Avis du vol Air France Paris Singapore en classe Première

Compagnie Air France
Vol AF256
Classe Première
Siege 1A
Temps de vol 12:45
Décollage 28 Déc 17, 20:50
Arrivée à 29 Déc 17, 16:35
AF   #44 sur 136 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4128 avis
Larouze
Par 4018
Publié le 4 janvier 2018
Bonjour à tous,

Une année s’est écoulée depuis mon dernier Flight-Report. C’était un vol SIN/CDG en cabine La Première d’Air France en Boeing 777. Vous pouvez, d’ailleurs, le consulter en cliquant ici.

Pour ce nouveau FR, je ne serai pas très original, puisque que je reporte un vol CDG/SIN effectué en cabine La Première d’Air France, toujours sur ce bon vieux triple 7. Alors, allons-y.

Le vol à destination de Singapour Changi est opéré en fin de journée. Comme vous le savez, au départ de CDG, les passagers La Première jouissent, en exclusivité, du salon du même nom et de ses prestations. J’arriverai donc un peu avant 14h00 à CDG, pour en profiter au maximum. Je me dirige vers l’espace d’embarquement dédié aux PAX F du terminal 2E. Et là, comme l’année dernière, j’ai le droit à un regard du type « oui, il veut quoi, lui ?! », à l’approche des hôtesses d’accueil. Je me présente en expliquant que je voudrais procéder à mon enregistrement. Immédiatement, moults sourires et politesses font leur apparition. Je suis invité à patienter pendant que mon hôte se charge de l’enregistrement de mes bagages. Quelques minutes plus tard, tout est en règle et nous voilà en chemin pour le salon La Première. Nous passons le PAF/PIF en un temps record. Il faut dire que l’aéroport est plutôt calme à cette heure-ci de la journée. Nous prenons l’ascenseur. Nous sommes arrivés. On me proposera de revisiter les lieux. Ne vous bilez pas, je connais la maison.



Ayant pris rendez-vous à 15h30 dans l’espace de soins opéré par Biologique Recherche, je décide de déjeuner tout de suite. Mon apéritif se compose de Champagne rosé Laurent-Perrier cuvée Alexandra, de saucissons secs et de fromage. Ceux qui connaissent les lieux, valideront mon choix.



Passons maintenant au vif du sujet. Au menu de mon déjeuner il y a :
- Entrée : Croque volaille, comté et truffe noire
C’est un vrai délice, ce met a beaucoup de saveurs et se révèle finalement léger, j’adore.
- Plat : Filet de bœuf poêlé aux poivres et sa purée
La viande est tendre, la cuisson parfaite, c’est bien relevé avec le poivre et la purée est une vraie tuerie, encore !
- Dessert : Palet « La Première » au chocolat de notre manufacture
Ce n’est pas mal, mais pas incroyable non plus. J’ai une légère déception sur ce dessert. Il manque un petit quelque chose pour le rendre remarquable. Dommage.



Bref, encore une belle expérience gustative pour mon palet et mes sens. Merci Air France et surtout merci Alain Ducasse pour ce moment de pur plaisir. Je vous laisse saliver en regardant les photos.

Suite au déjeuner, j’enchaine avec le soin Biologique Recherche. Ayant fait un massage du dos lors de mon passage au salon quelques jours plus tôt, j’opte pour un soin du visage. Ma thérapeute (« therapist » en anglais, néanmoins en français, je dois avouer que je n’en ai aucune idée), sûrement jalouse que je vive toute l’année au soleil, trouvera ma peau légèrement abimée, par ce fameux soleil. Tsss, ma peau est parfaite, voyons. Bref, il s’en suivra 30 minutes de traitement avec cette charmante personne. Un moment que j’ai trouvé très agréable et relaxant. Elle me donnera quelques échantillons en fin de séance, pour continuer de soulager ma peau et intensifier l’effet du soin, une fois arrivé à Singapour. C’est une très gentille attention. Merci.

Je voudrais faire un petit aparté maintenant. Je n’ai pas été pénalisé car je connais le fonctionnement du salon. Toutefois, il faut savoir que les soins s’arrêtent à 16h. Je ne trouve pas cela normal, ni même logique, l’espace de soins devrait fonctionner de pair avec la vie du salon et donc avec les mêmes horaires. Je l’ai déjà dit, mais je continue de le penser.

