Avis du vol Air Koryo Pyongyang Hamgyong-namdo en classe Economique

Compagnie Air Koryo
Vol JS5105
Classe Economique
Siege 4A
Temps de vol 00:50
Décollage 20 Jui 13, 12:00
Arrivée à 20 Jui 13, 12:50
JS 13 avis
LUCKY LUKE
Par SILVER 5402
Publié le 3 octobre 2015
Les meilleures choses ont une fin…

C'est ainsi que pourrait s'intituler ce 8ème et dernier FR consacré à cet aviation tour de juin 2013 en Corée du Nord, dont les habitués de ce site connaissent désormais tous les détails. Pour ceux qui auraient manqué les épisodes précédents, ou qui tomberaient par hasard sur ce FR je ne sais combien d'années après sa publication, voici l'itinéraire complet de ce dream trip à la découverte de l'aviation nord-coréenne, et de sa compagnie nationale, AIR KORYO.

- Samedi 15 juin : Pékin-Pyongyang, JS152, Tupolev 204-100 (P-633). FR n°1.
- Lundi 17 juin : Pyongyang-Samjiyon, JS5101, Tupolev 134B-3 (P-814). FR n°2.
- Mardi 18 juin : Samjiyon-Pyongyang, JS5102, Tupolev 134B-3 (P-814).
- Mardi 18 juin : Pyongyang-Pyongyang, JS5100, Antonov 148-100B (P-671). FR n°3.
- Mercredi 19 juin : Pyongyang-Hamnung, JS5105, Tupolev 154M (P-552). FR n° 4.
- Mercredi 19 juin : Hamnung-Pyongyang, JS5206, Antonov 24B (P-537). FR n° 5.
- Jeudi 20 juin : Pyongyang-Pyongyang, JS5100, Ilyushin 62M (P-881). FR n° 6.
- Jeudi 20 juin : Pyongyang-Pyongyang, JS5200, Ilyushin 76TD (P-912). FR n° 7.
- Jeudi 20 juin : Pyongyang-Hamnung, JS5105, Ilyushin 18D (P-835). FR n° 8.
- Vendredi 21 juin : Hamnung-Pyongyang, JS5106, Ilyushin 18D (P-835).
- Samedi 22 juin : Pyongyang-Pékin, JS151, Tupolev 204-100 (P-633).

Toutes ces journées ont été uniques, magnifiques, superbes, mémorables, bref, rien que de bons souvenirs, mais il est évident que ce 20 juin aura été le jour le plus riche puisque constitué de trois vols dans trois Ilyushin différents, et pas des moindres : après deux vols circulaires autour de Pyongyang en Il-62 puis en IL-76 au cours de la matinée, voilà que nous embarquons sur le coup de midi dans un Ilyushin non moins mythique : l'Il-18 !
photo IMG_6801

C'est le huitième appareil différent de la flotte d'AIR KORYO que nous empruntons depuis cinq jours mais l'émotion est toujours aussi grande au moment d'accéder à bord.
photo IMG_6802

La taille réduite de notre groupe (20 personnes) conjuguée au fait que tous les vols que nous avons pris à l'intérieur du pays nous sont dédiés, c'est open seating, sans bousculade aucune afin que chacun puisse s'installer à son siège de prédilection. Je traverse la cabine principale afin de me rapprocher le plus possible de l'avant, car je tiens absolument à avoir la vue sur les hélices.
photo IMG_6818

Voilà, j'y suis. Siège 4A, dans le compartiment avant qui comporte précisément quatre rangées de cinq sièges chacune, en sellerie tissu de couleur bleu clair, où ont déjà pris place un nombre conséquent de nord-coréens qui accompagnent ce vol sans que l'on puisse connaître leur fonction, ni le but réel de leur voyage…
photo IMG_6811

Mise en route du moteur n°2 !
photo IMG_6803

Roulage désormais classique pour rejoindre la piste en franchissant ce canal, faisant suite à un départ du bloc à l'heure programmée… comme d'habitude. Au final, nous bénéficierons de 100% de ponctualité sur les 11 vols AIR KORYO effectués tout au long du voyage. Qui dit mieux ?
photo IMG_6804

