Avis du vol Delta Air Lines Washington New York en classe Economique

Compagnie Delta Air Lines
Vol DL2722
Classe Economique
Siege 17D
Temps de vol 01:25
Décollage 15 Mai 16, 16:00
Arrivée à 15 Mai 16, 17:25
DL   #64 sur 138 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 653 avis
Twila_75
Par 358
Publié le 25 juillet 2016
Après 3 jours passés à Washington, cap sur New York. Pour cela 2 options : un vol intérieur d'une heure (en théorie du moins…) ou 4h de train depuis Union Station.
L'avion étant moins cher, quoique finalement presque équivalent en temps de trajet d'hôtel à hôtel, le choix est arrêté.
Plutôt qu'un IAD - JFK, ce sera l'occasion de tester le service "premium" de Delta Shuttle depuis l'aéroport domestique Ronald Reagan (DCA).

Le routing pour rappel:
CDG-IAD, AF, B777-300ER, Y
DCA-LGA, DL, E170, Y
…-…, …

—————

Mais d'abord, un petit bonus touristique de Washington DC, ville verdoyante et incroyablement spacieuse dont l'animation ne constitue en revanche pas le point fort.

On commence par l'incontournable US Capitol dont les travaux de rénovation prendront fin pour l'accession au pouvoir du/de la futur(e) président(e) en Janvier 2017.

photo img_4830photo img_0316

En s'y prenant suffisamment à l'avance on peut visiter (gratuitement) le bâtiment dans ses grandes lignes. L'intérieur du dome est lui aussi en rénovation pour le moment…

photo img_4839

En descendant le Washington Mall, arrêt indispensable au Air and Space Museum, gratuit comme l'ensemble des Smithsonian de DC, pour y admirer des appareils qui ont marqué l'histoire de l'aéronautique. Pour ceux qui ont le temps (ce qui n'était pas mon cas), le musée possède une annexe basée à Chantilly (comme ma ville en France, pas très original !) en Virginie où se trouvent les appareils les plus volumineux.

photo img_4554

Les archives nationales qui abritent la Déclaration d'Indépendance et la Constitution, lesquelles demandent une certaine patience pour se faire admirer !

photo img_4613

Le Washington Monument, plus haut édifice de la ville

photo img_4708

DC est aussi particulièrement célèbre pour ses différents mémoriaux pour honorer les présidents emblématiques ou les héros de guerre. Je me contenterai de vous montrer les 2 plus importants à mon sens:

Lincoln Memorial

photo img_4743

Jefferson Memorial, sur les rives du Tidal Basin dont les cerisiers ne sont malheureusement plus en fleur à cette période de l'année

photo img_4782

En parlant de présidents, ce bonus ne serait pas complet sans la maison de Franck Underwood ou autres Fitzgerald Grant :)

photo img_5026

Tiens, en parlant de ce cher Franck, il a fait son entrée à la National Portrait Gallery un peu plus tôt cette année !

photo img_4627

Quittons maintenant le District de Columbia, direction Arlington en Virginie pour parcourir les allées ombragées du cimetière national qui héberge la sépulture de tous les soldats américains tombés au combat depuis la première guerre mondiale. Leur nombre impressionnant rend l'endroit assez solennel.

photo img_4948

Pour finir, la prestigieuse Université de Georgetown

photo img_4989

Et la majestueuse Union Station d'où nous partirons pour rejoindre DCA

photo img_4910

Et maintenant petit bonus spotting, avec un aperçu du trafic intense de DCA qui survole la ville à basse altitude à longueur de journée

photo img_0327photo img_0353photo img_0355

Et clou du spectacle, l'hélicoptère présidentiel. Barack es-tu là ?

photo img_0268

—————

Retour au FR

Après une vingtaine de minutes de trajet (et au moins autant de temps passé à attendre le métro vu la fréquence incroyablement restreinte des trains à DC…) depuis Union Station, nous arrivons donc à DCA, qui se compose de 2 terminaux dans lesquels on arrive dès la sortie du métro.

photo img_5123photo img_5124photo img_5125

Le comptoir d'enregistrement n'a rien à voir avec un aéroport international, de même que le dépôt des bagages..! Conséquence directe de ces dimensions réduites, le service est rapide et les employées sont aimables.

photo img_5130photo img_5131

Une fois ces formalités expédiées, on débouche directement sur le hall/couloir qui constitue la majorité du terminal. L'architecture est très belle et l'endroit particulièrement lumineux, grâce à de grandes baies vitrées qui permettent par la même occasion de profiter de belles vues sur le trafic local.



Pas de doute, on est bien aux USA !

photo img_5136

Direction maintenant les portes … d'où nous sommes sensés partir. Grosse erreur, DCA n'étant pas si différent de SIN de ce point de vue, avec un nombre de distractions très limité une fois passée la sécurité qui permet d'accéder aux dites portes.
Au moins le passage du PIF est rapide mais question amabilité les agents ont beaucoup à apprendre.

photo img_5137

Une fois de l'autre côté, 2 restaurants, un vendeur de sandwichs et un kiosque à journaux… Pour meubler une heure ça va être compliqué …

photo img_5142photo img_5147

Heureusement qu'il y a le WiFi

photo img_5139

Repas et ensuite nous ferons un tour jusqu'à l´autre satellite accessible et où les distractions sont encore moins nombreuses…
La fin des travelators est signalée par une annonce qui tourne en boucle et qui s'entend finalement dans tout le couloir, c'est assez ridicule…

photo img_5143

Plus rien à faire, donc place à un peu de spotting du trafic local



L'embarquement est annoncé. Le choix de presse de limite au Washington Post et au Wall Street Journal.

