Avis du vol SWISS New York Geneva en classe Economique

Compagnie SWISS
Vol LX23
Classe Economique
Siege 32K
Temps de vol 07:50
Décollage 24 Avr 17, 19:25
Arrivée à 25 Avr 17, 09:15
LX   #31 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 922 avis
Ticou
Par 3026
Publié le 6 mai 2017

INTRODUCTION


Bonjour à toutes et à tous,

Après un séjour très agréable à New York, il est malheureusement temps de rentrer à la maison. Contrairement au vol aller effectué avec United (avec un produit que certains d'entre-vous ont qualifié "d'un autre temps"), nous avons fait le choix de rentrer avec Swiss afin de profiter un peu plus longtemps de la Big Apple mais également pour des questions de confort. De plus, le prix était cette fois identique à celui proposé sur le vol EWR-GVA avec UA et rien ne justifiait donc de voler avec un vieux 767-300 ER… Je vous souhaite donc la bienvenue à bord de mon deuxième flight-report !

Comme vous le savez peut-être déjà, le choix du siège chez Swiss est payant mais devient gratuit si celui-ci est effectué dans les 23 heures précédant le vol. Nous nous connectons donc sur le site de Swiss pour effectuer le check-in. Après avoir rempli les informations d'usage concernant nos passeports etc, le site de la compagnie nous propose automatiquement deux places en 28F et 28G, soit dans la première cabine des passagers en économique, dans la partie centrale, mais surtout devant les toilettes. Je viens d'ailleurs de voir que les places vendues dans cet endroit de l'appareil sont qualifiées de "zone préférée" et coûtent normalement CHF 49.00 (alors que les places plus loin coûtent CHF 29.00). Ma copine et moi préférons malgré tout deux places sur le côté de l'avion et nous arrêtons notre choix sur les places 32J et 32K. Nous l'ignorions à ce moment là mais nous aurions probablement mieux fait de ne rien changer…

Après avoir profité à fond encore quelques instants de New York, dépensés nos derniers dollars (ou presque), nous allons récupérer nos valises à notre hôtel pour ensuite rejoindre Fulton Street dans le Financial District afin de nous rendre en métro à JFK. Ce n'est certes pas le moyen le plus confortable mais présente l'avantage d'être peu coûteux (7.75 dollars en tout) en comparaison avec un taxi ou une navette partagée. De plus, nous étions ainsi à l'abri d'une mauvaise surprise sur la route. Après environ 45 minutes de métro et quelques brèves minutes dans l'AirTrain, nous arrivons dans le Terminal 4 à 16h45 alors que le vol est à 19h25. J'ai profité du voyage pour faire un peu de spotting.

JOHN F. KENNEDY INTERNATIONAL AIRPORT


Le terminal est quasiment vide et nous trouvons rapidement les comptoirs des vols Swiss. Il y a uniquement quelques personnes qui attendent dans la file, notamment avec des poussettes pour enfants, mais pas besoin de faire la queue puisqu'il y a une ligne réservée pour les passagers ayant déjà effectué le check-in en ligne. Nous sommes donc accueillis par un employé s'occupant d'habitude des passagers business. Celui-ci fait véritablement le strict minimum, pèse nos bagages respectifs (22kg pour ma part, seulement 20kg pour Mlle) et imprime nos boarding Pass. J'espère qu'il montre un peu plus de sympathie et d'enthousiasme avec les passagers business

La contrôle de sécurité se trouve juste à côté et nous ne traînons pas pour nous y rendre. Un panneau indique que le temps d'attente est estimé à moins de 20 minutes. Nous commençons donc notre avancée en respectant les consignes des employés. Un employé de la TSA vérifie nos passeports et nos cartes d'embarquement avant de passer dans le portique de sécurité. L'agent a également inscrit une inscription particulière sur mon billet, j'ignore ce que cela signifie :
photo passeport
Je me suis fait deux remarques à ce moment :

1) Je pensais qu'ils prenaient également les empreintes et une photo au moment du départ.
2) Je suis surpris de voir qu'il faut tout laisser dans son bagage à main, y compris les appareils électroniques, alors qu'il faut tout sortir en Europe.

