Avis du vol Icelandair Reykjavík London en classe Economique

Compagnie Icelandair
Vol FI450
Classe Economique
Siege 33A
Temps de vol 03:00
Décollage 08 Jan 15, 08:30
Arrivée à 08 Jan 15, 11:30
FI   #72 sur 132 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 52 avis
momolemomo
Par GOLD 2174
Publié le 27 janvier 2015
Bonjour,

Prochain et dernier stop, Londres. Pourquoi ? Simplement parce qu'on a une amie qui y vit et que ça réduit les frais d'hotel. En plus de ça, j'ai pu y voir mon frère qui était de passage.

1. Madrid - Istanbul ? Turkish Airlines / B737-800
2. Istanbul - Abu Dhabi ? Turkish Airlines / A330-200
3. Abu Dhabi - Chennai ? Etihad / A320
4. Chennai - Singapore ? Jet Airways / B737-800
5. Singapore - Bali (Denpasar) ? Garuda Indonesia / B737-800
6. Bali (Denpasar) - Sydney ? Virgin Australia / B737-800
7. Sydney - Nadi ? Virgin Australia / B737-800
8. Nadi - Honolulu ? Fiji Airways / B737-800
9. Honolulu - Seattle ? Delta Air Lines / B757-300
10. Seattle - New York JFK ? Delta Air Lines / B757-200
11. New York JFK - Reykjavik ? Icelandair / B757-300
12. Reykjavik - London LHR ? Icelandair / B757-200
13. London LCY - Madrid ? British Airways Cityflyer / E-190LR


Dans nos têtes le voyage est déjà terminé, Londres on connait. Ça reste tout de même deux vols et quelques nouveautés pour nous deux (i.e. des nouveautés aéronautiques).

Revenons où nous en étions. Au débarquement du vol FI614 en provenance de New York, fatigué mais pas suffisamment pour être silencieux. D'autant plus que ça fait près d'1h que j'essaie de convaincre mon ami que oui, l'Islande est une destination touristique renommée et que oui, un jour nous reviendrons en Islande pour visiter plus que l'aéroport de Reykjavik et y passer plus qu'1h30. C'était pas facile de le convaincre à bord du 757 vieillot d'Icelandair mais par contre KEF m'a beaucoup aidé.

Il aime bien observer les aéroports parce que ça lui donne toujours une idée plus ou moins exacte de ce qui nous attend à l'extérieur de cet aéroport. Autant vous dire que Chennai on ne risque pas d'y retourner. Pour le coup KEF nous a bluffé ! La premiere chose marquante est l'absence de contrôles à la sortie de l'avion, nous sortons directement dans le terminal, prêt pour le prochain vol. Si j'avais su j'aurais pris le vol pour Gatwick qui partait un peu plus tôt.
Deuxième chose, c'est l'aérogare. Non seulement c'est beau, c'est aussi à taille humaine sans sentiment d'écrasement dû au monde. En plus de ça certaines parties de l'aéroport sont agrémentées de parquet et de marbre. Après les moquettes américaines ça fout un coup.
photo P1240419

Quelques magasins et un ou deux bars où on trouvent tout le nécessaire pour completer ce que Icelandair ne nous a pas offert à bord. En faisant ce FR j'ai remarqué que je n'avais pas beaucoup de photos de cet aéroport et je vous présente mes excuses. Fatigue, nuit, FI…on comprend ?

Troisième chose, les toilettes. J'ai vu des toilettes horribles (AUH-MAA + Chennai), des toilettes plus agréables (Singapour) mais jamais des comme ça. En plus des urinoirs classiques il y a un grand nombre de cabines (une bonne dizaine), compléments fermées, insonorisées et chacune équipée de son miroir et de son lavabo. Lavabo high-tech puisque l'eau sort au milieu et le sèche main est sur les côtés.
photo P1240418

Sans oublier que tout était parfaitement propre et que mon ami a maintenant deux envies : Refaire un tour du monde avec un peu plus de temps et visiter l'Islande.

L'embarquement débute pile à l'heure et notre avion se montre. Il est immatriculé TF-FIN, s'appelle Eldborg et a 17 ans. Il est à notre droite et à notre gauche, le TF-FIU se prepare à partir pour Amsterdam avec sa magnifique livrée Aurora. ZUT !On aurait du aller à Amsterdam !
photo P1240420

La cabine est la même mais la lumière est différente et ça donne un tout autre effet. Elle parait soudainement plus récente. L'accueil est toujours chaleureux et les stereotypes ont la vie dure. Celui des hôtesses de l'air nordiques, grandes et blondes aux yeux bleues est loin de mourir.


