Avis du vol Alitalia Paris Milan en classe Economique

Compagnie Alitalia
Vol AZ339
Classe Economique
Siege 03A
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:30
Décollage 27 Jul 17, 06:05
Arrivée à 27 Jul 17, 07:35
AZ   #82 sur 87 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 293 avis
okapi
Par GOLD 494
Publié le 16 septembre 2017

Selon Assaeroporti, l'Association Italienne des Gestionnaires d'Aéroports, 951.002 passagers ont transité par Milan Linate en juillet 2017. J'ai été comptabilisé, moi aussi, dans ces statistiques. Mais ce que les chiffres officiels ne révèlent pas, c'est combien de ces passagers ont eu la brillante idée de partager leurs expériences en vol en publiant des flight-reports. Comme ils ne sont certainement pas légion, permettez-moi de prendre le commandement et de vous emmener avec moi dans cet énième voyage entre l’île-de-France et les plaines du Pô.
Embarquement immédiat en porte F47! C'est encore et toujours avec Alitalia et c'est bien évidemment, encore et toujours cet infâme horaire bien trop matinal au départ de CDG mais ô combien économique et… rémunérateur!



Buongiorno a tutti. Après une escapade d'archives à Berlin, je repars vers le sud!

Depuis l'année dernière, je bénéficie du statut Silver chez Air France/KLM. Les avantages que me procure ce statut me suffiraient amplement si Aéroport de Paris permettait l'achat de passages en Accès N°1 comme c'est le cas à Milan, Lyon ou bien d'autres plateformes aéroportuaires de par le monde. J'en ai twitté deux mots aux concernés en leur faisant miroiter les gains monétaires qui seraient engrangés mais apparemment, monétiser n'est pas la priorité. Quant aux salons du 2F, au vu de la diversité de l'offre, je peux m'en passer sans difficulté. Mais en faire profiter mon invité spécial pendant les vacances d'été qui approchent est une motivation suffisante pour se lever tôt aujourd'hui.
Et bien loin de la Phrygie, comme je n'ai pas de roi pour m'aider à convertir un métal en un autre, le seul espoir de voir mon état changer sous peu est de parcourir quelques kilomètres au cours d'une même journée qui s'additionneront à ceux déjà présents sur mon "compte" ainsi qu'à d'autres à venir.

LA RUéE VERS L'OR


J'avais pourtant bien choisi mes dates de vacances courtes en Sardaigne. Un long weekend en famille, pas trop cher surtout que j'aurais été le seul à voyager, les deux autres membres de la tribu étant déjà sur place. Montagne, plage, vins et autres délices locaux, tout était minutieusement préparé. Mais c'était sans compter sur Murphy qui dicte lois et décrets sans tenir compte des impératifs des uns et des autres: une nouvelle opportunité professionnelle s'est profilée à l'horizon et il a fallu que j'informe d'une absence pour cause peu justifiable quelques jours seulement après avoir débuté dans de nouvelles fonctions. Ça ne fait pas très professionnel mais comme on n'obtient que ce que l'on négocie, ma requête un peu excentrique est acceptée (Hey boss, ever heard about mileage runs?). Pour garantir mon retour sur Seine dans les temps, il ne me reste plus qu'à me rabattre sur un plan B: Ne pouvant changer mes dates de voyage retour de ce billet en raison du tarif très bas que j'ai déniché, je regarde par acquis de conscience chez easyJet qui me propose un vol direct de Cagliari (prononcez Calliari) à 89 euros mais l'aventure ne me tente guère.
photo img_9099
Quitte à voyager, autant que ce soit chez SkyTeam chez qui je cumule. Et pour rester dans le thème ce jour, je me parerai de mes plus beaux effets: J'ai eu la chance de recevoir un cadeau des fonds de stocks de la part d'un ami de la famille ex employé chez Air France.
photo img_9193 large
En cherchant bien, je trouve mon bonheur en aller simple vers Milan Linate puis en aller/retour de Milan à Paris ce qui me donnera l'occasion de vous faire subir un autre FR entre ces deux villes. En prime, j'aurai même le temps de passer prendre une douche au domicile milanais (pas de shower-report Mesdames, désolé) et de récupérer du courrier et un peu de victuailles.

