Avis du vol Royal Air Maroc Paris Fes en classe Economique

Compagnie Royal Air Maroc
Vol AT 653
Classe Economique
Siege 12
Temps de vol 02:45
Décollage 21 Fév 15, 12:20
Arrivée à 21 Fév 15, 14:05
AT   #97 sur 122 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 99 avis
Pucinet
Par 3650
Publié le 11 avril 2015
Bonjour tout le monde.
Pour une fois j’avais envie d’une semaine de vacances au mois de février, de préférence au soleil.
Direction le Maroc, un pays dont j’ai souvent entendu parler et que je voulais découvrir.
Donc j’organise un périple avec une arrivée à Fès puis ensuite Meknès avant Rabat et repartir de Casablanca (je le savais que je n'aurais pas le 787). Mais cela n'est pas possible depuis le site de Royal Air Maroc, pas de multidestinations.
Leur ai écrit, ai reçu un mail customer centric:
Cher client,
Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à nos services.
Relativement a votre émail, nous vous invitons a contacter le callcenter Royal Air Maroc 24h/7j pour les réservations a multiple destinations.
Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, cher client, l'expression de nos sentiments distingués.
Cordialement,
Royal Air Maroc callcenter
Morocco: 089000 0800
France : 3260 dites Royal Air Maroc

DOnc j'ai fait gagner de l'argent à la worldwide Expedia !

Départ d’Orly en ce samedi matin, premier jour des vacances scolaires, pour une fois que je pars d’Orly Sud je ne me souviens pas d’être parti de cet aérogare. Il est 10 h 30, il y a pas de mal de départ vers les Antilles et un charter vers Saint Domingue, vol Pullman.



Je me suis fort heureusement enregistré la veille sur le site de la RAM qui nous a permis d’éviter de faire la queue à la dépose bagages grâce à une personne chargée de l’orientation qui nous a dirigé vers la file « sans bagages » et nous n’avons pas attendu plus de 15 secondes. Le temps d’une photo de l’antique balance.

photo at653_2

Direction l’étage, c’est un peu vintage comme aérogare. Rénovation en cours



Les prestataires s'affichent

photo at653_7

Les mouvements du matin et l'affichage de ce début d'année 2015 en région parisienne.

photo at653_8photo at653_9

Ensuite c’est une autre histoire. Je vous laisse juger de l’importance de la file d’attente… impressionnant, non ? Et celle là c'est pour emprunter l'escalator pour l'étage.
C’est bondé, comme un jour de grands départs, ce qui est le cas ! Salle comble pour le contrôle des frontières, les agents sont peut-être sur les dents, restons discret pour les photos, tous les serpentins sont de sortie. Parafe est fermé, dommage.



Nous avons attendu 20 minutes pour le contrôle des bagages. Le personnel était correct malgré la pression de la foule.
Enfin airside, notre vol est retardé de 40 minutes (annonce sonore pas d’explication) mais les indications sur les écrans n’ont pas suivi. Je remonte pour voir ce que je peux photographier.

photo at653_15photo at653_16


On patiente en faisant les boutiques (rien d’original quand on n’a pas accès au salon), je spotte un peu, le wifi gratuit permet d’immortaliser la photo corporate et la carte d’embarquement, en écoutant les jeunes talents au piano.




L'embarquement est au rez-de-chaussée, ça sent le bus.



Les documents (et outil) de voyage

photo at653_28

Je suis remonté voir l'animation des départs tellement il n'y a rien à faire en bas

photo at653_29photo at653_30

Personne (plus facile pour faire une photo) et propre

photo at653_32

Un peu de décoration

photo at653_33

Enfin, les bus à rallonge se mettent en place. Nous attendrons le second pour monter. Les rangs sont annoncés, les priorités sont à peu près respectées.




Nous voila dans le bus. Il pleut.

photo at653_37photo at653_38

La visite d'Orly en bus permet quelques photos de l'avion qui va nous voyager. Quelques vues en empruntant l'escalier.



Enfin, il est 12 h 50 nous sommes à bord de cet B 738, CN – ROJ de bientôt 9 ans.

photo at653_43

Une vue de la business, ça envoie du rêve ? pas sûr !
photo at653_44

Photo des 2 sièges de devant (plus pratique à photographier)
Une dame est assise près du hublot mais elle m’a laissé ma place.

photo at653_45

Le siège est pas trop mal, assez de place en profondeur (je ne suis pas une référence) mais un ou deux centimètres en largeur serait un plus. L’IFE est à l’extérieur, pas écrans au plafond ni de musique. On dirait du low cost.

photo at653_46

Les documents



Les annonces sont faites en arabe puis en français et en anglais, 2 h 10 de vol prévu. Le personnel est tendu.
On repousse avec ½ de heure de retard environ.

