Avis du vol Wizz Air London Budapest en classe Economique

Compagnie Wizz Air
Vol W6 2202
Classe Economique
Siege 20A
Avion Airbus A320
Temps de vol 02:30
Décollage 14 Oct 15, 08:15
Arrivée à 14 Oct 15, 11:45
W6   #18 sur 21 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 44 avis
Twila_75
Par SILVER 1269
Publié le 22 octobre 2015
Bonjour à tous,

A l'occasion de ce premier FR consacré à un vol au départ de Londres depuis le début de mon échange universitaire là-bas, je vous présente le, ou plutôt les, challenge(s) avgeek que je vais tenter d'accomplir : voler au moins une fois (départ et/ou arrivée donc) dans chacun des aéroports londoniens, à l'exception de Southend qui n'entre vraiment plus dans cette catégorie. Donc pour résumer à ce stade : LHR ok (http://flight-report.com/fr/report-11912.html), LTN ok (ici même + FR retour à venir). Restent donc LGW, STN et LCY. Vais-je parvenir à cet objectif ? Vous en saurez plus dans les mois à venir - et moi aussi d'ailleurs ^^
Les plus attentifs d'entre vous, ont bien sur constaté que ça ne fait qu'un challenge… Le second étant de voler sur les 3 principales compagnies low-cost européennes que sont Ryanair, Easyjet et enfin Wizz Air. Là encore, rendez-vous dans quelques mois pour en savoir plus ;-)

Venons en maintenant à la raison de ce choix de compagnie / aéroport (autre que le challenge donc ;) ) : sur cette liaison et pour mes dates, les tarifs les plus compétitifs sont proposés par Ryanair en produit brut. Mais souhaitant voyager avec autre chose qu'un bagage cabine de format sac à main, Witz Air s'avère le plus intéressant avec le supplément bagage (23kg) à £14,5 contre plus de £20 pour sa rivale irlandaise. A noter que Wizz facture £13 pour le supplément grand bagage à main (i.e. de la taille acceptée par les compagnies régulières). Bilan des courses : 150€ en achetant les billets à peine plus de 2 semaines avant le départ.

Reste ensuite à rejoindre Luton, qui comme chacun le sait n'est pas vraiment près du centre de Londres. Pour ça, 3 options (j'écarte d'emblée Uber, Addison Lee ou un taxi qui me couteraient au bas mot la moitié du prix de mon AR) : le bus (National Express, Green Line), le train ou EasyBus (minibus de 12 places opérés par EasyJet avec des tarifs allant de £2 à £10 aller-simple sur le principe du yield-management). Etant à proximité de Liverpool Street Station, pour un départ au milieu de la nuit, la question ne se pose pas pour moi. Ce sera EasyBus, qui propose un tarif à £3,95, contre £10 pour la plupart des bus au départ de Victoria.

Voilà, après cette longue intro, place maintenant à une plongée dans les abîmes du low-cost avec un FR qui, je l'espère, n'aura quant à lui rien de low-cost ;-)

On commence avec la City et son cornichon by night, pour aller prendre l'EasyBus de 5h10 (!)

photo IMG_0197

Après environ une heure de trajet dans Londres, ses banlieues puis en rase campagne, arrivée à Luton où une forte odeur de kérosène ne laisse planer aucun doute sur l'activité aéroportuaire du lieu. ?Tentative d'immortaliser le Ford Transit qui m'a amené ici mais mon iPhone n'est pas plus réveillé que moi apparemment ^^

photo IMG_0201

Si à cette heure matinale les abords de l'unique terminal semblent plutôt désert, il en est tout autrement à l'intérieur, avec 2 files d'attente assez compactes en face des comptoirs d'EasyJet et de Wizz Air, à savoir les 2 principaux opérateurs depuis Luton.
L'ambiance de la zone des départs évoque quelque chose entre une grande surface type Carrefour et un entrepôt… Bref, c'est moche et il n'y a pas la moindre source de lumière naturelle.

photo IMG_0202

C'est parti pour quasi une demie-heure d'attente pour l'enregistrement de ma valise…

photo IMG_0203

Witz Air sous-traite le personnel d'enregistrement. Quoiqu'il en soit, celui-ci est bien dans l'esprit de l'aéroport, l'amabilité étant sans doute une option à laquelle je n'ai pas souscrite… Le reçu de mon bagage collé pile-poil sur ce qui était, jusqu'alors, le code barre au dos mon passeport, étant quand même au sommet de la bêtise…

Sur le chemin de la sécurité, un petit bar dédié au voyageurs français ?

photo IMG_0204

Si vous êtes plutôt burgers ou sandwichs, pas de soucis il y a aussi ce qu'il faut !

photo IMG_0205

Direction le PAF/PIF, qui sera passé très rapidement, avec là encore des employés aussi aimables qu'une porte de prison (bon quoiqu'avec CDG j'ai minimum l'habitude quand même).??Au terme d'un cheminement long au travers de couloirs sans intérêt et sentant toujours autant le kérosène, j'arrive dans la zone duty-free, qui présente presque plutôt bien, si ce n'est l'impression d'entassement de produits totalement différents (tongs, maquillage,…) dans la zone centrale. A noter quand même que quasi la moitié des boutiques dans cette zone se compose de restaurants, coffee-shops et fast-foods.



