Avis du vol Aeroflot Moscow Bangkok en classe Affaires

Compagnie Aeroflot
Vol SU272
Classe Affaires
Siege 2A
Temps de vol 08:55
Décollage 01 Avr 16, 21:35
Arrivée à 02 Avr 16, 10:30
SU 106 avis
Flight-Report
Par GOLD 7197
Publié le 13 mars 2016
Flight-Report a le plaisir de mettre Aeroflot Russian Airlines en Une du site pendant toute la durée du mois d’avril.

La longue histoire de la compagnie russe n’a pas été sans rebondissements, et le chemin parcouru ces deux dernières décennies est immense. Plus grande compagnie aérienne du monde jusque dans les années 80, elle s’est métamorphosée après la chute du Mur de Berlin. Depuis 20 ans, c’est un nouveau visage qu’elle offre aux voyageurs.

Alors qu’elle fêtera le 14 avril prochain les 10 ans de son entrée dans Skyteam, la flotte qu’elle exploite a elle aussi été largement occidentalisée. Près d’une centaine d’Airbus mono-couloirs composent sa flotte moyen-courrier, à quoi s’ajoutent quelques Boeing NG, et 22 A330 permettent la majorité des opérations long-courrier.

Mais l’avion porte-drapeau est aujourd’hui le Boeing 777-300ER, avec un total de 13 appareils en exploitation – et 3 en commande. Ces avions ont la particularité d’être les seuls à proposer trois classes de voyage : Economy, Comfort, Premier. C’est du coup le seul appareil à proposer une classe Premium, mais aussi le seul à proposer la nouvelle classe Business avec sièges full flat.

Cette série de quatre FR va permettre de couvrir l’ensemble des produits de la compagnie : la Business moyen- et long-courrier – avec la nouvelle cabine pour ce dernier ; la classe Premium « Comfort » ; et la classe Economique sur moyen-courrier.

1. Paris (CDG) – Moscou (SVO) – A321 – Business
2. Moscou (SVO) – Bangkok (LAS) – B777-300ER – Business
3. Bangkok (BKK) – Moscou (SVO) – B777-300ER – Premium
4. Moscou (SVO) – Paris (CDG) – A320 –Economy

Une fois le sas de sûreté franchi, on arrive dans un terminal disposant de nombreuses boutiques. Les salons y sont nombreux et surtout très variés en style, en offre, et en qualité.

photo IMG_5519

Commençons par le salon Jazz qui se situe dans le terminal D immédiatement après la sûreté.

photo IMG_5520

La décoration de ce salon correspond à l’image qu’on se fait d’un salon « Jazz » : la lumière est tamisée et l’ambiance est feutrée. En revanche le salon est petit en surface et surtout aveugle.

photo IMG_5524photo IMG_5525

On trouve bien sûr un espace restauration. Celui-ci est relativement bien fourni avec des petits sandwichs et salades

photo IMG_5527

Ainsi qu’une sélection chaude

photo IMG_5528

Il y a de nombreuses places pour s’asseoir, que cela soit vers le buffet ou dans les fauteuils au milieu du salon.

photo IMG_5529

En période de Noël il y a un bel effort de décoration

photo IMG_5530

Il faut quitter le salon assez vite car une très longue marche s’impose. Explication : à Sheremetyevo, les portes sont numérotées numériquement sans tenir compte du terminal.

- Le terminal D s’étend jusqu’à la porte 32 ;
- Le terminal E couvre les portes 33 à 41 ;
- Le terminal F sont les portes 42 à 58.

photo IMG_5542

Ayant hérité de la porte 55 il faut donc marcher jusqu’au terminal F, soit plus d’un kilomètre à pied : attention à le prendre en compte !

photo 2016-03-13_163813

De très nombreuses boutiques de Duty Free sont présentes le long du parcours, ainsi que beaucoup de places pour s’asseoir.

photo IMG_5531photo IMG_5532

Après avoir remonté le terminal D, on franchi un long couloir pour attaquer le terminal E.

photo IMG_5533photo IMG_5534photo IMG_5535

Sur le chemin, une grande enseigne américaine de fast food qui semble attirer du monde ! Autour du restaurant, pêle-mêle des boutiques de luxe ou ‘grand public’.

