Avis du vol easyJet Tallinn Milan en classe Economique

Compagnie easyJet
Vol EZY2668
Classe Economique
Siege 01F
Avion Airbus A319
Temps de vol 03:05
Décollage 19 Nov 17, 19:05
Arrivée à 19 Nov 17, 21:10
U2   #16 sur 23 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 776 avis
Kethu
Par GOLD 411
Publié le 22 décembre 2017
Bonjour à tous ! Voilà déjà le retour de mon périple estonien, après deux tout petits jours passés en charmante compagnie (bref, un week-end beaucoup trop court !)… Pour plus d'infos sur le routing d'origine, voir le spoiler ci-dessous. Pour des infos sur la modification du routing en cours de route, voir le second FR.

Bonus : Cliquez pour afficher


Le routing final est le suivant :

1. Easyjet EZY4479: LYS – KRK (Economy, A319) le 16 novembre 2017 => Déjà disponible !
2. Lot LO3924 : KRK – WAW (Economy, Q400) le 16 novembre 2017 => Annulé
2. Lot LO3920 : KRK – WAW (Economy, Q400) le 17 novembre 2017 => A lire ou à relire...
3. Nordica LO789 : WAW – TLL (Economy, CRJ900) le 16 novembre 2017 => Annulé
3. Nordica LO785 : WAW – TLL (Economy, CRJ900) le 17 novembre 2017 => A retrouver ici
4. Easyjet EZY2668 : TLL – MXP (Economy, A319) le 19 novembre 2017
5. Hop! A54501 : MXP – LYS (Economy, ERJ145) le 20 novembre 2017 => Ne sera pas reporté pour cause de sieste permanente

Rien de nouveau sur ce vol, je l'ai déjà emprunté deux semaines auparavant. C'est un vol purement utilitaire d'acheminement jusqu'à ma chambre d'hôtel à Milan, seul moyen de rentrer chez moi à temps pour le travail tout en optimisant mon temps au mieux en Estonie.

Passons au vol… Enfin, à l'attente



Arrivant en train depuis Narva le dimanche venu (Madame n'ayant pas daigné m'accompagner), je me rends directement à l'aéroport depuis la station Ülemiste, en proche banlieue de Tallinn (qui de toute façon n'est pas une ville très étendue). Pour cela, il suffit de prendre ses pieds et de traverser un centre commercial, puis de marcher (sous la pluie, comme souvent en Estonie) le long de l'avenue qui est à l'origine de l'autoroute 2, qui part vers la seconde ville du pays, Tartu. En une quinzaine de minutes, on arrive à proximité du terminal… Il est pratiquement déjà 16h, il fait donc déjà bien sombre.

photo dsc_0541

Je me hâte, non pas que je sois en retard, mon vol part dans 3 heures, mais parce que je n'apprécie que moyennement d'être trempé. Je file aux WC, qui sont correctement nettoyés, sans plus. TLL est prévenant avec ses voyageurs, avec cet affichage sur la porte de sortie des WC.

photo dsc_0542

Il faut ensuite remonter à l'étage départs/arrivées via cet escalator.

photo dsc_0543

On se retrouve à proximité des comptoirs d'enregistrement (côté gauche), et à droite des comptoirs d'informations et de vente de plusieurs compagnies.

photo dsc_0544

Et au fond, après les comptoirs d'Easyjet, l'entrée du PIF, en face du café qui s'étend sur deux étages.

photo dsc_0545

Alors que le FIDS indique mon vol à l'heure (je ne l'ai visiblement pas photographié, désolé), je consulte Flightradar par habitude, qui indique que le vol aller (MXP-TLL) sera retardé… Je consulte l'appli Easyjet, c'est confirmé, mon retour sera lui aussi bien retardé, et pas qu'un peu… 1h10 de retard (mon tel était à UTC+1 et pas heure locale, pour les attentifs). Déjà que j'ai peu de temps pour dormir à Milan (je me lève vers 4h45), ce retard ne m'arrange pas du tout.

photo screenshot_20171119-145424

Je me résigne donc, je n'ai pas envie d'aller en ville, j'aurai donc pas moins de 4 heures à attendre à l'aéroport… Comme il n'y a rien à faire côté landside, je passe le PIF. Contrairement à mon précédent passage, le personnel est mal-aimable, et les sacs plastiques pour les liquides sont vendus pas moins de 20 centimes le sac, sans possibilité de faire la monnaie. Une dame n'en ayant pas et n'ayant qu'un billet en poche est quasiment engueulée par le personnel, et doit aller faire de la monnaie au café derrière… Autant ce comportement et ce côté radin de vendre un sac plastique (alors qu'en général ils sont donnés) ne m'aurait guère étonné pour un aéroport comme Milano Malpensa (qui n'est vraiment pas agréable), dans l'aéroport qui se dit "cosiest airport in the world", et qui fait des efforts pour se rendre très agréable (et réussit le plus souvent), c'est tout à fait déplorable. Dommage…

Bref, après ce PIF passé en 5 minutes, me voici airside, dans le duty-free où je fais des provisions de clopes pour ma famille (je n'ai pas encore le plaisir de fumer moi-même).