Le routing est donc le suivant:
AZ339 - CDG - LIN -> c'est ICI
AZ1554 - LIN - CAG -> ce n'est pas ICI
AZ1558 - CAG - LIN -> ce n'est pas ICI non plus
AZ338 - LIN - CDG -> euh, ce n'est toujours pas ICI mais ça viendra, comme le reste.



L'OKAPI RéCIDIVE


photo img_9304
Sortie ponctuelle du domicile parisien, enfin presque: Je dois remonter car j'ai oublié mon téléphone, Grrrrr! Du coup, le bus le plus proche me passe sous le nez au croisement de la rue de Tolbiac et de l'Avenue d'Italie. J'en suis quitte pour un peu de marche à pied jusqu'à la Place pour aller récupérer l'autre autobus qui a le mérite de me déposer directement à Gare de l'Est. Au moins, j'évite un changement inutile à Châtelet et l'air frais me réveille surtout quand on est en manches courtes. Comme quoi, en s'informant avec Google Maps, on peut faire quelques progrès! Une fois rendu, le Noctilien N143 arrive ponctuel et c'est la foire d'empoigne entre passagers et personnels de l'aéroport, à qui prendra de suite le meilleur siège. J'en profite pour consulter la météo au départ. Va y'avoir de la turbule et c'est tant mieux!
photo img_9306
Pas d'embouteillages à cette heure-ci et une arrivée dans les temps au niveau du Sheraton, comme d'habitude. Les oiseaux migrateurs d'Italie sont parqués au 2F2 j'espère, sinon ça va être chaud. Je m'engouffre dans le terminal pour aller récupérer mon Bout de Papier.
photo img_9310 large
Mon ami le FIDS.
photo img_9312 large
Traversée du désert. Pas grand monde à l'horizon.
photo img_9313 large
Et ma nouvelle amie la mégère n'est pas de service ce matin! Tant mieux, je vais pouvoir récidiver, discrètement.
photo img_9315 large
Passage rapide devant une petite colonie de bandit manchots à pattes rouges.
photo img_9318 large
J'avance un peu plus loin. Pas de causette à faire et encore moins de queue. J'enfile ma carte FB, le système reconnait ma résa et quelques clics plus tard, me voici en possession de mon BP!
photo img_9321 largephoto img_9322 large
C'est simple comme bonjour.
photo img_9323 large
Heureusement parce que la veille au soir, ni l'appli AZ ni le site AF ne me sortaient mes BP du lendemain. Il aura encore fallu batailler. Seule consolation, j'avais réussi à bloquer mes choix de sièges pour les vols du jour.
photo img_9303
Chez le patron, ça roupille encore.
photo img_9325 large
J'ai du temps devant moi alors si je me prenais un café et un nouveau bouquin? Un petit air de déjà vu, non? À propos de récidives, je tente le Relay une nouvelle fois. La caissière est de moins mauvaise humeur. C'est peut-être la preuve qu'elle lit mes FR, ou qu'elle a retrouvées ses dragées Fuca.
Je vous épargne la photo de la machine à café. Pour le bouquin, ce matin, le Pape n'est plus à l'honneur et comme je ne fais pas partie de ceux qui restent et que je ne suis pas non plus un assassin en quête de pas(radis), je rêve quand même de partir; alors, pour compagnons de route j'ai le choix entre Monsieur Le Mètre et un certain Jules dont je me garderai bien de critiquer les goûts vestimentaires…
Ne leur en déplaise, je crois qu'aujourd'hui, je voyagerai en solo.
photo img_9335 large
Ça y est, j'ai fini par trouver mon bonheur; le premier de la série que j'avais lu m'avais plu. Celui-ci sera dévoré!
photo img_9336 large
La passage du PIF sera une formalité. Je note surtout une initiative très intéressante. Alors, en parent chanceux, je relaie ici aussi.
photo img_9330 large
