage, tres bonne rédaction, beaucoup de confort à te lire ,je suis de l'epoque du super-constellation !!!
  • Comment 125755 by
    jules67500 GOLD 6155 Commentaires
    Punaise, je suis plus jeune que ce 767 ! Merci pour ce FR :)

    IFE décevant mais Channel 9 m'attire !

    Le repas ce n'est pas fantastique, mais c'est mangeable.

    J'espère que Chicago t'as plu et que tu as passé un bon moment aux US :)

    A bientôt :)
    • Comment 307722 by
      Porcepic AUTEUR 99 Commentaires
      Oui, j'attendais beaucoup de Chicago et la ville ne m'a pas déçu !… même si ça vaudrait sans doute le coup d'y retourner en été : en dehors de la Michigan Avenue, c'était bien calme (et je n'ai même pas pu profiter de la neige !)…

      Quoi qu'il advienne, il faudra attendre les FR des vols retour pour le (vrai) bonus touristique. :)
  • Comment 125807 by
    Denzee 1755 Commentaires
    Merci beaucoup pour cet excellent FR !!

    Une prestation classique d'United mais une cabine hors d'âge :-(
  • Comment 125841 by
    Cpt_Maverick 418 Commentaires
    Merci pour cet FR, très agréable à lire !

    Vol correct avec United, sans plus. Cabine qui n'est plus du tout d'actualité, surtout l'IFE. Catering classique ici aussi, rien d'exceptionnel.

    J'aime beaucoup le concept de Channel 9, si seulement toutes les compagnies offraient cette possibilité ! Ça m'étonne d'autant plus venant d'une compagnie américaine, qui interdis strictement l'accès au cockpit, comme quoi.

    A bientôt pour la suite !
  • Comment 126058 by
    Numero_2 TEAM BRONZE 10469 Commentaires
    Merci pour ce FR.

    J'ai pu remarquer ce matin-même que les sas PARAFE du T1 de CDG sont d'une inefficacité toute particulière. ^^

    Quand on prend UA en éco il ne faut vraiment pas s'attendre à grand chose : Encore chance que vous ayez eu une cabine avec IFE ! lol

    A bientôt pour la suite et bonne année 2015.

Connectez-vous pour poster un commentaire.