Le décollage s'est effectué dans le plus pur style de ce magnifique quadri-turbopropulseur : tout en souplesse malgré une puissance indéniable, alliée à un sentiment de confort et de sécurité totale. Nous voilà de nouveau dans le ciel nord-coréen. On ne s'en lasse pas !
photo IMG_6805

Ce n'est que la 5ème fois que j'ai le plaisir de voler en Il-18. La première c'était en 1981, au bon temps du rideau de fer, sur la LOT entre Varsovie et Berlin-est (SXF), suivi d'un autre Il-18 d'Interflug vers Prague. Mes autres faits d'armes sur ce magnifique type d'avion ont eu lieu à Cuba, la première fois en 1988 sur Cubana, en vol régulier de la Havane à Santiago, la deuxième en 1995 sur Aerocaribbean, lors d'un extraordinaire aviation tour digne de celui-ci en Corée du Nord à dix-huit ans d'intervalle.
photo IMG_6807

Les consignes lumineuses détachées, le rituel de visite de la cabine peut commencer. Retour dans la section principale, et sa sellerie verte, toujours en 2+3. Contrairement aux Tu-204, Tu-154, Il-62 et An-148 d'AIR KORYO, cet appareil est monoclasse.
photo IMG_6817

Vue de l'aile et des sorties moteurs depuis l'arrière droite de la cabine.
photo IMG_6816

Retour vers l'avant en traversant le galley, et son incroyable frigo comme à la maison… Jamais vu un truc pareil dans un avion ! En Corée du Nord, la surprise peut arriver à tout moment. Hélas, l'absence de service à bord de ces vols domestiques nord-coréens ne nous permettra pas de savoir quelles prestations sont ainsi conservées au frais, si pour autant cette magnifique relique de la guerre froide fonctionnerait encore :-).
photo IMG_6819

Et que dire de ces indicateurs, situés dans la cabine pax avant, au dessus du rang 3 côté gauche…
photo IMG_6814

Début descente. Tout le moinde regagne son siège.
photo IMG_6812

Les consignes de sécurité recto-verso, et leurs habituelles imprécisions.
photo safety IL18 rectophoto safety IL18 verso

Nous voilà en approche vers Hamnung, sur la côte-est de la Corée du Nord.
photo IMG_6820

Nous atterrissons pour la deuxième fois de la semaine sur cet aéroport très désuet, et avons comme toujours la liberté de visiter et de photographier le poste de pilotage une fois l'arrivée effectuée.
photo IMG_6821

Tradition non moins établie : allons-y pour une séance de photos sous toutes les coutures de l'avion à bord duquel on vient de passer un peu moins d'une heure. Aucun problème avec les autorités locales pour déambuler sur le tarmac, appareils et objectifs en mains. La totalité des autorités a l'habitude de ces Avgeeks occidentaux et leur drôle de hobby…
photo IMG_6823

A chacun ses goûts mais selon moi, l'Il-18 et ses cousins occidentaux, le Lockheed Electra et le Vickers Vanguard, comptent parmi les avions les plus réussis de l'histoire sur le plan esthétique.
photo IMG_6824

On s'en donne vraiment à coeur-joie !
photo IMG_6825

Les moteurs sont des Ivchenko AI-20M.
photo IMG_6826

La traditionnelle ramp shot, full frame, full profile…
photo IMG_6827

Encore un rituel incontournable de ces aviation tours de Juche Travel et de son correspondant local, KTS : Group photo à chaque escale en compagnie de l'équipage, effectuée par notre photographe-caméraman-accompagnateur officiel. Prix de la photo en format 18x24 : 5€. Comme indiqué dans des FRs précédents, une vidéo-souvenir de l'ensemble de notre voyage, tant pour la partie aéronautique que touristique, sera réalisée par la même personne et nous sera proposée (sous forme de CD-Rom) à 50€ l'unité à la fin du voyage. Tarif identique pour repartir avec un lot complet de consignes de sécurité de tous les avions sur lesquels nous avons volé (sauf l'Il-76 pour des raisons bien compréhensibles). Ancillary revenues ? : oui, ce concept a bien été intégré par les nord-coréens !
photo IMG_6822 GRP