Ensuite, j’ai beaucoup réfléchi à la question et j’en suis arrivé à la conclusion suivante. Les salons dans les aéroports ne sont que des endroits où nous patientons, en tuant le temps, buvant des vins peu qualitatifs et mangeant de mets sans grand intérêt. Les minutes y sont souvent longues, et quand vient l’heure d’embarquer, nous n’avons aucun regret à les quitter.

Mais le salon La Première d’Air France ce n’est pas ça. J’ai davantage le sentiment d’être dans un hôtel 5 étoiles, que dans un salon. Nous n’y faisons guère plus de choses, soyons honnêtes. Mais, le temps y passe très vite (beaucoup trop), et surtout, nous n’avons pas envie d’en partir. Nous y retrouvons la tranquillité, le repos, un service et une équipe de haut vol, un espace de soins, plusieurs zones bien pensées, et surtout une restauration sans équivalent. Bref, le salon La Première d’Air France est une expérience incroyable qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie. Décidemment, ce salon est une véritable merveille.

L’après-midi passe à toute vitesse. Il est maintenant temps d’embarquer. Mon hôtesse me propose de me rendre en porte, en Jaguar, ou à pieds (l’appareil est stationné loin du salon en porte K30). Je décide d’y aller en marchant. Elle fut un peu surprise par mon choix, la Jaguar semble emporter les suffrages habituellement. De toute façon, personnellement, je n’aime pas cette marque. Je suis un millénial, et désolé, mais ça ne colle pas du tout. Je préfère les allemandes. Nous parlons voiture, pour ceux qui auraient perdu le fil.

J’avais fait la demande d’être le premier passager à bord. Une fois arrivé en porte, je constate non seulement que les passagers Business et Sky Priority sont déjà en train d’embarquer, mais la cabine Economy également. Ce sera donc un gros raté pour cette requête. Bouh !



Comme à chaque embarquement, je suis chaleureusement accueilli. Mon hôtesse du jour se présentera et prendra mon blouson. Elle me proposera rapidement un verre, ce sera du Champagne Krug Grande Cuvée. On ne me proposera pas le cocktail réalisé en collaboration avec Le Ritz Paris. Ni maintenant, ni plus tard. Si le passager n’est pas au courant, il passe totalement à côté de cette opportunité. J’ai pu goûter ce breuvage quelques jours plus tôt sur un vol SIN/CDG. Sincèrement, ce n’est pas fantastique. Ni dans le goût, ni dans la présentation (dans un verre à eau). Air France crée ici un non-événement à mon avis. Cela a au moins permis de faire mousser les quelques blogueurs invités à la soirée de présentation de ce partenariat.

Malgré cela, devinez quoi ! Il est là, devant moi, posé sur son plateau argenté, sous la flûte à Champagne. Il a fière allure, il est ferme et coloré. Non, je ne rêve pas, Air France propose des sous-bocks inédits. Eureka ! Au revoir donc les horribles sous-verres rouges qui rebiquent. Les nouveaux sont très jolis et disponibles en plusieurs couleurs. Bravo AF, il était temps.

photo img_6970photo img_6697photo img_6702

Un peu plus tard, mes voisins arrivent. Il s’agit d’un couple, à priori la cinquantaine (lui en tout cas). Nous ne serons que 3 PAX ce soir. Pour plus d’intimité et d’espace, l’hôtesse leur propose de laisser un siège libre entre eux et moi. Ils déclineront l’offre, à mon grand regret. Puis, les trousses de confort et les pyjamas seront distribués. Notons que nous n’avons pas eu le choix de la couleur de la trousse. Cette dernière arbore un nouveau design qui est élégant et chic. Par contre, à l’utilisation, c’est une horreur. Elle n’est pas du tout fonctionnelle. Le rabat de la trousse ne tient que par un ruban qui, lui-même, ne reste pas en place. Bref, cette trousse de confort c’est comme les BIC, à usage unique. Et ça s’était avant le drame…

En moins de 10 minutes, mes voisins transformeront la cabine La Première en poubelle volante. Ils ouvrent les trousses de confort, les étuis des pyjamas et des chaussons et jettent les sachets de protection partout. Puis, Monsieur décide de se mettre en pyjama, là, au milieu de la cabine, alors que personne n’utilise les toilettes. Le voici donc en caleçon devant moi. Il jettera ses vêtements sur l’ottoman. Ils resteront là jusqu’à la fin du vol, où le processus inverse sera effectué. Je suis jeune, pas coincé, mais franchement je trouve ça irrespectueux vis-à-vis des PNC (qui viendront plus tard ramasser les sachets un peu partout avant de décoller) et des autres passagers, en l’occurrence moi. Visuellement, la cabine ne paraissait plus aussi chic et relaxante. Quel manque de manières.