Pas de nourriture cette fois et les agents sont cordiaux. On ne va pas se prendre la tête à 5 heures 20 du matin!
photo img_9337 largephoto img_9338 large
Sorti satisfait du contrôle, je reçois cette promesse sur mon téléphone. À cet instant précis, Henri Queuille me vient à l'esprit. Nous verrons bien plus tard.
photo img_9339
Je réfléchis sur la direction à prendre: À gauche toute, vers la dernière jetée.
photo img_9340 large
Personne au piano.
photo img_9341 large
En zone affaires, c'est tout aussi vide. Néanmoins, je remarque cette ligne rouge qui fait tout de suite "premium". Idée astucieuse et pas chère.
photo dsc01089 large
Donc n'ayant pas de business à traiter à cette heure ingrate, je m'occuperai avec l'inspection générale des lieux. Un test H2Okapi, franchement pas concluant. Le robinet ne dispose pas d'une pression suffisante et il est donc impossible de remplir sa bouteille. Quant à boire, l'idée de coller ma bouche "à la source"… non merci. Les enfants font cela tout le temps, au grand désespoir de leurs parents mais n'étant plus un enfant, je préfère m'abstenir, les microbes et autres germes ne font pas bon ménage avec mes activités professionnelles des jours à venir.
photo img_9344 large
Si Paris nous aime autant qu'il nous désaltère, c'est pas gagné!
photo img_9345 large
Heureusement, un peu de presse est disponible; merci Air France même si ce sont surtout les restes de la veille. Je me contenterai de l'édition du Monde datée du jour présent ainsi que d'un quotidien économique. La revue de bord d'Air France viendra compléter mes emplettes. Je la laisserai certainement à bord d'un avion AZ histoire de diffuser un peu de "culture" chez la concurrence. Sait-on jamais!
photo img_9343 large
Direction le bout de la jetée. À cette heure, le manque de propreté des vitres ne gène pas trop la photographie. Un A319 attend sagement sa prochaine cargaison humaine.
photo dsc01091 large
En se retournant, on peut admirer sous un nouveau jour l'ensemble architectural. Toujours aussi beau mais toujours aussi mal conçu.
photo dsc01094 large
Pas d'accès salon. Mon statut ne le permet pas encore et de toutes façons, ce serait peine perdue: celui-ci ouvre à 5 heures 30 et l'embarquement est censé être fini à 5 heures 45. Je déteste manger avec un lance-pierre. Mais vu d'ici, faut admettre que ce terminal n'est pas moche.
photo dsc01097 large
Le kit du parfait flight-reporter? En tous cas, j'en profite pour tester l'alimentation électrique des prises. Dans cette jetée, elles semblent moins factices.
photo dsc01101 large
Une hôtesse arrive et tout se met en place rapidement. Le téléphone sonne le début de l'embarquement et les passagers Sky Priority sont appelés ainsi que ceux voyageant accompagnés d'enfants.
photo dsc01102 large
Un voyageur pas si fréquent se présente au comptoir SP et me demande si c'est bien l'embarquement pour Milan. Je lui réponds que oui mais seulement pour les passagers dont le statut le permet ou la situation parentale. S'il n'a ni or ni enfants dans son bagage cabine, il devra patienter un peu ce que lui confirme l'hôtesse en porte. Les pax SP sont peu nombreux en ce mois de juillet. Passage très courtois et hop! dans la passerelle.
photo img_9346 largephoto img_9349 large
L'instant porte
photo img_9352 large