photo dsc_0546

A la sortie du duty-free, des panneaux présentent les travaux prévus à l'aéroport sur la période 2016-2020, avec côté tarmac, un agrandissement de la piste (réalisé), refonte des taxiways, du système d'approche, du drainage des eaux de pluie et de fonte des neiges, etc…

photo dsc_0547

Et côté voyageurs, principalement de nouveaux parking et zone dépose-minute et taxi, l'intérieur du terminal ayant déjà été rénové.

photo dsc_0548

Je vais m'installer pour plusieurs heures d'attente à côté de ce panneau de bois, prévu pour l'échange des cartes de visite des voyageurs… Pas mal comme idée :)

photo dsc_0551

Au bout d'un moment, je jette un œil à l'appli Easyjet pour voir comment évolue le retard de mon vol. Spoil : Ca évolue mal.

photo screenshot_20171119-161325

Après une heure, ça s'agite à côté de moi : Ca embarque pour Stockholm sur le vol Nordica LO8125…

photo dsc_0552 - copie

Devant moi, c'est le LO8167 qui embarque, à destination de Munich, tandis que derrière la passerelle on aperçoit le bas du CRJ900 de SAS pour ARN, qui embarque également, avec 40 minutes de retard. Le bâtiment un peu éclairé de l'autre côté du tarmac, derrière le CRJ Nordica, est l'ancien terminal soviétique de TLL…

photo dsc_0553

Les trois vols repousseront coup sur coup aux alentours de 18h10, heure locale. Plusieurs autres vols partent dans ce créneau horaire, ce qui aura l'occasion de vider particulièrement le terminal.

photo dsc_0554

Je profite de ce calme pour passer aux toilettes. Ne vous fier pas à ce brave Lennart Meri (premier président estonien après la période soviétique, dont l'aéroport porte le nom, décédé il y a maintenant 11 ans), l'entrée des WC n'est pas indiquée par son doigt tendu mais se situe bien dans son dos !

photo dsc_0566

Ici, pas de problème de sexisme par panonceau, bébé se change seul (ou bien avec un handicapé selon l'interprétation).

photo dsc_0555

Les WC sont propres, même si un est HS. Les hauts-parleur diffusent des chants d'oiseaux dans les WC… Peut-être pour couvrir les bruits corporels des voyageurs ? Pourquoi pas.

photo dsc_0556

Le box situé le long du mur est visiblement prisé par les avgeek, des petits malins ont retiré le coin du filtre opacifiant ! Dommage, il n'y avait rien à voir, vu que tous les appareils étaient partis de ce côté :(

photo dsc_0558

Par contre, il ne manquerait pas quelque chose à cette porte ?.. Une petite patère, par exemple ?

photo dsc_0559

Ouf, elle est déportée sur le côté. Et elle est bien double ! Mon manteau et mon sac à dos peuvent y prendre place sans devoir se superposer !

photo dsc_0560

Après ce passionnant moment sanitairesque, je vais me dégourdir les jambes et chercher de quoi manger… Malheureusement on retrouve des tarifs assez élevés, similaires à ceux pratiqués dans les aéroports français, pour des produits pas spécialement goûtus. Il y a néanmoins un peu de choix, avec un snack "classique", un stand à sushis, un bar à vin et un bistrot. A proximité de ces deux derniers commerces, la table de ping-pong est toujours présente et bien utilisée au fond du terminal Schengen.

photo dsc_0568

L'espace enfants est bien vide lui… La télé en bas du "château" diffuse des dessins animés pour les enfants.

photo dsc_0567

Comme dans tous les aéroports de nos jours, Tallinn n'échappe pas aux voitures exposées, avec 2 ou 3 dans le terminal…

photo dsc_0561

Un peu avant cette voiture, côté sud, un petit escalier permet de monter sur le pont de ce "bateau", qui comportent de nombreux sièges, et sur chaque table des câbles pour charger téléphones et tablettes… Qui ne sont malheureusement pas alimentés.

photo dsc_0563

La vue depuis le pont. En haut, une passerelle qui, je suppose, est utilisée pour les arrivées hors-Schengen, au fond le snack, et juste sous le pont, une carte rétroéclairée et animée du réseau Tallink…

photo dsc_0564

… C'est en effet cette compagnie de ferry estonienne, créée en 1989 par la compagnie Eesti Merelaevandus (Estonian Shipping Company en anglais), qui sponsorise cet espace. A côté des sièges du bas, des petits quiz sont proposés aux passagers !

photo dsc_0565

Par la baie vitrée, on aperçoit cet appareil tout de blanc vêtu. Il s'agit de YL-LCT, un A320 SmartLynx, qui a été affrété par Nordica pendant 3 jours, sans doute pour cause de maintenance d'un appareil de la flotte… Il partira peu après en direction d'Oslo.