Bref, tout ça pour dire que la sécurité est franchie en un peu moins de 15 minutes et qu'il est 17h05 à ce moment. Nous avons donc un bon moment devant nous pour déambuler dans les nombreux magasins de l'aéroport. Etant fatigué et un peu la tête ailleurs, je ne pense pas à faire de photos des magasins mais préfère immortaliser le tableau des vols :
photo photo 6
Comme vous pouvez peut-être le constater, notre vol part de la porte B29. J'en profiterai pour immortaliser notre avion du jour et constater que cette zone est très bien représentée par LX puisqu'un premier vol pour ZRH part à 18h10 et qu'un second part à 21h00 depuis la porte B27.
photo photo 7photo photo 8
L'embarquement pour les familles est appelé à 18h35, puis succède celui pour les passagers de First and Business Class à 18h42. Contrairement à Genève, il n'y a pas de files réservées avec divers groupes, tout le monde doit faire la même queue. A vrai dire, je n'observe pas trop comment cela se passe puisque nous attendons juste l'annonce pour les passagers Y qui interviendra à 18h50. Mon boarding pass est déchiré et nous pouvons rejoindre notre avion par la passerelle. Ma copine récupérera un achat effectué dans un magasin à ce moment, comme de nombreux autres passagers.

VOL LX 23


Nous arrivons donc à l'entrée de notre appareil qui porte le doux nom de "Bellinzona". Pour ceux qui l'ignorent, il s'agit d'une ville du Tessin, la partie italophone de la Suisse. L'immatriculation de notre avion est "HB-JHC". Il s'agit donc d'un Airbus A330-300 livré en 2009. Cela change légèrement du Boeing 767-300 ER de United Airlines… Le chef de cabine (qui effectue d'ailleurs son dernier vol) accueille les passagers, que ce soit en allemand, en français (avec un assez gros accent malgré tout) ou en anglais et nous désigne la direction à prendre. Nous traversons la Business Class (que je ne photographierai pas vu les passagers présents), la première cabine économique avant d'arriver proche de notre rangée. Et à ce moment, c'est presque le drame…

En effet, nous constatons que la cabine est occupée par quelques enfants mais surtout par de nombreux bébés ! Nous ne pensions de toute façon pas passer la meilleure nuit de notre vie mais l'espoir de fermer l'oeil diminue fortement à ce moment là. Après avoir posé nos bagages à main dans le rangement prévu pour celui-ci, je me glisse au hublot. Une couverture ainsi que les écouteurs se trouvent sur le siège. A noter que j'ai à nouveau oublié, dans la précipitation, de prendre en photo la cabine et mon siège.

Le pitch semble être dans la moyenne mais ne permet pas beaucoup de mouvements pour une personne mesurant 1m93 alors que l'IFE me paraît être un écran 4K en comparaison avec celui du vol aller ! Celui-ci veut-il déjà se débarrasser de nous vu ce qu'il affiche alors que nous ne sommes pas encore partis ?
photo photo 9photo photo 10
Le chef de cabine prend la parole pour nous souhaiter la bienvenue à bord de ce vol et commence en… allemand ! L'équivalent en français et en anglais suivra par la suite. La durée de vol prévue est de 7h10. Les consignes de sécurité sont diffusées sur l'IFE. De façon générale, je trouve l'infographie de Swiss assez sympathique ! Je rajoute également la fiche de sécurité et des journaux de bord.

