Avis du vol Air France Paris Stockholm en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF1262
Classe Economique
Siege 6A
Avion Airbus A320
Temps de vol 02:30
Décollage 18 Sep 17, 09:45
Arrivée à 18 Sep 17, 12:15
AF   #26 sur 96 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5883 avis
marathon
Par GOLD 551
Publié le 21 septembre 2017
Comme bien souvent, la bretelle quittant l’autoroute A1 est engorgée, mais cette fois-ci, le chauffeur de mon taxi emprunte un itinéraire bis à la fois méconnu et efficace (parce que méconnu) via les zones de fret de l’aéroport.
photo img_1615a
N'allez pas en prison, retournez directement à la case départ, ne récupérez pas les 20 000 euros dépensés pour échouer si près du but
photo img_1616a
Mon taxi va rejoindre le flot des véhicules au plus près de CDG2
photo img_1617a
Là, il n’y a pas de solution miracle (contourner CDG2 par le nord n’est pas très convainquant), et ce qui gêne, ce n’est pas ce véhicule en panne, mais l’engorgement du dépose-minute du terminal 2E.
photo img_1634a
Non, je n’ai pas joué avec un logiciel de traitement d’image
photo img_1621a
Il y a des nappes de brouillard qui finissent de se dissiper à CDG, alors qu’il n’y avait rien sur le trajet depuis Paris.
photo img_1625a
Hors du brouillard, un 777AF
photo img_1623a
Et un 737 TUI, à winglets « scimitar »
photo img_1620a
Cette fois-ci, même l’accès au terminal 2F est encombré
photo img_1639a
Malgré son passage secret, ce sympathique chauffeur de taxi n’a pas gagné plus de cinq minutes par rapport au chrono moyen réalisé par ses confrères.
photo img_1640a
Cette entrée Skypriority serait valorisante si elle n’était pas fermée
photo img_1642a
… tout comme la voisine.
photo img_1644a
Un tout petit peu de marche à pied ne fait cependant pas de mal. L’accès par la porte 6 domine la sortie des PAX, avec les différents chauffeurs attendant leurs clients avec des tablettes qui ont largement remplacé les papiers imprimés ou manuscrits.
photo img_1646aphoto img_1647a
Quasiment pas de queue au PIF ; j’ai droit à un contrôle aléatoire d’explosif, et surtout mon bagage à main est orienté vers la fouille manuelle. Aurais-je oublié quelque produit liquide ou pâteux ?
photo img_1648a
Une employée courtoise (et agréable à regarder, ce qui ne gâte rien quand l’intéressée est courtoise) sort un à un les objets de mon sac à dos. Je voyage très léger cette fois-ci, mais vous svez ce que c’est, il y a toujours beaucoup de petit fourbi. Non, ce n’est pas le crochet dont la raison d’être sera dévoilée plus loin qui a fait tilter Mme Rayons X. C’est le paquet à droite, et Mme Fouilleuse est tout aussi décontenancée.

- Ca passe, ça ?
- C’est quoi ?
- Ben, j’sais pas, des graines..
- Bah oui, c’est bon…