photo img_6971

Trêve de plaisanterie, il est maintenant temps de repousser. Une fois l’altitude de croisière atteinte, le service du dîner démarre. Et j’ai le droit à une deuxième surprise ce soir. Ou plutôt, à une seconde critique formulée à plusieurs reprises et qui est balayée du revers de la main. En effet, après 2 vols effectués au départ de CDG, j’ai enfin droit au caviar en amuse-bouche. Ce n’était pas trop tôt. J’ai beaucoup apprécié, bien que la quantité offerte, vis-à-vis de la concurrence, soit maigrichonne. Il n’y aura pas de second service proposé. Je suis tout de même satisfait de l’expérience. A refaire.

Au menu de ma dégustation de ce soir :
- Soupe : Soupe de poissons de roche, selon arrivage, et tourteau à la rouille
La PNC viendra m’expliquer que la soupe de ce soir est originale par sa texture. Il ne s’agit pas d’un velouté, comme très souvent avec AF, mais plutôt d’un mouliné. Elle me décrira parfaitement le plat et me mettra donc en garde. J’ai trouvé cela très professionnel et très proactif. La soupe sera excellente et, il convient de le dire, originale. Elle me fait penser à une soupe que pourrait préparer ma mère, en plus chic. Nous commençons donc le repas, en se sentant comme à la maison. Comment faire mieux ? Mes voisins ne prendront pas la soupe. Pfff, mauviettes !
- Entrée : Filets de caille au foie gras accompagnés de leur date au citron
Ce plat était un peu trop froid à mon goût, ne permettant pas aux saveurs de montrer tout leur potentiel. Cependant, c’était bon, bien que je ne sois pas un fan des mets avec de la gelée.
- Plat 1 : Homard bleu de Bretagne accompagné de ses pommes de terre Pont-Neuf
Ce premier plat était très léger et très fin. Il pourrait faire office d’entrée, car peu copieux, mais pour les personnes avec un petit appétit ou pour ceux qui veulent tester plusieurs plats, c’est un choix parfait.
- Plat 2 : Filet de canette en pot-au-feu
Je ne devais pas déguster ce plat. L’hôtesse s’est trompée et l’a préparé. Elle s’est aperçue de son erreur lors de la cuisson et viendra me consulter pour savoir si je désire y goûter. Bien entendu, si la cuisson est en cours. Ce sera très bon et parfaitement cuit. Agréable erreur !
- Plat 3 : Canon d’agneau et son jus à la sarriette
Le troisième plat sera lui aussi excellent et parfaitement exécuté.
- Salade composée : Mesclun, tomates cerises, copeaux de foie gras, et magret fumé
- Dessert : Sorbets




Je n’ai pris, ni fromage, ni dessert. Mon estomac était à son apogée. Et comme d’habitude, je ne ferai pas de commentaire sur les liquides. Je vous laisse consulter la carte des vins par vous-mêmes.

Depuis mon dernier vol au départ de CDG, je dirai qu’Air France, à fortement amélioré son service de restauration en vol. Les plats sont plus originaux, plus créatifs, mieux présentés et ont plus de relief. J’espère que c’est une tendance et non simplement le fait du chef étoilé du moment et des compétences de l’hôtesse La Première du jour. A valider avec de prochains vols.

Suite au diner, je vais me coucher. Je dormirai très bien sur ce vol. Mon sommeil sera réparateur grâce à l’excellent matelas Sofitel MyBed. Depuis le lancement de la Suite Haute Couture La Première, c’est un de ses atouts inconstatable et incontesté.

photo img_6735

Puis finalement, voici l’heure de se réveiller et de prendre le petit déjeuner. Celui-ci est classique. Je prendrai les œufs brouillés. Ce sera un peu sec et peu copieux. Mais il est possible d’en reprendre. S’en suivra un petit débarbouillage de fin de vol.

photo img_6993

Nous sommes maintenant arrivés à Singapour Changi. Je suis escorté jusqu’à la réception de mes bagages. Comme toujours, la récupération des valises se fait sans attente à Singapour.
Afficher la suite

Verdict

Air France

9.3/10
Cabine9.5
Equipage9.5
Divertissements9.0
Restauration9.0

Air France La Premiere Lounge

9.5/10
Confort9.5
Restauration10.0
Divertissements9.0
Services9.5

Paris - CDG

6.3/10
Fluidité9.0
Accès4.0
Services5.0
Propreté7.0

Singapore - SIN

9.6/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services9.0
Propreté9.5

Conclusion

En résumé, je dirai que ce fut un excellent vol. Le produit La Première est d’un très bon niveau et s’améliore régulièrement. Que ce soit au départ de CDG ou depuis l’étranger. J’ai eu un personnel très attentif et très proactif. Mais cela confirme, une nouvelle fois, l’effet loterie sur les vols Air France. J’espère que la prochaine fois j’aurais des voisins un peu moins « brouillons ».

