Avis du vol Air Canada Express Halifax Montreal en classe Economique

Compagnie Air Canada Express
Vol AC7559
Classe Economique
Siege 25F
Temps de vol 01:45
Décollage 13 Aoû 16, 19:15
Arrivée à 13 Aoû 16, 20:00
AC   #92 sur 139 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 44 avis
Pucinet
Par SILVER 684
Publié le 22 février 2017
Fin de notre périple canadien.
Retour depuis Halifax en Nouvelle Ecosse jusqu’à Montréal puis ensuite Paris, après 3 semaines de vacances estivales.

Le vol aller au Canada CDG > YUL avec Air France AF348 modèle COI est par ICI



Arrivée en fin d’après-midi à l’aéroport d’Halifax Stanfield à une trentaine de kilomètre de la ville, sur un plateau arboré. Il fait beau.
photo ac7559_01

Une seule route pour rejoindre l’aéroport depuis Halifax
photo ac7559_02

Vite en passant, un des 767 de Cargojet ?
photo ac7559_03

Direction les loueurs pour rendre la voiture utilisée depuis Montréal (il n'y en avait qu'un seul qui permettait la prise en charge Montréal et restitution Halifax)
photo ac7559_04

Affichage arrivée départ à l’étage du retour des loueurs
photo ac7559_05

Quelques mètres à l’extérieur pour rejoindre l’aérogare, le petit toit doit certainement être très utile de nombreux jours dans l’année
photo ac7559_06

C’est bien par là. Le drapeau des voisins est déjà là, pour identifier la zone d’embarquement dédiée. Décoration sobre, pas de faute de goût dirons nous
photo ac7559_07

Pas grand monde à l’étage
photo ac7559_08

Voilà d’où nous arrivons
photo ac7559_09

Une décoration du hangar assez sommaire
photo ac7559_10

Terminal lumineux avec pas mal d'endroit où s’asseoir. De l’art près d’une fenêtre et non pas fenêtre sur l’art, faut pas pousser vu que c’est tout de même un peu brut
photo ac7559_11

A nous les automates
photo ac7559_12

Questionnaire de destination, peu de chance d’avoir celui-là en France
photo ac7559_13

Bon la machine est récalcitrante. Elle nous demande 50 $ pour enregistrer les bagages.
Après une autre tentative à une autre machine, même résultat.
Donc il faut faire la queue à la zone d’enregistrement classique. Sauf que ce fut long. Nous avons attendu ½ heure après les passagers chargés de valise, siège auto bébé, etc et peu de personnel Air Canada. Au moment où nous nous mettons dans la file, il y avait 3 agents. Puis après quelques minutes, un part en pause, il en reste 2. Ouf le dernier gars du comptoir semble un peu plus efficace que sa collègue qui doit débuté. Il s’est occupé de nous bien qu’il ait apposé un panonceau « en pause ». 2 passagers avant nous il était parti après avoir posé le panneau mais était revenu rapidement car il y avait beaucoup de monde et un seul comptoir ouvert. Il était consciencieux. Sans aucun problème il enregistre nos valises jusqu’à Paris notre destination finale, pour zéro euros. Il nous explique que la machine n’a pas reconnu notre réservation, faite sur Air France qui n’est pas dans l’alliance et sur un tronçon non commercialisé. Pro. On récupère nos bagages et cartes d’embarquement. Sièges tout au fond de l’appareil, rang 25 sur 27. La veille je n’ai pas réussi à m’enregistrer en ligne sur le site Air Canada, normal.
photo ac7559_14

Direction les automates pour déposer nos valises
photo ac7559_15

Que voici. Pas besoin de scanner. Cela se fait automatiquement si on place bien l’étiquette.
photo ac7559_16

L’écran m’informe que mes bagages sont acceptés
photo ac7559_16a

Les cartes rigides d’embarquement Air Canada dont une pour un vol Air France ! avec talon détachable
photo ac7559_17

Tout à côté, un aquarium avec la spécialité provinciale, des homards qui ne savent pas encore qui va les tuer
photo ac7559_18

C'est cuit pour eux. On en a mangé très souvent au Nouveau Brunswick et en Nouvelle Ecosse. Il y a même une ville, Shediac, autoproclamée capitale mondiale du homard (voir le bonus)
photo ac7559_19

Bon nous avons perdu pas mal de temps. Il est déjà 18 h. Notre vol est prévu à l’heure.
Nous avons mis près d’une heure entre le moment où nous avons essayé de nous enregistrer aux bornes et celui où nous avons déposé nos bagages.
Ensuite passage des contrôles des bagages à main et de la température. Un peu d’attente, car contrôle très très pointilleux.