photo IMG_5537

Plus loin, dans le terminal F, on trouve cet Irish Bar avec une ambiance très irlandaise à l’intérieur. Sheremetyevo est incroyablement diversifié d’un endroit à l’autre !

photo IMG_5544

Quelques mètres plus loin, direction le Classic Lounge qui est le plus proche de la porte (F)55. Celui-ci est situé en hauteur.

photo IMG_5832 - Copy

A l’intérieur, on trouve ici un esprit anglais qui contraste fortement avec le Jazz Lounge !

photo IMG_5546

Au fond de celui-ci il y a d’ailleurs une grande salle de type pub.

photo IMG_5552photo IMG_5550

Dans le salon, un espace bar permet de se restaurer.

photo IMG_5549

L’offre n’est pas très abondante

photo IMG_5548

Les passagers voulant tester une des spécialités locales peuvent toujours se diriger vers les frigos car du Caviar y est proposé à la vente.

photo IMG_5547

Il est à présent temps de quitter le salon et se diriger vers la porte 55 qui n’en est pas très distante.

photo IMG_5555

Découverte de la cabine Business. Celle-ci est équipée de 30 sièges « Parallel Diamond » configurés en 2-2-2. Leur agencement parallèle légèrement désaxé permet de les transformer en lit parfaitement plat tout en gardant un espacement entre les sièges raisonnable. Le concepteur : B/E Aerospace.

photo IMG_5556

Coussins & couvertures sont déjà présents sur les sièges, casque dans le petit rangement sur le côté.

photo IMG_5557

Face au passager : un vide-poche sous l’écran, une connectique USB à côté de celui-ci, et un espace pour les jambes qui vient compléter le siège lorsque celui-ci est mis à plat.

photo IMG_5558

Au milieu, la petite cloison opaque vient garantir une séparation optimale entre les passagers. Les commandes du siège sont simplifiées : position droite ou position lit avec ajustements. Une fonction massage est disponible.

Notez également la télécommande tactile du système d’IFE Thalès « Avant ».

photo IMG_5559

Les trousses sont ensuite distribuées. Les écouteurs à réduction active de bruit étaient quant à eux déjà présents tout comme le petit tissu protecteur.

photo IMG_5561

Le contenu de la trousse n’a lui rien de transcendant avec le strict nécessaire. Seul le chausse-pied sort un peu de l’ordinaire.

photo IMG_5641 - Copy

Puis rapidement les PNC viennent proposer un verre d’accueil : ce sera du champagne Bollinger, une très bonne bouteille qui est proposée indifféremment sur moyen et long-courrier.

photo IMG_5562

Les consignes de sécurités sont ensuite diffusées sur les IFE. Elles sont présentées par des équipages en uniforme orange malgré leur tenue bleue l’hiver.

photo IMG_5567

Repoussage dans la nuit et démarrage des GE90.

photo IMG_5569

Décollage avec vue furtive sur le terminal D. Il aura fallu moins de temps en 777 qu’à pied pour remonter jusqu’ici !

photo IMG_5570

Le moodlighting prend un ton orangé très marqué alors que nous prenons un cap sud en tangentant l’Ukraine pour éviter des formations nuageuses importantes au nord de la Caspienne.

photo IMG_5573photo IMG_5576

Les menus sont distribués. Pas de choix d'entrée à proprement parlé, mais comme le service est en plusieurs étapes, il est possible de choisir parmi celles-ci, voir de commander dans l'ordre qu'on souhaite.

photo SVOBKK

La Wine List est similaire à celle qu'on trouve sur moyen-courrier. D'abord une présentation générale de la cave

photo WINE1

Champagne et Côte de Rhône

photo WINE2

Les autres vins sont plus méditerranéens.

photo WINE3photo WINE4

Scotch, cocktails, spiritueux, et softs.

photo WINE5

Les Boeing 777 d’Aeroflot proposent le WiFi à tous les passagers. Cependant les tarifs se situent dans une tranche assez élevée par rapport au marché

photo 2015-12-08_203827

Malgré les turbulences le service est effectué avec le sourire. Champagne en apéritif, apporté en même temps que ce petit oshibori dans sa réglette en porcelaine.

photo IMG_5583

Pour accompagner cet apéritif, un « Cocktail appetizer » est servi.
Baked sweet pepper with cheese on a skewer and fig mostarda

photo IMG_5587

Puis le service commence et présente la particularité haut de gamme d’être très personnalisé. Ni plateau ni trolley et les éléments sont disposés les uns après les autres par la PNC. Y compris la serviette qui est pliée en triangle devant le passager avant de lui tendre.
Le dressage de la table fini d’ailleurs avec une rose qui vient finir de décorer de l’ensemble.