photo dsc_0562

Après avoir mangé un petit quelque chose, un peu avant 19h30, un changement de porte est annoncé, nous ne partirons pas de la 03, comme d'habitude pour ce vol, mais de la 18, une porte qui est située dans la partie hors-Schengen du terminal, mais qui dispose d'un accès par la zone Schengen via ce couloir vitré (derrière les vitres à gauche sur la photo, c'est donc le hors-Schengen).

photo dsc_0569

Pendant que beaucoup de mes co-pax commencent à faire la queue, alors que le départ n'est prévu que dans 1h15 et que présentement, l'appareil est encore à plus de 200km de Tallinn, je m'assieds sur ces plutôt confortables et colorés sièges. C'est bien vide côté non-Schengen !

photo dsc_0570

Un groupe d'Italiens bousculent tout le monde pour doubler alors que l'embarquement n'est toujours pas appelé, ce qui mènera logiquement à une petite engueulade (en même temps, bousculer des ex-soviétiques, faut pas être malin…). Finalement, à 19h50, l'embarquement est appelé, avec deux mentions tout à fait "Easyjetesques".

Tout d'abord "Speedy boarding passengers, please make your way to the front". Comprendre : "Bousculer les gens pour pouvoir être les premiers à attendre dans le froid, parce qu'on ne sait pas organiser un embarquement avec priorités, ou plutôt on ne veut pas payer pour des vraies portes." Bref. Même si j'ai droit à ce speedy boarding, je m'en passerai bien, merci.

Puis un tout aussi sublime "There will be a little waiting as the aircraft is being prepared for you". Comprendre "L'appareil n'a même pas encore atterri mais on préfère vous mentir plutôt qu'être francs, parce que quitte à faire des embarquements pourris, autant y aller jusqu'au bout." Re-bref. Je comprends qu'ils ne préfèrent pas dire que l'appareil n'est même pas encore là, mais on peut s'arrêter à "il y aura un peu d'attente" sans rajouter un éhonté mensonge.

Je reste assis, à 20h05, l'appareil atterrit enfin et vient se parquer à proximité. Alors que les passagers du vol précédent sont en train de débarquer, je me met dans la file d'embarquement, environ 2/3 des passagers sont déjà passés et attendent. Devant moi, une passagère fait un scandale parce que sa valise doit être enregistrée en soute. Vu la taille de l'engin, ça ne m'étonne guère… A 20h10, je descends dans la "salle d'attente".

photo dsc_0571

Comprendre, une salle bétonnée pas très chauffée avec une zone "speedy boarding" délimitée par des filoguides. Au moins on n'attend pas dans les escaliers, voilà un point positif par rapport à la dernière fois.

photo dsc_0572

A 20h20, les passagers sont libérés avec l'ouverture des portes donnant sur le tarmac… Manque de pot, le filoguide "speedy boarding" a été mal placé, les passagers prioritaires doivent donc se glisser entre le poteau et le chambranle de la porte alors que les non prioritaires ont les 3/4 de l'ouvrant pour eux. Décidément… Désolé pour la photo floue.

photo dsc_0573

A bord, j'avais réservé le 1F pour comparer avec le 1A, vendu également comme "Siège Plus" avec plus d'espace pour les jambes. Mais ils omettent bien de préciser qu'il y a une charmante cloison très proche…

photo dsc_0577photo dsc_0574

Il y a donc moins de place pour les jambes que sur une place classique, juste plus de place pour les genoux… Ce qui a une utilité tout à fait limitée. Bref, je regrette fortement mon achat de cette option, d'autant plus que j'aurais deux voisins et donc pas de place pour m'étendre sur le côté…

photo dsc_0578

L'embarquement est rapide malgré un vol quasi complet, et se termine à 20h30. L'équipage commercial prend la parole pour nous annoncer, enfin, la raison du retard : Avant le départ du vol de Milan vers Tallinn, les pilotes ont constaté que les pneus du train d'atterrissage avant étaient abîmés, il a donc fallu les changer avant de prendre le départ. Rien à redire sur la raison du retard du coup, c'est tout à fait compréhensible. Bon, MXP étant une base d'Easyjet, on aurait pu imaginer un appareil de remplacement mais on reste sur du low-cost, pas sûr qu'il soit rentable d'avoir des appareils de réserve prêts à partir… La durée de vol prévu ce jour est de 2h35, soit plus d'une demie-heure de moins que le même vol deux semaines auparavant, que j'avais pris et qui avait duré 3h10 !

Il est 20h38 quand nous repoussons, alors que je loupe de peu l'Aeroflot en provenance de Moscou SVO, réalisé en Sukhoi… Je n'en avais jamais vu avant ! Malheureusement ce n'est pas encore pour tout de suite que je le prendrai…

photo dsc_0580

Le roulage est très court puisque nous décollons vers l'est et que le seuil de piste est très proche du bout du terminal. L'appareil patientera donc le temps que les démo de sécurité soient réalisées, puis nous décollons enfin à 20h45, soit quasiment 5 heures après mon arrivée à l'aéroport…

photo dsc_0582

Juste après le décollage, alors que nous avons viré vers le sud-ouest, j'aperçois un appareil juste au dessus des nuages, à l'approche de Tallinn… Il s'agit d'un ATR72 effectuant la (très) courte liaison Helsinki - Tallinn, liaison que j'espère faire un jour. Et j'ai donc le plaisir de vous présenter mon premier air-to-air (du moins il me semble). Qui est le plus raté possible. Mais quand même, vous apprécierez l'effort.