Nous repoussons à 19h27, soit 2 petites minutes après l'horaire prévu. Après quelques instants de roulage, le pilote annonce aux PNC que le décollage aura lieu dans 10 minutes. Nous quitterons le sol new-yorkais à 19h45 et l'avion commence sa montée. Alors que nous atteignons notre altitude de croisière, les deux passagers devant décident d'incliner leur siège au maximum… autant dire que votre serviteur a encore moins de place et ne va pas tenir 7 heures de vol dans ces conditions. Je demande donc très poliment au couple si celui-ci peut remonter leurs sièges, ce qui sera fait en toute bonne compréhension. Nous sommes plus chanceux qu'une autre personne de notre rangée : le passager de devant faisant volontairement la sourde oreille…

Je profite d'avoir un "vrai IFE" pour lancer un film, à savoir Passangers (sur conseils de ma copine). J'ai trouvé que l'offre en films était plutôt bonne, suffisamment de long-métrages pour trouver son bonheur et des oeuvres récentes ! Un petit apéritif nous est servi à 20h25. J'étais impatient de voir si le steward de notre couloir parlait français ou non. Je constate vite que c'est un suisse-allemand qui comprend très peu le français. Nous passerons donc la suite du vol à lui parler en allemand, langue dans laquelle je me débrouille alors que ma copine le maîtrise plus que bien selon moi. J'ai l'impression que seule une personne de l'équipage en cabine économique était de langue maternelle française.
photo photo 14
Le repas principal nous est servi assez rapidement aux alentours de 21h00. L'offre est plus que classique : pâtes ou poulet. Mon choix sera vite fait en faveur du deuxième plat, qui comprend une barquette de poulet, du riz, quelques légumes, une salade (avec sauce italienne), un bout de fromage sous vide et un petit gâteau. A noter que les services sont en métal. Le catering de UA étant quasiment immangeable, il n'était pas difficile pour Swiss de faire mieux ! En toute honnêteté, j'ai trouvé ce repas plutôt bon ! Cette impression est également confirmée par ma copine. Un bon point pour notre compagnie nationale (même si celle-ci appartient à Lufthansa).
photo photo 15
Une fois le repas débarrassé, je fais un bref passage aux toilettes. Celles-ci sont malheureusement déjà assez sales, un passager (ou plusieurs) ayant eu la bonne idée de mettre du papier dans la cuve des toilettes. J'ai donc préféré éviter de prendre une photo du genre. Je regagne ensuite ma place et mon film se termine juste au moment où l'équipage demande à préparer la cabine pour la nuit. Celle-ci sera inexistante pour de nombreux passagers en raison du concerto (en son stéréo svp) proposé par les bébés. Je reste cependant calme, étant de nature assez compréhensive et car j'estime que ces enfants n'y peuvent pas grand chose. J'essaie malgré tout de me reposer en musique mais cela ne sera pas du tout efficace.

Je décide donc au bout d'un moment de regarder un deuxième film, à savoir Jacky avec Natalie Portman. Ce choix n'est pas ma meilleure idée mais le temps passe malgré tout un peu plus vite. Alors que nous sommes encore au dessus de l'Atlantique, je jette un coup dehors pour voir le lever du soleil. Je note qu'il est 1h12 à New-York, donc probablement 6h12 à l'endroit où nous nous trouvons à ce moment. On peut aussi admirer le winglet avec le petit drapeau suisse.
photo photo 16
Moins d'une dizaine de minutes plus tard, le chef de cabine prend la parole et espère que nous avons passés une bonne nuit. Un oshibori nous est distribué et la cabine arbore un moodlight assez agréable (mais qui ne donne rien de bien en photo). Le (petit) déjeuner sera servi alors que nous sommes au niveau de l'Angleterre, à 6h30 heure locale. Celui-ci est composé d'un croissant, d'un peu de confiture à la framboise, d'un yoghurt à la fraise et d'un jus d'orange. Je n'ai pas pour habitude de manger le matin mais le décalage horaire change tout pour mon estomac. Tout était bon et cela confirme le bon point du catering de ce vol.
photo photo 17
Alors que nous survolons la France à 8h20, le pilote annonce que la descente sur Genève va commencer d'ici peu et que c'est le dernier moment pour utiliser les sanitaires. Il est également précisé que ce vol est particulier puisque c'est le dernier du chef de cabine qui partira à la retraite après celui-ci. La cabine est peu à peu préparée pour l'atterrissage et notre avion se pose en toute douceur à 8h57 sur la seule piste de GVA après avoir passé au dessus du Lac Léman.
photo photo 18
Le pilote prend la parole pour remercier encore une fois son chef de cabine, que cela a toujours été un plaisir de voler en sa compagnie et lui souhaite une bonne retraite. On sent un brin d'émotions dans la voix du pilote et je suppose qu'il en est de même pour le chef de cabine. Le roulage est très court et notre avion du jour va se parquer à côté d'une vieille connaissance, à savoir le vieux 767-300 ER que nous avions emprunté quelques jours auparavant !
photo photo 19