Tiens, ce steward qui nous accueille de si bon matin ne m'est pas inconnu. Nous nous regardons puis je lui dis que je crois l'avoir déjà vu. Il me répond qu'en effet, il se souvient de moi mais ne se rappelle pas à quelle occasion. Oh, c'est bien simple, savez-vous? Ou du Paris - Milan ou du Milan - Paris. Ah, vous êtes un habitué? Mieux! Un abonné! Alors, bienvenue à bord. Merci, d'ailleurs, savez-vous vers où continue cet appareil? Je vais à Cagliari sur la 1554, juste après. Alors ce sera le même avion et le même équipage car c'est notre prochaine destination, me répond-il, et me rappelle que je devrai quand même sortir de l'avion le temps que la cabine soit préparée. Pas de problème, je serai assis en 01A cette fois. Vous n'avez pas essayé la business? Je lui réponds que je n'ai toujours pas trouvé de justification au surcoût pour un vol si matinal. Il en convient, silencieusement.
photo dsc01109 large
Il faut reconnaître qu'AZ n'a pas beaucoup de succès avec son option d'upgrade aux enchères même s'ils insistent lourdement par mail à chacun de mes voyages. À 89 euros minimum la mise, ça fait cher du petit déjeuner. Je m'installe au rang 3, on sent tout de suite la différence.
photo dsc01107 large
Le pas(rigino) est très conciliant.
photo dsc01110 large
Et le test aumônière? …un truc a dormi à bord. J'espère que ce n'est pas le mouchoir du beau gosse en caleçon de la Boutique Vénitienne…
photo dsc01112 large
5 heures 54, l'embarquement se poursuit.
photo dsc01113 large
Beaucoup de Français en transit à Linate aujourd'hui. Certains poursuivront vers la Sardaigne. Ces passagers sont plus bruyants que les hommes d'affaires et les étudiants fauchés que je croise d'habitude sur ce même vol. L'embarquement terminé, nous restons au sol quelques minutes encore. J'en profite pour regarder notre voisin qui a une allure différente maintenant que le soleil est levé.
photo dsc01114 large
Deux minutes plus tard, c'est l'heure du repoussage.
photo dsc01115 large
Il était temps.
photo dsc01117 largephoto dsc01118 largephoto dsc01119 large
En route vers la 26R? Un peu de spotting en passant.
photo dsc01120 largephoto dsc01123 large
Mise en route des moteurs puis début du taxi.
photo dsc01124 largephoto dsc01125 largephoto dsc01126 large
Du 340 et du 330…
photo dsc01129 large
Et puis c'est un virage à gauche. Tiens donc, pas de passage devant le 2G ce matin?
photo dsc01131 large
C'est une nouveauté, enfin presque, nous décollerons depuis le doublet nord. Cela fait bien longtemps que ce ne m'était plus arrivé en partance pour le sud. Plus d'un an sûrement, j'allais à Rome FCO direct avec AF…
photo dsc01132 largephoto dsc01133 large
Les démos de sécurité sont finies depuis un bon moment. Peu ont écouté, faudra pas se plaindre après si la compagnie se casse la figure.
Le seuil de piste est annoncé fièrement sous la forme d'un Cabin Crrrreeeew si typique. Un accent qui sent déjà bon l'huile d'olive et l'Italie ou le vrai espresso qui m'attend à destination!
photo dsc01141 large
Alignement en 27L
photo dsc01144 large
Décollage!
photo dsc01146 largephoto dsc01149 largephoto dsc01150 large
Jolie vue sur le camembert, symbole de la France par excellence…
photo dsc01152 largephoto dsc01154 large
Puis vue sur ce Dreamliner de United Airlines qui vient d'atterrir après sa traversée de l'Atlantique.
photo dsc01156 large
Le plafond est très bas ce matin. C'est du vrai temps pourri, loin des conditions estivales qui plane sur l’Île-de-France
photo dsc01158 large
La zone Fedex est vide, c'est encore un peu tôt pour les paquets de Noël.
photo dsc01160 largephoto dsc01163 large