Un petit tour dans une boutique me donne sur un plateau la liste des destinations hors UE opérées depuis LTN

photo IMG_0208

Je me dirige maintenant vers les portes d'embarquement. Au détour d'une boutique je me retrouve soudain dans une foule compacte, qui se divise en 3 catégories : attente pour un sandwich au Prêt-à-Manger, attente pour connaitre sa porte d'embarquement (les écrans affichent dans combien de temps elle sera indiquée) et surtout attente d'un siège tant ceux-ci semblent être une denrée rare ici !

photo IMG_0211

Je parviens quand même à en trouver un, situé près de la première baie vitrée que je vois depuis 1h30 ! L'occasion de faire quelques photos du trafic local, composé essentiellement d'appareils Wizz, EasyJet, Ryanair et Thomson.



Le B757 de La Compagnie qui effectue des rotations LTN-EWR est aussi là (j'ai quelques doutes sur la pertinence de cette liaison affaires au départ de Luton… Un départ de LGW m'aurait semblé plus crédible)

photo IMG_0218

Vous noterez au passage que la propreté des - rares - vitres laisse à désirer. On est low-cost à 100% ou on ne l'est pas !

Direction maintenant la porte d'embarquement, par des couloirs toujours aussi beaux… Au moins il y a des photos pour égayer maintenant :)

photo IMG_0220

C'est bien d'afficher go to gate, mais ce serait mieux si ce n'était pas prématuré… Résultat, presque une demie-heure d'attente à la dite-porte, sachant qu'il doit y avoir en tout et pour tout une douzaine de sièges disponibles ; presque suffisant pour un A320 !

L'occasion donc de tester la connexion WiFi gratuite…pour 30 minutes et pas une de plus ! Stabilité et débit pourraient être améliorés, en tous cas en porte.

photo IMG_0217photo IMG_0221

Petit aparté avant l'embarquement : j'ai lu récemment que LTN figurait parmi les pires aéroports d'Europe, et ce petit résumé m'a semblé bien pertinent :)

photo IMG_1102

Vient enfin le moment de l'embarquement. Mais ici pas de jet bridge, ni même de PAX bus apparemment puisque ça se finit à pied sur le tarmac froid et ensoleillé !

photo IMG_0222

Ce n'est pas déplaisant pour autant, et au moins il y a moyen de faire de bien voir son avion :) Je vous présente donc HA-LPM, A320 de presque 8 ans d'âge (livré le 6 Juillet 2007), soit l'un des plus âgés de la flotte de Wizz, qui est particulièrement jeune avec 3,7 ans en moyenne (et compte déjà de nombreux A320 sharklets).



Embarquement par la porte arrière et installation en 20A, avec une belle vue sur la concurrence orange ;)

photo IMG_0228

Vue raté du siège en cuir… Les couleurs de la cabine sont agréables. Le 20B restera inoccupé pendant ce vol :)

photo IMG_0256

Repoussage, si l'on peut employer ce terme en l'absence de jet-bridge, avec près de 20 minutes de retard et roulage assez bref. La Compagnie est en mouvement de l'autre côté des parkings

photo IMG_0230

Encore des A319 orange, ainsi qu'un 767 cargo

photo IMG_0231

Pas mal d'aviation d'affaire aussi

photo IMG_0232

Et c'est parti, avec en prime ce bel arc-en-ciel qui s'accorde bien avec notre winglet flashy :)

photo IMG_0233

Fini les nuages !

photo IMG_0236photo IMG_0237

Ryanair land (STD) ?

photo IMG_0238

On arrive déjà au-dessus du Channel

photo IMG_0241

Mer de nuage au-dessus de Moorselbos, dans la banlieue Est de Bruxelles. Comment je reconnais l'endroit ?! Parce que pour une raison que je ne m'explique pas, mon iPhone est parvenu à localiser certaines photos prises à 10 000 mètres d'altitude, sans réseau ni wifi et en mode avion !

photo IMG_0242

Rien de spécial à signaler ensuite, les hôtesses sont disponibles pour le BoB mais je suis trop fatigué pour ça (j'en ai même oublié de photographier la carte du BoB…).