AEROPORT DE GENEVE-COINTRIN


Le débarquement se fait par la porte arrière pour les passagers en classe économique. Je discute quelques instants avec notre sympathique steward alors que nous attendons de descendre pour rejoindre un PAX bus. Le trajet sera assez rapide jusqu'aux contrôles des passeports. L'attente ne sera pas longue du tout et l'agent très sympathique. Il faudra néanmoins attendre un peu plus longtemps pour récupérer nos bagages en soute mais rien de bien inhabituel. J'ai d'ailleurs remarqué que ma valise avait été ouverte puisqu'elle n'était plus fermée au même endroit et que le cadenas (spécial TSA) n'était plus fermé. On m'a dit que l'inspection des bagages était courante aux Etats-Unis. De toute façon il ne manquait rien mais je n'avais aucune fiche pour m'annoncer qu'il y avait eu un contrôle.

Nous passons ensuite la douane, allons nous acheter un petit quelque chose dans une grande surface puis rejoignons notre ville de résidence avec le train. Ce long voyage se clôt dans un calme apaisant, assez troublant après avoir vécu dans le bruit pendant un peu moins de 10 jours. Il est évident que je retournerai un jour à New York et que Swiss aura ma préférence si les choses ne changent pas d'ici là !

COMPARAISON UA957-LX23


Ce flight-report me permet de faire une comparaison entre mes deux premières expériences de LC. Je n'ai pas besoin de trop argumenter pour expliquer pourquoi le produit proposé par Swiss est de bien meilleure qualité que celui de United Airlines qui exploite des avions hors d'âge entre Genève et Newark. L'avion de Swiss est récent, contrairement à celui de UA, la cabine est moderne, il y a de véritables IFE et tout le confort attendu de nos jours, même pour les passagers Y. Le catering penche également clairement en faveur de la compagnie suisse, même si cela reste toujours très subjectif. Il manquait juste le petit chocolat… Dans tous les cas, si les prestations restent les mêmes, je conseille aux intéressés de prendre LX plutôt que UA sur une route entre Genève et New York à condition que les prix soient identiques.

Je n'ai pas souvent l'occasion de prendre l'avion et j'ignore quand vous pourrez me lire à nouveau mais j'espère que vous aurez apprécié ma nouvelle contribution et que j'aurai à nouveau l'occasion d'écrire ici. Dans tous les cas, je vous souhaite de futurs agréables vols et beaucoup de plaisir dans votre passion de l'aviation !
Afficher la suite

Verdict

SWISS

8.0/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements8.0
Restauration8.0

New York - JFK

7.6/10
Fluidité7.5
Accès7.0
Services7.0
Propreté9.0

Geneva - GVA

7.8/10
Fluidité8.0
Accès7.5
Services6.5
Propreté9.0

Conclusion

JFK : l'aéroport est assez facilement accessible en transport public. Le dépôt de nos bagages s'est fait rapidement malgré l'antipathie de l'employé au guichet. Pas trop d'attente à la sécurité, bonne propreté et de nombreuses boutiques.

LX 23 : un bon vol dans l'ensemble. Je n'avais pas eu l'occasion de prendre Swiss depuis août 2004 (Zurich-Athènes) et j'en avais gardé un bon souvenir. Je n'ai pas été déçu, cabine sobre, bon catering, équipage sympathique (dommage de ne pas avoir plus de francophones sur des vols à destination de Genève) et ponctualité.

GVA : rien de particulier à développer.

