Avis du vol CityJet Paris London en classe Economique

Compagnie CityJet
Vol WX0026
Classe Economique
Siege 5F
Temps de vol 01:10
Décollage 03 Sep 15, 17:45
Arrivée à 03 Sep 15, 17:55
WX 78 avis
lynxy
Par 1629
Publié le 5 septembre 2015
Bonjour à tous,

Je vous retrouve après quelques vols intérieurs en France sans grand intérêt (principalement des Toulouse <-> Paris ou Toulouse <-> Strasbourg) et non reportés, pour un voyage vers Londres de 2 nuits.

Le routing est le suivant :

- TLS - ORY, AF 6129, A321, Éco (non reporté)
- ORY - LCY, AF 5082/WX 0026, Avro RJ85, Éco (vous êtes au bon endroit :-) )
- LHR - CDG, AF 1281, A319, Business
- CDG - TLS, AF 7526, A320-100, Éco flex (non reporté)

Mon vol initial depuis Toulouse était parti en retard mais a atterri avec plus de 10 minutes d’avance. Ça tombe bien, ma correspondance n’est que de 45 minutes donc j’aurais plus de temps pour profiter du salon d’Orly (que je ne connaissais alors pas encore…). Mais au final, nous devrons attendre que notre porte se libère, et nous arriverons pile à 17h au niveau de la passerelle. Dommage.
À noter aussi : le remplissage de l’avion était plutôt bas, de l’ordre de 30%, et malgré les places vides un peu partout nous devions respecter celles indiquées sur les cartes d’embarquement pour des raisons de centrage (et c’est comme cela qu’on se retrouve au rang 15 alors qu’il doit y avoir 15 personnes cumulées du rang 1 au rang 14 !).

Me voilà enfin dans les couloirs d’Orly, direction les « correspondances » (comprendre : retour en zone publique, et débrouille-toi).

photo 1

Vérification rapide sur le FIDS : mon vol part du Hall 3, let’s go (je vous laisse essayer de le trouver sur la photo).

photo 2

Une fois arrivé au bon endroit, la file Accès n°1 est fermée. Ceci dit, il n’y a vraiment personne dans la file normale, donc c’est acceptable.

photo 3

Passage de la PAF : il y a deux agents, l’un des deux (à l’air très antipathique) finit avec une PAX, puis se met à discuter avec sa chef aussi présente dans la cabine, tout en m'ignorant. J’attends que l’autre agent finisse, il me fera signe d’avancer en mode « désolé » et me laissera passer rapidement. Rien à signaler au PIF, passage rapide et agents polis. Globalement, 3 minutes sont nécessaires pour arriver airside.

Direction maintenant le salon AF au premier étage.

photo 4

Le salon n’est pas très grand, et donne surtout sur le Hall 3.

Je me dirige plein d’espoir vers le buffet.

photo 5

L’offre liquide est à peu près correcte, avec même du champagne (Drappier), et en vin nous avons du Bordeaux en blanc et du Malepere en rouge.

photo 7photo 9

Attardons-nous maintenant sur l’offre solide : déception ! Il n’y a vraiment rien à se mettre sous la dent…

photo 10photo 11photo 8

Voici donc ma maigre sélection…

photo 6

Le temps passe, et mon vol qui doit partir à 17h45 n’est toujours pas en train d’embarquer (en même temps, j’ai vu l’avion arriver près de la porte après avoir passé le PIF vers 17h15, donc ça sentait dès le départ le roussi !). Finalement, à 17h35, le vol passe en embarquement.

Je descends alors du salon, et surprise il n’y a pas de file SkyPriority, donc je me retrouve bon dernier :(

photo 12

Passage dans un couloir étroit comme jamais, avec une belle vue.

photo 13

Rapide coup d’œil en direction de la bête.

photo 14

Arrivée sur le tarmac, et découverte de l’avion (première fois pour moi sur RJ85).

photo 15photo 16

J’embarque, rapide « Hello » du PNC en porte, et je rejoins ma place.
Bien que l’avion ne soit pas très grand, il est malgré tout configuré en 3x3 et cela se ressent bien dans la largeur du siège, arf.

photo 17photo 23photo 18

Le pas/pitch est compliqué avec mon mètre quatre-vingt deux.

photo 20

Vérification de la pochette : tout va bien !

photo 19

Les documents de voyage et les consignes de sécurité pour les fans :

photo 27photo 25photo 26

Vu que j'y pense seulement à ce moment-là, la photo corporate est faite depuis l'avion ^^

photo Screenshot_2015-09-03-17-57-59

La vue de la fenêtre donne principalement sur un réacteur, et le hublot est sale à un point tel que même moi j’ai du mal à voir (je vous laisse imaginer la galère avec un téléphone pour prendre les photos).

photo 22

Finalement, on se met à rouler vers 18h05, soit 20 bonnes minutes de retard. Aucune explication donnée à ce sujet.

photo 24

Pas grand chose à spotter (merci le réacteur), et décollage après un court roulage.

Au début c’est dégagé.

photo 28photo 31

Puis on arrive au niveau de la perfide Albion, et cela se remarque.

photo 33

La collation est servie, rien d’original : cela a beau être Cityjet qui assure le vole, le catering a tout de Air France (et ce n’est pas un compliment).

photo 32

Je la mange en regardant le documentaire Les aiguilleurs du ciel passé il y a quelques jours sur France 5 (merci FR pour l'info :-) ).

photo 34

On arrive à London City Airport avec 20 min de retard, une belle approche gâchée par la météo (quelle surprise !).

photo 35photo 36photo 37

Sortie sur le tarmac et accueil par une brise glaciale.

photo 39photo 40

Étant sorti dans les premiers, il n’y a personne devant moi à la PAF et ce sera expédié en un temps record avec un agent raisonnablement agréable (« Hi » et « Thanks » auront été prononcés). Pour les suivants, malgré le nombre de machines permettant le passage avec passeport biométrique européen, il y aura pas mal d’attente.

photo 41

Il est temps de prendre le train (le DLR) et de rejoindre Londres pour la modique somme de 6£.

photo 42

À bientôt pour le vol retour, qui lui sera en Business depuis Heathrow !
Afficher la suite

Verdict

CityJet

6.3/10
Cabine6.0
Equipage7.0
Divertissements5.0
Restauration7.0

Air France Lounge (Hall3) - ORLY 2

5.9/10
Confort5.0
Restauration5.0
Divertissements8.5
Services5.0

Paris - ORY

9.4/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services7.5
Propreté10.0

London - LCY

9.2/10
Fluidité10.0
Accès9.0
Services9.0
Propreté9.0

Conclusion

Cityjet : bon l'avion est un Avro RJ85, donc en terme de place et de confort ou de vue par le hublot, c'est possible de faire mieux. Mais pour un vol aussi court, c'est acceptable ! L'équipage faisait son job sans plus, et le catering est du niveau d'AF. Je sanctionne le manque de journaux en porte d'embarquement, et bien sûr il n'y a ni IFE ni journaux à bord (juste des magazines dans la pochette). 20 minutes de retard à l'arrivée = -2 points.

Salon AF : un salon sombre et aveugle... Le buffet solide est à pleurer, l'offre liquide tient à peu près la route. Aucun service spécifique proposé, personnel efficace pour débarrasser.

LCY et ORY sont tous deux des aéroports où la sécu et la PAF se passent en un clin d’œil, je n'en demande pas plus !

Informations sur la ligne Paris (ORY) London (LCY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 16 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Paris (ORY) → London (LCY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est BA Cityflyer avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 25 minutes.

  Plus d'informations

8 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.