Avis du vol Air France Dublin Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol 1817
Classe Economique
Siege 03F
Temps de vol 01:50
Décollage 13 Mar 16, 14:55
Arrivée à 13 Mar 16, 17:45
AF   #41 sur 131 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3951 avis
lynxy
Par 1166
Publié le 20 mars 2016
Bonjour à tous !

Je vous retrouve pour ce FR de retour à Paris, après deux jours à profiter de Dublin et boire de la Guinness !

photo 1618640_10209106284636591_2397624143264543652_n

Après un vol aller victime d'un changement d'avion de dernière minute, et pour lequel je me suis porté volontaire avec ma copine pour partir sur le premier vol le lendemain, le vol du jour sera probablement moins mouvementé.

Rappel du routing mis à jour :
- CDG - DUB, AF 1016, Avro RJ85, Éco (par ici)
- DUB - CDG, AF 1817, Avro RJ85, Éco (c'est ici)

L'enregistrement la veille indique que la Business est bien vide (et le restera jusqu'à l'arrivée) :

photo Screenshot_20160312-101258

Pour aller à l'aéroport de Dublin, le plus simple est de prendre le bus 747 qui propose l'aller-retour en moins de 20 minutes pour la modique somme de 10€. Ça tombe bien, il s'arrête en plus à 3 minutes de l'appartement du pote qui m'héberge, non loin du Samuel Beckett Bridge, un pont remarquable pour sa forme de harpe :

photo IMAG0700

Celui-là arrive tout droit de l'aéroport :

photo IMAG0699

Et 5 minutes plus tard, notre bus arrive à son tour. L'étage est quasiment vide, allons-y !

photo IMAG0701photo IMAG0702

Après un trajet sans encombre, nous parvenons au terminal 1 de Dublin. Visuellement il est … moche :

photo IMAG0703

Et en plus en travaux.

photo IMAG0704

Notre vol est indiqué à l'heure sur le FIDS.

photo IMAG0705

L'aérogare est moins horrible de l'intérieur que ce que l'on peut supposer en arrivant :

photo IMAG0706

Beaucoup de pub pour RYR, le maitre des lieux, forcément.

photo IMAG0707

Direction la sécurité : l'accès prioritaire est un peu caché, mais permet de couper les files normales (ceci dit, un dimanche après-midi, il n'y avait pas beaucoup de monde).

photo IMAG0708

Le salon DAA est caché juste après le PIF, il faut se diriger vers un ascenseur discret. L'accueil est aimable, l'agente nous décrit rapidement le salon et nous nous installons.

photo IMAG0714photo IMAG0715

Le salon est lumineux mais aveugle, impossible de voir les pistes, seul le toit de l'aéroport s'offre en partie à nos yeux.

Direction le buffet pour se remplir l'estomac.

photo IMAG0720

L'offre liquide est sans surprise.

photo IMAG0709photo IMAG0713

Il y a quand même quelques alcools forts disponibles.

photo IMAG0712

Les éléments comestibles ne vendent pas beaucoup plus de rêve.

photo IMAG0710photo IMAG0711

Je tente de me servir un chocolat chaud à la machine, pas de chance, celle-ci se met à fuir de partout ! Un employé arrivera rapidement en entendant le bruit d'agonie qu'elle produit, et m'invite à aller me servir dans l'autre moitié du salon, identique, pendant qu'il répare la machine.

Ma sélection personnelle est bien maigre (j'avais en plus déjà mangé ma salade de fruits industrielle) :

photo IMAG0718

Avant de partir vers la porte, passage rapide aux toilettes qui sont dans un état, hmmm, comment dire :

photo IMAG0719

L'heure d'embarquement est arrivée, et nous quittons donc le salon pour rejoindre la porte.

photo IMAG0721

Bien mal nous en a pris, l'avion n'est en fait pas encore arrivé, et de plus la zone d'embarquement est située à l'écart du reste du terminal et bloquée par des portes empêchant de revenir au duty-free. Pourquoi, je ne sais pas, mais une fois ces portes passées, on arrive au bon endroit :

photo IMAG0723

Et là, le drame. Voici l'endroit prévu pour patienter (mieux vaut ne pas venir trop tôt !) :

photo IMAG0722photo IMAG0724

Mes petites tentatives de spotting sont peu fructueuses, mais je vois notre avion arriver au bout de 5 minutes d'attente.



