Flight-Report

Avis du vol Uni Air Taipei City Nangan Island en classe Economique

Compagnie Uni Air
Vol B7301
Classe Economique
Siege 5A
Temps de vol 00:50
Décollage 03 Déc 11, 06:50
Arrivée à 03 Déc 11, 07:40
B7   #68 sur 128 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 31 avis
marathon
Par GOLD 1756
Publié le 3 décembre 2011
Une semaine à l'avance, les vols de retour de Nangan le samedi 3 décembre au soir étaient complets. Je ne sais pas si c'est l'effet de la chute brutale des températures ces jours-ci dans le nord du pays ou de la météo pluvieuse à Taïwan en général et à Taipei en particulier, mais regardant à nouveau à J-2, il y avait de la place. Je n'ai pas hésité longtemps, car comme vous pouvez le constater, Matsu (tout en bas du tableau, ce qui vous donne une idée de la priorité de cette destination pour les Taïwanais) était ce week-end le seul coin de territoire taïwanais où je pouvais espérer voir le soleil.

photo pr%2525C3%2525A9visions%252520m%2525C3%2525A9t%2525C3%2525A9o%252520le%2525202%252520d%2525C3%2525A9cembre%2525202011%252520matin

Pour ceux qui ont fait l'impasse sur mes FR taïwanais récents, Matsu, desservi par MFK et LZN, est un archipel au ras des côtes chinoises auquel les Taïwanais se sont accrochés, au prix d'une lourde militarisation et des attaques chinoises de toute nature : batailles aériennes, batailles navales, bombardements, commandos d'hommes-grenouilles : ils ont tout eu mais ont réussi à tenir de même qu'à Kinmen, et d'autres îles encore plus inaccessibles au commun des mortels.

La superbe plaquette sur papier glacé que j'ai rapportée d'un stand lors d'un salon il y a presque un an n'hésite pas à annoncer que au début du printemps et de l'été, la pluie et la brume enveloppent les montagnes de Nangan d'une beauté mystique (sic). Traduire : au printemps, l'archipel est noyé dans le brouillard, au point que les avions sont annulés plusieurs jours d'affilée, semaine après semaine. J'avais donc intérêt à saisir la première opportunité hivernale d'y aller, malgré la concurrence d'un projet de grasse matinée bien méritée, mais rigoureusement incompatible.

Le dernier vol de retour de LZN étant à 17h20, il me fallait en effet choisir le premier vol à 6h50 pour avoir suffisamment de temps sur place. Taxi impératif, car le premier métro vers 6h du matin aurait été un peu juste.

photo P1180086a

C'était le premier vol à décoller de TSA le matin, et il n'y avait pas foule à l'enregistrement chez Uni-Air.

photo P1180083a

Entre les températures qui ont chuté brutalement (12 mini, 17 maxi, c'est très froid pour un Taïwanais), et l'horaire matinal, les vols vers Matsu (LZN et MFK) n'ont pas fait recette : ils n'étaient pas complet.

photo P1180084a

Il n'y avait quasiment personne au dépose-bagages

photo P1180080a

Mais cela allait changer, car un groupe de l'association caritative d'origine taïwanaise Tzu Chi est en partance pour Kinmen. Les Tsu Chi sont surnommés les anges bleus : pour leur dévouement et pour la couleur de leur uniforme, bleu marine pour les femmes, pantalon blanc et haut bleu marine pour les hommes. Ils devaient être au moins cinquante, et vus les bagages, ce ne devait pas être un pique-nique pour le week-end. Il allaient peut-être en Chine, par le ferry Kinmen-Xiamen : les Tzu Chi est l'une des rares associations caritatives étrangères à être agréées en Chine.

photo P1180081a

Météo nuageuse, mais banale à TSA, et tous les vols étaient prévus à l'heure.

photo P1180085a

Direction le contrôle de sécurité, avec une mascotte de bienvenue.

photo P1180090a

Deux avions au contact, à travers les vitres teintées : un E-190 de Mandarin Arlines

photo P1180092a

Et un MD-90 d'Uni Air

photo P1180091a

? avec des couleurs un peu plus naturelles ici juste avant de monter dans le PAXbus

photo P1180108a

Pendant le court trajet en PAXbus, un A321 de TransAsia, devant un 767 de la JAL et un A330 d'Eva Air, tous les trois au contact au terminal 1 (international).

photo P1180109a

Le spotting à TSA, c'est un peu répétitif, surtout en zone domestique, aussi je vous propose en prime et pour changer un coup d'?il sur la portion la plus dense de l'espace aérien de Taipei.

photo P1140587aphoto P1140586a

C'est par hasard que je suis tombé récemment sur cette boutique, à proximité de la tour Taipei 101. Elle est facile à trouver à la condition impérative de savoir qu'elle existe et où elle se cache. Ceux qui envisageraient de renouveler leur flotte aérienne lors de leur prochain passage à Taipei pourront me demander des précisions. Pour information, le 747 d'AF était bradé à 800 TWD, mais pour un appareil récent aux couleurs d'une compagnie sérieuse, ça pouvait monter à 2400 TWD.