Le service se fera en cinq étapes : entrée + salade + soupe + plat chaud + dessert.

photo IMG_5588

Beef with vegetables, leek and asparagus served with dressing of olive oil with balsamic and cherry

photo IMG_5590

Sel, poivre et beurre sont dans des récipients en porcelaine ce qui est très agréable.

photo IMG_5593

Le service étant personnalisé pour chaque passager, les PNC attendent qu’un plat soit fini pour apporter directement le suivant.
Le repas continue avec une salade composée

Fresh vegetables salad with Feta cheese served with dressing of olive oil with Italian spices

photo IMG_5594

Une soupe russe est apportée avant le plat principal : ce sera un bortsch. La couleur rouge vive tient du fait que ce plat est à base de bettrave.

Borsch with meat served with sour cream

photo IMG_5597

Arrive ensuite le plat principal : Halibut baked with citrus marinade, wild rice and carrots served with broccoli sauce

Là aussi un travail de présentation a été fait et les aliments sont très bien cuits.

photo IMG_5602

La marinade d’agrume se situe dans le flétan : un effort de cuisine que l’on voit assez rarement en avion.

photo IMG_5603

Le repas s’achèvera par une glace – celle-ci a légèrement fondu mais le goût n’est nullement altéré.
Le café est apporté avec le carré de chocolat traditionnel : ici illustré avec un Boeing 777-300ER.

Vanilla ice cream with cranberry sauce

photo IMG_5605

Le repas est clairement une très bonne valeur ajoutée pour Aeroflot : le service est impeccable avec une réelle personnalisation que ce soit dans le protocole ou dans la disposition des éléments sur la table.

Concernant les produits, ceux-ci sont assez recherchés avec un attention particulière sur les accompagnements. Cuisson et dressage complètent le sentiment de satisfaction.

Le vol sera assez turbulent comme c’est souvent le cas lors du survol du continent indien. Les zigzags illustrent le nombre d’évitements qu’il sera nécessaire d’opérer.

photo IMG_5608

Il ensuite temps de passer en position lit pour profiter du siège.

Ce siège B/E Aerospace est particulièrement confortable. L’assise est moelleuse et la sensation de cocon, une fois allongé, est authentique et très agréable (photos prises après le lever du jour).

photo IMG_5619photo IMG_5621

Les deux sièges ont beau être proches, le parallélisme préserve l’intimité de chacun.

photo IMG_5640

Presque trois hublots par siège et des rangements immédiatement accessibles

photo IMG_5638

La cabine se réveillera lors du survol du Bangladesh

photo IMG_5609 - Copy

Les montagnes de la Birmanie commencent à apparaître

photo IMG_5613 - Copyphoto IMG_5612 - Copyphoto IMG_5627

Un plateau de jus de fruit est apporté aux passagers pour le réveil : jus d’orange, de fruits rouges ou tomate.

photo IMG_5610 - Copy

Ce sera un jus de tomate, avec la rose qui est toujours présente

photo IMG_5616

Rangoon va bientôt être survolé, et une bouteille d’eau a été placée dans le vide-poche pendant la nuit.

photo IMG_5618 - Copy

Le second service débute. Comme le premier, il est personnalisé donc apporté quand le passager est prêt. La table est bien dressée élément par élément.

photo IMG_5628

Tartlet with duck breast and fig mostarda, Bleuchatel cheese, cake with caramel mousse and chocolate pearls, fresh fruits.

photo IMG_5630

La seconde prestation n’est absolument pas négligée sur ce vol de 9h : l'offre est quantitative, et l’effort de préparation et de présentation doit être souligné !

photo IMG_5634

Cela étant cette assiette a de quoi surprendre en concentrant sucré, salé, dessert, fromage et fruits !