Et hop! Dans la crasse; c'est parti pour un peu de turbulences comme j'aime bien. Ça réveille!
photo dsc01164 largephoto dsc01165 large
Fait vraiment pas beau, vivement ce midi que je voie la mer et du bleu ciel!
photo dsc01169 large
Ahhhh, finalement!
photo dsc01170 large
Le soleil pointe à l'horizon!
photo dsc01173 large
Virage à gauche, direction le sud plus clément.
photo dsc01176 large
Les rideaux de ségrégation sociale ne sont pas encore mis en place.
photo dsc01177 large
L'équipage se lève déjà pour nous concocter un petit déjeuner au bon gout de déjeuner qui rappellera aussi le dîner. Optimisation de la cambuse oblige!
photo dsc01178 large
Alors je sors la tablette!
photo dsc01179 large
Et je regarde le menu du jour. Bon, comme il n'y en a pas, je fais un rappel de la paperasse à disposition des ennuyés.
photo dsc01181 large
Gros plan sur les instructions à suivre en cas de crash. Bizarrement, rien n'est écrit à l'intention des actionnaires ou des contribuables.
photo dsc01182 large
Mais pour les parents d'enfants en bas âge, il y a ceci
photo dsc01184 large
Ou comment jeter le bébé avec l'eau du bain.
photo dsc01185 large
Le ciel est plus calme maintenant que nous avons pris de l'altitude.
photo dsc01187 large
Mes compagnons de voyage ne sont pas très loquaces. Certains finissent même leur nuit. Va falloir s'occuper pour ne pas succomber à l'ennui.
photo dsc01188 large
Alors l'okapi cherche la petite bête, le détail qui agrémentera ce vol. Comme cette têtière qui traîne devant moi, bien éclairée par le soleil maintenant.
photo dsc01189 large
Ou bien cet ensemble de décoration pour intérieurs du XXIème siècle: rideau, consignes lumineuses et buses de ventilation/luminaire personnel Récemment, un expert d'art moderne a même pu dater ce style. Ce n'est pas du rococo mais ça y ressemble. Peut-être une variation appelée plus communément "rocambolesque" au vu des soubresauts de la compagnie qui les a installés.
photo dsc01193 large
Il y a aussi cet accessoire versatile qui permet de cacher à la vue des plus jeunes un espace très secret. Les plus âgés savent que l'on pouvait, il y fort longtemps y glisser la piste magnétique d'une carte de crédit. C'était avant l'apparition de la puce électronique sur la fameuse carte de crédit et surtout bien avant que la compagnie ne désinstalle ces appareils générateurs d'hypothétiques profits mirobolants.
photo dsc01194 large
On peut passer le temps en comptant les petits points imprimés sur les parois internes de l'avion.
photo dsc01195 large
Voir même faire du dessin. Ceux d'entre vous qui auraient une âme d'artiste pourraient y trouver une forme d'exutoire. Il faut juste être équipé…
photo dsc01196 large
La tentation est vraiment très forte mais je me retiens puisque ce destrier m'accompagnera jusqu'en Sardaigne. Ce n'est pourtant pas l'envie qui fait défaut…
photo dsc01197 large
Mais, pendant que les nuages nous séparent de la terre…
photo dsc01198 large
Le chariot magique a fait son apparition. Je commande alors un café, un verre d'eau sans bulles et me fais refiler un sachet de biscuits sucrés.
photo dsc01200 large
Dans un premier temps, j'ai refusé poliment le salé, puis je me ravise. Une idée vient de me germer dans la tête.
photo dsc01201 large
Parce qu'avec 25 grammes de délicieux biscuits à la canneberge, on ne va pas très loin
photo dsc01203 large
Mais si l'on y ajoute un peu de créativité on peut fort bien rivaliser avec des œuvres réalisées en balik ou serviettes moelleuses des salons les plus…feutrés! L'imitation est la plus sincère des flatteries!