L'IFE avec sa prise USB qui fonctionne
photo P1240424

Un petit coup d'oeil dans le magazine de bord pour voir d'où vient le nom Eldborg où on nous indique aussi qu'il y a le wifi a bord. Le prix dépend de la durée du vol et il faut se connecter pour voir le prix correspondant à votre vol. Sur ce KEF-LHR, c'était 7eu et aucune limite n'était indiquée.
photo P1240426

En 1h30 le vent n'a pas baissé et est toujours très fort. L'avion est secoué de droite à gauche et se déplacer est très difficile. Il est recommandé de s'accrocher à tout ce que vous pouvez pour avancer vers votre siège puis d'attacher votre ceinture et de ne pas bouger jusqu'au départ pour ne pas tomber et risquer de se cogner. C'est comme des grosses turbulences sans le mouvement de haut en bas.
Notre voisin
photo P1240428

L'IFE se met en marche et nous passe quelques fun-facts sur l'Islande
photo P1240429

Le pitch est bon et l'avion peu rempli. Nous n'avons pas de voisins.
photo P1240431

Dehors c'est moche, j'avais vraiment pas envie d'être dehors à ce moment là.


Les IFE sont mis en marche après les consignes de sécurité
photo P1240436

On nous informe au passage que l'offre audio est limitée
photo P1240437

Mon IFE est maintenant réactif et plus facile d'utilisation. Ce n'est toujours pas très intuitif et ça peut être désagréable puisqu'il n'y a pas de bouton home pour revenir à l'accueil, il faut appuyer de nombreuses fois sur la touche retour.
photo P1240438

On passe par la case dégivrage
photo P1240440photo P1240442

Nous repoussons juste après et décollons rapidement. Le pilote a poussé les réacteurs jusqu'à un certain regime pour ensuite relâcher les freins. Surement une méthode pour contrer les vents de travers qui comme décrit plus haut étaient très forts.

Le dégivrage c'est amusant 2 minutes mais après on ne peut plus rien voir depuis le hublot.
photo P1240445photo P1240447

La cabine est plongée dans le noir
photo P1240449

Les boissons sont gratuites et j'ajoute un Kit Kat pour 2eu
photo P1240450

Le soleil se lève et c'est en zoomant que j'arrive à éliminer de la photo les restes de glycol sur le hublot.
photo P1240454

Thank you for shopping like a viking!
photo P1240457

La geovision fonctionne bien et on se rapproche rapidement du Royaume-Uni.
photo P1240459

Les côtes Ecossaises
photo P1240464

Si je ne zoom pas suffisamment, voilà à quoi ressemble les photos
photo P1240465

L'arrivée sur Londres se fait sous un temps à me faire regretter les Iles du Pacifique.


Atterrissage avec 10mn d'avance et nous sommes accueilli par un 787 de British Airways.
photo P1240474

Ainsi qu'un 319 qui a toujours sa livrée des jeux olympiques de 2012
photo P1240475

Débarquement rapide avec une dernière vue sur notre avion qui me permet de montrer la propreté des vitres à LHR.
photo P1240476photo P1240477
Afficher la suite

Verdict

Icelandair

7.0/10
Cabine7.5
Equipage7.5
Divertissements7.5
Restauration5.5

Reykjavík - KEF

9.2/10
Fluidité10.0
Accès8.5
Services8.5
Propreté10.0

London - LHR

8.5/10
Fluidité8.5
Accès8.5
Services8.5
Propreté8.5

Conclusion

- Confort : Pour un vol de 3h, de jour, ce siège est bien. Le pitch est bon, encore plus quand on a pas de voisins.
- Equipage : Souriants et disponibles. FI se rapprochant plus d'un low-cost qu'une legacy en éco on en attend pas tellement plus.
- Catering : 2eu pour un Kit Kat et les boissons gratuite. Pourquoi pas.
- Divertissement : Un IFE de bonne qualité avec un bon choix de divertissement. Il n'est juste pas très pratique et facile à utiliser.
- Ponctualité : Départ avec du retard à cause du dégivrage mais arrivée avec un peu d'avance.

J'ai suffisamment décrit KEF au debut de ce FR, je ne reviendrais pas dessus ici.
Il y avait quasiment rien à l'arrivée à LHR. Pas de taxis par exemple, on a attendu quelques minutes avant qu'un apparaisse.

Sur le même sujet

23 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.