Le café est apporté avec sucre et sucrette ainsi que le carré de chocolat. Encore le Boeing 777-300ER !

photo IMG_5631

Les PNC passent ensuite avec des sachets de thé KIOKO comme à chaque fin de vol en Business.

photo IMG_5642

La cabine se prépare à l’atterrissage dès l’altitude de croisière. Les consignes de ceinture de sécurité sont allumées quelques minutes avant le début de descente.

photo IMG_5623

En cabine Premium Economy, les hublots ne semblent pas avoir été fermés. Pour en savoir davantage sur cette cabine, rendez-vous sur notre FR dédié : Bangkok (BKK) – Moscou (SVO) – B777-300ER – Premium

photo IMG_5625

La descente est bien entamée et on aperçoit les paysages caractéristiques du centre de la Thaïlande : des grandes plaines et de nombreux champs rectangulaires.

photo IMG_5644

Le Chao Praya coule vers le Golfe de Thaïlande, et on distingue probablement l’ancienne capitale Ayutthaya

photo IMG_5645

Survol de l’aéroport des compagnies low cost Dom Mueang et son golf caractéristique au milieu.

photo IMG_5646photo IMG_5648

Puis on arrive sur Suvarnabhumi, à l’Est de la capitale. Virage à droite pour une vent arrière main gauche.

photo IMG_5649

Long virage à gauche et on se posera en 1R.

photo IMG_5653

Roulage court et on rejoint le vol SU270, lui aussi opéré en Boeing 777 mais parti 2h plus tôt de Sheremetyevo

photo IMG_5657

L’IFE passe en mode « au revoir, à bientôt »

photo IMG_5654

Il est temps de quitter un siège qui aura rempli ses promesses

photo IMG_5658

Une fois dans le terminal, sortie à gauche et correspondances à droite.
Attention : voyager avec Aeroflot ne permet pas de se rendre directement aux comptoirs transferts. Il faut impérativement passer l’immigration, la douane, remonter au niveau départ, et refaire le circuit dans l’autre sens. Même avec l’accès à la Premium Lane, prévoir de bonnes marges.

photo IMG_5659

    PRATIQUE Les treize Boeing 777-300ER qui composent la flotte d'Aeroflot sont répartis en 30 sièges Business, 48 Premium, et 324 Economy. En saison hiver, ces avions sont positionnés sur des destinations internationales : - Beijing (PEK) - Hong Kong (HKG) - Phuket (HKT) - Tel Aviv (TLV) - Shanghai (PVG) - Ho Chi Minh (SGN) - Hanoi (HAN) Sur le réseau domestique, on les retrouve sur : - Khabarovsk (KHV) - Yuzhno-Sakhalinsk (UUS)

Voyage réalisé par Florent avec la participation d'Aeroflot
Afficher la suite

Conclusion

Le produit long-courrier Business d'Aeroflot est globalement très satisfaisant. Certains détails présents apportent de réelles touches positives comme la rose apportée pendant le repas, ou encore la possibilité de manger à son rythme sans se voir imposer un protocole rigide.

Le siège Business est très agréable : il est moelleux et quelle que soit la position choisi il permet de voyager dans de très bonnes conditions. La configuration 2-2-2 n'est cependant pas la plus optimale du marché car la présence d'un voisin empêche d'être libre de ses mouvements Cela dit, la configuration en épis parallèles permet de garantir des sièges parfaitement full flat, à quoi s'ajoute une couette dont la surface autant que la douceur sont de très bons atouts.

Sur tous les vols et dans toutes les classes de voyage les repas sont indéniablement des points forts. Variés, produits peu communs, dressage plutôt maîtrisés, et surtout une vraie implication dans la cuisine qui est servie, avec des particularités uniques.

LES PLUS :
- Assise du siège enveloppante et confortable
- Siège full flat
- Accessoires de nuit : couette & coussin
- Catering : choix, produits, volume, cuissons, dressage...
- Service personnalisé, sans plateau.
- IFE: contenu exhaustif et géovision pratique d'utilisation

LES MOINS :
- La trousse de confort
- 33% des sièges de la cabine n'ont pas un accès direct aux allées
- Tarifs du wifi
- Niveau d'anglais des PNC

Informations sur la ligne Moscow (SVO) Bangkok (BKK)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Moscow (SVO) → Bangkok (BKK).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Aeroflot avec 6.9/10.

La durée moyenne des vols est de 9 heures et 7 minutes.