Informations sur la ligne Paris (CDG) Singapore (SIN)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 73 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Singapore (SIN).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Singapore Airlines avec 8.7/10.

La durée moyenne des vols est de 12 heures et 43 minutes.

  Plus d'informations

24 Commentaires

  • Comment 425647 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7940 Commentaires

    Merci de partager le récit de ce très bon vol.
    Rien à dire le produit la Première reste parmi les meilleurs du marché avec un chic non ostentatoire que j'apprécie. Les PNC semblent avoit vraiment été parfaits sur ce vol.Seul le petit déjeuner me semble en dessous du reste.
    Le salon est l'un des points d'orgue de ce beau voyage avec une ambiance agréable et une restauration de grande qualité.
    Seule deception , et qu'aucune compagnie ne peux contrôler, celle de passagers peu délicats qui se croient tout permi. Ce manque de respect est une faute d'éducation.
    Bref Air France continue de proposer l'un des meilleurs poduits en P.

  • Comment 425664 by
    indianocean SILVER 6663 Commentaires

    Merci Larouze pour ce FR qui me donne envie de revoler en Air France La Première, en espérant ne pas avoir les vues peu ragoûtantes du voisin qui se change sans discrétion. On a beau avoir les moyens, on n'a pas forcément l'éducation

    Le produit à ce jour donne envie car au vu des photos et de vos commentaires, on sent bien qu'Air France a fait des efforts au niveau catering. La présentation des mets quand on arrive à ce niveau de qualité est importante et Air France est enfin arrivée à le faire.

    Par contre, le petit-déjeuner n'a pas changé. Des compagnies comme SQ ou LH préparent les omelettes à bord en utilisant des oeufs frais. Pourquoi pas AF?

    Quant au salon à CDG, il est toujours aussi magnifique. Rien à ajouter.

  • Comment 425667 by
    club2000 30 Commentaires

    bravo ! vous etes d'une lucidité efficace parfois " féroce " quant aux salons et certains passagers ! reflet de notre époque bien décrite par guy debord dans son livre : la société du spectacle ! merci et bonne année !

  • Comment 425685 by
    Numero_2 GOLD 9565 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Passage obligatoire par le salon bien évidemment et ce n'est une corvée pour personne !

    A bord j'ai l'impression qu'AF a amélioré le catering ex-CDG que ce soit en choix des ingrédients qu'en qualité d'exécution. Cependant le dressage des plats pourrait être amélioré car en photo les assiettes ont un rendu visuel bien vide (à part l'agneau).
    Le petit-déjeuner reste une déception et surtout le plat chaud.

  • Comment 425708 by
    Frednyon SILVER 2238 Commentaires

    Merci pour ce FR
    Le salon AF est un des meilleurs en Europe par son catering exceptionnel.
    Je trouve la cabine trop exigue sur un seul rang. Quand en plus, on doit partager cette promiscuité avec des ploucs... c’est ennuyeux...
    Le catering est très bon, mais je ne suis pas spécialement emballé par la cave.
    La literie fait envie par contre.
    Une bonne expérience P sur ce vol au global.
    A bientôt

  • Comment 425784 by
    Flight-Report TEAM SILVER 347 Commentaires

    Bonsoir ! Ravi de vous retrouver après une année sabbatique !

    Merci de votre contribution et en espérant ne pas à avoir à attendre une année de plus pour la suivante ! - Steph

  • Comment 425788 by
    Esteban TEAM GOLD 10798 Commentaires

    Bonsoir (après le message au nom de l'équipe, le mien en mon nom propre ^^),

    Merci pour ce sublime reportage, très agréable à lire et à suivre.

    Tout comme vous je ne comprends pas cet horaire de fermeture du salon, à mon sens un non sens (pourri le jeu de mot, j'avoue).

    Quelle attitude désobligeante de vos voisins, se changer en cabine, sans même tirer au moins le rideau, aucun respect. Incroyable.

    Le catering m'a bluffé de bout en bout (sauf pour les oeufs brouillés), superbe prestation également de l'équipage !