Cela fait déjà un bout de temps que les vertus nutritives de Chenopodium quinoa sont parvenues en Europe, au point qu’il est maintenant politiquement correct de le payer un juste prix aux paysans andins qui le cultivent, mais je me sens un peu pionnier de l’import-export franco-scandinave dans ce créneau étroit.
photo img_1678a
La balance économique de mes échanges agro-alimentaires franco-suédois est assez désastreuse (le quinoa, même acheté à prix équitable, ça ne fait pas le poids face au saumon fumé), mais au moins, je suis rassuré sur la viabilité de leur logistique aérienne, et je peux me diriger vers le salon pour me nourrir (le quinoa cru, je n’ai pas essayé, mais je suis un peu sceptique).
photo img_1649a
Paris Aéroport cherche à être politiquement correct en installant de la verdure, mais cela n’améliore pas la qualité de sa signalétique : il faut ne pas prendre l’itinéraire vers le salon pour en voir l’indication.
photo img_1650aphoto img_1651a
En prenant le chemin des écoliers, on peut cependant trouver une fontaine en état de marche
photo img_1652a
… et des présentoirs de presse approvisionnés (à l’exception du Monde). On m’objectera qu’il est inutile de prendre le chemin des écoliers, car il y a aussi de l’eau et des journaux au salon, mais c’est au concepteur de la signalétique de CDG qu’il faut s’adresser.
photo img_1653a
Avant de descendre au niveau inférieur, un 737-700 KLM et un A320 AF
photo img_1655aphoto img_1656a
Et une provision supplémentaire de journaux (pour les autres PAX, pas pour moi)
photo img_1658a
Ce PAX est à la recherche de WC. On verra plus loin que ce n’est pas une bonne idée d’aller au salon dans ce but, même quand on y a accès, ce qui n’est pas son cas.
photo img_1660a
Avant toute chose, au niveau principal, je prends un sachet de muesli, dont je sais l’approvisionnement erratique, mais Okapi m’a indiqué où les écureuils d’AF en cachent leurs réserves secrètes
photo img_1661a
Il y a beaucoup de muesli, mais aussi beaucoup de monde, et je ne tarde pas à revenir vers l’escalier. Pour le Monde, c’était là qu’il fallait aller
photo img_1663a
Surprise : alors que le niveau supérieur est très plein, le niveau inférieur est très vide (d’habitude, les PAX ne sont pas dissuadés par l’escalier). Le buffet n’est pas très approvisionné mais il y a assez pour moi.
photo img_1665a
Décidément, le muesli ne fait pas recette aujourd’hui
photo img_1669a
A côté de cette classique, mais néanmoins élégante pile torsadée de serviettes en papier, ceci est le menu que j’aurai le jour où le vol AF1262 sera TRES en retard.
photo img_1668a
Effets de couverts alignés
photo img_1666a
Bref, j’ai trouvé de quoi me sustenter, avec de la dinde, et aussi du jambon que je ne risque pas de me faire servir à bord.
photo img_1671a
Je n’ai pas joué au jeu des sept erreurs avec mes photos prises à l’occasion de mes précédents passages, mais je crois que l’assortiment d’alcools forts n’a guère changé.
photo img_1670a
L’extrémité de l’âme du bâtiment (dans laquelle se trouvent des locaux techniques, notamment la kitchenette) est ornée d’un FIDS
photo img_1674a
En se reculant jusqu’à la baie vitrée qui forme l’extrémité de la jetée à ce niveau (comme au niveau supérieur du salon), on voit que quelques sièges inoccupés ont été réservés pour des VIP, à droite.
photo img_1684-5a
En se retournant, voici un A32x Alitalia
photo img_1672a
Et en se reculant un peu, on découvre des prises électriques un peu étranges, pas seulement pour leur emplacement qu dessus des dossiers des fauteuils.
photo img_1677a
J’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé quel pouvait être le type de ces prises secteur, dont la broche de terre est escamotable, et qui sont compatibles avec des broches d’un diamètre supérieur aux 4,8 mm du type E français, ce qui fait que la prise mâle de l’alimentation de mon PC ne tient pas dedans.
photo img_1679a
Ee revanche, au pied de ce fauteuil, il y a une prise de type E
photo img_1681a
Entre ces deux prises secteur d’un type mystérieux, la prise USB est en revanche conforme au type A standard.
photo img_1688a
Que se passe-t-il ce lundi ? Le niveau inférieur est carrément désert quand je le quitte à l’heure pour embarquer.
photo img_1694a
Non sans être allé aux toilettes, ce qui demande de mon expérience de prendre de la marge
photo img_1698a
Cöté masculin, il n’y a qu’une cabine de WC et pas d’urinoir à chaque niveau, et sans surprise, ils sont tous deux occupés.
photo img_1695-7a
Sans surprise, car l'article R232-2-5 du Code du Travail, applicable aux locaux d'une entreprise, impose un minimum d'un cabinet et un urinoir pour 20 hommes et de deux cabinets pour 20 femmes, présents simultanément. Cet article n'est probablement pas applicable à ce salon, mais les besoins en la matière des êtres humains sont les mêmes, qu'ils soient sur leur lieu de travail ou dans un salon d'affaires à l'aéroport. L'évaluation des besoins par le législateur confirme le caractère inévitable de la saturation des WC du salon en heure de pointe.

En attendant, cela m’aura permis de voir qu’un PAX a laissé cette douche dans un état beaucoup plus négligé que je ne l’ai fait la semaine passée. (La porte a été laissée fugitivement ouverte par une femme de ménage qui est allée rechercher quelque matériel avant de la remettre en état).
photo img_1696a
La queue Skypriority a repris sa longueur habituelle.
photo img_1700a
Cela me permet de consulter un site internet bien connu, malgré la relative longueur d’établissement de la connexion à internet.
photo img_1701a
Il faut sans doute un billet beaucoup plus cher que celui de mon retour de HKG et de la continuation vers ARN pour effectuer le transit dans cette berline que je ne regrette pas : je n’aurais pas eu accès au corridor spotter-friendly entre les Terminaux 2E et 2F.
photo img_1702a
Un A319 AF à une porte voisine
photo img_1703a
TSAT (Target Start-up Approval Time) = SOBT (Scheduled Off Block Time) : on croit encore au départ à l’heure de l’avion.
photo img_1705a
L’instant porte
photo img_1706a
Un stock de revues pour le galley ?
photo img_1707a
Fin du plein de carburant au moment où j’atteinds mon siège.
photo img_1709a
Le siège 6A, après installation de mes affaires
photo img_1720a
Et l’une des utilisations de mon crochet en S : mon blouson tient beaucoup mieux accroché ainsi.
photo img_1712a
Contrôle de la déchirure de l’aumônière 6A : OK
photo img_1713a
Contrôle de la déchirure de l’aumônière 6B : OK
(je relève une anomalie en 6C : l’aumônière n’est pas déchirée)
photo img_1714a
Si les aumônières sont déchirées, c’est peut-être parce qu’AF ne lésine pas en magazines, avec deux exemplaires par siège (mais en 6A et 6C, ce sont des doublons ; seul le 6B a la version Madame). On notera le sexisme ordinaire qui consiste à placer par défaut les femmes au siège milieu, mais je ne suis pas irréprochable à ce sujet.
photo img_1722aphoto img_1723a
Il faut être pinailleur pour protester au sujet de ces quelques miettes sur la moquette
photo img_1716a
A321 AF à la porte voisine
photo img_1717a
Les sièges milieu et couloir sont vides, mais cela ne durera pas
photo img_1721a
C’est presque dans les derniers qu’est arrivé un PAX au siège milieu, casant tant bien que mal à ses pieds un sac à dos pour lequel il n’avait plus aucune chance de trouver de la place dans les coffres à bagages.
photo img_1724a
9h54, soit STD+9', annonce du CdB:

(…) Départ prévu dans une dizaine de minutes, en raison du brouillard à Paris et aussi parce que nous devons charger en soute quelques bagages à main.
Durée de vol de 2h10, température au sol 6°. Nous prévoyons une arrivée à 12h25
(soit STA + 10')

De fait, peu avant le retrait de la passerelle, un employé descend une valise pour la mettre en soute.
photo img_1725a
Dans cet appareil annoncé comme complet, une PAX a longuement essayé de placer sa valise (de taille standard, similaire à celle de gauche) sur le sac bleu de droite. Il y a en a qui ne doutent de rien…
photo img_1864a
A l’équipage : porte avant gauche fermée

Cette annonce était faite bien sûr en français, et mon voisin scandinave ne l’avait pas comprise : il la guettait comme moi (celle-là ou « embarquement terminé ») pour se décaler d’un cran à droite.
photo img_1727a
Et c’est ainsi que son coup férir, sans rien devoir à mon statut, je me retrouve avec un siège milieu vide dans cet avion censé être complet, grâce à un miraculeux no-show au couloir.
photo img_1728a
Repoussage avec vingt bonnes minutes de retard, et début du spotting au sol avec cet A321 Alitalia
photo img_1729a
737-800 KLM
photo img_1730a
A330 Air Seychelles au loin, vers le Terminal 2B
photo img_1731a
Un A32x AF sur le taxiway vers le doublet nord
photo img_1736a
Pas mal de diversité sur le parking des appareils LC Skyteam, côté droit, avec de droite à gauche A330, A340, 777 AF, A330 DL et A340 Air Mauritius en livrée 50° anniversaire.
photo img_1740aphoto img_1741a
Côté gauche, ce n’est pas mal non plus, avec trois 777 AF dont l’un en livrée Skyteam, et deux 752 DL dont le premier en livrée Skyteam
photo img_1742aphoto img_1743a
PNC, préparez-vous pour le décollage (piste 27L, donc sans passer le long du Terminal 1)
photo img_1746a
L’A380 Singapore Airlines au loin
photo img_1748a
Le batiment circulaire central du Terminal 1
photo img_1750a
A330 Turkish Airlines, 777 Eva Air, A380 Thai Airways et un appareil United Airlines que je me garderai de tenter d’identifier.
photo img_1752a
Appareils AF et Fedex en zone de fret
photo img_1755a
Cet appareil qui a décollé du doublet sud ?
photo img_1757a
C’est un Jumbolino Cityjet, surexposé ici alors que mon avion tournait vers le nord ; je n’ai pas pu prendre une autre photo mieux exposée, à fond de zoom numérique et optique. C’est EI-RJU, effectuant le vol AF1716 CDG-DUB (merci Flightradar24)
photo img_1759a
La qualité de la photo est vraiment limite, mais à la décoration de la dérive, je crois reconnaître un 757 La Compagnie… et Flightradar24 me confirme que c’est F-HCIE, un 757-200 effectuant le vol B0103 EWR-CDG.
photo img_1760a
Il n’y a que deux rangs de J qui s’est bien mal vendue.
photo img_1762a
Pour les photos des villes et aéroports pendant la première moitié du vol, c’est raté, car ces petits nuages qui donnent une impression de beau temps au sol sont une catastrophe pour le photographe en vol : tout ce qui est intéressant est soit caché par un nuage, soit à l’ombre d’un nuage (en partie ou en totalité).
photo img_1763a
Monsieur François, vous aviez commandé un menu spécial ?

Je ne saurai pas si le PNC a utilisé mon prénom pour préserver mon anonymat face aux PAX alentours, ou s’il pense que Marathon pourrait être mon prénom. Toujours est-il qu’arrive ainsi le plateau kascher que j’avais réservé à l’avance, avec la recommandation de faire attention à la cassolette qui est très chaude.
photo img_1767a
Ceci n’est pas une capsule d’eau, mais simplement l’étiquette du plateau
photo img_1770a
Mais pas de soucis, contrairement à l’habitude, ce plateau spécial m’a été apporté quelques minutes avant que le chariot (et donc les boissons) n’arrive à mon niveau
photo img_1769a
Comment déballer ce plateau repas ? Pas en déchirant le plastique qui le scelle, malheureux !