photo dsc_0585

Bon, je choisis une cible plus facile pour un vol de nuit, le réacteur droit, qui, fort heureusement, n'a pas besoin d'être changé, lui.

photo dsc_0586

Ma vue depuis ce fabuleux siège qu'est le 1F. Grumpf.

photo dsc_0589

Allez, je ne rage pas plus (quoique ?), et on passe aux classiques, en commençant par la notice de sécurité. Recto…

photo dsc_0590

Et verso.

photo dsc_0591

La carte du "Bistro" est la même que sur le Lyon - Cracovie.

photo dsc_0592

Où l'on constate la définition de "Premium Wine" d'Easyjet, du Mâcon Villages ou du Mouton Cadet. C'est certes pas mauvais, mais de là à y qualifier de "Premium"… Enfin, c'est sans doute le cas si on le compare à la piquette que servent beaucoup de compagnies en Y. Et oui, je cherche la petite bête ^^

photo dsc_0593

Ca non plus, ça n'a pas changé… Et là encore, je ne consommerai rien à bord.

photo dsc_0594

Passons tout de suite au magazine de bord… Le sommaire, que je n'avais pas présenté sur le vol précédent, qui a l'air aussi intéressant que la page d'accueil de Buzzfeed ou autre…

photo dsc_0595

… Avec les mêmes pubs que l'on retrouve sur ce genre de sites…

photo dsc_0596

Allez, je ne m'étends pas plus à ce sujet sinon je deviendrai légèrement médisant (comment ça je le suis déjà ?). Je profite du fait que je me mette soudainement à saigner du nez pour aller faire un tour aux WC, qui sont dans un état correct à mi-vol.

photo dsc_0599

Je reste un peu debout dans le galley avant histoire de saigner tranquille. Je note qu'un passager, semblant indisposé, arrête une PNC qui lui ramènera un comprimé… Je suppose qu'ils peuvent donner des médicaments sans ordonnance ? (Si quelqu'un sait me le confirmer, je suis tout ouï)

Après avoir passé quelques mouchoirs, je retourne à ma place, juste à temps pour apercevoir cette grande ville (mal) cachée sous les nuages… Vu la forme de la ville, des alentours et de l'horaire, je suppose que nous survolons alors Berlin.

photo dsc_0600

Le pilote prend alors la parole pour la première fois du vol, pour nous annoncer qu'après avoir survolé Berlin (bingo !), notre route nous fera survoler Dresde, Munich et Innsbruck, avant de commencer notre approche sur Milan où notre atterrissage est prévu à 22h20. Bon point pour les PNT, j'aime bien ces annonces détaillées :)

Je somnole pendant une heure, quand je me réveille nous survolons Lecco et les environs du lac de Côme, notre descente a déjà bien débuté.

photo dsc_0605

Quelques minutes plus tard, nous survolons la banlieue de Milano, avec Saronno et Legnano à l'image (bon, là j'ai pas reconnu hein, Flightradar m'a bien aidé).

photo dsc_0607

En regardant un peu plus vers l'avant, on distingue à gauche les lumières plus intenses qui permettent de repérer aisément notre destination finale, MXP (et cette fois, détecté sans Flightradar !).

photo dsc_0609

Le train d'atterrissage est sorti à 22h11, alors que l'on est aligné sur la 35L (il me semble), et que nous pouvons deviner les lumières de Milan… La descente a été très rapide, surtout comparé à la dernière fois !

photo dsc_0610

Nous touchons le sol à 22h13, après 2h28 de vol.

photo dsc_0611

Le parking est atteint à 22h16, à côté de ce 737 CargoAir.

photo dsc_0612

Et la porte est ouverte à 22h18, nous laissant filer vers ce Cobus flou.

photo dsc_0613

Il ne vente pas, il ne pleut pas, je me permet donc ces clichés de notre A319. Avant…

photo dsc_0614

… Et arrière !

photo dsc_0615

Le débarquement est vite terminé, et nous partons de l'avion à 22h25. Cette fois, je sais où me placer pour sortir en premier du bus et tracer dans le terminal !

photo dsc_0616

La sortie est proche…

photo dsc_0617

A 22h28, je suis dehors !

photo dsc_0619

Mon hôtel Moxy est juste en face…

photo dsc_0618

Quelques dizaines de minutes plus tard, me voilà dans mon lit à regarder sur la ZDF un documentaire sur les Trabant, suivi d'un autre sur les trains de la RDA… Que je devrais malheureusement couper avant la fin, histoire de dormir un peu.

photo img_0997

La trace radar du vol :

photo 2017-12-21 19_32_44-easyjet flight u22668 - flightradar24


Et voilà qui met fin à cette série de FR sur mon périple estonien ! Je ne reporterai pas le Milan - Lyon, j'ai en effet dormi à peu près tout le (court) vol, qui est arrivé à bon port à l'heure et sans péripéties. Ça a cependant été une petite première pour moi, pour la raison suivante :

photo dsc_0624 - copie

Mon premier dégivrage (il faut une première fois à tout !) ^^

Allez, comme promis, un petit bonus sur la cité de Narva, troisième ville d'Estonie !