"Biscuits sur toile" - oeuvre de l'okapi, début XXIème siècle.
photo dsc01204 large
Alors santé à flight-report point com ainsi qu'aux artistes qui m'ont inspirés.
photo dsc01208 large
Les blancs moutons sont de sortie, la bergère doit être encore couchée.
photo dsc01211 large
Du coup, pour la vue des montagnes ce matin, c'est plutôt raté.
photo dsc01214 large
Celles-ci n’apparaîtront qu'à la fin du voyage alors que le commandant de bord a annoncé la descente.
photo dsc01216 large
Les plaines de la campagne piémontaise nous souhaitent la bienvenue en Italie
photo dsc01218 large
L'équipage passe retirer ma copie. J'espère que j'ai fait du bon travail!
photo dsc01210 large
Nous sommes informés que l'atterrissage est proche; un rappel des consignes de sécurité nous est même offert gratuitement. Ripetita juvant! Puis un passage au-dessus des champs. Quant je pense à ce que l'Italie peut produire de bon et ce qui est refilé à bord…
photo dsc01225 large
Survol des zones industrielles du sud Milanais
photo dsc01229 large
Puis passage au-dessus du croisement entre l'autoroute A1 qui relie Milan à Rome et se transforme en "Tangenziale EST" et à sa gauche la "Tangenziale Ovest". Un point névralgique avec ses kilomètres de bouchons mais pas ce matin. Ça sent déjà les vacances.
photo dsc01230 large
Le long des deux périphériques, on peut acheter des boulettes de viande suédoises, entre autres choses.
photo dsc01231 largephoto dsc01232 large
San Donato Milanese, c'est le moment où le train d'atterrissage est sorti.
photo dsc01234 large
Le parco Laghetto (petit lac) ou Laghetto Europa. Le grand bâtiment que l'on aperçoit, c'est un lycée technique intitulé au grand chimiste et écrivain, rescapé de la Shoah, Primo Levi.
photo dsc01236 large
La route "Paullese" et le skyline en toile de fond
photo dsc01237 large
Courte finale
photo dsc01238 large
Notre ombre portée qui nous rappelle le QFU puisque le soleil se lève à l'est
photo dsc01241 largephoto dsc01242 large
Et l'atterrissage, un vrai kiss-landing. L'un des meilleurs, de mémoire d'okapi, avec Alitalia.
photo dsc01244 large
Et dégagement de la piste par le seul vrai taxiway disponible à cet effet.
photo dsc01247 largephoto dsc01248 large
Ceux qui ont déjà expérimenté le transit à l'aéroport de Milan Linate savent à quel point la ponctualité est cruciale. Sur ce vol, j'ai eu beaucoup de chance.
Pour ce qu'elle vaut, la note que je donne à ce premier tronçon est donc amplement méritée. 10/10!
Nous prenons la bonne direction ce matin. Tant mieux!
photo dsc01249 large
Et c'est au contact que nous nous garons. La sortie n'en sera que plus rapide.
photo dsc01251 largephoto dsc01252 large
Je prends congé temporairement de l'équipage, ma foi, fort sympathique sur un "a presto" complice. J'en profite pour expliquer à certains passagers novices qu'ils n'ont pas besoin d'aller plus loin s'ils continuent sur Cagliari puisque ce sera le même avion. C'est Byzance, non?
Il est 7 heures 33 quand je regarde notre destrier du jour avant de filer boire un vrai café à €1,10
photo img_9370photo img_9371
Si la ponctualité a été bien notée, il suffit de lire mes précédents FR pour se rendre compte que ce voyage ne s'est pas fait en classe Magnifica. Heureusement qu'à bord, le CdC était au top et a rattrapé les manquements de son employeur. J'ai vraiment de la chance, ce sera le même PNC dans le vol suivant!