À ce moment-là, le personnel s'activera pour préparer les files et donner les étiquettes "bagage cabine" à tous les sacs trop gros, les valises à roulettes, etc. qui ne tiennent pas dans les petits coffres de l'Avro.

L'embarquement est lancé avec 15-20 minutes de retard, mais les priorités sont bien respectées.

photo IMAG0730

Arrivée dans cette cabine 3-3 toujours si petite et particulière.

photo IMAG0731

C'est serré, mais le pitch est meilleur que lors de l'aller au rang 5. En effet, cette rangée peut servir de rangée business selon le remplissage !

photo IMAG0733

Mais propre.

photo IMAG0734

Tout est calme autour de l'avion. Étant tout à l'avant de la cabine, je peux à peu près voir par le hublot, malgré l'emplacement des réacteurs (à l'aller, juste 2 rangées plus en arrière, c'était impossible !).

photo IMAG0735

Un concurrent passe au loin :

photo IMAG0737

Pushback un peu en retard, après les habituelles consignes pré-enregistrées par Cityjet (bande audio avec PNC peu concentrés sur leurs démos).

photo IMAG0738

Ça roule pas mal.

photo IMAG0739

Alignement et …

photo IMAG0743

Décollage !



En montant, nous avons une magnifique vue :

photo IMAG0750photo IMAG0753

Il y a tellement de soleil que je décide de fermer mon cache-hublot et qui, sur l'Avro, est en 2 parties. Celle du bas veut bien se relever, mais celle du haut refuse définitivement de bouger, même en tirant de toutes mes forces. Il faut donc ruser.

photo IMAG0755

Plus tard l'équipage passe distribuer la collation. Il s'agit ici d'un muffin, gros et plutôt à mon goût (ma copine n'a pas vraiment apprécié en revanche : qui donc a raison ?).

photo IMAG0756

Le vol se poursuit au-dessus des nuages paisiblement, puis l'arrivée sur Paris se rapproche.



Atterrissage :

photo IMAG0764photo IMAG0765

Notre bus nous attend déjà sagement pour aller du tarmac du 2G au terminal 2E.

photo IMAG0766

Le débarquement se fait dès que les sacs cabines ayant été mis en soute sont disponibles, et le trajet en bus durera 5 minutes.

C'est ensuite que le retour en France se fait durement ressentir : l'attente à la PAF… Au moment où nous arrivons, un énorme troupeau de PAX se dirige vers Parafe. Connaissant la lenteur des machines, c'est un coup à attendre longtemps que tout le monde soit passé par l'un des 3 kiosques.. Nous tentons donc notre chance avec l'accès n°1 :

photo IMAG0769

Mauvaise idée, il n'y a qu'un seul guichet prioritaire ouvert, et en 5 minutes nous n'aurons pas bougé d'un centimètre !! À côté c'est encore pire : il y a au moins 5 fois plus de monde et … toujours un seul guichet d'ouvert aussi.

photo IMAG0767

Sérieusement ?

Entretemps l'engorgement côté Parafe commence à se résorber, et nous retraversons donc le Hall pour utiliser les portiques automatique… Heureusement, en tout, il n'aura fallu que 15 minutes pour passer, mais le nombre de policiers qui travaillent aux guichets est vraiment scandaleux, quelle image de la France…

Le trajet s'achève comme souvent avec un RER, mais direct !

photo IMAG0771

À bientôt pour un ORY-SXB, à la veille de la fermeture de la ligne :(

Afficher la suite

Verdict

Air France

6.6/10
Cabine6.0
Equipage7.0
Divertissements5.0
Restauration8.5

DAA Executive Lounge

6.0/10
Confort6.0
Restauration5.0
Divertissements7.0
Services6.0

Dublin - DUB

8.1/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services5.0
Propreté7.5

Paris - CDG

6.1/10
Fluidité0.0
Accès7.0
Services7.5
Propreté10.0

Conclusion

AF : un vol plutôt agréable, qui heureusement ne dure que 2H dans ce siège assez étroit. La collation était plutôt sympathique et adaptée à l'heure du goûter.

Salon DAA : rien de très exceptionnel, l'offre solide pourrait être améliorée largement.

DUB : ça va, je sanctionne les services/animations à cause de la zone d'embarquement où l'on se retrouve bloqué sans rien pouvoir faire.

CDG : PAF ultra scandaleuse, comme souvent.

Informations sur la ligne Dublin (DUB) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 16 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Dublin (DUB) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 50 minutes.

  Plus d'informations

7 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.