Nous allons ensuite quitter temporairement l'univers de l'aviation nord-coréenne pour un séjour… balnéaire ! Après une heure de route environ, notre bus -venu spécialement à vide de Pyongyang en six heures de trajet- nous dépose devant le sompteux hôtel Majon où nous allons passer 24 heures. Programme : baignade, football, volley, détente, gastronomie. A ce sujet, de loin le meilleur repas de tout le voyage. Allez, ayant dit depuis le début de cette série de FRs que je préférais m'en tenir à l'aviation, je ne ferai pas plus de commentaires sur le véritable rôle de cet hôtel de grand luxe, quasiment désert lors de notre séjour. Car ce palace, d'un standing et d'un modernisme tellement en opposition avec tant d'autres choses dans le pays, tient bien évidemment une place bien précise dans le dispositif politique nord-coréen, hormis l'accueil éphémère de groupes de spotters étrangers… Un indice : vous avez remarqué, malgré son implantation idéale face à la mer, qu'il n'y a pas de balcons au fenêtres ?
photo IMG_6849

Ces 24 heures passées dans cet établissement tellement improbable dans un tel pays ont été d'autant plus relaxantes que nous avions tous le doux sentiment de la mission pleinement réussie : oui, nous avions bel et bien volé sur les huit différents types d'appareils d'AIR KORYO annoncés ! Dès lors, nous pouvions prendre le chemin du retour avec la satisfaction du devoir accompli. Nous retrouvons notre Il-18 qui n'a bien évidemment pas volé depuis la veille.
photo IMG_6898

Pas de nouvelle séance de tarmac cette fois-ci. C'est bien inutile après ce que nous avons eu l'occasion de faire la veille. Le roulage a lieu dans les minutes qui suivent notre arrivée à l'aéroport d'Hamnung.
photo IMG_6899

Décollage vers Pyongyang.
photo IMG_6900

Cette fois-ci je me suis installé dans la cabine verte, c'est à dire la section principale, de manière à avoir une vue totalement différente de celle de l'aller, tant intérieure…
photo IMG_6903

… qu'extérieure.
photo IMG_6902

Comme pour la plupart des avions empruntés en Corée du Nord depuis le début du voyage, on ne peut s'empêcher de penser après chaque arrivée que c'est la der pour moi à bord de ce type d'appareil. Alors, il faut bien entendu profiter de chaque instant. Le long roulage qui suit l'atterrissage à Pyongyang est l'occasion de passer devant les hangars de maintenance d'AIR KORYO où l'on aperçoit deux avions qui n'ont pas été vus de toute la semaine sur le tarmac, et au sujet desquels on peut par conséquent douter de l'état réel de navigabilité. C'est le cas du P-913 (Il-76).
photo IMG_6906

Et du P-813 (Tu-134). Les immatriculations finissant par un 13 poseraient-elles problème ?
photo IMG_6905

Ces deux autres avions semblent remisés et n'ont pas été utilisés une fois, même si on les a déjà vus dans la même situation lors d'un FR précédent : Tu-154 (P-551) et Il-18.
photo IMG_6908

Le propeller corner est lui aussi devenu une scène faimilière avec deux An-24 et le désormais célèbre Il-14.
photo IMG_6909

Les avions le plus souvent utilisés au cours de ce mois de juin 2013, et à bord desquels nous avons volé, se trouvent de ce côté : Tu-204, Tu-154, Il-62 (x 2) et Tu-134.
photo IMG_6910

Cette fois-ci c'est bien fini. Nous venons de quitter notre magnifique Il-18, suivis peu après par l'équipage.
photo IMG_6911