Voilà, c'est tout pour le moment. La suite au prochain numéro.
Comme d'habitude, merci de m'avoir lu. N'hésitez pas à commenter voir critiquer (mais pas trop non plus, faut pas exagérer). Si vous avez aimé, mettez un Like en dessous sinon vous en mettrez deux!
À bientôt pour de nouveaux envols.
Afficher la suite

Verdict

Alitalia

5.3/10
Cabine8.0
Equipage9.0
Divertissements2.0
Restauration2.0

Paris - CDG

7.5/10
Fluidité9.5
Accès6.5
Services6.5
Propreté7.5

Milan - LIN

7.8/10
Fluidité9.0
Accès5.0
Services8.0
Propreté9.0

Conclusion

Premier d'une série de quatre vols effectués dans la même journée avec la même compagnie dont on connait bien la réputation. Tout ce que je demandais, c'était la ponctualité et je n'ai pas été déçu. Ce premier vol me permet de revoir un PNC avec lequel j'ai déjà eu une très bonne expérience en vol. La continuité est assurée puisque je le retrouverai à bord du même avion lors de deuxième tronçon.
AZ: un retour à la normale serait-il à prévoir? Ce ne sont pas quelques biscuits au goût différent et enfin du café le matin qui vont faire la différence mais je salue les efforts réalisés par l'équipage pour faire de ce vol un bon vol. Les notes parlent d'elles-même.
CDG: plus de monde à cette heure qu'en période hors vacances mais cela reste très fluide. Toujours quelques fautes d'imperfection qui ne devraient plus être au menu et pourtant, les petits plus que l'on attend d'une grande plateforme sont encore là. C'est manifestement un problème de culture générale qui ne prône pas l'excellence à tous les niveaux chez le personnel. Dommage...
LIN: une arrivée en finger est un plus indéniable lorsque l'on a affaire à des correspondances courtes. Le café est toujours aussi abordable et bon, l'ensemble est propre. Vite arrivé, vite reparti, RAS et mission accomplie. Avanti prossimo!

Informations sur la ligne Paris (CDG) Milan (LIN)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 41 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Milan (LIN).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 29 minutes.

  Plus d'informations

16 Commentaires

  • Comment 413187 by
    AirBretzel TEAM GOLD 8262 Commentaires

    Bonjour Guillaume
    Retour à la navette.
    Ce départ aux aurores permet d’apprécier un aéroport bien vide.
    Ça y est, j'ai fini par trouver mon bonheur : =>les polars islandais sont très bons.
    "Biscuits sur toile" - oeuvre de l'okapi, début XXIème siècle. => bravissimo
    A bientôt pour la suite.

    • Comment 413207 by
      okapi GOLD AUTEUR 3966 Commentaires

      Bonsoir Valérie! La navette maléfique reprend du service et c'est pour la bonne cause. Le meilleur reste à venir!
      Je confirme que je dois à Arnaldur plusieurs nuits blanches. Pour les oeuvres d'art, j'ai encore du chemin à parcourir, on fait avec les moyens du bord! Merci pour le com' et à bientôt!

  • Comment 413196 by
    jules67500 GOLD 5232 Commentaires

    Buongiorno Guillaume !

    Une navette oui, mais en continuation s'il vous plait !

    Quelle chance d'avoir un équipage correct à bord d'un navire qui coule.

    L'oeuvre artistique est digne de Da Vinci, bravissimo!

    A bientôt pour la suite :)

    • Comment 413208 by
      okapi GOLD AUTEUR 3966 Commentaires

      Je vois que la chaussure rouge a frappé! De la navette, il y en a encore pour longtemps. Je confirme que l'équipage était au top. Un okapi satisfait en redemande. Léonard a de la concurrence mais elle est sans danger!
      À bientôt!

  • Comment 413234 by
    pititom GOLD 11065 Commentaires

    Voilà un FR fort bien détaillé...quasiment une patte marathonienne.

    L'horaire pique....partir de place d'It' en transports pour un vol qui décolle à 6h, ca tient du masochisme. En même je regarde également CAG et l'horaire "correct" me fait quasiment perdre toute la journée du samedi pour m'y rendre...

    Un PNC sympa et réaliste du produit J MC, voilà qui est agréable et bienvenu.

    Je vois que mon FR en caviar est désormais aux oubliettes ^^ Il faut dire qu'il date....

    Merci pour le FR :)

    • Comment 413235 by
      okapi GOLD AUTEUR 3966 Commentaires

      Hello Tom à l'autre bout de la planète ;-)
      Je suis un habitué des yeux qui piquent. Tant qu'AZ survit, le vol 339 à 45 euros est mien! C'est vrai que la Sardaigne c'est loin. Un transit à Rome FCO est plus indiqué. Le risque de perte de temps en cas de parking au large avec paxbus+pif à Linate est trop grand. J'ai eu de la chance sur ce coup. Grande disparité des prestas entre la J si bien reportée dans ton FR et ce que l'on trouve sur MC. Dommage vraiment.
      FR+caviar ce n'est jamais périmé et je suis toujours preneur! AZ sera bientôt vintage de toutes façons.
      Merci pour la lecture et le com'
      À bientôt pour la suite sur laquelle je travaille... Faut bien faire la une des FR de Pititom!