Il convient de le fendre soigneusement sur le côté et d’en extraire délicatement le contenu un à un. La barquette de l’entrée passe très juste, mais une fois sa surépaisseur éliminée, cela devient beaucoup plus facile.
photo img_1771a
Voici l’ensemble extrait de l’emballage principal
photo img_1772a
Y compris le certificat de cacherout
photo img_1778-9a
Et le plat chaud, scellé séparément et rassemblé initialement avec le reste dans un suremballage ? C’est l’énorme déception de ce menu : ce n’est qu’un morceau de quiche végétarienne ramollie, accompagné d’un peu d’aubergine pour faire le poids.
photo img_1774a
Le gateau marbré est aussi étouffant qu’insipide ; seule la salade en entrée, par son assaisonnement que j’ai apprécié, se hisse à la moyenne.
photo img_1776a
C’est une calamiteuse descente en gamme pour le menu kascher qui caracolait en tête de mon palmarès des mois précédents, et un coup à vous convertir au menu halal de dépit.

Après ce naufrage gastronomique, reste à en remballer les contenants pour faire disparaître ce plateau de la tablette.
photo img_1773a
Une fois n’est pas coutume, la solution consiste à aplatir la barquette du plat chaud pour la transformer en galette plate
photo img_1777a
Introduisez en premier la barquette de la salade, dans laquelle vous aurez mis un maximum de petits objets : c’est moins difficile que de l’extraire, car il n’y a pas de risque de renverser quoi que ce soit. Tout le reste tient facilement ensuite, y compris la bouteille d’eau après compression (mogoysation, diraient certains…). Le gobelet de carton s’aplatit d’un coup, celui en plastique doit évidemment être cassé.
photo img_1781a
Soit dit en passant, quand vous mangez kasher, et même si vous êtes un Gentil, ce n’est pas très gentil envers le PNC de lui restituer un plateau presque hermétiquement enveloppé d’un plastique soudé assez solide, car il doit découper ce dernier pour jeter dans la poubelle tous les déchets dans la poubelle, seul le plateau étant recyclé. Même avec beaucoup de métier, le gobelet de carton tombe sur la moquette, mais comme il a beaucoup de métier, il se garde bien de laisser transparaitre le moindre agacement envers le PAX qui ne lui a pas facilité la tâche.

Il doit y avoir moyen de faire plus PNC-friendly, affaire à suivre.
photo img_1782a
Qu’avaient les autres PAX ? Une chose est certaine : à condition de s’exprimer, ils n’avaient aucune excuse à quitter l’avion en ayant faim.