Nous repartons ensuite vers le centre de Pyongyang, où comme lors de notre précédente escapade de 24h en province en début de semaine, nous avions pu conserver nos chambres à l'hôtel Koryo, et y laisser la majeure partie de nos bagages. Notre guide fera une halte de quelques minutes à l'agence d'AIR KORYO, de manière à vérifier que tous les billets de retour vers le reste du monde, via la Chine, sont bien en ordre.
photo IMG_6935 AGENCE

Les adieux de ce pays totalement hors-normes se feront, entre autres, au moyen d'un spectacle grandiose de gymnastes.
photo IMG_6948 GYM

Le lendemain matin, c'est bel et bien la onzième et dernière étape du voyage qu'il faut accomplir.
photo IMG_6961

Même avion qu'une semaine plus tôt en sens inverse : le Tu-204-100 P-633 va nous ramener à Pékin. Cetains participants ont poussé le détail jusqu'à modifier leur retour afin de voler sur le Tu-204-300 P-632 qui partait quelques heures plus tôt à Shenyang. Mais pour cela, il fallait un visa chinois en bonne et due forme, alors qu'en passant par Pékin un visa de transit 72H émis à l'aéroport suffit.
photo IMG_6962

Pour ne pas déroger à la règle, nous quitterons le bloc à l'heure précise et passerons une dernière fois en revue Il-14, An-24, Il-18 et An-148 (de gauche à droite).
photo IMG_6967

Au revoir, Corée du Nord, et merci pour tous ces moments inoubliables entre ciel et terre !
photo IMG_6969

Durant les semaines qui ont suivi, j'ai très sincèrement eu l'impression que j'étais revenu d'un séjour sur une autre planète, tant ce que j'ai vécu en Corée du Nord pendant ces sept jours m'a marqué. Le plus dur a été de se remotiver pour voler en A320, A330, B737, ATR72, etc… sur des compagnies banales que je ne citerai pas ici mais qui sont forcément moins excitantes qu'AIR KORYO. Ne sachant pas à l'origine que j'avais à faire à une compagnie ultra-ponctuelle, j'avais prévu large après mon retour à Pékin le samedi en fin de matinée : 14h de transit avant de repartir vers l'Europe, en l'occurrence Munich pour éviter de reprendre un 777 CA déjà pris sur CDG-PEK à l'aller. Comment ai-je tué le temps ? En prenant l'avion bien sûr, à savoir un petit A/R rapide vers Shanghai, en A330 China Eastern dans un sens…
photo 7392 4

… et en A320 Juneyao Airlines dans l'autre…
photo 7393

… suivis donc par une nuit en A330 Air China vers Munich, puis un E-195 Lufthansa Regional pour rentrer à la maison (CDG). Bref, pas de quoi casser trois pattes à un canard je vous dis. Pour preuve, je n'ai même pas fait une photo lors de ces deux derniers vols, c'est dire comme j'avais le spleen !

Désolé de finir sur cette note un peu triste, mais c'était bel et bien dans cette grande mélancolie post-nord-coréenne que j'ai vécu le difficile retour vers le monde qui est le nôtre :-).

Merci à tous les FRistes avec qui j'ai prolongé le plaisir de ce voyage grâce à nos échanges dans la rubrique commentaires de ces huit FRs consécutifs. Pour ceux que cela intéresse, voici trois bonnes adresses que je vous conseille :

1/ Un article d'Olivier Constant dans Aerobuzz sur ces drôles de spotters, notamment un mystérieux français au cours du mois de juin 2013, qui se précipitent dans ce pays mystérieux. Bon, je préfère prévenir, c'est un peu romancé :
http://www.aerobuzz.fr/culture-aero/article/coree-du-nord-la-derniere/

2/ Le trip report du célèbre Sam Chui sur son voyage à lui, effectué en septembre 2014 :
http://samchuiphotos.com/wp/2014/12/16/north-korea-aviation-tour-2014/

3/ Le site de Juche Travel vers lequel je ne doute pas que nombre de FRistes vont à présent se précipiter pour réserver leur place dans un futur aviation tour en Corée du Nord :
http://www.juchetravelservices.com/
Afficher la suite