Bonus : Cliquez pour afficher


Merci pour votre lecture, en espérant que cette série de FR et ce bonus vous auront un minimum intéressés ! Je reviens très bientôt avec une série de deux petits FR sur un trajet déjà réalisé (les plus attentifs sauront déjà de quelle destination je parle), qui seront mes deux derniers FR (et vols) de l'année.

A bientôt !
Afficher la suite

Verdict

easyJet

5.1/10
Cabine2.0
Equipage8.0
Divertissements5.0
Carte payante5.5

Tallinn - TLL

8.5/10
Fluidité8.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté9.0

Milan - MXP

7.4/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services7.0
Propreté6.0

Conclusion

Un vol plutôt peu agréable avec Easyjet... Je ne leur tiens pas rigueur du retard, la raison est tout à fait compréhensible et valable, mais pour la gestion toujours mauvaise de l'embarquement, avec le parcage, les petits mensonges pour faire passer la pilule de l'attente, le speedy boarding non respecté... Et aussi (surtout ?) pour la publicité mensongère sur le "Siège Plus" qui offre au final moins de place pour les pieds qu'un siège normal, et est beaucoup plus inconfortable pour un vol aussi long.

Tallinn reste un aéroport agréable, dommage que le PIF vendent les sachets plastiques, et que les agents aient été dans un mauvais jour...

MXP, toujours pas très propre, mal fichu avec ces deux terminaux non reliés, mais au moins le terminal 2 permet une sortie très rapide, avec des paxbus plus efficaces que la dernière fois.

Détail de la notation :

Easyjet:
Cabine : Payer plus pour avoir moins, voilà le résumé du siège 1F. 2.
Équipage : J'en parle assez peu dans mon FR au final, parce que je n'ai pris que peu de notes à leur sujet et que mes souvenirs ne me ramènent rien de mémorable... Ils ont fait les annonces nécessaires, et même un peu plus, serviables, donc pas de soucis là-dessus. 8.
Divertissements : Un magazine de bord pas passionnant, la procédure de pré-embarquement qui allonge la durée "d'ennui" d'une heure, heureusement la fine couche nuageuse permettait d'apercevoir les lumières des villes survolées pendant la deuxième partie du vol. 5.
Restauration : Le BoB est un peu cher (enfin, dans les prix habituels en Europe) et n'a pas l'air des plus appétissants... 5,5.

TLL :
Fluidité : Bonne fluidité au PIF, le pré-embarquement était un peu moins insupportable que la dernière fois. 8.
Accès : Accès aisé en voiture, à pied ou en transports, taxis pas trop chers mais transports en communs un peu plus. 9.
Services : Le Wifi est efficace, il y a de quoi s'occuper dans le terminal, de quoi manger aussi. Dommage les tarifs un peu élevés, et surtout le PIF. -2. 8.
Propreté : Plus propre que lors de mes premières venus. 9.

MXP :
Fluidité : Pas trop d'attente pour le paxbus, sortie très rapide quand on sort en premier du bus. 9.
Accès : Je n'ai pas quitté la zone aéroportuaire, donc la note est la moyenne des trois autres notes (je considère la navette terminal 1 -> 2 du lendemain comme un service). 7,5.
Services : Pas beaucoup testé, dommage que la navette vers l'autre terminal soit compliquée à trouver et que de manière générale la signalétique soit un peu défaillante... 7.
Propreté : Pas trop d'avis sur la question sur ce vol, mais mon expérience du lendemain n'était pas terrible. 6.

Sur le même sujet

26 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 423810 by
    nicobcn TEAM GOLD 7569 Commentaires
    Merci pour ce FR!

    Entre les annulations du vol aller et le gros retard de ce vol, c'est un routing en mode galère que vous nous proposez ! Quand ça ne veut pas...

    En tout cas l'excuse du retard est en effet tout à fait acceptable. L'appli d'Easyjet est bien faite et bien actualisée, ce qui est loin d'être le cas de toutes les compagnie aériennes de manière générale.

    A bientôt !
    • Comment 423812 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le commentaire !

      Ça, j'avais un peu l'impression d'être maudit pendant mon week-end... Heureusement que ça ne se passe pas toujours ainsi.

      Rien à redire sur le retard, ni sur l'information, Easyjet est plutôt bon là-dessus effectivement.