Mon voisin, un grand gaillard scandinave, s’est levé à la fin de son repas et est revenu avec un plat chaud supplémentaire… et avant le débarrassage, un PNC lui a apporté un plateau repas entier supplémentaire (celui du PAX no-show ?) qu’il a liquidé, après m’avoir laissé le photographier.
photo img_1823a
Quid du plat chaud ?
photo img_1825a
Du poulet, j’ai eu l’impression, avec des risoni (merci à Okapi d'avoir amélioré ma culture générale) et de la ratatouille. J’ai l’impression que je me suis fait avoir en choisissant le menu kascher, cette fois-ci.
photo img_1826a
Le ciel se dégage au-dessus de la Mer du Nord, après avoir dépassé les îles de la Frise que je n’ai pas vues. Je n’ai pas pu voir Heligoland, mais en revanche ces champs d’éoliennes off-shore allemandes, avec d’avant en arrière Meerwind Süd/Ost, Nordsee-Ost et l’alignement impeccable d’Amrumbank West. Quelques deux cent éoliennes, avec une puissance installée totale de 870 MW : une puissance nominale qui s’approche de celle d’une tranche nucléaire… à condition que le vent souffle.
photo img_1783a
On s’approche en effet de la côte du Schleswig-Hostein, avec l’île d’Amrum qui a donné son nom à l’un des champs d’éoliennes précités.
photo img_1792uaphoto img_1791a
Et surtout enfin une vue dégagée de l’île de Sylt avec à droite le Hindenburgdamm, la chaussée ferroviaire qui la relie à la terre ferme.
photo img_1793a
Et les deux pistes en croix de GWT
photo img_1802ua
Au Danemark, l’aéroport mixte civil-militaire de Vojens, aussi appelé Skrydstrup (SKS)
photo img_1807uaphoto img_1813ua
Haderslev
photo img_1815a
Je n’ai évidemment pas vu venir cet avion qui est nous croise à une altitude inférieure en venant de la droite.
photo img_1818a
La livrée me fait penser à celle d’Austrian Airlines : gagné ! c’est OE-LPB, un B772 effectuant le vol OS81 VIE-LAX.
photo img_1819a
Quelques très modestes turbulences juste avant le début de la descente; le CDB annonce 11°C à Stockholm. Il va falloir que je songe à sortir ma veste d'hiver du placard pour ma prochaine navette.
photo img_1828a
Voyez-vous l’appareil au centre de cette photo ? Un appareil volant à basse altitude, beaucoup plus lentement que nous, à un quart d’heure de vol au sud-ouest d’ARN ? Une carlingue blanche et une dérive bleue sombre ?
photo img_1829a
Aucun doute, ce ne peut être qu’un 738 Ryanair en approche finale vers NYO (Nyköping) qui est malheureusement caché par les nuages. Flightradar24 m’a confirmé par la suite qu’il s’agissait d’EI-ENG, effectuant le vol FR9565 Charleroi – Nyköping. Il va sans dire que Ryanair commercialise ce vol comme étant Bruxelles-Charleroi – Stockholm-Skavsta, même si entre les deux capitales, les PAX auront passé plus de temps à bord des bus vers CRL et depuis NYO que dans un avion.
photo img_1835a
Je n’ai rien vu du centre de Stockholm, entièrement sous les nuages, et ce n’est qu’au dessus de Järfälla, une banlieue assez excentrée au nord-ouest, que le sol apparait, annonçant un atterrissage piste 01L ou 01R.
photo img_1837a
Les Suédois aiment bien les grands ensembles courbes, comme ceux-ci entouré de la rue Aspnävägen
photo img_1838a
Ou ceux-ci un peu plus loin à Kallhäll
photo img_1840a
Le château de Rosersberg
photo img_1842a
Posé des roues assez doux à 12h22, soit STA-3’. Le roulage étant court à ARN, l’avion aura rattrapé son retard en vol, grâce notamment à l’arrivée piste 01L, sur laquelle il était naturellement aligné en arrivant de CDG et à la marge incluse dans l’horaire.
photo img_1847a
A320 Aeroflot
photo img_1848a
Départ d’un 738 Norwegian Air Shuttle
photo img_1849a
OY-RUB, l’ATR72 Danish Air Transport qui effectue inlassablement les navettes avec Ornskoldsvik (OER)
photo img_1851a
ATR72 SAS
photo img_1852a
Saab 340 Nextjet aux couleurs suédoises
photo img_1853a
Un autre aux couleurs un peu moins suédoises
photo img_1857a
L’appareil Wow Air est encore au contact : nous ne sommes pas en retard.
photo img_1860a
Les deux 757 DHL sont fidèles au poste
photo img_1866a
Le 777 Thai Airways stationné en journée en zone de fret est sur le point d’être tracté vers le Terminal 5
photo img_1867a
L’A320 AF vu après le débarquement
photo img_1869a
E-190 Finnair
photo img_1870a
Passage aux toilettes (impeccablement propres)
photo img_1872a
… où l’on aura remarqué le pictogramme signalant cet équipement pour que les hommes puissent changer un bébé.
photo img_1873a
Neuf minutes d’ici le prochain Arlanda Express
photo img_1874a
Cela me laisse largement le temps de monter à la mezzanine qui domine l’un des deux tapis de livraison des bagages qui commencent déjà à sortir.
photo img_1880a
Arrivée d’un A320 Bristish Airways
photo img_1875aphoto img_1878a
Départ d’un A330-300 SAS
photo img_1883a
Un dernier coup d’œil aux A320 Wow Air et Air France
photo img_1879aphoto img_1884a
Le prochain bus pour Brommaplan est dans trois minutes, et je décide au dernier moment de choisir cette option
photo img_1885a
Les voies de circulation les plus proches du Terminal 2 sont en réfection.
photo img_1886a
Je n’ai pas le temps de faire un état des lieux plus détaillé : le bus pour Brommaplan arrive. Les chauffeurs des bus sur cette ligne demandent systématiquement où l'on va, pour éviter à un PAX qui veut aller (plus naturellement) à la gare centrale comme par le bus de gauche de se retrouver au terminus en banlieue. Un bon point pour eux.
photo img_1888a
Il y a largement la place pour mettre les bagages à main
photo img_1889a
Contrairement à ce que le nom de la destination (« Place de Bromma ») peut laisser imaginer, cette ligne de bus ne dessert pas BMA (Stockholm Bromma), il passe juste un peu trop loin pour que cela soit une solution viable pour l’atteindre, à moins de voyager léger – il ne manque pas de Flight Reporters auxquels deux kilomètres à pied pour aller prendre un vol inhabituel ne font pas peur.

(Il est possible de diviser par trois cette distance en se faisant déposer à la sortie de l’autoroute urbaine par le chauffeur de bus : je l’ai fait ailleurs, mais c’était clairement une faveur accordée en bougonnant).