Les vols européens : un vol charter Condor pour Francfort et un régulier Icelandair pour KEF
Sydney n’est pas seulement en Australie, mais aussi en Nouvelle Ecosse sur l’ile du Cap breton (YQY)
Un vol est annulé pour cause d’orages sur la région d’Ottawa… suspens
photo ac7559_20

On passe à l’étage. Vue airside. Enfin entre les lettres car ça gâche le paysage ces marquages.
photo ac7559_21

Spotting local. D'accord c'est pas l'effervescence.
photo ac7559_22

Photo floue de la salle d'embarquement
photo ac7559_23photo ac7559_24

Affichage en porte
photo ac7559_25

Vue lointaine de la tour
photo ac7559_26

Toujours rien
photo ac7559_27

Le voilà qui arrive notre coucou brésilien
photo ac7559_28

De plus près, plus net
photo ac7559_29

De profil, et oui faut bouger dans la salle pour l’avoir en entier
photo ac7559_30

Pedigree : C-FEJD arrivé chez Air Canada en août 2005 puis Sky Regional Airlines en juillet 2013 qui opère pour le compte d’Air Canada
photo ac7559_31

On distingue à contre jour ces sièges que nous avons souvent rencontré durant nos vacances.
photo ac7559_32

Le wi-fi fonctionne. Je m’informe de notre vol
photo ac7559_33

Et j’en profite pour la photo corporate, sensei Marathon à la une qui plus est sur un vol identique à celui que nous avons effectué au mois d’avril et momolemomo mon compatriote globetrotter finistérien
photo ac7559_34

Il est 18h50 lorsque nous sommes appelés. Je ne me souviens pas de l’annonce des priorités. Jetbrige aveugle sans publicité
photo ac7559_35

On est seul vers l’arrière pour l'instant. L’hôtesse à l’avant s’affaire à ranger sa tablette et celle de l’arrière son trolley avec celui du réapprovisionnement
photo ac7559_36photo ac7559_37

Ma place rang 25 sur 27
photo ac7559_38

IFE + USB = pas le temps de s’ennuyer
photo ac7559_39

Le contenu de la pochette, vomitair et lecture
photo ac7559_40photo ac7559_41

Carte sécu
photo ac7559_42

Le bob
photo ac7559_43

Environnement avec un Rouge
photo ac7559_44photo ac7559_45

Un Crj200 Air Canada Jazz arrive –enfin- de Terre Neuve. Il n'est pas en avance
photo ac7559_46

Les annonces bilingue français – anglais, tout comme celles du commandant et chef de cabine
photo ac7559_47

Plafonnier
photo ac7559_48

Vue de la cabine. Le commandant prend la parole annonce un temps de vol de 1 heure 20 et 1 heure 40 de porte à porte. Il y a une heure de décalage entre la province de Nouvelle Ecosse et celle du Québec. A Montréal il fait 18°C et le temps est pluvieux.
photo ac7559_49

On patiente. Agitation derrière nous. Nous sommes à l’avant dernier rang. L’hôtesse communique avec le commandant. Elle n’arrive pas à fermer la porte, un témoin indique qu’elle n’est pas verrouillée. Quelques minutes plus tard, un technicien arrive avec sa trousse à outil. Il repart avec à la main une grande cartouche de silicone.
La PNC a remis en service les IFE.
Le commandant reprend la parole et présente ses excuses pour le retard « tout est réparé, on attend les papiers ». Un contrôleur vient inspecter la réparation. Nous avons perdu ½ heure environ. Heureusement il nous reste encore de la marge avant notre prochain vol.
On repousse
Une PNC mamie canadienne me fait des gestes en montrant ses oreilles. J’ai un casque sur la tête et la regarde. Elle ne prononce pas un mot. Elle est à 4 rangées de moi. Elle s’agite avec ses bras et me remontre ses oreilles, toujours sans émettre un son. Je dis à voix haute une phrase style « qu’est-ce elle veut » et là une charmante collègue qui était derrière me donne l’explication : il faut enlever son casque pour écouter les consignes de sécurité. Ah enfin une qui a de la voix.
photo ac7559_50

Au revoir monsieur
photo ac7559_51

On longe l’aérogare, avec un des Dash 8 Porter pour Ottawa, en retard
photo ac7559_52

On se dirige vers la piste 23-05 en passant par la 14-32. Leurs extrémités se rejoignent
Très belle lumière
photo ac7559_53photo ac7559_54

