Avis du vol Air Tahiti Rimatara Papeete en classe Economique

Compagnie Air Tahiti
Vol VT925
Classe Economique
Siege NA
Avion ATR 72-500
Temps de vol 14:35
Décollage 10 Oct 12, 13:55
Arrivée à 10 Oct 12, 16:30
VT   #124 sur 132 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 66 avis
anthonytahiti
Publié le 14 octobre 2012
Voici donc le vol retour de mon voyage professionnel sur l?île de Rimatara que j'ai découvert pour l'occasion

[PPT ? RMT, VT 935, ATR 72-500, classe éco, 8 octobre 2012]
http://www.flight-report.com/reportage/2525/PPT-RMT.html

[RMT ? PPT, VT 925, ATR 72-500, classe éco, 10 octobre 2012]
C'est maintenant


Une page touristique pour commencer

En voyage pro, je n'ai pas eu le choix de mon logement et n'ai donc pas pu tester la pension « la perruche rouge » qui m'avait été chaudement recommandée par fàtahiti, j'ai logé dans l'autre pension de Rimatara : Ue Ue (prononcez ouais ouais)

photo 8084237815_4be3ed0981_b

Si vous trouvez que ça ne ressemble pas à une pension, vous n'avez pas tord. La pension était en surbooking, mais comme tout est prévu dans ces contrées, je logeais (avec d'autres) dans la maison de la s'ur du propriétaire réquisitionnée pour l'occasion.

Il y avait du monde à Rimatara car je n?étais pas le seul en mission ici, il y avait aussi « la foraine ». C'est la justice itinérante : toute une équipe avec juge, procureur, greffier, avocat? se rend 1 fois par an dans les îles pour juger les affaires les moins graves qui ne nécessitent pas d'aller en Papeete. Du coup il y avait une très bonne ambiance à la pension, on a pu échanger sur nos expériences respectives dans les îles?

Et comme un des membres de « la foraine » fêtait son anniversaire le dernier soir, il avait amené du champagne, et la pension nous avait préparé des langoustes. Ça vaut un vol en business non ?

photo 8084237841_81570e6813_b

Un petit tour au village de Amaru :
La mairie

photo 8084237897_a0eea345ae_b

L?école (les enfants n'ont pas l'air malheureux)

photo 8084237937_d90c108c25_b

Partout dans l?île poussent des pandanus

photo 8084237991_4194833c53_b

Les feuilles de pandanus sont régulièrement coupées et mises à sécher

photo 8084238035_3ff95ba363_b

Il y en a partout, même sur les maisons

photo 8084247397_17d490e317_b

Des feuilles de pandanus à différents stades de séchage

photo 8084247435_2b38bfe660_b

Une fois séchées et ramollies par l'eau de mer (je ne sais pas exactement dans quel ordre), les feuilles finiront en bobines prêtes pour la vannerie, très réputée aux Australes

photo 8084247467_57401f45f7_b

Une autre richesse des Australes, c'est l'agriculture.
Par exemple un Litchi chinensis (l'arbre)

photo 8084247505_7cc2168461_b

Et les litchis (fruits) qui seront murs en décembre

photo 8084247547_0e0feda6c8_b

Le taro pousse ici en abondance. Légume-racine, les tahitiens raffolent de ce tubercule mais mangent aussi les feuilles (fafa, souvent servi avec du poulet)
Exemple de tarodière, avec le sol protégé par des palmes de cocotier séchées

photo 8084247565_25414b0965_b

photo 8084249820_1ac0c59d7d_b

Mais le symbole de Rimatara, c'est le Ura ou Lori de Kuhl, oiseau endémique de l?île même s'il a été réintroduit dans 2 autres îles du pacifique.
L'oiseau se laisse difficilement approcher et encore moins photographier

photo 8084249864_5f66396a46_b

photo 8084249922_92c48b5004_b

Mais je peux faire des photos plus nettes sur ces abribus

photo 8084249970_de84db74a1_b

photo 8084249996_3b70d2fa5c_b

Un poster à l'aéroport donne quelques renseignements sur l'oiseau

photo 8084250100_c8ee40d329_b

Pour finir, quelques photos du tour de l?île
Ballade en vélo sur le bord de mer par une fin de journée nuageuse avec une forte houle dans le pacifique

photo 8084255853_14a194429b_b

Quelques heures avant le départ, un petit bout de plage sous le soleil

photo 8084255941_0c9223d2b0_b

photo 8084255991_efd7b1c8ae_b

En piste

Arrivée à l'aéroport de Rimatara

photo 8084256021_ddc79c0c1d_b

photo 8084256047_7f8fce99c6_b

L'intérieur de l'aérogare

photo 8084256073_3c2dd85b0e_b

Les guichets d'enregistrement (un seul des 2 fonctionne, ce qui est amplement suffisant)

photo 8084255564_bc9a1c73f9_b

photo 8084255610_244f87703a_b

Carte d'embarquement couleur locale

photo 8084255634_aea0684d95_b

Les tags bagages sont très simples et manuscrits (l?étiquette verte). L?étiquette rose correspond à une dépose au pied de l'avion pour le matériel fragile

photo 8084255664_08a434d6ac_b

Ça peut éviter de la casse sur les chariots à bagages

photo 8084255742_95f52dc8c9_b

Dernier tour des pompiers avant l'arrivée de l'avion

photo 8084255814_4dbfee554a_b

Le vent souffle

photo 8084258206_b28ce338cb_b

Arrivée de mon ATR à Rimatara en vidéo (pour les fans du chant des turbopropulseurs) :-o