En restant dans le bus, on a un aperçu fugitif de quelques uns des Bae Avro 100 de Braathens Regional Airlines.
photo img_1894aphoto img_1896a
Merci de m’avoir lu !
photo img_1898a
Afficher la suite

Verdict

Air France

8.3/10
Cabine7.5
Equipage10.0
Divertissements9.0
Restauration6.5

Air France Lounge - 2F, F1

8.0/10
Confort9.0
Restauration8.0
Divertissements8.0
Services7.0

Paris - CDG

8.5/10
Fluidité9.0
Accès7.0
Services8.0
Propreté10.0

Stockholm - ARN

9.8/10
Fluidité10.0
Accès9.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

Le pitch des cabines densifié des A32x d'AF suffit à la grande personne que je suis, mais probablement pas à une personne grande. Et encore, à condition que le PAX de devant n'abaisse pas son dossier,
J'accorde un généreux bonus à l'équipage qui nourrit généreusement les PAX affamés, et un malus au repas kascher qui n'était pas un bon plan cette fois-ci, contrairement au semestre dernier. Que me réserve le vol de retour à ce sujet?
La presse écrite offerte par AF au sol, l'IFE extérieur et conter mes aventures aériennes quand j'ai la place et le droit d'ouvrir mon PC me suffisent pour m'occuper pendant ces vols qui ne sont jamais tout à fait de routine.

Pour une fois, il y avait de la place au salon, du moins au niveau inférieur. Circonstances exceptionnelles, ou coup d'arrêt à l'admission de PAX qui ne devraient pas y entrer ?
Les prestations sont banales; je pénalise le sous-dimensionnement des sanitaires qui n'a aucune chance de s'améliorer. Au moins, la fin des travaux au niveau "commercial" permet d'accéder rapidement aux WC publics depuis le salon.

L'accessibilité de CDG ne va pas en s'améliorant, même avec un chauffeur de taxi qui devait aimer les passages secrets du Cluedo. La fluidité du PIF Skypriority a été stupidement dégradée par des employées ignorant une source de protéines végétales connue depuis des siècles dans les Andes.

Tel un horripilant premier de la classe qui ne fait même pas d'effort, ARN fait un sans faute, livrant très rapidement les bagages en soute que je n'avais pas. Je pénalise d'un demi-point supplémentaire la suppression des tarifs collectifs aux distributeurs de billet de l'Arlanda Express, qui est déjà suffisamment cher pour ne pas profiter de l'impréparation de certains PAX qui n'y ont plus accès qu'en ligne.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Stockholm (ARN)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 78 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Stockholm (ARN).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 44 minutes.

  Plus d'informations

17 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 413785 by
    okapi SILVER 4115 Commentaires
    Pas moyen d'aller au lit tôt, entre le décalage horaire de mes nouveaux maîtres, le peaufinage de mes prochaines rédactions et la lecture d'un Paris - Kinshasa doublé d'un Paris - Stockholm. On n'est pas couché mais si c'est pour la bonne cause.
    Arrivée chaotique à CDG. Ni les vacances ni la reprise n'aident à fluidifier la circulation. Le design des voies d'accès à CDG en serait-il la cause? Même design une fois passés les (jolies) contrôleuses de graines. Faudra penser à leur refiler une recette. Facile, suffit de demander au salon. À propos de salon, l'okapi en mode open-source est un spécialiste des fonds de tiroir. Je vois que c'est utile ;-)
    "" -> L'innovation selon un grand fabriquant de prises électriques français. C'est de l'escamotable anti-accumulation de poussière. C'est à fleur de mur comme ils disent: https://www.legrand.fr/catalogue/prise/prise-de-courant-avec-terre-celiane-surface-titane
    "En se retournant, voici un A32x Alitalia" -> bientôt, Marathon ne risquera plus le torticolis...
    "Il faut sans doute un billet beaucoup plus cher (...)" -> un talisman peut porter chance. Faire du spotting au rez-de-tarmac (c) - VINZBG ne doit pas être déplaisant.
    Le réseau wifi gratuit d'AdP est aussi bon en débit que certaines de ses fontaines. Perso, je ne teste même plus.
    "Contrôle de la déchirure de l’aumônière 6A : OK" -> :-D c'est peut-être dû à un crochet sauvage...
    "quelques miettes sur la moquette" -> on dirait du quinoa renversé par le pax précédent...
    Jolie brochette comme d'habitude lors du roulage et de l'air to air inédit. Par contre, je ne me convertirai ni à la cacheroute ni au hallal. Un menu Athée existe-t-il chez AF? Sinon il va falloir songer à en demander l'introduction.
    "avec des mini-pâtes en forme de grain de riz (cela a sans doute un nom, que j’ignore)" -> risoni... https://www.barilla.com/fr-ch/produits/pates/classiques/risoni
    Bravo pour l'a2a OS. Quant à Ryanair, cette "compagnie" devrait aviser ses passagers qu'ils commenceront leur voyage en Airbus avant de le poursuivre en Boeing...
    Jolies couleurs pour ces BAe de la compagnie soutien-gorge.
    Merci pour ce partage toujours aussi intéressant à lire qu'amusant à commenter.
    • Comment 413799 by
      marathon GOLD AUTEUR 10090 Commentaires
      Les terminaux de CDG ne cessent de croître, mais la voirie reste la même. Tant que les PAX qui pourraient mettre un billet de CDG Express en note de frais continueront de venir faute de mieux en taxi, le problème de l’accessibilité en heure de pointe empirera.

      Les employées du PIF n’étaient manifestement pas d’ascendance andine ; ceci pourrait expliquer cela.