photo at653_50

Le ménage a été baclé

photo at653_51


Les consignes de sécurité à l’ancienne, avec une dame qui parlait très vite. Je me suis fait salement remarquer en photographiant l’hôtesse qui m’a crié dessus « pas de photo » et bien tant pis, fallait pas crier !

photo at653_52

L'environnement d'Orly
photo at653_53photo at653_54

Décollage

photo at653_55

Traversée de la couche nuageuse

photo at653_56

Je suis encore repéré par les satellites au dessus de la N 118

photo at653_57

La lecture des pages intéressantes avec le Dreamliner dans le catalogue

photo at653_58

Nuages au dessus de la France

photo at653_59

Une heure dix après le décollage, le plateau repas arrivé, choix bœuf ou poulet ce que nous avons choisi.

photo at653_60

Entrée avec un morceau de truite ensaché, pas facile à ouvrir sans outil adapté mais le contenu était très bon, pas énorme juste un échantillon. Couverts jetables en plastique.

photo at653_61

Le plat est légèrement épicé, légumes pas chers, pomme de terre, carotte. Il y avait également une copie de Vache qui rit par Elle et Vire, un bon yaourt. Plateau mangeable mais pas mémorable.

photo at653_62

La côte landaise (merci à Sédent'Air pour la précision)

photo at653_63

Hommage (à l'eau… mais vu la destination je dois m'entraîner)

photo at653_64

Vues d'Espagne

Le chariot avec les produits en duty free est passé et visiblement les affaires furent assez fructueuses. Pour ce service, on a vu le personnel sourire (donc c'est possible).



Le fiche d'immigration à compléter pour les visiteurs étrangers.

photo at653_68

Atterrissage sous une couche nuageuse à la campagne. Fes est un petit aéroport, en cours d’agrandissement.



A peine atterri, un salve d’applaudissement dans la cabine, reverse à fond et déjà des personnes se lèvent. Ni une ni deux une hôtesse bondi de son jump seat (qui porte bien son nom), fait assoir les gens en les forçant jusqu’à les toucher sur les épaules, ferme des coffres à bagages qui avaient été ouverts. Comme je me suis déjà fait remarquer je ne dégaine pas mon appareil photo (la caméra tourne, voir le film ci-dessous).

photo at653_74

Débarquement sur le tarmac pour faire 20 mètres sous une pluie légère.

photo at653_75photo at653_76

Avant de rentrer dans le hall, il faut présenter son passeport et la carte d’immigration qui avait été distribuée durant le vol. Ensuite à l'intérieur on ne patiente pas longtemps, 2 personnes avant le contrôle des passeports, très rigoureux (au moins en apparence vu l’implication des cerbères).
Une famille française (en deuil) est accueillie par les autorités, c'est assez impressionnant de voir juste derrière soi au moins 20 personnes isolées qui remettent leur passeport à un agent qui les prend en charge.

On passe le sas et on accède à la salle de livraison des bagages où lorsqu’on pénètre parmi les premiers il y a autant de flics en uniforme et civil que de passagers ! Un peu d’attente pour les bagages qui sont sortis du chariot à la main derrière le mur.
Restons discret pour les photos.

photo at653_76-2photo at653_76-3

Ensuite notre chauffeur nous attend pour nous amener dans la médina à une dizaine de kilomètre de l’aéroport (on aurait le choix de taxi plus ou moins officiel si notre chauffeur n’avait pas été au rendez-vous).

photo at653_77photo at653_78


Une version animée de ce vol


Quelques photos de Fès et Meknes sous le soleil

Afficher la suite

Verdict

Royal Air Maroc

3.4/10
Cabine5.0
Equipage3.0
Divertissements2.5
Restauration3.0

Paris - ORY

6.9/10
Fluidité5.0
Accès7.5
Services7.5
Propreté7.5

Fes - FEZ

5.6/10
Fluidité7.5
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

C'était le vol qui m'intéressait pour la desserte directe entre Paris et Fès à des horaires convenables et la possibilité de repartir depuis Casablanca mais je ne recommanderais pas cette compagnie à un ami, sauf sans doute pour le 787.
Le personnel est un peu terrible, OK le vol était complet, je suppose qu'ils subissent une pression mais ils sont vraiment parfois limites dans leur comportement avec les passagers, de trop rares sourires, les plateaux sont jetés, il faut attendre longtemps avant qu'ils ne soient débarrassés (je ne parle pas de m'être fait reprendre pour les photos, je connais les risques et les accepte). Les toilettes étaient plutôt sales.
Les prestations fournies ne sont pas celles que j'attendais (nous avons payé les vols plus de 700 euros AR pour 2): pas de lecture, pas d'audio, pas de géovision) heureusement que le vol ne dure pas 3 heures.

Sur le même sujet

12 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.