Le pitch, restreint !

photo IMG_0227

La safety card

photo IMG_0243photo IMG_0244

Début de descente au-dessus de Unserfrau, à la frontière entre l'Autriche et la République Tchèque (merci l'iPhone encore une fois !).

photo IMG_0246

10 000 mètres plus bas le temps n'est pas aussi agréable… Dommage c'est là que je vais rester 4 jours, pas là haut ^^

photo IMG_0248

L'île Sainte-Marguerite est visible au loin

photo IMG_0247

La gare centrale de Budapest

photo IMG_0250

De superbes blocs d'immeubles typiquement communistes

photo IMG_0251

On freine…

photo IMG_0252

…et on continue mais avec d'autres freins :)

photo IMG_0253

Trafic local assez restreint. GermanWings et Aer Lingus en livrée collector tout de même

photo IMG_0254

Qatar Airways et Emirates proposent les seuls liaisons long courrier depuis BUD me semble t'il, avec un A320 pour QR, qui lui a droit au jet-bridge

photo IMG_0255

Pour nous, pauvres passagers low-cost, ce sera à pied une fois de plus, cette fois-ci sous une pluie fine… L'occasion d'une dernière vue de l'oiseau rose du jour

photo IMG_0257

Le terminal 2B est moderne mais ne semble pas très grand

photo IMG_0259

Et…je réalise que j'ai ensuite été plus occupé par les SMS échangés avec l'amie que je viens voir à Budapest que par la prise de photo pour ce FR :)

En résumé : contrôle des passeports EEA très rapide (l'autre file semblait assez longue), sanitaires d'une propreté laissant à désirer, livraison des bagages probablement la plus rapide que je n'ai jamais vu (je suis littéralement arrivé au tapis en même temps que ma valise !) et personnel efficace pour réserver un taxi rapidement vers le centre ville (environ 6 000 HUF soit 20€).

A bientôt pour le FR du vol retour…et le bonus touristique de Budapest :)

PS : j'espère que l'amélioration de la qualité des photos par rapport à mes précédents FR, consécutive au remplacement de mon iPhone 4S par un iPhone 6s, se ressent bien :)
Afficher la suite

Verdict

Wizz Air

6.1/10
Cabine8.0
Equipage6.5
Divertissements5.0
Carte payante5.0

London - LTN

6.2/10
Fluidité9.5
Accès3.5
Services4.5
Propreté7.5

Budapest - BUD

8.0/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services7.0
Propreté7.5

Conclusion

En conclusion, une première expérience low-cost à diviser en 2 parties :
D'un côté un aéroport de Luton moche, sentant le kérosène avec un personnel laissant clairement à désirer et qui fait franchement regretter les terminaux plus classieux des compagnies régulières...
Et de l'autre par contre, à l'exception d'un pitch un peu juste et de l'absence d'un sucré-salé, un vol qui ne diffère finalement pas tellement d'un MC opéré par une legacy européenne, pour un cout en revanche quasiment moitié moindre !
La plupart de mes a priori sur le low-cost ont volé en éclats et ce vol retranscrit bien l'esprit de la compagnie : now everyone can fly. Si on a de hautes exigences ou beaucoup de bagages (et encore) on ira voir ailleurs, mais pour relier un point A à un point B, cela reste assurément un choix parfaitement rationnel et à moindre cout.

Dans le détail :

Confort cabine : le pitch est évidemment le gros point noir si on le compare à une legacy, mais voyageant sur une low-cost je me contenterai d'enlever 2 points. Pour le reste, siège en cuir propre et récent plus confortable que les planches à pain de certaines compagnies régulières (nouvelles cabines AF notamment), cabine aux teintes agréables et un siège vide à ma droite en prime.

PNC : souriantes tout au long du vol, je n'ai pas eu de demande particulière à effectuer donc mon évaluation reste superficielle.

Repas : n'ayant ni acheté quoi que ce soit ni même regardé la carte, la moyenne me semble le plus neutre pour ne pas fausser l'évaluation de la compagnie.

Divertissement : pas d'IFE ni de journaux à l'exception du Daily Mirror (autan dire rien !)… heureusement que j'avais mon guide de Budapest !

Ponctualité : 20 minutes de retard.

Sur le même sujet

4 Commentaires

  • Comment 149080 by
    Benoit75008 GOLD 6598 Commentaires

    Merci pour ce report.

    Je doute également de la stratégie de la Compagnie et des départs depuis LTN.
    W6 reste une compagnie correcte, mais son personnel subit des cadences inférnales, ce qui n'aident pas à vouloir satisfaire le client (oui je sais en même temps c'est du low-cost).
    BUD est bien triste sans Malev

    A bientôt

    • Comment 327373 by
      Twila_75 SILVER AUTEUR 249 Commentaires

      Cadence infernales peut être, mais il n'en reste pas moins que le PNC étaient très souriantes et avaient l'air tout aussi motivées que celles d'une legacy.

      Apparemment, le gouvernement hongrois chercherait des fonds au Moyen-Orient pour recréer une compagnie nationale d'ici quelques années...

Connectez-vous pour poster un commentaire.