  Plus d'informations

11 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 160965 by
    FFlyerCDG 3260 Commentaires

    Bon...
    Après avoir descendu en flèche le produit AF MC comparativement à sa concurrente SU, il me faut maintenant reconnaitre que le nouveau siège Business de notre chère compagnie nationale semble être très largement supérieur à celui qui équipe ce B777-300.

    LH et SU même combat semble-t-il :-)
    Comment, en 2016, peut-on encore concevoir des sièges Business qui obligent à enjamber un passager lorsqu'on est assis en hublot.
    Même combat également quant-au repose pied ridiculement petit !
    Encore une compagnie à éviter si l'on souhaite voyager confortablement en J...

    En revanche, je ne dirai rien à propos du catering même s'il ne me donne pas vraiment envie.
    Comme dit ma concierge... Les goûts et les couleurs !

    Quoique... En parlant de couleur :-)
    La sauce accompagnant la glace est tout de même.. Particulière.
    Un effet Tchernobyl sur les canneberges ?

    Et je ne peux m'empêcher de terminer en mentionnant ces roses que Monsieur Flight-Report semble apprécier beaucoup et que l'on voit partout :-)
    Encore un effet LH ?
    Ce n'est plus un problème maintenant que les sièges de leurs A-380 sont équipés d'un soliflore intégré mais à la grande époque des anciennes cabines P on ne savait jamais quoi faire de cette rose.

    D'ailleurs, était-ce la même tout au long du vol SU ou bien y en avait-il une pour chaque prestation ?
    La rose il est l'heure de dîner, la rose il est l'heure de prendre le PdJ, la rose il est l'heure de dormir...
    Un peu ridicule non ? :-)))

    • Comment 337526 by
      Numero_2 TEAM BRONZE 10282 Commentaires

      Pour jouer l'avocat du diable je vous répondrai qu'en 2016, il y a encore des couples qui aiment voyager ensemble et qu'une configuration 1-2-1 force à choisir les deux sièges centraux alors qu'il est bien plus agréable d'être au hublot. ;)

    • Comment 337529 by
      FFlyerCDG 3260 Commentaires

      Il faut bien qu'il y ait quelques avantages à être célibataire au vu des impôts que nous payons :-))

      Mais il me faut bien reconnaître que vous avez parfaitement raison !
      J'aurais donc, à dater de ce jour, une pensée émue pour tous les couples souhaitant voyageant côte à côte et obligés de renoncer aux hublots sur une configuration 1-2-1 :-)

  • Comment 161060 by
    ilyes 1797 Commentaires

    Merci pour ce FR,

    Pour le coup, je ne suis pas fan du siège qui oblige en effet à enjamber son voisin, mais le reste confirme l'impression des FRs long-courriers d'été de SKYTEAMCHC.

    Pour ce qui est des salons, c'est moyen. Mais je préfère le Classic Lounge (quoiqu'on ne se damnerait pas pour l'offre ;)
    Je suis particulièrement bluffé par le catering : SU y fait attention, les produits semblent recherchés, les ingrédients sont plutôt dans le haut du panier, allez, j'essai SU dés que je trouve une bonne occasion !

    A bientôt
    Ilyes

  • Comment 161083 by
    Esteban GOLD 17162 Commentaires

    Merci pour cette présentation de la J et pour l'ensemble des 4 reports.

    Deux commentaires toutes fois :

    - Je doute que la rose soit posée sur le siège au réveil ^^ J'ai l'impression de revoir la rose du président Snow d'Hunger Games. Toujours trop présente. (je concède, dans Hunger Games, elle est blanche)

    - Dommage de ne pas avoir poussé le rideau pour présenter au moins en photo le produit Y de SU en Long Courrier. Une pierre de taille manque à l'édifice.

  • Comment 161158 by
    ksar 1292 Commentaires

    SU propose un bon rapport qualité/prix pour des LC en J. De mémoire j'avais 1500€ pour un AR sur PVG. La trousse est tjrs aussi moche mais à le mérite d'avoir un stylo ce qui est bien pratique.

  • Comment 349904 by
    CDG Addict 1638 Commentaires

    Merci pour ce bon FR. Belle prestation business de SU. Catering de belle qualité qui vaut largement un bon restaurant. Sympa toutes ces touches personnalisées. Aéroport de départ assez impressionnant avec toutes ces boutiques, etc...
    A bientôt.

Connectez-vous pour poster un commentaire.