Avis du vol Aegean Airlines Athens Rhodes en classe Economique

Compagnie Aegean Airlines
Vol A3 206
Classe Economique
Siege 8A
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:00
Décollage 19 Jul 15, 11:10
Arrivée à 19 Jul 15, 12:10
A3   #40 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 129 avis
F-OITN
Par GOLD 1360
Publié le 29 juillet 2015
  • Vol OA 031 LRS-ATH (DH1) : Cliquez ici
  • Vol A3 206 ATH-RHO (320) : vous y êtes !
  • Vol A3 474 RHO-CDG (320) : Cliquez ici

Bonjour à tous. 2e mouvement du retour Léros > Paris par le chemin le moins direct possible.

Après un débarquement au large et un nouveau passage au PIF, passage rapide dans la galerie airside
photo P1250549

Je raffole toujours des capitales européennes écrites en grec, c'est un bon moyen pour apprécier les techniques habiles pour pouvoir prononcer tous les sons possibles avec un alphabet qui ne le permet pas toujours. Un exemple fameux : le son B n'existe pas, la lettre B (bêta) se prononçant V. Ainsi, pour avoir le son B, il faut écrire MP (ΜΠ/μπ). De même que si on veut un "D dur", la lettre Δ/δ suffit. Mais si on veut un "D doux", on va alors écrire ΝΤ/ντ.
Parfois, la capitale s'écrit quasiment comme l'original (Parisi, Stokcholmi, Toulousi, Nea Yorki…). Parfois, c'est le latin qui l'emporte comme pour Nice (Nicaea) qui devient ainsi Nikaia. Pour la France, c'est encore mieux, c'est la Gaule qui est retenue (Γαλλια, Gallia).
photo P1250554

Justement, le vol pour Toulousi avec Air Gallia ne va pas tarder à partir.
photo P1250559

Le vol pour Rhodes est situé tout au bout et il faut traverser plusieurs salles d'embarquements quasi-vides.
photo P1250561

En avant pour Rodos !
photo P1250563

Re-embarquement au large et c'est avec un plaisir immense que je retrouve joyeusement le cobus 3000 thermostat 9, la climatisation n'étant présente qu'en inscriptions sur les fenêtres…
photo P1250564photo P1250566

Passage devant Air Gaule
photo P1250567

Vue générale
photo P1250571photo P1250573

Les autres appareils au contact
photo P1250575

Ici, les embarquements et débarquements au large sont très spotters friendly puisqu'on peut passer sous un bout d'aile sans être inquiétés et photographier sans avoir de cerbère sur le dos. J'en profite donc, et bien m'en a pris parce que la suite sera moins agréable.


Vous me pardonnerez de ne pas vous proposer de photos de la cabine. En effet, j'eus bien fait une photo générale en entrant, j'immortalisai également le pitch d'une rangée entière, mais une charmante hôtesse vint alors à ma rencontre en m'invectivant cordialement que je n'avais pas à la prendre en photo sans son accord (elle était alors tout au fond de l'A320, de dos, et à moitié cachée par un gros allemand qui lui aussi prenait la même photo sans être inquiété) et me demanda en mode fortissimo allegro assai de supprimer toutes les photos prises à bord. Ce à quoi je répliquai qu'on ne la voyait que sur une photo et de dos et que je n'aurai aucunement l'intention de supprimer les autres où on ne la voyait pas. Mouvement d'humeur de sa part, et elle tourna les talons vivement. L'histoire aurait pu s'arrêter là lorsque la charmante chef de cabine (et là, je ne suis pas ironique) viendra me voir quelques minutes plus tard en s'enquérant du sujet de la discorde, la PNC ayant apparemment chargé toutes ses foudres olympiennes sur moi. Après explications, elle me dit qu'il n'y a aucuns problèmes et de ne pas m'en faire pour cet incident, mais la PNC viendra quand même me demander de supprimer toutes les photos générales de la cabine, ce que je fis non sans dépit. La chef de cabine lui demandera quand même d'arrêter ce cinéma et de retourner à son poste arrière. Enfin tranquille !

photo P1250595

Le pitch
photo P1250691

Distribution de friandises. La chef de cabine sera très attentionnée à mon égard, en me souhaitant un bon vol. Charmante attention.
photo P1250596

Push-back avec un peu de retard. Le CDB a bien effectué une annonce expliquant sans doute le problème mais le son grésillait trop dans le haut-parleur juste au-dessus de moi pour pouvoir comprendre ce qu'il nous disait.
photo P1250600

Roulage entre les jets privés de grecs naturalisés américains. Je ressors mon APN pour faire une petite photo du trafic local mais la PNC-du-poste-arrière s'occupant justement de la vérification du port des ceintures me hurla littéralement NO PHOTO PLEASE !. Mes 2 hellinikos coffee de la matinée m'ont probablement fait moins d'effet que cette invective brutale. Ma voisine grecque me fit alors remarquer que ce n'était pas mon jour.