Informations sur la ligne New York (JFK) Geneva (GVA)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 8 avis concernant 2 compagnies sur la ligne New York (JFK) → Geneva (GVA).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est SWISS avec 7,8/10.

La durée moyenne des vols est de 7 heures et 40 minutes.

  Plus d'informations

10 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 396402 by
    yukun 728 Commentaires
    Merci pour ce vol retour ^^

    Tu aurais effectivement du garder les sièges qu'on t'avait attribué dans la petite cabine.
    Toujours un petit plus. ^^

    Effectivement LX propose une meilleure cabine dans ses A330 que UA avec ses B767.
    En même temps ce n’était pas compliqué. x)

    A la prochaine ^^/
    • Comment 396633 by
      Ticou AUTEUR 38 Commentaires
      J'ignorais que cela était un petit plus, maintenant je le sais ;) Nous voulions surtout avoir deux places sur le côté de l'avion et ne pas être juste devant les sanitaires. Mais dans tous les cas, il n'était peut-être même pas nécessaire de développer la comparaison tellement que la différence sautait aux yeux ;) Au plaisir de lire vos prochains FR !
  • Comment 396412 by
    okapi SILVER 4207 Commentaires
    Hello Ticou! À l'instar du premier FR, ce récit est également plaisant à lire. Il manque certes quelques photos en plus mais on ressent nettement la différence de standard d'avec UA. Faut dire que la compagnie américaine n'avait pas placé la barre bien haut. Swiss s'en sort avec tous les honneurs, y compris dans une classe Y. Dommage pour les bébés mais quand ça décide de brailler, il faut juste prendre son mal en patience et se dire qu'ils paieront nos retraites alors un peu d'indulgence ne fait jamais de mal :-)
    Prestation à bord bien exécutée alors qu'un départ des US n'est pas forcément un bon signe. Même le (petit) déjeuner est à la hauteur.
    Point négatif pour LX qui n'arrive pas à aligner davantage de PNC francophones sur une ligne qui doit bien attirer quelques Français du coin, j'imagine. Merci pour ce partage.
    À bientôt pour un prochain FR!
    Guillaume
    • Comment 396635 by
      Ticou AUTEUR 38 Commentaires
      Heureusement que c'était l'aller avec UA et le retour avec LX et pas l'inverse, j'aurais vraiment eu beaucoup de peine de rentrer de vacances dans un vieux coucou sans confort et avec des bébés pleureurs (qui n'y peuvent rien eux). La problématique des PNC non-francophones n'est pas nouvelle chez Swiss, ils exploitent très peu de vols depuis GVA, la majorité étant basée à ZHR et ils engagent donc surtout des alémaniques. A tout bientôt !
  • Comment 396465 by
    Numero_2 TEAM BRONZE 10469 Commentaires
    Merci pour ce FR retour.
    La difference entre UA et LX me semble sans equivoque sur cdttr liaison.
    J'ai aussi Eu des vols agrementes de cris non stop Durant 8h... Au moins cela donne matiere a discussion dans la file d'attente a l'immigration !
    (Desole pour le manque d'accents)
    • Comment 396637 by
      Ticou AUTEUR 38 Commentaires
      Bonjour et merci du commentaire ! C'est un peu la loterie pour les enfants, heureusement qu'il ne fallait pas attendre longtemps par la suite. Beaucoup de voyageurs avec ces bébés semblaient être en transit, donc les vols suivants ne devaient pas être de tout repos non plus !
  • Comment 396605 by
    Benoit75008 7191 Commentaires
    Merci pour ce FR,

    LX se démarque encore de LH pour quelques temps encore.

    Beau plateau repas et un A333 que je trouve tres confortable!

    Bonne journée et a bientot
    • Comment 396638 by
      Ticou AUTEUR 38 Commentaires
      Bonjour et merci pour votre commentaire ! Effectivement, cet avion est confortable, même en Y. Peut-être que j'aurai une fois l'occasion de comparer avec les produits assez réputés des compagnies asiatiques et celles du Golf. Bonne journée et à bientôt :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.