    Merci encore !

    • Comment 425807 by
      Larouze AUTEUR 82 Commentaires

      Oui c'est la faute a pas de chance pour les voisins, mais c'est quand meme relativement rare sur AF.
      Pour les soins, je pense que la faute revient a Biologique Recherche et non AF. Mais peuvent-ils les obliger a avoir une seconde personne ?

  • Comment 425791 by
    LGaddict 1289 Commentaires

    Merci pour ce joli FR ;-)

    Peu de vues extérieures, normal vu l'horaire, mais c’est plus que compensé par les vues intérieures, et c'est bien là que ça se passe. Au salon, l'offre est toujours aussi haut de gamme et alléchante, mais c'est dommage que le spa ferme si tôt en effet.

    A bord, la montée en gamme dans les assiettes est aussi bien visible, tout fait envie, et c'est dommage d'avoir fait l'impasse sur le fromage et le dessert. Par contre, le petit-déjeuner est bien pauvre, à revoir vraiment, et une option asiatique ne serait pas de trop.

    Carte rouge pour le couple de "beaufs de luxe" à côté. A défaut d'aller aux toilettes, Monsieur et Madame auraient pu tirer chacun leur rideau pour se changer. Les PNC sont de bonne constitution on va dire ça comme ça ;-)

    • Comment 425808 by
      Larouze AUTEUR 82 Commentaires

      Je ne mets pas de vues exterieures en general.
      C'est un choix de ma part, je n'en vois pas trop l'interet. Les gouts et les couleurs...
      Esperons qu'Air France travaille sur la prestation des petits-dejeuners dans les prochains mois.

  • Comment 425938 by
    Lele 21 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Juste un mot sur le checkin et le regard « que fait -il ici ». Il nous arrive souvent la même chose en J, car nous avons pas 30 ans. Bien qu’il peut être sûrement fatiguant à la longue pour les agents du checkin de devoir faire la police à longueur de journée pour chasser les resquilleurs, ils devraient faire plus attention à ce point (d’autant plus en Première). C’est aussi sur ce genre de détails qu’est jugée la prestation et les compagnies devraient faire attention.
    A bientôt

  • Comment 425972 by
    lajam 62 Commentaires

    Très bonne description et ça donne envie. Je pense que c'est le rêve de tous de voyager en Première mais tout le monde n'a le budget pour.

    Par contre, en quoi être millenial fait qu'on préfère une mercedes/bmw à une jaguar?

    • Comment 426220 by
      Larouze AUTEUR 82 Commentaires

      S'offrir un vol en Premiere n'est pas impossible.
      C'est une question de choix et de priorites.
      Je vous laisse regarder la population de clients Jaguar... Et puis, on peut aussi faire un peu de subjectif :P

  • Comment 425975 by
    mogoy GOLD 10011 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Passage au salon toujours apprécié tant il fait envie. Surtout qu'il y avait la durée pour en profiter.
    En vol, quel dommage d'avoir voyagé avec des pax sans gêne, cela gâche l'exceptionnalité du moment.
    Cela ne vous a pas coupé l'appétit pour autant pour le plaisir de nos yeux !

  • Comment 445213 by
    Beleg 76 Commentaires

    Merci pour ce FR ! L'expérience La Première est toujours originale, preuve en est de votre incident à l'embarquement avec ce grossier personnage à qui j'aurais sans doute fait remarquer l'incongruité de son attitude. La cerbère du check-in devrait être formée à l'accueil quoiqu'il en soit. Même si un passager voyageant en eco se présentait, il devrait avoir un accueil de même nature et ensuite lui expliquer qu'il lui faut s'enregistrer à l'endroit ad hoc. J'ai eu la même expérience. Le salon est une merveille. Je ne suis pas d'accord avec vous sur les salons. Ils permettent aussi d'être en paix et en silence hors du tumulte aéroportuaire. Je ne bois que rarement les vins sauf si je les connais. La nouvelle cabine est vraiment bien ! Le Krug est mon vin préféré vraiment exceptionnel ! Pour le caviar, je suis d'accord, il devrait être obligatoire ! Le client devrait pouvoir en avoir au moins une autre portion. Les plats avaient l'aire très agréable. Pour l'entrée, vous auriez pu goûter la langoustine. Bref, cela fait envie et pour moi cela arrivera bientôt. Mon prochain voyage en France se fera en affaires à l'aller pour essayer le 787 et le retour en Première Best.

Connectez-vous pour poster un commentaire.