Décollage au-dessus des plaines de l'Attique
photo P1250603photo P1250604

Le service passe rapidement. Je me contente d'un verre d'eau.
photo P1250621photo P1250622

Évidemment, l'intérêt de ce routing vient du fait que les trois vols LRS-ATH, ATH-RHO et RHO-CDG passe quasiment au même endroit, ce qui permet de survoler le dodécanèse de 3 manières différentes. Plutôt sympa non ? Par contre, la propreté des hublots et la légère brume ne me permettent pas de réaliser toutes les photos que je souhaitais prendre.

Donc, on voit de nouveau au premier plan, de gauche à droite, Patmos, Arki et Lipsi. Au fond, on distingue la grande et haute Samos.
photo P1250638

Gros plan sur Lipsi
photo P1250639

Autre gros plan sur Patmos
photo P1250642

Voici maintenant Léros. On peut y voir l'aérodrome d'où j'ai décollé quelques heures auparavant.
photo P1250648

Et évidemment, suivra la montagneuse Kalymnos et son aéroport haut perché.
photo P1250651photo P1250654

Léros à gauche et Kalymnos à droite. Dire qu'en ferry, le trajet entre la baie sud de Kalymnos et la baie ouest de Léros dure près de 4h alors qu'il ne nous aura fallu que quelques minutes au niveau 370. En même temps, on va quasiment 60 fois plus vite donc ça compense.
photo P1250658

Kalymnos à gauche, au milieu la petite île de Psérimos, au fond la pointe turque de Karabag, et à droite Kos.
photo P1250662

Kalymnos
photo P1250666

L'aéroport de Kos. Il n'y avait pas encore Chevelan ^^
photo P1250668

Vue générale de Kos avec Psérimos et à côte turque
photo P1250669

Les falaises de Kos, témoin de l'intense activité volcanique qui régna ici il y a quelques millénaires.
photo P1250673

Maintenant, survol de la côte déchiquetée turque, avec ses pointes et ses baies allongées.
photo P1250681photo P1250689

Petit virage à droite et nous voici en finale au-dessus de Rhodes. La côte désormais bien urbanisée ne me donne pas du tout envie de m'y attarder.
photo P1250694

Slats full
photo P1250695photo P1250697

Courte finale
photo P1250699



photo P1250715

Comme un clin d'oeil, un Dash 8-100 pour Kastellorizo décolle juste après nous.
photo P1250717photo P1250719

Un peu de trafic local


Nouveau débarquement au large pour bien photographier à loisir. Le meltémi souffle fort et ramène une forte humidité, ce qui contraste avec le nord du dodécanèse très sec en ce moment.


Direction la sortie. Ici, pas de correspondance possibles. Il faut sortir pour repasser le PIF. Il y a un monde fou et ce n'est pas franchement agréable, surtout que le terminal est très sombre et qu'il y règne une forte chaleur.


La suite au prochain chapitre !

Merci de m'avoir lu !

Afficher la suite

Verdict

Aegean Airlines

6.1/10
Cabine8.0
Equipage3.5
Divertissements7.0
Restauration6.0

Athens - ATH

8.4/10
Fluidité8.0
Accès7.5
Services8.0
Propreté10.0

Rhodes - RHO

3.2/10
Fluidité7.0
Accès2.0
Services2.0
Propreté2.0

Conclusion

--- Aegean ---
Confort : Sièges agréables mais un peu dur. (8)
Equipage : Les PNC étaient super sympa sauf la ?????? qui m'a bien pourri le vol. Bien dommage. (3,5)
Catering : Un simple service de boissons était organisé. Pas de sucré/salé. (6)
Divertissement : pas d'IFE mais un hublot (sale) (7)
Ponctualité : 15min de retard à l'arrivée (8)

--- Rhodes ---
Fluidité : Les Paxbus se déversent tous au même endroit, ce qui ne facilite pas la rapidité du transfert pour les correspondances (7)
Accès : note neutre (7,5)
Services : 3 points de restauration dont 1 proposant des produits locaux. Les agents du PIF sont peu aimables et parlent très peu et mal anglais. (1)
Propreté : Le terminal est ancien mais il n'est guère agréable par forte fréquentation. La clim est inefficace (si ce n'est inexistante) et le vent chaud et très humide ne vient pas arranger l'affaire. Les heures de transit s'avèrent difficiles à cause de la chaleur et de l'humidité sans la moindre aération airside. (2)

Sur le même sujet

8 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.