Verdict

Air Koryo

5.8/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements5.0
Restauration2.0

Pyongyang - FNJ

6.2/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services2.0
Propreté5.0

Hamgyong-namdo - DSO

6.0/10
Fluidité9.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Une véritable apothéose que cette balade en Ilyushin 18 afin de clore ce voyage en Corée du Nord. Au delà du plaisir tellement rare de voler à bord d'un avion dont le confort n'a d'égal que la beauté de la silhouette extérieure, la fin de cette semaine de rêve que ce groupe de fanas a vécue aura été l'occasion de profiter de chaque instant passé à bord. AIR KORYO n'est ni EMIRATES, ni SINGAPORE AIRLINES, ni je ne sais quel autre multi-awarded legacy carrier, mais c'est une compagnie tellement surprenante par sa flotte, par ses équipages et par la manière dont elle sait accueillir ses passagers étrangers. Elle va bel et bien jusqu'à mettre à leur disposition des vols spéciaux, pour que ceux qui le souhaitent puissent essayer tous les avions qu'elle exploite, dont chacun sait qu'ils sont devenus quasi-impossibles à prendre de nos jours sous d'autres cieux. Rien que pour cela, AIR KORYO mériterait, s'il existait, de recevoir le trophée Best "Avgeek friendly" airline. Aux yeux d'un fana d'aviation, ne serait-ce pas la plus belle des récompenses ?