Revenons à la salle d'embarquement où il n'y avait pas encore grand monde.

photo P1180094%252520pano%252520a

Mais derrière un des piliers au fond, il y a un ordinateur en libre service pour surfer sur internet (l'autre est éteint), et devinez quel site est affiché ?

photo P1180100a

(Les espaces enfant, c'est passé de mode, la collection automne-hiver de Flight Report est corporative. Profiter de ce qu'il y a deux FR d'un des modérateurs en page d'accueil, c'est carrément fayot.)

Une fois rempli mon devoir pour faire accepter mon FR par la modération, il est temps d'embarquer.

photo P1180106aphoto P1180105a

Voici le PAXbus, banal

photo P1180107a

Car évidemment, pour LZN, Uni-Air ne va pas utiliser un de ses MD-90. C'est donc un Dash-8, un peu déformé par autostitch.



L'intérieur de la cabine ? l'avion n'est qu'à moitié plein. Les trois premiers rangs, ainsi que les derniers rangs, étaient laissés libres, sans doute pour l'équilibrage de l'avion

photo P1180124a

Avec un pitch raisonnable (désolé, je n'ai pas immortalisé mes chaussures de marathonien). A noter qu'Uni Air avait prévu un exemplaire du China Post(quotidien anglophone taïwanais) pour le seul étranger du vol, que la PNC a sorti de sa cachette en me voyant embarquer pour me le donner. Un point de bonus.

photo P1180126aphoto P1180127a

Décollage avec dix minutes de retard. Sur les vols intérieurs taïwanais, la collation est minimaliste : thé vert ou café, mais chez Uni-Air, le café est correct bien qu'au lait.

photo P1180133a

Très vite on est dans la crasse au dessus de Taipei, puis au dessus des nuages et de l'océan.

photo P1180134a

Mais en s'approchant de la destination, les nuages se sont dissipés, et c'est avec un grand ciel bleu que j'ai aperçu Nangan. Ce n'est pas un hasard si j'avais demandé un hublot côté gauche : je savais que c'était le côté offrant une vue sur l'île.



On était encore assez haut, mais l'atterrissage était imminent.

photo P1180146a

? la preuve 1'07 plus tard (le chronométrage aussi est la mode cet hiver) :

photo P1180147a

Il n'y avait pas long pour atteindre le terminal, pile à l'heure ? notez le cheminement piéton peint au sol.

photo P1180148a

La cabine presque vidée :

photo P1180151a

Et le terminal. Remarquez le drapeau géant taïwanais : il s'agit de rappeler qu'ici, on est vraiment à Taïwan, même si géographiquement, cela ne saute pas aux yeux.

photo P1180152a

Un dernier coup d'?il au héron qui m'a amené ici

photo P1180154aphoto P1180155a

Et une fois être allé louer un scooter en ville (c'est un bien grand mot, aux îles Matsu), retour à l'aéroport pour quelques vues supplémentaires de l'aéroport. Le Dash-8 est déjà reparti, et je n'allais pas perdre mon temps à revenir faire du spotting, mais il y a d'excellents points de vue faciles à trouver (avis aux amateurs, mais il ne se pose que des Dash-8 d'Uni Air : on doit se lasser assez vite).

photo P1180165%252520pano%252520a

LZN est à une altitude de 232 pieds au dessus de la mer, et jamais l'expression au-dessus de la mer n'a été si bien méritée. Concrètement, avant le seuil de piste d'un côté, et au-delà de son extrémité, il y a littéralement une marche de 71 mètres de haut, quasiment à pic. C'est pour cela que l'avion était encore si haut au-dessus de la mer à une minute du posé des roues.

photo P1180175a

Au fond, c'est une vieille connaissance : quasiment dans l'axe, c'est la piste de MFK, de l'autre côté d'un bras de mer de quelques kilomètres.

photo P1180176a

Mais au fait, pourquoi se lever avant l'aube pour aller à LZN ce samedi matin ?
Pour faire l'un de mes plus beaux day trips asiatiques, mais il faudra attendre le FR de retour pour en avoir des détails.

photo P1180178a
Afficher la suite

Verdict

Uni Air

7.5/10
Cabine8.0
Equipage8.5
Restauration6.0

Conclusion

L\'intérêt de ce vol est dans sa destination, une île très exotique pour les Taïwanais : de même que pour sa jumelle Beigan (MFK), aucun de mes collègues taïwanais (es) n\'y a jamais mis les pieds. Ils ne savent pas ce qu\'ils ratent.
Uni-Air remplit très bien le besoin : un vol aux prestations minimales, ce qui n\'empêche pas d\'être souriant, au sol comme à bord. Ce n\'est pas du low-cost, mais on a la souplesse de pouvoir changer sa réservation sans frais : c\'est parce que d\'autres l\'ont fait que j\'ai pu avoir de la place pour le retour.

Informations sur la ligne Taipei City (TSA) Nangan Island (LZN)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 9 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Taipei City (TSA) → Nangan Island (LZN).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Uni Air avec 7.2/10.

La durée moyenne des vols est de 0 heures et 51 minutes.

  Plus d'informations

14 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.