L'ATR revient au parking

photo 8084258294_ee483b19d2_b

photo 8084258338_4cd2bda0b1_b

Les passagers en provenance de Tahiti vont pouvoir débarquer

photo 8084258380_824e9ae05f_b

Tradition locale à Rimatara :
Le bac de béton au niveau débarquement de l'aérogare contient quelques branchages

photo 8084258416_bc299bec28_b

Qui sont enflammés au passage des nouveaux arrivants

photo 8084258476_032d5faf48_b

Il s'agit de branchages de cet arbuste dont je ne connais pas le nom

photo 8084261054_14b26ed4ee_b

Je me suis fait expliquer cela : pratique instaurée par la reine de Rimatara à l?époque de la grippe espagnole pour tout arrivant sur Rimatara, la fumée dans laquelle passait la personne était sensé l'assainir. Un siècle plus tard, cette tradition persiste pour toute personne arrivant en avion.

J'embarque parmi les premiers

photo 8084261108_2b2ef8e430_b

Mon oiseau se nomme Vakaani (pirogue du ciel en marquisien)

photo 8084261136_f058b3535d_b

J'avais calculé qu'il fallait me mettre coté droit pour avoir les meilleures vues, et comme un c? je me précipite sur le premier siège hublot disponible à gauche. Tant pis, je me prends en photo avec mes 3 colliers de tiare offerts à mon départ (désolé marathon, le floutage était déjà réalisé avant de recevoir ton avis négatif sur le même floutage du FR du vol aller…)

photo 8084261154_853c5aba30_b

Les colliers de fleurs

photo 8084261204_0c56a55aeb_b

La cabine est quasiment pleine, essentiellement des pax en provenance de Tahiti et qui descendront à l'escale de Rurutu

photo 8084261250_a833ee4c06_b

On part se positionner en bout de piste

photo 8084264308_4cddef2089_b

Décollage (15 minutes de retard)

photo 8084264356_5b1ff8f7bd_b

Une petite demie heure de vol et on arrive à Rurutu

photo 8084264398_5d018e4e5e_b

Direction l'aérogare

photo 8084264424_739f43a817_b

De nombreux pax débarquent

photo 8084264464_065fef7da3_b

Le taux de remplissage chute en dessous des 50%, j'en profite pour me translater à droite

photo 8084264500_d33d1f69d6_b

Vue sur la petite aérogare de Rurutu

photo 8084267364_2bee6f746f_b

On se positionne en bout de piste

photo 8084267394_139d090f74_b

Vidéo du décollage de Rurutu



On traverse quelques nuages avant de naviguer dans le bleu

photo 8084267434_9f78c36e94_b

Service du jus d'ananas

photo 8084267476_16d4fabee3_b

Gros plan sur le jus d'ananas mondialement célèbre

photo 8084267488_09057531f8_b

photo 8084267524_2ddcf93295_b

Plagiat

photo 8084270248_2c711b0ec8_b

Gros plan sur la coiffure de notre PNC, dommage qu'il ne s'agisse que de fausses fleurs, mais j'aime bien pour le coté local

photo 8084270274_cff0e637a1_b

On reste dans le bleu

photo 8084270308_bf5cb232d4_b

Mais à l'approche de Tahiti les nuages font leur apparition

photo 8084270336_4e33f483fc_b

C'est bien dommage car on fait une approche peu fréquente survolant la cote ouest, Papeete puis la cote est à une altitude qui aurait permis de très jolies vues sur Tahiti, mais je ne vois que le gris des nuages.
Quand j'aperçois enfin Tahiti, on est déjà à Mahina au dessus de la pointe Vénus

photo 8084270372_cba143e85e_b

Demi tour pour s'aligner et on survole la digue de Motu Uta

photo 8084270406_6784e4e961_b

photo 8084275421_3bd534c3b7_b

Posé à PPT, le retard est quasi entièrement rattrapé

photo 8084275453_a076989317_b

Passage devant le hangar de maintenance d'Air Tahiti

photo 8084275471_d31cbc3451_b

Débarquement

photo 8084275501_99791379c2_b

Derrière moi, la base militaire avec un CASA CN235

photo 8084275527_6f51cab155_b

Et coté civil les 2 compagnies tahitiennes

photo 8084275567_136d8b0530_b

Direction l'aérogare à pied

photo 8084274938_759b2349b7_b

Dernières photos des oiseaux blancs et bleus

photo 8084274968_39819fd4b0_b

photo 8084275010_22f8c4813b_b

photo 8084275054_9a8df9e589_b

La livraison des bagages ne sera pas très rapide me faisant partir de l'aéroport à 17 heures

photo 8084275086_688b018233_b

Anecdote en attendant les valises : un autre vol arrive juste après nous, en provenance de Bora, avec son lot de touristes japonais et américains. Il était amusant de constater qu'aucun des passagers de ce dernier vol n'avait de collier de fleurs alors que tous les passagers en provenance des Australes en étaient couverts. Ah si les touristes savaient, ils iraient dans les petites îles moins touristiques?
Afficher la suite

Verdict

Air Tahiti

6.3/10
Cabine7.0
Equipage7.0
Restauration5.0

Conclusion

POnctualité : petit retard au départ quasi rattrappé à l\'arrivée, mais livraison assez lente des bagages

Confort : faible remplissage sur le tronçon Rurutu Papeete améliore les choses

Personnel : fait son boulot, avec le sourire, et c\'est tout

Repas : vol assez long et seulement le jus d\'ananas. Je ne sanctionne pas la qualité du sandwich que je n\'ai pas pris sur ce vol retour: 1 point de plus qu\'à l\'aller

Sur le même sujet

19 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.