La 14-32 principalement dédiée aux atterrissages
photo ac7559_55

Virage à droite et c’est parti
photo ac7559_56

La région vue du ciel contre jour et la seule route d’accès
photo ac7559_57

On aperçoit l’aéroport au milieu de la forêt
photo ac7559_58photo ac7559_59

Géovision sur l’IFE
photo ac7559_60

Distribution d’une collation gratuite au dessus de la baie de Fundy. Youpi comme nous sommes à l’arrière je pense, j’ai eu le droit à une canette entière de boisson gazeuse et ce gratuitement !
Ensuite fini le calme et la tranquilité
photo ac7559_61

Après ce fut un tout autre voyage. Je n’ai pas photographié, ou plutôt j’ai fait ce que j’ai pu.
Notre très charmant commandant a pris la parole pour nous annoncer « maintenant j’ai une nouvelle pas très agréable à vous annoncer. Il y a actuellement de violents orages à Montréal et nous allons devoir patienter. L’aéroport est momentanément fermé». Nous avons tourné au dessus de Sherbrooke en attendant l'autorisation.
photo ac7559_62

Puis annonce de la réouverture. Ce fut le shaker, nous avons été secoués "dans tous les sens". Dehors l'orage. C’était le silence total dans la cabine. J’ai rangé les appareils sauf la PNJ que j’ai laissé fixée au début. Ensuite je l’ai retiré pour ne pas la toucher avec ma tête. Tout le monde se cramponnait à son siège pour ne pas sursauter. Désolé pour le flou de la photo
photo ac7559_63

Puis descente vers Montréal où nous avons été mis à nouveau en file d’attente. Moins de turbulence
photo ac7559_64photo ac7559_65

Beaux effets. Il pleut des cordes
photo ac7559_66photo ac7559_67

Enfin on atterrit, soulagé que ce soit fini même si ça ne me déplait pas. Il est 21 h 20 heure d’Halifax, 20 h 20 à Montréal. Initialement l’arrivée était prévue à 19 h 40 (avant le problème de porte arrière et les orages). A la sortie de l’avion, les passagers à destination d’Ottawa du vol AC8637 annulé à Halifax sont dirigés vers un bus pour finir le voyage.
photo ac7559_68

Notre trajet du jour : tournicoti tournicoton au Québec
photo ac7559_70photo ac7559_71

Beaucoup de vols sont affichés en retard. Le nôtre est toujours prévu pour 22 h 50.
photo ac7559_69

En conclusion hommage aux disparus du vol 111 de Swissair en 1998 dans cette baie devant le phare le plus photographié de la province de Nouvelle Ecosse, Peggy’s Cove.
Il y a un monument à quelques kilomètres de là. J'ai trouvé plus agréable de mettre cette vue plutôt que celle du moment.
photo ac7559_72


Pas de FR sur le vol retour AF349 aussi « pas terrible » que le vol aller, avec en prime une trèèès longue attente de 45 minutes à la douane à Roissy.

Et pour terminer une version animée



Bonus : Cliquez pour afficher


La colonie de fous de Bassan sur l'ile de Bonaventure en face du village de Percé en Gaspésie

photo canada078

Bienvenue en Acadie, au nord de la province du Nouveau Brunswick avec ce drapeau tricolore étoilé, qui est fièrement montré, tracé sur les poteaux, les arbres, il décore quelques maisons.
photo canada085

A l'entrée de la ville de Shédiac, le monument marque cette ville comme la capitale mondiale du homard
photo canada161

Le port d'Alma en fin de journée, marée basse puis très basse. C'est dans la baie de Fundy, baie avec la plus grande hauteur de marnage au monde, 12 mètres entre les marées haute et basse
photo canada139photo canada140

A marée basse on peut se promener à Hopewell Rock
photo canada152

Charmant village avec ses maisons en bois, Lunenburg
photo canada168photo canada172

Halifax
photo canada187

au pied de la citadelle
photo canada189

depuis la citadelle
photo canada194
Afficher la suite

Verdict

Air Canada Express

7.0/10
Cabine8.0
Equipage7.5
Divertissements7.0
Restauration5.5

Halifax - YHZ

8.1/10
Fluidité8.5
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Montreal - YUL

7.8/10
Fluidité7.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Une fin de vacances mouvementée dans les airs, un vol dont je m’en souviendrais.
Avion agréable, que j'aime bien, siège confortable.
Je m’attendais à pire de la part d’Air Canada pour un vol intérieur, une canette entière c'est la fête !
Personnel sympa, la mamie rigoriste s’est occupée de l’avant.
Le commandant a pris plusieurs fois la parole pour nous tenir informé, bon point.
Un vol souvenir, à la différence du vol aller CDG YUL.

Sur le même sujet

5 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.