      A bientôt :)
  • Comment 423813 by
    AK 1101 Commentaires
    Dommage pour l'arnaque du siège "plus" mais en fait "moins"... Je n'ai jamais compris l'intérêt de la procédure de pré-embarquement dans une salle type hangar à bestiaux. Ça m'étonnerait que ça fasse vraiment gagner du temps. Le bonus est intéressant ! J'envisage un voyage en Estonie et/ou en Finlande en 2018, du coup à chaque fois je regarde les bonus pour repérer des endroits à visiter.
    • Comment 423825 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le commentaire :)

      Cette petite arnaque était parfaite pour résumer mon voyage, qui a été plutôt décevant avec tous ces problèmes...
      Je pense que la procédure de pré-embarquement permet d'éviter les retards pour cause d'attente d'un passager en retard, ou d'un passager ne se présentant pas, et dont on doit ensuite chercher les bagages en soute déjà chargés : Le pré-embarquement est clos une demie heure avant le départ, pas de risque de retard ou de "no-show" d'un passager...

      Merci pour le compliment sur le bonus ! Début 2018, j'ai de prévu un passage à Helsinki et un ou deux à Tallinn, j'essaierai de faire des bonus intéressants également alors ;)

      A bientôt !
  • Comment 423923 by
    Mathieum76 179 Commentaires
    Merci pour le report
    Je suis du même avis que toi. Faire payer un siège plus pour cela, c’est limite vraiment...
  • Comment 423948 by
    Chevelan GOLD 16869 Commentaires
    Salut Robin

    Un voyage en Estonie pas de tout repos, entre l'aventure de l'aller et celle du retour...
    Belle visite deTLL, merci...
    Pas sympa de faire payer un siège avec un chouia d'espace en plus, le pitch barré par la cloison
    L'hôtel est tout proche du terminal, c'est déjà un peu de temps de gagner
    "Petit bonus de Narva", je m'attendais à cinq photos ! ça ressemble beaucoup à Mourmansk ou Vladivostok, (en plus petit), nous sommes tous pareil : ça nous brûle de découvrir ce qui se passe de l'autre côté de la frontière...
    Félicitation pour ton premier "dégivrage" ^^

    Merci pour ce FR, à bientôt !
    • Comment 423965 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci Hervé pour le commentaire :)

      Ce voyage était un peu éprouvant oui... Heureusement que Hop! a été à l'heure le lundi matin sinon ça aurait été un fiasco total (d'autant plus que j'avais une très importante réunion le matin à 9h ^^ ).
      C'est vraiment petit de la part d'U2 oui, autant payer 20 ou 25€ pour le siège 1A me gêne pas du tout, avec son pitch illimité, autant là je me sentais plus coincé que sur un siège classique, avec en plus rien à regarder.
      L'hôtel est juste à côté du terminal 2, mais le lendemain matin il faut prendre un bus pour rallier le terminal 1, ça implique de se lever 15-20mn plus tôt :/
      Effectivement, j'ai été assez généreux en photos ! Ca reste petit par rapport aux bonus de certains membres de FR cela-dit ^^
      Je n'ai jamais mis les pieds en Russie, et pourtant c'est exactement cette image que j'avais de la ville ouvrière ex-soviétique, ça ne m'étonne qu'à moitié que ça ressemble beaucoup à d'autres cités russes !
      C'était plutôt sympa, ce dégivrage ^^

      A bientôt !
  • Comment 424053 by
    mogoy 10181 Commentaires
    Merci Robin, pou ce FR et ce superbe bonus.
    U2 aura réussi à te faire saigner suite au retards, mensonges, embarquement pourris, bulkhead avec butée et vins pseudo premium.
    Conquérir le château de la belle n'est pas sans danger ! Tu le fais bien avec un style que "tongue in cheek" que j'apprécie particulièrement.

    En parlant de château merci pour cette découverte de cette ville frontière bien marquée par l'histoire. Quant aux tapis, je soute qu'ils soient persans ^^!
    • Comment 424073 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le commentaire Quentin, ravi que ça plaise !

      Ah ça, ils ne sont pas près de me revoir U2... Surtout qu'ils m'ont fait un autre coup ya une semaine en me changeant un horaire de vol de 5h sans crier gare, déjà que j'avais du mal à supporter leurs méthodes avant (enfin les méthodes low-cost de manière générale), là c'est plus possible ^^
      On m'a reproché d'utilisé ce même style dans certaines de mes conversations au travail au sujet de certains collègues... Je crois que je devrais me cantonner à l'utiliser dans mes FR ^^

      Mais de rien ! J'espère que je pourrais vous présenter l'intérieur du château, des souterrains, et la station balnéaire lors de mon prochain voyage là-bas... Persans, russes... Quelle différence ? :P
  • Comment 424121 by
    Esteban GOLD 20165 Commentaires
    Salut Robin,

    Merci pour le partage !!

    Concernant la question pour les médicaments : (je crois que la règle n'a pas changé depuis l'époque où j'étais PNC) : aucun soucis pour donner un médicament, la pharmacie de bord ne contient que des médicaments sans ordonnance. Il y a un "doctor kit" qui lui, contient des médicaments sur ordonnance et d'autres choses uniquement réservées à un médecin, mais les équipages n'y ont pas l'autorisation de l'utiliser sans un docteur.

