Avis du vol Air France Paris Buenos Aires en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF418
Classe Economique
Siege 38A
Temps de vol 13:30
Décollage 03 Fév 12, 23:20
Arrivée à 04 Fév 12, 08:50
AF   #41 sur 131 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3937 avis
rom1plane
Par 6876
Publié le 25 février 2012
Bonjour,

Voici mon premier flight report, il s'agit d'un vol AF418 CDG-EZE. Si je trouve le temps, je rédigerai également le vol retour KL708 EZE-AMS.

Tout commence à Paris en sortant de l'A320 en provenance de LYS. A noter qu'il s'agit du F-GFKJ aux couleurs Retrojet même si cela ne se voit pas bien en photographie de nuit. On peut noter que ce soir là, il ne fait que quelques degrés au dessus de zéro et il y a une fine couche de neige sur le tarmac de l'aéroport.

photo frrom1plane01

Changement rapide de terminal (merci le système PARAFE) en direction de la porte E37 à proximité des autres départs de fin de soirée.

photo frrom1plane02

L'avion est là: un B777-300ER (F-GSQD)

photo frrom1plane03

Au moment d'embarquer, on peut constater que la neige est également présente sur l'aile gauche.

photo frrom1plane04

Je voyagerai à la place 38A. J'aurais préféré une place plus à l'arrière où l'avion est en configuration 2-4-2 ce qui permet de réveiller moins de voisins si l'on souhaite aller faire un tour… De plus, à l'arrière, on profite de la courbure du fuselage pour avoir un peu plus de place côté fenêtre et trouver une position de sommeil plus agréable. L'écran de l'IFE est petit, avec un quadrillage toujours gênant. Défaut également, la prise de casque sur le dossier qui ne facilite par la circulation entre les sièges lorsque le câble est branché…

photo frrom1plane05

Les autres vols de la soirée sont également prêts à partir.

photo frrom1plane06

Pendant le roulage, les hôtesses font un aller-retour dans la cabine avec des bombes d'insecticide!

photo frrom1plane07

Le roulage est très long, puis nous sommes dans la file d'attente pour le dégivrage. Au bout d'1h, c'est finalement notre tour d'être arrosé de glycol (assez efficace heureusement!)

photo frrom1plane08photo frrom1plane09

Finalement, le décollage, qu'il est possible de suivre sur écran, s'effectue à 0h45.

photo frrom1plane10

Une grande partie du vol s'effectue de nuit. Nous progressons dans le même sens que la zone d'ombre sur le planisphère!

photo frrom1plane11

Nous avons bien le temps avant l'arrivée cependant les PNC s'empressent de nous distribuer les papiers à remplir pour les formalités d'entrée sur le territoire argentin.

photo frrom1plane12

Ensuite, le dîner nous est servi directement après la distribution des menus et sans proposer d'apéritif préalable (il faut dire qu'il est presque 2h).
- Salade Mikado aux bâtonnets de courgettes, carottes et carottes jaunes, wrap de légumes
- Poulet sauce catalane aux tomates, aux oignons et à l'ail, pâtes -ou- Risotto aux champignons
- Camembert, mandarine, tartelette aux fruits de la passion.
En cabine, l'odeur des champignons est très tentante et j'opte pour le risotto. La photo n'est pas très flatteuse mais il s'avère très savoureux. De plus la mandarine fraiche passe très bien, si on oublie le wrap de légume raté, c'est un plateau plutôt réussi.

photo frrom1plane13

A ce moment-là, nous passons à l'aplomb du nord-ouest de l'Espagne, dernier survol du continent européen avant le grand saut au dessus de l'Atlantique.

photo frrom1plane14

Par la suite, les lumières sont éteintes et la cabine passe en mode dortoir. C'est sans compter les turbulences assez soutenues qui vont secouer l'avion pendant les 5 heures qui suivent!

photo frrom1plane15

Le pilote suit une trajectoire exploratoire essayant d'éviter les zones où les vents de cisaillement sont les plus forts. C'est assez perturbant comme situation, car vu du hublot, la temps est très clair et on voit les étoiles. Outre les annonces régulières pour demander aux passagers de rester attachés, le pilote demande également aux PNC de mettre leurs ceintures lorsque cela devient plus sérieux. Cela se calmera dès le passage de l'équateur.

photo frrom1plane16

Vers 9h30 (heure d'origine), le Soleil se lève. On nous demande de garder les volets des hublots fermés pour permettre aux passager de continuer à dormir sans avoir une lumière rasante venant les éblouir.

photo frrom1plane17

Survol du Brésil

photo frrom1plane18

2h avant l'atterrissage, le petit déjeuner est servi. Classique pour Air France et c'est bien comme ça!

photo frrom1plane19

La longue aile du B777 sans winglet au bout!

photo frrom1plane20

Quelque-part au dessus de l'Uruguay, nous entamons une boucle surprenante. L'info que me donnera par la suite le pilote c'est qu'il y a eu un malentendu au moment de changer de zone de contrôle aérien.

photo frrom1plane21

Nous dépassons les 11000km, heureusement nous atterrissons dans moins de 20min!

photo frrom1plane22

On commence à apercevoir la banlieue de Buenos Aires et l'estuaire du Rio de la Plata.

photo frrom1plane23

Survol d'un quartier résidentiel quadrillé de pistes non goudronnées!

photo frrom1plane24

Touché de piste à 10h05 (heure à destination) soit 1h15 de retard sur l'horaire prévu (nous avons repris 10min sur le retard au décollage!)

photo frrom1plane25

Il faut encore attendre qu'une place se libère pour débarquer. C'est un Boeing 777(?) d'Alitalia qui nous laisse sa place.

photo frrom1plane26

Visite du cockpit…

photo frrom1plane27

Les bagages sont en cours de récupération.

photo frrom1plane29

Arrivée au nouveau terminal C.

photo frrom1plane30
Afficher la suite

Verdict

Air France

8.0/10
Cabine7.5
Equipage7.5
Restauration9.0

Conclusion

Vol assez long et fatiguant car sommeil difficile avec les turbulences.

Ponctualité:
- Retard important au décollage mais que l\'on peut attribuer à des causes météo.

Confort:
- Accessoires: Oreiller, couverture, masque pour dormir, boules quies, écouteurs...
- IFE un peu vieillot par rapport à des avions plus récents (écran petit et lenteur de l\'interface)

Personnel:
- PNC présent mais sans plus (pas de distribution d\'eau ce qui est un peu gênant lorsque l\'on reste coincé pour ne pas déranger ses voisins dormeurs)
- Visite du cockpit à l\'arrivée!

Repas:
- Repas très satisfaisant, et snack à volonté (glaces et sandwichs) pendant tout le vol (enfin, les moments où l\'on pouvait se lever!)

Sur le même sujet

28 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.