Étant placés au fond nous embarquons dans les derniers et une fois dans l'appareil on constate rapidement que les coffres à bagages sont déjà saturés, avec des PNC qui semblaient un peu déroutés… Étonnant pour un problème qui doit arriver bien souvent sur les vols opérés en E170… Ma valise cabine trouvera une place mais ma mère devra placer la sienne sous le siège, ce qui fera dans un premier temps râler l'hôtesse avant qu'elle ne retrouve le sourire qu'elle avait pour nous accueillir à bord.

Sièges en cuir bleu

photo img_5210

Le pitch est excellent pour un vol aussi court

photo img_5160

On repousse à l'heure mais le pilote annonce un retard dû à de mauvaises conditions climatiques (vent en très fortes rafales sur la côte Est ce jour là). En effet, nous attendrons une bonne demie-heure sur le taxiway près du seuil de piste, d'où nous verrons les atterrissages plutôt chancelants d'une dizaine d'avions.

photo img_5174

Les 2 737 qui nous précédent sont partis, tout comme celui qui était derrière nous mais pour nous ca ne bouge pas (le fait d'être dans un appareil plus petit je suppose ?).

Finalement après la remise de gaz opportune d'un A318 qui semblait plus ou moins nous foncer dessus dans sa descente en crabe (première fois que j'ai eu peur en avion en étant au sol…) nous nous positionnons et décollons dans la foulée, avec une belle vue sur Washington sur la droite. J'ai fait de mon mieux pour les photos compte tenu des énormes turbulences durant toute la montée, avec un appareil qui tanguait violemment d'un côté à l'autre et qui ne cessait de tourner, probablement pour éviter quelques nuages bas.



Ce n'est qu'une fois parvenus à notre altitude de croisière que le calme (relatif) revient. Le voyant d'attachement des ceintures ne s'est jamais éteint durant le vol.

photo img_5184

L'appareil est équipé du WiFi gratuit à bord, du moins pour les clients de T-Mobile. Pour les autres, différents packs sont disponibles mais dans tous les cas la geovision et quelques informations sur le vol sont disponibles.
Je réaliserai en atterrissant qu'en persévérant un peu j'aurai semble t-il pu me connecter gratuitement puisque j'ai fini par recevoir des notifications… Sans doute un effet de l'itinérance à cheval sur AT&T et T-Mobile proposée par SFR.

photo img_5185photo img_5186photo img_5187

Tant qu'on y est la safety card ! Il n'y a pas quelque chose qui cloche ?!

photo img_5161

Du coup ça en fera une de plus en photo !

photo img_5168

Et maintenant la vraie safety card, prise dans la pochette du siège d'à côté :

photo img_5163photo img_5164

Alors que la descente est bien entamée, nous avons enfin droit à la collation alors que nous voyons les PNC faire des aller-retours dans le couloir central depuis une grosse dizaine de minutes, servant les PAX en apparence sans suivre la moindre logique puisque passant du rang 7 au 12 pour revenir ensuite au 9 et ainsi de suite…
Pour un vol d'une heure c'est pas mal du tout !

photo img_5188

Le vent sur NYC est aussi violent que sur DC et la fin de la descente sera tout aussi mouvementée que la montée… Heureusement que j'ai bu mon Coca rapidement !

Survol de ce qui ressemble à Rhode Island



Virage vers la gauche avec des zones boisées sur notre droite et un bel échangeur



Puis l'impressionnante skyline de NYC commence à se dessiner sur notre droite alors que notre E170 tangue dangereusement à chaque rafale…

photo img_5203photo img_5204

Au terme d'un atterrissage brutal nous voilà (enfin !) au sol, avec en prime le 757 de Donald Trump parqué sur le tarmac de LGA

photo img_5205photo img_5209

Débarquement rapide par la porte arrière. Nous arrivons au tapis roulant en même temps que nos bagages. Alors là bravo, je n'avais jamais rien vu d'aussi rapide !

Pas grand monde à LGA le dimanche, rien d'étonnant pour cet aéroport à la vocation plus "affaires" que "loisir".



photo img_5211

Vue de l'extérieur du terminal des départs

photo img_5212

Et de l'intérieur désert en prime !

photo img_5214

Maintenant direction MidTown en taxi tant LGA est mal desservi (des bus vont jusqu'au Bronx ou vers une station de métro du Queens…mais ce dernier ne circule pas le dimanche).

A bientôt pour le dernier vol de cette série qui ne sera pas très difficile à deviner ;)
Afficher la suite

Verdict

Delta Air Lines

7.8/10
Cabine9.0
Equipage7.0
Divertissements6.5
Restauration8.5

Washington - DCA

8.1/10
Fluidité9.5
Accès8.5
Services5.5
Propreté9.0

New York - LGA

5.8/10
Fluidité10.0
Accès1.5
Services5.0
Propreté6.5

Conclusion

Un vol mouvementé et pas très ponctuel pour des causes extérieures à Delta, qui fournit ici une prestation de bonne facture sur ce vol 'navette'.

DCA est très beau et lumineux mais on s'y ennuie rapidement.

LGA est vieillissant et surtout assez mal desservi pour un aéroport 'de proximité'...

Informations sur la ligne Washington (DCA) New York (LGA)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 3 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Washington (DCA) → New York (LGA).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Delta Air Lines avec 7.3/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 24 minutes.

  Plus d'informations

8 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.