    Perso je suis toujours méfiant des sièges "bulkhead" ça peut être une très bonne surprise comme une catastrophe :)
    • Comment 424138 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Hallo Stephan, merci pour le commentaire, et pour cette détaillée explication ! C'est toujours bien de savoir qu'il y a de quoi dépanner en cas de petit pépin de santé à bord ^
      Je me méfiais un peu aussi, mais seatguru l'annonce comme une meilleure place que le 01A, alors que clairement pour moi le 01A est la meilleure de l'avion... (OK il y fait plus frais mais bon, pitch illimité + hublot + débarquement en premier c'est royal)
      J'ai eu un peu trop confiance en ce site je crois.

      A bientôt !
  • Comment 424500 by
    LGaddict 1262 Commentaires
    Merci Robin pour cet fin d'itinéraire romantique ;-)

    Ligne déjà connue et reportée, mais ça fait plaisir de pouvoir comparer. La gestion de l'embarquement à TLL ne s'améliore pas, et une fois de plus, le gestionnaire de TLL devrait taper du poing sur la table. Un courrier circonstancié au service client de Easy Jet ne serait pas non plus de trop.

    Vol long, mais avec quelques vues intéressantes, notamment sur Berlin et la Région Milanaise. J'espère que le nez n'a pas trop saigné non plus.

    Quant au bonus, quel régal ;-)

    Narva est en fait de peuplement russe très ancien, et est tombé du côté estonien suite à la Révolution de Février 1917.

    En Belgique, les gares de campagne refaites ces 20 dernières années comportent des abris et des sièges, mais les sièges sont hors abris, exposés aux intempéries, pas mal comme variante de la pratique estonienne^^^

    A Narva, pas mal de Khrushchyokie datant des années 1960, mais assez peu de bâtiments des Années 1970-80. Pas mal d'isba aussi, on voit que Narva a longtemps fait partie de l'Empire Russe.

    Improbable que les Témoins de Jéovah aient pu être présents ouvertement à Narva du temps de l'URSS, et d'autant plus que les 3 RSS Baltes étaient quasiment verrouillées à double tour. En Fédération de Russie, cette organisation est désormais non grata.
  • Comment 424501 by
    LGaddict 1262 Commentaires
    L'Hôtel de Ville semble en piteux état en effet, malgré son très joli style hanséatique. Les autres bâtiments que tu décris en me citant sont des Stalinkie de la fin des Années 1940, avec façade revêtue et non en pierre.

    Sans être super-vibrante, Narva me semble un peu plus animée quand-même que Rakvere.

    Cette frontière a quelque chose d'excitant, ça se comprend, avec ces 2 forteresses face à face, et ce pont ultra protégé du côté Estonien (travaux requis pour l'intégration de l'Estonie à l'Espace Schengen en 2007). Mais il est préférable de résister à la tentation, du moins cette fois.

    Déjà, le Code Pénal de la Fédération de Russie n'est pas tendre avec les franchissements illégaux des frontières du pays:

    sans facteurs aggravants, c'est entre RUB 1 500 000 et 3 750 000 d'amende, ou entre 2 et 5 mois de revenus totaux d'amende (pour les prévenus aisés ;-) ou 1 mois à 2 ans d'emprisonnement ferme (le plus souvent dans une colonie pénitentiaire en Mordovie ou dans l'Oural)

    Par contre, si ce franchissement illégal de la frontière résulte d'une action en réunion avec préméditation ou groupe organisé ou utilisation de la violence ou menace de recours à la violence, la peine passe à un emprisonnement de 5 ans maximum, là aussi en colonie pénitentiaire.

    Dont acte. Les tribunaux russes sont particulièrement zélés pour appliquer ces dispositions aux contrevenants. Même les volontaires étrangers partis se battre dans le Donbass du côté pro-Russe et arrivés via la Fédération de Russie ont eu de gros problèmes lorsqu'ils ont voulu repartir du front en passant par la région de Rostov-sur-le Don avec leur visa russe désormais expiré. Quasiment tous se sont retrouvés en prison, malgré la sympathie des autorités locales, et il a fallu diverses mesures de grâce et la création d'un "billet de guerre" pour régler ces cas délicats, c'est dire...

    Pas grand chose non plus à voir à Ivangorod, il vaut mieux passer la frontière plus au Sud et pousser à Pskov, que je compte visiter un jour...

    Narva fait assez délabrée, le gouvernement estonien étant peu disposé à investir dans une région très majoritairement russophone et pro-russe (Même problème dans l'Est de la Lettonie). Les Russophones d'Estonie et de Lettonie sont souvent des nationaux de ces pays, mais des non-citoyens, privés de la plupart des droits civiques, et dont le seul privilège est de pouvoir voyager de/vers la Fédération de Russie sans visa...

    En gare de Narva, on distingue d'ailleurs un bout de quai grillagé, qui doit servir lorsqu'un des rares trains de voyageurs internationaux y martque un arrêt.

    Au plaisir ;-)
    • Comment 424574 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour ce dernier commentaire Philippe !
      J'ai déjà un dossier "en attente" avec le service client Easyjet (m'ont décalé un vol 5h plus tôt sans crier gare, j'essaie désespérément d'obtenir un remboursement...), je vais attendre que ce soit traité avant de leur remonter ce sujet...

