Avis du vol Air Tahiti Papeete Gambier en classe Economique

Compagnie Air Tahiti
Vol VT951
Classe Economique
Siege NA
Avion ATR 72-500
Temps de vol 04:25
Décollage 16 Fév 10, 07:00
Arrivée à 16 Fév 10, 12:25
VT   #115 sur 123 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 67 avis
anthonytahiti
Publié le 30 décembre 2011
Un nouveau FR d’archive exotique qui me mène de Tahiti aux Gambiers.

Les Gambiers, c’est le 5° archipel de la Polynésie Française, le moins connu et le plus éloigné. Il s’agit en fait d’une seule île, Mangareva qui se présente comme une île haute à l’intérieur d’un grand lagon, avec quelques autres petites îles hautes dans le même lagon.

Cette île n’est desservie par avion qu’1 à 2 fois par semaine.

Nous voici donc parti pour un vol en ATR 72 qui survolera tout l’archipel des Tuamotu. Départ à l’heure.

photo FR6 PPT GMR (1)

Survol d’un tout petit atoll inhabité, Reitoru

photo FR6 PPT GMR (2)

Il y avait encore à l’époque un service repas sur les vols de longue durée chez Air Tahiti, pas de photo. Qualité honnête sans plus.

Le vol aller pour les Gambiers fait escale à Hao.

photo FR6 PPT GMR (3)

Il s’agit de l’atoll principal des Tuamotu est. C’est aussi l’ancienne base arrière des militaires français du temps du CEP (Centre d’essai de Pacifique), c'est-à-dire des essais de la bombe atomique à Moruroa. Depuis les militaires sont presque tous partis, et l’île doit être réhabilitée d’ici quelques années, ça veut dire effacer les traces du passage des militaires. Il y a du boulot.

Voici par exemple l’ancienne aérogare juste derrière l’aérogare actuelle de la photo précédente

photo FR6 PPT GMR (4)

Hao possède une piste d’atterrissage de 3500 mètres capable d’accueillir des gros porteurs mais elle n’est toujours pas homologuée comme piste de dégagement pour PPT (pas de zone sous douanes). C’est Rarotonga aux Iles Cook qui remplit ce rôle.

Il y a un grand parking et des hangars militaires, pour certains délabrés

photo FR6 PPT GMR (5)

Mon vol repartira avec retard, ce qui me permettra de profiter du passage du CASA de l’armée de l’air (CN 235 je crois). Un spotting original perdu au milieu de nulle part.

photo FR6 PPT GMR (6)photo FR6 PPT GMR (7)

Finalement on est reparti avec un retard de 30 minutes si je me souviens bien, et nous voilà en approche finale de Mangareva. On n’aperçoit pas l’île centrale mais seulement les couleurs du lagon.

photo FR6 PPT GMR (8)photo FR6 PPT GMR (9)

L’aérogare assez neuve et en bon état

photo FR6 PPT GMR (10)photo FR6 PPT GMR (11)

L’aérodrome est situé sur un motu, c'est-à-dire un îlot situé sur l’anneau corallien de l’île. Ce motu se nomme Totegegie d’où le nom parfois employé pour cet aérodrome comme ici sur le camion des pompiers

photo FR6 PPT GMR (12)

Le voyage n’est pas fini, il faut encore prendre le bateau, une navette communale qui doit nous emmener sur l’île centrale de Mangareva en 20 minutes

photo FR6 PPT GMR (13)photo FR6 PPT GMR (14)

En approche finale du village de Rikitea (lol)

photo FR6 PPT GMR (15)

Bonus touristique

Les Gambiers sont connus pour être une des seules îles catholiques de Polynésie (majorité de protestants), et la cathédrale Saint Michel à Rikitea est un des plus beau monument de la Polynésie. A cette époque les travaux de rénovation démarraient (il sont maintenant finis)



Mangareva est une ile perlière, d’où l’utilisation de la nacre pour les ornements

photo FR6 PPT GMR (18)photo FR6 PPT GMR (20)

D’autres églises moins imposantes mais déjà restaurées sur les autres petites îles (Aukena, Akamaru…)

photo FR6 PPT GMR (21)photo FR6 PPT GMR (22)

Et puis Mangareva c’est aussi des plages de sable blanc…

photo FR6 PPT GMR (23)

… un lagon exceptionnel

photo FR6 PPT GMR (24)

La baie de Rikitea

photo FR6 PPT GMR (25)

Bonus vol retour

Après quelques jours sur place, il faut repartir, mais pas de quoi faire un FR, alors je mets ici quelques photos aériennes de Mangareva, le pilote a effectué un tour complet avant de partir



Et pour finir avec le vol retour, celui est direct GMR – PPT, donc le trajet un peu différent nous fait survoler l’atoll de Moruroa



Le vrai nom est Morurua, transformé en Mururoa par les français pour éviter les confusions avec Moorea.


Voilà c’est fini pour cette fois ci. Je reviendrai à un peu plus de classicisme pour les prochains FR avec Air France, avant de continuer le tour de la Polynésie.



Afficher la suite

Verdict

Air Tahiti

7.4/10
Cabine7.0
Equipage8.0
Divertissements7.0
Restauration7.5

Papeete - PPT

8.0/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services6.0
Propreté6.0

Gambier - GMR

10.0/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

Compagnie Air Tahiti :
Confort : le siège commence à montrer ses limites pour un vol aussi long mais ça reste correct.
Equipage : PNC tahitiens toujours sympathiques
Catering : Il était agréable à l’époque de bénéficier d’un service repas sur un vol long, même si la qualité n’était pas extra ordinaire
Divertissement : magazine Air Tahiti, mais surtout par le hublot le survol des Tuamotu
Ponctualité : départ à l’heure et retard pris à l’escale à Hao, heureusement pas trop important.

Aéroport PPT domestique :
Les formalités d'enregistrement et de passage des filtres de sécurité sont rapides.
Il est facile de se garer et accéder à l’aérogare
Pas beaucoup de services dans cet aéroport, quelques snacks de qualité assez moyenne
Propreté : assez poussiéreux car ouvert à tout vent

Aéroport Gambiers :
Aérogare toute neuve agréable et propre
Le transfert en bateau vers Mangareva rajoute au charme de ce vol

Un vol long mais un voyage agréable et toujours le survol de la Polynésie qui offre des paysages magnifiques.

Sur le même sujet

18 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.