  • Comment 413255 by
    Chevelan GOLD 14707 Commentaires

    Un départ en mode Chevelan
    Ambiance d'aéroport que j'aime particulièrement, calme et sérénité, un beau pléonasme...
    On y ajoute un équipage sympa et une double ration de biscuits
    En mélangeant bien, ça donne un bon vol

    Merci Guillaume pour ce nouvel opus, à bientôt !

    • Comment 413267 by
      okapi GOLD AUTEUR 3966 Commentaires

      Hello Hervé. Merci pour le com'
      C'est vrai qu'à une certaine heure, c'est quand même nettement plus agréable, les casse-pieds dorment encore!
      Un bon premier vol qui augure d'un deuxième vol...en mode dédicace? À lire sans modération...
      Bon dimanche!

  • Comment 413345 by
    Esteban TEAM GOLD 12960 Commentaires

    Hello Guillaume,

    Merci pour le partage de ta navette ! Une petite amélioration avec le retour du café et du sucré (si j'ai rien loupé il s'agit de ton premier FR avec ces deux éléments, à moins que j'en aie loupé un !)

    A très vite pour la suite !

    • Comment 413349 by
      okapi GOLD AUTEUR 3966 Commentaires

      Hello Stefan. En fait, j'ai oublié de préciser que le retour du café était officiellement prévu le 28 juillet mais le PNC en a décidé autrement. L'absence de sucre ne me gêne absolument pas mais de café, si! Très bonne observation. L'autre café me fut servi lors de ce vol en début juillet-> https://flight-report.com/fr/report/25398/Alitalia-AZ339-Paris-CDG-Milan-LIN
      Merci pour ce com' et à bientôt pour une vraie suite!

  • Comment 413375 by
    Jacklamitr 2007 Commentaires

    Bonjour Guillaume :)

    Voilà (enfin) un vol gagnant sur toute la ligne !! ... départ à l'heure, CdC sympa, le café ET les biscuits sont de retour avec un Joker en bonus car l'avion continue sur CAG ... un miracolo è sempre possibile !!

    Merci pour ce FR, à bientôt !

    Katia

    • Comment 413558 by
      okapi GOLD AUTEUR 3966 Commentaires

      Bonjour Katia et merci pour cette lecture. J'ai été effectivement très chanceux sur ce coup, de Paris à Cagliari. Le café est un must de l'aérien même si ce n'est pas de l'espresso. Son retour est bienvenu.
      L'Italia è il paese dei miracoli. Chissa se Alitalia sopravviverà a lungo?
      À bientôt pour la suite et surtout le final avec l'héritier!

  • Comment 413419 by
    indianocean SILVER 7062 Commentaires

    Bien vue l'astuce des dragées Fuca pour décoincer les PNC un peu trop rigides.
    Je connais des Flight Reporters qui offrent des friandises au PNC avant le décollage pour détendre l'atmosphère, pourquoi pas de la marque Fuca....

    Tu devrais faire fureur en portant le T-shirt Air France sur un vol de la même compagnie, à défaut de te prendre pour le commandant de bord...

    Allez, encore un petit effort, une petite poignée de vols qualifiants et tu pourras accéder au statut Gold

    Merci Guillaume

    • Comment 413559 by
      okapi GOLD AUTEUR 3966 Commentaires

      Les dragées Fuca pour décoincer, j'adore. En italien j'aurais dit Fuca fa rima con Monica!
      Le t-shirt AF chez AZ c'est un peu de provoc mais dans un prochain FR je pousserai le bouchon encore plus loin^^
      L'or ne s'obtient pas si facilement mais l'okapi est tenace.
      À bientôt pour la suite! Merci pour le com'

  • Comment 413665 by
    ZuMzuM 480 Commentaires

    Bonsoir et merci l'Okapi pour nous conter ces histoires de si belle manière !

    A la prochaine :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.