      Le vol est passé plus vite que le précédent (déjà parce qu'il a duré 30 mn de moins), mais surtout grâce à ces belles vues que l'on avait... C'est toujours ça de pris.

      Merci pour toutes ces infos sur Narva ! Je vais dire à Madame de lire ton commentaire, elle va en apprendre un peu plus sur "sa" ville ^^

      C'est d'autant plus curieux que la plupart des autres gares que j'ai vu en Estonie possèdent elle des abris de quais avec des sièges... Mais à la capitale, non ^^

      Merci pour la terminologie ! Quelle est la différence entre Khrushchyokie des années 60 par rapport aux bâtiments plus récents ? Si tu as un site ou autre qui détaille l'architecture soviétique de ce genre (càd des bâtiments "de tous les jours"), ça peut m'intéresser fortement ;)

      Narva est effectivement quand même bien plus animée que Rakvere, elle est déjà beaucoup plus grande, et il semble y avoir un plus fort "esprit de communauté" de ce que j'ai pu en voir...

      Je note donc de bien prévoir un visa si je souhaite traverser ce pont un jour... Je n'ai que moyennement envie de tester les "colonies pénitentiaires", qui me semble être surtout un terme politiquement correct pour "goulag"... Merci pour les détails :)

      C'est ce que j'avais cru comprendre, et ce que j'ai constaté aussi en comparant à Rakvere, la ville de Narva fait bien plus délabrée et délaissée... Quant aux personnes qui y vivent, ça permet de comprendre le ressentiment de la population vis à vis du gouvernement estonien.

      Possible que ce grillage serve à ça en effet ! Il y a en tout cas dans la gare une double entrée/sortie : L'entrée directe pour les trains Narva <> Tallinn, et une autre porte qui mène aux guichets de police/douane qui doit être ouverte uniquement lorsque le Baltic Express marque l'arrêt en gare (il me semble que c'est le seul train de voyageur international qui s'y arrête).

      A bientôt ! ;)
      • Comment 424580 by
        LGaddict 1262 Commentaires
        Une Khrushchyovka est donc un bâtiment d'habitation dont la construction remonte à la fin des Années 1950 et courant décennie 1960, sous le règne de Nikita Sergeevich Khrushchyov, part oppoition à une Stalinka, construite sous Staline et dans les années qui suivirent sa mort.

        Autant une Stalinka est bien construite, avec de bons murs et une certaine recherche architecturale, autant une Khrushchyovka est souvent de piètre qualité, souvent assez basse, mal revêtue et avec des murs de moins bonne qualité. Le successeur de Staline voulait construire beaucoup et vite, quitte à sacrifier sur la qualité, si tel devait être le prix pour "dépasser les USA en 20 ans" (sic)...

        Sous Leonid Il'ich Brezhnev, les constructions de Krushchyovk se sont poursuivies quelques années, mais à partir des Années 1970, il a fallu remonter en gamme vu la mauvaise tenue dans les temps de ces constructions. Les bâtiment des décennies 70-80 ont donc été construits selon de meilleurs standards, même si les Brezhnevky du début des Années 70 ne constituaient qu'une légère amélioration.

        Toujours-est-il que nombre de constructions postérieures à 1975 ont assez souvent été rénovées en Fédération de Russie et de manière plutôt réussie, alors que dans le même temps, un plan de destruction des Khrushchyovk vient d'y être lancé. Ces bâtiments arrivent en fin de vie, et dans les pays les moins argentés issus de l'URSS, leur maintien dans le temps va poser problème :-(

        Les Russophones de Lettonie et d'Estonie ont un sort peu enviable, et il y a là les germes d'un conflit potentiel Europe-Russie une fois Poutine en retraite.

        Quant au franchissements de frontière sans visa, il y a eu dernièrement quelques britanniques émechés et assoiffés de bière bon marché qui en ont fait l'expérience en Carélie. Dans un village frontalier Russe, si tu ne causes pas un mot de Russe, que tu as l'air d'un hooligan britannique et que tu n'as pas de Roubles pour payer des achats de boissons, impossible de ne pas passer inaperçu.
  • Comment 424836 by
    Cat 4 Commentaires
    Bonsoir, je me permets de vous écrire car mon fils part pour Cracovie via U2 mardi 2 janvier et c'est son premier vol. J'aimerais juste avoir un renseignement concernant l'accès à l'embarquement depuis le premier étage après tous les contrõles, savoir où se situe l'acces aux portes car j'ai demandé à un agent via le site de Lyon St Ex et il est incapable de me renseigner. Sinon quand ke Rhône express arrive à l'aéroport y a t il un escalier à emprunter en premier lieu? merci par avance
    • Comment 424864 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Bonsoir ! j'ai répondu à votre commentaire sur la page du report du vol Lyon - Cracovie ;)

      https://flight-report.com/fr/report/28601/EasyJet-EZY4479-Lyon-LYS-Krak-w-KRK#c424863

Connectez-vous pour poster un commentaire.