      Paris Aéroports a dû récupérer à vil prix les prototypes défectueux fabriqués par Legrand. A moins qu’un PAX n’ait forcé dedans une prise surdimensionnée.

      Je me demande s’il restera suffisamment d’argent public dans les caisses d’AZ pour que le repreneur repeigne les avions.

      Comment obtenir un transfert en Talisman s’il faut un talisman pour cela ?

      Un catholique un peu (beaucoup ?) traditionaliste pourra considérer athée le fait de ne pas faire maigre à bord du vol AF1063 le vendredi soir, faute de poisson dans le menu standard.

      Des risoni ! Je pourrai désormais désigner correctement le menu standard après m’être gavé de muesli au salon.

      J’ai raté un air-to-air (passant beaucoup trop près, beaucoup trop vite) lors de mon AF1262 de retour de vacances, mais la forme revient.

      L’administration suédoise interdit tout trigramme qui sur une plaque d’immatriculation de voiture pourrait avoir une signification olé-olé, en suédois comme dans des langues étrangères courantes. (Le japonais n’étant pas une langue très courante ici, j’ai vu à Stockholm une voiture immatriculée GAN xxx, ce qui m’évoque une oie sauvage 雁, mais aussi un cancer 癌). Pas question donc d’immatriculer BRA 115 une voiture aux formes généreuses, mais on est beaucoup plus ouvert d’esprit pour les avions. Cependant, si je prenais un vol intérieur, Mme pourrait trouver à redire à ce que j’explore et photographie le contenu d’un soutien-gorge qui ne lui appartient pas.

      Merci pour ce commentaire aussi amusant à lire qu’à susciter !
  • Comment 413793 by
    alexandre54 461 Commentaires
    Merci pour ce FR, amusant à lire !

    Après Madame Claude, voici venu le temps de Monsieur François !^^

    La cabine est égale à elle-même, mais il faut reconnaître qu'un siège du milieu vide est la garantie de passer un vol assez confortable.

    C'est toute une logistique pour acheminer ce plateau casher on dirait, dans la mesure où celui-ci a été confectionné aux Netherlands (NL). La descente en gamme est vertigineuse, alors que la plateau basique a plutôt fière allure cette fois-ci.

    À voir si la dégradation dudit Menu se confirme au départ d'ARN... ils n'ont même pas fait un effort pour Roch Hachana, quelle honte^^
    • Comment 413800 by
      marathon GOLD AUTEUR 10090 Commentaires
      Madame Claude (1923-2015) ! voilà une référence qui ne nous rajeunit pas :)

      Le bonus de confort procuré par ce siège milieu vide était mince, car j’avais fort peu de bagage à main et je n’ai pas pu m’empêcher de compacter les emballages du repas, au lieu de les mettre en attente sur la tablette libre.

      Les fêtes juives ne me portent pas bonheur : j’ai déjà eu un très décevant menu destiné à Pessah, à l’occasion d’une manifeste opération de déstockage de Servair.

      Merci pour le commentaire !
  • Comment 413806 by
    BESMRS 2399 Commentaires
    Merci pour le FR :)

    Ce sont des prises électriques vendues comme étant de type E+, il suffit de pousser la prise male dedans pour que le cache s’enfonce : c’est alors une prise E des plus classique… avec la terre qui est fixe.
    En revanche l’absence de terre « apparente » évite aux enfants d’aller voir et cela permet de ne pas avoir de creux sur un aspect design/esthétique.

    Bref c’est de la prise E avec du marketing dessus… made in France quoi ?


    Le code du travail est applicable au salon mais pour le personnel !
    Ici on est dans le cadre d’un ERP (établissement recevant du public) c’est donc le règlement sanitaire départemental, le PLU et la réglementation propre à CDG qui s’applique. Généralement les obligations en matière de sanitaires sont fixées en fonction de la surface pour de tels équipements.


    L’annonce porte avant gauche fermée a une incidence réglementaire (l’autorité du commandant de bord, le port apparent des badges pour les PNC, etc.). L’embarquement peut être terminé et la porte ouverte (attente de la PIL par exemple).
    • Comment 413808 by
      marathon GOLD AUTEUR 10090 Commentaires
      Non, ce n’étaient pas des prises à éclipses (dans lesquelles il est parfois difficile d’enfoncer la prise mâle) : les orifices étaient parfaitement libres, mais leur diamètre et l’écartement des contacts à l’intérieur étaient trop importants pour retenir la prise mâle et établir un contact (la photo montre comme cette dernière ne tenait pas en place). J’aurais dû regarder si c’était une paire de prises abîmées, ou si toutes étaient de fait inutilisables : une autre fois, quand le taux d’occupation du salon me le permettra.

      Merci pour les précisions administratives ; quel que soit le texte applicable, mon propos est de montrer qu’il est inévitable de devoir faire la queue ou aller aux WC à l’extérieur. Cela étant, j’ai vu bon nombre de salons dans le monde sans WC, nécessitant d’aller à l’extérieur en cas de besoin.