Sur le même sujet

19 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 148423 by
    Alcam 2068 Commentaires
    Merci Lucky Luke pour cette très belle et très originale série, et pour tous ces partages. Une très belle expérience qui donne une autre idée de ce pays si mystérieux.
    La vue de l'avion de face, avec les pales d'hélices peintes en bleu, et qui semblent un peu surdimensionnées, me fait penser à une maquette un peu enfantine, mais je suis d'accord avec vous sur la beauté de l'appareil.
    Je ne suis pas certain d'avoir saisi le lien entre la fonction de l'hôtel et l'absence de balcons par contre.
    A plus j'espère pour de nouvelles aventures extraordinaires!
    • Comment 326770 by
      LUCKY LUKE SILVER AUTEUR 3168 Commentaires
      Bonjour, merci de votre commentaire. Disons que l'hôtel n'est pas forcément toujours utilisé pour des séjours balnéaires, contrairement aux apparences. Mais je me sentirais plus à l'aise pour parler de tout ça sans retenue lors de conversations ou de rencontres de visu plutôt que par écrit sur ce site... supposé consacré à l'aérien. Avec ces sous-entendus, je me suis écarté du cadre que j'avais moi-même défini au départ. J'en suis désolé. A bientôt.
    • Comment 326773 by
      Alcam 2068 Commentaires
      J'avais lu votre préambule et je respecte parfaitement votre engagement. Je n'auri pas du poser cette question sur le site!
      Merci encore pour tout le reste
    • Comment 326771 by
      LUCKY LUKE SILVER AUTEUR 3168 Commentaires
      Merci Mathieu. Si ce petit feuilleton nord-coréen vous a plus, je m'en réjouis. Ca récompense les heures passées à rassembler les photos et à rédiger les textes. Plus de deux ans après avoir fait ce voyage, il était temps que je m'y mette ! A bientôt.
  • Comment 148432 by
    marathon GOLD 10168 Commentaires
    La ponctualité d'Air Koryo est à mettre en rapport avec l'encombrement de l'espace aérien nord-coréen :)
    Il faut la crédibilité de l'auteur pour ne pas hurler au fake à la vue de ce réfrigérateur à bord !
    Est-ce que Juche Travel propose aussi une version numérique de ces photos souvenir ?
    Je n'ai pas compris si vous aviez un visa chinois pour le retour; en tout cas, l'exemption de visa de 72h accordée à différents aéroports chinois (dont PEK) interdit de quitter la province (ou la municipalité, dans le cas de Beijing et Shanghai), donc cet A/R de la journée vers SHA.
    Merci d'avoir pris le temps de constituer cette série de récits !
    • Comment 326817 by
      marathon GOLD 10168 Commentaires
      Votre visa n'a manifestement pas été vérifié à l'enregistrement de ces vols intérieurs. En revanche, les hôtels chinois sont tenus de fournir le soir-même à la police la copie de la page identité et visa de leurs clients étrangers. Si vous aviez passé la nuit à Shanghai, vous auriez couru un fort risque d'être réveillé par la police. L'affaire se serait probablement terminée par une amende (d'un montant que j'ignore, mais probablement abordable à votre échelle), une perte de temps mettant en péril votre embarquement sur le vol PEK-MUC (ce qui aurait coûté beaucoup plus cher), et un refus de visa chinois pour au moins un an.
    • Comment 326772 by
      LUCKY LUKE SILVER AUTEUR 3168 Commentaires
      Bonjour et merci d'avoir apporté des commentaires constructifs et extrêmement enrichissants à tous ces FRs.
      Le frigo de bord de l'Il-18 est effectivement une découverte. J'en garantis l'authenticité (comme de tout le reste) : on peut d'ailleurs le retrouver sur des sites divers et variés dans pas mal de trip reports d'autres fanas, la plipart du temps anglophones, s'étant rendus à leur tour en NK.
      Quant à l'A/R express sur SHA avec un visa de transit 72H supposé m'interdire quitter la Province de Pékin, eh bien vous me faites réaliser deux ans et quatre mois plus tard que j'étais dans l'illégalité la plus parfaite... sans le savoir. Personne ne m'a rien demandé à ce sujet lors des deux tronçons domestiques en question, et comme il se doit de la part d'une personne vraiment innocente, je n'ai laissé paraître aucune nervosité qui aurait pu éveiller un quelconque soupçon. Il aurait été cocasse que ça passe à l'aller mais pas au retour, alors que j'avais un billet PEK-MUC non remboursable, non modifiable etc. Peut-être y serais-je encore 28 mois après :-).
    • Comment 327055 by
      LUCKY LUKE SILVER AUTEUR 3168 Commentaires
      Merci de ces précisions. Si je comprends bien, je l'ai échappée belle... Terminer ce beau voyage face à la police chinoise et avec une amende aurait été glauque, surtout pour avoir pris un banal A330 et un encore plus banal A320 qui ne valent à mes yeux pas lourd en termes émotionnels par comparaison à ce qui avait précédé tout au long de la semaine...
  • Comment 148449 by
    PAT62 4953 Commentaires
    Comme quoi Transavia n'a pas le monopole des cabines vertes :)

    Magnifique appareil en effet, l'implantation des moteurs dans la structure des ailes est vraiment particulière.

    Belle série hors du temps aéronautique.

    Merci pour ce FR !
  • Comment 148473 by
    LX-214 2 Commentaires
    Je vous remercie beaucoup pour ce FR :)
    Moi qui rêve de voir Pyongyang je suis plus que content .
    Merci merci et MERCI :)
  • Comment 148476 by
    Chatokay 277 Commentaires
    Merci pour cette magnifique série.
  • Comment 148480 by
    Chevelan GOLD 16941 Commentaires
    Une somptueuse série qui s'achève, avec des souvenirs pleins les yeux

    Le cockpit paraît très ancien, les pilotes doivent se régalés à manier la machine

    Belle cabine aux tons pastels, les moteurs sont impressionnants

    Merci Monsieur luke pour cette très belle suite... Et fin

    A bientôt
  • Comment 148541 by
    cobra 3582 Commentaires
    Merci à toi :)

    Quoi de mieux que de finir ces voyages aériens à thèmes pas une tondeuse, que dis je un somptueux hachoir quadrimoteur, à te faire des pesti alla genoves pour 1000 personnes ^^

    La cabine Transavia m'a fait sourire, le frigo, interloqué !:)

    En tous les cas une fort belle série, hors norme, hors du temps, 100% plaisir !!:)

    Un grand grand merci !

Connectez-vous pour poster un commentaire.