      Merci également au sujet de ces annonces qui sont explicitement destinées à l’équipage, et pour la lecture toujours aussi attentive :)
  • Comment 413816 by
    jules67500 GOLD 6119 Commentaires
    Merci Monsieur François pour ce FR ;)

    J'applaudis des deux mains le travail pour transformer une navette ennuyeuse en un FR de qualité :)

    Bon, par contre, le repas est famélique et ne donne pas envie. Vraisemblablement, il faudrait plutôt garder le menu normal, quitte à l'avoir plusieurs fois pour espérer un surclassement qui ne saurait tarder !

    Je vois qu'AF ne suit pas la politique de LH sur les sièges du milieu vide : un SEN aura peu de chance d'avoir un voisin si l'avion n'est pas plein à rabord.

    A bientôt pour le retour perpétuel ;)
    • Comment 413820 by
      marathon GOLD AUTEUR 10090 Commentaires
      Mes navettes ne m’ennuient pas le moins du monde ! :)

      J’ai hélas perdu pour de longues années mon précieux statut FB Ivory, le seul qui m’ait jamais valu des surclassements avec AF. C'est d'ailleurs sans doute grâce aux super-pouvoirs FB-Ivory de Mme que nous avons eu un siège milieu vide sur CDG-HKG et retour. ;)

      A bientôt pour la contre-expertise du menu kascher, et merci pour le commentaire !
  • Comment 413838 by
    LGaddict 1262 Commentaires
    Merci pour cette énième navette ;-)

    Ou comment décliner la routine à l'infini.

    Dommage pour la mauvaise pioche côté plateau-repas, il faudra voir ce que donne le hallal en effet. Les portes d'accès à CDG-2 qui sont condamnées, quel mauvais effet, et plus encore celle en SP. AF devrait baisser ses tarifs en J sur de telles lignes, histoire de remplir un peu mieux cette classe.
    • Comment 414087 by
      marathon GOLD AUTEUR 10090 Commentaires
      Le menu halal a été une variante correcte du menu standard – je compte utiliser désormais les menus spéciaux comme tels et non plus de manière systématique.

      Je n’ai pas compris pourquoi ces portes étaient condamnées : coïncidence de pannes, ou mesure de sécurité (mais il n’y avait pas de vigile à la porte suivante) ?

      Dans un avion toujours (quasi-) complet et où le nombre de rangs de la J est totalement modulable, vendre peu de places en J ne se traduit pas par des sièges vides : le yield management est beaucoup moins rentable qu’en LC.
      La motivation pour baisser le tarif de la J est donc faible : elle n’est là que pour accorder un plus aux PAX en correspondance avec un vol LC en J au sujet desquels la concurrence est très ouverte, car les vols LC au départ d’ARN sont peu nombreux.

      Merci pour le commentaire !
  • Comment 413852 by
    Chevelan 16440 Commentaires
    Je suppose que tu te poses au salon les yeux fermés :)
    Si j'ai bien compris, ton gaillard de voisin a absorbé 3 plateaux repas ?
    Immense déception avec le menu casher, on ne gagne pas a tous les coups...
    En espérant qu'au retour il en soit autrement ^^

    Merci pour ce nouvel épisode de ta navette scandinave, à bientôt !
    • Comment 414089 by
      marathon GOLD AUTEUR 10090 Commentaires
      C’est même le trajet de bout en bout entre les deux capitales que je connais par cœur, au point de dire à mon entourage que je me mets en pilote automatique jusqu’à l’arrivée :)
      Plus précisément, mon voisin a absorbé un plateau, puis un plat chaud, puis un nouveau plateau. Il avait le gabarit pour, mais quand même…
      Dommage pour le menu casher, en effet ; le retour sera posté sous peu.
      Merci pour le commentaire !
  • Comment 414125 by
    mogoy 10181 Commentaires
    Merci François pour ce FR.

    J'avoue que j'avais des doutes sur la conformité PIF du croc de boucher. Que ce soit des graines qui aient posé problème me laisse sans voix. Rare image d'un sous sol au salon désert... mais dont les toilettes sont congestionnés.
    Mauvaise pioche à bord, mais l'absence de voisin reste la priorité numéro 1 sur ce type de vol CC long...
    • Comment 414140 by
      marathon GOLD AUTEUR 10090 Commentaires
      Ce crochet n’étant pas aiguisé, je n’avais pas d’inquiétude quant à son emporte en cabine. En revanche, je n'avais pas escompté de doutes sur la légitimité de ce quinoa.

      Après la loterie des PNC que personne ne regrettera, la loterie des menus spéciaux !

      Le siège milieu neutralisé n’est pas pour moi un privilège déterminant dans ces navettes, car j’ai peu de fourbi à étaler et un sac à dois compatible avec le placement de mes jambes. Il me suffit d’un voisin pas trop envahissant : je veux bien lui laisser l'accoudoir commun, mais pas de coude empiétant dans mes 44 cm entre accoudoirs.

      Merci pour le commentaire !

Connectez-vous pour poster un commentaire.